Josh Gorges a donné son opinion sur les dernières décisions de la LNH. Le numéro 26 des Canadiens de Montréal a affirmé que la Ligue nationale de hockey ne veut pas vraiment négocier pour une nouvelle convention collective. «Un refus rapide de la LNH ne fait que témoigner de sa mauvaise foi. Ça démontre qu’elle ne veut pas vraiment négocier.»

Le défenseur du CH ne s’est pas caché pour dire que les offres de l’AJLNH sont de plus en plus favorables aux demandes de la LNH : «On a fait un pas dans leur direction dans toutes nos offres, mais si on continue toujours d’aller dans leur direction, dans six ans, que vont-ils encore vouloir nous retirer? Je ne sais pas combien de fois nous devrons faire des concessions avant de voir les propriétaires se rapprocher de nous.»

En tout cas, ce n’est pas seulement Gorges qui a réagi comme cela et qui est pessimiste ces temps-ci. Le fait qu’il n’y ait pas de saison de hockey cette année est de plus en plus plausible.

Plusieurs journalistes et des dizaines de joueurs de hockey commencent à se faire à l’idée que la saison 2012-2013 n’aura peut-être pas lieu.

À noter que le Match des étoiles 2013 sera annulé par la LNH vendredi, selon ce qu’a appris Aaron Portzline. Bref, rien ne va dans le bon sens dans les temps qui courent. Une entente entre la LNH et l’AJLNH n’est pas près de se signer.

Quelques tweets percutants

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a reçu des dizaines de «flèches» via des messages publiés sur Twitter aujourd’hui. En voici quelques-uns.

«L’autobiographie de Gary Bettman est en magasin. C’est intitulé Comment j’ai détruit un sport et une nation», a gazouillé le joueur des Canadiens Brandon Prust.

«C’est bien de voir que Gary nous remercie et qu’il est reconnaissant que nous donnions UN MILLIARD DE DOLLARS», a publié l’ancien membre du CH Sheldon Souray sur Twitter.

Le joueur retraité Jeff O’Neill a tweeté ceci : «Gary, arrête de parler aux médias. Je veux faire un trou (un jeu de mots avec le ‘make whole’, un des enjeux des négociations) dans ta *** de tête.»