Suivez 25stanley sur Facebook!

Henrik Zetterberg devrait effectuer un retour au jeu ce soir


Alors qu’ils tirent de l’arrière 2-1 dans leur série contre les Bruins de Boston, les Red Wings pourraient recevoir de l’aide. En effet, selon The Hockey News, le capitaine Henrik Zetterberg effectuera un retour au jeu dans le 4e match de la série.

Zetterberg n’a pas joué depuis les Olympiques où il avait dû abandonner à cause d’une blessure au dos qui l’empêchait de marcher. Il n’est pas complètement remis, mais comme son équipe n’a que 2 buts en 3 matchs en séries jusqu’à maintenant, il va forcer les choses.

On parlerait d’un rôle limité pour le suédois qui ne serait même pas près d’un retour au jeu si on était en saison. Si on lit entre les lignes, ça voudrait dire quelques présences en avantage numérique en plus de quelques mises au jeu offensives. Bien évidemment, son utilisation va dépendre de comment il se sent sur la glace.

Pour l’instant, les Wings n’ont pas officialisé la nouvelle, disant que la décision allait être prise juste avant le match, mais Zetterberg a rencontré les médecins. Depuis quelques semaines, il indique que cette rencontre allait survenir tout juste avant son retour au jeu, donc ce serait surprenant de ne pas le voir sur la glace ce soir à Detroit.


Mike Babcock essaie de réveiller son équipe en parlant de Tuukka Rask

mike-babcock-redmen

Alors que le Canadien attend le gagnant de la série entre les Bruins de Boston et les Red Wings de Detroit, on commence à suivre la série de plus près. Les Wings perdent présentement 2-1 dans la série et Mike Babcock tente de réveiller son équipe.

Après la défaite de 3-0 de son équipe hier, Babcock a qualifié l’effort des siens d’inacceptable en plus de dire qu’ils ont donné 2 buts à Boston dans ce match. Après la pratique des siens mercredi, il a rajouté de l’huile sur le feu.

Lorsqu’on lui a demandé de parler de la performance de Rask dans cette série, l’entraîneur des Wings a déclaré « Il a l’air vraiment bon pendant la période d’échauffement parce que c’est là qu’il reçoit le plus de lancers. ». Bien évidemment, c’est une flèche lancée à son équipe qui ne teste pas suffisamment Rask dans cette série selon l’entraîneur.

Parlant des Red Wings, ils compteront sur deux nouveaux pères dans le match 4. La femme de Pavel Datsyuk a donné naissance à une petite fille mercredi matin alors que la conjointe de Niklas Kronwall devrait également accoucher sous peu.

Citation via Joe Haggerty


Brad Marchand se trompe de jambe en simulant une blessure dans une victoire des Bruins

Marchand

Peu après ce coup de Brendan Smith qui lui a valu une punition mineure, les fans des Bruins se sont demandés si le défenseur des Red Wings allait être suspendu. Puis, ils se sont rendus compte que Brad Marchand les a induit en erreur, lui qui n’était pas blessé comme on le pensait.

On s’est rendu compte que l’attaquant des Bruins s’est pris la jambe qui n’est pas entré en contact avec le joueur des Wings pour montrer qu’il avait mal. Quand même, il est tellement bon plongeur que l’arbitre et les fans des Bruins ont mordu. Inutile de dire que Marchand n’a pas manqué de présence à cause de cette « blessure ».

Cette performance artistique est survenue dans une victoire de 3-0 des Bruins dans le 3e match de la série. Ce sont les jeunes qui ont aidé Boston dans ce match alors que c’est Dougie Hamilton qui a ouvert la marque et c’est Jordan Caron qui a doublé l’avance des siens en première période. Patrice Bergeron a assuré la victoire avec un but dans un filet désert avec moins de 2 minutes à faire au match.

Les Bruins prennent les devants 2-1 dans cette série qui se poursuivra jeudi à 20h. Les Bruins ne sont qu’à deux victoires d’une série épique contre le Canadien en 2e ronde.

Marchand manque un filet désert

Chand

1-0 Bruins, Hamilton (Smith, Bergeron)

1-0 Bruins

2-0 Bruins, Caron (Thornton, Miller)

2-0 Bruins


MediaFail // Martin ou Daniel Brière?

MediaFail est notre chronique blooper journalistique. À ne pas prendre au sérieux. Il faut plutôt en rire. Message aux puck-junkies, si vous en trouvez, envoyez cela par ici: jt@25stanley.com, sur Facebook ou @25stanley.

Mediafail

Mardi après-midi, RDS a publié une histoire sur Daniel Brière qui a déjà vu une avance de 3-0 disparaître dans une série alors qu’il faisait partie des Flyers de Philadelphie en 2010 lorsqu’ils ont battu les Bruins de Boston après avoir remonté un déficit de 0-3 dans la série.

Malheureusement, celui qui s’occupait d’écrire le résumé sur la page d’accueil du site s’est trompé et a parlé de Martin Brière au lieu de Daniel. C’est une erreur bizarre, alors que le seul Martin Brière qui évolue dans le monde du hockey est un producteur de RDS.

Elle a bien évidemment été corrigée quelques minutes après la publication, mais une erreur dans le nom d’un joueur ne va jamais passer inaperçue. C’est le genre de chose que les internautes adorent trouver.

Merci à Dr_Habs pour la passe sur la palette


Jimmy Howard fait une sortie catastrophique dans une défaite des Red Wings

1-0

Cette sortie de Jimmy Howard a donné le ton au 2e match de la série entre les Bruins de Boston et les Red Wings de Detroit. Sa passe à Brendan Smith a frappé la jambière du défenseur des Wings avant d’arriver sur le bâton de Justin Florek qui a ouvert la marque tôt en première période avec son premier but en carrière dans la LNH.

Après ça, les Bruins n’ont jamais regardé derrière alors qu’ils ont gagné le match 4-1. À un point en 2e période, les Wings ont rendu le tout intéressant en faisant 2-1 grâce à un bond chanceux, mais une superbe pièce de jeu terminée par Milan Lucic en fin de période médiane a pas mal mis fin aux espoirs des hommes de Mike Babcock.

Les Bruins ont dominé au score, mais aussi au niveau du jeu physique. Les Lucic, Chara, Miller, Boychuk, Marchand et compagnie étaient en forme et les joueurs des Wings vont certainement avoir besoin de quelques sacs de glace après ce match là.

La série est maintenant égale à 1-1 et elle se poursuivra maintenant à Detroit. Le 3e match se jouera à 19h30 mardi soir.

Brendan Smith : courageux et stupide

Smith Chara

2-0 Bruins, Smith (Eriksson, Bergeron)

2-0

2-1 Bruins, Glendening (Helm, Miller)

2-1

3-1 Bruins, Lucic (Iginla, Krug)

3-1

4-1 Bruins, Chara (Iginla, Krug)

4-1


Un fan se décrotte le nez pendant une entrevue de Mike Babcock

C’est cool d’avoir des billets en arrière des bancs des joueurs. On voit pas mal tout ce qui se passe sur la glace en plus d’examiner la relation entre le coach et ses joueurs. Par contre, ça veut aussi dire qu’il y a de bonnes chances qu’on passe à la télé sans s’en attendre.

C’est arrivé à un partisan à Boston dimanche après-midi. Alors que Mike Babcock était en entrevue avec Pierre McGuire, un partisan s’est fait prendre en flagrant délit de nettoyage de nez.

boogerNHL

Mon moment préféré, c’est quand il se rend compte qu’il y a une entrevue devant lui et que beaucoup de monde viennent de le voir. En même temps, je me demande s’il ne fait pas exprès parce qu’il regarde directement dans la caméra pendant le nettoyage en question. Ce serait surprenant, mais c’est tellement évident que quelque chose du genre va devenir viral sur le web, que le gars voulait peut-être l’attention.


Chad Johnson s’amuse avec son homonyme des Bruins de Boston

Après avoir signé avec les Alouettes plus tôt cette semaine, le receveur américain Chad Johnson commence à s’acclimater à la culture de Montréal avant de venir y passer l’été. Vendredi soir, il a fait ça en écoutant le match de hockey entre les Bruins de Boston et les Red Wings de Detroit.

Dans ce match, Johnson a remarqué que le gardien substitut de Boston portait le même nom que liui et il en a profité pour sortir le sens de l’humour qui lui a valu plus de 3,6 millions d’abonnés sur Twitter en disant qu’il avait besoin d’un bon bronzage.

Ochocinco

Johnson est vraiment drôle sur Twitter et maintenant qu’il est dans l’organisation des Alouettes, ce ne serait pas une mauvaise idée de le suivre. J’ai bien hâte de voir ce qu’il va nous sortir lorsqu’il va arriver à Montréal. C’est le beau côté des Als qui ne sont vraiment pas le genre à censurer leurs joueurs sur les réseaux sociaux. Des fois, ça donne des résultats désastreux, mais avec Ochocinco, on devrait avoir du fun.


Milan Lucic darde Danny Dekeyser là où ça fait mal dans une défaite des Bruins

Louche

Décidément, ces séries ont un thème d’entrejambes. Après Joel Quenneville qui aura à payer 25 000$ de sa poche après se l’être agrippé pendant une tirade contre un arbitre, Milan Lucic a attaqué Danny Dekeyser avec un dardage sous le jockstrap. Ce geste disgracieux coûtera surement moins cher à Lucic qu’à Quenneville, mais c’est aussi ça la LNH.

Ce geste est survenu dans le premier match de la série entre les Bruins de Boston et les Red Wings de Detroit. Ce sont les Red Wings qui ont gagné, mais vraiment, ce sont les deux gardiens, Jimmy Howard et Tuukka Rask, qui se sont illustrés. Les deux gardiens ont été solides dans les 40 premières minutes de jeu qui ont été plus calmes avant de se dresser avec plusieurs gros arrêts en 3e période. Le seul a avoir été capable de déjouer un des deux a été Pavel Datsyuk en fin de 3e.

C’est sur ce jeu que le karma de Lucic a rattrapé les Bruins puisque quelque secondes avant le but de Datsyuk, Lucic a eu une chance de marquer en or qui a glissé le long de la ligne des buts avant de passer à côté du filet.

Detroit a donc une avance de 1-0 dans cette série. Les hostilités se poursuivront dimanche à 15h.

L’occasion de Lucic

Lucic

Le but gagnant de Datsyuk

Datsyuk

Marchand rate une bonne chance en 1ère

Marchand

Rask vole Darren Helm en 3e période

Rask Helm


Les Bruins investiront 70 millions pour rénover leur aréna


Le TD Garden de Boston a été ouvert en 1995. Pour un aréna, 20 ans c’est beaucoup de temps et l’édifice qui accueille les Bruins et les Celtics a besoin d’être remis à neuf et c’est exactement ce qui va arriver alors que la famille Jacobs, qui est propriétaire de l’endroit, va investir 70 millions dans l’opération.

Ces rénovations devraient prendre 2 ans. La partie la plus touchée sera le magasin officiel des Bruins qui doublera de superficie. Selon les dirigeants, on est trop pogné présentement et si ça peut aider les gens à magasiner, les propriétaires ne chialeront pas.

Les autres rénovations touchent les concessions partout dans l’aréna, les loges ainsi que le wi-fi qui devrait être disponible pour tous les partisans dès le début de la prochaine saison. On fera également quelques retouches à l’entrée pour que ce soit plus beau quand on entre dans l’édifice.

Normalement, ce serait les gouvernements qui paieraient une partie de la facture, mais il faut féliciter les Jacobs pour ce coup-là puisque tout vient de leur poche. C’est très rare de nos jours et il faut le souligner quand ça arrive.

Via Boston Globe


Claude Julien a failli perdre sa job avec les Bruins à cause du Canadien en 2011


Avec les Bruins de Boston qui se sont qualifiés pour les séries éliminatoires pour la 7e année consécutive et qui ont gagné un 4e titre de division sous Claude Julien, c’est le temps de se rappeler que le Canadien a failli détruire cette relation si fructueuse en 2011.

C’est Bob McKenzie qui a confirmé cette histoire sur les ondes de TSN Radio hier après-midi. En 2011, tout s’est bien terminé pour les Bruins qui ont gagné la Coupe Stanley en battant les Canucks de Vancouver en 7 matchs en série finale. Toutefois, ça aurait pu être une toute autre histoire alors que Boston a eu besoin de 7 matchs pour battre le Canadien en 1ère ronde des séries. Selon McKenzie, si Julien perdait ce match 7, il perdait son emploi à Boston.

C’est là que ça devient intéressant parce que ce match 7 n’a pas été gagné facilement par les Bruins. On a eu besoin de la prolongation et c’est Nathan Horton qui a clôt le débat. C’était le 3e match nécessitant une prolongation dans cette série et les 3 ont été remportés par les Bruins. Si un seul de ces matchs tournait en faveur du Canadien, on aurait probablement une LNH complètement différente aujourd’hui. D’ailleurs on peut dire la même chose du match 4 où le Canadien menait 3-1 dans le match et 2-1 dans la série avant de s’effondrer.

C’est l’effet papillon. Si le Canadien gagne cette série, Claude Julien n’est plus l’entraîneur des Bruins et malgré tout ce qu’on peut dire sur lui, avec le travail qu’il fait là-bas depuis 7 ans, l’impact de son départ se serait fait sentir et les Bruins domineraient pas mal moins aujourd’hui. Je ne parle même pas de l’impact que ça aurait eu sur l’organisation des Canucks qui est présentement en chantier. On aurait un autre portrait si ce n’était pas les Bruins qui seraient arrivés en finale de la Coupe.

C’est vrai que ce ne sont que des suppositions, mais c’est fascinant de voir à quel point un but, un match ou une série ait eu autant d’impact sur la LNH que l’on connait aujourd’hui.