Suivez 25stanley sur Facebook!

TOP 25stanley : Les meilleurs espoirs du CH

Avec le camp d’entrainement qui est à nos portes, les textes sur le futur du Canadiens vont commencer à sortir de partout. Donc, avant de voir tous ces jeunes joueurs du CH se faire complimenter, on s’est dit qu’il faudrait sortir un top 25 des espoirs avec ceux qui été repêchés en juin dernier. Il faut préciser que Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk ne font pas partie des espoirs, car ils sont déjà des joueurs de la LNH à nos yeux.

Bien évidemment, cette liste est complètement subjective et je déteste votre espoir préféré et je l’ai classé beaucoup trop bas (désolé Darren Dietz).

1. Jarred Tinordi, Défenseur, 21 ans

Ce sera la dernière fois dont on parlera de Tinordi comme un « espoir » du Canadien. Il a joué les 5 matchs des siens en séries, après avoir joué 8 rencontres en saison. Il a profité de la blessure à Emelin pour montrer son utilité dans la LNH. Tinordi est un défenseur fiable défensivement qui y va souvent du jeu simple. Cet aspect de son jeu lui permettra d’être un joueur de la LNH à temps plein l’an prochain.

2. Nathan Beaulieu, Défenseur, 20 ans

Beaulieu est probablement l’espoir dont le potentiel est le plus grand dans cette liste. Son jeu offensif laisse entrevoir des saisons prolifiques dans 5 ou 10 ans. Par contre, son manque de constance et son attitude qui est bonne pour le blogue font en sorte qu’il est loin d’être certain que ce potentiel sera atteint.

3. Sebastian Collberg, Ailier droit, 19 ans

Après avoir évolué en Suède cette année, Collberg est venu jouer 2 rencontres avec les Bulldogs en fin de saison. Le jeune suédois est encore à quelques années de faire partie du CH, car il doit ajouter du muscle à son gabarit. Son coup de patin et ses talents de marqueur font en sorte qu’il a un potentiel incroyable.

4. Michael McCarron, Ailier droit, 18 ans

Le gros ailier droit américain aura encore besoin de temps avant de se rendre au niveau de la LNH, mais son fort potentiel lui permet de percer le top 4 des espoirs. Il faut aussi dire que la banque d’espoirs du Canadiens a beaucoup de profondeur, mais manque de joueur étoile. C’est ce qui permet au dernier 1er choix du club de se faufiler si haut.

5. Christian Thomas, Ailier droit, 21 ans

Thomas a été acquis en échange de Danny Kristo, un espoir que Marc Bergevin trouvait probablement trop wild. Donc, si Thomas réussit à ne pas se geler les pieds au beau milieu de l’hiver, il devrait être correct. La profondeur du club le forcera à commencer avec les Dogs, mais on devrait le voir au Centre Bell pendant quelques matchs cette année.

6. Louis Leblanc, Centre, 22 ans

Leblanc vient de connaître une saison très difficile à Hamilton. Après avoir goûté à la LNH en 2011-2012, il a connu une régression phénoménale, ne marquant que 18 points en 62 matchs dans la ligue américaine. Par contre, l’ancien choix de 1e ronde est encore jeune et a encore le temps de reprendre son évolution. Il devra prouver ses capacités à la nouvelle direction qui n’est plus celle qui l’a repêché.

7. Michael Bournival, Centre, 21 ans

Après avoir gagné une Coupe Memorial comme capitaine des Cataractes en 2012, Bournival a bien fait à ses débuts chez les pros. Le centre reconnu pour être responsable défensivement a récolté 30 points en 69 matchs, tout en maintenant un différentiel de -3 dans une équipe en difficulté.

8. Zachary Fucale, Gardien, 18 ans

Difficile de croire que le natif de Rosemère ne fut que le 3e choix du tricolore dans l’encan amateur de 2013. Dans quelques années, on rira fort probablement de ce phénomène alors que plusieurs voyaient Fucale comme un talent de 1e ronde. Il devient immédiatement le meilleur espoir du CH devant le filet (désole Tokarski) et le fait qu’il ait évolué avec une équipe aussi dominante alors qu’il était tout jeune à Halifax l’aidera fortement dans son développement.

9. Dalton Thrower, Défenseur, 19 ans

Le choix de 2e ronde du Canadien en 2012 a connu une saison en dents de scie avec les Blades de Saskatoon. Le défenseur qui apprécie particulièrement le jeu physique a fait sentir sa marque dans la WHL cette saison pour les hôtes de la Coupe Memorial. Il devrait évoluer avec les Giants de Vancouver comme joueur de 20 ans l’an prochain.

10. Dustin Tokarski, Gardien, 23 ans

Le jeune gardien a été acquis de l’organisation du Lightning de Tampa Bay en retour de Cédrick Desjardins. Cet échange lui a permis de relancer sa saison alors qu’il a conservé une moyenne d’arrêts de 927 et une moyenne de buts allouées de 2,22 avec les Bulldogs. Il devrait jouer le rôle de 3e gardien l’an prochain, mais ferait un excellent réserviste en cas de blessure.

La suite est dans la galerie rattachée au texte.


La photo après l’opération de Blake Geoffrion est dérangeante

Cette photo nous provient de l’excellent texte de John Buccigross, d’ESPN, sur la retraite de Blake Geoffrion. Elle a été fournie par Danny Geoffrion, le père de Blake. Bien évidemment, cette photo a été prise après l’opération de Geoffrion.

Le texte de Buccigross nous rappelle qu’à l’époque, Geoffrion avait utilisé un pseudonyme lors de son séjour à l’hôpital pour déjouer les journalistes. Pendant son séjour, Geoffrion avait été renommé George Benson.

Dans le même texte, on apprend que les derniers mots de Boom Boom Geoffrion ont été envers Blake. Ils sont survenus la veille de la mort de la légende des Canadiens lorsque Blake lui a parlé pour la dernière fois. Dans cette conversation, Blake a dit à son grand-père qu’il avait marqué 2 buts grâce à des lancers frappés en son honneur. La réponse de Boom Boom fut simplement : « Il était temps ! »

La retraite de Geoffrion est très triste pour le joueur qui adorait le hockey et qui avait encore un bon potentiel pour le CH. Par contre, sa décision est très logique en ce qui concerne sa qualité de vie future et il a la chance d’avoir un diplôme de l’Université du Wisconsin qui l’aidera certainement dans son après-carrière.


Blake Geoffrion annonce sa retraite du hockey

Blake Geoffrion a mis un terme à sa carrière de joueur de hockey. L’athlète de 25 ans se sera jamais remis de sa blessure subie en novembre dernier au Centre Bell.

Il a annoncé la (triste) nouvelle sur son compte Twitter en après-midi.


Blake Geoffrion envisage la retraite

Cette séquence là aura donc été la dernière de la carrière de Blake Geoffrion. Ce dernier a annoncé ce midi à l’équipe de direction du CH qu’il prenait sa retraite du hockey professionnel.

C’est ce que rapport John Buccigross d’ESPN. Geoffrion a indiqué qu’il aimait le hockey plus que tout et que cette décision le déchirait, mais puisqu’on parle de son cerveau, il ne veut pas prendre de chance.

Il prend donc sa retraite au jeune âge de 25 ans.

Ajout: Un journaliste de Nashville a parlé avec le père de Blake Geoffrion, Danny. Celui-ci dit que Blake n’a pas encore pris sa retraite, mais qu’il a avisé la direction du CH qu’il envisageait cette possibilité.

 


Geoff Molson veut du hockey au Centre Bell // Blake Geoffrion est de retour chez lui

Lors de la collecte de sang des Canadiens de Montréal, jeudi, au Centre Bell, le propriétaire du Tricolore, Geoff Molson, a été bien sûr questionné par quelques médias, dont Radio-Canada Sports.

Voici ce que le manitou du CH a mentionné d’entrée de jeu : «J’essaie d’être aussi positif que possible. Chaque fois que j’apprends que les deux côtés se parlent, c’est une bonne journée, c’est signe que ça avance. Je ne peux pas en dire beaucoup plus que j’espère que ça se règle aussi tôt que possible. À l’interne, oui [nous avons chiffré les pertes]. Ce n’est pas idéal et on espère que ça finisse le plus tôt possible.»

Également, monsieur Molson a noté qu’il ne s’impliquait pas dans les discussions qui ont pour but ultime une nouvelle convention collective dans la Ligue nationale de hockey. Par contre, le propriétaire des Canadiens reste à l’affût des dernières nouvelles dans ce dossier.

«Non, je n’ai pas pris part aux négociations. Mais chose certaine, je reste en contact tous les jours avec Gary Bettman et Bill Daly. Je m’informe. C’est ma façon de rester proche. C’est une chance pour tous les propriétaires de se parler, que ce soit devant 29 autres propriétaires ou seul à seul. C’est une belle occasion de se voir et de se parler », a-t-il mentionné.

Citations : Guillaume Lefrançois – Radio-Canada Sports

***

Message de Geoffrion

Blake Geoffrion est maintenant de retour chez lui! Il s’agit d’une excellente nouvelle pour le petit-fils de Bernard «Boom Boom» Geoffrion.

«Je tiens à remercier sincèrement les nombreux partisans, amis, membres de ma famille et gens du milieu du hockey pour leur incroyable soutien. J’ai reçu énormément de messages d’encouragement, et j’en suis très reconnaissant. J’ai obtenu la permission du neurochirurgien et de l’équipe médicale de retourner à la maison pour une période de repos complet de trois semaines. Je suis très heureux de pouvoir passer la période de l’Action de Grâce en famille. Je remercie du fond de mon cœur le Dr. Mulder et le personnel médical de l’organisation, et tout le personnel de l’Hôpital général de Montréal pour leur grand dévouement à mon endroit. Je suis également très reconnaissant envers Geoff Molson, Marc Bergevin et l’organisation des Canadiens et des Bulldogs pour leur soutien à mon endroit et envers ma famille. Je désire également remercier les représentants des médias de respecter cette période de repos», a souligné Blake Geoffrion, par voie de communiqué.

***

Pas d’avantage au repêchage pour le CH

S’il n’y a pas de hockey cette saison, lors du repêchage 2013, les hommes de Michel Therrien ne seront pas avantagés. Les Glorieux auraient seulement une boule en leur nom lors de la pige pour le premier choix à l’encan de la LNH.

Les Blue Jackets détiendraient cinq boules sur 30, soit l’équipe avec le plus de chances de remporter ce tirage. Les Flames de Calgary, les Hurricanes de la Caroline, les Stars de Dallas, le Wild du Minnesota, les Jets de Winnipeg et les Maple Leafs de Toronto auraient trois boules à leur effigie.

Pour plus de détails, allez sur le blogue de Mathias Brunet.

***

Saga Markov

Andrei Markov faisait, continue et fera encore jasé! Le défenseur russe des Canadiens attire beaucoup l’intention des journalistes et des amateurs de hockey, surtout ceux du CH.  Radio-Canada Sports affiche cette semaine une série de textes sur l’impact de l’exode des joueurs de la LNH vers l’Europe.

Cette fois-ci, c’est au tour d’Andrei Markov de passer sous les radars du journaliste Alexandre Pouliot-Roberge. Celui-ci relate le fait que Markov est parti en Europe pour la durée du lock-out. Le joueur du Tricolore s’est aligné avec  le Vityaz de Tchekhov en Russie.

***

Voici ce que P.K. Subban a mangé…


Brian Gionta a marqué l’histoire des Eagles de Boston College

Brian Gionta est un héros au sein des Eagles de Boston College. Le capitaine des Canadiens de Montréal a permis à son université à triompher au tournoi de la NCAA lors de la saison 2000-2001. Les Eagles n’avaient pas gagné depuis 1949, donc Gionta avait mis fin à cette longue disette de plus de 50 ans.

«Il mériterait d’avoir une statue devant notre aréna, a lancé l’entraîneur-chef des Eagles, Jerry York. Le petit gabarit de Brian n’a jamais été un facteur dans ses performances et c’est encore le cas dans la LNH. Son ardeur au travail, sa détermination et son coup de patin ont fait de lui un grand joueur. Sa concentration était aussi au-dessus de la moyenne.»

Le joueur de Michel Therrien est encensé par le pilote des Eagles de Boston College. «Comme capitaine, il fixait des objectifs à ses coéquipiers et il faisait tout pour les atteindre. Brian a vraiment élevé les standards pour ce poste au sein de notre école. Il est encore cité en exemple.»

Citations : TVA Sports

***

Sortie imminente pour Geoffrion

Blessé à la tête lors du dernier match des Bulldogs de Hamilton, Blake Geoffrion a été reconduit à l’hôpital pour subir une chirurgie médicale. Celui-ci est toujours sous la surveillance des médecins, mais le petit-fils de Bernard «Boom Boom» Geoffrion pourra retourner chez lui dans les prochains jours, voire les prochaines heures.

Pacioretty auprès de Geoffrion

L’attaquant des Canadiens de Montréal, Max Pacioretty, a rendu visite à Blake Geoffrion quelques heures après l’incident. Samedi, Pacioretty est allé à l’hôpital à deux reprises pour voir Geoffrion, selon ce qu’a rapporté le journaliste Dave Stubbs (The Gazette).

«Je lui ai dit que j’allais m’acharner sur lui pour que je puisse lui venir en aide, a-t-il confié au journaliste Dave Stubbs. Je sais ce que c’est de vivre une telle expérience.»


Max Pacioretty accepterait de retourner en Suisse

Si la saison 2012-2013 de la Ligue nationale de hockey est complètement annulée, Max Pacioretty acceptera de jouer avec la formation suisse d’Ambri-Piotta.

Après avoir quitté cette équipe en raison de son mauvais état de santé, Pacioretty ne dirait pas non à l’effet de reprendre la route de la Suisse pour renouer avec le HC Ambri-Piotta.

«Si la saison est annulée, je retournerai là-bas, a-t-il confirmé à la chaîne TVA Sports. C’était une belle expérience. J’ai rencontré des coéquipiers extraordinaires, c’est pourquoi j’ai trouvé cela difficile de quitter l’équipe.»

Par contre, «MaxPac» n’aura peut-être pas l’occasion de retourner en Europe. La LNH et l’AJLNH ont discuté emsemble au cours des derniers jours et une entente pourrait être signée dans les prochaines semaines, voire les prochains jours. Dans le cas d’un pacte entre les deux clans, la saison régulière du circuit Bettman pourrait débuter le 1er décembre prochain.

***

Les débuts de Desharnais en Suisse

David Desharnais, attaquant des Canadiens de Montréal, jouera son premier match dans l’uniforme des Dragons de Fribourg-Gottéron, de la Ligue nationale A (LNA), cette semaine. Le numéro 51 du CH aura assurément le temps de disputer plusieurs rencontres de hockey en Suisse avant de revenir au bercail pour du hockey de la Ligue nationale de hockey.

***

Le Centre Bell est achalandé

Le domicile des Canadiens de Montréal figure parmi le top 3 des amphithéâtres où les tourniquets sont les plus franchis, selon le palmarès du magazine Venues Today. Il est devancé par l’O2 Arena de Londres et le Staples Center de Los Angeles.

***

L’état de Geoffrion s’améliore

Blake Geoffrion a bien failli «passer de l’autre côté», selon les dires de son père Danny. Le joueur des Bulldogs de Hamilton aurait pu mourir lorsqu’il a été mis en échec par Jean-Philippe Côté, joueur du Crunch de Syracuse. Cliquez ici pour plus de détails.

Avec la perte de Geoffrion pour une durée indéterminée, les hommes de Sylvain Lefebvre ne peuvent plus compter sur l’un des athlètes avec le plus d’expérience au sein de l’équipe.


Blake Geoffrion // Explication chirurgicale & guérison de son crâne qui a craqué malgré le port du casque

Si vous êtes le genre de bébittes qui décrochent d’internet le vendredi à 17 h jusqu’au lundi à 9am, vous devez absolument visionner le vidéo ici haut. Il s’agit de Blake Geoffrion qui se fait catapulter en orbite par JP Côté du Crunch de Syracuse. Le tout en pleine légalité. Blake Geoffrion n’a pas été chanceux. Il a été coupé au visage par le patin de JP Côté en plus de saigner du côté gauche de la tête. Comme vous pourrez le constater, Blake Geoffrion portait encore son casque lorsque sa tête a frappé la glace. On peut conclure qu’une proportion élevée de ses 191 livres a été appliquée sur sa tête lors de sa chute. Le crâne a craqué malgré un casque. Imaginez si son casque n’avait pas été attaché correctement… Sa tête aurait fait crick, crack, crunch.

Une jeune urgentologue a d’abord accueilli Blake Geoffrion. Ensuite, il a été opéré pour une fracture compressée du crâne vendredi soir. L’opération a duré près de 2 heures. Depuis dimanche, Blake Geoffrion a quitté les soins intensifs pour s’installer dans une chambre normale. Il n’est sûrement pas dans un corridor. L’espoir des Canadiens sera absent pour une durée indéterminée. Sachez que la guérison de l’os du crâne prend entre 4 à 6 semaines, mais il faut surtout vérifier qu’aucune complication ne survient au cerveau. Le site The Score a publié un excellent article qui explique les étapes de la guérison d’une fracture du crâne.

Comment guérir la  fracture compressée du crâne à Blake Geoffrion

blake-geoffrion-tete

Parfois, il n’y a rien à faire. Une  fracture compressée du crâne est une  fracture compressée du crâne. Une bosse vers l’intérieur du crâne. Si ce n’est pas trop profond et que les structures sous-jacentes ne sont pas affectées, la guérison se fera d’elle-même.

Par contre, une opération chirurgicale est nécessaire quand le fragment de fracture est enfoncé plus profondément, qu’il y a un effet de pression vers le cerveau, une fuite de liquide céphalo-rachidien ou s’il y a une déchirure dans le cuir chevelu recouvrant la fracture. Afin d’éviter l’infection et des troubles esthétiques (genre un gros trou dans la tête pour le reste de ses jours), il faut une table d’opération rapidement pour le patient. Blake Geoffrion a eu cette chance.

Pour guérir le type de fracture du crâne que Blake Geoffrion a subie, il faut d’abord un magicien de la neurochirurgie. Ensuite, on ouvre un peu plus grand le cuir chevelu afin de retirer les fragments d’os qui ont été fracturés. On laisse ensuite le tout mijoter dans une solution d’antibiotique. La zone sous-jacente est soigneusement contrôlée et tout dommage à la dure-mère (membrane protectrice du cerveau) est réparé. Le système vasculaire est également inspecté et réparé, car une fois que les pièces osseuses sont remises en place le crâne redevient un système fermé, de sorte que tout saignement pourrait rapidement conduire à une pression intracrânienne accrue (ce qui est vraiment, vraiment mauvais). Si l’os fracturé est en fragments, il est reconstruit avec des fils ou des plaques. Si le tout est trop endommagé, des plaques d’acryliques peuvent être utilisées pour couvrir le trou dans le crâne.

Si vous êtes médecin, peut-être que l’information ci-dessus n’est pas 100% juste à vos yeux, donc n’hésitez pas à ajouter vos commentaires. En terminant, dimanche soir vers 20h, Blake Geoffrion a mentionné sur Twitter qu’il se sentait mieux.


Les Bulldogs n’étaient pas de taille face au Crunch

Le Centre Bell n’a pas porté chance aux Bulldogs de Hamilton. Ceux-ci se sont inclinés 4-1 contre le Crunch de Syracuse, devant plus de 18 500 amateurs présents dans l’aréna montréalais

Les Bulldogs de Hamilton ont maintenant une fiche de trois victoires et cinq défaites lorsqu’ils jouent au Centre Bell, soit un dossier en deçà du seuil de respectabilité, qui est de ,500.

Durant la rencontre, le pilote des Bulldogs, Sylvain Lefebvre, a perdu son meilleur pointeur de la saison. Blake Geoffrion a subi une lacération au visage au moment d’une mise en échec à son endroit de la part d’un joueur du Crunch. Geoffrion n’est évidemment pas retourné sur la patinoire après cette séquence et il a quitté vers l’hôpital pour soigner sa blessure. Celui-ci aurait reçu un patin au visage.

Blake Geoffrion après qu’il ait été mis en échec par un joueur du Crunch de Syracuse.

Les hommes de Sylvain Lefevre disputeront leur prochain match mercredi prochain contre les Americans de Rochester à compter de 10h00. Il s’agira d’une rencontre en matinée pour le club-école des Canadiens de Montréal.

Pointeurs des Bulldogs

  • Steve Quailer : 1 but
  • Gabriel Dumont : 1 passe
  • Joonas Nattinen : 1 passe

Crédit photos : JT


Victoire des Bulldogs de Hamilton grâce à une remontée en 3e période

Les Bulldogs de Hamilton ne se dirigent pas vers leur quatrième gain de la saison devant l’appui de leurs partisans au  Copps Coliseum. Après 40 minutes de jeu, les hommes de Sylvain Lefebvre tiraient de l’arrière par deux buts. Les Americans de Rochester menaient 2-0 à la suite du deuxième entracte.

Le club-école des Canadiens de Montréal a réalisé une poussée offensive lors du troisième engagement pour signer leur quatrième victoire depuis le début de la campagne 2012-2013.

Les Bulldogs ont maintenant une fiche de 4-2-2 avec une récolte de dix points sur une possibilité de 16.

La prochaine rencontre de la troupe de Sylvain Lefebvre aura lieu mercredi soir face au Crunch de Syracuse.

Pointeurs des Bulldogs

  • Blake Geoffrion : 2 buts
  • Brendan Gallagher : 1 but, 1 passe
  • Mike Blunden : 1 but
  • Brendon Nash : 1 passe
  • Jarred Tinordi : 1 passe
  • Nathan Beaulieu : 1 passe
  • Aaron Palushaj : 1 passe
  • Frédéric St-Denis : 1 passe
  • Patrick Holland : 1 passe