Suivez 25stanley sur Facebook!

Le Canadien a 5 attaquants dans le top 100 d’ESPN

max-pacioretty-canadiens-600x399

Après les coachs, les gardiens et les défenseurs, ESPN a classé les meilleurs attaquants de la LNH. Aucun attaquant du Canadien ne s’est classé aussi haut que Therrien, Price et Subban dans le classement, mais 5 d’entre eux ont fait le top 100. Le mieux classé est Max Pacioretty qui a égalé la 20e place de Markov avec une note moyenne de 8,13. C’est un bond considérable pour MaxPac qui était 45e l’an passé.

Les autres représentants du Canadien sont Tomas Plekanec (48e), Alex Galchenyuk (58e), Brendan Gallagher (71e) et David Desharnais (99e). Le seul du groupe qui n’a pas amélioré sa position cette année est Galchenyuk qui est resté en 58e place. Gallagher et Desharnais n’étaient même pas dans le classement l’an passé alors que Plekanec était au 50e rang.

Le top 10 du classement est Crosby, Stamkos, Toews, Tavares, Getzlaf, Kane, Perry, Kopitar, Ovechkin et Malkin. L’attaquant du Canadien, Max Pacioretty, est particulièrement bien entouré puisqu’il se retrouve entre Pavel Datsyuk et Joe Thornton.


Les arbitres surveillent Brendan Gallagher de près

Jay Baruchel & Brendan Gallagher

Dans sa chronique de mercredi, Kerry Fraser, un ancien arbitre qui travaille maintenant pour TSN, a confirmé ce que l’on savait tous; les arbitres de la LNH surveillent Brendan Gallagher de près. Selon Fraser, l’attaquant est reconnu comme un de ceux qui se laisse tomber plus facilement dans la LNH. Le fait qu’il domine pour les punitions d’obstruction sur le gardien de but doit également aider à attirer l’attention.

Selon Fraser, à partir du moment où un joueur gêne un arbitre avec un plongeon ou un geste qui fait mal paraître l’officiel, le bouche à oreille fait en sorte que le joueur obtient une réputation assez rapidement.

Toujours selon l’ancien arbitre, Gallagher n’est pas le seul joueur du Canadien que les officiels ont à l’oeil. Il n’a pas nommé de nom, mais on peut imaginer que la réputation de Tomas Plekanec n’est pas à refaire. D’ailleurs, plusieurs journalistes ont mentionné que le parcours du Canadien en séries l’an dernier a grandement influencé la ligue à adopter le nouveau système d’amendes pour plongeons. Ce ne serait donc pas surprenant si les officiels de la LNH avaient plusieurs joueurs du Canadien à l’œil à ce niveau.


Si les joueurs des Canadiens étaient des cocktails

subban-smith-prust

Le temps des fêtes approchent et afin d’accueillir la visite comme un champion, c’est important d’avoir un beau bar. C’est toujours bon une bière, mais un cocktail peut apporter un petit plus à ta soirée.

Afin de vous aider à offrir des cocktails appropriés à vos invités, on a choisi 3 joueurs du CH qui aiment bien profiter du nightlife montréalais et on s’est demandé qu’est-ce qu’ils goûteraient s’ils étaient un drink. Voici nos suggestions.

P.K. Subban

Le défenseur #76 du Canadien tente par tous les moyens de récolter des points pour devenir capitaine. Pour P.K., ce serait un Captain Morgan Spiced Rhum (parce que oui, P.K. a une saveur épicé). À mélanger avec du jus de lime et du Perrier pour éviter que ça soit trop sucrée.

Brendan Gallagher

Un petit tannant qui n’a pas peur d’aller jouer dans les coins et devant le filet. Pas le choix d’y aller avec quelque chose d’intense. Dans un shaker, tu mets de la Tequilla, Tabasco, jus de citron et de la glace. Tu shakes. Et tu verses dans un petit format, genre un shooter. Le mélange va te donner un boost d’énergie et ça risque de te donner le fameux sourire moqueur de Gallagher.

Brandon Prust

Un gars de l’Ontario qui a joué à New York. Prust fait attention à son image, surtout ses vestons, qu’on pourrait voir dans la série Mad Men. Pas le choix d’y aller avec un drink qui gagne en popularité; le Manhattan Crown Royal.

5 ml (1 1/2 oz) de whisky canadien
20 ml (3/4 oz) de vermouth rouge
1 goutte de bitter Angostura
1 cerise au marasquin
5 ou 6 glaçons

Attention, pas besoin de le mettre dans un verre à martini. Un verre régulier fera très bien l’affaire. Personnellement, le Manhattan est un de mes cocktails favoris, mais il faut un peu de temps pour s’y habituer. La première gorgée pourrait vous cogner comme un jab de Brandon Prust.


Aucune négociation à l’heure actuelle pour Galchenyuk et Gallagher

brendan-gallagher1-600x418

L’état-major des Canadiens n’a pas commencé les négociations afin de prolonger les contrats de ses jeunes joueurs Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher, selon ce qu’a indiqué Renaud Lavoie, de la chaîne TVA Sports.

Marc Bergevin et ses acolytes n’en sont pas rendus là encore. « La direction veut attendre pour voir comment les choses vont se passer pour Gallagher et Galchenyuk », a mentionné Lavoie à l’émission « Le Premier Trio ».

Leur pacte respectif de trois ans viendra à échéance à la fin de la présente saison, mais la direction du Tricolore n’attendra probablement pas à ce moment pour signer Chucky et Gally.

Galchenyuk a amassé quatre buts et quatre aides pour un total de huit points en 15 parties cette année tandis que Gallagher a récolté quatre buts et deux aides pour un total de six points en 15 matchs depuis le début du calendrier régulier.


Le duel – Le jeu des pommes flottantes : P.K. Subban vs Brendan Gallagher

Le duel - Subban vs Gally

P.K. Subban et Brendan Gallagher se sont affrontés dans une capsule vidéo appelée « Le duel ». Les deux joueurs ont joué aux pommes flottantes. Regardez la vidéo suivante pour savoir lequel a triché et celui qui a gagné.


Crédit photo : capture d’écran - Canadiens Montréal


Brendan Gallagher costumé en Leonardo des Tortues Ninja

Gally - tortue ninja

Brendan Gallagher souhaite une bonne Halloween à ses abonnés sur Twitter et Instagram alors qu’il est costumé en « tortue ninja ». Le joueur de 22 ans peut être nommé Brendan « Leonardo » Gallagher ce soir.


VIDÉO // Club 1909 : Jay Baruchel entre dans la douche de Brendan Gallagher

Jay Baruchel & Brendan Gallagher

Après Carey Price, Max Pacioretty, Mike Weaver, Lars Eller et Brandon Prust, c’est au tour de Brendan Gallagher de négocier avec la présence d’un « vrai fan ».

Jay Baruchel entre dans l’intimité de Brendan Gallagher. Alors que l’attaquant du CH se lave, l’acteur montréalais pénètre dans la cabine de douche de Gally.

Regardez la dernière vidéo de cette vague de publicités du Club 1909.

La douche – Brendan Gallagher et Jay Baruchel


Galchenyuk et Scherbak ont des atomes crochus

alex galchenyuk - 27 - credit:25stanley

Alex Galchenyuk et Nikita Scherbak sont deux joueurs qui ont été sélectionnés en première ronde par les Canadiens de Montréal au cours des derniers repêchages, plus précisément en 2012 et 2014. Ceux-ci s’entendent parfaitement depuis le début du camp du CH.

Scherbak peut se fier à Galchenyuk présentement. Il a des atomes crochus avec Chuckie et même que Brendan Gallagher doit se sentir quelque peu à part à certains moments…

« À trois, nous parlons en anglais. Mais lorsque je parle à Galchenyuk seul, nous communiquons en russe. Nous avons donc dit à Gallagher d’apprendre le russe. S’il veut nous comprendre, il doit l’apprendre », a mentionné le jeune espoir du Tricolore.

Évidemment, Gally a une bonne relation d’amitié avec ses deux acolytes aux origines russes. Il n’en demeure pas moins que Scherbak a bien fait rire les représentants des médias dans le vestiaire lundi matin.

Citation : TVA Sports


Et s’il n’y avait pas de capitaine cette saison…

Canadiens Montréal

La direction des Canadiens de Montréal prendra la décision quant à savoir quel joueur sera le successeur de Brian Gionta. Cependant, l’individu qui portera le « C » sur son chandail sera peut-être nommé seulement l’an prochain. Durant la saison 2014-2015, il n’y aura peut-être pas de capitaine chez le Tricolore.

Selon Renaud Lavoie, l’état-major du CH ne serait pas prêt à sélectionner un joueur pour qu’il devienne capitaine, donc il mentionne la possibilité qu’il n’y ait pas de leader avec la lettre « C » sur son uniforme.

Également, le reporter de la chaîne TVA Sports et du Journal de Montréal a énuméré les noms de P.K. Subban, Max Pacioretty, Brendan Gallagher et même d’Alex Galchenyuk pour une « course au leadership ».

Le tournoi de golf annuel des Canadiens aura lieu au cours des prochaines heures et la direction du CH devrait donner quelques développements concernant ce dossier.


Brendan Gallagher est le joueur de la LNH qui obstrue le plus les gardiens adverses

Brendan Gallagher est reconnu pour son jeu devant le filet. Malgré sa petite taille, le joueur du Canadien n’hésite pas à aller dans les zones payantes. Lorsqu’on regarde son graphique de lancers au cours de sa carrière, on se rend rapidement compte de l’avantage que ce style de jeu a; la grande majorité de ses lancers proviennent de la zone payante.

Toutefois, ce style a aussi un défaut. Quand tu colles le gardien à longueur d’année, les arbitres vont finir par perdre patience. Ce fut le cas pour Gallagher au cours de la saison 2013-14 pendant laquelle il a amassé 8 punitions pour avoir obstrué le gardien. Ce nombre le place au sommet de la LNH. Ses plus proches poursuivants n’en ont amassé que 3. C’est donc dire que Gallagher est dans une classe à part.

Est-ce que c’est une bonne chose pour le Canadien? Oui et non. Instinctivement, ce n’est jamais bon de prendre des punitions et le fait que Gallagher en prenne autant par rapport au reste de la LNH place le tricolore dans une situation délicate.

Par contre, ces punitions font partie du style de jeu de l’attaquant qui aide grandement le tricolore qui manque d’attaquant de puissance dans son top 6. Donc, si on veut la présence de Gallagher dans les zones payantes, on doit accepter les punitions qui viennent avec.

En plus, ce n’est pas si pire alors que Gallagher trouve quand même le moyen d’avoir un +/- de punitions positif. C’est donc dire qu’il a attiré plus de punitions qu’il en a prises l’an dernier et c’est certainement un autre effet de son style de jeu.

Bref, tout ça veut dire que Gallagher semble être un des meilleurs joueurs de la ligue pour déranger les gardiens adverses, mais ça vient avec des conséquences et dans le cas du petit attaquant, ces conséquences sont 5 punitions de plus que n’importe qui d’autre dans la LNH. Pour ce qu’il amène à l’équipe, j’ai l’impression que ces 5 impressions en valent bien la peine.

Merci à Mathieu Roy pour la passe sur la palette.