L’ancien joueur des Canadiens de Montréal, Ryan O’Byrne, s’est entendu sur les termes d’un contrat avec les Everblades de la Floride dans la Ligue de la Côte est. Avec le lock-out qui s’éternise depuis 75 jours, le hockeyeur s’est trouvé un travail sur une surface glacée ailleurs que dans la LNH.

«Aider les entraîneurs des Grizzlies a été une expérience enrichissante sur le plan personnel, mais rendu à un certain point, tu dois jouer au hockey. Tu peux t’entraîner autant que tu veux, mais rien n’équivaut à un vraie match. Il faut dire que je n’ai pas joué depuis le 7 avril dernier», a déclaré le joueur de 28 ans au Times Colonist.

Le défenseur de 28 a amassé 7 points en 74 rencontres lors de la saison 2011-2012 dans l’uniforme de l’Avalanche du Colorado.

Gallagher, Ellis, Holland

Brendan Gallagher habite avec Morgan Ellis et Patrick Holland à Hamilton. Écoutez l’entretien de CJAD 800 avec le petit attaquant des Bulldogs de Hamilon. À noter que Gallagher est l’un des meilleurs troupiers de Sylvain Lefebvre depuis le début de la campagne.

Darche encore optimiste

L’ancien attaquant du CH, Mathieu Darche, demeure positif à l’effet qu’il ait une saison de hockey dans la Ligue nationale de hockey. Le hockeyeur de 36 ans croit encore possible un calendrier de matchs réguliers du côté du circuit Bettman.

«Je crois encore au 15 décembre… bien que je croyais au 1er décembre», a déclaré Mathieu Darche, vendredi matin, alors qu’il était de passage à l’émission ‘LCN Matin’.»

Par contre, Darche reste réaliste et celui-ci n’écarte pas la possibilité que les séances de médiation n’aient rien donné pour la progression des pourparlers entre la LNH et l’AJLNH.

«J’ai seulement parlé brièvement avec les gens impliqués dans la médiation hier. Je vais attendre d’avoir toutes les informations. [...] C’est sûr que ça peut être quelque chose d’intéressant, mais on doit faire attention, car si ce sont les même quatre propriétaires (Jeremy Jacobs, des Bruins de Boston, Murray Edwards, des Flames de Calgary, Ted Leonsis, des Capitals de Washigton, et Craig Leipold, du Wild du Minnesota) qui sont là… c’est le même message, on ne fera que tourner en rond.»