Suivez 25stanley sur Facebook!

Bob McKenzie croit au retour de la LNH à Québec avant 2020

McKenzie

Cette semaine, Bob McKenzie, l’informateur le plus fiable de l’industrie, lance son 2e livre, Hockey Confidential, dans lequel il raconte quelques histoires peu connues en lien avec le sport national. Ce nouveau livre veut dire que McKenzie se promène présentement pour le promouvoir un peu partout.

Mardi midi, il participait à un chat avec le lectorat du magazine The Hockey News. Un lecteur lui a demandé combien d’équipes il pense qu’il y aura dans la LNH en 2020. McKenzie a répondu qu’il s’attend à voir 33 équipes dans la ligue en disant que Seattle, Las Vegas et Québec se joindraient aux 30 franchises qui forment présentement la ligue.

Le chiffre de 33 pourrait en surprendre plusieurs, mais l’informateur a continué en disant qu’il ne croit pas que la ligue veut absolument avoir un nombre pair d’équipes. Donc, il croit qu’il est possible qu’on voit une ligue avec 31 ou 33 formations.

Certains diront que ce n’est pas grand chose, mais c’est une bonne nouvelle pour Québec. McKenzie est probablement le gars le mieux plogué dans l’industrie et s’il croit aux chances de la ville de Labeaume, c’est qu’elles existent vraiment. On est encore loin d’un déménagement, mais une renaissance des Nordiques semble toujours probable.


Les hostilités sont déjà lancées entre les Oilers et les Kings

Oilers - Kings

Les Oilers d’Edmonton et les Kings de Los Angeles s’affronteront ce soir. À quelques heures de cet affrontement, l’animosité est déjà présente, et ce, depuis lundi après-midi.

Sur Twitter, les deux équipes se sont taquinées puisqu’une baie vitrée s’est fracassée alors que les joueurs de Dallas Eakins s’entraînent en vue de leur rencontre face aux Kings.

Encore une fois, la personne qui est responsable des réseaux sociaux des champions en titre de la coupe Stanley a brillamment répondu à un message sur Twitter. Ce n’est pas la première fois qu’un tweet des Kings fait jaser sur le Web.


Marian Gaborik et Valeri Nichushkin sont blessés et ne joueront pas ce soir

Gaborik

Marian Gaborik ne jouera pas contre les Oilers d’Edmonton mardi soir. L’attaquant a une blessure dont la nature est inconnue, mais qui l’a fait manquer quelques matchs pendant la pré-saison. Gaborik n’a pas pratiqué hier et il n’était pas sur la glace mardi. Pour l’instant, le DG de l’équipe, Dean Lombardi, n’a pas voulu donner de détails par rapport à la date où l’on pourrait anticiper son retour au jeu.

Depuis le début de la saison, Gaborik n’a qu’une passe en 3 rencontres et ce n’est pas fou de penser que sa blessure est reliée à ce lent départ. D’ailleurs, les Kings n’ont qu’une victoire pendant ces 3 matchs.

Gaborik n’est pas le seul attaquant de top 6 qui manquera le match de son équipe mardi soir. Valeri Nichushkin est ennuyé par une blessure à la hanche qui l’empêchera d’affronter les Blue Jackets de Columbus. Il est resté au Texas pour consulter un spécialiste. Nichushkin n’a toujours pas de point cette saison et les Stars ont autant de victoire.

Pour le match de mardi, ce sera Colton Sceviour qui prendra la place du Russe de 19 ans sur le premier trio avec Jamie Benn et Tyler Seguin.

Via Rich Hammond et Mike Heika


Il n’y a personne au match des Panthers contre les Sénateurs

Panthers

Au début de la saison, les propriétaires des Panthers avaient annoncé qu’ils allaient couper sur les billets gratuits et que ça allait diminuer leurs foules. On commence à voir l’impact de cette décision. Lundi soir, alors que les Sénateurs étaient en ville, l’aréna était pratiquement vide pendant la période d’échauffement.

On commence même à parler de record. La pire foule officielle de l’histoire des Panthers date du 31 octobre 2007 lors d’une visite des Hurricanes de la Caroline. À l’époque, l’équipe avait annoncé une foule de 10 063 personnes. Avec la photo ci-dessus (et celle-ci lors du début du match), c’est difficile d’imaginer qu’on dépassera ce chiffre.

C’est vrai que c’est aussi une journée fériée aux États-Unis, mais ça n’a pas semblé affecter le Lightning lors de la visite du Canadien au même moment. Il faut dire que les Sens attirent moins que les Habs et que Tampa a l’avantage d’avoir une équipe potable, mais c’est incroyable de voir des photos du genre.

Photo via Bruce Garrioch


Brad Marchand trouve que la nouvelle règle sur les plongeons est absurde

Marchand

Cette année, la LNH visera les plongeons en commençant à mettre les joueurs coupables à l’amende. Comme on commence à piger dans leur portefeuille, ce n’est pas surprenant que certains joueurs n’aiment pas ce nouveau règlement. C’est encore moins surprenant quand on entend un gars comme Brad Marchand chialer.

En entrevue dans une station de radio de Boston, celui a reçu la première punition de la saison pour plongeon a dit que cette nouvelle règle était un peu absurde. Il a justifié ce commentaire en disant que cet appel se basait sur le jugement de l’arbitre et que c’était trop compliqué à juger pour eux.

D’un côté, on peut comprendre Marchand parce que ce nouveau règlement va lui coûter quelques milliers de dollars, mais en même temps, la règle a été mise en place parce que des joueurs comme lui en ont abusé auparavant. Il y aura donc une période d’adaptation où certains joueurs seront punis, mais si ça permet de voir moins de plongeons, c’est tant mieux, peu importe ce qu’en pense Marchand.

Via R/Hockey


Radko Gudas s’en tire avec un avertissement

Gudas

Le défenseur du Lightning de Tampa Bay, Radko Gudas, ne recevra pas de punition pour son plaquage contre Scottie Upshall jeudi soir. Par contre, il a reçu un appel de Stéphane Quintal qui lui a indiqué qu’il était à la limite de ce qui était permis.

Je m’attendais à une suspension d’un ou deux matchs, mais je ne peux pas dire que je suis surpris. Upshall avait clairement la tête basse sur le jeu et en suspendant Gudas, la ligue aurait ouvert un échappatoire où les joueurs en contrôle de la rondelle ne seraient plus responsables de regarder où ils sont sur la glace. C’est un peu ce qui se passe avec les plaquages par derrière le long de la rampe depuis quelques années.

C’est certain qu’il s’agit d’un gros impact et que la première réaction que l’on a en regardant la séquence est de s’attendre à une suspension, mais considérant qu’il n’y a pas eu de blessure, que Gudas n’a pas d’historique de suspension dans la LNH et qu’Upshall s’est placé dans une situation vulnérable, un avertissement est probablement la bonne décision.


Le repêchage sera à Buffalo en 2016

NHL Draft 2013

Les Sabres de Buffalo vont accueillir le repêchage de 2016 selon plusieurs journalistes basés à Buffalo. Ce serait un choix logique puisque les Sabres devraient, encore une fois, avoir un haut choix de repêchage pour cet encan amateur.

Ce repêchage ne sera pas aussi gros que le prochain qui mettra en vedette Jack Eichel et Connor McDavid, mais ça en sera un qui sera très important pour Gary Bettman. Présentement, celui qui est projeté comme le 1er choix de cet encan se nomme Auston Matthews, un attaquant américain natif de Scottsdale en Arizona. Il est donc la preuve que le modèle d’expansion de Bettman « fonctionne ».

C’est loin d’être acquis que les Sabres auront le premier choix pour ce repêchage parce que leur banque d’espoirs impressionnante va finir par avoir un impact, mais ce serait surprenant que le choix ne soit pas dans le top 10. Ça va quand même donner une raison aux fans de célébrer et dans un marché comme Buffalo, ils n’auront pas de problème à vendre tous les billets, ce qui pourrait être un problème cette année en Floride.


Patrick Lalime aurait été le plan B de TVA Sports

Lalime

Mercredi soir, les téléspectateurs québécois ont découvert le duo Félix Séguin-Patrick Lalime qui sera à la barre des matchs du Canadien à TVA Sports. Les deux ont fait un travail correct et ont évité les erreurs majeures. Toutefois, parmi les deux, c’est Lalime qui a reçu le plus de critiques.

Suite à ces critiques, pendant son émission « Du sport et rien d’autre » à Radio9, Jean-Charles Lajoie a sorti des informations intéressantes. Selon l’animateur, Lalime n’était que le plan B de TVA Sports alors que le réseau a tenté de signer Dany Dubé pour en faire leur analyste pendant les matchs du tricolore, mais qu’ils n’ont pas été capables d’en venir à une entente.

On se rappelle que Dubé était le choix populaire lorsque TVA a acquis les droits et ce n’est pas surprenant que le réseau ait tenté de l’amener dans son équipe. Là où ça devient intéressant, c’est quand Lajoie a continué en disant que c’était clair que Séguin allait être là dans 12 ans, à la fin du contrat de TVA, mais que ce n’est pas la même chose pour Lalime.

Les analystes sont souvent ceux qui reçoivent le plus de critiques au Québec (on se rappelle Pedneault et Brunet), donc le cas de Lalime n’est pas nouveau. Toutefois, si les infos de Lajoie sont bonnes et que l’ancien gardien n’était pas au haut de la liste pour obtenir son poste, ce n’est pas impossible qu’il ait besoin de prouver aux dirigeants qu’il est en mesure de faire la job.


959 000 personnes ont écouté le match Habs-Leafs à TVA Sports

tva-sports-logo

Le premier match du Canadien sur TVA Sports était hier soir et on a les premiers chiffres. Environ 959 000 personnes ont écouté le match sur les ondes du réseau de Québécor. Cet auditoire est très semblable à ce qu’on avait vu pour le premier match du tricolore à RDS l’an passé.

C’est une excellente nouvelle pour TVA Sports qui avait une moins bonne distribution que RDS avant le début du contrat de télédiffusion. C’est vrai que la chaîne est présentement offerte gratuitement sur Illico et que ça a aidé, mais pour le moment, le réseau peut dire mission accomplie.

Ce fût un peu moins facile pour Sportsnet qui prenait la relève de CBC, un poste disponible partout. 2,01 millions de téléspectateurs ont écouté le match sur Sportsnet, ce qui est une baisse de 14% par rapport au match de l’an dernier. C’est la foule anglophone qui est responsable de la baisse de 10% au total depuis l’an passé (3,3 millions vs 2,96 millions). La transition semble donc plus difficile à faire en anglais qu’en français pour l’instant.

Via Steve Lepore


Les Sénateurs tiendront des courses de premiers ministres

Sens

Les Sénateurs ont copié se sont inspirés des Nationals de Washington. Depuis 2006, les anciens Expos tiennent une course de 5 mascottes qui représentent des présidents américains à chaque match local. Les Sénateurs se sont inspirés de l’idée et ils le feront avec 4 anciens premiers ministres.

On ne sait pas encore s’il y aura une course à chaque match, mais le président de l’équipe a confirmé que les mascottes allaient courser de temps en temps. Les 4 premiers ministres représentés seront John A MacDonald, Wilfrid Laurier, William Lyon MacKenzie King et Robert Borden. Leur rôle ne se limitera pas aux courses alors qu’ils feront partie d’événements promotionnels des Sénateurs visant les jeunes fans. Selon le président de l’équipe, un des buts de ces mascottes sera d’aider les jeunes avec l’histoire du pays.

Même si c’est une idée qui est loin d’être originale, je l’aime. Les courses de mascottes des Nationals sont souvent divertissantes et en amenant le concept sur glace, ça devrait être aussi intéressant. Si, en plus, elles peuvent avoir un rôle éducatif, c’est tant mieux.