La Russie humilie la Lettonie

Drama

On ne savait pas comment la Russie allait répondre à leur défaite contre le Canada. Après le match, Mikhail Sergachev a tenu des propos qui laissaient croire qu’ils n’acceptaient pas vraiment ce résultat. Ceci étant dit, ils ne semblent pas avoir eu trop de misère à passer à autre chose. Ils ont humilié la Lettonie par la marque de 9-1 en début de soirée mardi.

Leur performance était tellement dominante qu’ils ont forcé les Lettons à retirer leur gardien partant, Gustavs Grigals, après qu’il ait accordé 3 buts en première période. Par contre, il est revenu dans le match en 2e période puisque son remplaçant, Denijs Romanovskis, a accordé autant de buts en moins de temps pendant l’engagement médian. C’est Grigals qui a terminé le match devant le filet des siens.

Kirill Kaprizov est l’un des joueurs responsables pour ce massacre du côté russe puisqu’il a inscrit 3 buts et 2 passes. Il a notamment participé aux 3 derniers buts des Russes, donc il n’a pas ralenti en 3e période. Même si ça semble anti-sportif, c’est normal pour ce tournoi puisque le différentiel de buts est très important pour séparer les égalités au classement. Advenant une victoire des Russes contre les Américains et un gain de ces derniers contre le Canada, ce différentiel deviendrait capital. Ils n’avaient donc pas vraiment le choix de continuer à pousser contre des Lettons qui ne pouvaient pas répondre.

Parmi les autres joueurs qui ont accumulé des statistiques ridicule dans cet affrontement, on retrouve Mikhail Vorobyov, qui a fini le match avec 4 mentions d’aide. Alexander Polunin a aussi bien fait avec 2 buts et 2 passes. À la défense, Yegor Rykov a mené le bal avec 3 passes. Pour sa part, l’espoir du Canadien, Mikhail Sergachev, s’est seulement inscrit sur la feuille de pointage avec une punition d’obstruction.

Quelques buts de la Russie