Suivez 25stanley sur Facebook!

Brad Marchand à propos de Tomas Plekanec : « Je l’haïs… je peux pas le sentir. »

Marchand

Mardi soir, Brad Marchand a décidé de mettre de l’huile sur le feu qu’est la rivalité entre le Canadien de Montréal et les Bruins de Boston. Marchand était à un souper pour un organisme de charité à Halifax et on lui a demandé qui était le joueur de la LNH qu’il détestait le plus.

Sa réponse; Tomas Plekanec. C’est une réponse surprenante alors que le centre n’est pas le gars qui tombe habituellement sur les nerfs de l’adversaire, mais ça explique pourquoi Marchand lui avait donné un sucker punch dans le match ultime de leur série de 2e ronde.

L’attaquant des Bruins a ajouté à sa réponse en disant qu’il haïssait le centre du Canadien et qu’il ne pouvait pas le sentir. Il l’a dit avec un sourire en coin et il a mentionné qu’il allait en entendre parler tout de suite après l’avoir dit, mais c’est clair que les sentiments sont là.

Je ne comprends pas vraiment pourquoi il haït autant le centre tchèque, mais j’imagine que Marchand est encore frustré de l’élimination des Bruins. Comme Plekanec est celui qui avait la tache de l’arrêter pendant cette série, il a sûrement mis la faute sur Pleky.

Merci à Jérôme Bérubé pour la passe sur la palette


P.K. Subban à propos d’un possible retour à Toronto : « J’y ai pensé, mais je suis très heureux où je suis. »

P.K. Subban

Mardi, P.K. Subban a donné une entrevue à Sean Fitzgerald du National Post. Comme le Post est un journal de Toronto, un possible retour à la maison à la Lebron James a été discuté. P.K. n’a pas complètement fermé la porte, mais il n’a rien fait pour alimenter les rumeurs.

Il a avoué avoir pensé à un retour à la maison éventuel puisque ce serait quelque chose d’unique d’évoluer pour l’équipe locale, mais P.K. a continué ses éloges du Canadien de Montréal en disant que la plus grosse ville du Québec était une très belle place pour jouer au hockey.

Subban a parlé de son rôle important dans l’équipe en plus des accomplissements de la formation depuis son arrivée. Il a également parlé de la possibilité de créer sa place dans l’histoire du tricolore, ajoutant qu’il y a peu de joueurs qui ont cette chance. Ce dernier point semble être le plus important pour P.K. Il a expliqué que c’est ce qu’il regarde en premier et ça suit ce qu’il dit depuis le début de sa carrière avec les Canadiens.

Même si, à première vue, cette entrevue pourrait faire peur aux fans du Canadien, c’est une bonne nouvelle. Lorsqu’on lui a posé cette question, Subban a dit toutes les bonnes choses à propos de sa franchise actuelle et il a même dit qu’ils l’ont bien traité, ce qui est un point d’interrogation depuis son contrat de transition. Le gars a l’air d’un joueur qui veut jouer sa carrière ici même s’il a déjà pensé jouer pour les Leafs, ce qui est bien normal puisque tous les joueurs ont déjà pensé à jouer pour leur équipe locale.


Un analyste américain aide P.K. Subban avec son swing de golf

Subban

En fin de semaine, P.K. Subban était au Canadian Open au Royal Montréal. Même s’il ne pourra pas jouer dans le tournoi de golf de charité de Brandon Prust mardi, le défenseur du Canadien a reçu de l’aide avec son swing gracieuseté de l’analyste de golf; Peter Kostis.

Comme la majorité des joueurs de golf amateurs, P.K. voulait travailler sur sa drive qui n’était pas à son goût. Selon Kostis, Subban doit travailler sur ses mains qu’ils ne laissent pas assez aller dans son swing. Ça devait être une des premières fois que le défenseur du Canadien se faisait dire qu’il devait travailler sur ses mains.

Maintenant, il faut juste espérer qu’au cours des prochaines années, P.K. n’aura pas trop de temps pour pratiquer les modifications de Kostis. C’est pas mal plus plaisant de le voir sur la glace que sur les verts pendant les mois de mai et juin.

Via Bardown


Tinordi, Bourque, Parenteau et Beaulieu au tournoi de golf de Prust

Les joueurs des Canadiens de Montréal Jarred Tinordi, Rene Bourque, P.-A. Parenteau et Nathan Beaulieu participent au tournoi de golf de Brandon Prust (prusty4kids.ca) aujourd’hui. Les voici au départ de leur séance de golf.

Quant à lui, P.K. Subban a annulé sa participation pour cet omnium.

BtuOw2-IYAALUZb

Crédit photo : Dave Stubbs – Twitter


Josh Gorges est toujours incapable d’expliquer son départ de Montréal

josh-gorges-11

Josh Gorges passe ses étés dans son patelin à Kelowna en Colombie-Britannique. Un journal local l’a interrogé par connaitre ses états d’âme suite à la transaction qui l’a envoyé à Buffalo.

On lui a demandé s’il savait pourquoi il a été échangé.

« Je souhaiterais avoir une bonne réponse. D’où ça vient, pourquoi, et comment on s’est rendu à cela, mais je n’en ai pas. Pour être honnête fut un choc pour moi. Je suis profondément déçu. Je n’ai jamais voulu quitter Montréal. En aucune façon cela n’a été ma décision.»

On lui a aussi demandé s’il avait eu des explications de la part des Canadiens.

« Pour être honnête, je n’ai pas besoin et je n’en veux pas. Ça ne me fera pas du bien. Ni pour ma famille. La chose pour nous, c’est de regarder en avant, regarder vers l’avenir et ce qui est devant nous. »

Josh Gorges a aussi mentionné que le but ultime de sa carrière était de remporter la Coupe Stanley avec les Canadiens de Montréal. Sans l’ombre d’un doute, Josh Gorges aura autant de difficulté à digérer cette transaction qu’une grosse poutine steak-haché-pogo-bacon à 3 heures du matin.


Bokondji Imama au camp des recrues du Canadien

Bokondji Imama

Bokondji Imama a reçu une bonne nouvelle : il a été invité au camp des recrues du Canadien de Montréal. C’est ce qu’a annoncé le Drakkar de Baie-Comeau par le biais de son compte Twitter.

Le jeune de 17 ans a donc suffisamment impressionné la direction du Tricolore lors du camp de développement pour obtenir une invitation au camp des recrues qui se tiendra au mois d’août prochain.

En plus d’avoir été au cachot pendant 101 minutes, Imama a récolté 15 points dans l’uniforme du Drakkar durant la saison 2013-2014.


Le capitaine des Bulldogs Martin St-Pierre quitte vers l’Europe

St-Pierre, Leblanc, Thomas

Martin St-Pierre poursuivra sa carrière en Croatie. Il s’est entendu avec le Medvescak de Zagreb, un club de la Ligue continentale (KHL). Avec ce départ, les Bulldogs de Hamilton se retrouvent maintenant sans capitaine.

Le joueur de 30 ans retourne en sol européen après déjà avoir disputé des matchs avec le Neftekhimik de Nizhnekamsk, encore une fois dans la KHL.

La saison dernière, St-Pierre a enregistré 48 points en 71 rencontres dans l’uniforme du club-école du CH.

L’athlète originaire d’Embrun, en Ontario, a déjà joué dans la Ligue nationale de hockey. Il a endossé le chandail des Bruins de Boston, des Blackhawks de Chicago, des Blue Jackets de Columbus et celui des Canadiens de Montréal.


Marc Bergevin a choisi le moment parfait pour signer Lars Eller à long terme

Marc Bergevin - MTL @ PHI

Buy low, sell high. C’est une philosophie qui revient souvent dans le monde des affaires et le monde du hockey ne fait pas exception. C’est exactement ce que Marc Bergevin a fait avec Lars Eller lorsqu’il lui a accordé un contrat de 4 ans d’une valeur de 14 millions.

Au début, l’impact de 3,5 millions en a fait sursauter plusieurs et on peut comprendre ça avec une saison de 26 points l’an dernier. Toutefois, il faut comprendre qu’avec ce contrat, Bergevin a acheté 2 années d’autonomie complète. C’est donc évident qu’il ait eu besoin de payer un peu plus cher pour ces années-là.

D’ailleurs, ça parait dans le salaire annuel d’Eller qui ne gagnera que 2,5 millions pendant les 2 premières années de son entente alors qu’il gagnera 4,25 pendant la 3e année et 4,75 pendant la dernière année. La différence est assez évidente et c’est pour ça que le Danois a un plus gros impact sur la masse.

Toutefois, le génie de Bergevin ne se retrouve pas là alors que c’est une pratique courante de payer plus cher pour les années d’autonomie complète. Son génie se retrouve dans l’argument que tous ceux qui détestent ce contrat utilisent; il l’a fait après une saison de 26 points d’Eller.

Pourquoi est-ce que c’est une bonne chose de signer un joueur qui vient de connaître une saison de misère à un contrat de 4 ans? Parce que cette saison-là ne se répétera pas et que c’est le temps d’en profiter au point de vue salarial.

Comment sait-on que cette saison-là ne se répétera pas? Un mélange des séries de 2014, Manny Malhotra et des statistiques avancées.

Commençons par les séries de 2014. Pendant ces séries, le Danois a produit à un rythme qui lui donnerait 63 points dans une saison de 82 matchs. On ne peut pas nécessairement s’attendre à ce genre de saison l’an prochain, mais si on parle de ses 26 points en 77 matchs en saison régulière, ce serait stupide de ne pas mentionner ses 13 points en 17 parties en séries. En plus, en séries, ce n’est pas comme s’il ne pouvait vraiment booster sa fiche contre des équipes poches.

La 2e raison qui nous laisse croire qu’Eller jouera mieux l’an prochain est Manny Malhotra. Ça peut sembler stupide, mais le centre de 4e trio va grandement aider le centre danois l’an prochain. L’an passé chez le Canadien, c’était Tomas Plekanec qui s’occupait des gros trios adverses et des mises au jeu défensives. Quand ce n’était pas Plekanec, c’était Eller.

L’an prochain, on risque de voir Malhotra remplacer Eller dans ce rôle, ce qui veut dire que Lars devrait avoir plus d’opportunités offensives contre de moins bons joueurs. D’habitude, ça fait des miracles. Ça aidera d’autant plus que le Danois est parmi les meilleurs de la ligue quand vient le temps de prendre des mises au jeu offensives.

Malhotra ne sera pas là pour la totalité du contrat d’Eller, mais il lui permettra de continuer son évolution en tant que joueur. Si Lars pouvait jouer une saison ou deux sans ces responsabilités, ça l’aiderait offensivement et lorsqu’il devra reprendre ce rôle qui l’attend inévitablement au cours de sa carrière, il pourra le faire avec plus d’assurance en ses moyens.

On termine avec les statistiques avancées. Si tu es un habitué du site, tu sais qu’Eller a eu une malchance incroyable l’an passé. Une simple régression vers la moyenne devrait permettre à Eller d’inscrire une dizaine de points supplémentaires en plus de ramener son différentiel dans le positif. S’il continue à jouer comme il le faisait l’an passé avec une utilisation plus facile et un peu moins de malchance, il va faire taire ses détracteurs.

Bref, Bergevin a signé Eller après une saison catastrophique et ça lui a permis de faire des économies. Avec le plafond salarial qui devrait défoncer les 90 millions pendant son contrat, Lars Eller est une aubaine en devenir et c’est grâce à Bergevin qui a saisi l’occasion quand des DG plus peureux se seraient contentés d’une entente d’un an.


La saison du Canadien résumée en 60 secondes

Pacioretty

Depuis le début de la saison, la LNH résume les saisons de ses 30 équipes avec un vidéo de 60 secondes sur Youtube. Pour célébrer la signature de Lars Eller, la ligue a publié le résumé du Canadien mercredi après-midi.

Bien évidemment, on y retrouve plusieurs moments qui ont marqué la saison 2013-2014 et c’est clair que ça vous rappellera de bons souvenirs. C’est difficile de ne pas sourire en revoyant la remontée spectaculaire de l’équipe contre Ottawa. C’est la même chose pour Max Pacioretty qui a raté deux lancers de punition contre les Canucks avant de compléter son tour du chapeau dans un filet désert.

Bref, c’est une belle façon de se rappeler pourquoi on aime autant le tricolore alors qu’on est au beau milieu de l’été et que cette belle température nous permet de nous rendre compte qu’on est encore loin du retour de la saison régulière.


Contrat // Lars Eller signe 4 ans – 14 M$ avec les Canadiens

lars eller - blessure - credit: canadiens

Lars Eller a évité l’arbitrage salarial en signant un pacte de quatre saisons avec les Canadiens de Montréal.

Le joueur danois touchera un salaire de 14M$ dans l’uniforme du Tricolore. Ce dernier demandait un montant de 3,1 M$ par saison, selon les informations qui ont sorties plus tôt cette semaine, et le CH avait semble-t-il fait une contre-offre à 1,65 M$.

Finalement, les deux clans se sont entendus pour une somme totale de 14 M$. Son salaire sera séparé ainsi : 1re année 2,5 M$, 2e année 2,5 M$, 3e année 4,25 M$, 4e année 4,75 M$.