Le maudit lockout à m*rde me rend aggressif (même si les rumeurs sur Twitter mentionnent que ça se termine vendredi 4 janvier). Cest probablement pour cela que je parle de lutte pour une deuxième fois aujourd’hui sur le blogue. Après le restaurant de Hulk Hogan sans son financement de 100M$, voici une séquence de lutte plus vraie que n’importe quel gala dans le sous-sol de Jacques Rougeau. Cette bagarre, qui a eu lieu à la station de métro du Barclays Center, a duré quelques secondes. Superbe power-bomb. Pas besoin de faire un compte de trois pour déclarer le vainqueur. C’est tellement beau, que je suis prêt à cotiser pour offrir à la victime un approvisionnement à vie de Robaxin afin de guérir son mal de dos à vie…