Suivez 25stanley sur Facebook!

Les Penguins et les Flyers veulent accueillir la Classique Hivernale au Beaver Stadium en 2017

Les activités entourant la saison 2016-17 seront extrêmement en demande puisque la ligue fêtera son 100e anniversaire en 2017. La Classique Hivernale devrait lancer ces festivités et il y a plusieurs organisations qui sont dans la course pour l’accueillir. Parmi celles-ci, on retrouve les Flyers et les Penguins qui devraient faire une présentation conjointe pour accueillir le match au Beaver Stadium, le stade de football de l’Université Penn State.

Ce stade est le deuxième plus gros aux États-Unis derrière celui de l’Université du Michigan, qui a accueilli la Classique Hivernale entre les Red Wings et les Maple Leafs en 2014.

Il est également situé à mi-chemin entre Pittsburgh et Philadelphie. Les fans des Penguins ne devraient voyager que pendant 2h30 pour s’y rendre alors que Google Maps estime la durée du trajet à partir de Philadelphie à 3h15.

Selon ce que le président des Flyers a dit aux détenteurs des billets de saison jeudi dernier, les deux organisations utiliseront l’angle du 50e anniversaire des équipes d’expansion pour leur pitch de vente à la LNH. Comme les deux équipes ont fait leur arrivée dans la ligue à ce moment-là, ce serait un angle logique au niveau du marketing.

Puisqu’on parle de deux équipes influentes dans la LNH qui s’associent pour tenir un match qui souligne deux anniversaires dans un des plus gros stades des États-Unis, ce sera difficile pour une autre organisation de bâtir une meilleure proposition pour accueillir cette rencontre.

Via CBSsports


Las Vegas a atteint son objectif de 10 000 dépôts pour des billets de saison

Vegas

Il y a quelques semaines, on avait des doutes par rapport aux chances de Las Vegas d’obtenir leurs 10 000 dépôts pour des billets de saison afin de prouver à la LNH que c’est un marché viable. Toutefois, selon ESPN, les dirigeants ont finalement atteint cet objectif.

Toujours selon le réseau américain, les dirigeants parlent maintenant aux casinos et aux grosses compagnies pour leur vendre des loges et d’autres billets de saison. À la fin du processus, Las Vegas pourrait vendre 13 000 billets de saison pour un aréna qui devrait contenir autour de 17 300 sièges. Ça a presque pris deux mois, mais ce sont des chiffres qui intéresseront sûrement la LNH.

C’est donc de plus en plus probable que la ligue annonce officiellement l’arrivée de Las Vegas comme 31e équipe vers la fin du mois de juin alors que la LNH tiendra une réunion des gouverneurs ainsi que sa cérémonie de remise des trophées dans la ville du péché.

Les futurs propriétaires devraient payer des frais d’expansion de 450 à 500 millions et l’équipe devrait jouer son premier match en 2016. Dès que l’annonce sera faite, les rumeurs concernant la 32e équipe de la ligue commenceront à s’intensifier puisque personne ne croit que la LNH veut avoir 31 équipes pendant trop longtemps.


Les Bruins vendent leurs billets des séries même si leur place est loin d’être assurée

Bergeron

Vendredi, les Bruins de Boston étaient à l’extérieur des séries alors que les Sens occupaient la dernière place donnant accès aux séries dans l’Est. Après avoir gagné leurs deux matchs du week-end, les Bruins ont repris la 8e place dans le classement, 3 points devant les Sénateurs, qui ont un match en main.

Ce coussin fait en sorte que leurs chances de faire les séries sont bonnes même si leur place est encore loin d’être assurée. Ce n’est pas ça qui les a empêché d’annoncer la mise en vente des billets pour la première ronde des séries lundi après-midi. Ces billets seront disponibles vendredi à 11h.

C’est donc possible que les Bruins n’occupent plus la dernière place donnant accès aux séries lors du début de la vente. Il faut dire que Boston n’a pas manqué les séries depuis 2007, donc l’organisation est habituée de gagner et de participer au tournoi printanier.

Cette habitude fait probablement en sorte que la possibilité de manquer les séries ne les inquiète pas trop. S’ils participent au tournoi printanier il n’y a pas de problème, mais si jamais ils le manquent, ce sera un bel exemple de l’hubris qui a affecté Boston cette année.

Les Bruins ne sont pas les seuls à annoncer la vente de ces billets lundi. Le Canadien a aussi annoncé sa vente lundi après-midi. Elle se fera le mercredi 8 avril via internet. Au moins, c’est certain que les billets du Canadien donneront accès à un match de séries…


Pierre Houde a entendu dire que Las Vegas et Québec allaient avoir une équipe de la NHL

  

Le commentateur des matchs des Canadiens Pierre Houde a raconté des choses intrigantes sur les ondes de CHOM 97.7FM. À l’écouter parler, tout indique que Las Vegas va avoir son équipe de la NHL très bientôt. L’annonce officielle pourrait se faire avant les séries éliminatoires ou avant la finale de la Coupe Stanley. Le même scénario se produirait l’an prochain avec les Nordiques de Québec. Des équipes à Las Vegas et Quebec serait chose faite. 

*Via DLC 


La chute du $ canadien a grandement diminué la valeur du contrat de Rogers

sportsnet2

On sait que la chute du $ canadien fait mal à la LNH. Avec 7 équipes sur 30 au Canada, c’est un peu moins du quart de la ligue qui voit la valeur de ses revenus diminuer par rapport au salaire, en $ américains, qu’ils doivent verser aux joueurs. Ce qui est encore pire, c’est que ces 7 équipes ne sont pas les seules affectées par ce changement.

Le contrat national de télédiffusion que la LNH a signé avec Sportsnet en novembre 2013 est d’une durée de 12 ans et d’une valeur de 5,232 milliards en $ canadiens. C’est donc dire que la chute du $ affecte aussi la valeur de cette entente pour la LNH.

Lors de l’annonce, le contrat avait une valeur de 4,88 milliards en $ américains. Au prix du $ canadien de la semaine dernière, l’entente était maintenant évaluée à 4,05 milliards. C’est une perte de 830 millions pour laquelle la LNH ne se serait pas protégée avec un hedge.

Pour te donner une idée, si le $ canadien reste stable pendant le reste de la durée de l’entente, ce qui n’arrivera pas, c’est une perte annuelle de 2,3 millions par équipe. C’est donc 1,15 millions qu’on ne verra pas sur le plafond salarial et ces chiffres ne considèrent pas l’impact de cette baisse sur les revenus des sept équipes canadiennes.

C’est à cause de chiffres de la sorte que le plafond salarial a de très bonnes chances de rester stable la saison prochaine même si on s’attendait à une bonne croissance lorsque la ligue a signé un nouveau contrat de télédiffusion avec Rogers.

Via Sports Business Journal


Jared Boll suspendu 3 matchs

Boll

Le département de la sécurité des joueurs de la LNH a suspendu l’attaquant des Blue Jackets, Jared Boll, 3 matchs à la suite de son plaquage à la tête de Pat Maroon, des Ducks, dans le match de mardi soir. C’est une 2e suspension en carrière pour Boll, qui avait manqué une rencontre en 2008 à cause d’un combat dans les 5 dernières minutes du match.

Plus récemment, en 2012, il avait été mis à l’amende pour une mise en échec à la tête de Joe Thornton. C’est probablement cette amende qui a forcé la LNH à le suspendre à la suite de ce jeu limite.

Maroon ne s’est pas blessé sur la séquence, mais Boll a dû répondre aux Ducks en se battant avec Clayton Stoner après ce plaquage. Ce ne sera pas une perte énorme pour les Jackets puisque Boll a 5 points en 71 rencontres cette saison.

GIF


Les Sabres, les Flyers et les Leafs seraient les favoris pour signer Babcock s’il quitte Detroit

babcock

Bob McKenzie a mis à jour le dossier de Mike Babcock sur les ondes de NBC Sports mercredi soir. Selon McKenzie, les 3 équipes qui auraient le plus de chances de signer Babcock s’il décidait de quitter Detroit seraient les Flyers, les Leafs et les Sabres.

Toronto et Philadelphie vont avoir en masse d’argent à lui donner et ils auront fort probablement besoin d’un entraîneur, donc ils sont des candidats assez logiques. La présence des Sabres est toutefois pas mal plus surprenante puisqu’ils ont une longue reconstruction qui les attend. McKenzie n’est même pas le seul à avoir parlé des Sabres dans cette course.

Darren Dreger en avait parlé un peu plus tôt dans la journée. Dreger a mentionné que ce serait possible si l’équipe gagnait la loterie du repêchage pour repêcher McDavid. L’attrait de coacher le futur meilleur joueur de la LNH pourrait être intriguant pour Babcock.

En plus, Terry Pegula n’aura pas peur de sortir le carnet de chèques, ce qui veut dire que l’entraîneur des Wings pourrait y obtenir le salaire qu’il demande. Il y a également le fait que Ted Nolan est pratiquement déjà renvoyé. On pensait que l’équipe allait engager Luke Richardson, mais s’ils ont la chance d’obtenir Babcock, ils changeront sûrement leurs plans.

Ceci étant dit, pour que cette course survienne, il faudrait que les Red Wings laissent aller leur entraîneur. Le propriétaire de l’équipe ne connait pas de problèmes financiers, donc le salaire ne devrait pas être un trop gros problème.

Avant la saison, Babcock a dit que son évaluation des Wings allait être importante dans sa décision. Detroit est présentement en 3e place de la division Atlantique et ils risquent de terminer la saison à cette position. On ne sait pas si c’est suffisant pour l’entraîneur, mais la performance des Wings en séries pourrait certainement influencer sa décision. Connaissant son importance derrière le banc, les Wings pourraient carrément jouer leur futur pendant les prochaines séries.


Budaj est toujours en quête d’une victoire cette saison

Peter Budaj

Peter Budaj n’est plus l’ombre de lui-même depuis qu’il a quitté l’organisation des Canadiens de Montréal. On pourrait même reculer au printemps dernier alors que Dustin Tokarski avait été préféré à Budaj lors des séries éliminatoires.

L’ancien gardien du CH n’a signé aucune victoire dans la Ligue américaine de hockey cette saison. Le portier de 32 ans a disputé 15 matchs, dont 12 comme gardien partant, et son équipe n’a jamais goûté à la victoire en pareille situation.

Les IceCaps de St. John’s se sont inclinés à huit reprises en temps régulier et quatre fois en prolongation lorsque Budaj est devant le filet.

Budaj maintient un faible taux d’efficacité de ,891 avec le club-école des Jets de Winnipeg.

Crédit photo : AHL


La croissance financière de la LNH est faible par rapport à celles de la NBA, la MLB et la NFL

Bettman

À chaque année, le magazine Forbes estime la valeur des franchises des 4 ligues sportives majeures en Amérique du Nord. Ces évaluations leur permettent notamment de voir comment ces prix fluctuent. Le calcul de cette année n’est pas très flatteur pour la LNH.

En moyenne, la valeur des équipes de la LNH a augmenté de 18,6% au cours de la dernière année. Au premier coup d’oeil, ça semble être une excellente nouvelle pour les propriétaires. Les investissements qui fluctuent positivement de la sorte sont très rares et ce n’est jamais une mauvaise idée d’y investir plusieurs millions.

Toutefois, lorsqu’on regarde l’environnement, on se rend compte que ce 18,6% est décevant. Pendant la même période, les franchises de la NFL ont vu leur valeur moyenne augmenter de 23%. Cette hausse supérieure à la LNH est survenue après une année où les scandales n’arrêtaient tout simplement pas de faire surface.

C’est encore pire lorsqu’on regarde la MLB, qui a vu une hausse de 48% à ce niveau et la NBA dont les équipes ont vu une hausse de valeur moyenne de 74% au cours de la dernière année. La transaction des Clippers a aidé ce chiffre, mais même sans le racisme de Donald Sterling, le nouveau contrat de télédiffusion leur aurait permis de faire un saut pas mal plus important que celui de la LNH.

Ce sont des chiffres intéressants puisque c’est supposé être la force de Gary Bettman. On dit toujours qu’il a son poste parce qu’il permet aux propriétaires de faire de l’argent, ce qui est vrai. Par contre, dans le contexte actuel des télécommunications, où le sport est devenu une des seules façons de faire des profits, il faut pratiquement faire exprès pour diminuer la valeur moyenne des équipes.

Bettman a donc la chance d’évoluer dans un marché favorable et bien qu’il fasse de l’argent pour ses propriétaires, il ne semble pas aussi bien faire que ses 3 équivalents (Silver, Goodell et Manfred). Ce n’est rien pour mettre la job de Bettman en danger, mais ça met certainement un astérisque à ses prouesses financières.

Via Darren Rovell


Un bar de Buffalo s’inspire de la loterie du repêchage pour une promotion

Bar

Avec la victoire des Coyotes mardi soir, les Sabres ont un peu plus « d’avance » au bas du classement (5 points). À moins qu’ils se plantent en battant l’Arizona à 2 reprises, les Sabres termineront au dernier rang du classement, ce qui leur assurera la possibilité de repêcher Connor McDavid ou Jack Eichel.

Par contre, avec cette loterie qui approche, plusieurs fans des Sabres commencent à se rendre compte qu’ils ont 4 fois plus de chances d’obtenir Eichel que McDavid à cause du nouveau format. Un bar de Buffalo a décidé de s’inspirer de cette situation pour sa dernière promotion intitulée « Drink from the tank » .

Le propriétaire a créé deux drinks pour Eichel et McDavid et lorsque les clients commandent le McDavid, ils ont 80% de chances d’obtenir le Eichel. Ce n’est qu’un clin d’œil au système puisque ce serait très surprenant si les bartenders calculaient vraiment les % en arrière du bar, mais le propriétaire a dit qu’il n’a eu le McDavid qu’à une reprise même s’il l’a commandé 3 fois. C’est un très bon flash.

via Puck Daddy