Suivez 25stanley sur Facebook!

L’expansion de la LNH à Seattle semble un peu plus probable

Bettman

Alors que l’expansion à Las Vegas semble plus ou moins être un fait accompli, celle à Seattle est devenue pas mal plus douteuse au cours de la dernière année. Par contre, ça a changé la semaine dernière lorsqu’on a appris qu’un groupe voulait bâtir un aréna en banlieue de Seattle pour accueillir une équipe d’expansion du circuit Bettman.

Ce projet a fait surface parce que celui pour le centre-ville de Seattle avance au ralenti. Cette construction n’évolue pas puisque c’est une collaboration entre Chris Hansen, qui veut faire l’achat d’une équipe de la NBA, et le gouvernement local, qui aimerait aussi accueillir cette formation.

La construction de l’aréna dépend donc de l’arrivée d’une équipe de la NBA, ce qui est pas mal moins probable que l’arrivée d’une organisation de la LNH présentement. Hansen travaillait avec Victor Coleman pour aider le processus avec le circuit Bettman, mais avant jeudi, il n’y avait pas eu trop de progrès de ce côté.

Il y a eu des développements jeudi alors que le maire de la ville et Hansen ont ouvert la porte à la possibilité qu’une équipe de la LNH arrive avant une formation de la NBA dans le nouveau building. Cela leur permettrait de commencer la construction plus rapidement et donc, de ne pas perdre la future équipe d’expansion que la ligue veut désespérement apporter dans cette région à cause de Tukwila.

Il y a encore pas mal de chemin à faire, mais la ville a clairement le support des dirigeants de la ligue à ce niveau, ce qui aide à accélérer les choses. La compétition entre Seattle et Tukwila va également empêcher les deux villes de niaiser avec la puck avec la construction de leur aréna.

La LNH a tellement hâte de se rendre à 32 équipes en équilibrant les conférences qu’ils vont probablement s’installer dans le premier aréna prêt à les accueillir. En attendant, Québec va suivre ce qui se passe en Arizona, Floride et Caroline pour voir qui seront les prochains Nordiques.

Via Puck Daddy


Les États-Unis ont perdu contre la Biélorussie au championnat mondial

On a assisté une surprise relativement majeure au championnat mondial de la IIHF jeudi matin. La Biélorussie a battu les États-Unis, qui étaient parfaits avant cette rencontre, par la marque de 5-2. Cette victoire permet au Belarus de devancer les Américains au classement du tournoi préliminaire.

Cette surprise a été menée par deux joueurs qui sont assez familiers avec les partisans du Canadien; les frères Kostitsyn. Les deux ont amassé deux passes, sur 4 buts différents, pendant ce match contre une équipe américaine qui n’était pas à son meilleure, mais qui comptait quand même sur un alignement rempli de joueurs de la LNH. C’est loin d’être le cas pour la Biélorussie.

Quand même, il y a une bonne nouvelle pour les États-Unis dans cette défaite. Jack Eichel a connu un autre excellent match, obtenant une passe sur les deux buts de son équipe. Le futur membre des Sabres de Buffalo a créé le premier but des siens à lui seul et en le voyant jouer, on comprend pourquoi Tim Murray voulait finir dernier.

Le premier but des États-Unis


Bob Hartley, Peter Laviolette et Alain Vigneault sont les finalistes pour le Jack Adams

La LNH a dévoilé les finalistes pour le trophée Jack Adams, remis au meilleur entraîneur de la LNH, mercredi soir. Bob Hartley, Peter Laviolette et Alain Vigneault sont les 3 nominés pour succéder à Patrick Roy.

Hartley semble être le favori pour gagner ce trophée après avoir mené son équipe à une place en séries hautement improbable. Tout au long de l’année, les Flames ont été célébrés pour leur éthique de travail exemplaire et leur habileté à ne jamais abandonner en fin de match. Hartley bénéficiera du bond de 20 points de son équipe dans le classement par rapport à l’an passé et il devrait gagner ce trophée.

Pour sa part, Peter Laviolette est seulement le 2e coach de l’histoire des Prédateurs de Nashville, mais il a très bien fait derrière le banc dans la ville du country. Les Preds ont obtenu 16 points de plus que l’an passé cette saison et au lieu de manquer les séries, ils ont réussi à se classer au 2e rang dans la meilleure division de la LNH. Les chances de Laviolette auraient toutefois été meilleures si l’équipe ne s’était pas effondrée juste avant le vote.

Alain Vigneault est un des meilleurs coachs de la ligue depuis plusieurs années et l’amélioration de 17 points des Rangers cette saison donnait une belle opportunité aux journalistes de le récompenser. En plus, New York ne pouvait pas vraiment faire mieux cette saison alors qu’ils se sont mérités le trophée des Présidents.

Dave Cameron aurait pu aussi se mériter une nomination alors que son équipe a comblé un écart de 14 points pour faire les séries. La fin incroyable des Sénateurs (11-0-4) est arrivée au moment parfait pour les voteurs, mais ses chances auraient été meilleures s’il avait été derrière le banc plus longtemps.

Paul Maurice en est un autre qui était dans la lutte puisqu’il a permis aux Jets de se qualifier en séries pour la première fois depuis leur arrivée à Winnipeg. Cette histoire à elle seule lui a sûrement valu quelques votes et le saut de 15 points n’est pas mal non plus. Par contre, ce n’était pas suffisant pour une nomination.


Le Canada a fait pleurer un enfant en complétant la remontée contre la Suède

Suède

On avait droit à un match revanche entre les deux équipes qui se sont disputées la médaille d’or aux Jeux de Sotchi lors du championnat mondial à Prague mercredi après-midi. Après un mauvais début de match, le Canada a trouvé le moyen de battre la Suède par la marque de 6-4.

La Suède avait une avance de 3 buts après 20 minutes de jeu, mais le Canada a effectué une remontée en 2e période. C’est Sean Couturier qui a inscrit le but égalisateur. Par contre, moins d’une minute plus tard, les Suédois ont repris l’avance grâce à un but d’Oscar Moller. Ce but redonnait espoir à la Suède, mais ce fût de courte durée.

Le Canada a marqué à 3 reprises pendant le dernier tiers pour conserver leur fiche parfaite dans ce tournoi. Personne n’illustrait mieux la déception des Suédois que le jeune partisan sur lequel une caméra s’est concentrée après le but gagnant de Tyler Ennis. Le pauvre partisan était en larmes et il a tenté de cacher sa peine avec son foam finger. Le descripteur de TSN a tenté de le consoler, mais c’était trop peu, trop tard.

Le jeune partisan trop triste

Le but égalisateur de Couturier

Le but gagnant de Tyler Ennis

Via Reddit


Jonathan Drouin pourrait jouer mercredi soir

Au début de la série, Jon Cooper avait dit aux médias que Jonathan Drouin allait finir par jouer contre le Canadien pendant la 2e ronde. Ce premier match pourrait très bien se dérouler mercredi soir alors que le Tricolore sera en visite au Amalie Arena.

Après la pratique du Lightning mercredi matin, Cedric Paquette a admis que les chances qu’il participe au 3e match de la série étaient 50-50. Il a continué en disant que ce sont les médecins qui décideront s’il jouera ou non. Si jamais il ne peut pas jouer, ce sera Drouin qui prendra sa place dans l’alignement. L’attaquant québécois n’a pas fait de temps supplémentaire juste au cas.

Drouin n’a joué qu’un match en séries jusqu’à maintenant et c’était le 4e contre les Red Wings en première ronde. En 70 matchs cette saison, il a amassé 4 buts et 28 passes. Il ne devrait pas être un facteur majeur dans le match de mercredi si jamais il joue, mais avec son talent incroyable, il sera certainement à surveiller.

Via Renaud Lavoie


Les Maple Leafs auraient contacté Guy Boucher

guy-boucher-cicatrice

Mardi après-midi, Guy Boucher a fait parler de lui en accordant une entrevue à la station de radio de TSN à Toronto. Pendant cette entrevue, Boucher a admis qu’il serait ouvert à un retour dans la LNH si les circonstances étaient bonnes pour lui et sa famille. Boucher a aussi dit qu’il a déjà été approché par une équipe du circuit Bettman.

Boucher coache présentement en Suisse pour l’équipe de Berne. Il a fait du bon travail avec cette formation et il est encore sous contrat avec l’organisation pour la saison prochaine. Par contre, il a une clause de sortie s’il reçoit une offre de la LNH qui l’intéresse.

Selon Darren Dreger, les Maple Leafs de Toronto, qui sont présentement à la recherche d’un DG et d’un coach, seraient l’équipe ou une des équipes qui a contacté Boucher pour leur poste derrière le banc. Lors de sa dernière conférence de presse, Brendan Shanahan n’avait pas écarté la possibilité d’engager un coach avant un DG parce que si les deux embauches cadrent avec la philosophie de l’équipe, ils devraient bien s’entendre.

C’est donc possible que les Leafs aient contacté l’ancien coach du Lightning et des Bulldogs. Ceci étant dit, l’équipe de Toronto va probablement attendre que Babcock prenne sa décision avant d’engager un nouvel entraîneur.


General Fanager semble être le successeur de CapGeek

general fanager

Depuis la fermeture de Capgeek, forcée par l’état de santé du fondateur, Matthew Wuest, aucun site n’a réussi à offrir un aussi bon produit pour aider le partisan à suivre l’état des finances des équipes de la LNH. Pendant la saison, Nhlnumbers était le meilleur remplaçant, mais on était loin de la qualité de CapGeek.

Cette semaine, General Fanager est arrivé en ligne et bien qu’il y ait encore du travail à faire, on semble finalement être sur en route vers un remplaçant légitime pour CapGeek. Le site a déjà les informations cruciales par rapport au plafond salarial et le créateur a dit qu’il travaillait encore pour améliorer le tout.

Contrairement à CapGeek et Nhlnumbers, ce site ajoute les choix au repêchage alors qu’on peut voir la situation des 30 équipes de ce côté en trouvant facilement où sont les choix manquants et d’où proviennent les choix supplémentaires. La foire aux questions aide également à la compréhension de la convention collective. C’est en anglais, mais Google Translate peut toujours aider de ce côté si c’est nécessaire.

Il y a encore du travail à faire, mais ça va être intéressant à suivre au cours des prochaines semaines et des prochains mois. Avec quelques ajouts, General Fanager pourrait très bien être le prochain CapGeek, ce qui est une excellente nouvelle pour les fans de la LNH.


Une vengeance amicale de Jaromir Jagr envers Claude Giroux

Claude Giroux

Jaromir Jagr s’est vengé sur l’un des joueurs du Canada après la défaite de 6-3 de la République tchèque contre la formation canadienne au Championnat mondial de hockey.

L’athlète de 43 ans a poussé volontairement – mais amicalement – son ancien coéquipier Claude Giroux alors que ce dernier était en entrevue avec un réseau de télévision.

L’attaquant des Flyers de Philadelphie a été surpris par Jagr. Il s’est alors retourné pour voir qui l’avait poussé de la sorte et, ensuite, il a eu de la difficulté à poursuivre son entretien avec le journaliste. En tout cas, Giroux semble avoir trouvé le geste de Jagr bien drôle.


Le VP des Red Wings à propos d’Anthony Mantha : « Très, très, très décevant »

Anthony Mantha

En septembre, on pensait qu’Anthony Mantha avait une chance de devenir le premier joueur depuis 1999 à faire le saut du junior aux Red Wings. Par contre, lors du tournoi des recrues, il a subi une fracture du tibia qui lui a fait manquer 2 mois. Cette blessure l’a forcé à commencer l’année avec les Griffins de Grand Rapids dans la AHL.

À sa première saison chez les pros, l’attaquant de 20 ans a amassé 15 buts et 33 points en 62 matchs de saison régulière et il a une passe en 5 matchs de séries. Ce n’est pas mauvais, mais on est loin de ses 81 buts en 81 matchs dans la LHJMQ l’an passé.

D’ailleurs, le vice-président de l’équipe, qui est listé au-dessus de Ken Holland sur le site web de l’organisation, Jim Devellano, a remarqué les performances du joueur de 6 pieds 5 pouces et 195 livres.

Dans une entrevue avec Fox Sports Detroit, Devellano a dit qu’il était très, très, très déçu du jeu de Mantha avant d’ajouter qu’il disait ça avec beaucoup de tristesse puisque l’organisation avait de gros espoirs pour l’attaquant après son passage dans le junior.

Ce sont des déclarations assez sévères considérant que l’on parle d’un gars de 20 ans qui en était à sa première saison chez les pros. La blessure qui a mis fin à son camp d’entraînement doit également être prise en compte.

Devellano n’est pas le seul à critiquer Mantha alors que plusieurs recruteurs mettent en doute son jeu défensif et la constance de son effort, mais c’est le premier dirigeant des Wings qui en a parlé publiquement de façon aussi sévère.

Malgré ces commentaires, ce serait surprenant que les Wings abandonnent dans le cas du jeune attaquant québécois. Ils sont reconnus comme une organisation qui prend son temps et qui développe bien le potentiel, ce qui ne manque pas du côté de Mantha. 29 DG vont probablement faire un appel à Ken Holland juste pour être certain, mais ces commentaires sont probablement plus pour motiver le jeune que pour le mettre sur le marché des échanges.

Via Justin Bourne


Peter Chiarelli a rencontré Todd McLellan à Prague

En attendant la décision de Mike Babcock, Todd McLellan est l’entraîneur le plus en demande dans la LNH présentement. Par contre, comme il dirige le Canada au championnat mondial, il ne peut pas nécessairement parler aux équipes intéressées… sauf si elles se déplacent à Prague.

Selon Terry Jones du Edmonton Sun, c’est exactement ce que Peter Chiarelli, le nouveau DG des Oilers, a fait en fin de semaine. Il n’est toutefois pas resté assez longtemps pour croiser Mike Babcock, avec qui il ne peut même pas négocier puisqu’il est encore sous contrat avec les Red Wings.

La situation des Oilers est intéressante puisqu’ils veulent garder Todd Nelson, qui a bien fait derrière le banc de l’équipe en fin de saison, mais ils veulent aussi explorer leurs options parmi les meilleurs candidats. Il faut dire qu’avec l’arrivée de McDavid, c’est soudainement plus intéressant de coacher en Alberta.

McLellan serait un candidat intéressant pour les Oilers parce qu’avant d’être assistant à Detroit ou coach à San Jose, il a excellé dans la AHL ainsi que dans la WHL. Il a donc prouvé qu’en plus d’être un bon coach, il est capable de travailler avec des jeunes, ce qui est crucial pour un entraîneur qui pense prendre la job à Edmonton.

La situation Babcock-McLellan crée un dilemme intéressant pour les équipes de la LNH. Babcock est clairement la meilleure option et McLellan est évidemment 2e, mais comme on ne sait pas encore si l’entraîneur de Detroit quittera les Red Wings, ça force les équipes sans entraîneur, et Todd McLellan, à jouer au poker en attendant une décision.

Si les Oilers y vont à fond pour engager McLellan avant que Babcock décide de son avenir, ils perdent leur chance d’obtenir le meilleur coach, mais ils s’assurent de ne pas se retrouver avec les mains vides à la fin de l’été.

Via Puck Daddy