Je n’ai pas livré de chronique ces deux dernières semaines parce que ma fin de session au cégep m’en empêchait. Je m’en excuse et pour ceux qui ont terriblement souffert de mon absence, et bien je reviens cette semaine avec mes impressions quant à la situation du Russe Alexander Semin, à Washington.

Son agent, Mark Gandler est tout un personnage et je peux en témoigner. Je vais vous raconter une petite histoire si vous me le permettez.

Remontons au 16 juillet 2010. RDS publiait une nouvelle a l’effet que les Islanders étaient intéressés à ramener Alexei Yashin à Long Island. L’information venait d’une entrevue qu’avait accordée l’agent de Yashin, le « sympathique » Mark Gandler, à une agence de nouvelles russe.

J’avais alors eu l’idée d’envoyer un courriel à Mark Gandler pour lui demander s’il pouvait répondre à quelques unes de mes questions. Il m’avait d’abord répondu ceci :

« Is this a serious joke »

Surpris par cette réplique, je lui répondis ceci, toujours par courriel :

« It’s not a joke… »

Le coloré Mark Gandler termina notre conversation sur un ton plutôt sarcastique :

« How about that: you deal in actual rumors and leave me out of it? »

Alexander Semin ne reviendra pas à Washington la saison prochaine et même si le 1er juillet est encore très loin, Mark Gandler s’est assuré de le faire savoir aux Capitals : « Alex n’était pas satisfait de son utilisation à Washington. Il ne savait jamais quand il allait jouer, mentionnait Gandler. C’est difficile de garder ton focus lorsque tu n’as aucune idée du moment qu’on aura besoin de toi »

Le hic avec un joueur comme Semin, c’est qu’en dépit de son talent indéniable, le joueur ne semble pas constant, ni très-très facile à motiver. Comme on peut le constater, il y aussi l’agent du joueur qui n’est pas évident. Tout un casse-tête.