Suivez 25stanley sur Facebook!

Max Pacioretty présente son sandwich à des fans des Bruins dans la nouvelle pub de McDo

bruins fans

Quelques jours après le lancement du burger Max 67, McDonald’s a dévoilé la publicité qui roulera au Québec pour annoncer le sandwich de Max Pacioretty qui sera en vente jusqu’au 20 avril. Le concept de la publicité est assez simple. On y voit Pacioretty se rendre à Boston pour donner son burger à des fans des Bruins qui ne le reconnaissent pas.

Comme il y a une caméra devant eux, les fans de Boston disent tout pour complimenter le burger du joueur du Canadien ainsi que son créateur. Bien évidemment, ces compliments stoppent lorsqu’ils apprennent qui il est.

C’est une adaptation d’un concept qu’on voit pas mal aux États-Unis. On amène un athlète professionnel dans la rue pour un vox pop et on demande aux gens de parler du joueur en question jusqu’à ce qu’ils se rendent compte à qui ilnts parle. On ajoute ça à des fans des Bruins, sans le logo que la compagnie ne peut pas montrer à l’écran, et le résultat est efficace.

Merci à J-P pour la passe sur la palette


Le Lightning a écœuré les fans des Bruins sur l’écran géant

Bruins Bolts

Les Bruins de Boston n’ont pas connu la fin de semaine idéale en Floride. En 2 matchs contre les Panthers et le Lightning, ils n’ont obtenu qu’un point, ce qui fait en sorte que leur avance sur les Panthers et les Sénateurs est en train de fondre comme neige au soleil.

Malgré leur séquence de 5 défaites consécutives, les Bruins sont parmi les équipes les plus populaires de la ligue. Cela veut dire que lorsqu’ils sont en visite en Floride, l’aréna est envahi par des fans de Boston. En fin de 3e période, lors de leur victoire de 5-3, le Lightning a décidé de s’amuser avec cette situation sur l’écran géant.

L’équipe a ressorti le meme classique de Homer Simpson qui se cache dans les buissons pour changer d’équipe favorite. La personne en charge pointait probablement le fait que les partisans de Boston ont été assez tranquilles même s’ils étaient nombreux en début de partie. L’organisation est encore loin des Stars au niveau des blagues à propos de l’adversaire sur l’écran géant ou de Roberto Luongo en ce qui concerne la qualité des jokes à l’endroit des fans des Bruins, mais c’est un bon départ.

Via R/Hockey


Roberto Luongo a niaisé les Bruins en fin de 2e période samedi soir

Les gardiens n’ont pas l’habitude de laisser la rondelle traverser la ligne des buts pendant les arrêts de jeu. Même après les buts accordés, c’est rare que la rondelle reste trop longtemps en arrière du gardien. C’est un tic qui vient avec la position et on peut comprendre pourquoi étant donné que c’est leur rôle pendant le jeu.

Roberto Luongo ne semble toutefois pas être un de ces gardiens. Après que la cloche ait sonné pour annoncer la fin de la 2e période du match entre les Panthers et les Bruins samedi soir, Luongo a arrêté un lancer qui venait de la ligne bleue.

Jusque-là, ce n’était rien d’anormal, mais comme on parle de Luongo, il a décidé de s’amuser un peu avec les Bruins. Après l’arrêt, il a envoyé la rondelle dans son but pour exciter quelques fans de l’équipe. Bien évidemment, ça n’a pas compté et David Pastrnak, qui était près du filet, a vu le subterfuge immédiatement.

Ce n’est pas grand chose, mais ça montre que Luongo n’a pas peur de s’amuser maintenant qu’il est en Floride. Le fait qu’il ait fait ça dans un match éliminatoire pour son équipe ne fait que rajouter à la qualité de son geste. C’est encore plus vrai, lorsqu’on sait que c’est la dernière rondelle qui a traversé la ligne rouge derrière le gardien, qui a mené son équipe à une victoire de 2-1 après une fusillade pendant laquelle il n’a pas cédé.

Via Pete Blackburn


David Pastrnak a appris qu’il ne peut pas suivre n’importe qui sur les réseaux sociaux

Pastrnak

Même si on peut l’oublier à cause de ses bonnes performances sur la glace, David Pastrnak, des Bruins de Boston, n’est qu’un joueur recrue de 18 ans. À cet âge là, il a encore beaucoup de choses à apprendre par rapport au style de vie des joueurs de la LNH et il a reçu une de ces leçons mardi matin.

Alors que l’équipe est en visite à Ottawa pour y affronter les Sénateurs dans un match crucial pour la course aux séries, Pastrnak s’est mis à suivre deux comptes Twitter de masseuses d’Ottawa qui disent offrir un service sensuel. Ces abonnements lui ont valu son premier texte sur Deadspin.

Bien évidemment, le joueur des Bruins a rapidement supprimé ces comptes de ses abonnements après la publication du texte et il y a sûrement un employé de l’équipe qui l’a ramené à l’ordre. Ceci étant dit, ce n’est qu’un jeune de 18 ans, donc ce n’est pas la fin du monde et à l’ère des réseaux sociaux, ce n’est probablement pas la dernière erreur qu’il fera sur le web. Tant que les Bruins n’aient pas à le surveiller en séries, il devrait être correct.


Max Talbot des Bruins a vraiment hâte d’affronter les Canadiens en séries

max talbot - bruins boston - credit: 25stanley

Max Talbot est bien au courant que sa nouvelle équipe a connu certaines difficultés face aux Canadiens de Montréal cette saison et lors des dernières séries éliminatoires. Celui-ci sait que les Bruins sont venus le chercher pour les playoffs. On dirait que Talbot est en mission; il espère ramener la Coupe Stanley à Montréal. Voici ce que le Québécois a raconté à Joe McDonald d’ESPN en direct du vestiaire des Bruins de Boston.

« J’espère pouvoir aider cette équipe à changer les choses de bord et j’aimerais jouer contre les Canadiens en séries. Je sais que le CH est une bonne équipe, évidemment, et ils l’ont montré tout au long de cette année et de l’année dernière. C’est une rivalité qui vaut la peine d’être jouée. Le genre de rivalité qu’on se rappelle quand notre carrière est terminée. Penguins vs Flyers c’était bon, mais Montréal vs Boston, c’est la meilleure à travers la ligue. »

Real talk! Ça promet!

Plus jeune, Max Talbot suivait les matchs des Canadiens et des Nordiques, mais il n’a jamais été un grand fan. Faute de budget, il a seulement vu un match de la Flanelle dans l’ancien Forum. Il n’a jamais mis les pieds au Centre Bell en tant que partisan. Une chose au certaine, si jamais Talbot se fait échanger à Montréal, les relations publiques du CH ne pourront pas le forcer à utiliser la bonne vieille cassette intitulée « c’est mon rêve de jeunesse de jouer avec les Canadiens ».

***

Le style de PK Subban fait jaser

PK Subban

Hello Magazine Canada a classé PK Subban dans son top 50 des célébrités qui ont le plus de style. Bravo PK, mais le reste du palmarès est louche. Aucun autre athlète du Canada sauf Mike Bradwell, wide receiver des Argonauts. Aucun Québécois ou Québécoise; le défenseur du Habs est le seul résident de Montréal. Sérieux, ne suivez jamais les conseils de mode de ce magazine. Le classement montre juste des « posers » de Toronto qui pensent que se mettre une nappe de fleurs sur le dos signifie avoir du style. HELLO???

***

Tim Bozon reconnaissant comme jamais

Screen shot 2015-03-05 at 3.33.49 PM

Il y a environ un an, l’espoir du Canadien Tim Bozon luttait pour sa vie à cause de la méningite. Je pense que le jeune doit être content de pouvoir jouer au hockey. Il a remercié ses fans et les gens qui l’ont supporté pendant cette dur épreuve.

***

Habs x OTH

off-the-hook-canadiens

La boutique Off The Hook lance le deuxième volet de sa collection avec les Canadiens de Montréal. Au menu, rondelle, épinglette et tuque. Détails ici.

***

Angela Price

angela-price

Blonde de Carey Price. Hot comme d’habitude. Pas besoin de flafla pour avoir du style. Dans mon blogue à moi, une fille qui porte un jeans et un top blanc c’est toujours gagnant.

***

Ajustement pour DSP

Screen shot 2015-03-05 at 3.13.02 PM

Michel Therrien a mentionné que Devant Smith-Pelly devait améliorer sa condition physique. EA Sports a aussi quelques ajustement à faire avec le nouveau #21 du CH.

***

Carolina Montes au Mexique

La blonde d’Andrei Markov est au Mexique en ce moment pour maitriser le flyboard.

***

Habs Fan

maquillage-canadiens-montreal

Prochaine fois que je vais au Centre Bell, je me fais ce maquillage tricolore. Ou plutôt je demande à quelqu’un de m’en faire un, car je dessine comme un bébé de 2 ans.


David Schlemko a battu les Bruins grâce à la feinte Forsberg

Le match entre les Flames et les Bruins a eu besoin de 8 rondes en fusillade pour faire un vainqueur. Comme c’est souvent le cas dans ces situations, le match a été remporté grâce à un héros obscur. Cette fois-ci, c’est David Schlemko, qui jouait son premier match avec les Flames, qui a marqué le but gagnant.

En plus, le défenseur de 27 ans, qui en est à sa 3e formation cette saison, a trouvé le moyen de le faire de façon spectaculaire. Il a déjoué Tuukka Rask en utilisant la feinte Forsberg à perfection. C’était encore plus impressionnant lorsqu’on considère qu’il n’a que 9 buts en 213 matchs en carrière dans la LNH.

C’est une défaite cruciale pour les Bruins puisque les Panthers ont également perdu en fusillade, ce qui leur permet de rester 2 points derrière. Il y a également les Flyers qui ont gagné contre les Blues, ce qui réduit l’écart entre les deux formations à 4 points. C’est sans parler des Sens qui ont 16 points à leurs 10 dernières rencontres et qui n’accusent qu’un retard de 5 points sur Boston avec un match en main. Considérant tout ça, ce n’est pas surprenant que Claude Julien ait chialé sur la fusillade après le match.


Une tuile sur la tête des Bruins

Brett Connolly

Récemment acquis par les Bruins de Boston, Brett Connolly est sur le carreau. Le nouveau venu des Bruins a reçu un tir de Dennis Seidenberg sur la main droite et il est aux prises avec une fracture à l’index.

Connolly devrait rater six semaines d’activités en raison de cette blessure subie à l’entraînement des siens mercredi.

Les Bruins avaient obtenu les services de Connolly, lundi dernier, alors qu’ils avaient envoyé deux choix au repêchage (un en 2015 et un en 2016) au Lightning de Tampa Bay.

Cette transaction ne les aidera donc pas à court terme.


Les Bruins font l’acquisition de Brett Connolly

Chiarelli

Les Bruins étaient l’une des équipes les plus actives sur le marché des transactions au cours des derniers jours et les efforts de Peter Chiarelli ont finalement porté fruit. Boston a fait l’acquisition de l’attaquant de 22 ans du Lightning de Tampa Bay, Brett Connolly, dans la nuit de dimanche à lundi.

En retour, ils ont cédé leurs deux choix de 2e ronde en 2015 et 2016, ce qui est plus facile à avaler grâce à la transaction qui a envoyé Johnny Boychuk aux Islanders en début de saison. Cet échange est une des deux transactions du Lightning au cours de la nuit. Tampa a aussi fait l’acquisition de Braydon Coburn des Flyers de Philadelphie.

La direction de Boston n’avait pas le choix de bouger à cause des Panthers et des Flyers qui se rapprochent à une vitesse effarante. Comme Chiarelli et Julien pourraient perdre leurs postes si jamais l’équipe manquait les séries, le DG de Boston n’avait pas bien le choix de toute faire pour aider sa formation. On verra s’il a terminé son magasinage.


Les Bruins et les Blackhawks vont se livrer une guerre de surenchère pour un attaquant

shutterstock_143989156
shutterstock_217952866

S’il y a deux DG qui sont nerveux ces temps-ci, c’est bien ceux des Blackhawks et des Bruins. Patrick Kane est out pour l’éternité et la marde est pognée dans le vestiaire. Les Bruins pourraient rater les séries ce qui ferait en sorte que Chiarelli et Julien perdraient leur job.

Qui sont les joueurs dans la mire des Bruins: Antoine Vermette des Coyotes, Erik Cole des Stars, Curtis Glencross des Flames ou Chris Stewart des Sabres. Il y a eu des discussions avec les Maple Leafs pour Joffrey Lupul, mais ça serait trop risqué étant donné qu’il est aussi fragile qu’une allumette.

Toujours avec les Maple Leafs, on raconte que l’organisation préfère attendre à l’été avant de bouger Phil Kessel et Dion Phaneuf. Toutefois, les Red Wings ont posé des questions par rapport à Phaneuf. On est aussi dans l’attente du verdict médical de Mark Giordarno. Si sa blessure est grave, les Flames seront acheteurs pour un défenseur. Le club tente de faire les séries. Retour de Phaneuf à Calgary; ça serait comique.

Les Blackhawks doivent eux aussi ajouter un attaquant à leur formation. Leurs cibles sont donc sensiblement les même que celles des Bruins. Reste à voir qui payera le plus. Dans cette situation, les Blackhawks ont un avantage sur les Bruins, car le salaire de Patrick Kane ne compte pas sur la masse puisqu’il est blessé. Ça leur donne quelques millions de lousse.

P.-S. Ça serait le fun que Bergevin trouve une façon de leur faire gober Lars Eller.

*Photo: Bruins & Blackhawks via Shutterstock


Marc Bergevin a eu le dessus sur Peter Chiarelli des Bruins

peter-chiarelli

Chaque fois qu’on voit un joueur qu’on voudrait à Montréal être échangé ailleurs, on chiale que le DG du Canadien a été poche. Exemple parfait : moi qui pleure de voir Jagr bouger en Floride. Reste que mon souhait d’encourager Jagr au Centre Bell est purement fanatique et aucunement stratégique. Quoi qu’il en soit, Pierre Lebrun nous apprend que le DG des Bruins de Boston a lui aussi tenté sa chance avec Devante Smith-Pelly. Cette fois, c’est le directeur-gérant du Habs qui a le mieux joué ses cartes. On sait que Peter Chiarelli pourrait se faire couper si jamais son club fait mal en série ou encore pire, si les Bruins ne les font pas. Avec les Panthers dans le dos, et Jagr qui arrive en renfort, attendez-vous de voir les Bruins pousser fort (peut-être trop) pour un gars comme Erik Cole des Stars, Curtis Glencross des Flames ou Chris Stewart des Sabres.