Bizutage. Nouveau mot que j’ai découvert grâce à cette histoire de l’équipe de hockey de l’Université Dalhousie à Halifax. La définition de bizutage est la suivante: forme d’initiation à certaines pratiques sexuelles, pratiquer des humiliations sur de plus jeunes au nom de son ancienneté.

Alors, faut croire que ce n’est pas juste les joueurs de hockey universitaires qui ont la libido dans le tapis. Les filles aussi.

Jeudi, l’équipe de hockey de Dalhousie a déclaré forfait et annulé le reste de saison suite à cause d’incidents survenus lors d’un party d’équipe au début de la saison. On parle de consommation d’alcool excessive, d’intimidation, d’humiliation, etc. Bref, une séance d’initiation des recrues qui a viré un peu trop cochonne. Les seules joueuses qui n’ont pas été punies sont les recrues. Celles qui ont reçu les sentences les plus sévères sont les capitaines de l’équipe. Aucune joueuse ne sera sanctionnée au niveau académique.