Marian Gaborik ne s’est pas gêné pour critiquer les arbitres sur Twitter

Drama

Pendant la Coupe du monde, les joueurs canadiens nous ont rappelé qu’ils sont les meilleurs au monde. Ils ne sont pas les seuls à exceller alors que les arbitres canadiens sont aussi reconnus comme la crème de la crème. En temps normal, ce n’est pas un problème, mais à chaque tournoi international c’est une controverse qui refait surface puisqu’ils se retrouvent avec les meilleurs matchs et qu’ils arbitrent leur pays.

On n’y pense pas au Canada parce qu’on gagne, mais si les Canadiens perdaient une finale contre la Suède avec 4 arbitres suédois sur la glace, ce serait certainement une excuse utilisée par certains partisans/dirigeants même si ces gars-là se sont rendus où ils sont grâce à leur professionnalisme. C’est donc normal que ce malaise refasse surface de temps en temps et c’est exactement ce qu’on a vu jeudi soir sur le fil Twitter de Marian Gaborik.

L’ailier s’est blessé pendant le tournoi, donc il n’était pas sur la glace, mais il encourageait quand même ses anciens coéquipiers et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas aimé le travail des 4 officiels canadiens en finale. Après que Brent Burns ait reçu une punition pour avoir accroché Marian Hossa alors que celui-ci était en échappée, Gaborik a demandé pourquoi il n’y avait pas eu de lancer de punition avant de demander s’ils le niaisaient (même si Hossa a pu tirer vers Price).

À la suite de la punition de Kopitar qui a permis au Canada de marquer sur l’avantage numérique, Marian Gaborik a écrit que cet appel était brutal avant de supposer que les arbitres voulaient rentrer à la maison plus rapidement. Ce tweet est venu avant la punition de Drew Doughty pendant laquelle Brad Marchand a marqué son but gagnant.

Après le match, Gaborik a fini ça en disant que les Européens méritaient un autre match et qu’il était fier de ses gars. Il a toutefois conclu en donnant un carton rouge aux arbitres.

Les tweets de Marian Gaborik

Gabo Gabo2 Gabo3

Les 2 appels qui l’ont énervé