marc de foy

Je peux comprendre les journalistes d’être frustrés de la situation chez le Canadien. Je peux les comprendre de pouvoir profiter pleinement des lacunes de Geoff Molson. C’est correct. Amusez-vous. Rongez cet os comme vous voulez, mais de grâce prenez la peine d’informer les gens avec des faits. Un passage du texte de Marc de Foy est de la pure propagande. Comment se fait-il qu’on approuve ce genre de phrase dans un média de masse:

Si Boivin avait été encore dans la boîte, il lui aurait sûrement conseillé de ne pas endosser l’embauche d’un entraîneur unilingue anglophone.

L’oublie du mot PAR INTÉRIM me fatigue énormément. Ce mot change tout dans la situation de l’entraineur des Canadiens. Les journalistes critiquent constamment les gens des internets de ne pas avoir d’éthique journalistique. Ce matin, c’est Marc de Foy qui devrait retourner sur les bancs d’école.

P.-S. Pour les haters, pas besoin de m’écrire que je suis mal placé pour faire la leçon aux autres.