Suivez 25stanley sur Facebook!

Une soirée en l’honneur de Koivu cette saison?

Saku Koivu

Saku Koivu a tiré sa révérence après 18 saisons dans la Ligue nationale de hockey (LNH) la semaine dernière. Suite aux cinq campagnes qu’il a passées avec les Ducks d’Anaheim, le Finlandais a accroché ses patins.

L’ex-capitaine des Canadiens de Montréal, où il a joué pendant 13 saisons, pourrait recevoir une soirée en son honneur au Centre Bell au cours des prochains mois. L’homme de 39 ans recevrait une ovation certaine dans l’aréna montréalais. Par contre, pour le moment, cet événement est sur la glace. Rien n’est confirmé à l’heure actuelle pour la campagne 2014-2015.

« Je pense que les amateurs aimeraient avoir l’occasion de le revoir à Montréal et de lui réserver une chaleureuse ovation, a révélé Molson à l’Agence QMI. Au moment opportun, nous accueillerons Saku. On verra si ce sera cette saison. Il y a une question de logistique rattachée à tout ça. »

Cela dit, la soirée du 18 décembre prochain alors que le Tricolore accueillera les Ducks au Centre Bell serait un moment parfait pour souligner la brillante carrière de Koivu. Ce dernier serait présent lorsque ses deux anciennes équipes batailleraient pour la victoire.

D’ailleurs, une source m’a confié que si c’est possible, la soirée en l’honneur de Koivu pourrait se faire le 18 décembre prochain avant le match entre les Canadiens et les Ducks. Évidemment, il y aurait encore certaines choses à régler, mais l’organisation du CH envisagerait considérablement cette date.

Quoi de mieux pour remercier Koivu qu’une rencontre Anaheim – Montréal au Centre Bell…

***

Si vous avez de l’information concernant les Canadiens de Montréal et/ou un commentaire à me soumettre, vous pouvez communiquer avec moi par courriel à l’adresse suivante nicolas.poulin@25stanley.com ou sur Twitter @NicolasPoulin.


Pierre Lebrun prépare le terrain pour des rumeurs concernant Tomas Plekanec

tomas plekanec - twitter - credit: 25stanley

On dirait bien qu’on s’enligne vers une saison avec quelques rumeurs concernant Tomas Plekanec, un des 4 assistants du Canadien. Le centre de 31 ans a encore 2 saisons à son contrat qui le paie 5 millions par année et qui comporte une clause de non-échange modifiée. Selon Pierre Lebrun, il se pourrait bien qu’il devienne disponible pendant la saison.

Lebrun a avance cette hypothèse dans son texte concernant la décision du Canadien de jouer la saison 2014-2015 sans capitaine. Dans ce texte, Lebrun mentionne que Plekanec aurait été le meilleur choix de capitaine en attendant que Pacioretty ou Subban soit prêt à assumer le rôle.

L’insider d’ESPN, TSN et RDS s’est demandé pourquoi ce ne fût pas le cas et la raison qu’il écrit est la possibilité que Plekanec devienne disponible sur le marché des échanges pendant la saison. Lebrun mentionne que Galchenyuk devra éventuellement faire la transition au centre et qu’il ne voit pas Desharnais ou Eller bouger de Montréal. Cela ne laisserait que Plekanec.

Lebrun n’est pas le seul à avoir pensé à ce scénario alors que plusieurs partisans en ont discuté, mais la différence entre Lebrun et les fans, c’est qu’il est plogué un peu partout dans la LNH. Donc, quand il dit qu’Eller ou Desharnais ne bougeront pas, c’est qu’ils ne bougeront pas à moins d’un changement incroyable.

Il faut comprendre que l’informateur ne dit pas que Plekanec est sur le marché présentement ou qu’il y sera certainement au courant de la saison. Il dit simplement qu’il aurait été le choix logique comme capitaine et le fait qu’il n’ait pas été nommé lui laisse croire que Bergevin et compagnie pourraient regarder vers un futur qui n’inclue pas nécessairement le centre de 31 ans. Un gars crédible comme Lebrun n’écrit pas ça pour le plaisir et ce sera un dossier à surveiller tout au long de la saison.


Tomas Plekanec, une des cibles du nouveau système d’amendes pour plongeon de la LNH?

Plekanec

La semaine dernière, la LNH a dévoilé un nouveau système d’amendes pour ceux qui plongent à répétition dans le circuit Bettman. Les joueurs auront droit à une chance et par la suite, ils seront mis à l’amende par la ligue qui annoncera publiquement qui sont les joueurs fautifs.

Le centre du Canadien, Tomas Plekanec, pourrait être un de ceux qui verra son nom être annoncé par la ligue au cours de la saison. Selon Elliotte Friedman, le premier vidéo que la LNH a montré aux analystes de Rogers pour expliquer ce qui ne sera plus acceptable avec le nouveau système est une séquence de Tomas Plekanec dans la série contre les Rangers. Selon Friedman, Plekanec pourrait être marqué avec ce système et il devra se surveiller.

Ça suit les paroles de Jeff Marek, un autre analyste de Rogers, qui pendant l’édition de vendredi du podcast Marek Vs Wyshynski a mentionné que ce système est arrivé en place notamment à cause du comportement du Canadien pendant les séries éliminatoires de 2014.

Marek a expliqué que plusieurs dirigeants de la LNH étaient frustrés en voyant le Canadien forcer autant de punitions de façon plus ou moins éthique et qu’ils voulaient leur mettre des bâtons dans les roues. Marek a même suggéré que ce nouveau système soit surnommé « La règle Michel Therrien » alors que les équipes de l’entraîneur ont une petite tendance à tomber facilement.


CH : pas de capitaine, plutôt 4 adjoints

4 adjoints CH

L’état-major des Canadiens de Montréal a décidé de ne pas nommer de capitaine pour la saison 2014-2015. Il a plutôt choisi de mettre un « A » sur le chandail de quatre joueurs : Max Pacioretty, Tomas Plekanec, Andrei Markov et P.K. Subban.

Plekanec et Markov porteront en permanence cette lettre sur leur uniforme tandis que Pacioretty et Subban feront une rotation, c’est-à-dire qu’ils ne seront pas adjoints pour tous les matchs. La LNH accepte seulement que trois joueurs agissent en tant qu’assistants.

Pour les 41 premières rencontres, Subban portera le « A » lors des affrontements à domicile et Pacioretty sera adjoint pour les rencontres à l’étranger. Pour le segment des 41 derniers matchs, Subban jouera ce rôle sur la route et Pacioretty, lui, à la maison.

Crédit photo : canadiens.com


Et s’il n’y avait pas de capitaine cette saison…

Canadiens Montréal

La direction des Canadiens de Montréal prendra la décision quant à savoir quel joueur sera le successeur de Brian Gionta. Cependant, l’individu qui portera le « C » sur son chandail sera peut-être nommé seulement l’an prochain. Durant la saison 2014-2015, il n’y aura peut-être pas de capitaine chez le Tricolore.

Selon Renaud Lavoie, l’état-major du CH ne serait pas prêt à sélectionner un joueur pour qu’il devienne capitaine, donc il mentionne la possibilité qu’il n’y ait pas de leader avec la lettre « C » sur son uniforme.

Également, le reporter de la chaîne TVA Sports et du Journal de Montréal a énuméré les noms de P.K. Subban, Max Pacioretty, Brendan Gallagher et même d’Alex Galchenyuk pour une « course au leadership ».

Le tournoi de golf annuel des Canadiens aura lieu au cours des prochaines heures et la direction du CH devrait donner quelques développements concernant ce dossier.


Match intra-équipe blancs vs rouges en direct

Camp recrues CH

La première rencontre intra-équipe au camp des recrues des Canadiens de Montréal bat son plein au Complexe sportif Bell de Brossard. Regardez les Jiri Sekac, Jacob de la Rose, Sven Andrighetto, Charles Hudon et plusieurs autres sur la patinoire.

Cliquez sur le lien suivant pour visionner le match intra-équipe : blancs vs rouges.


Hudon et Bozon démontrent leur habileté en tirs de barrage

Charles Hudon

Charles Hudon a étonné les amateurs qui ont assisté au jour 2 du camp des recrues des Canadiens de Montréal et il a également déjoué le gardien lors d’une séance de tirs de barrage. L’attaquant de 20 ans a utilisé une superbe manœuvre pour faire pénétrer la rondelle dans le filet.

Tim Bozon a lui aussi fait écarquiller les yeux des gens qui étaient au Complexe sportif Bell de Brossard. Celui-ci a été très patient pour enfiler l’aiguille alors que le portier du CH ne couvrait pas cette portion du filet.

Regardez les deux séquences en question :

Hudon

Bozon

Crédit photo : Hockey Le Magazine


Jour 1 du camp des recrues : Sekac épate la galerie et Bozon meilleur que l’an dernier

CH - camp des recrues

Les tests physiques et l’évaluation médicale des 44 joueurs présents au camp des recrues des Canadiens de Montréal sont maintenant faits. Deux d’entre eux en sont ressortis gagnants… Jiri Sekac et Tim Bozon.

L’un pour ses résultats impressionnants (comme 14,5 stades au test navette), soit Sekac, et l’autre pour sa condition physique après le calvaire qui a connu au cours des derniers mois, soit Bozon.

À noter que Bozon a inscrit de meilleurs résultats cette année comparativement à l’édition 2013 du camp des recrues. L’espoir du CH a aussi indiqué aux représentants des médias que cette période difficile (où il a bien failli y laisser sa peau) a véritablement changé sa vie.

Bref, les deux athlètes qui se sont démarqués en cette première journée du camp sont sans contredit Sekac et Bozon.

CH - camp recrues

Les joueurs ont également pris leur photo officielle en cette première journée du camp des recrues du CH.

Crédit photos : Nicolas A. Martineau


Test navette : un record chez le CH réalisé par Sekac

Jiri Sekac

Jiri Sekac en a étonné plus d’un lors du test navette vendredi au Complexe sportif Bell de Brossard. D’ailleurs, le joueur tchèque a réussi à décrocher le record du CH en atteignant 14,5 stades au fameux test « beep beep ».

Mention honorable à Tim Bozon qui a obtenu un résultat de 12 stades, lui qui revient d’un cauchemar en raison de la méningite qui l’a frappé.

Regardez un extrait de cet exercice en vidéo :

Crédit photo : Diane Sauvé


Brendan Gallagher est le joueur de la LNH qui obstrue le plus les gardiens adverses

Brendan Gallagher est reconnu pour son jeu devant le filet. Malgré sa petite taille, le joueur du Canadien n’hésite pas à aller dans les zones payantes. Lorsqu’on regarde son graphique de lancers au cours de sa carrière, on se rend rapidement compte de l’avantage que ce style de jeu a; la grande majorité de ses lancers proviennent de la zone payante.

Toutefois, ce style a aussi un défaut. Quand tu colles le gardien à longueur d’année, les arbitres vont finir par perdre patience. Ce fut le cas pour Gallagher au cours de la saison 2013-14 pendant laquelle il a amassé 8 punitions pour avoir obstrué le gardien. Ce nombre le place au sommet de la LNH. Ses plus proches poursuivants n’en ont amassé que 3. C’est donc dire que Gallagher est dans une classe à part.

Est-ce que c’est une bonne chose pour le Canadien? Oui et non. Instinctivement, ce n’est jamais bon de prendre des punitions et le fait que Gallagher en prenne autant par rapport au reste de la LNH place le tricolore dans une situation délicate.

Par contre, ces punitions font partie du style de jeu de l’attaquant qui aide grandement le tricolore qui manque d’attaquant de puissance dans son top 6. Donc, si on veut la présence de Gallagher dans les zones payantes, on doit accepter les punitions qui viennent avec.

En plus, ce n’est pas si pire alors que Gallagher trouve quand même le moyen d’avoir un +/- de punitions positif. C’est donc dire qu’il a attiré plus de punitions qu’il en a prises l’an dernier et c’est certainement un autre effet de son style de jeu.

Bref, tout ça veut dire que Gallagher semble être un des meilleurs joueurs de la ligue pour déranger les gardiens adverses, mais ça vient avec des conséquences et dans le cas du petit attaquant, ces conséquences sont 5 punitions de plus que n’importe qui d’autre dans la LNH. Pour ce qu’il amène à l’équipe, j’ai l’impression que ces 5 impressions en valent bien la peine.

Merci à Mathieu Roy pour la passe sur la palette.