Suivez 25stanley sur Facebook!

Les Bruins investiront 70 millions pour rénover leur aréna


Le TD Garden de Boston a été ouvert en 1995. Pour un aréna, 20 ans c’est beaucoup de temps et l’édifice qui accueille les Bruins et les Celtics a besoin d’être remis à neuf et c’est exactement ce qui va arriver alors que la famille Jacobs, qui est propriétaire de l’endroit, va investir 70 millions dans l’opération.

Ces rénovations devraient prendre 2 ans. La partie la plus touchée sera le magasin officiel des Bruins qui doublera de superficie. Selon les dirigeants, on est trop pogné présentement et si ça peut aider les gens à magasiner, les propriétaires ne chialeront pas.

Les autres rénovations touchent les concessions partout dans l’aréna, les loges ainsi que le wi-fi qui devrait être disponible pour tous les partisans dès le début de la prochaine saison. On fera également quelques retouches à l’entrée pour que ce soit plus beau quand on entre dans l’édifice.

Normalement, ce serait les gouvernements qui paieraient une partie de la facture, mais il faut féliciter les Jacobs pour ce coup-là puisque tout vient de leur poche. C’est très rare de nos jours et il faut le souligner quand ça arrive.

Via Boston Globe


Claude Julien a failli perdre sa job avec les Bruins à cause du Canadien en 2011


Avec les Bruins de Boston qui se sont qualifiés pour les séries éliminatoires pour la 7e année consécutive et qui ont gagné un 4e titre de division sous Claude Julien, c’est le temps de se rappeler que le Canadien a failli détruire cette relation si fructueuse en 2011.

C’est Bob McKenzie qui a confirmé cette histoire sur les ondes de TSN Radio hier après-midi. En 2011, tout s’est bien terminé pour les Bruins qui ont gagné la Coupe Stanley en battant les Canucks de Vancouver en 7 matchs en série finale. Toutefois, ça aurait pu être une toute autre histoire alors que Boston a eu besoin de 7 matchs pour battre le Canadien en 1ère ronde des séries. Selon McKenzie, si Julien perdait ce match 7, il perdait son emploi à Boston.

C’est là que ça devient intéressant parce que ce match 7 n’a pas été gagné facilement par les Bruins. On a eu besoin de la prolongation et c’est Nathan Horton qui a clôt le débat. C’était le 3e match nécessitant une prolongation dans cette série et les 3 ont été remportés par les Bruins. Si un seul de ces matchs tournait en faveur du Canadien, on aurait probablement une LNH complètement différente aujourd’hui. D’ailleurs on peut dire la même chose du match 4 où le Canadien menait 3-1 dans le match et 2-1 dans la série avant de s’effondrer.

C’est l’effet papillon. Si le Canadien gagne cette série, Claude Julien n’est plus l’entraîneur des Bruins et malgré tout ce qu’on peut dire sur lui, avec le travail qu’il fait là-bas depuis 7 ans, l’impact de son départ se serait fait sentir et les Bruins domineraient pas mal moins aujourd’hui. Je ne parle même pas de l’impact que ça aurait eu sur l’organisation des Canucks qui est présentement en chantier. On aurait un autre portrait si ce n’était pas les Bruins qui seraient arrivés en finale de la Coupe.

C’est vrai que ce ne sont que des suppositions, mais c’est fascinant de voir à quel point un but, un match ou une série ait eu autant d’impact sur la LNH que l’on connait aujourd’hui.


Gustav Nyquist marque un autre gros but pour les Red Wings

Gustav Nyquist continue à mettre les Red Wings sur ses épaules pour les amener en séries. L’attaquant suédois a marqué un autre gros but pour Detroit contre les Bruins de Boston mercredi soir.

Alors que le score était de 2-2 en 3e période, Nyquist a allumé les moteurs et a contourné Zdeno Chara facilement avant de s’échapper contre Tuukka Rask qu’il a déjoué avec un lancer des poignets puissant et précis.

Nyquist

Ça a été le but gagnant dans ce match pour les Wings qui ont maintenant 4 points d’avance et un match en main sur les Maple Leafs de Toronto qui sont les meilleurs à manquer les séries présentement. Plus ça va, plus on dirait que le duo Tatar-Nyquist, qui excelle autant depuis les 20 derniers matchs, va permettre aux Wings de se qualifier en séries malgré la perte de Datsyuk et Zetterberg pendant de longs moments cette saison.

S’il fallait qu’ils affrontent les Bruins en 1re ronde, ce qui est très possible, ce serait une terrible nouvelle pour Boston qui n’a pas gagné en 7 ans au Joe Louis Arena.


Patrice Bergeron déculotte Steve Mason en fusillade

Le match de dimanche midi entre les Bruins de Boston et les Flyers de Philadelphie a été excellent. Les deux équipes se sont menés une lutte incroyable qui s’est terminée 4-3 en faveur des Bruins de Boston qui ont gagné la fusillade en 5 rondes.

Pour Boston, c’est Patrice Bergeron qui a ouvert le bal et on peut dire qu’il a fait ça comme du monde. Celui qui conserve une moyenne de 33% en carrière en fusillade a complètement déjoué Mason en feintant d’aller sur son revers avant de marquer de l’autre côté.

Bergeron

Ce n’est pas ce but de Bergeron qui a permis de confirmer le vol de Tuukka Rask, qui avait 49 arrêts avant la fusillade, mais c’est le plus beau but des 3 qu’on a vu pendant le bris d’égalité. C’est le genre de séquence qui nous rappelle que Bergeron n’est pas seulement qu’un excellent attaquant défensif, mais qu’il a également un gros talent offensif.


L’avenir de Jarome Iginla avec les Bruins incertain ?

jarome-iginla-calgary

Bien peu s’attendaient à ce que Jarome Iginla puisse encore, malgré ses 36 ans, performer au niveau auquel il performe présentement. Ses 28 buts et 30 passes pour 58 points en 72 matchs représentent toute une contribution offensive pour le vétéran et ex-capitaine des Flames.

Voilà pourquoi le directeur général des Bruins Peter Chiarelli souhaite absolument mettre « Iggy » sous contrat en vue de la prochaine saison, lui qui se plaît bien dans la capitale du Massachusetts. Le DG de l’équipe n’a pas chômé au courant de la dernière semaine et a contacté Don Meehan de l’agence Newport Sports, l’agent d’Iginla, afin de discuter de l’avenir de son client.

Toutefois, selon ce que rapporte l’informateur du réseau TSN, Darren Dreger, aucune négociation sérieuse n’est ressortie de ces discussions. Bien que les deux partis désirent énormément s’entendre sur un nouveau contrat, la réalité contraignante de la masse salariale élevée de l’équipe les en empêche. La direction des Bruins a donc les mains liées étant donné le peu d’espace disponible sur la masse salariale de l’équipe actuellement, elle qui dépasse même de près de 2,5 M$ le plafond salarial. Boston n’a donc pas les moyens de finaliser cet accord au courant de la saison, avant qu’Iginla ne se fasse courtiser par les 29 autres formations de la LNH le premier juillet.

L’état-major de l’équipe de l’heure dans la LNH devra faire de la place au vétéran s’ils souhaitent le revoir dans l’uniforme jaune et noir la saison prochaine. Dossier à suivre…


La saga Alexei Emelin vs Milan Lucic // Pas de suspension ni d’amende

Emelin vs Lucic

Milan Lucic a fait beaucoup parler de lui depuis la victoire de 2-1 en tirs de barrage des Canadiens de Montréal face aux Bruins de Boston au TD Garden. L’attaquant de 25 ans a maltraité verbalement Alexei Emelin.

« Emelin est une poule mouillée », a mentionné Lucic dans le vestiaire suite à la défaite des siens.

De plus, Lucic a dardé Emelin entre les jambes. Le numéro 74 du Tricolore a quitté la glace en douleur. Après quelques minutes – le temps de chasser le mal -, il est revenu au banc de son équipe.

Le joueur des Bruins a également indiqué qu’il n’a pas touché le défenseur russe. « Je ne l’ai pas dardé. J’ai patiné à ses côtés, c’est tout. Les gens tentent de dire que je l’ai dardé, mais ce n’est pas le cas », a confié Lucic.

Au final, la LNH n’imposera pas de suspension/amende à Lucic pour son geste à l’endroit d’Emelin.

Lucic traite Emelin de chicken

Mise en échec d’Emelin sur Lucic


Alex Galchenyuk met fin au match et à la séquence des Bruins!

Les Canadiens de Montréal ont mis un terme à la série de 12 victoires des Bruins de Boston. Alex Galchenyuk a été l’unique marqueur en tirs de barrage et les siens ont quitté le TD Garden avec une victoire de 2-1.

L’autre but des visiteurs a été inscrit en première période par Alexei Emelin lors d’un avantage numérique. Les joueurs de Michel Therrien ont gardé leur priorité d’un filet jusqu’en fin de troisième engagement.

Patrice Bergeron a déjoué Peter Budaj en avantage numérique pour créer l’égalité. Les deux équipes étaient donc de retour à la case départ.

Par ailleurs, deux soldats du CH sont tombés au combat durant cette partie. Travis Moen, blessé durant sa bataille contre Kevan Miller, et Dale Weise, en douleur en raison d’une sévère mise en échec, n’ont pas terminé le match. Aucun détail n’a été révélé pour le moment concernant les deux joueurs.

Les Canadiens ont mis la main sur une rencontre importance, mais ceux-ci seront encore en action mardi soir. Cette fois-ci, les joueurs du Tricolore affronteront les Sabres de Buffalo au Centre Bell.

But et célébration d’Alex Galchenyuk

Media preview

Dardage de Lucic à l’endroit d’Emelin

Media preview

Boychuk plaque Subban

Mike « BOOM » Weaver

Mise en échec de Miller sur Weise

GIF: The Miller hit on Dale Wiese that sparked the fight with Moen


« Juste un autre chandail » – Claude Julien à propos des Canadiens

L’affrontement entre les Canadiens de Montréal et les Bruins de Boston est fort attendu. Les joueurs vêtus en noir et jaune ont remporté leurs 12 dernières sorties et ils tenteront de poursuivre sur leur lancée.

Notamment, l’entraîneur-chef des Bruins Claude Julien ne s’en fait pas trop de la visite du CH au TD Garden : « [C'est] juste un autre chandail. »

Pariez que le pilote des Bruins craint quand même un peu les Canadiens. Ses protégés ont perdu quatre des cinq derniers matchs face à la formation montréalaise. Par contre, la plus récente rencontre entre les deux équipes a été gagnée par Boston avec un pointage de 4-1.

***

Pour avoir les détails de l’entraînement du club montréalais, cliquez ici. Peter Budaj, Michaël Bournival et Lars Eller en sont les têtes d’affiche.

À l’heure actuelle, les Canadiens affronteraient le Lightning de Tampa Bay lors de la première ronde des séries éliminatoires. Pour savoir les probabilités de l’équipe qu’affrontera le Tricolore lors de la valse printanière, c’est ici.

Maintenant, dans un aspect plutôt « insolite » (ou si vous préférez, hors du commun), la mère d’un espoir des Canadiens (Brady Vail) s’est fait expulsée d’un match pour avoir lancer des bières sur les joueurs de l’équipe adverse. Pour connaître l’histoire dans son entièreté, consultez ce lien.

Souhait d’anniversaire : être en santé!

Frères Bozon - Tim et Kevin
Photo : Tim Bozon et son frère Kevin | Twitter

Bonne fête à Tim Bozon qui célèbre ses 20 ans aujourd’hui. L’espoir des Canadiens de Montréal est au cœur d’un combat contre la méningite, donc on lui envoie beaucoup de courage!

D’ailleurs, la palme pour le plus beau message à l’endroit de Bozon revient au journaliste de La Presse Marc Antoine Godin. Voici le tweet de ce dernier :


Dale Weise était content de la victoire des Bruins samedi soir


Samedi soir, les Bruins de Boston ont marqué 3 buts sans riposte en 3e période dans une victoire de 4-2 contre les Coyotes de Phoenix. C’était la 12e victoire consécutive des Bruins qui perdaient après 40 minutes dans ce match.

Alors que les Bruins affronteront le Canadien ce soir, au moins un joueur de l’équipe est content de la victoire de Boston. En effet, l’attaquant Dale Weise a déclaré aux journalistes qu’il était content que les Bruins aient remonté la pente pour battre les Coyotes parce qu’il voulait que ce soit le Canadien qui brise leur séquence.

Bien évidemment, ce n’est rien de trop sérieux et on imagine que Weise avait le sourire en coin pendant ses remarques, mais j’aime ce qu’il dit aux médias. Contrairement à Therrien qui ne veut pas parler de la séquence de l’équipe adverse, Weise comprend l’importance de la rivalité entre les deux équipes. Il comprend que même si le match ne veut pas dire grand chose au classement, un match Canadiens-Bruins est toujours important et que si le Canadien peut arrêter la bonne séquence de Boston, c’est un plus.

C’est aussi un signe que le gars semble avoir un bon sens de l’humour lorsqu’il parle aux médias et c’est quelque chose de très rare dans un marché médiatique fou comme celui de Montréal. C’est toujours apprécié de voir qu’un gars est capable de faire des jokes tout en montrant son sérieux face à un rival et c’est le cas de Weise présentement. Il faut maintenant espérer que ça se transforme en victoire sur la glace.


Patrick Roy tente le tout pour le tout pour éviter le blanchissage

Avs

L’image que vous voyez ci-dessus nous vient du match Avalanche-Bruins où Patrick Roy a enlevé son gardien de but avec 5 minutes à faire au match. La stratégie n’a pas fonctionné puisque son équipe a perdu 2-0 contre les Bruins. C’était la première fois de la saison que l’Avalanche était blanchi alors que les Bruins sont devenus les premiers à assurer leur place en séries avec une 11e victoire consécutive.

Ce n’est pas la première fois que Roy enlève son gardien rapidement, lui qui n’hésite pas à faire ça avec 2 ou 3 minutes à faire, mais aussi tôt, c’était du jamais vu. Il faut dire que Roy est reconnu pour son orgueil et il ne devait vraiment pas vouloir se faire blanchir pour la première fois de la saison.

Il faut spécifier que les études statistiques nous prouvent que ce que l’ancien entraîneur des Remparts a fait sur cette séquence fait du sens. Depuis des années, des statisticiens poussent pour que les entraîneurs retirent leurs gardiens plus rapidement et on dirait bien que Roy les a écouté. Malheureusement pour lui, ça n’a pas fonctionné. Au moins, ça nous a permis d’assister à ce superbe arrêt en fin de match.

Avs