Suivez 25stanley sur Facebook!

Trevor Timmins est un des meilleurs de la ligue dans les 3 premières rondes du repêchage

Trevor Timmins

La présence de Brendan Gallagher dans l’alignement est excellente pour Trevor Timmins. Chaque fois qu’on voit le petit attaquant jouer un rôle important dans le top 6 de l’équipe, on se rappelle que Timmins l’a volé en 5e ronde et on fait le lien avec l’excellent travail du recruteur.

Cette réputation de Timmins est pleinement méritée puisque le Tricolore est la 3e meilleure équipe de la LNH au repêchage depuis son arrivée dans l’organisation. Par contre, comme le démontre Travis Yost dans son texte de mardi sur les Devils pour le site de TSN, cette réputation est un peu enflée par Gallagher lorsqu’on parle des dernières rondes du repêchage.

Yost a compilé un graphique dans lequel il a séparé le % de réussite des choix des 30 équipes de la LNH dans les 3 premières rondes de celui des rondes subséquentes. Dans ce graphique, un choix a été réussi si le joueur en question a franchi la barre des 100 matchs dans le circuit Bettman.

Ce n’est pas la méthode parfaite pour évaluer Timmins, dont le premier repêchage avec le Canadien était en 2003, puisque la période étudiée est de 2000 à 2012. Par contre, ça nous donne quand même une bonne idée des résultats du Canadien avec Timmins à la barre du repêchage de l’organisation.

Le graphique en question

yost-graph-nhl-draft-success-2000-2012

Comme on peut le voir ci-dessus, le Canadien est l’une des trois meilleures équipes de la ligue pendant les 90 premiers choix du repêchage lors de la période étudiée. L’équipe de Trevor Timmins est également bien loin de la moyenne de la LNH (qui tourne autour de 38%), donc il a clairement été meilleur que ses confrères à ce niveau.

Ça se complique un peu lorsqu’on regarde les sélections qui sont venues après le 3e tour. Seulement 10 équipes ont fait pire avec ces choix et le Tricolore avait un plus faible taux de réussite que la moyenne du circuit Bettman (environ 11,1%) dans ces circonstances.

C’est bon de noter que dans les 3 repêchages avant l’arrivée de Timmins, le Canadien n’a réussi aucun choix après la 3e ronde. La moyenne de réussite du directeur du recrutement amateur de Montréal (13,04%) est donc supérieure à celle de la LNH lorsqu’on parle de ces choix. En regardant le graphique, on devine que ce taux de réussite le placerait entre la 10e et la 15e position. C’est loin d’être mauvais, mais ce n’est pas le classement des choix des premiers tours non plus.

En enlevant les 3 repêchages qui n’ont pas été faits par Timmins (pendant lesquels le Tricolore a notamment repêché Ron Hainsey, Marcel Hossa, Mike Komisarek, Alexander Perezhogin, Tomas Plekanec et Chris Higgins), on se retrouve avec un taux de réussite de 46,43% pour les choix des 3 premières rondes. Ça enlèverait Timmins du sommet de la ligue, mais ça le placerait en 4e position, tout juste devant les Red Wings, ce qui est excellent.

C’est bon de noter que comme l’échantillon de Timmins est diminuée de 3 repêchages, cela fait en sorte que ses derniers encans ont un plus gros impact dans le calcul. C’est un désavantage pour le recruteur puisque des gars comme Tinordi, Beaulieu, Bozon et Hudon qui n’ont pas eu le temps d’atteindre le nombre de matchs nécessaire pour devenir des choix réussis influencent plus le calcul que ceux des autres équipes. Avec un peu plus de patience, Timmins pourrait gagner quelques % et ainsi déclasser quelques organisations.

Bref, on parle souvent du bon travail de Timmins vers la fin du repêchage et c’est mérité puisqu’il s’est distingué à plusieurs reprises à ce niveau. Par contre, il est encore meilleur lors des 90 premières sélections, où il a notamment choisi le noyau de l’équipe (Price, Subban, Pacioretty et Galchenyuk), et c’est moins célébré puisque les médias et les fans s’attendent à l’excellence qu’il livre année après année.

C’est bizarre puisque ce sont justement dans ces rondes qu’une équipe se bâtit et une bonne partie du succès de l’organisation au cours des dernières années peut être attribuée aux résultats élites de Timmins dans ces circonstances.


Le weekend du 4 juillet des joueurs des Canadiens // PhotoDuJour

Blonde de Carey Price était full on MERICA F*CK YEAH ce weekend.

blonde-carey-price

*

Qu’est-ce qu’Angela a mangé le 4 juillet? Des biscuits USA.

Screen shot 2015-07-06 at 5.10.58 PM

*

La soeur de Christian Thomas, Lauren, avait le meilleur bikini pour le 4 juillet.

christian-thomas-sister

*

PK Subban a passé son week-end sur un immense yacht, à Cap Ferret, en France.

Screen shot 2015-07-06 at 5.12.52 PM
Screen shot 2015-07-06 at 5.12.41 PM
Screen shot 2015-07-06 at 5.13.02 PM

*

Sara Diamond (elle chante l’hymne national au Centre Bell de temps en temps) était au match des Red Sox ce week-end. J’espère qu’elle n’est pas une fan des Bruins…

sara-diamond

*

Charlotte Bouchard avec Drake! J’aurais aimé ça être là.

drake-charlotte-bouchard

*

Steve Nash, qui a pris sa retraite du basketball, devrait faire ses débuts en tant que joueur de soccer professionnel à l’âge de 41 ans. Steve Nash adore le soccer: il est co-propriétaire des Whitecaps de Vancouver dans la MLS et il joue le Cosmos B de New York dans la National Premier Soccer League.

steve-nash-soccer

*

Milan Lucic, des Kings de Los Angeles, était à Montréal ce week-end. Il en a profité pour souper avec l’ancien joueur du Habs Steve Bégin. On m’a dit que Taylor Hall était à Tremblant alors qu’Éric Gélinas et Corey Crawford sont allés au Beach Club pour voir Tiesto.

CJCB8_9VEAA0EYP
CJCjNLzVEAArYL8

*

Rapahel Diaz, en direct de la Suisse, est très heureux de retourner à vivre à New York pour jouer avec les Rangers.

raphael-diaz-newyork

*

Je me demande vraiment quel fan des Penguins va acheter un jersey de Phil Kessel?

Screen shot 2015-07-06 at 5.18.34 PM

*

Hailstorm Brewing Co, une brasserie en Illinois, a décidé de produire une bière en l’honneur de Jonathan Toews: Captain Serious #19 Pale Ale.

11659395_931397980245929_3055548132387463388_n_0

*

C’était le party de fête de Maripier Morin. Brandon Prust représentait sa nouvelle équipe de Vancouver.

brandon-prust-canucks

*

Je pense que Nathan Beaulieu et Brendan Gallagher ont  beaucoup de fun à la piscine.

nathan-beaulieu-brendan-gallagher

Shape de plage // 25 photos des Habs qui donnent chaud

Parce que c’est ma mission de divertir la gent féminine et de garder un équilibre sur le blogue sachant qu’il y a beaucoup de femmes qui nous lisent. Il fait chaud, il fait beau, alors juste pour vous mesdames, voici quelques photos de nos Canadiens ( et anciens ) pour célébrer l’arrivé de l’été.

0_hi
11637919_10153831760846531_337535456_n
theo

Bloopers de la saison 2014-2015 du CH [1re partie]

Galchenyuk, Gallagher

Voici quelques minutes de détente grâce à cette vidéo des bloopers de la saison 2014-2015 des Canadiens de Montréal.

Entre autres, ce n’est pas facile pour Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher de jouer de la musique avec un tambour et des castagnettes!

Également, la chute de la bouteille d’eau de Michel Therrien l’a fait sursauter. Le pilote du Tricolore a tourné la situation à la blague par la suite en disant : « Je pensais qu’il y avait un shooter. »


Guy Lafleur ferait-il le bon choix concernant le prochain capitaine des Canadiens?

Brendan Gallagher

Quel joueur des Canadiens de Montréal aura le rôle de leader de l’équipe en ayant le « C » de greffé sur son chandail? Ce ne sont pas les candidats qui manquent. Max Pacioretty, P.K. Subban et Brendan Gallagher sont entre autres des sérieux prétendants au poste de capitaine du Tricolore.

Si l’ancien joueur du CH Guy Lafleur avait à faire une choix, celui-ci s’arrêterait sur Brendan Gallagher.

Le « démon blond » apprécie l’attitude que Gally a sur la glace et l’énergie qu’il démontre match après match. Notamment, pour Lafleur, Gallagher est un leader et un joueur qui travaille toujours fort.

Selon vous, est-ce que Lafleur a raison de choisir Gallagher comme prochain capitaine des Canadiens? Si ce n’est pas le cas, quel serait votre choix?


Canadiens : au revoir saison 2014-2015!

Price - Dryden

La saison 2014-2015 des Canadiens de Montréal est maintenant chose du passé. Après une saison de 110 points (2e rang au classement général), les hommes de Michel Therrien ont été éliminés par le Lightning de Tampa Bay en deuxième ronde des séries.

Il n’en demeure pas moins que le club montréalais a disputé une bonne campagne 2014-2015, mais il est temps de tourner la page.

Voici une vidéo récapitulative de la saison 2014-2015 des Canadiens :


Nathan Beaulieu, Jacob De La Rose et cie vont manquer à Brendan Gallagher

Beaulieu, Gallagher, Tokarski, De La Rose, Smith-Pelly, Prust

Brendan Gallagher a publié une photo sur son compte Instagram mettant en vedette quelques-uns de ses coéquipiers et lui-même. L’attaquant des Canadiens a écrit le commentaire suivant avec la photo en question : « Ils vont me manquer », en parlant de Nathan Beaulieu, Dustin Tokarski, Jacob De La Rose, Devante Smith-Pelly et Brandon Prust.


Un beau cadeau pour Brendan Gallagher

Sans titre

Brendan Gallagher s’est offert un excellent cadeau pour son 23e anniversaire. Le joueur des Canadiens a réussi à créer l’égalité 1-1 en troisième période contre le Lightning de Tampa Bay.

Par contre, cela n’a pratiquement rien donné au bout du compte puisque les joueurs du CH se sont inclinés 2-1 en temps régulier. Tyler Johnson a inscrit le but vainqueur avec 1,1 seconde à écouler au dernier tiers.

Les troupiers de Michel Therrien n’ont seulement marqué que quatre buts en trois matchs contre le Lightning depuis le début de la série. En pareille situation, c’est donc assez difficile d’espérer gagner.

But – Brendan Gallagher


Sa fougue lui a coûté une chute au banc

Brendan Gallagher

Brendan Gallagher est quasiment inébranlable depuis le début des séries éliminatoires. L’énergie qui l’empare fait de lui l’un des meilleurs joueurs des Canadiens dans la valse printanière cette année. Pourrait-il en donner à ses coéquipiers?

La caricature de Ygreck illustre que Michel Therrien devrait prendre l’énergie de Gallagher afin d’en donner à ses autres joueurs. L’usage de câbles de survoltage pourrait être un bon moyen pour le pilote du CH de transformer tous ses troupiers en Gallagher.

Caricature - Ygreck

En huit rencontres dans les séries d’après-saison, Gally a récolté deux points (un but, une passe) en plus de maintenir un différentiel de +3. D’ailleurs, celui-ci a décoché 35 lancers à l’endroit des gardiens adverses depuis le commencement de la danse du printemps et cela lui permet d’être au sommet chez le CH pour le nombre de tirs effectués. Gallagher a une moyenne de 4,375 lancers par match dans l’édition actuelle des séries.

La fougue du numéro 11 du Tricolore a même – à certains moments – un effet négatif sur lui, comme sur la séquence suivante. Le joueur des Canadiens a-t-il voulu mettre en échec Jason Garrison, mais il a raté son coup ou bien il a seulement décidé de retourner au banc des siens?

Il n’en demeure pas moins que l’on aime tous Gallagher comme il est; fougueux et baveux!


Milan Lucic a supplié les Bruins de repêcher Brendan Gallagher en 2010

Brendan Gallagher

On savait déjà que Milan Lucic et Brendan Gallagher étaient des bons amis en dehors de la glace. Après tout, les deux gars s’entraînent ensemble l’été dans des sessions supervisées par le père de Brendan, Ian, qui est aussi celui qui entraîne les Giants de Vancouver dans la WHL. Par contre, on ne savait pas que Lucic a déjà tenté d’amener Gallagher à Boston.

On l’a appris lorsque Pierre McGuire l’a révélé pendant son intervention pour la station de radio de TSN à Montréal. Selon McGuire, Lucic aurait supplié les Bruins de choisir Gallagher lors du repêchage de 2010.

Toujours selon l’analyste de NBC, Lucic aurait tenté de convaincre la direction de Boston en leur disant que Gallagher est un bon leader et qu’il avait un style de jeu qui conviendrait aux Bruins. Heureusement pour nous, la direction de Boston ne semble pas avoir écouté Lucic.

C’est difficile d’imaginer à quel point les Bruins seraient détestables si en plus de la rivalité habituelle, Gallagher était de l’autre côté. On adore Brendan puisqu’il joue pour Montréal, mais ce serait une autre histoire si un joueur des Bruins faisait quelque chose du genre.