ian-pulver-agent

Sur l’image ci-dessus, Ian Pulver, Tyler Seguin,  l’agent John Walters,  Alex Galchenyuk, Nic Kerdiles et l’agent Igor Larionov en juin dernier.

Nic Kerdiles a été repêché en 2e ronde du repêchage de 2012 par les Ducks d’Anaheim. Il était supposé jouer au hockey pour les Badgers de l’Université du Wisconsin, mais la NCAA vient de lui imposer une suspension pour toute la saison 2012-2013 à cause qu’il n’ a pas respecté des règlements de la ligue en ce qui a trait à la promotion de produit et l’endossement publicitaire.

Grosso modo, avant le repêchage, l’agent Ian Pulver a diffusé une photo sur Twitter de Nic Kerdiles avec la boisson énergisante BioSteel. Il s’agit d’un produit que Ian Pulver commercialise avec l’aide de Mike Cammalleri entre autre. La NCAA a découvert cela et elle considère qu’il s’agit d’un bri de règlement. J’avoue que c’est intense une suspension d’un an pour une photo Twitter, mais la NCAA n’a pas le choix d’ultra strict dans le domaine des commandites aux athlètes. Pensez aux montants impliqués au football de la NCAA. Peut-être qu’il y a plus qu’une photo Twitter derrière cette suspension.

Personnellement, j’ai déjà eu maille à partir avec Ian Pulver pour une histoire de réseaux sociaux et le mec n’y connait absolument rien. Il ne comprend pas la patente. Mais pas du tout. Voici comment je visualise la scène:

Eille kid, viens ici, je vais prendre une photo de toi pour promouvoir mon energy drink. Je suis un agent de joueur, mais je ne suis pas au courant que tu n’as pas le droit de faire de l’endossement publicitaire. Oups. Pas grave, je vais laisser la photo en ligne. Il n’y a pas personne qui va tomber là-dessus…

Une saison de suspension pour un prospect de 18 ans à cause d’un gars qui ne fait pas sa job comme du monde. Imaginez à quel point Nic Kerdiles doit être en tabarn*ck d’avoir choisi Pulver comme agent.

nic kerdiles ian pulver

Être Marc Bergevin, j’irais vérifier le contrat de Gomez juste au cas où une erreur se serait glissée.

Je ne peux pas croire qu’encore en 2012, les gens n’ont pas plus conscience des impacts du contenu qu’ils mettent sur internet. Gardez cela en tête: tout ce que tu mets sur internet reste. Même si tu deletes 5 secondes plus tard, quelqu’un, quelque part, l’a sauvegardé.

L’entraineur de Nic Kerdiles conteste la suspension tant bien que mal et Ian Pulver se fait aussi discret que Scott Gomez sur l’avantage numérique.