Sa fougue lui a coûté une chute au banc

Brendan Gallagher
Brendan Gallagher

Brendan Gallagher est quasiment inébranlable depuis le début des séries éliminatoires. L’énergie qui l’empare fait de lui l’un des meilleurs joueurs des Canadiens dans la valse printanière cette année. Pourrait-il en donner à ses coéquipiers?

La caricature de Ygreck illustre que Michel Therrien devrait prendre l’énergie de Gallagher afin d’en donner à ses autres joueurs. L’usage de câbles de survoltage pourrait être un bon moyen pour le pilote du CH de transformer tous ses troupiers en Gallagher.

Caricature - Ygreck

En huit rencontres dans les séries d’après-saison, Gally a récolté deux points (un but, une passe) en plus de maintenir un différentiel de +3. D’ailleurs, celui-ci a décoché 35 lancers à l’endroit des gardiens adverses depuis le commencement de la danse du printemps et cela lui permet d’être au sommet chez le CH pour le nombre de tirs effectués. Gallagher a une moyenne de 4,375 lancers par match dans l’édition actuelle des séries.

La fougue du numéro 11 du Tricolore a même – à certains moments – un effet négatif sur lui, comme sur la séquence suivante. Le joueur des Canadiens a-t-il voulu mettre en échec Jason Garrison, mais il a raté son coup ou bien il a seulement décidé de retourner au banc des siens?

Il n’en demeure pas moins que l’on aime tous Gallagher comme il est; fougueux et baveux!