Gary Bettman et Donald Fehr annoncent la fin du lockout sur le même ton que les conférences de presse du lockout. À leur défense, les deux monsieurs étaient toutefois très fatigués. Si j’avais été Gary Bettman, j’aurais punché le journaliste qui a posé une question toute suite après que Gary Bettman ait dit « nous n’allons pas répondre aux questions. »

Le meilleur commentaire revient à Donald Fehr.

« D’ici quelques jours, les fans pourront regarder des gens qui patinent et non nous deux. »