Suivez 25stanley sur Facebook!

Il devrait y avoir de la publicité sur les chandails de la Coupe du monde

Publicité

Selon Rick Westhead, les commanditaires principaux de la LNH s’attendent à ce qu’il y ait de la publicité sur les chandails de la Coupe du monde. Ils pensent ça puisque la LNH sera très agressive pour atteindre son objectif de 100 millions de revenus pour cette compétition (les droits de télé vendus à Rogers ont déjà rapporté 30M$).

Ça coûterait environ 2 millions pour placer une publicité sur un chandail et 6 millions pour en avoir une sur les chandails des 8 équipes selon des estimations de Westhead. Il estime que des compagnies comme Honda, McDonald’s et Pepsi seraient parmi les candidats les plus logiques.

La LNH a dit à Westhead qu’elle avait la possibilité de vendre de la publicité sur les chandails pour la compétition, mais qu’elle n’a pas encore pris de décision. Pour sa part, le porte-parole de l’association des joueurs, qui organise la compétition avec la LNH, a confirmé que toutes les options allaient être considérées.

Ça veut dire que les chances de voir un logo de McDo ou de Pepsi sur un chandail de Team Canada existent réellement. Ça risque d’être une expérience intéressante puisque ce sera payant pour la ligue au départ, mais si ça influence trop la vente des chandails à la baisse, la stratégie pourrait être moins payante que prévue.

Il y a également un risque à prendre pour les compagnies. Je doute que les Américains soient trop heureux de voir le gros M de McDo sur leur chandail et ça pourrait être du mauvais PR pour la compagnie. Je ne serais pas surpris si, pour faire l’essai du concept, la LNH limitait cette publicité aux chandails des jeunes loups et des étoiles du reste de l’Europe qui n’ont pas de chandail présentement et dont l’image ne peut donc pas être ternie par ces pubs comme c’est le cas pour les 6 autres pays.


On va pouvoir écouter les publicités américaines du Super Bowl en direct en 2017

budweiser-puppy-love-hed-2014-624x416

Les publicités qui coûtent des millions aux compagnies sont un des meilleurs aspects du Super Bowl. À ce prix-là, les entreprises se forcent et on se retrouve souvent avec plusieurs bijoux qui buzz sur le web pendant les jours suivants. Toutefois, au Canada, on ne voit pas ces publicités en direct puisque CTV aime mieux nous rappeler qu’ils diffusent Big Bang Theory 50 fois pendant le match.

Ça va changer en 2017. Le CRTC a décidé que CTV ne pourra plus faire de la substitution simultanée pendant le Super Bowl, ce qui veut dire que si on écoute le match au poste américain, on aura les bonnes publicités.

C’est dommage que ça n’arrivera seulement qu’en 2017, mais au moins, la bonne décision a finalement été prise et il ne nous reste que deux années avec le cauchemar de CTV. Maintenant, il faut juste espérer que les compagnies américaines continuent d’innover pendant leurs 30 secondes allouées.


Les stats avancées vont faire leur arrivée sur le site de la LNH et dans les séances d’arbitrage

Bettman

Selon ce que Puck Daddy a appris, la LNH va ajouter les statistiques avancées à leur site web en février. On retrouvera donc le Corsi, le Fenwick, le PDO, les Zone Starts, les buts et les passes par 60 minutes de jeu et les différentiels de punitions sur le site officiel de la ligue.

Normalement, ce ne serait pas une grosse nouvelle puisque la ligue est en retard à ce niveau. Toutefois, en arrivant sur le site, ces statistiques deviennent officielles et elles pourront donc être utilisées par les agents et les équipes dans les séances d’arbitrage. Auparavant, leur utilisation n’était techniquement pas permise.

Comme ces statistiques sont devenues cruciales dans l’évaluation des joueurs de la LNH, c’était un peu bizarre. C’est une excellente nouvelle pour les équipes qui ont engagé un consultant spécialisé en la matière qui pourrait avoir un plus gros rôle à remplir si jamais la direction devait se présenter devant un arbitre.


Jeremy Morin manquera une semaine à cause d’un possible problème cardiaque

L’année dernière, la situation de Rich Peverley nous a rappelé qu’aucune blessure ne pouvait être plus effrayante qu’un problème cardiaque. Les Blue Jackets étaient les visiteurs lors de ce match et c’est une des raisons pour lesquelles ils ne niaisent pas lorsque le cœur est concerné.

Ce fût le cas mardi soir lorsque le rythme cardiaque de Jeremy Morin ne ralentissait pas même s’il était au repos. L’attaquant des Jackets est donc parti en ambulance après la 2e période pour aller subir des tests. Rendu à l’hôpital, le cœur de l’attaquant de 23 ans a finalement ralenti et tout est revenu à la normale.

Il devrait obtenir son congé de l’hôpital aujourd’hui, mais il a été mis sur la liste des blessés, ce qui veut dire qu’il ne jouera pas pendant au moins une semaine. Le DG de l’équipe, Jarmo Kekalainen, a expliqué que ce n’était pas la première fois qu’il voyait quelque chose du genre puisque son frère a une condition semblable.

Le DG a ajouté qu’il allait prendre toutes les précautions nécessaires. Pour l’instant, Kekalainen ne sait pas si c’est la première fois que Morin vit quelque chose du genre ou s’il aura besoin d’autres tests pour voir ce qui se passe. L’équipe va suivre Morin de près et ils vont s’assurer que tout est beau avant de le laisser jouer. Il faut maintenant espérer qu’il ne s’agissait que d’une mauvaise expérience et non d’une condition qui pourrait affecter sa carrière, ou encore pire, sa vie.


Les parents de Jack Johnson auraient aussi arnaqué son grand-père

Jack Johnson

Plus tôt cette saison, on avait appris que le défenseur des Blue Jackets, Jack Johnson, avait déclaré faillite à cause d’une gestion stupide ou malicieuse de son argent par ses parents. Une histoire soulevée par Deadspin nous fait croire qu’il s’agissait d’une gestion financière malicieuse et non stupide.

Selon 2 sources de Deadspin, les parents de Johnson auraient fait le même coup au grand-père du joueur des Jackets en 2004. Avec l’aide de la connaissance de la mère de Johnson en vente d’immobiliers et du fait que le grand-père et le père s’appellent aussi Jack Johnson, le couple aurait fraudé le grand-père.

Ils l’auraient fait en remplissant les formulaires comme si le grand-père avait donné le condo au père. Ils auraient notamment forgé la signature du grand-père sur ces papiers. Par la suite, ils ont utilisé le condo comme collatéral pour faire un emprunt de 140 000 ou 165 000$. Ça a pris un mois avant que le grand-père s’en rendre compte et lorsque ce fût le cas, il a payé la dette pour éviter de mêler les autorités, qui auraient envoyé son fils en prison.

Bien évidemment, le grand-père n’était pas trop heureux quand il appris que le défenseur avait quitté Pat Brisson pour laisser ses parents contrôler son argent puisqu’il savait ce qui allait arriver. Pour l’instant, c’est tout ce qu’on sait, mais même si ça semblait improbable, cette histoire a trouvé le moyen d’être encore plus triste pour Johnson.


Lapierre s’en va à Pittsburgh

maxim lapierre hummer

L’ancien du tricolore Maxim Lapierre a été échangé aux Penguins de Pittsburgh dans un échange de petite envergure, a-t-on appris mardi. En retour, les Blues reçoivent le vétéran de 31 ans Marcel Goc, qui avait été acquis des Panthers à la date limite des transactions l’an dernier. Il n’aura donc fait que passer en Pennsylvanie, amassant un maigre total de 8 points en 55 matchs.

La troupe de Mike Johnston ajoute donc une autre peste à son alignement, elle qui compte déjà sur les services de Steve Downie. C’est un retour dans l’Est pour le natif de Saint-Léonard, qui avait disputé les quatre dernières saisons et demie dans l’Ouest après des passages à Anaheim, Vancouver et St-Louis. Il a amassé 57 points en 286 matchs depuis son départ de Montréal.

Le centre de 29 ans s’ajoute ainsi à la «Quebec Connection» des Penguins, qui compte notamment en ses rangs les Letang, Perron, Fleury, Després et Dupuis (blessé).


Cal Clutterbuck mis à l’amende pour plongeon

Clutterbuck

Cal Clutterbuck est le dernier joueur à devoir payer pour son comportement sur la glace. La LNH lui a donné une amende de 2000$ pour avoir embelli sur une séquence qui a coûté une punition mineure à Jakub Voracek lors d’un match joué le 19 janvier dernier.

C’était la 2e offense de Clutterbuck qui avait été averti par la ligue après un incident contre les Blues le 19 décembre. Encore une fois, ce n’est pas un montant incroyable, mais ça change clairement sa réputation auprès des arbitres qui ne lui donneront plus le bénéfice du doute. Il devrait donc dorénavant recevoir le traitement Gallagher à cause de cette amende.

Depuis le début de la saison, l’attaquant a forcé l’adversaire à prendre 10 punitions. Ça le classe au 5e rang chez les Islanders (derrière Okposo, Nelson, Grabovski et Martin), mais selon la LNH, 20% de ces punitions ont été obtenues en plongeant, donc ce chiffre risque de stagner.


La suspension de Nikita Zadorov n’aura duré qu’une journée

Lundi, les Sabres de Buffalo avaient annoncé la suspension de Nikita Zadorov parce qu’il n’était pas revenu à temps après la pause du match des étoiles. Ça a ouvert la porte à des tonnes de scénarios, mais finalement, ce n’était rien d’incroyable. Le jeune défenseur russe rejoindra les Sabres à Calgary mardi et sa suspension sera levée à ce moment-là.

Zadorov était en retard parce qu’il était en République Dominicaine et qu’il ne s’était pas assez bien organisé pour revenir à temps. Il était sur un vol qui avait vendu trop de billets, ce qui l’a forcé à rester hors du pays plus longtemps que prévu.

Ted Nolan a expliqué que la formation avait sa partie du blâme à prendre dans cette situation puisqu’ils auraient dû mieux communiquer avec lui. Après tout, c’était sa première pause du match des étoiles et à 19 ans, c’est parfois difficile de gérer ses vols dans une situation comme celle que le nord-est des États-Unis a vécu au cours des derniers jours.


Les Devils croient que Martin Brodeur reviendra avec l’organisation l’an prochain

cigare martin brodeur

Il semble que le passage de Martin Brodeur dans l’équipe de direction des Blues sera aussi court que son passage dans la formation de St-Louis. Selon Tom Gulitti, Brodeur fera partie de l’équipe de direction des Devils l’an prochain.

Lamoriello a dit au NJ.com qu’il avait fait une offre à Brodeur pour le ramener immédiatement dans l’équipe de direction du New Jersey. Le gardien aurait choisi de rester à St-Louis cette année parce qu’il sent qu’il fait partie de cette équipe. Toutefois, dans sa conversation avec Lamoriello, il s’est assuré qu’un retour au New Jersey serait possible même s’il acceptait cette offre des Blues.

Selon ces deux sources, Brodeur aura un rôle de conseiller avec les Blues. Il les suivra sur la route et participera aux rencontres des coachs et des joueurs. C’est un peu ce qu’il faisait lorsqu’il jouait, mais ce sera maintenant à temps plein. On ne sait pas quel rôle l’attend avec les Devils.


Martin Brodeur prend sa retraite

martin-brodeur devils new jersey

Le gardien québécois, Martin Brodeur, prendra sa retraite. Il a accepté l’offre des Blues et il travaillera maintenant comme exécutif à St-Louis selon Sportsnet. Il avait récemment quitté l’équipe pour penser à son futur. Selon Renaud Lavoie, il sera nommé assistant au DG des Blues et la conférence de presse pour confirmer le tout sera jeudi.

Il termine sa carrière avec 691 victoires et 125 blanchissages, deux records de la LNH. Au total, Brodeur a une vingtaine de records à sa fiche et la majorité d’entre eux risquent de tenir pendant un bon moment. Même si ses dernières années étaient plus difficiles, sa longévité était incroyable.

C’est bizarre qu’il ne soit pas devenu un exécutif au New Jersey, là où il a passé la majorité de sa carrière, mais on imagine que sa dernière saison avec les Devils a fait des dommages (AJOUT: Peut-être pas finalement. Les Devils croient qu’il sera de retour avec l’organisation l’an prochain.).

Peu importe, c’est bien de voir Brodeur passer à la prochaine étape de sa carrière. Il commencera avec un rôle assez important pour un néophyte. Ça démontre bien le respect incroyable que les Blues ont pour lui.