Oui le hockey est une religion au Canada, mais parfois il est important de garder en tête qu’il s’agit que d’un jeu. Et quand la partie est terminée, ben, la partie est terminée. Surtout quand on est au mois d’aout.

Ce weekend, c’est au tour de Milan Lucic des Bruins de passer du temps avec la très jolie Coupe Stanley. Comme il est originaire de la région de Vancouver, il avait l’intention de célébrer dans ce coin de pays. Malheureusement pour lui, il devra se cacher. Voici pourquoi.

Il y a quelques jours, une affiche format géant de Lucic, qui était installée près d’un aréna de quartier, a été vandalisée par une gang de mauvais perdants. De plus, le mois passé, alors que Milan assistait à un festival, une bagarre a éclaté à cause de sa présence. Pis encore, pendant la finale de la Coupe Stanley lors d’un match au Rogers Arena, des Jean-Guy Jambons ont décidé de s’attaquer à ses grands-parents. Ouais, c’est très fort de lancer du pop-corn et des peanuts à des vieux de 60 ans.

Voici les propos de Lucic par rapport à cet incident:

Because I remember after Game 1, people in Vancouver throwing popcorn and peanuts at my grandparents. That’s almost as low as it gets as that goes. They’re my grandparents. They’re in their 60s. If there is anyone you should show respect to, it’s them

Point positif dans toute cette histoire, Montréal vient de passer au 2e rang des douchefans du hockey. Ou peut-être au 5e rang, si on considère que ceux de Toronto sont plates à mourir et ceux de Philly qui adorent sa battre.