Suivez 25stanley sur Facebook!

Nikita Scherbak marque un but clutch pour la Russie en fusillade

Scherbak

Cette semaine, Nikita Scherbak a eu la chance de représenter la Russie dans 2 matchs de la Super Série Subway. Son pays affrontait sa ligue junior, la WHL, et les Russes ont gagné les deux matchs. L’espoir du Canadien n’a pas inscrit de point pendant ces rencontres, mais il a quand même joué un rôle clé dans la première victoire de la Russie lundi soir.

Scherbak a été le 3e tireur de la Russie dans une fusillade qui s’est déroulée devant ses anciens partisans à Saskatoon. On se rappelle que Scherbak a été échangé à Everett cet été et les fans des Blades le huaient pendant son lancer lundi soir.

Sous cette pression, le choix de première ronde du Tricolore a déjoué Eric Comrie, un espoir des Jets de Winnipeg, pour ramener son équipe à égalité dans la fusillade. Ce n’est pas mal pour un gars qui a souvent été ignoré par sa Fédération.


Nikita Scherbak impressionne la direction du Canadien

Nikita Scherbak

Nikita Scherbak se fait de nouveaux fans depuis le début du camp d’entraînement du Canadien. Évoluant majoritairement sur une ligne avec Gallagher et Galchenyuk, il profite de la chance de s’illustrer que la direction lui a donné depuis le début du camp.

D’ailleurs, on dirait bien que la direction aime ce qu’elle voit. Selon Pierre McGuire, la direction du tricolore est impressionnée par le jeune Russe. Toujours selon McGuire, Scherbak serait présentement plus loin dans son développement que ce que les exécutifs du Canadien anticipaient pour ce camp d’entraînement.

Ces bons mots ne veulent pas nécessairement dire que le choix de première ronde restera à Montréal cette saison. En fait, ses chances sont assez faibles considérant la profondeur du club à l’attaque, mais c’est un signe qu’un an après avoir repêché Michael McCarron en première ronde, le tricolore semble avoir trouvé un joueur plus talentueux et plus près de la LNH avec sa première sélection en 2014.


Zachary Fucale cédé à Halifax

Zach Fucale

Le Canadien a renvoyé le gardien de but Zachary Fucale aux Mooseheads d’Halifax. Le gardien était le seul cerbère parmi les 6 présents au camp qui n’allait pas jouer à un niveau professionnel cette saison et on dirait que le plan n’était pas de le faire jouer pendant les matchs pré-saison. Donc, au lieu de le garder pour des pratiques, l’équipe l’a renvoyé dans le junior où il jouera vendredi soir.

Cette décision a certainement été motivée par la lutte entre Dustin Tokarski et Peter Budaj pour le poste de substitut. Cette lutte fait en sorte que la direction devra leur donner le plus de temps de jeu possible pour pouvoir mieux les évaluer. Ce temps supplémentaire ne pourra donc pas être donné à Fucale comme ce fût le cas l’an dernier.

À Halifax, Fucale jouera derrière une équipe pas mal plus faible que celle avec qui il a gagné la Coupe Memorial en 2013. Il aura également la chance de participer aux Mondiaux Junior qui se joueront à Montréal et Toronto cette saison. Ce sera intéressant de voir s’il passera l’année à Halifax puisqu’une équipe dans la course pour les grands honneurs pourrait tenter de faire son acquisition.


Nikita Scherbak échangé… dans le junior

Nikita Scherbak

Le premier choix du dernier repêchage, Nikita Scherbak, ne jouera plus pour la pire équipe de la WHL s’il ne reste pas avec le Canadien cette saison. Lundi matin, les Blades de Saskatoon l’ont échangé aux Silvertips d’Everett en retour d’un gardien, un choix de 1ère ronde en 2015 et un choix de 2e ronde en 2016.

Cette transaction a été réalisée puisque Saskatoon compte déjà sur 2 européens dans sa formation, ce qui est la limite dans le junior. Comme Scherbak est leur meilleur joueur et qu’ils ont besoin d’aide, une transaction faisait beaucoup de sens puisqu’ils peuvent rebâtir leur banque d’espoirs en nuisant à une saison qui est déjà perdue.

C’est également une bonne nouvelle pour Scherbak puisqu’il sera un peu mieux entouré à Everett. En plus, l’équipe compte sur un autre joueur russe en Ivan Nikolishin, ce qui aidera certainement l’attaquant dans sa transition.

Via Arpon Basu


Le Canadien a la 10e meilleure banque d’espoirs selon ESPN

Nikita Scherbak

Après avoir classé les 100 meilleurs espoirs repêchés par une équipe de la LNH, le spécialiste des espoirs d’ESPN, Corey Pronman, a classé les 30 banques d’espoirs du circuit Bettman. Comme d’habitude depuis l’arrivée de Trevor Timmins, le tricolore fait bonne figure dans ce classement.

En effet, le tricolore obtient une 10e place qui serait encore plus haute si Galchenyuk n’avait pas gradué et si Beaulieu et Tinordi n’étaient pas si près de le faire. Pronman explique ce classement par la profondeur incroyable du système du Canadien et mentionne que c’est le manque de joueurs étoiles possibles qui fait en sorte que le tricolore n’est pas plus haut.

Considérant les récents succès de l’équipe qui ont donné des choix plus compliqués à Timmins, c’est bien normal. On s’en rend compte quand on regarde les équipes dans le top 3 du classement (Sabres, Lightning, Islanders) qui ont tous bâti leurs banques d’espoirs avec des choix au repêchage élevés. Au moins, le Canadien n’est pas l’Avalanche qui prend la dernière place du classement un an après avoir obtenu le premier choix au repêchage. Après la graduation de MacKinnon, Barrie et Elliott dans la LNH, il ne reste plus grand chose selon Pronman.


Le Canadien a 5 espoirs dans le top 100 d’ESPN

jacob-de-la-rose

Mardi, Corey Pronman a révélé son top 100 des espoirs de la LNH. Pronman est le spécialiste des espoirs de la LNH pour ESPN et il compile ce top 100 à chaque saison. Un gars n’est plus considéré comme un espoir après 50 matchs dans la LNH ou une saison de 25 matchs dans le circuit Bettman. Il faut également qu’un joueur soit repêché pour se retrouver dans le classement.

Pronman bâtit son classement en mettant l’accent sur la possession de rondelle et le potentiel des joueurs. Ce 2e critère fait en sorte que les joueurs plus près de la LNH, comme Beaulieu et Tinordi par exemple, sont plus bas dans la liste. Pronman place également les attaquants en priorité devant les défenseurs puisqu’ils comportent généralement moins de risque dans leur développement.

Le Canadien fait bonne figure dans ce classement avec 5 joueurs dans le top 100 en plus de 2 gars parmi les 14 mentions honorables qui ont failli faire le classement. Zachary Fucale représente également le Canadien dans le classement des 10 meilleurs gardiens avec une 5e place.

Le joueur du tricolore le mieux classé est Jacob de la Rose qui vient au 34e rang. C’est un gros bond pour celui qui était 95e dans ce classement l’an dernier. Toutefois, Pronman mentionne que le jeu du Suédois cette saison l’a convaincu qu’il pourrait devenir un joueur de top 6 dans la LNH.

Artturi Lehkonen est le 2e Canadien au 52e rang. C’est un autre gros saut alors qu’il était 89e l’an dernier. Nathan Beaulieu occupe une surprenante 62e place. Pronman explique son choix par des doutes sur son jeu défensif qui persistent.

Les deux derniers représentants du tricolore dans ce classement viennent dans les dernières places. Nikita Scherbak, le choix de 1ère ronde de cette année, s’est classé au 92e rang alors que Martin Reway est au 98e rang. Les deux mentions honorables sont Jarred Tinordi et Charles Hudon.

C’est un autre rappel du bon travail de Trevor Timmins qui continue à amener de bons joueurs dans l’équipe. Même si son 3e choix au total en 2012 est déjà gradué, il a permis au club d’être bien représenté. Bien évidemment, ils n’ont pas de gars dans le top 3 composé de Drouin, Ekblad et Bennett, mais considérant les choix au repêchage avec lesquels Timmins et son équipe ont travaillé, c’est bien normal.


Suivez Nikita Scherbak après sa sélection par le Canadien

Scherbak

Avec le 26e choix au total, le Canadien de Montréal a repêché l’ailier Nikita Scherbak vendredi soir. Le Russe a toute une personnalité et on a pu la découvrir pendant ses premières entrevues avec les médias. Le club nous a permis d’en apprendre un peu plus en le suivant dans les coulisses du repêchage après sa sélection.

Les caméras de l’équipe l’ont suivi pendant ses entrevues, mais aussi pendant ses rencontres avec Upper Deck et pendant son shooting photo où le nouvel espoir du Canadien n’avait pas l’air de trop s’amuser.

Je sais que certaines personnes l’ont comparé à Bryzgalov à cause de son attitude, mais j’adore le jeune. Il vivait le plus gros moment de sa carrière jusqu’à maintenant et il n’avait pas peur de montrer à quel point il appréciait l’expérience. J’adore le bout où il arrive à TSN et il est émerveillé par le fait que des millions de gens le regardent. J’ai l’impression qu’il va avoir la chair de poule pendant son premier match de pré-saison à Montréal.


Reway participera au Championnat du monde

Martin Reway

Martin Reway, qui a vu sa saison prendre fin vendredi soir alors que les Olympiques de Gatineau se sont inclinés face aux Mooseheads de Halifax, sera du Championnat du monde de hockey en mai prochain.

L’espoir du Tricolore a annoncé sur son compte Twitter qu’il représentera la Slovaquie au tournoi mondial.

Cette saison, Reway a joué 43 matchs avec les Olympiques dans la LHJMQ et il a terminé avec un total de 62 points (20 buts, 42 passes).


Le Canadien signe Mac Bennett


Marc Bergevin a finalement décidé de signer le défenseur Mac Bennett. Bennett était un choix de 3e ronde du Canadien en 2009. C’est un défenseur de 23 ans de 5 pieds 11 pouces et de 180 livres.

En 4 saisons, il a amassé 65 points. Il a joué 136 matchs pour les Wolverines de l’Université du Michigan et sa carrière universitaire se terminait cette année. Cela faisait en sorte que le Canadien devait prendre une décision en ce qui concerne son futur et il semble que Bergevin et son équipe ont aimé ce qu’ils ont vu cette année.

Il reste maintenant à savoir si Bennett sera le seul défenseur universitaire que le Canadien sera capable de signer cette semaine. En effet, il y a encore Christian Folin qui est disponible et qui intéresserait le Canadien.


Le Canadien dans la course pour Christian Folin


Christian Folin est un défenseur suédois de 23 ans. Il joue présentement pour UMass-Lowell dans la NCAA et c’est le meilleur agent libre collégial disponible. Les équipes de la LNH pourront le signer dès que sa saison finira, ce qui arrivera dans les 3 prochaines semaines, mais il ne sera pas éligible pour les séries éliminatoires cette année. Il signera un contrat de recrue, donc d’une valeur maximale de 925 000 $ pour 2 ans.

Plusieurs équipes sont dans la course pour ses services et selon Bob McKenzie, le Canadien fait partie de la course. Les autres équipes sont le Wild, les Flyers, les Oilers et les Sénateurs. Les Flyers sont vus comme les favoris alors qu’ils ont été parmi les premiers à démontrer de l’intérêt.

Les recruteurs voient Folin comme un gars qui est prêt à faire le saut dans la LNH immédiatement. Il serait un 4e-5e défenseur à son arrivée dans la ligue. À 6 pieds 3 pouces et 210 livres, il a un bon gabarit, mais n’est pas nécessairement vu comme un défenseur robuste. Il est capable de frapper, mais ce n’est pas sa force principale. Il a un très bon lancer et un bon coup de patin.

Il a obtenu 40 points en 77 matchs, dont 4 dans ses 3 derniers, au niveau collégial. Il est également responsable dans sa zone et il serait un défenseur polyvalent dans le circuit Bettman.

Si Bergevin est capable de le signer, il ne sera pas en mesure de l’utiliser en séries, mais il ajoutera de la profondeur à la ligne bleue du tricolore où le Canadien n’a qu’Emelin, Gorges et Tinordi sous contrat l’an prochain.

Finalement, pour vous donner une idée du lancer de Folin, voici son lancer frappé qui a passé au travers du filet il y a 10 jours.