Nos paris du jeudi

La chronique des paris du jeudi revient cette année avec un petit changement. Je vais donner mes choix en temps réglementaire. Ça va faire mal à ma fiche, mais ça va me permettre de calculer le profit (ou la perte) que tu aurais pu faire en suivant mes choix avec le plus petit pari possible sur Mise-O-Jeu (2$). Je trouve que ça donne une meilleure idée de mes performances et ça met en contexte l’argent qui peut être gagné (ou perdu) de cette façon.

Fiche de la chronique : 25-38
Perte de la chronique : 19,70$

Si je peux te faire un cadeau de Noël, c’est le suivant; va contre les choix de cette chronique. Pour une raison dont j’ai parlé dans notre dernier podcast, j’écoute moins de matchs de la LNH cette année et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça affecte mes résultats de gambling. En attendant que mon horaire se libère, c’est probablement une bonne idée de parier contre cette chronique pour payer tes cadeaux de Noël.

1

Le fiasco des Canes est mauvais pour l’organisation, mais il est bon pour ceux qui ont envie de parier sur eux ce soir puisqu’ils sont pleinement reposés pour leur match contre les Sabres. D’ailleurs, leur dernier match a été une victoire contre Buffalo samedi dernier. Au cours de leurs 10 derniers matchs, les Canes ont un bon avantage de possession sur les Sabres (50,1% vs 47,9%) et Cam Ward se débrouille en décembre avec un % d’arrêts de 91,5%. De l’autre côté, Robin Lehner n’a que 2 victoires en 6 départs depuis le début du mois.

2

Au début de la saison, j’aimais les Jackets, mais je ne pensais quand même jamais les prendre alors qu’ils sont favorisés contre les Penguins. C’est pourtant là qu’on en est rendu. Ils sont sur une séquence de 10 victoires consécutives et ils ont le meilleur Fenwick ajusté de la ligue pendant cette période à 58,4%. Leur fiche à la maison est solide (11-3-1) tandis que Pittsburgh n’est pas si menaçant sur la route (7-5-3). Le fait que les Penguins doivent jouer sans Trevor Daley et Kris Letang a confirmé mon pari parce que leur ligne bleue n’a rien d’incroyable sans eux.

3

Je ne mentirais, j’aurais mieux aimé que Pastrnak soit encore sur la liste des blessés, mais j’imagine qu’il n’est pas encore à 100%. Après la panique entourant les Panthers, ces derniers ont maintenant enligné 2 victoires consécutives. Il faut dire que c’est pas mal plus facile de jouer à la maison même si on ne penserait pas ça d’une équipe de la Floride. Les Panthers sont 9-5 à domicile comparativement à 6-8-5 sur la route, donc la différence est assez évidente. J’espère que cet avantage de la glace soit suffisant pour les amener à la victoire contre des Bruins qui ont perdu 6 de leurs 8 derniers matchs.

4

Je comprends que le Wild a une séquence de 8 victoires consécutives, mais elles sont pratiquement tous grâce à Devan Dubnyk et pour l’une des rares fois cette saison, il fera face à un meilleur gardien de l’autre côté de la glace. L’écart de possession entre ces deux équipes au cours de leurs 10 derniers matchs est assez ridicule (56,8% vs 48,6%) et le Tricolore est encore dominant à la maison avec une fiche de 15-2-2 au Centre Bell depuis le début de la saison.

5

C’est rare que les Kings n’ont pas l’avantage au niveau de la possession est c’est exactement ce qui se passe ce soir (56% vs 54,3% en faveur de Nashville). J’aime mieux Saros que Rinne devant le filet des Preds, mais avec Budaj à l’opposé, ce n’est pas comme si Los Angeles était avantagé de ce côté. En plus, Nashville est toujours bon à la maison et ça continue cette saison avec une fiche de 10-3-3. J’aimerais mieux avoir Subban de mon bord, mais ce n’est pas comme si la ligne bleue des Preds manquait de profondeur.

6

Je n’aime pas cette cote sur les Leafs sur la route, mais l’Avalanche est tellement mauvais que je la prends quand même. La fiche du Colorado à domicile (4-10-1) est tout simplement pitoyable. C’est le plus gros écart de possession de la soirée au niveau des 10 derniers matchs (56% vs 41,6%) et le Colorado a perdu 5 de ses 6 derniers matchs, ce qui inclus une défaite de 10-1 contre le Tricolore. C’est dommage pour Duchene, MacKinnon et compagnie, mais c’est vraiment le pire club dans la LNH présentement.

Tags: