Suivez 25stanley sur Facebook!

Canadiens : au revoir saison 2014-2015!

Price - Dryden

La saison 2014-2015 des Canadiens de Montréal est maintenant chose du passé. Après une saison de 110 points (2e rang au classement général), les hommes de Michel Therrien ont été éliminés par le Lightning de Tampa Bay en deuxième ronde des séries.

Il n’en demeure pas moins que le club montréalais a disputé une bonne campagne 2014-2015, mais il est temps de tourner la page.

Voici une vidéo récapitulative de la saison 2014-2015 des Canadiens :


Alex Galnouchuk ou Alex Galchenyuk?

MediaFail est notre chronique blooper journalistique pour se remonter le moral qu’on n’est pas les seuls sur internet à faire une tonne d’âneries. À ne pas prendre au sérieux. Il faut plutôt en rire. Message aux puck-junkies, si vous en trouvez, envoyez cela par ici : jt@25stanley.com, sur Facebook ou @25stanley.

alex-galchenyuk

Ne demandez pas au panéliste à l’émission l’Antichambre sur les ondes de RDS, André Savard, comment bien prononcer le nom de famille du numéro 27 des Canadiens de Montréal, Alex Galchenyuk, parce que ça ressemblera à ceci : Galnouchuk!

Galchenyuk…

Posted by Tva Sports / Rds Fail on 20 mai 2015


Plusieurs équipes de la KHL auraient de l’intérêt à l’endroit d’Alex Galchenyuk

alex galchenyuk - genie bouchard - credit: 25stanley

Alex Galchenyuk, qui sera agent libre avec compensation, le 1er juillet prochain, s’il ne signe pas de prolongation de contrat avec les Canadiens d’ici là, est courtisé par plusieurs clubs de la KHL, selon Paul Panyshev, du site russe championat.com. En fait, ce dernier cite une source près du joueur américain du CH.

Lors de sa troisième campagne chez les professionnels, l’attaquant de 21 ans a engrangé 46 points (20 buts, 26 passes). Sélectionné au troisième rang au total par le Tricolore en 2012, il serait toutefois surprenant que Galchenyuk quitte l’Amérique du Nord pour aller jouer en Europe.

Cette information est à prendre avec un grain de sel puisque ce site russe n’a pas une bonne moyenne au bâton d’autant plus que Galchenyuk ne partira pas de la LNH de sitôt.

Merci à SwissHabs pour l’info.


Grosse soirée au Buonanotte pour Galchenyuk, Gallagher, Beaulieu, DSP et JDLR

IMG_20150516_050025
unnamed (1)
IMG_20150516_050416
IMG_20150516_050248

Lors de sa conférence de presse de fin de saison, Michel Therrien a raconté qu’il sentait ses joueurs vidés mentalement et physiquement dans leur série face au Lightning. A-t-il fait une mauvaise évaluation de son équipe, car selon de nombreux spectateurs au Buonanotte le vendredi 15 mai, les jeunes chats du CH ont donné leur 110%. Alex Galchenyuk, Brendan Gallagher, Devante Smith-Pelly, Jacob De La Rose et Nathan Beaulieu ont travaillé forts dans les coins! Une chance que Beaulieu avait des lunettes soleil pour voir clair dans le bar.

Quand même assez malade la vie de joueurs de hockey à Montréal. Ils ont à peine 20 ans, ils sont déjà des idoles du peuple, une tonne de frics et ils sont toujours accompagnés de top lady. Je ne connais pas la petite coquine blonde avec le top noir, mais OMG qu’elle est magnifique.

Je sais que certains vont s’énerver avec ces histoires de party de fin de saison qui ont débuté mercredi soir, mais n’importe quel dude qui est allé au Spring Break a sûrement déjà brossé plus fort que les jeunes chats du Canadien. D’un autre côté, il ne faudrait pas que Marc Bergevin ait accès aux courriel et texto que je reçois depuis quelques jours. Je pense qu’on assisterait à une 2e version de Pat Burns vs Shayne Corson dans un bar. Il y en a un de la gang qui n’est pas sur le même vibe que les autres…

Ci-dessous, compilation photo des festivités de fin de saison des joueurs des Canadiens.


Il ne faut pas paniquer avec Alex Galchenyuk ou les propos de Marc Bergevin

galchenyuk bergevin

À l’exception de la défense passionnée de Michel Therrien, les déclarations de Marc Bergevin qui ont fait le plus jaser lors de sa dernière rencontre de la saison avec les journalistes ont été celles à l’endroit d’Alex Galchenyuk. Pendant cette conférence de presse, le DG du Tricolore a indiqué que l’attaquant n’était pas prêt à évoluer au centre dans la LNH.

Bergevin a également mis en doute le développement de l’attaquant, disant que ce n’était pas certain qu’il se développe éventuellement comme un centre de 1er trio dans le circuit Bettman. C’était la 1e fois que le DG doutait publiquement de Galchenyuk.

Ce n’est pas une coïncidence si ce sera aussi la première fois que Bergevin devra négocier un contrat avec Galchenyuk depuis qu’il a endossé un chandail du Canadien au Centre Bell. Ces négociations de contrat expliquent pourquoi il ne faut pas paniquer avec ces déclarations. Le DG du Canadien se servait clairement des journalistes pour négocier le futur contrat de l’attaquant de 21 ans.

Si l’on se fie à ce qu’on voit ailleurs dans la ligue, Bergevin tentera de donner un contrat de transition à Galchenyuk et il citera ses doutes pour expliquer cette offre. Il dira à l’agent du joueur que s’il ne sait pas quel joueur Alex sera dans le futur, il ne peut pas le payer correctement à long terme.

Pourquoi aussi viser la future position de Galchenyuk? Parce que les centres sont mieux payés que les ailiers dans la LNH. On le sait de façon anecdotique (3 des 6 attaquants les mieux payés des Canadiens jouent au centre) et deux papiers l’ont prouvé en 2006 et en 2011. Bergevin peut donc sauver de l’argent des deux côtés en doutant du développement et de la position de l’attaquant de 21 ans.

En plus, ce n’est pas comme s’il était un bust en devenir. Comme Martin Leclerc le note, même dans une saison pendant laquelle il a déçu, Galchenyuk a été un des 3 seuls attaquants de 20 ans (en date du 1er février) qui a marqué au moins 20 buts cette année.

Les deux autres à avoir atteint ce plateau cette saison (Monahan et Forsberg) se sont mérités une tonne d’éloges alors que ce n’est pas le cas du joueur du Canadien parce qu’il n’a pas été en mesure de jouer là où la direction aimerait qu’il joue.

Bergevin sait qu’il a un bon joueur entre les mains, mais il ne veut pas trop le vanter pour donner des armes à son agent. Après tout, s’il veut garder Petry à Montréal, il devra sauver ailleurs. Galchenyuk risque d’être son 2e plus gros contrat de l’été et cette transition au centre était l’arme parfaite pour sauver quelques centaines de milliers de dollars.

Bref, Galchenyuk a fait mieux que l’on pense cette saison et les propos de Bergevin sont simplement pour négocier avec son agent. Après la signature du contrat de transition, le DG va certainement complimenter son joueur, qui devrait se servir de cette entente à court terme comme motivation pendant l’été.


5 dossiers à régler cet été pour Marc Bergevin

Marc Bergevin

Marc Bergevin a du pain sur la planche cet été, s’il veut que son équipe continue sa progression. Le Canadien a prouvé qu’il a une bonne équipe (merci à Carey Price), mais il est maintenant le temps de prendre un pas de plus vers l’élite de la LNH.

Oui, ils ont fini au 2e rang de la LNH en saison régulière, mais non, le CH n’est pas si près d’une Coupe Stanley. Dans une série 4 de 7, je prends les Kings de Los Angeles bien avant l’équipe actuelle de Montréal. Pourtant, selon la saison régulière, le tricolore est bien meilleur que LA, qui n’ont même pas participé aux séries. C’est là le problème du Habs. Bonne équipe de saison, pas tant en séries.

Voici donc les 5 problèmes à régler, si l’on veut aspirer aux grands honneurs dans les 2 à 3 prochaines années.

Plekanec

1- Nouvelle ligne de centre complète

David Desharnais a sans aucun doute disputé ses meilleures séries en carrière, mais c’est loin d’être suffisant pour un centre des deux premiers trios. Tomas Plekanec a été égal à lui-même en séries, soit médiocre. Eller a été correct aussi, sans plus. Faites juste regarder la ligne de centre des 5 derniers gagnants de la Coupe Stanley et vous comprendrez qu’on a aucune chance avec eux.

Kings 2012 et 2014: Anze Kopitar, Jeff Carter, Mike Richards, Jarret Stoll, Tyler Toffoli

Blackhawks 2010 et 2013: Jonathan Toews, Michal Handzus, Andrew Shaw, Dave Bolland

Bruins 2011: Patrice Bergeron, David Krejci, Tyler Seguin, Chris Kelly

Nous ne sommes même pas dans la même ligue au centre!

Oui, Galchenyuk est encore jeune et a connu une saison et des séries en-dessous des attentes, mais si l’on veut qu’il progresse et qu’il soit le joueur de centre no.1 de l’équipe dans le futur, il va falloir l’insérer à cette position et vivre avec ses erreurs. Bob Hartley le fait avec ses jeunes à Calgary et ça paie.

2- Un autre marqueur

Je crois fortement que l’attaque se construit autour des centres. Mais il faut absolument dénicher un autre grand marqueur pour supporter Max Pacioretty qui a récolté environ 21% des buts de son équipe cette saison. Il a aussi récolté 28% des buts des attaquants. Ce % est beaucoup trop haut.

petry

3- Meilleure défensive?

Non, nous n’avons pas la meilleure défensive de la LNH. Oui, nous avons accordé le moins de buts, mais c’est vraiment grâce à Price. À 5 millions par saison, Petry ne sera pas de retour. On ne peut pas sacrifier 20 millions de la masse salariale sur 3 défenseurs (Subban 9M$, Markov 5,75M$). Il faut donc que nos jeunes prennent plus de place parce que Markov a vraiment ralenti et est rendu un défenseur moyen en séries.

Subban_Markovbehind

4- Avantage numérique

On ne peut pas dire que l’arrivée de Dan Lacroix derrière le banc, spécialiste des unités spéciales, a été fructueuse. Le CH a terminé au 23e rang de la LNH en avantage numérique avec 16,5% d’efficacité et le désavantage numérique a été sous la barre des 85%, contrairement à l’année d’avant.

Tout le monde dans la LNH sait que P.K. aime lancer. Il isole un joueur à lui seul. S’il peut apprendre à feindre le tir et remettre la rondelle à des coéquipiers laissés ouvert en raison de la couverture étanche sur lui, nous aurons bien plus de succès.

Galchenyuk - 1re étoile

5- Les contrats à négocier

Seuls Alex Galchenyuk et Nathan Beaulieu deviennent agents libres avec restriction cet été. Galchenyuk n’a pas connu une grande saison et ne pourra donc pas commander un salaire exorbitant. Beaulieu mérite une augmentation, mais ses chiffres offensifs (1 but, 8 passes) ne lui permettront pas d’espérer toucher plus de 2 millions par saison.

Flynn, Mitchell, Malhotra, Gonchar, Petry et Weaver sont aussi libres comme l’air, mais seul Mitchell est susceptible de revenir. Il serait surprenant de voir Petry signer à rabais pour rester ici.

Celà laisse donc en masse de temps à Marc Bergevin de travailler sur des signatures au 1er juillet et possiblement concocter une transaction pour nous faire rêver à la Coupe Stanley dès l’an prochain.

 

 


P.K. Subban passe son 26e anniversaire avec le meilleur équipage

P.K. Subban

P.K. Subban célèbre ses 26 ans aujourd’hui. Le défenseur des Canadiens est avec le meilleur équipage, d’après ce qu’il a écrit sur son compte Instagram.

Sur la photo ci-dessus, on retrouve Carey Price, Dale Weise, Tom Gilbert, Pierre-Alexandre Parenteau, Brandon Prust, Nathan Beaulieu, Alex Galchenyuk, Devante Smith-Pelly et, bien sûr, P.K. Subban.


Therrien laissera-t-il Galchenyuk de côté?

Alex Galchenyuk

Alex Galchenyuk a été chassé trois fois lors du match entre les Canadiens et le Lightning vendredi soir dernier. L’attaquant de 21 ans éprouve des difficultés depuis le début des séries ayant amassé un maigre total de deux points en sept parties.

Malgré tout, le numéro 27 du Tricolore aura encore sa chance. Michel Therrien a confiance en Galchenyuk et il est prêt à l’aider pour qu’il retrouve une certaine constance.

« On va continuer de travailler avec lui. Ça ne fait pas partie de mes plans de le sortir de la formation », a souligné l’entraîneur-chef du CH, après l’entraînement optionnel des siens.

Crédit photo : Dan Robertson


Les mains magiques d’Alex Galchenyuk

Alex Galchenyuk y est allé d’une jolie feinte lors de la séance de tirs de barrage contre les Maple Leafs de Toronto. L’attaquant du CH a déjoué Jonathan Bernier pour donner la victoire aux seins.

Regardez l’agilité avec laquelle Galchenyuk manœuvre la rondelle pour marquer un but.


Un échange de reconnaissance entre Alex Galchenyuk et sa sœur Anna

Alex Galchenyuk et sa sœur Anna ont mentionné sur les réseaux sociaux leur reconnaissance un envers l’autre lors de la journée spéciale appelée National Sibling Day, le 10 avril dernier.

Mis sur pied par Claudia Evart, une parajuriste indépendante de Manhattan, le National Sibling Day a été instauré après que Mme Evart ait perdu sa sœur à un âge hâtif.

Il s’agit d’un jour de célébration et de reconnaissance pour les frères et sœurs du monde entier. Une journée où les frères et sœurs peuvent être « célébrés » via l’envoi d’une carte, d’un cadeau ou d’une invitation pour un dîner.

Alex Galchenyuk et sa sœur Anna

Alex & Anna Galchenyuk

Anna Galchenyuk et son frère Alex

Alex Galchenyuk & Anna

Crédit photos : Instagram – Alex et Anna Galchenyuk