Les revirements et les mises en échec sont parmi les deux statistiques les plus incomprises dans la LNH

Hier matin, on a publié une histoire sur Douglas Murray rappelant qu'il est probablement le pire défenseur de la LNH présentement. Comme c'est souvent le cas avec ce genre de texte, une bonne partie des commentaires ont été négatifs.

Les arguments utilisés par ceux qui défendent Murray m'ont surpris. Plusieurs ont pointé sa fiche du dernier match dans lequel il a enregistré 6 mises en échec tout en ne commettant aucun revirement (giveaway).

Plus on se met à travailler avec les statistiques avancées comme le Corsi et le Fenwick, plus on se rend compte de l'importance de la possession de rondelle. Ce changement de mentalité fait en sorte qu'on regarde les statistiques comme les plaquages et les revirements sous un autre angle.

Dès qu'on apprend à jouer au hockey ou qu'on commence à suivre le sport, on se fait dire que c'est important de finir nos mises en échec et que c'est encore plus capital d'éviter de donner la rondelle. En analysant les statistiques, on va penser qu'un gars qui frappe toujours et qui ne commet pas de revirement joue bien. Malheureusement, cet instinct n'est pas le bon.

C'est encore une bonne chose d'appliquer une bonne mise en échec et d'éviter les revirements le plus possible, mais le problème survient lorsqu'on regarde les statistiques à la fin du match. Par exemple, un joueur avec plusieurs mises en échec et 0 revirement comme Murray n'est pas nécessairement un joueur utile à son équipe. Ces stats démontrent aussi qu'il n'a jamais la rondelle sur la palette.

Après tout, c'est assez difficile de commettre un revirement quand tu n'as pas la rondelle. De l'autre côté, si un gars a toujours la rondelle, c'est normal qu'il n'applique pas des mises en échec et qu'il commette des revirements.

Comme ce point n'est pas nécessairement intuitif, j'ai décidé de l'illustrer en créant deux équipes d'étoiles. J'ai créé une équipe avec les 12 attaquants et les 6 défenseurs qui ont eu le plus de mises en échec. L'autre équipe est composée de joueurs qui ont eu le plus de giveaways cette année. Les trios sont basés sur le nombre de revirements ou de mises en échec qu'ils ont. Par exemple, Joe Thornton est le centre avec le plus de revirements cette année alors que Mike Richards a terminé au 4e rang chez les centres.

Comme pouvez voir, il y a une équipe pas mal meilleure que l'autre.

Équipe Revirements

Équipe Plaquages

La différence est frappante. J'espère que vous comprenez mon point: un joueur qui frappe n'est pas nécessairement bon. Un joueur qui comment des revirements n'est pas mauvais. Si on compare position par position, l'équipe revirements est meilleure que celle des plaquages dans 17 des 18 positions. Le seul changement que je ferais est Dion Phaneuf pour Alex Goligoski et encore là, ça ne me surprendrait pas que certains ne choisissent pas le défenseur des Leafs dans cette comparaison. Même si on donne les confrontations serrées à l'équipe des plaquages, l'équipe revirements aurait l'avantage dans 13 des 18 positions. C'est ce qu'on appelle une domination.

Pourquoi c'est comme ça? Parce que les bons joueurs ont souvent la rondelle et la perdent donc plus souvent tandis que la ligue est peuplée de gars au talent limité qui sont seulement là pour frapper.

Est-ce que ça veut dire que les joueurs robustes n'ont pas de valeur? Bien sûr que non! Ceci étant dit, la prochaine fois que vous défendrez un joueur, n'utilisez pas les revirements créés parce qu'habituellement, ce sont les bons joueurs qui en commettent et si vous utilisez les mises en échec, faites-le avec précaution. Les mises en échec font un bon argument complémentaire, mais si c'est tout ce qu'un joueur fait, c'est difficile pour moi de voir sa valeur.


MediaFail // TVA Sports fait un douteux jeu de mots sur la mort de la mère de Martin St-Louis

martin st louis - mere - credit: nyrangers
Jeudi soir, la mère de Martin St-Louis est décédée. En pleines séries éliminatoires, l'attaquant des … Continuer la lecture


Jason Pominville marque même s’il est en arrière du but

Pominville
Ce but de Jason Pominville n'était pas le plus beau accordé par Corey Crawford dans … Continuer la lecture


Ryan McDonagh confirme un 6e match avec un lancer frappé foudroyant

McDonagh
Ce lancer frappé parfait de Ryan McDonagh faisait 4-1 en 2e période du 5e match … Continuer la lecture


Evgeni Malkin marque le but des séries

Malkin
La première période du match entre les Rangers et les Penguins ne s'est pas passée … Continuer la lecture


Sidney Crosby offre ses condoléances à Martin St-Louis avant le 5e match

Crosby St-Louis
Vendredi soir, Martin St-Louis a choisi de jouer le 5e match de la série des … Continuer la lecture


    Louis-Jean Cormier a presque pris la place de Ginette Reno au Centre Bell

    louis_jean_cormier_ginette_reno_canadiens
    Louis-Jean Cormier était en entrevue mercredi soir aux TVA Nouvelles de 22 h. Il a avoué s’être … Continuer la lecture


    Cristobal Huet vole Morgan Rielly dans une victoire de la France contre le Canada

    Huet
    Le moins qu'on puisse dire, c'est que le Canada n'a pas commencé le Championnat du … Continuer la lecture


    Direction Boston pour les joueurs du Tricolore // La confiance est encore là

    BnJlQJxIQAMMr_k
    Les hommes de Michel Therrien ont quitté vers Boston pour le cinquième match de la … Continuer la lecture


    Une équipe de la NFL s’est basée sur un sans-abri pour leur choix de 1re ronde

    Manziel
    Johnny "Football" Manziel est probablement l'espoir qui a fait le plus jaser lors de la … Continuer la lecture