Suivez 25stanley sur Facebook!

Les joueurs des Canadiens débarquent à l’after-party du Gala Artis

11157412_10152703798282186_2554224124054930688_o
11115917_10152704018362186_1185024187_n
11190217_813709862010648_734097124_n
11189247_887529647953207_2123909152_n

Après une victoire signée Carey Price, les joueurs des Canadiens sont arrivés à Montréal par train vers minuit. Certains sont rentrés à la maison, alors que d’autres ont décidé de prendre un bain de foule (de célébrités) à l’after-party du Gala Artis. L’événement avait lieu à l’hôtel Saint-Gabriel dans le Vieux-Port. Brendan Gallagher, Alex Galchenyuk, David Desharnais, Brandon Prust et compagnie sont venus dire « what’s up » aux gens du showbizz Québécois. Le chroniqueur à Salut Bonjour Weekend Vincent Dessureault en a profité pour partager sur son Facebook quelques selfies avec nos Glorieux tout comme Herby Moreau.

Concernant le Gala Artis, c’est Dave Morissette qui a remporté la palme du meilleur animateur d’émission sportive. Il a reçu la trophée des mains de Mme Béliveau. C’est la 4e année de suite que le Moose gagne ce titre. Meilleure chance la prochaine fois à Patrice Brisebois.

***

Retour à Montréal des Canadiens

devante-smithpelly-jacob-delarose
11142842_459841257507169_1999620135_n

Comme le témoigne le prank à l’endroit de Carey Price, c’était la joie dans le vestiaire des Canadiens. Les joueurs ont profité de leur balade en train pour partager quelques moments sur le internets.

N.B. Est-ce que DSP a une grosse boule de tabac à mâcher dans la lèvre sur sa photo avec Jacob De La Rose ou c’est juste moi qui hallucine?

P.-S. Je pense que Maripier Morin avait mal aux pieds via AMWhithenshaw.

maripier-morin-gala-artis

Brendan Gallagher se micro-moque de Mark Stone – VINE

Brendan Gallagher joue une grosse série contre les Senators. En plus de foncer au filet avec le sourire fendu jusqu’aux oreilles, il ne se gêne pas pour sortir sa langue ou faire des blagues une fois que le sifflet a été entendu. En 2e période du match #6, le petit tannant du Habs a demandé à Mark Stone si sa micro-fracture au poignet lui faisait toujours souffrir.

Vine – Gallagher vs Stone

*

Photo souvenir – Gallagher vs Neil

Brendan Gallagher

Brendan Gallagher marque d’une brillante façon

Brendan Gallagher a donné le ton au match en marquant le premier but. L’attaquant des Canadiens a permis à son équipe d’ouvrir le pointage dans une partie pour la première fois dans la série contre les Sénateurs. Si jamais Gallagher prend sa retraite du hockey, il devrait songer à faire du patinage artistique.

Vine

*

Photo

Brendan Gallagher


Gallagher nargue encore les Sénateurs

Brendan Gallagher

Brendan Gallagher tente encore et encore de distraire les joueurs des Sens. L’attaquant des Canadiens a une fois de plus sorti la langue alors qu’il regardait un des troupiers de Dave Cameron. On ne sait pas s’il essaie d’imiter Miley Cyrus, maisl il semble bon dans ce domaine puisque ce n’est pas la première fois dans la série Montréal-Ottawa qu’il montre sa langue à ses rivaux.

Gally a un excellent style de jeu pour les séries éliminatoires. Il n’a peur de rien et il est toujours présent pour frustrer les joueurs du club rival.


Gallagher vanté par un joueur des Sénateurs

Brendan Gallagher

Brendan Gallagher ne récolte pas beaucoup de points, du moins jusqu’à maintenant dans la série Montréal-Ottawa, mais il est un joueur important pour la formation de Michel Therrien. Gally n’a pas peur de foncer au filet et de recevoir de violentes mises en échec de la part de ses rivaux.

Marc Methot a indiqué à RDS qu’il avait beaucoup de respect à l’endroit du numéro 11 du CH.

« J’ai beau le frapper, il revient tout le temps. C’est vraiment un défi de jouer contre ce gars-là. Il ne lâche jamais. Il est vite, il tourne autour de toi, il te pousse, il te frappe et quand il tombe, il se relève et revient », a souligné le joueur des Sens.

« J’ai vraiment beaucoup de respect pour lui et sa façon de jouer. Ça m’oblige à être toujours dans le match. »

***

La perfection

Historiquement, les Canadiens sont parfaits lorsqu’ils mènent 3-0 dans une série. Ce scénario est actuellement en cours face aux Sénateurs. Les joueurs du CH conserveront-ils leur dossier immaculé?

***

En accord avec le choix du CH

Le père de Nathan Beaulieu, Jacques, n’y voit aucune controverse concernant la décision prise par l’équipe médicale des Canadiens après la sévère mise en échec que son fils a reçu dimanche dernier.

Selon lui, l’organisation n’a fait aucune erreur. Le défenseur du Tricolore a fait quelques présences suite au coup qu’il a encaissé provenant d’Erik Karlsson et en troisième période, il a été cloué au banc des siens.

***

Cameron comme une proie

L’entraîneur-chef des Sénateurs n’était pas très à l’aise devant les représentants des médias mercredi matin.

« Je me sens dans une eau infestée de requins », a-t-il commenté. Par contre, le moral de ses joueurs n’est pas mauvais selon le pilote du club ontarien.

***

La méfiance est de mise

Les joueurs de Michel Therrien sont confiants d’être en mesure de vaincre les Sénateurs en quatre matchs, mais ils se méfient.

Entre autres, Devante Smith-Pelly note que les Sénateurs joueront avec beaucoup de pression, puisqu’ils sont au pied du mur. Les troupiers de Dave Cameron sont à une défaite d’être éliminés. David Desharnais, quant à lui, relève que son équipe devra avoir un meilleur début de match comparativement au dernier.

Pour les propos de Dale Weise, David Desharnais et Devante Smith-Pelly, cliquez ici.

***

Pateryn est fébrile

Greg Pateryn remplacera Nathan Beaulieu lors du quatrième match de la série Montréal-Ottawa. L’arrière des Canadiens est excité d’avoir l’occasion de jouer.

« J’ai vraiment hâte. Je n’ai pas eu de papillons encore, mais je crois que lorsque la séance d’échauffement s’amorcera et que j’effectuerai ma première présence, la nervosité s’envolera à ce moment », a-t-il dit.


Dale Weise a gagné le trophée Jacques-Beauchamp

 Hurricanes @ Canadiens

Mercredi matin, le Canadien de Montréal a annoncé que Dale Weise a gagné le trophée Jacques-Beauchamp, remis au joueur du Canadien qui a eu un rôle important dans les succès de l’équipe sans gagner un honneur individuel. Il succède à Brian Gionta, qui l’a gagné la saison dernière. Weise a devancé Brandon Prust et Brendan Gallagher.

L’attaquant a connu sa meilleure saison en carrière au niveau des buts (10), des passes (19), des points (29) et des parties jouées (77). Weise mène également les attaquants du côté des mises en échec (143). Alexei Emelin est le seul qui en a plus que lui chez le Canadien cette saison.


Le Canadien n’en demande pas beaucoup à ses jeunes

Gallagher, Pacioretty, Galchenyuk

Depuis le début de la saison, les joueurs de 24 ans ou moins comptent pour 24% du temps de glace du Canadien de Montréal. Cela les place au 22e rang de la ligue, ce qui est quand même faible pour une équipe qui est supposée être au début de sa fenêtre d’opportunité.

Par contre, en fouillant un peu, on comprend pourquoi. Les deux seuls joueurs de cet âge qui ont un poste assuré dans l’alignement du Tricolore depuis le début de la saison sont Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk. Tous les autres joueurs de cet âge ont visité Hamilton ou la galerie de presse.

Ceci étant dit, d’autres gars commencent à se rapprocher du statut de Gallagher et Galchenyuk. Jacob de la Rose, qui a seulement 19 ans, semble avoir fait sa place sur le 3e trio. C’est la même chose pour Greg Pateryn (24 ans), qui est en train de s’établir sur la troisième paire de défenseurs.

C’est moins certain pour Nathan Beaulieu (22 ans), qui a joué 58 matchs cette saison, mais qui semble avoir le rôle de 7e défenseur présentement. De son côté, Devante Smith-Pelly (22 ans) imite celui pour qui il a été échangé en étant inconstant, ce qui lui vaut des visites sur la passerelle.

On peut également parler de Thomas (22 ans), Bournival (22 ans), Andrighetto (22 ans) et Dumont (24 ans), qui ont tous joué à Montréal cette saison, mais qui sont présentement à Hamilton. Thomas et Bournival ont particulièrement été affectés par la date limite des transactions où Bergevin a cru nécessaire d’amener Flynn et Mitchell en renfort.

Il y a d’autres joueurs prometteurs qui n’ont pas encore fait leur arrivée dans la LNH dans la banque d’espoirs du Canadien, mais ce mauvais classement nous rappelle que même si on a une belle relève, elle tarde un peu à avoir un impact sur l’équipe.


Gallagher et De La Rose en ont profité en Californie

Gallagher, De La Rose

Brendan Gallagher et Jacob De La Rose ont savouré leur journée en Californie alors qu’ils avaient congé d’entraînement. Les deux joueurs des Canadiens semblent s’être amusés pleinement.

Les troupiers de Michel Therrien sont en Californie afin d’affronter les Ducks d’Anaheim mercredi soir et les Kings de Los Angeles jeudi soir.

Crédit photo : Brendan Gallagher – Instagram


Brendan Gallagher fera une séance d’autographes vendredi après-midi au Jean Coutu du centre-ville

Screen shot 2015-02-06 at 1.40.18 PM

Avis aux fans de Brendan Gallagher, ce dernier sera à la Pharmacie Jean Coutu du centre-ville de Montréal (1675 Ste-Catherine Ouest). Il donnera une heure de son temps à ses fans pour prendre des selfies et signer des autographes à compter de 16h. C’est dans le cadre de sa campagne publicataire avec L’Oreal Men Expert.

Vidéo – Les dessous du tournage avec Gallagher, Lupul et Burrows


Galchenyuk et Subban sont les meilleurs joueurs de leur âge selon ESPN

Galchenyuk - 1re étoile

Rob Vollman, d’ESPN, s’est livré à un exercice intéressant en tentant de trouver les meilleurs joueurs de la LNH par âge. Le Canadien figure bien au classement avec deux gars qui se sont mérités le titre ainsi que trois autres qui étaient dans la course. Le Tricolore est une des trois équipes, avec l’Avalanche (MacKinnon et Landeskog) et les Penguins (Crosby et Malkin), à avoir 2 représentants en bas de 30 ans.

Ceux qui sont passés près, mais qui n’ont pas gagné sont Gallagher (22), Max Pacioretty (26) et Carey Price (27). Respectivement, ce sont Landeskog, Toews et Crosby qui ont gagné ces titres.

Le plus jeune gagnant du Canadien est Galchenyuk, qui a devancé Filip Forsberg, Sean Monahan, Jacob Trouba et Olli Maatta pour se mériter le titre de meilleur joueur de 20 ans dans la LNH. Vollman justifie son choix par la bonne production offensive de l’attaquant du Canadien ainsi que ses bons chiffres de possession contre les meilleurs trios adverses. Souvent, les jeunes joueurs sont protégés par le coach et ce n’est plus le cas de Galchenyuk en ce qui concerne la qualité des joueurs qu’il affronte. Malgré ça, il continue de produire au rythme de ses adversaires pour ce titre.

P.K. Subban a également été nommé comme meilleur joueur de son âge. Il a défendu son titre puisque c’est lui qui avait été choisi comme le meilleur joueur de 24 ans l’an passé. Subban devance notamment Jakub Voracek, Ryan McDonagh, John Carlson, Alex Pietrangelo et Jake Muzzin. Vollman justifie son choix en montrant que seul Muzzin a un plus gros impact de possession sur son équipe et que Subban est seulement devancé par Pietrangelo en termes de production offensive.

L’analyste conclue en disant « Sans lui, le Canadien n’est qu’une équipe médiocre dans la course aux séries, mais lorsqu’il embarque sur la glace, le Canadien devient une équipe de possession dominante, une machine offensive et un candidat légitime pour gagner la Coupe Stanley. » Ce sont de très beaux compliments et ça détonne par rapport à ce qu’on entend dans certains médias francophones où l’on va jusqu’à critiquer son interaction avec les fans pendant la période d’échauffement.