Suivez 25stanley sur Facebook!

Bon Jovi aura sa bannière dans l’aréna des Leafs

toronto-maple-leafs-jersey

Les Maple Leafs vont y aller d’un geste assez surprenant le 2 novembre prochain alors qu’ils « retireront le numéro » de Bon Jovi. En effet, le groupe aura sa bannière dans les hauteurs de l’aréna des Leafs.

La bannière sera levée dans le cadre des 2 concerts du groupe dans l’aréna. En 17 concerts au Air Canada Center, Bon Jovi a vendu plus de 600 000 billets, ce qui est un record pour l’aréna. C’est fait dans le cadre d’un programme d’un « wall of fame » qui honorera les artistes qui ont joué les concerts les plus importants de l’histoire de l’aréna.

La direction ne sait pas encore si chaque artiste aura droit à une bannière, mais Bon Jovi ne sera pas seul sur le mur. Personnellement, je trouve un peu ridicule d’ajouter une bannière pour le groupe alors que ce sont des honneurs réservés aux franchises sportives. Ça fait juste rendre les blagues sur les performances moyennes des équipes encore plus facile. Il me semble que le mur aurait été suffisant comme honneur et la bannière est un peu over the top.

Après tout, il faut dire qu’avec les Raptors et les Leafs dans cet aréna, il n’y aura pas trop de bannière qui vont être levés au cours des prochaines années et l’équipe veut juste s’assurer qu’on en retire une plus récente…


Les Panthers y vont d’une autre promotion inusité

panthers

Les Panthers ont trouvé le moyen de remplir leurs gradins tout en s’assurant que leurs partisans comptent VRAIMENT pour leur équipe. À partir du match de vendredi où les Sabres du Buffalo (sans John Scott) seront en visite, une nouvelle promotion sera en place pour ceux qui ont acheté des billets uniquement pour ce match.

En effet, si les Panthers gagnent le match, tous ceux qui auront acheté des billets pour la rencontre recevront gratuitement des billets pour le match local suivant. Cette promotion sera en vigueur jusqu’au match du 23 décembre. Donc, pour chaque match local, si les Panthers gagnent, les fans peuvent revenir gratuitement à la prochaine rencontre. Les partisans vont donc espérer une séquence de victoires consécutives à la maison.

Bien évidemment, comme les Panthers ne sont pas excellents cette année, cette promotion ne sera pas souvent utilisée, mais au moins, c’est une belle façon pour l’équipe de donner un cadeau à ses partisans pendant une saison plus compliquée. En plus, ce n’est pas comme si les Panthers vendaient énormément de billets. Il y aura de la place en masse pour leurs partisans qui en auront plus pour leur argent.


Le désespoir s’installe à Edmonton

taylor hall - blessure - credit: oilers

Ce soir, les Oilers d’Edmonton sont en visite au Centre Bell où ils affronteront les Habs. C’est un autre début de saison compliqué pour les Oilers qui sont gravement touchés par les blessures cette saison. Taylor Hall que l’on peut voir ci-dessus après une blessure subie l’an dernier devrait manquer le match de ce soir avec une blessure au genou subie samedi dernier.

Hall ira rejoindre plusieurs Oilers qui sont présentement sur les lignes de côté. Les Oilers ont l’infirmerie tellement remplie qu’un journaliste a tenté de trouver un moyen inusité pour stopper la mauvaise séquence.

Jason Gregor, du Edmonton Journal, a contacté une « spécialiste » pour savoir comment elle libérerait les mauvaises énergies du vestiaire des Oilers. Non, ce n’est pas un article satirique à la Onion, c’est un texte qui a été publié dans un journal d’Edmonton…

Si jamais ça vous intéresse, la dame en question croit qu’il y a de l’énergie stagnante dans le vestiaire et qu’il faut la libérer. Elle le ferait un vestiaire de joueur à la fois et utiliserait une huile spéciale.

C’est le genre d’histoire que l’on ne peut tout simplement pas inventer (et qui donne une idée de texte à Philippe Cantin).


Les Rangers n’ont que 3 attaquants qui ont marqué cette année

brad-richards

On le sait, depuis le début de la saison les Rangers sont vraiment mauvais. Leur gardien substitut a pris sa retraite alors que leur gardien partant n’est plus un candidat au Vezina après des performances très moyennes.

Leur défense est pleine de trous et les blessures les frappent de plein fouet. Toutefois, ce n’est pas tout ce qui cloche à New York. L’attaque est en panne sèche et l’absence de Rick Nash se fait sentir.

En plus, il n’y a que 3 attaquants qui ont marqué chez les Rangers depuis le début de la saison. Brad Richards a 4 buts, Ryan Callahan en a 3 et Derek Dorsett (!!!) a fait bouger les cordages une fois. Quand Dorsett est 3e au chapitre des buts chez tes attaquants, c’est qu’il y a un problème.

C’est donc dire que des gars comme Rick Nash (blessé), Derek Stepan (a manqué le camp d’entraînement), Mats Zuccarello, Benoit Pouliot et Derrick Brassard n’ont toujours pas de but pour leur équipe cette saison. Disons que ce n’est pas idéal alors que ces joueurs auraient dû en avoir marquer un après 8 matchs. Dans le cas de Nash, il y a eu sa blessure après 3 matchs, mais c’est gênant pour le reste du groupe.


Brendan Shanahan est en forme depuis le début de la saison

brendan-shanahan-rangers-fan-600x723

Si vous avez l’impression qu’il y a plus de suspension¸cette saison que lors des années précédentes, et bien vous avez raison. Brendan Shanahan connait un gros début de saison et rien ne nous indique qu’il ralentira.

En effet, la LNH a déjà suspendu ses joueurs pour un total de 47 matchs cette année. L’an dernier, pendant une saison de 48 matchs, la ligue avait donné 42 matchs de suspension. Le pire, c’est que la ligue ne montre aucun signe de ralentissement. Le joueur des Stars, Ryan Garbutt, a une rencontre en personne mercredi pour son geste envers Dustin Penner. Il pourrait donc écoper d’une suspension de plus de 5 matchs et ce ne serait pas surprenant qu’il touche aux alentours de 10 matchs avec ce geste. En plus, l’appel de Kaleta auprès de Gary Bettman pourrait lui valoir encore plus de matchs à sa suspension. Ce serait surprenant, mais c’est une possibilité.

Bref, après 8 matchs, la ligue se dirige vers un record pour le nombre de matchs de suspension pendant une année et ça démontre que les dirigeants veulent effectuer un changement de mentalité. Toutefois, on ne fait pas une omelette sans casser d’œufs et c’est ce qui se passe avec notre sport national présentement.


Un coup de pouce pour les équipes de la LNH en Alberta

Oilers_Flames_003

Les baisses d’impôt Bush sont au taux d’imposition américain individuel le plus élevé, soit à 39,6%, en hausse de 4,6% par rapport à 2012. Cela fait en sorte que les joueurs de la Ligue nationale de hockey qui jouent en Alberta sont avantagés «fiscalement parlant», selon Sean Packard, directrice de l’impôt à OFS, qui offre des services de gestion de patrimoine à des athlètes professionnels.

Pour les Oilers d’Edmonton et les Flames de Calgary, cette situation leur est favorable. Ils pourront attirer plus de joueurs puisque le salaire de ces derniers sera plus élevé qu’ailleurs sur le circuit Bettman.

Notamment, d’autres équipes canadiennes ont à gagner. Les Canucks de Vancouver viennent maintenant au septième rang contrairement à leur position de l’an dernier, soit le 23e échelon. Les Jets de Winnipeg ont grimpé de la 27e place en 2012 au 16e rang en 2013 après la fin des coupures Bush.

Pour mieux comprendre le phénomène, dans le classement de Packard, les équipes de la LNH ont un revenu X pour leurs joueurs d’après l’impôt basé sur un hypothétique 2,5 millions de dollars en salaire annuel. Voici les résultats :

photo 1
photo 2
Crédit photo : sbnation

Martin Biron accroche ses patins

Martin Biron

Martin Biron a mis un terme à sa carrière de hockeyeur. Le gardien avait disputé 16 saisons dans la Ligue nationale de hockey avant de se retirer de ce sport professionnel.

«Après plusieurs jours de réflexion, j’ai décidé de prendre ma retraite et passer à un autre chapitre. Merci à tous pour votre soutien», a écrit Biron sur son compte Twitter.

L’athlète de 36 ans avait été soumis au ballottage le semaine dernière par les Rangers de New York et aucune formation de la LNH l’avait réclamé. Biron avait donc a été cédé au club-école des Blueshirts.

En carrière, en plus d’endosser l’uniforme des Rangers, il a porté les couleurs des Sabres de Buffalo, les Flyers de Philadelphie et des Islanders de New York.


Break dance à la pratique des Sabres // Kick-pass d’Olli Maatta // Photo d’équipe du CH

Les Sabres de Buffalo ont eu du fun à l’entrainement ce matin. Faut bien garder le moral; ils ont une fiche de 1-7-1.

***

Le défenseur finlandais des Penguins de Pittsburgh, Olli Maatta, fait toute une passe avec son pied.
[GIF]

***

Le CH s’est entrainé au Centre Bell et non à Brossard ce matin.
[DLC]

***

Brett Lawrie des Blue Jays a tout un entrainement. Pas juste chest-bras.
[BlueToro]

***

Metallica, U2 et Green Day songent partir en tournée ensemble.
[99scenes]


Le danger d’échanger des espoirs de premier plan

nail-yakupov-blessure-600x600

Depuis quelques jours, les rumeurs concernant Nail Yakupov fusent de partout. Il faut dire que l’ancien premier choix au total a été retiré de l’alignement à 2 reprises et s’est fait critiquer pour son style de jeu.

La rumeur la plus persistante et celle qui l’envoie à Buffalo en retour de Ryan Miller et Thomas Vanek. Cette rumeur est complètement ridicule alors que les deux joueurs des Sabres ont des contrats qui viennent à échéance à la fin de la saison. En plus, Vanek n’a aucune valeur dans la ligue puisque tout le monde croit qu’il signera au Minnesota cet été puisque c’est là qu’il habite. C’est aussi là qu’il est allé à l’Université. Finalement, sa femme vient de cet état. Disons que tous les signes pointent là.

En plus, c’est toujours risqué d’échanger un jeune choix aussi tôt dans sa carrière. Les Bruins l’ont risqué avec Tyler Seguin l’an dernier, mais en recevant Loui Eriksson dans l’échange.

Par contre, lorsqu’on regarde les autres échanges qui concernent les hauts choix de repêchage qui n’ont pas eu lieu, c’est là qu’on se rend compte des risques pris lors de ces transactions.

On n’a qu’à commencer à Montréal ou la fameuse transaction Lecavalier qui a été avortée aurait complètement détruit l’équipe actuelle. On se rappelle que cette transaction envoyait Carey Price (5e choix au total), Max Pacioretty, P.K. Subban et un choix de 1e ronde à Tampa en retour du gros #4. Les 2 DGs s’étaient entendus, mais les proprios de Tampa n’étaient pas d’accord (au grand plaisir des partisans montréalais).

Toutefois, le Lightning n’était pas immunisé aux décisions stupides qui auraient pu coûter cher à la franchise. En effet, en 2008, Steven Stamkos connaissait des problèmes à ses débuts dans la LNH et les Rangers avaient un échange en place pour l’amener à New York. Glen Sather s’était entendu avec un des deux propriétaires de l’équipe sur l’échange, mais lorsque celui-ci l’a amené à son DG et à son co-propriétaire, les deux hommes ont refusé et l’échange n’a pas eu lieu. En retour, le Lightning aurait mis la main sur 2 joueurs qui font partie de la liste suivante ; Michael Del Zotto, Evgeny Grachev, Ryan Callahan, Brandon Dubinsky ou Dan Girardi. Donc oui, il y a du talent sur cette liste, mais je ne vois pas de combinaison de 2 gars qui valent Stamkos et ce n’est même pas proche.

Bref, ce ne sont là que deux exemples de jeunes hauts choix au repêchage qui auraient été échangés trop tôt et qui auraient démoli leur équipe actuelle, mais ça démontre quand même le risque énorme de faire une transaction de ce type.

Source : New York Post


Un jeune garçon dans le vestiaire des Blue Jackets

Nicholas Gagné, un enfant malade âgé de 10 ans, vit à Montréal. Avec plusieurs voyages en compagnie de sa famille, à Columbus, pour des visites chez les médecins et les spécialistes de la recherche à l’hôpital pour enfants de Nationwide, le jeune garçon a eu l’occasion de rencontrer l’entraîneur-chef des Blue Jackets de Columbus. En août dernier, il a vu Todd Richards ainsi que plusieurs joueurs des Jackets.

«Nous avons conduit de l’aéroport à l’hôpital et pendant ce temps, Nicholas a vu la patinoire (à Columbus), a déclaré sa mère, Stéphanie. Il voulait voir la glace ainsi que le canon. Je ne savais pas de quoi il parlait. Le canon? Je lui ai dit que nous pourrions aller à la patinoire après son rendez-vous.»

Nicholas, qui souffre d’un trouble musculaire dégénératif appelé dystrophie musculaire de Duchenne, a rencontré toute l’équipe, en plus de regarder la pratique. Également, il a eu la chance de quitter l’aréna avec plusieurs bâtons, rondelles et affiches.

En visite à Montréal pour y affronter le Canadien, les joueurs des Blue Jackets ont accueilli le jeune Nicholas dans leur vestiaire. Le pilote Todd Richards voulait revoir le jeune garçon et lui permettre de vivre quelques minutes de bonheur malgré ses jours difficiles qu’il vit en raison de la maladie.

Citations et photo : Columbus Dispatch