La Ligue nationale de hockey (LNH) et l’Association des joueurs (AJLNH) ont conclu une entente de principe, très tôt ce matin, à New York. Celle-ci a donc mis fin au lock-out, lui, qui aura duré 113 jours.

Voici les aspects de la convention collective qui sont connus pour le moment :

->; La durée de la convention collective de la LNH est de dix ans. Par contre, celle-ci peut être interrompue après huit ans.

->; La saison écourtée comprendra entre 48 et 50 matchs. S’il s’agit de 50 parties, la campagne commencera le 15 janvier prochain. Dans le cas d’un calendrier de 48 rencontres, la saison débutera le 19 janvier prochain.

->; Les joueurs recevront 50% des revenus reliés au hockey, comparativement à 57% lors de la saison 2011-2012. Il s’agit d’une diminution de 7% pour la somme d’argent dans les poches des hockeyeurs du circuit Bettman.

->; Le plafond salarial pour la saison 2013-2014 sera de 64,3 M$.

->; Le plancher salarial pour la saison 2013-2014 sera de 44 M$.

->; Chacune des équipes de la LNH aura droit de racheter deux contrats lors de la saison morte (cet été). Les pactes qui seront rachetés ne compteront pas sur la masse salariale de l’équipe en question.

->; Le marché des joueurs autonomes s’ouvrira encore le 1er juillet. La LNH voulait reporter la date au 10 juillet, mais l’AJLNH a refusé.

->; Les joueurs pourront prendre part – sans trop de problème – aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

->; Les contrats des joueurs autonomes ne pourront plus excéder sept ans. Cependant, si le joueur en question est déjà sous contrat avec l’équipe, celui-ci peut conclure un pacte de huit ans avec son club.

->; La loterie pour le repêchage de la LNH subie un changement majeur : les 14 équipes qui n’accéderont pas aux séries éliminatoires seront éligibles pour la loterie dans le but d’avoir le premier choix lors du repêchage.

->; Pour le processus d’arbitrage, une formation de la Ligue nationale de hockey pourra se retirer de la procédure dans le cas où le salaire du joueur concerné dépasse les 3,5 M$.

->; Les suspensions seront encore gérées par Brendan Shanahan, mais les équipes vont être en mesure d’aller en appel pour renverser la vapeur. Ce processus sera contrôlé par le commissaire de la LNH, Gary Bettman.