Suivez 25stanley sur Facebook!

Adrenaline offre des tattoos permanents gratuits des Canadiens de Montréal au Fan Jam

Screen shot 2014-04-22 at 5.01.14 PM

Vous avez toujours rêvé de vous tatouer le logo des Canadiens de Montréal sur votre fesse gauche comme Patrice Brisebois? Vous hésitez encore à passer à l’action? Câlez une couple de bières dans un parc, revêtez un jersey de Gallagher, rentrez-vous un tampon dans le nez, rendez-vous au Fan Jam des Canadiens et visitez le kiosque Adrenaline Tattoo. Effectivement,  le centre de tatouage et body-percing Adrénaline Montréal a décidé d’offrir des tatouages gratuits « Habs » de 16h à 19h ce soir. On ne parle pas d’un tattoo de ti-gars de 4e année primaire qui part au lavage. Il s’agit d’un vrai tatouage permanent. Dimanche, plusieurs personnes ont profité de cette occasion d’avoir le CH tatoué sur le coeur. Ça sera encore le cas ce soir. Premier arrivé premier servi! Si vous êtes plus conservateurs, vous pouvez simplement vous faire tailler les cheveux en forme du logo du Habs.

Vidéo – Fan Jam des Canadiens de dimanche


Le SPVM se prépare à une émeute à Montréal après le match Canadiens vs Lightning

emeute montreal - canadiens - credit: dt

Geoff Molson répète souvent que les Canadiens de Montréal ont les meilleurs fans. Dans la vie comme au hockey, il y a toujours des Matt Cooke pour venir foutre le trouble. Et à Montréal, il y a des partisans aussi brillants que le joueur du Wild. Quand le Canadien gagne une ronde en séries, certains épais virent sur le top comme des chars de police après une conquête de la Coupe Stanley à Montréal. Souvenez-vous qu’en 2008, une émeute avait éclaté après que le CH ait éliminé les Bruins en 7 matchs. La même chose était arrivée en 2010 quand Montréal avait défait Pittsburgh.

Le Service de Police de la Ville de Montréal veut éviter des débordements à l’issue de la rencontre Canadiens-Lightning. C’est pour cela que le règlement municipal P-6 (loi spéciale des carrés rouges) sera appliqué ce soir. On vous rappelle que le règlement municipal P-6 stipule qu’« une assemblée, un défilé ou un attroupement pour lesquels le lieu ou l’itinéraire n’a pas été communiqué » est « tenu en violation ».

Voici ce que Laurent Gingras, porte-parole du SPVM, avait à raconter par rapport à la stratégie des policiers.

« Notre objectif, c’est de garder la fluidité de la circulation et de garder les rues ouvertes. Ce n’est pas de permettre aux gens de prendre la rue. Ce qu’on veut éviter, surtout, c’est que les gens se rassemblent en grand nombre pour fêter dans les rues. Les gens ne pourraient pas manifester ce soir, parce qu’on n’aurait pas reçu un trajet au préalable. Donc, ils le feraient dans l’illégalité. »

Messages aux douchefans du Canadien: restez calme, c’est juste une ronde.


Des joueurs du Lightning jouent au hockey balle avec des jeunes montréalais

Lightning

Avec le Canadien qui est sur le bord d’éliminer le Lightning de Tampa Bay en 4 matchs en première ronde des séries, c’est difficile de détester les joueurs de Tampa. Il faut dire qu’en 3 matchs gagnés par la même équipe, c’est difficile d’installer une rivalité.

La photo ci-dessus n’aide certainement pas. Elle a été envoyée par une auditrice de CTV et on y voit quelques joueurs du Lightning qui ont pris un peu de temps de leur journée pour jouer au hockey balle avec des jeunes québécois, qui sont évidemment fans du Canadien.

Sur la photo, on voit Mike Kostka, Radko Gudas et Mark Barberio. L’auditrice ne dit pas comment ce match a commencé, mais Barberio est natif de Montréal et ce ne serait pas surprenant qu’il ait joué ce match alors qu’il était en train de visiter de la famille. Ceci étant dit, c’est une supposition totale puisqu’on n’a pas les détails.

Peu importe, c’est un beau geste de la part des gars qui ont certainement fait la journée des enfants qui vont s’en rappeler pendant des années. En plus, en jouant au hockey balle pour quelques moments, je suis certain que les gars ont pu oublier le trou dans lequel ils se sont enfoncés lors des 3 premiers matchs de la série.


MediaFail // Martin ou Daniel Brière?

MediaFail est notre chronique blooper journalistique. À ne pas prendre au sérieux. Il faut plutôt en rire. Message aux puck-junkies, si vous en trouvez, envoyez cela par ici: jt@25stanley.com, sur Facebook ou @25stanley.

Mediafail

Mardi après-midi, RDS a publié une histoire sur Daniel Brière qui a déjà vu une avance de 3-0 disparaître dans une série alors qu’il faisait partie des Flyers de Philadelphie en 2010 lorsqu’ils ont battu les Bruins de Boston après avoir remonté un déficit de 0-3 dans la série.

Malheureusement, celui qui s’occupait d’écrire le résumé sur la page d’accueil du site s’est trompé et a parlé de Martin Brière au lieu de Daniel. C’est une erreur bizarre, alors que le seul Martin Brière qui évolue dans le monde du hockey est un producteur de RDS.

Elle a bien évidemment été corrigée quelques minutes après la publication, mais une erreur dans le nom d’un joueur ne va jamais passer inaperçue. C’est le genre de chose que les internautes adorent trouver.

Merci à Dr_Habs pour la passe sur la palette


« C’est un bonheur qui ne s’explique pas » – Ginette Reno // Le retour des Glorieux?

Bls30Y5CQAArtxm

Dieu est bon, selon Ginette Reno

Bl1EtSWCUAAiNTz

La chanteuse Ginette Reno interprétera l’hymne national canadien pour un deuxième match consécutif au Centre Bell si son cardiologue lui permet. Pariez qu’il voudra; il n’empêchera pas la vedette québécoise de reprendre les hostilités dans un aréna aussi électrique que le Centre Bell.

« Je m’en vais passer des scans et des radiographies pour mon cœur et si c’est correct, on continue la vague », a-t-elle dit à Paul Arcand.

Ginette Reno semble flotter sur un nuage à l’heure actuelle. Celle-ci a mentionné via son compte Twitter que « la vie nous réserve de belles surprises parfois! »

***

Gally, un joueur plus mature

Brendan Gallagher figure parmi les meilleurs pointeurs depuis le début des séries éliminatoires avec sa récolte de quatre points en trois rencontres.

Le joueur de 21 ans démontre beaucoup plus de maturité sur la patinoire au cours des séries actuelles. D’ailleurs, Mathias Brunet (La Presse) a écrit un excellent article à ce sujet concernant le numéro 11 du CH : « Brendan Gallagher a gagné en maturité ».

***

Le retour des Glorieux?

Philippe Cantin (La Presse) a rédigé une excellente chronique concernant le Tricolore. Les hommes de Michel Therrien auront l’occasion de balayer leur série (4-0) en l’emportant ce soir face au Lightning de Tampa Bay. Ce serait une première depuis 1993, l’année où les Canadiens ont mis la main sur leur plus récente conquête de la coupe Stanley.

***

Un livre par un ancien

L’ancien joueur des Canadiens de Montréal Terry Ryan a écrit un livre.


Brendan Gallagher popularise le port du tampon-éponge dans le nez

Est-ce que Brendan Gallagher s’insère réellement un kleenex dans le nez? Pas certain, même si ce mot-clic était tendance dimanche soir sur les internets. Je crois que le #11 du CH se place plutôt un genre de tampon-éponge (comme ceux-ci) pour réduire ses saignements de nez.

Brendan Gallagher a du chien dans le nez. Malgré sa petite taille, il n’a pas peur de se mettre le nez dans le trafic. C’est donc normal qu’il se trouve constamment avec plein de bobos sur le museau. À force de saigner du nez, le #11 est en train de populariser l’insertion de morceaux de Kleenex dans ses narines. Puisqu’on est en série éliminatoire, n’importe quoi qu’un joueur du Canadien fait, devient tendance. C’est donc sans surprise que lorsque Brendan Gallagher a marqué son but dimanche avec un tampon dans le nez, les fans du CH se sont emparés du phénomène. Gallagher a même embarqué dans le jeu sur Twitter. Alors si vous mettez le pied au Centre Bell mardi soir avec un jersey de Gallagher sur le dos, pas le choix de vous mettre un truc blanc dans le nez.

brendan gallagher - nez - credit:  sbnation
gallagher-nose
Screen shot 2014-04-21 at 4.29.22 PM
brendan-gallagher-fan

7 raisons pourquoi les serviettes blanches aux matchs des Canadiens n’ont pas rapport

serviette - canadiens - credi;t ig

Le CH a fait son entrée éliminatoire dans le Temple dimanche soir, et à défaut de pouvoir critiquer les performances des joueurs sur la patinoire depuis le début des séries 2014, je dois vous avouer que j’en ai assez que l’organisation du Canadien distribue des serviettes blanches à ses fans.

Voici donc les 7 raisons pour lesquelles les Canadiens doivent trouver une alternative à ces serviettes sans vie.

1- Nous ne sommes pas blancs ; nous sommes rouges

La couleur primaire du Canadien de Montréal est le rouge. Personne ne caractérise la franchise historique par le blanc. Oui, nous sommes parfois appelés le bleu-blanc-rouge, mais tout le monde sait bien que nous ne sommes pas majoritairement bleu, ni blanc. Notre chandail rouge est probablement le chandail de la LNH le plus répandu mondialement, pas notre chandail blanc.

2- Nous ne sommes pas les Jets, ni les Coyotes

À la fin des années ’90, les Jets de Winnipeg et leurs fans ont popularisé la ‘White Wave’, plus tard repris par les Coyotes de Phoenix, qui étaient évidemment les défunts Jets. Les dirigeants de ces clubs remettaient des t-shirts blancs et serviettes blanches à tous leurs partisans pour créer un effet que les Coyotes ont appelé un ‘White Out’. J’avoue que l’effet créé était assez réussi, mais pourquoi devrions-nous tenter de copier sur des équipes médiocres ? Nous sommes la plus grande organisation de la LNH et nous devons toujours tenter de surpasser la compétition dans tous les aspects.

3- Le drapeau blanc est un signe d’abandon

Depuis le début du 20e siècle, le fait d’agiter un drapeau blanc est un signe d’abandon. À travers le monde, le fait d’agiter un drapeau blanc dans une guerre démontre clairement à l’ennemi que les adversaires sont prêts à abdiquer et concéder la victoire. Est-ce vraiment l’image que nous voulons donner aux visiteurs du Centre Bell lorsqu’ils disputent la victoire à nos Glorieux?

4- Manque d’originalité

Comme je le disais plus tôt, les serviettes blanches ont été popularisées il y a longtemps par les Jets, et maintenant, plusieurs équipes de la LNH utilisent ces mêmes serviettes pour motiver leur équipe. Nous devons innover et il me semble qu’une belle serviette rouge serait beaucoup plus intimidante avec la marée de chandail rouge dans le Centre Bell.

5- Aucun coût supplémentaire pour le Tricolore

Ces serviettes sont payées par quelques commanditaires principaux du CH. Je suis conscient qu’une serviette de couleur pourrait coûter quelques sous de plus par unité, mais ces frais ne seraient même pas déboursés par Monsieur Molson. Je doute fortement que Ford refuse de payer quelques milliers de dollars pour avoir une bien plus belle serviette.

6- Pourquoi pas un t-shirt ?

D’ailleurs, je suis convaincu que plusieurs annonceurs seraient bien heureux d’afficher leur logo de compagnie sur un t-shirt rouge remis à chacune des personnes présentes dans le Centre Bell. L’effet serait vraiment spectaculaire de ne voir que du rouge dans le Centre Bell. Une fois de plus, ces coûts seraient couverts par divers commanditaires qui pourraient librement s’afficher sur ce chandail. À Calgary en 2004, environ 90 % des gens arboraient un chandail officiel de l’équipe et l’effet était hallucinant. Puisqu’au Centre Bell beaucoup moins de gens se présentent aux matchs portant un chandail du CH, ce serait une bonne idée de fournir à tout le moins un t-shirt de la même couleur à chacun.

7- Les fans méritent mieux qu’ailleurs

À Montréal, les fans se pointent au Centre Bell que les performances du Canadien soient bonnes ou non. Le Centre Bell affiche complet et Michel Lacroix répète depuis des années que la foule présente est de 21 273 spectateurs, soit la capacité maximale. De plus, les fans ne se gênent pas pour débourser plus de 10 $ pour une bière froide et encore plus lorsqu’il est temps de nourrir la petite famille. Nous savons tous qu’en séries, les joueurs ne sont plus payés, alors les revenus que le club inscrit sont plus ou moins des profits nets. Je crois sincèrement que les dirigeants du CH pourraient innover et trouver une idée originale afin de récompenser leurs fans  qui paient un prix exorbitant simplement pour assister à ces matchs éliminatoires.

Vous êtes le directeur marketing du CH, vous donnez quoi aux fans lors de la fièvre des séries?


Francis Bouillon et Mike Weaver sont les héros obscurs du Canadien en 1re ronde


Alors que le Canadien mène sa série de première ronde contre le Lightning par la marque de 3-0, les fleurs viennent d’un peu partout. Des gars comme Bourque, Brière, Vanek, Pacioretty, Gionta, Price, Subban, Markov, Gorges sont acclamés par les partisans, et avec raison. Par contre, il y a deux gars qui font une grande différence en séries, mais qui ne reçoivent pas les compliments qu’il devraient. Ces deux gars-là forment la 3e paire de défenseurs du club et se nomment Francis Bouillon et Mike Weaver.

À première vue, leur ligne statistique est bonne, mais ne semble pas si impressionnante. Weaver est le seul des 2 avec un point, lui qui a une passe, et ils enregistrent autour de 14 minutes de jeu par match. Les gars sont également dans le positif alors que Weaver est à +2 pendant que Bouillon est +3. Lorsqu’on fouille plus loin, on se rend compte que Weaver est le défenseur le plus utilisé en désavantage numérique avec 1:48 par match. Par contre, ce n’est pas le genre de statistique qui va impressionner.

Ce qui est impressionnant, c’est ce que leur bon jeu permet à Michel Therrien de faire avec son alignement. Il peut les utiliser différemment et cela impacte tout le reste de la ligne bleue du tricolore. Pour comprendre l’impact qu’ils ont sur la formation, il faut revisiter la saison régulière.

En saison, le tricolore n’a jamais vraiment eu de 3e paire établie. Au cours de la campagne, Murray, Beaulieu, Tinordi, Weaver, Bouillon ont tous joué sur cette 3e paire à un moment ou à un autre. Avec cette rotation, Therrien ne pouvait pas vraiment faire confiance à sa 3e paire et ça paraissait dans leur utilisation.

En effet, la 3e paire était toujours la pire et était celle qui avait le plus de mises au jeu offensives en saison puisque Therrien voulait les protéger et éviter qu’ils se fassent manger. En leur donnant le moins de missions défensives possible et en les plaçant loin de Carey Price, Therrien s’assurait que sa 3e paire ne lui coûte pas de match. Par contre, cela venait à un prix, les meilleurs défenseurs commençaient plus souvent dans leur zone.

On peut le voir dans le graphique d’utilisation des joueurs du Canadien ci-dessous où l’axe horizontal nous montre le ratio, exprimé en %, de mise au jeu en zone offensive par rapport au nombre en zone défensive.

Saison

Comme on peut le voir sur le graphique, Bouillon et Murray sont ceux qui sont le plus à droite, avec P.K. Subban. C’est donc dire qu’ils sont ceux qui ont commencé le plus souvent en attaque. Les autres défenseurs de 3e paire n’ont pas joué assez de matchs pour se placer sur le graphique, mais ils seraient tous à droite de Bouillon.

C’est là que Bouillon et Weaver ont changé la donne en séries. En étant assez bons dans leur zone, ils permettent à Therrien de changer la balance des mises au jeu. Au lieu d’avoir une 3e paire qui accapare le plus de mises au jeu offensives, le tricolore a maintenant une paire qui s’occupe de la majorité des mises au jeu dans sa zone.

Pour comprendre l’impact de Weaver-Bouillon, on peut regarder le graphique d’utilisation du Canadien en séries.

Series

En effet, Weaver et Bouillon sont ceux qui s’occupent de la majorité des situations en zone défensive et ça permet de libérer le top de 4 de Subban-Gorges et Markov-Emelin pour plus de mises au jeu favorables. Il n’y a pas de doute que la paire Subban-Gorges est plus plaisante à voir aller en attaque que Bouillon-Weaver et ça aide grandement le Canadien.

En plus, avec moins de responsabilités, Markov et Subban peuvent s’occuper de créer de l’attaque. On voit d’ailleurs l’impact sur Subban qui a 4 passes dans les 2 derniers matchs de la série.

Bref, le bon jeu défensif de Bouillon et Weaver aide le Canadien quand ils sont sur la glace, mais aussi lorsqu’ils sont sur le banc puisque tous les autres défenseurs ont moins de responsabilités défensives. Ça ne parait pas nécessairement sur la feuille de pointage ou pendant l’écoute d’un match, mais il n’y a pas de doute que ça fait toute une différence dans cette série.


Le CH dans le siège du conducteur avec un gain de 3-2 contre le Lightning

485770867_slide

Les Canadiens ont disposé du Lightning de Tampa Bay 3-2 au Centre Bell. Montréal prend ainsi les devants 3-0 dans la série.

Les protégés de Jon Cooper sont au bord du gouffre. Ils n’ont pas gagné de match depuis le début de cet affrontement de première ronde contre le CH. Seulement trois équipes ont remonté un déficit de 0-3 en séries dans la LNH. Est-ce que le Lightning pourrait être la quatrième formation à réaliser la remontée? C’est possible, mais peu probable.

La prochaine rencontre, soit la quatrième, se déroulera au Centre Bell mardi soir dès 19 h. Les locaux tenteront de mettre un terme à cette série en éliminant le Lightning en quatre parties.

1-0 MTL, Bourque

11 seconds in

1-1, Palat

Palat's first playoff goal ties the game at 1

2-1 MTL, Gallagher

Here's the Habs go-ahead goal

3-1 MTL, Plekanec

Turtleneck scores

3-2 MTL, Carle

Carle goal (it was Carle right? Who cares. Tampa scored and that's good)

Célébration de Bergevin après le but de Gallagher

Do the Bergervin (which may include Eiffel Towering too)

Crédit photo : canadiens.nhl.com


Les faits saillants de la 2e période

Anyone wanna take some E and go to a rave/Canadiens game?

But de Gallagher

Here's the Habs go-ahead goal

Célébration de Bergevin

Do the Bergervin (which may include Eiffel Towering too)

But de Palat

Palat's first playoff goal ties the game at 1

Blessure de Stamkos

Stamkos left the game (on his own feet thankfully) after this fucking knee to the head

Après deux périodes, c’est 2-1 pour les Canadiens.