Nos paris du jeudi

La chronique des paris du jeudi revient cette année avec un petit changement. Je vais donner mes choix en temps réglementaire. Ça va faire mal à ma fiche, mais ça va me permettre de calculer le profit (ou la perte) que tu aurais pu faire en suivant mes choix avec le plus petit pari possible sur Mise-O-Jeu (2$). Je trouve que ça donne une meilleure idée de mes performances et ça met en contexte l’argent qui peut être gagné (ou perdu) de cette façon.

Fiche de la chronique : 18-24
Perte de la chronique : 9,30$

1

C’est rarement plaisant de parier contre les champions de la Coupe Stanley à la maison, surtout quand c’est sur des Stars qui en arrachent depuis le début de la saison. En plus, ils n’ont plus vraiment l’excuse des blessures, donc ça commence à être inquiétant. Ceci étant dit, les Penguins ont joué hier soir et ça fait en sorte que leur cote est beaucoup trop basse. Ils ont perdu contre les Islanders hier, donc ce n’est pas comme s’ils étaient imbattables…

2

La cote n’est pas très élevée, mais quand tu me donnes Washington à la maison avec Holtby devant le filet contre une équipe fatiguée, je vais les prendre.

3

Ce n’est pas tant un pari sur la Floride qu’un pari contre Detroit. Les Wings sont au 27e rang de la ligue au niveau du Fenwick ajusté au cours de leurs 10 derniers matchs. Ils ne sont tout simplement pas bons et leurs gardiens sont la seule raison pour laquelle ils ne sont qu’à un point des séries. Le problème, c’est que Petr Mrazek a accordé 10 buts en 2 matchs contre les Panthers cette saison. Les Wings ont aussi une fiche perdante à la maison (6-6-1), donc c’est l’endroit parfait pour la première victoire de Tom Rowe.

4

Parlant d’équipes qui ont de la misère avec leur Fenwick, les Sens ne sont que 2 rangs au-dessus des Wings au cours de leurs 10 derniers matchs tandis que les Flyers dans le top 10. Craig Anderson leur a donné un coup de main dans le classement, mais il n’est plus là et Mike Condon commencer à montrer les trous dans sa muraille. Ottawa est sur-évalué présentement et on en profite avec des Flyers qui sont meilleurs que leur fiche indique.

5

J’espère que tous les journalistes ont eu le temps d’écrire leurs articles de panique sur les Oilers d’Edmonton parce que ça ne durera pas. Malgré cette mauvaise séquence, ils trônent au sommet de la ligue au niveau du Fenwick ajusté au cours de leurs 10 derniers matchs pendant que les Jets sont 29es. La journée où Cam Talbot va commencer à faire des arrêts, les Oilers vont se relever et ils vont être pas mal moins plaisants à affronter.

6

Contrairement aux Oilers, on peut commencer à s’inquiéter de la mauvaise passe du Lightning. Leur problème, c’est que l’horaire est difficile présentement et les Blues ne sont pas la formation que tu veux voir quand tu as de la misère. Jake Allen a gagné ses 6 derniers départs et il a une fiche de 8-0-2 à la maison, donc ce ne sera pas au Missouri que la mauvaise séquence de Tampa se terminera.

7

Les Coyotes ne sont pas bons, mais ils sont respectables à la maison (5-4) tandis que les Kings ont vraiment de la misère sur la route (3-7-1). En plus, les joueurs de l’Arizona étaient dans le confort de leur salon hier soir pendant que les Kings perdaient contre les Sharks. On ajoute ça à Mike Smith qui est étrangement solide depuis son retour et je vais prendre les Coyotes avec plaisir à cette cote.

8

C’est facile de penser que les Canucks sont terribles alors que les Ducks sont effrayants. Par contre, il n’y a que 4 points d’écart au classement entre ces deux formations et Vancouver est 7-4-1 à la maison tandis que les Ducks sont 4-4-3 sur la route. Les deux équipes ont aussi à peu près le même Fenwick ajusté au cours de leurs 10 derniers matchs (50,5% vs 50% en faveur des Nucks). En voyant ça, la seule explication que j’ai pour cette cote est la réputation et je vais plutôt opter pour les chiffres.

Tags: