Suivez 25stanley sur Facebook!

Mike Milbury serait à surveiller si les Bruins renvoient Claude Julien selon Elliotte Friedman

Milbury

Lorsque Jimmy Murphy a parlé de la possibilité que les Bruins engagent Mike Milbury comme nouveau coach advenant le renvoi de Claude Julien, on n’y croyait pas trop. L’analyste de NBC n’a pas occupé de poste d’entraîneur-chef depuis le début du 21e siècle et il n’est pas employé par une équipe de la LNH depuis son départ de l’organisation des Islanders en 2007.

Par contre, il a joué avec les Bruins pendant toute sa carrière et cette expérience semble être priorisée à Boston. En plus, un des informateurs les mieux plogués dans la LNH, Elliotte Friedman, a parlé de cette rumeur sur les ondes de CBC samedi soir.

Comme Friedman est un des 5 meilleurs insiders de la planète LNH, c’est clairement une possibilité qui est étudiée à Boston présentement. Ceci étant dit, il est un peu trop tôt pour sabrer le champagne. Le nouveau DG devra décider s’il veut garder Julien et si jamais il le renvoie, il aura son mot à dire dans le processus de sélection du nouveau coach.

Si on lit entre les lignes, Don Sweeney est le choix qui augmenterait le plus les chances que ce scénario catastrophique pour les fans des Bruins se produise. Il est présentement le gars à l’interne qui est considéré pour cette promotion et s’il l’obtient, il ne devrait pas changer la culture de l’entreprise, ce qui augmente les chances que Milbury obtienne l’emploi.


Shero, Sweeney et Milbury sont les premiers noms que les rumeurs envoient à Boston

Même si 12 heures ne se sont pas écoulées depuis le renvoi de Peter Chiarelli, les rumeurs concernant son successeur font déjà surface d’un peu partout. La plus logique concerne Don Sweeney, qui est présentement l’assistant-DG des Bruins. Il est vu comme le futur successeur de Chiarelli depuis des années et il travaille bien avec le président de l’équipe, Cam Neely.

De son côté, Darren Dreger a parlé de Ray Shero, qui aurait refusé une offre des Bruins plus tôt dans carrière. Après avoir été DG des Penguins de 2006 à 2014 et assistant-DG de l’équipe nationale américaine pour les jeux de Sotchi, Shero est sans emploi.

Il accepterait donc probablement l’offre de Boston si elle se présentait à nouveau. Peu importe qui acceptera ce poste, il décidera du futur de Claude Julien selon Cam Neely. Le coach des Bruins pourrait donc subir le même sort que Dan Bylsma l’été dernier en étant renvoyé après la première vague d’embauche d’entraîneurs.

Si jamais Julien était renvoyé, les Bruins pourraient commettre une erreur capitale. Selon Jimmy Murphy, Mike Milbury pourrait être un des candidats considérés pour remplacer le coach des Bruins. Bien évidemment, les chances que ça arrive sont très faibles, mais ça ne coûte rien de rêver…


Les Bruins congédient le DG Peter Chiarelli

peter-chiarelli

Sans surprise, les Bruins ont dit merci-goodbye à leur DG Peter Chiarelli. Cam Neely et Charlie Jacobs donneront une conférence de presse à ce sujet aujourd’hui vers 15h. Chiarelli a été avec les Bruins pendant 9 ans; il a remporté une Coupe Stanley. L’organisation des Bruins chasse déjà pour combler ce poste. Le personnel d’entraineur reste en place pour le moment. On suppose qu’on laissera le nouveau directeur-gérant prendre ses décisions. Mais je pense que ça sent la fin pour Claude Julien.

Suite à ce congédiement, les gens de Toronto ont déjà commencé à s’énerver. Peter Chiarelli pourrait se retrouver avec les Mape Leafs.


Le Canadien a joué dans la tête de Milan Lucic pendant la saison morte

Lucic

Milan Lucic a connu une saison décevante pour les Bruins de Boston cette année. Pour la première fois de sa carrière, il a joué plus de 80 matchs pendant lesquels il n’a même pas amassé 45 points. Il est tellement décevant qu’il y a plusieurs rumeurs de transaction qui l’impliquent à Boston présentement.

Lors de sa dernière rencontre avec les journalistes, il a avoué que la série de 2e ronde contre le Canadien de Montréal l’an passé l’avait dérangé. Il a dit qu’à cause de cette série, il n’a pas commencé la saison (et donc passé la saison morte) dans le bon état d’esprit, ce qui lui a nui.

On se rappelle que cette série avait particulièrement été mouvementée pour Lucic. Il avait notamment menacé Dale Weise de mort après l’élimination des Bruins, ce qui clôturait une rivalité incroyable entre les deux joueurs pendant cette série.

On peut donc croire qu’il a passé toute la saison morte à espérer une vengeance contre le Tricolore au lieu de se concentrer sur son jeu. Ce n’est pas un plan de match idéal pour un joueur de la LNH. Au moins, ça nous montre que tant que Lucic sera avec les Bruins, la rivalité Boston-Montréal sera bien en vie dans la LNH.

Via Dan Cagen


Zdeno Chara s’est blessé en bloquant un lancer

Chara

Il y avait une grande absence lors de la pratique des Bruins lundi matin. Zdeno Chara n’était pas avec l’équipe à cause d’une blessure au bas du corps subie dans le match de samedi soir contre les Maple Leafs de Toronto. Chara a subi cette blessure en bloquant un lancer de David Booth au  milieu de la 3e période samedi soir.

Après la pratique, Claude Julien a dit aux journalistes que sa situation allait être réévaluée quotidiennement. Heureusement, les Bruins ne jouent pas avant mercredi contre les Capitals de Washington, ce qui donne encore plusieurs heures au défenseur format géant pour guérir cette blessure.

Si l’on était en milieu de saison, le défenseur manquerait probablement un match ou deux, mais les Bruins de Boston sont présentement dans une lutte à finir avec les Red Wings, les Penguins et les Sens pour les 3 dernières places donnant accès aux séries. Boston a autant de points que Detroit et Pittsburgh et ils ont deux points d’avance sur les Sens. Ils ne peuvent donc pas se permettre de reposer Chara.

Si le défenseur devait manquer le match contre les Caps, les Bruins joueraient sans leur première paire de défenseurs puisque Dougie Hamilton, qui a patiné en solitaire avant la pratique de lundi, est toujours incommodé par une blessure aux côtes. C’est un dur coup pour une équipe qui n’est pas habituée d’être dans la course aux séries si tard dans la saison.

Gif via Chris Abraham


Rumeurs de Rogers // Todd McLellan, Jim Nill, Marc Savard et Nikolaj Ehlers

Friedman Cox

Lors des matchs du samedi soir, Rogers diffuse une chronique de nouvelles et de rumeurs menée par Damien Cox et Elliotte Friedman. Ce sont souvent des clarifications par rapport à ce qui est sorti plus tôt dans la semaine, mais ils ont aussi de bonnes informations de temps à autre.

C’est encore plus vrai en fin de saison alors que la majorité des insiders tournent leur attention vers les séries ou le repêchage. Cette compétition moins coriace a permis à Cox et Friedman de sortir 4 informations particulièrement intéressantes avant le début du tournoi printanier et de la saison morte pour les équipes qui l’ont manqué.

Jim Nill

D’ailleurs, on peut commencer avec une info de Friedman qui concerne une des équipes dont les joueurs sont sur le point de jouer au golf. Le DG des Stars, Jim Nill, sera en charge d’Équipe Canada pour les championnats mondiaux à moins que Dallas fasse une remontée spectaculaire dans le classement. Ce sera intéressant de voir si ça lui permettra de convaincre ses deux joueurs étoiles, Jamie Benn et Tyler Seguin, de faire le voyage à Prague ou si au contraire, il voudra ménager le futur de sa franchise.

Nikolaj Ehlers

Friedman a aussi parlé de l’attaquant des Mooseheads de Halifax qui appartient aux Jets de Winnipeg. Selon l’informateur, le DG de l’équipe a regardé le 4e match de la série entre les Cataractes et les Mooseheads sur place et l’équipe pourrait rappeler Ehlers si son équipe était éliminée en première ronde. Par contre, les Mooseheads mènent désormais la série 3-2 alors que c’était 2-1 Shawinigan avant la visite de Cheveldayoff. Les chances de voir Ehlers à Winnipeg cette saison ont donc considérablement diminué.

Marc Savard

Un autre nom mentionné par Friedman est celui du centre des Bruins dont la carrière est terminée. Il reste 2 saisons à son contrat qui a un impact de 4 M$ sur la masse salariale des Bruins lors de la saison morte. Comme les équipes ne peuvent pas dépasser le plafond comme elles le veulent pendant l’été, cette entente nuit à la situation salariale des Bruins même si ça ne parait pas pendant la saison. Le salaire de Savard ne sera que de 525 000$ au cours de ces 2 saisons, donc Friedman croit qu’une équipe près du plancher pourrait aider les Bruins en faisant l’acquisition du contrat.

Todd McLellan

Cox a parlé du coach des Sharks, qui devrait immédiatement se trouver un autre emploi s’il n’était plus à San Jose l’an prochain. Selon Cox, McLellan a une clause de sortie dans son contrat qui lui permet de quitter l’organisation si jamais Doug Wilson est congédié. Il faudra maintenant voir si l’entraîneur aura la chance d’utiliser cette clause et s’il la prendra si c’est le cas.


Chara ne dirait pas non à jouer avec Pacioretty

zdeno chara - bruins boston - credit: 25stanley

Zdeno Chara y est allé de propos intéressants au moment d’une entrevue avec le réseau ESPN. Le joueur des Bruins de Boston a indiqué qu’il accepterait volontiers de jouer en compagnie de Max Pacioretty.

Le défenseur de 38 ans a lancé des fleurs à l’attaquant des Canadiens. « Je suis certain que ce serait magnifique d’avoir un joueur de ce calibre dans son équipe », a-t-il fait savoir.

Chara ne détesterait pas être le coéquipier de Pacioretty. C’est tout un contraste avec la séquence horrible entre les deux joueurs en 2011 alors qu’il a bien failli mettre fin à la carrière de l’Américain en le frappant violemment dans la baie vitrée. Des images que personne ne souhaite revoir.

Source : ESPN


Un joueur des Celtics a dit aux journalistes quelle était la blessure de Dougie Hamilton

Olynyk

Le centre canadien des Celtics, Kelly Olynyk, a connu une drôle de soirée mercredi. À cause d’un coup de coude de la part d’un coéquipier pendant la période d’échauffement, Olynyk a joué son match contre les Pacers de l’Indiana avec un méchant œil au beurre noir.

Malgré ça, Olynyk a terminé le match avec 19 points, 2 rebonds, 2 passes et 1 bloc en 22 minutes de jeu. Cette bonne performance dans les circonstances lui a valu l’attention de plusieurs journalistes qui voulaient lui parler après le match. C’est pendant cette période de questions qu’il s’est fait quelques ennemis chez les Bruins de Boston.

Il a laissé glisser que Dougie Hamilton lui avait texté qu’il avait les côtes fracturées il y a deux jours. Selon Olynyk, le défenseur essaie présentement de revenir à temps pour les séries. Bien évidemment, les Bruins n’avaient pas donné autant de détails par rapport à la blessure de Dougie. En fait, ils avaient seulement dit qu’il était absent pour une période indéterminée.

Olynyk ne savait probablement pas qu’il s’agissait d’une information privilégiée et il voulait seulement faire un parallèle entre les deux sports. C’est bizarre que la nature d’une blessure soit connue de la sorte, mais c’est le risque que les équipes prennent lorsqu’elles ne donnent pas les détails de leurs blessures.

Via Mike Petraglia


David Desharnais doit être meilleur dans les matchs intra-division

david-desharnais

En 27 parties contre les équipes de sa division cette saison, le centre no.1 des Canadiens, David Desharnais ne compte que 4 buts et 11 passes à sa fiche. Ces statistiques offensives sont insuffisantes pour un joueur avec un aussi grand rôle dans l’équipe.

Avec le nouveau format des séries, les formations doivent à toute fin pratique vaincre les meilleurs clubs de leur division pour se rendre jusqu’en finale de l’est, ce qui rend les rencontres intra-division encore plus importantes.

Maison vs route

Ce qui est encore plus inquiétant dans son cas, c’est qu’il disparaît presque totalement de la feuille de pointages sur la route. En 13 rencontres sur les patinoires adverses des équipes de la division Atlantique, Desharnais n’a toujours pas de but et ne compte que 4 mentions d’aides en 2014-2015.

Au Centre Bell, son rendement est mieux avec 4 buts et 7 passes en 14 matchs, sauf que 3 de ses buts ont été inscrits face aux Maple Leafs et aux Sabres; deux clubs qui rêvent plus à Connor McDavid que la Coupe Stanley. 6 de ses 11 points ont aussi été enregistrés face à des formations qui ne sont présentement pas en séries éliminatoires.

Fiche face à chaque club de la division Atlantique

Il a quand même bien performé à la maison face aux Bruins avec une récolte de 3 passes en 2 matchs, mais il n’a pas réussi à s’inscrire à la marque en 3 rencontres au TD Garden. Les rencontres à Boston sont difficiles pour lui, puisque Claude Julien a droit au dernier changement et peut ainsi contrôler qui il envoie face au petit centre du CH. Le jeu physique des Bruins n’aide évidemment pas un joueur de sa stature.

Face au Ligtning, la bête noire des hommes de Michel Therrien, le #51 n’a obtenu qu’un seul point en 5 rencontres. Il est presque assuré que Montréal devra croiser le fer avec Tampa Bay en éliminatoires s’il veut se rendre jusqu’en finale de l’est et la performance de notre premier centre face à eux est pour la moins inquiétante.

Si le Lightning parvient à dépasser le tricolore au classement d’ici la fin de la saison, l’adversaire du CH sera assurément les Red Wings de Detroit au premier tour des séries. Disons que l’apport offensif de Desharnais n’est guère plus encouragent face à ce club. Il n’a enregistré qu’une seule petite passe à la maison, en 3 rencontres face à la troupe de Mike Babcock.

Clé du succès

Le premier centre d’une équipe de la LNH est une pièce maîtresse dans le succès de son club sur la route vers la Coupe Stanley et disons que le Canadien devra espérer un meilleur appui du sien s’il souhaite faire un bout de chemin ce printemps.

Pour obtenir du succès, Desharnais doit se simplifier la vie et tenter de contrôler le milieu de la zone. Il ne remportera pas beaucoup de bataille à un contre un sur le long des rampes avec le jeu physique à souhait en séries. Il doit utiliser sa grande vision du jeu comme un atout et tenter de se démarquer du jeu plutôt que de s’impliquer dans des batailles perdues d’avance sur la bande.

La question qui ne sera jamais posé à Michel Therrien: En considérant ces statistiques, es-tu confiant d’amorcer les séries éliminatoires avec David Desharnais comme premier pivot?


Les Bruins vendent leurs billets des séries même si leur place est loin d’être assurée

Bergeron

Vendredi, les Bruins de Boston étaient à l’extérieur des séries alors que les Sens occupaient la dernière place donnant accès aux séries dans l’Est. Après avoir gagné leurs deux matchs du week-end, les Bruins ont repris la 8e place dans le classement, 3 points devant les Sénateurs, qui ont un match en main.

Ce coussin fait en sorte que leurs chances de faire les séries sont bonnes même si leur place est encore loin d’être assurée. Ce n’est pas ça qui les a empêché d’annoncer la mise en vente des billets pour la première ronde des séries lundi après-midi. Ces billets seront disponibles vendredi à 11h.

C’est donc possible que les Bruins n’occupent plus la dernière place donnant accès aux séries lors du début de la vente. Il faut dire que Boston n’a pas manqué les séries depuis 2007, donc l’organisation est habituée de gagner et de participer au tournoi printanier.

Cette habitude fait probablement en sorte que la possibilité de manquer les séries ne les inquiète pas trop. S’ils participent au tournoi printanier il n’y a pas de problème, mais si jamais ils le manquent, ce sera un bel exemple de l’hubris qui a affecté Boston cette année.

Les Bruins ne sont pas les seuls à annoncer la vente de ces billets lundi. Le Canadien a aussi annoncé sa vente lundi après-midi. Elle se fera le mercredi 8 avril via internet. Au moins, c’est certain que les billets du Canadien donneront accès à un match de séries…