Suivez 25stanley sur Facebook!

Lancement du jeu Far Cry 4 chez Microplay lundi soir – 17 novembre

M14_PR00339_Precommande_FC4_FN-FB3

Quel est l’avantage principal du fait que le mois de novembre c’est plate, sombre et pluvieux? Tu peux «gamer» autant que tu veux sans que personne te crie après que tu devrais aller jouer dehors parce qu’il fait beau.

C’est qui est aussi fantastique est que le lancement de nouveaux jeux sur Xbox One et Playstation 4 tombe comme la pluie. Après Call of Duty et Assassin’s Creed, c’est tour de Far Cry d’offrir la 4e version de son jeu. Pour ceux et celles qui ont vraiment hâte de l’essayer, sachez que les magasins Microplay seront les premiers à vendre le jeu Far Cry 4 dans la nuit du 17 au 18 novembre prochain. Alors, qu’est-ce que vous attendez? Tous les détails ici.

Concernant le jeu, même s’il n’est pas encore disponible, Far Cry 4 a déjà fait sa marque dans le livre des Records Guiness dans la catégorie « séance de jeu vidéo dans la plus haute altitude ». William Cruz, 23 ans, a gagné un concours qui lui a permis de jouer à Far Cry 4 à 18 569 pieds ou 5660 mètres au dessus du niveau de la mer en Himalaya. On est gamer ou on l’est pas!


Trois équipes attirent moins de spectateurs que les Coyotes cette saison

Canes

Depuis quelques années, les Coyotes de l’Arizona sont l’équipe baromètre pour les formations qui ne sont pas capables d’attirer des partisans dans l’aréna. Ils ont terminé avec la plus faible assistance de la LNH dans 3 des 5 dernières saisons et leur moyenne cette saison (13 336) est pratiquement identique à celle de l’an passé (13 775) qui leur avait donné la dernière place du classement.

La différence majeure cette année, c’est qu’ils ont de la compétition. Depuis le début de l’année, 3 équipes ont attiré moins de spectateurs par match que les Coyotes. Il s’agit des Islanders (13 071), des Hurricanes (12 740) et des Panthers (8916).

Quand on voit des images comme celle-ci, ce n’est pas surprenant que les Panthers se retrouvent dans le bas du classement. D’ailleurs, ils le savaient avant le début de la saison alors qu’ils ont décidé d’arrêter de donner des tonnes de billets. Après des années de gratuité, c’est normal qu’on ressente un effet et c’est ce qu’on voit à Sunrise cette saison.

J’étais pas mal plus surpris d’y voir les Islanders. C’est vrai qu’ils ont ces problèmes depuis des années de ce côté et que c’est leur dernière saison dans cet aréna, mais ils ont une équipe talentueuse qui s’est mise à gagner cette année. Ils sont 2es dans la division et ils sont excitants à voir aller.

Pour la Caroline, ce n’est vraiment pas surprenant. Leur début de saison a été lamentable et ils n’ont pas fait les séries lors des 5 dernières années. Seuls les Jets et les Oilers ont de plus longues séquences présentement dans la ligue. Ce genre d’insuccès dans un marché faible n’amènera pas beaucoup de gens dans les sièges et c’est ce qu’on voit à Raleigh.

Photo via Twitter


Insider Trading // L’échange de Gonchar, Vegas avance, Seattle recule et Mike Richards est disponible

Insider Trading

Les 3 informateurs de TSN (McKenzie, Dreger et Lebrun) ont parlé des motivations du Canadien dans l’échange de Gonchar en plus de nouveautés pour la prolongation et de la disponibilité de Mike Richards dans leur chronique Insider Trading de mardi soir.

Gonchar/Moen

C’est Pierre Lebrun qui a discuté de l’échange entre les Stars et le Canadien. Selon l’informateur, la raison principale de la transaction était le contrat de Travis Moen qui comptera encore sur le plafond salarial la saison prochaine. Comme on ne sait plus si le plafond salarial montera, Bergevin a voulu être prudent. Également, ils ne s’attendent pas à énormément de la part du défenseur qui est maintenant âgé de 40 ans. Toutefois, selon Lebrun, Therrien l’a coaché à Pittsburgh pendant 4 saisons et ça pourrait être un bon fit dans son système même s’il a grandement ralenti depuis.

Mike Richards

Les Kings travaillent encore sur le cas de Slava Voynov selon Bob McKenzie, mais ils ont quand même des problèmes de plafond salarial à long terme. C’est encore plus vrai quand on considère que Tyler Toffoli et Tanner Pearson ont besoin d’un nouveau contrat. Les Kings ont donc mis Mike Richards sur le marché. Il reste encore 6 ans à son entente qui compte pour 5,75 millions sur la masse salariale et qui a la possibilité d’apporter des pénalités sur le plafond si jamais il prend sa retraite avant la fin de l’entente. À partir de la saison 2016-17, il gagnera moins que 5,75 millions annuellement, mais c’est quand même un gros salaire pour un gars qui est devenu un centre de 4e trio à L.A.

Seattle/Las Vegas

McKenzie et Lebrun ont parlé du dossier de l’expansion. Lebrun a dit que le point de vue officiel de la ligue n’a pas changé par raport à Vegas. McKenzie a mentionné qu’il a toujours cru que l’expansion de la ligue allait se faire à Seattle, Las Vegas et Québec (dans cet ordre de priorité) lors de la même année, mais que la lenteur du processus est en train de grandement nuire à Seattle. McKenzie a spécifié qu’il ne serait pas surpris de voir Las Vegas arriver comme seule équipe d’expansion dans la LNH dans 1, 2 ou 3 saisons.

Prolongation

Darren Dreger s’est occupé de la situation des prolongations. Selon lui, la LNH pense encore à éliminer la zamboni avant les prolongations puisque ça prend trop de temps (un peu moins de 5 minutes) et que ça tue l’ambiance dans l’aréna. Dreger a aussi dit que la ligue va étudier le système de la Ligue Américaine qui joue présentement à 4 contre 4 jusqu’au premier arrêt de jeu après 3 minutes. Après cet arrêt de jeu, les équipes évoluent à 3 contre 3 dans cette prolongation de 7 minutes. Ce système a grandement diminué le nombre de fusillades, ce qui est intéressant pour plusieurs DG. Par contre, ça deviendrait un problème si la ligue éliminait la zamboni avant la prolongation puisque ça voudrait dire 27 minutes de jeu sur la même glace.


Le masque de Brian Elliott pour le jour de souvenir est vraiment cool

Elliott

Ce soir, les Blues de St-Louis accueilleront les Sabres de Buffalo. Comme la rencontre se jouera lors du jour du souvenir, plusieurs cérémonies à cet effet sont surement prévues et Brian Elliott a fait sa part avec un masque spécial pour l’occasion.

Le masque honore les soldats des États-Unis et du Canada en plus de contenir un remerciement. Non seulement le message est intéressant, mais le design est vraiment écœurant. Après la rencontre, le masque d’Elliott, qui sera le partant des Blues pour ce match, sera mis à l’encan et les fonds amassés iront à une organisation de charité qui supporte les vétérans.

Peu importe ce que tu penses de la guerre, le jour du souvenir est là pour nous rappeler qu’il faut soutenir nos vétérans et même si ce n’est pas grand chose, c’est cool de voir Elliott faire sa part, tant pour la reconnaissance de la journée que pour l’aide financière.


Les joueurs des Jets de Winnipeg étaient hung-over à Montréal lundi

chris thorburn - jets winnipeg - credit: 25stanley
bryan little - jets winnipeg - credit: 25stanley
michael hutchinson - jets winnipeg - credit: 25stanley
mathieu perreault - jets winnipeg - credit: 25stanley

Est-ce que les bouteilles d’eau au Manitoba sont une denrée rare ou quoi? On a croisé les joueurs des Jets de Winnipeg, lundi après-midi, au centre-ville de Montréal; ils avaient les mains pleines de bouteilles Eska comme des enfants sortant d’un magasin de bonbons.

Est-ce que des jets de terroristes vont laisser tomber des missiles sur Montréal et que seuls Chris Thorburn (le monsieur qui fait peur avec son gros black eye et ses cheveux longs style Undertaker), Bryan Little, Mathieu Perreault, Mark Stuart, Jim Slater et compagnie sont à l’affût? Est-ce qu’on devrait faire nos provisions nous aussi? Les joueurs des Jets ont-ils peur de manquer d’eau? Pourquoi avaient-ils tous autant de liquide sur eux?

L’autre hypothèse qui fait plus de sens est que les gars étaient encore sur le hang-over de leur party des recrues de dimanche soir. Comme la majorité des équipes de la NHL, la soirée où les nouveaux joueurs payent la brosse aux vétérans se passe à Montréal. Le party des recrues des Jets a débuté au restaurant Da Vinci pour un souper bien arrosé pour se terminer au club Muzique sur St-Laurent.

Les victimes de la soirée? Adam Lowry et le gardien Michael Hutchinson.

Plus de photos des joueurs des Jets de Winnipeg hang-over à Montréal dans l’album ci-dessous.

*Credit: Eric Yeah


Supportez la bourse Eva von Gencsy des Ballets Jazz de Montréal

Screen shot 2014-11-11 at 5.08.31 AM

Encore une fois cette année, le 25stanley  donne du love aux danseurs (euses) des Ballets de Jazz de Montréal. Vendredi le 14 novembre prochain, il y a une soirée-bénéfice afin d’amasser des fonds pour la Bourse Eva von Gencsy. Cette fondation a pour but de soutenir la relève québécoise en danse.

L’événement, nommé Soirée Contact, a lieu à L’usine C située au 1345, av. Lalonde à Montréal. En ouverture, il va avoir un spectacle inédit offrant en primeur canadienne deux nouvelles créations des Ballets Jazz de Montréal Rouge de Rodrigo Pederneiras et Kosmos d’Andonis Foniadakis. Ensuite, c’est le gros party open-bar. N’oubliez pas de mettre vos plus beaux habits et d’acheter vos billets ici.

Un conseil de bro que je vous donne puisque je suis allé l’an dernier: le ratio est vraiment excellent. Plus de détails ici.


Bill Daly a révélé plusieurs détails concernant l’expansion


Dans une entrevue avec Michael Russo, du Star Tribune, le numéro 2 de la LNH, Bill Daly, a révélé quelques détails intéressants par rapport au dossier de l’expansion dans le circuit Bettman. Daly n’a pas parlé de Québec, mais il a discuté de deux de ses villes rivales (Seattle et Las Vegas) et d’une équipe que certains ont visé pour un possible déménagement (Panthers).

Daly a également spécifié que si jamais il y avait une expansion dans la LNH, elle aurait à survenir dans l’Ouest au lieu de l’Est, question de réaligner les conférences. Ce n’est pas nécessairement une nouvelle, mais c’est la première fois qu’un dirigeant si haut placé en parle en public.

C’est une mauvaise nouvelle pour la ville de Québec qui n’est pas vraiment dans l’Ouest et donc, pas nécessairement dans la course pour obtenir une expansion. Ce ne serait pas trop mal si la ville voyait une équipe y déménager puisqu’elle coûterait moins cher et qu’elle serait meilleure dès son arrivée, mais Daly a déclaré que l’équipe la plus susceptible de bouger selon plusieurs partisans, les Panthers de la Floride, n’allait nulle part et que les propriétaires se sont engagés à long terme à Sunrise.

Las Vegas

C’est par rapport à la ville du péché que Daly a été le plus loquace. Ce n’est pas surprenant puisque c’est là qu’il a passé la fin de semaine. Le numéro 2 de la LNH a visité le lieu de construction du nouvel aréna de 20 000 places qui sera ouvert en 2016 en plus de discuter avec un groupe qui serait intéressé à faire l’acquisition d’une équipe d’expansion. Daly a qualifié le marché d’intriguant.

Toutefois, il a dit que si jamais une équipe s’installait dans la ville du péché, il faudrait changer quelques petits détails par rapport au mode d’opération habituel. Par exemple, il faudrait éviter les matchs en soirée le jeudi et le samedi puisque la majorité des habitants travaillent à ce moment-là. Daly a aussi mentionné que la ligue n’a pas peur que leurs joueurs se mettent dans le trouble malgré la location de l’équipe.

La ligue demanderait également aux casinos de l’endroit de retirer l’équipe des paris disponibles pour éviter d’avoir une tonne de parieurs dans l’aréna simplement dans le but d’encaisser un pari. Cette interdiction s’est déjà vue à Las Vegas avec une équipe de basketball universitaire.

Seattle

Daly a glissé quelques mots sur Seattle où l’on attend toujours une équipe de basketball avant de bâtir le nouvel aréna. Le numéro 2 a indiqué que tout bougeait au ralenti dans ce marché depuis le début du processus et qu’il y avait donc beaucoup d’incertitudes par rapport au possible futur d’une franchise.


Lancement d’Assassin’s Creed Unity chez Microplay lundi soir – 10 novembre

2680142-assassins_creed_unity_sp_notredamestealth

Avertissement à tous les fans du jeu Assassin’s Creed, c’est ce soir (lundi 10 novembre) que Microplay va permettre aux gamers de mettre la main sur le nouveau ASC Unity. Dès minuit (donc la nuit entre lundi et mardi), les magasins Microplay seront les seuls à avoir le droit de vendre le jeu. Et dans certains magasins, il va avoir des tournois pour tout de suite mesurer vos talents de combattants. Plus de détails ici.


Et si le plafond salarial ne montait pas l’an prochain…

marc-bergevin-party

À chaque contrat à long terme qui est signé dans la LNH, on retrouve le même argument de la part de ceux qui veulent justifier ces ententes; même si ça semble cher, le plafond salarial va finir par monter, donc ça ne sera pas trop pire. Depuis plusieurs mois, on imagine le plafond, qui est présentement à 69 M$, monter jusqu’à 80 M$ en 2016 et même atteindre le 100 M$ éventuellement.

Toutefois, depuis quelques semaines, l’enthousiasme a diminué et Larry Brooks, du New York Post, parle même de la possibilité d’un plafond qui resterait à 69 M$ la saison prochaine. La raison de cette projection moins optimiste? La baisse du $ canadien.

Au cours des 2 dernières années, le $ canadien a connu une baisse de 11,70%. Dans la dernière année, il a pointé à 96 sous et il est présentement à 0,8785$. Ça affecte les 7 équipes canadiennes dont les revenus arrivent en $ canadiens, mais dont la majorité des dépenses sont en $ américains. Ça fait aussi mal à la ligue puisque des équipes comme Toronto, Montréal et Vancouver sont grandement responsables des revenus du circuit Bettman. Quand ils font moins d’argent, la ligue souffre et le plafond salarial aussi. Ça diminuerait donc l’impact de certains gains financiers de la ligue, comme le nouveau contrat de télédiffusion par exemple.

Les joueurs auraient l’option d’imposer une hausse de 5%, ce qui amènerait le plafond à 72,45M$, mais ça augmenterait le montant qu’ils auraient à payer en fiducie et ce n’est pas nécessairement ce qu’ils veulent.

Ceci étant dit, malgré la baisse importante du $ canadien, ce serait étonnant que le plafond reste stable l’an prochain. Les projections étaient aussi élevées pour de bonnes raisons et la ligue est en bonne situation financière. La baisse du $ canadien va certainement influencer la LNH, mais pas assez pour garder le plafond stable.

En plus, la LNH est toujours à la recherche de nouveaux partenaires et de la stabilité au niveau du plafond enverrait un mauvais message au marché. La ligue voudra montrer qu’elle est encore en progression et ça ne me surprendrait pas que les dirigeants y aillent de quelques manœuvres comptables pour sauver la face et monter à 70 M$ si jamais ça devenait nécessaire, ce qui n’est même pas le cas pour l’instant.


Le pire a été évité pour Dan Girardi

Girardi, Kadri

Lors d’un festival offensif qui s’est terminé par un gain de 5-4 des Maple Leafs de Toronto, Nazem Kadri aurait pu involontairement infliger à Dan Girardi une situation inquiétante, voire même critique, alors que son patin droit a atteint le joueur des Rangers de New York au cou.

Il s’en est finalement sorti avec une coupure « mineure » au cou. Plus de peur que de mal pour Girardi, mais quand même, le pire a été évité dans son cas.

Dan Girardi

Crédit photo : NHLexpertpicks