Suivez 25stanley sur Facebook!

24CH – Épisode 2 // Galchenyuk et Price s’amusent dans le vestiaire

24CH

Le deuxième épisode de 24CH a résumé les trois premiers matchs de la saison 2014-2015 des Canadiens de Montréal, donc les affrontements face aux Maple Leafs, aux Capitals et aux Flyers. Mais ce qui a retenu l’attention, ce sont plutôt des moments dans le vestiaire des hommes de Michel Therien.

Galchenyuk et Price s’amusent

Alex Galchenyuk et Carey Price étaient tout sourire après la victoire de leur équipe face aux Flyers de Philadelphie. Les deux joueurs du CH se sont divertis dans le vestiaire.

Price félicite Tokarski

Dustin Tokarski a signé sa première victoire de la saison en disposant des Capitals de Washington. Carey Price a posé un beau geste à l’endroit de son coéquipier après la rencontre.

Photo d’équipe après chaque victoire

Cette année, après chacun des gains, les Canadiens prennent une photo d’équipe. En voici une après une victoire au début du calendrier régulier.


Jay Baruchel espionne le vestiaire du Canadien dans la nouvelle publicité du Club 1909

Club 1909

Le Canadien a continué son excellente campagne publicitaire pour le Club 1909 avec Jay Baruchel. Après avoir regardé Carey Price dans son sommeil et s’être retrouvé dans le sac d’hockey de Max Pacioretty, l’acteur que le voit notamment dans Goon et This is the end a trouvé une façon d’espionner le vestiaire du tricolore.

Dans la nouvelle annonce, on voit les yeux de Baruchel qui espionne David Desharnais, Dale Weise et Alex Galchenyuk avant que ceux-ci se rendent sur la patinoire grâce à une toile bien placée dans le vestiaire. Malheureusement pour Baruchel, Desharnais a une aussi bonne vision dans le vestiaire que sur la glace.


Galchenyuk et Scherbak ont des atomes crochus

alex galchenyuk - 27 - credit:25stanley

Alex Galchenyuk et Nikita Scherbak sont deux joueurs qui ont été sélectionnés en première ronde par les Canadiens de Montréal au cours des derniers repêchages, plus précisément en 2012 et 2014. Ceux-ci s’entendent parfaitement depuis le début du camp du CH.

Scherbak peut se fier à Galchenyuk présentement. Il a des atomes crochus avec Chuckie et même que Brendan Gallagher doit se sentir quelque peu à part à certains moments…

« À trois, nous parlons en anglais. Mais lorsque je parle à Galchenyuk seul, nous communiquons en russe. Nous avons donc dit à Gallagher d’apprendre le russe. S’il veut nous comprendre, il doit l’apprendre », a mentionné le jeune espoir du Tricolore.

Évidemment, Gally a une bonne relation d’amitié avec ses deux acolytes aux origines russes. Il n’en demeure pas moins que Scherbak a bien fait rire les représentants des médias dans le vestiaire lundi matin.

Citation : TVA Sports


Malhotra avec les mains de Vanek // La photo du jour mettant en vedette Subban

Les couloirs du Complexe sportif Bell de Brossard ont été décorés avec de nouvelles affiches des joueurs des Canadiens de Montréal. Jusque-là, tout est parfait, mais ce qui cloche, c’est l’affiche de Manny Malhotra. Celle-ci a été créée avec un logiciel de montage et cette idée n’est pas la meilleure puisque seulement la tête de Malhotra a été accolée au corps de Thomas Vanek et les deux individus ne portent pas leur bâton de la même façon. L’attaquant du CH est gaucher tandis que l’ex-joueur du Tricolore est droitier. John Lu, du réseau TSN, en a fait mention sur son compte Twitter vendredi matin.

johnlu_malhotra-450x600

***

Dans la mesure où il y aura trois gardiens (Carey Price, Peter Budaj et Dustin Tokarski) à Montréal lors du début de la saison régulière, celui qui sera le moins déboussolé sera sans contredit Tokarski. Ce dernier est vécu le même scénario avec les Bulldogs de Hamilton, le club-école du CH, la saison passée. Guillaume Lefrançois, du quotidien La Presse, s’est entretenu avec l’un des principaux intéressés et pour lui, ce n’est pas nouveau.

***

Une course entre trois défenseurs alors qu’il y a seulement une place de disponible est présentement en cours chez le Tricolore. Les joueurs impliqués sont Nathan Beaulieu, Greg Pateryn et Jarred Tinordi. Selon vous, lequel restera avec le grand club au début de la campagne?

***

À en voir cette photo d’Alex Galchenyuk, on peut quasiment constater que le numéro 27 des Canadiens semble vraiment être en grande forme physique. Évidemment, certains diront qu’une photo de lui ne veut pas réellement signifier qu’il est « top niveau », mais quand même, la photo illustre que Chuckie ne laisse pas de côté l’entraînement lors de la saison morte.

***

P.K. Subban s’entraîne à fond la caisse en gymnase. Voici une photo qui démontre bien que le défenseur du CH est sérieusement impliqué dans son processus de musculation.


Galchenyuk, un modèle pour Scherbak

nikita-scherbak-canadiens

Nikita Scherbak sera au camp des Canadiens de Montréal dès jeudi, alors que les 64 joueurs présents devront passer des tests physiques et médicaux au Complexe sportif Bell de Brossard.

L’attaquant de 18 ans sera le seul représentant des joueurs repêchés par le Tricolore en 2014. Le principal intéressé entend faire de son mieux au camp du CH et les attentes sont quand même assez élevées puisqu’il est comparé à Alex Galchenyuk par certains individus.

Quelques amateurs le voient comme un futur joueur de la trempe de Galchenyuk. Scherbak a dit qu’il était souvent comparé à celui-ci concernant son coup de patin.

Il a certes un bon modèle, mais rien n’est encore acquis. Le choix de 1re ronde du Tricolore en 2014 doit peaufiner, voire apprendre, plusieurs facettes d’un profil de joueur de qualité dans le monde du hockey.

Le jeune athlète a déjà des aptitudes, mais il devra mettre les bouchées doubles pour percer le circuit Bettman d’ici quelques années.


Le Canadien donnera une chance à Galchenyuk de faire la transition au centre dès le début du camp

alex galchenyuk - genie bouchard - credit: 25stanley

Depuis l’arrivée d’Alex Galchenyuk dans la LNH, les fans du tricolore se demandent quand le jeune joueur fera la transition au poste de centre, sa position naturelle. Et bien, après 2 saisons, on dirait que le temps est venu. Du moins, c’est ce que Marc Bergevin a dit à Bob McKenzie dans une entrevue mardi.

Selon Bergevin, Galchenyuk commencera le camp d’entraînement au centre et s’il est capable de remplir les responsabilités défensives qui viennent avec le rôle, il y restera. C’est donc dire que le camp d’entraînement sera une occasion pour Galchenyuk de prouver qu’il est capable de jouer à sa position naturelle dans le circuit Bettman.

C’est très intéressant pour le tricolore puisque Galchenyuk devra faire cette transition tôt ou tard et s’il la réussit immédiatement, ça permettra à l’équipe de mieux le développer comme le futur centre numéro 1 de la formation.

Ça pourrait également créer un goulot d’étranglement au poste de centre chez le Canadien qui a déjà, techniquement, ses 3 centres du top 9 avec Desharnais, Plekanec et Eller. Therrien pourrait muter Eller à l’aile comme on a déjà vu ou les rumeurs de Plekanec qui ont été préparées lundi pourraient commencer à faire surface…


‘Ice Bucket Challenge’ : Gallagher répond à la demande de Galchenyuk

photo 2

Brendan Gallagher a relevé le défi que son coéquipier Alex Galchenyuk lui avait lancé plus tôt dans la journée de vendredi.

Gally a fait le ‘Ice Bucket Challenge’ en publiant la vidéo en question sur son tout nouveau compte Instagram BGally.11.

D’ailleurs, l’attaquant de 21 ans a nominé le gardien du Tricolore Carey Price.


Au tour de Galchenyuk de faire le ‘Ice Bucket Challenge’

Sans titre

Alex Galchenyuk s’est jeté de l’eau glacée sur lui comme l’ont fait plusieurs autres joueurs de la Ligue nationale de hockey.

L’attaquant des Canadiens de Montréal a entrée dans la tendance du ‘Ice Bucket Challenge’. À noter que près de 6 millions $ ont été amassés du SLA.

Chuckie a mis au défi Chad Ochocinco, P.K. Subban, Brandon Prust et Brendan Gallagher. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que Subban reçoit des nominations pour faire le ‘Ice Bucket Challenge’.


Une statistique avancée évalue Alex Galchenyuk comme l’attaquant avec le plus de valeur dans la LNH

alex galchenyuk - genie bouchard - credit: 25stanley

Même si le mouvement des statistiques avancées du hockey a connu un gros boom cet été, il est bien loin des autres sports, tout particulièrement du baseball qui a une décennie d’avance à ce niveau. Le baseball est tellement avancé qu’ils ont travaillé sur une statistique qui enveloppe tout et qui nous donne un chiffre qui nous dit combien de victoires un joueur a apporté à son équipe. Cette statistique ce nomme le WAR, wins above replacement, et bien qu’elle ne soit pas parfaite, elle est communément utilisée.

Au hockey, on n’a pas encore ce chiffre, mais on a quelque chose qui s’en rapproche; les Points Shares. La statistique utilise le même principe que le WAR et elle évalue le nombre de points qu’un joueur apporte à son équipe au classement général. Il est décortiqué ici. Le chiffre n’est pas encore parfait, mais il y a eu assez de travail pour qu’on l’utilise.

C’est ce que Neil Greenberg, du Washington Post, a fait. À l’aide d’un système de projection qui estime comment les joueurs vont évoluer au cours des prochaines années selon leur âge et leur jeu dans les 3 dernières saisons, Greenberg a calculé qui avait plus de Point Shares à offrir pendant le reste de sa carrière.

Le calcul n’est donc pas pour trouver qui est le meilleur présentement, mais bien pour voir qui a le plus à offrir pour le reste de sa carrière. Bien évidemment, cela favorise les jeunes joueurs et Alex Galchenyuk en a profité puisqu’il a terminé au sommet de ce classement avec une bonne marge.

Galchenyuk

Donc, selon la projection, Galchenyuk devrait offrir 265 points à son équipe au cours de sa carrière. C’est bien loin devant son plus proche poursuivant, Sean Monahan, qui est à 179 points.

Comment est-ce que Galchenyuk s’est retrouvé là? Il est seulement le 24e attaquant de l’histoire à obtenir 6,5 Points Shares en jouant plus de 100 matchs avant l’âge de 20 ans. La liste est assez impressionnante et à moins d’un désastre, Monahan et MacKinnon devraient le rejoindre l’an prochain.

D’ailleurs, ce sont ces deux gars-là qui ont le plus de chances de le dépasser l’an prochain. Pour l’instant, le fait qu’ils n’aient joué qu’une saison leur nuit dans le système de projection qui punit les échantillons trop limités. S’ils réussissent une saison aussi solide que leur saison recrue cette année, ils pourraient devancer l’attaquant du Canadien, ou au moins, s’en approcher un peu plus.

Qu’est-ce que tout ça veut dire? Que Galchenyuk est un joueur très spécial et que le tricolore est chanceux d’avoir pu le repêcher en 2012. Comme je l’ai mentionné, le système n’est pas parfait et ce ne serait pas surprenant de voir MacKinnon finir sa carrière avec plus de Points Shares que Galchenyuk. Toutefois, Galchenyuk mérite certainement de faire partie de la discussion des meilleurs jeunes joueurs de la ligue. On le savait déjà, mais c’est toujours cool de voir qu’on est en accord avec les chiffres qui sont encore plus flatteurs que l’amateur moyen.


Alex Galchenyuk se prépare pour le weekend du Grand Prix F1

Habspotted, une chronique légère qui vous fera découvrir les nouvelles tendances en matière de nightlife montréalais en suivant les faits et gestes de nos Glorieux et autres athlètes grâce à votre collaboration. Si vous croisez votre joueur favori; frappez-moi sur mes réseaux sociaux: @25stanley #Habspotted ou par email jt@25stanley.com

alex galchenyuk - grand prix montreal - credit: haspotted

Alex Galchenyuk, des Canadiens, se réchauffe en prévision du week-end du Grand Prix F1 à Montréal. Mardi soir, il était au Globe sur St-Laurent question de se familiariser avec la piste de course.

P.-S. Le rouge est définitivement ma couleur favorite.