J’avoue que ça doit commencer à être fatigant des gérer les nombreux streakers qui sévissent sur les terrains de soccer, mais je me demande si le policier avait vraiment besoin de pousser l’homme aussi fort. À la défense de l’agent de la paix, sa technique a été efficace. Le partisan de soccer devra surement se claquer quelques Advil au cours des prochains jours afin de guérir un possible mal de dos. Cette scène a eu lieu mercredi lors d’un match entre les USA et le Brazil!