Insider Trading // Stamkos, Ladd, Hudler, Monahan et le challenge des coachs

Insider Trading

Les informateurs de TSN (Darren Dreger, Pierre Lebrun et Bob McKenzie) ont parlé de quelques rumeurs lors de la chronique Insider Trading mardi soir. Voici qu'ils ont dit d'intéressant :

Steven Stamkos

Pierre Lebrun a parlé de Stamkos, qui sera agent libre sans restriction à la fin de la saison, mais qui ne sera sûrement pas échangé à la date limite. Il a une clause de non-échange, donc c'est lui qui contrôle sa destinée et c'est trop tôt pour prendre une décision par rapport à son futur. La date limite n'est donc pas un facteur dans ce dossier et Lebrun ne croit pas qu'une transaction ait déjà été probable de ce côté de toute façon.

Andrew Ladd

Dreger a abordé les nombreuses rumeurs qui mentionnent que la direction des Jets a priorisé la situation de Byfuglien à celle de Ladd. Les deux joueurs seront agents libres sans restriction à la fin de la saison, donc l'équipe doit prendre une décision. Selon Dreger, cette décision n'a pas été prise et l'équipe croit encore à la possibilité de signer les deux joueurs. Pour l'instant, ils ont offert un contrat de 6 ans avec un salaire annuel de 6 M$. Présentement, le problème est la valeur monétaire de l'entente et non la durée

Lebrun a ajouté à ce dossier en disant que si Ladd devenait disponible sur le marché, la demande pour ses services serait très élevée. Il a notamment pointé vers les Panthers à cause de la connexion entre le joueur et Dale Tallon alors que les deux étaient avec les Blackhawks à Chicago.

Jiri Hudler

L'attaquant produit moins que l'an passé, mais selon Bob McKenzie, les équipes appellent quand même les Flames pour s'informer de sa disponibilité. Il sera agent libre à la fin de la saison, donc il pourrait être un joueur de location en demande.

Sean Monahan

En parlant des Flames, McKenzie a expliqué que le nouveau contrat de Barkov allait être le baromètre pour Monahan puisqu'ils ont été repêchés lors du même encan et que le joueur des Panthers est sorti avant celui des Flames. Par contre, Monahan pourrait pointer vers ses chiffres offensifs pour justifier un plus gros contrat. Pour le moment, les négociations entre l'organisation et Monahan ne seraient que préliminaires. Ce serait la même chose pour Gaudreau.

Challenge des entraîneurs

McKenzie a parlé à 27 des 30 entraîneurs de la LNH et bien que la majorité aime l'option de mettre au défi certains appels des arbitres, ils ont quelques idées pour améliorer le processus. Celle qui revient le plus souvent placerait le pouvoir entre les mains du département hockey de la LNH à Toronto au lieu des officiels afin d'établir un standard plus clair et de rendre le tout plus rapide.


Les Hurricanes suivent la situation de Jonathan Drouin de près

Le dossier Jonathan Drouin est assez tranquille depuis quelques jours et cette immobilité permet à certaines équipes de venir tâter le terrain et de s'insérer dans cette course. Selon Darren Dreger, qui en a parlé lors d'une intervention radio, une de ces équipes pourrait être les Hurricanes de la Caroline.

L'informateur de TSN a mentionné que l'équipe était très intéressée par cette situation. Il pourrait y avoir un fit entre les deux organisations, mais si ce n'est pas le cas, ils vont quand même porter attention à cause de Jeff Skinner. Le nom de l'attaquant est dans les rumeurs depuis plusieurs saisons et à 23 ans, on peut encore le considérer comme un jeune joueur avec un bon potentiel offensif.

Bien évidemment, les situations des deux joueurs ne sont pas identiques puisque Skinner en est à sa 6e saison dans la LNH et qu'il est sous contrat jusqu'en 2019. Selon Dreger, la conclusion du dossier de Drouin influencera quand même la décision des Canes par rapport au futur à long terme de Skinner en Caroline.

C'est un choix important pour les Canes puisqu'il a un salaire annuel de 6 M$ jusqu'à la fin de son contrat, ce qui n'est pas mineur pour une équipe qui est au dernier rang de la ligue au niveau des foules moyennes à la maison avec 11 440 partisans par rencontre. Dreger a indiqué qu'une transaction de Skinner est tout de même improbable, mais leur intérêt dans le dossier nous rappelle que ce n'est pas impossible et considérant son historique de commotions cérébrales, c'est compréhensible.

Stats de Skinner

Skinner


Shawn Horcoff suspendu 20 matchs

Selon Mike Johnson, de TSN, l'attaquant des Ducks d'Anaheim, Shawn Horcoff, sera suspendu pour un bon moment. Elliotte Friedman a parlé d'une suspension de 20 matchs, ce que la ligue a confirmé quelques minutes plus tard. Horcoff est suspendu sans paie parce qu'il n'a pas respecté le programme anti-dopage de la ligue.

C'est une autre mauvaise nouvelle pour les Ducks, qui sont à 4 points d'une place en séries. Horcoff est le 8e attaquant le plus utilisé à Anaheim (13:37 par match) même s'il évoluait sur la 4e ligne de l'équipe récemment. Il a signé un contrat d'un an d'une valeur de 1,75 M$ avec les Ducks en juillet après avoir passé 2 saisons avec les Stars et 12 autres avec les Oilers.

Cette suspension lui coûtera 357 526,88$ en salaire non reçu. L'attaquant de 37 ans, n'a besoin que de 6 matchs pour atteindre le plateau des 1000 en carrière dans la LNH. Il a amassé 6 buts et 4 passes en 45 rencontres cette saison.

Stats de Shawn Horcoff

Horcoff


Jonathan Drouin voulait demander un échange l’an passé

On attend tous une mise à jour dans le dossier de Jonathan Drouin, mais comme ça semble être plutôt tranquille de ce côté, il n'y a pas grand chose qui sort présentement. Mardi midi, Elliotte Friedman, de Rogers, nous a quand même donné quelques détails par rapport à la demande de transaction de Drouin.

Selon l'informateur, même si l'agent est présentement celui qui est visé par les médias pour cette demande, c'est clairement le souhait de Drouin. Friedman a ajouté que la croyance dans la LNH indiquait que l'attaquant voulait demander cette transaction à la fin de la dernière saison, mais qu'il a été convaincu de ne pas le faire.

On se rappelle que le temps de glace de Drouin était l'un des sujets qui a fait le plus jaser pendant la finale de la Coupe Stanley l'an passé. L'attaquant québécois n'a joué que 6 matchs au cours des séries et il a dépassé le cap des 11 minutes une seule fois. C'était pendant une défaite convaincante de 6-2 du Lightning contre le Canadien (on a l'impression que c'était dans une autre vie, mais c'est arrivé).

Dans ce dossier, Friedman a aussi écrit que l'inclusion de Robby Fabbri dans cette possible transaction était maintenant improbable même si les Blues continuent d'avoir de l'intérêt pour Drouin. C'est ainsi parce qu'ils aiment Fabbri et qu'il cadre bien dans l'équipe. L'informateur a clos ce dossier en disant que les Wings ont contacté les Bolts, mais que c'est difficile de trouver un match entre ces deux organisations.


Maxim Lapierre sous contrat

Maxim Lapierre

Maxim Lapierre s'est entendu avec une équipe jusqu'à la fin de la saison. Comme l'avait rapporté le quotidien suisse Le Matin, l'ancien joueur du Tricolore s'est joint au HC Lugano.

Lapierre sera un membre de ce club helvète jusqu'au terme de la présente campagne.

Il y a quelques jours, le Québécois avait quitté la formation suédoise MODO, où il était au sommet des pointeurs avec 19 points en 34 matchs.

Lapierre a joué 614 matchs dans la LNH en carrière. Il a inscrit 65 buts et a obtenu 74 passes. D'ailleurs, celui-ci a porté le maillot de cinq équipes : des Canadiens de Montréal, des Blues de St. Louis, des Canucks de Vancouver, des Ducks d'Anaheim et des Penguins de Pittsburgh.

Crédit photo : SwissHabs


Aleksander Barkov signe un contrat de 6 ans avec les Panthers

Les Panthers de la Floride ont sauté le contrat de transition avec leur centre numéro 1, Aleksander Barkov. Le 2e choix du repêchage de 2013 a signé un contrat de 6 ans d'une valeur de 35,4 M$. Il aura donc un impact de 5,9 M$ sur la masse salariale des Panthers pendant la durée de l'entente, ce qui est une aubaine pour la Floride considérant son rôle. Les Panthers devraient officialiser le tout mardi.

Le contrat achète deux années d'autonomie complète et ça affecte sa structure salariale puisque le centre finlandais gagnera 4,25 M$ en 2016-17 et 7,75 M$ lors de la dernière année du contrat. En 38 matchs cette saison, il a amassé 12 buts et 18 passes.

Sa chimie avec Huberdeau et Jagr sur le premier trio de l'équipe est très intéressante pour le futur de la franchise puisque le joueur de 43 ans a encore une ou 2 saisons dans le corps tandis que le Québecois fait partie du noyau des Panthers à long terme avec Barkov.

En 2013, les Panthers avaient confondu plusieurs experts en préférant Barkov à Drouin ou Seth Jones, mais considérant les transactions et les rumeurs des dernières semaines, on peut certainement dire que c'est un risque qui a été payant pour le rival de division du Canadien de Montréal.

Si l'on oublie que les Panthers sont dans la division du Canadien et qu'ils viennent de signer un de leurs meilleurs joueurs à un contrat très avantageux, la pire nouvelle qui vient avec ce contrat se situe au niveau de la 5e année. En 2020-21, Barkov gagnera 4,75 M$, ce qui est une baisse de 2,15 M$ par rapport à l'année précédente. On imagine qu'une partie de ce salaire sera aussi versé en bonus à la signature. C'est une mauvaise nouvelle puisqu'il s'agit d'un autre joueur qui se protège contre le possible lock-out.

Répartition salariale

2016-17 : 4,5 M$
2017-18 : 5,25 M$
2018-19 : 6,25 M$
2019-20 : 6,9 M$
2020-21 : 4,75 M$
2021-22 : 7,75 M$

Stats de Barkov

Barkov


L’affiche des Blue Jackets pour le match de ce soir a un look vintage

Les Blue Jackets de Columbus sont l'une des pires formations sur la glace cette saison, mais leur équipe sur les réseaux sociaux est parmi les meilleures de la ligue, devançant même les Kings de Los Angeles aux yeux de plusieurs.

Leur plus grosse addition cette saison est vintage alors qu'ils préparent une affiche personnalisée pour tous leurs matchs locaux. L'affrontement contre le Canadien lundi soir s'est donc mérité une affiche et comme tu peux le voir ci-dessus, les Blue Jackets, qui ont changé leur nom pour Bleu Jackets sur Twitter en l'honneur du Tricolore, ont souligné la langue française ainsi que l'histoire du club. Ce n'est rien de compliqué, mais c'est une belle addition pour les partisans en ligne et l'artiste qui les fait est assez solide.


Le contrat de Jared Cowen offre une opportunité aux équipes près du plafond salarial

Jared Cowen est dans les rumeurs de transaction depuis un bon moment, mais bizarrement, les équipes ne se battent pas pour faire l'acquisition du 5e défenseur le plus utilisé (17:03 par match) sur l'une des pires lignes bleues de la LNH à Ottawa. Son impact de 3,1 M$ sur le plafond salarial n'aide certainement pas à attirer des acheteurs et son salaire de 4,5 M$ en 2016-17 doit effrayer les Sénateurs.

Par contre, ces derniers pourraient finalement être capables de s'en débarrasser à la date limite des transactions. C'est le cas à cause de sa rare situation contractuelle qui a été relevée par Frank Seravalli de TSN.

Un rachat du contrat de Cowen donnerait un crédit de 650 000$ sur le plafond salarial de l'équipe qui le rachèterait en 2016-17. Il aurait toutefois un impact de 750 000$ en 2017-18. C'est ainsi parce que son salaire prévu pour l'année rachetée est plus élevé que son impact salarial.

Ce crédit est particulièrement intéressant pour les organisations qui devront payer des bonus qui les placeront au-dessus du plafond salarial cette saison. On se rappelle que quand ça arrive, ce montant est déduit de la masse de l'année suivante, donc ce 650 000$ pourrait éponger une partie de ces pertes.

Selon General Fanager, 10 équipes pourraient être dans cette situation cette année si la moitié de leurs bonus sont atteints. Parmi ces organisations, les Capitals, les Flames, les Oilers, les Panthers et les Rangers ont l'espace nécessaire pour l'accueillir à la date limite des transactions. C'est doublement intéressant pour ces équipes qui ont des chances de faire les séries puisque même s'il est à peine un défenseur de la LNH, Cowen a certaines qualités qui pourraient faire de lui un bon joueur de réserve pendant le tournoi printanier.

Bref, ce sera un dossier à suivre dans le coin de la date limite des transactions. Les Sens sont sûrement très affectés par la chute du $ canadien, mais si cette chute amène le plafond salarial avec elle et que ça leur permet d'éviter de payer un salaire de 4,5 M$, l'impact se ferait pas mal moins ressentir.

Stats de Cowen

Cowen


Via R/Hockey


Connor McDavid espère être de l’alignement lors du prochain match des Oilers

L'horaire des Oilers d'Edmonton est vraiment bizarre puisqu'ils sont déjà dans la pause du match des étoiles. Toutefois, cette pause vient avec une bonne nouvelle puisque le sauveur sera de retour sous peu. Lors d'une entrevue après un événement dimanche, Connor McDavid a confié aux journalistes qu'il espérait être de retour dans l'alignement des Oilers pour leur prochain match, qui se jouera contre les Blue Jackets le 2 février.

McDavid a reçu le feu vert pour jouer avec des contacts et il ira passer quelques jours avec le club-école des Oilers à Bakersfield cette semaine pour pratiquer avec ces joueurs. Il ne jouera pas dans la AHL pendant ce passage.

Ce retour vient probablement trop tard pour les Oilers, qui ont présentement 8 points de retard sur la dernière place donnant accès aux séries, mais les fans seront quand même contents de le voir à l'oeuvre. Il viendra aussi combler le trou laissé béant par la blessure de RNH.

Également, il a amassé 12 points en 13 matchs en début de saison, ce qui le place au 20e rang chez les recrues. S'il réussit à marquer un point par match jusqu'à la fin de la saison, il pourrait certainement s'insérer dans la course pour le trophée Calder, qui est présentement menée par Artemi Panarin. Par contre, comme le joueur des Hawks a 24 ans, plusieurs journalistes hésitent à voter pour lui. Le retour de McDavid pourrait donc leur donner une bonne excuse.

McDavid au concours d'habiletés des Oilers dimanche


Milos Raonic élimine le 4e joueur mondial à l’Omnium d’Australie

milos

Toute une performance du Canadien Milos Raonic alors qu'il a éliminé la quatrième raquette mondiale et champion du Australian Open en 2014: Stan Wawrinka, en 5 longs sets de 6-4,6-3,5-7,4-6 et 6-3 lors des huitièmes de finale à l'Omnium d'Australie, le premier tournoi du grand chelem de l'année.

L'addition de Carlos Moya parmi son équipe d’entraîneur se fait déjà ressentir puisque que Milos est plus agressif que jamais et il se déplace beaucoup mieux qu'avant. Sans exagérer, il prouve à tout le monde qu'il est devenu l'un des meilleurs du monde à la volée et avec le service dévastateur qu'il a, la combinaison des deux peut être cruelle pour ses adversaires.

Sa victoire contre Wawrinka était une première pour lui en 5 affrontements en carrière face au Suisse. Il a de plus conserver sa fiche immaculée de 37-0 lorsqu'il gagne les deux premiers sets d'un tournoi du grand chelem. Il est aussi devenu le premier Canadien à atteindre les quarts de finale dans chacun des quatre tournois du grand chelem.

Pour son match de quart de finale, l'athlète de Thornhill affrontera maintenant le Français Gaël Monfils présentement classé 25e au monde.

crédit photo: @mraonic