Suivez 25stanley sur Facebook!

5 raisons d’assister à l’Expérience HockeySuprématie

BandeauVfinal

Si vous êtes un maniaque de hockey qui en mange autant en hiver qu’en été, les 25 et 26 juillet prochains vous serez gâté. Samedi et dimanche, on vous invite à assister à l’Expérience HockeySuprématie au Complexe Sportif Bell de Brossard. Cet événement est un tournoi de hockey qui vise à amasser des fonds pour 16 fondations différentes. Voici pourquoi vous devriez assister à ce tournoi. En plus, c’est gratuit pour les fans.

1. Joueur de la NHL

Ce tournoi de hockey mettra en vedette des joueurs de la NHL (et des anciens) et des tops espoirs. Voici quelques noms qui seront sur la glace: Simon Gagné, Éric Gélinas, Louis Domingue, Donald Brashear, Patrick Bordeleau, Nicolas Meloche et plusieurs autres. Les joueurs seront aussi disponibles pour une séance d’autographe.

2. Concours de fusillades

Vous savez que le 25stanley adore les feintes mortelles en fusillade. Si vous êtes comme nous, le samedi 25 juillet à 15h, ça va être un festival de beaux buts. Je suis certain que les jeunes joueurs seront très créatifs pour déjouer les gardiens et épater la galerie.

3. After-Party

Si ça vous tente de montrer votre shape de plage et vos talents de surfer, l’after-party de l’Expérience HockeySuprématie aura lieu à l’Oasis Surf du Quartier Dix-30.

4.  Célébrités québécoises

Si vous vous demandez si les journalistes et comédiens québécois sont bons au hockey, dimanche après-midi (15h) il y aura un match des célébrités. Par exemple, vous pourrez voir si Patrice Lemieux est aussi talentueux qu’il le prétend.

5. Tester ton futur équipement de hockey

Pendant le weekend du 25-26 juillet, il va avoir de nombreux kiosques des fabricants d’équipement de hockey. Les partisans pourront tester les nouveaux produits.

Pour plus d’information concernant L’Expérience HockeySuprématie, visitez leur site web ici.


Braden Holtby signe un contrat de 5 ans – 30,5 M$ avec les Capitals

Washington Capitals v Philadelphia Flyers

Les Capitals ne voulaient pas prendre de chance en laissant la situation entre les mains de l’arbitre, donc ils ont signé leur gardien, Braden Holtby, à un contrat de 5 ans d’une valeur de 30,5 M$. Cela lui donnera un impact de 6,1 M$ sur la masse salariale des Capitals.

Ce salaire fait de lui le 7e gardien le mieux payé de la LNH, ce qui semble pas mal correct considérant sa production. Les seuls gardiens payés mieux que lui sont Lundqvist, Bobrovsky, Rinne, Rask, Price et Ward. Disons que c’est facile de trouver l’intrus dans le groupe et il ne s’agit pas du gardien de Washington.

Aucun gardien n’a joué plus que le cerbère de 25 ans l’an passé (73 matchs et 4247 minutes). Il a aussi mené la ligue au niveau des victoires et du nombre d’arrêts. Son % d’arrêts (92,3%) le plaçait au 7e rang de la LNH (belle coïncidence) et sa moyenne de buts alloués de 2,22 était la 5e meilleure de la LNH.

Holtby est aussi notre rappel annuel qu’il ne faut pas paniquer avec les demandes d’arbitrage des joueurs. Ils vont toujours gonfler leurs chiffres pour obtenir un meilleur salaire lorsque l’arbitre coupera la poire en deux (si le contrat n’est pas signé avant sa décision).

Structure salariale

2015-16 : 6,5 M$ (dont 3 M$ en bonus de signature)
2016-17 : 7 M$
2017-18 : 7 M$
2018-19 : 5 M$
2019-20 : 5 M$


L’agent d’Alex Semin croit que le coach des Hurricanes est à blâmer pour le rachat de son client

ovechkin2semin

Alex Semin n’a toujours pas signé de contrat, mais son agent a dit à Sovsport.ru que ça devrait changer sous peu. C’est surprenant parce que malgré son talent offensif indéniable, l’attaquant de 31 ans ne semble pas trop attirer d’attention de la part des formations de la LNH. Semin a toutefois déjà laissé savoir qu’il ne voulait pas retourner dans la KHL. On imagine qu’il est à la recherche d’un contrat à court terme pour se refaire une bonne réputation dans la ligue.

Le contrat de Semin a été racheté par les Canes plus tôt cet été et il recevra 2,333 M$ par année au cours des 6 prochaines saisons, donc il n’a pas besoin de passer à la caisse avec sa prochaine entente.

De toute façon, ce n’est pas comme s’il y avait une grosse offre sur la table. Il vient de connaître sa pire saison en carrière alors qu’il n’a pas atteint le plateau des 20 buts lors d’une saison de 82 matchs pour la première fois depuis son année recrue. En plus, le propriétaire des Canes ne s’est pas gêné pour le critiquer après le rachat.

Dans la même entrevue, l’agent de Semin, Mark Gandler, a tenté d’aider la réputation de son client. Il a dit que le rachat de son contrat est venu dans des circonstances uniques parce que le coach des Canes, Bill Peters, ne comprenait pas le style de jeu de Semin.

Peters est une cible logique pour le clan de Semin puisqu’il est un coach recrue qui n’a pas eu le temps de se faire une réputation et qui n’a pas encore amené la Caroline en séries. En plus, c’est lors de sa seule saison derrière le banc que Semin s’est planté solidement. C’est donc facile de dire que c’était de la faute du coach.

En disant ça, l’agent fait sa job puisqu’il laisse sous-entendre qu’avec un autre coach, Semin pourrait relancer sa carrière à l’aide de son talent offensif, qui est encore clairement présent. S’il ne réussit pas à relancer le marché et que son client veut absolument rester dans la LNH, Semin devra probablement accepter une invitation à un camp d’entraînement.

Stats de Semin

Semin HERO

Via Pro Hockey Talk


Le nouveau contrat de LeBron James avec Warner Bros. relance les rumeurs de Space Jam 2

lebron-james-space-jam-2

Quelques jours après l’ouverture du film dans lequel il a joué son premier vrai rôle au cinéma (Trainwreck), LeBron James a annoncé qu’il avait signé un contrat avec un Warner Bros pour la création de contenu. Il n’y avait pas trop de détails dans l’entente, mais comme il s’agit de la compagnie qui possède les droits du film Space Jam, les rumeurs par rapport à une possible suite ont commencé à circuler.

Ces rumeurs ne sont pas nouvelles, mais le timing de cette annonce avec le dernier film du joueur des Cavaliers de Cleveland fait en sorte que c’est un scénario définitivement possible aux yeux de plusieurs.

Si tu ne connais pas Space Jam, c’est un film classique de 1996 qui met en vedette Michael Jordan, les Looney Tunes et quelques vedettes de la NBA. Avec un budget de 80 M$ et des recettes de plus de 230 M$, le film avait été un grand succès commercial.

Considérant les dernières tendances de Hollywood, un remake ou une suite est inévitable et Lebron James est le gars idéal pour reprendre le rôle de Michael Jordan. C’est ce que ce contrat semble permettre et c’est pourquoi plusieurs internautes ont relancé cette rumeur.

Certains parlent même de sa chimie avec Bill Hader qui fait en sorte que ce dernier a des bonnes chances de prendre le rôle de Bill Murray. Bien évidemment, tout cela n’est que spéculatif pour le moment puisque rien n’a été annoncé officiellement.


Lance Bouma signe un contrat de 3 ans – 6,6 M$ avec les Flames

À quelques heures de la décision de l’arbitre, les Flames de Calgary et Lance Bouma en sont finalement venus à une entente. L’attaquant de 25 ans a signé un contrat de 3 ans d’une valeur de 6,6 M$. Cela lui donnera un impact de 2,2 M$ sur la masse salariale des Flames pendant la durée du contrat.

Bouma vient de connaître sa meilleure saison en carrière dans la LNH avec 16 buts et 18 passes. C’est probablement cette production qui lui a permis de convaincre les Flames de lui offrir un contrat à plus long terme puisqu’il n’est qu’un gars 3e ou 4e trio qui évolue aussi sur le désavantage numérique.

Après la signature de ce contrat, les Flames ont plus de 4 M$ de libre sous le plafond salarial avec un alignement complet. Par contre, pour le moment, ce n’est pas la priorité de la direction de Calgary, qui se concentre plus sur les prochains contrats de Giordano, Gaudreau et Monahan.

Stats de Bouma

Bouma HERO


Brendan Shanahan croit que Lou Lamoriello sera un mentor pour la direction des Leafs

lou-lamoriello

Jeudi après-midi, les Maple Leafs tenaient une conférence de presse pour parler de leur embauche surprenante de la matinée. Ça leur a aussi permis de présenter Lamoriello, qui a signé un contrat de 3 ans avec l’organisation, aux journalistes de Toronto et d’expliquer un peu quel était le plan de l’équipe avec leur nouvel organigramme.

Pendant cette conférence de presse, Lamoriello a dit qu’il était ouvert à la consultation, mais qu’à la fin du processus, son groupe allait prendre les décisions. On ne sait pas si ce groupe inclue seulement Shanahan ou s’il laissera un peu d’influence aux 3 gars qui menaient l’équipe jusqu’à maintenant (Kyle Dubas, Mark Hunter et Brandon Pridham). Il a toutefois spécifié qu’il avait l’autonomie complète dans ce rôle alors que son boss est Shanahan et que les 3 autres travaillent pour lui.

Pour sa part, Shanahan a justifié cette embauche en disant que son personnel en place manquait un peu d’expérience et qu’il voulait embaucher un DG vétéran pour aider. Shanahan a aussi dit qu’il avait toujours eu une bonne relation avec Lamoriello et qu’il croit que l’ancien des Devils pourra jouer un rôle de mentor avec tous les membres de la direction.

D’ailleurs, Shanahan dit qu’il a déjà appris de Lou en ce qui concerne la discrétion avec les médias. C’est pour ça qu’on n’a pas entendu de rumeurs à propos de cette embauche avant l’annonce officielle. Ça veut dire qu’on ne risque pas d’entendre trop de rumeurs de la part des Leafs au cours des prochaines années.

Shanahan a aussi voulu enlever les doutes par rapport à la relation entre Babcock et Lamoriello en disant qu’il y avait beaucoup de respect mutuel entre les deux. C’est Lou qui a parlé de sa relation avec Dubas en déclarant que s’il ne devient pas un DG à Toronto à un moment donné, ce sera de sa faute. Bref, si on lit entre les lignes, Lamoriello sera là à court terme en attendant que Dubas soit prêt pour prendre la job.

Via Mark Masters


Les Leafs engagent Lou Lamoriello comme DG; un autre freak de contrôle à TO

New Jersey Devils Announce New Ownership

Dans un des gestes les plus bizarres de la période estivale de la LNH, Brendan Shanahan a décidé d’engager Lou Lamoriello, qui était à l’emploi des Devils du New Jersey depuis 28 ans.

Il faut dire que les deux hommes se connaissent très bien puisque Brendan Shanahan était le tout premier choix au repêchage de Lou Lamoriello à la barre des Devils en 1987. Toutefois, il commence à y avoir pas mal de chef alpha à Toronto et tout cela pourrait une fois de plus se retourner contre eux. Sauf qu’on ne se plaindra pas si tel est le cas.

Brendan Shanahan est clairement en poste pour prendre les décisions finales de hockey. Lou Lamoriello, lui, est bien connu pour être un control  freak et même si les deux hommes se connaissent bien, il est parfois difficile d’en venir à un consensus, lorsque deux personnes sont habituées à prendre la décision finale.

En plus, l’entraineur-chef Mike Babcock, qui a été annoncé à Toronto comme un héros, adore le spotlight et ne se laissera sûrement pas marcher sur les pieds par aucun de ces hommes. À Détroit, Ken Holland prenait les décisions, mais Holland avait une excellente relation avec Babcock et était en poste dpuis 1998, soit bien avant Babcock. Cette fois-ci, il semble bien que Babcock ait accepté le poste à Toronto pour avoir les projecteurs sur lui.

Peut-être que Lou, maintenant âgé de 72 ans, a accepté le poste pour partager les décisions avec Shanahan, mais Babcock voudra aussi avoir son mot à dire.

Bien hâte de voir comment la reconstruction des Leafs se passera dans les prochaines années.


Les selfie sticks font leur arrivée dans les produits dérivés de la LNH

CKh34_rUsAAGTGm

C’était le début de NHL Exchange Trade Show au Minnesota aujourd’hui. Cette exposition permet aux compagnies associées à la LNH de présenter leurs prochains produits dérivés pour la saison 2015-16. Bien évidemment, ça veut aussi dire que c’est notre première chance de voir les prochains produits dérivés ridicules qui vont apparaître dans les boutiques officielles un peu partout dans la ligue.

Le produit qui gagne la palme jusqu’à maintenant cette année est le selfie stick (ou bâton d’autoportrait en français) avec le logo de ton équipe préférée. Je ne sais pas quelle est l’utilité du produit (ou qui va en acheter un aux couleurs de son équipe), mais on est en 2015, donc j’imagine qu’on ne peut pas blâmer la LNH si elle tente d’en profiter.

En plus, ce n’était pas comme s’il s’agissait du seul produit bizarre de cette exposition. On pense notamment aux ponchos pour chien ou aux toutous à l’effigie des joueurs et des mascottes de la LNH. On y retrouvait également des produits plus normaux comme des T-shirts officiels qui étaient assez cools (même si l’exemple que l’on a vu avait les couleurs des Bruins).

Merci à Dan Kramer pour la passe sur la palette


La LNH aurait rencontré le leader du groupe de Tukwila mardi

Bartoszek

Selon le Seattle Times, quelques heures après avoir publié un communiqué assez brutal à propos de Seattle, qui n’a pas présenté de candidature d’expansion, la LNH aurait convié le leader du groupe de Tukwila, Ray Bartoszek, à une rencontre dans leurs bureaux de New York.

On ne sait pas ce qui s’y est dit, mais comme la ligue a spécifié qu’elle n’allait pas considérer les marchés n’ayant pas fait de demande d’expansion, on peut imaginer que Bettman et compagnie ont tenté de convaincre Bartoszek de continuer ses efforts pour apporter une équipe de la LNH dans la région de Seattle.

Le circuit Bettman ferait ça pour avoir un plan B de qualité si jamais une équipe avait à déménager soudainement. Québec occupait ce rôle depuis l’arrivée des Jets dans la ligue, mais comme la ville semble plus près d’une équipe d’expansion que jamais, la LNH doit trouver un autre plan de secours.

Toutefois, ce n’est que de la spéculation de notre part et Bartoszek aurait pu essayer de convaincre la ligue de lui donner plus de temps pendant cette rencontre. Par contre, après la déclaration de la LNH mardi, c’est pratiquement impossible de le faire sans perdre la face, donc ce n’est rien de trop inquiétant.

En plus, le papier du Times qui nous apprend cette nouvelle n’est pas extrêmement optimiste par rapport à la candidature du groupe de Bartoszek. Ce dernier doit encore trouver de l’aide financière de la part d’investisseurs pour son aréna et il n’a toujours pas d’entente avec le conseil de ville.

Les investisseurs contactés se faisaient également dire que le prix de 500 M$ de la LNH pour une expansion pouvait être renégocié, ce qui nous laisse croire que Bartoszek était un peu désespéré dans sa quête de financement. Malgré ce désespoir, Ray n’a pas convaincu les gens qu’il ciblait par rapport à la viabilité financière de ce projet. Il doit donc continuer sa recherche pour trouver des partenaires qui y croient.

Bref, la LNH est toujours intéressé par le marché de Seattle et cette rencontre le démontre. Ceci étant dit, le marché est loin d’avoir une candidature viable en place et ils ont manqué le bateau dans le processus d’expansion. Ils ne seront donc pas les jambes de Québec au cours des prochains mois, ce qui est une première depuis le début de ce processus.

Via Frank Seravalli


Nicklas Backstrom espère que son opération à la hanche ne le forcera pas à manquer le match d’ouverture

Le 27 mai dernier, Nicklas Backstrom a subi une opération pour soigner une blessure à la hanche qui l’incommodait depuis le mois de novembre. Plus tôt ce mois-ci, Barry Trotz a dit que le meilleur passeur de la LNH en 2014-15 (60) devrait pouvoir patiner lors du début du camp d’entraînement, mais que son statut pour le premier match de la saison contre les Devils était encore incertain.

En fin de semaine, le centre du premier trio des Capitals a donné des nouvelles à propos de son statut pendant une entrevue avec une station de radio suédoise qui a été traduite par NHL.com.

Il a spécifié qu’il ne savait pas exactement comment sa convalescence allait se dérouler, mais qu’il espérait être présent pour le premier match des Caps le 10 octobre prochain. L’organisation de Washington ne tentera sûrement pas sa chance si Backstrom n’est pas prêt à temps, mais on dirait bien que sa situation ressemble à celle de Max Pacioretty.

Comme il est un attaquant de grande qualité, son équipe va lui donner tout le temps nécessaire pour guérir, mais il fera tout ce qu’il faut pour revenir au jeu le plus rapidement possible. Ça nous laisse croire que dans le pire des cas, il ne manquera que quelques rencontres au début de la saison, sans plus.

Stats de Backstrom

Backstrom HERO

Via The Score