Suivez 25stanley sur Facebook!

Daniel Carcillo suspendu 6 matchs

Carcillo

La LNH a suspendu Daniel Carcillo pour 6 matchs à la suite de son double-échec au bras de Mathieu Perreault. Comme il a déjà raté un match, il lui en reste 5 à purger. C’est la 9e suspension de Carcillo en carrière et bien évidemment, ça a joué un rôle dans la sentence de la LNH.

Le fait que Mathieu Perreault se soit blessé sur la séquence ne l’a pas aidé non plus. Pour l’instant, tout ce qu’on sait, c’est que l’attaquant sera absent jusqu’au match des étoiles. C’est dommage pour celui qui avait marqué 15 buts à ses 24 derniers matchs après un lent début de saison pour sa nouvelle équipe à Winnipeg.

Pour ce qui est de Carcillo, son absence ne fera pas trop mal aux Blackhawks. Il n’a que 7 points en 31 matchs cette saison et Chicago a la profondeur nécessaire pour le remplacer sur la 4e ligne. C’était une séquence vraiment stupide et on peut test seulement féliciter la ligue pour cette sentence sévère qui coûtera plus de 40 000$ à Carcillo.


Le dossier Ryan O’Reilly fait jaser

ryan o'reilly

Lundi matin, Elliotte Friedman et Bob McKenzie ont parlé d’un joueur qui devrait attirer l’attention d’ici la date limite des transactions; Ryan O’Reilly. Le joueur de centre est sous contrat jusqu’en 2016, mais avec l’émergence de MacKinnon, l’Avalanche serait prêt à l’échanger contre un défenseur.

Toutefois, comme McKenzie le rappelle, une transaction impliquant le centre de 23 ans pourrait être compliquée à conclure. Il faudra un bon retour pour que l’Avalanche accepte de le céder, mais quelques équipes pourraient hésiter à offrir suffisamment puisqu’ils auraient peur que le centre devienne agent libre sans restriction en 2016.

McKenzie mentionne que ça pourrait être le cas de Buffalo, qui pourrait conclure cette transaction en envoyant Tyler Myers au Colorado, mais qui ne veut pas perdre le défenseur pour obtenir le centre de 23 ans pendant une saison et quart au beau milieu d’une reconstruction.

Friedman explique que c’est la même chose du côté des Coyotes, qui sont également en reconstruction et qui pourraient aussi réussir cette transaction en envoyant Keith Yandle au Colorado. Ils connaissent l’historique compliqué de Ryan O’Reilly au niveau des négociations de contrat et comme ils ne peuvent pas le signer avant le premier juillet, ce serait définitivement un risque de faire son acquisition même s’il disait qu’il serait prêt à signer en Arizona.

C’est ce qui pourrait forcer les Coyotes à attendre à cet été avant de faire une bonne offre. Ainsi, ils pourraient négocier avec O’Reilly auparavant et s’ils ne s’entendent pas sur un contrat, ils éviteront simplement de faire l’acquisition du joueur pour une seule saison. Buffalo est dans la même situation et c’est pourquoi ce n’est pas assuré que le centre soit échangé avant la date limite.

Également, la réputation du centre pourrait nuire à l’Avalanche. Friedman a rappelé que l’équipe a eu des problèmes avec son père à quelques reprises et c’est certainement quelque chose que les équipes intéressées vont prendre en compte.

En plus des Coyotes et des Sabres, Nick Kypreos a dit que les Leafs étaient aussi dans la course, mais Darren Dreger a nié en disant que les deux équipes ne s’étaient pas parlées depuis plus d’un mois. Comme le Colorado est une des formations les plus discrètes de la ligue à ce niveau, on risque de voir plusieurs contradictions du genre dans ce dossier.


Brad Marchand suspendu 2 matchs

Marchand

La LNH a suspendu Brad Marchand 2 matchs à cause de sa jambette contre Derick Brassard dans le match de jeudi soir entre les Bruins et les Rangers. C’était la première suspension de Marchand en plus de 3 ans, mais il avait déjà été mis à l’amende pour un geste du genre contre Matt Niskanen en 2011.

Dans le vidéo de suspension, la LNH a évalué que ce geste était très dangereux et qu’il aurait très bien pu blesser Brassard sur le jeu. Toutefois, heureusement pour les deux attaquants, Brassard ne s’est pas blessé sur la séquence et ça a forcé à la LNH de limiter la suspension à 2 rencontres.

Marchand manquera des matchs contre les Blue Jackets et les Stars.


Brad Marchand risque une suspension à cause d’une jambette

Marchand

L’attaquant des Bruins de Boston, Brad Marchand, risque sa 3e suspension en carrière. Il a fait une jambette à Derick Brassard le long de la rampe lors du match des Bruins contre les Rangers de New York jeudi soir et le département de la sécurité des joueurs de la LNH étudiera la séquence.

Marchand n’a pas été puni sur le jeu, mais c’est un geste extrêmement dangereux à cet endroit de la glace et la LNH n’a pas peur de suspendre les joueurs coupables de ce geste. Ceci étant dit, la peste des Bruins a été chanceux puisque Brassard ne s’est pas blessé sur la séquence.

La dernière suspension de Marchand était le 9 janvier 2012. Il avait manqué 5 matchs à cause d’un plaquage vicieux au bas du corps de Sami Salo. Il faudra voir à quel point cet historique, et son style de jeu, influenceront la décision de la LNH.

1er angle

2e angle


Insider Trading // Martin Brodeur, les Canucks, les Jets, les Coyotes, Marc Methot et Mike Richards

Insider Trading

La chronique de jeudi soir s’est déroulée avec un effectif réduit puisqu’il n’y avait que Pierre Lebrun et Darren Dreger, mais les gars ont compensé en mettant à jour une tonne de dossiers à l’approche de la date limite des transactions.

Martin Brodeur

Dreger a commencé avec le gardien québécois qui a surpris le monde du hockey en prenant une semaine de congé. L’informateur de TSN a mentionné que le gardien avait toujours un futur à St-Louis s’il le désirait. Brodeur aurait quelques options devant lui selon Dreger. Il pourrait revenir comme 3e gardien en attendant une transaction ou une blessure, mais il pourrait également revenir comme exécutif. Les Blues seraient prêts à l’engager dans cette fonction s’il le désire. Il a même déjà participé à des rencontres à propos de l’avantage numérique de l’équipe avant de partir en congé.

Coyotes

Lebrun a confirmé l’information de son collègue en disant que le propriétaire, Andrew Barroway, a demandé à Don Maloney de commencer le processus de reconstruction. Ça veut dire qu’à peu près tout le monde est disponible en Arizona et que si jamais Yandle n’est pas échangé avant la date limite, il le sera cet été selon Lebrun.

Jets

Avec le retour imminent de Trouba, les Jets commencent finalement à avoir un effectif pas trop magané par les blessures à la ligne bleue. Selon Dreger, lorsque Trouba sera de retour, le DG des Jets va explorer le marché pour trouver un ailier droit de 3e trio. En retour, Winnipeg serait prêt à céder un défenseur qui n’est pas Trouba. Les Jets doivent donc attendre que les gars reviennent de leurs blessures pour avoir la profondeur nécessaire afin de compléter cette transaction.

Mike Richards

Comme les Kings savent que les Jets se cherchent un attaquant, ils les ont contacté pour voir s’ils seraient intéressés à faire l’acquisition de Mike Richards. Winnipeg a dit non à cause du contrat et les Kings ont essuyé un autre refus en parlant aux Leafs. Ils continuent quand même à essayer de se défaire de son contrat.

Canucks

Lebrun a aussi parlé des Canucks qui sont présentement à la recherche d’un attaquant pouvant jouer dans le top 6. Leur DG ne veut pas attendre la date limite puisque son attaque doit être relancée immédiatement. Également, il ne veut pas d’un joueur de location et il préférerait une transaction pour un gars qui est sous contrat pour la saison 2015-16.

Marc Methot

Le défenseur qui sera libre comme l’air à la fin de la saison a changé d’agent et ça a permis de relancer les négociations pour un nouveau contrat avec les Sénateurs. Toutefois, s’il n’y a pas d’entente avant la date limite, il sera fort probablement échangé.


Pekka Rinne manquera entre 3 et 5 semaines d’activités

Jeudi matin, les Prédateurs ont annoncé que Pekka Rinne allait être absent jusqu’au match des étoiles à cause d’une blessure au genou. En après-midi, un employé de l’équipe nous a appris que sa convalescence allait durer entre 3 et 5 semaines.

C’est une très mauvaise nouvelle pour les Preds (et les poolers). Nashville est présentement au premier rang de la ligue avec 62 points et Rinne est grandement responsable de cet excellent début de saison. Il était le favori pour le Vezina et certains analystes mentionnaient qu’il avait une chance d’être le 1er gardien à gagner le Hart depuis Théodore en 2004.

En l’absence de Rinne, ce sera Carter Hutton et Marek Mazanec qui défendront la cage des Preds. Comme Nashville a présentement 15 points d’avance sur la 9e place dans l’Ouest, cette absence ne devrait pas leur coûter une place en séries. Par contre, ce ne serait pas surprenant s’ils glissaient derrière les Blackhawks (4 points de retard) et les Blues (5 points derrière) pour tomber en 3e place dans la division.

Cette blessure ouvre la porte à Carey Price pour le trophée Vezina. Le gardien du Tricolore était vu comme le 2e dans la course avant la blessure de Rinne et s’il garde le rythme, ce ne serait pas incroyable de penser qu’il pourrait prendre la tête. Price n’a jamais été finaliste pour ce trophée, mais il a terminé dans le top 5 du vote à 2 reprises (4e l’an passé et 5e en 2011). C’est dommage que ça arrive à cause d’une blessure, mais c’est certainement une opportunité pour Price.


Le propriétaire des Coyotes a demandé aux dirigeants de commencer la reconstruction

Arizona-Coyotes-Wordmark-590x368

On en avait parlé plus tôt cette saison et le processus est maintenant enclenché; le nouveau propriétaire des Coyotes veut rebâtir l’équipe. Selon Bob McKenzie, Andrew Barroway aurait demandé à son DG, Don Maloney, de diminuer la masse salariale afin de commencer la reconstruction.

L’échange de Dubnyk n’était que le premier geste de Maloney et on risque de voir les noms de Yandle, Boedker, Vermette, Erat, Michalek et peut-être même Doan dans les rumeurs de transaction au cours des prochains mois. Les chances de voir les 3 premiers encore en Arizona pour leur match vintage sont faibles.

Pour ce qui est d’Erat et Michalek, ça dépendra de l’intérêt des autres équipes de la LNH. En ce qui concerne Doan, ce sera à lui de décider s’il veut vivre une autre reconstruction en Arizona ou s’il serait prêt à aller jouer un rôle moins important pour une équipe aspirant à la Coupe Stanley.

En commençant cette reconstruction aussi tôt dans la saison, les Coyotes aident leur choix pour le prochain repêchage. Présentement, seulement 3 équipes ont moins de points qu’eux et ils ont des matchs en main sur leurs nouveaux compétiteurs.

Arizona

En envoyant leur meilleur gardien au Minnesota, ils ont déjà effectué l’échange le plus important pour cette stratégie. Ils devront maintenant s’en remettre à Mike Smith qui a littéralement le pire % d’arrêts (88,5%) parmi les 42 gardiens qui ont joué suffisamment de matchs pour se qualifier. Smith est moins bon que les deux gardiens d’Edmonton et du Minnesota cette saison, ce qui est pratiquement impossible. Ce sera toute une débarque par rapport à Dubnyk (18e avec 91,6%) et ça va aider les Coyotes à perdre des matchs.

Ils ne rattraperont pas les Sabres et, à moins que leurs gardiens se mettent à arrêter des rondelles, les Oilers, mais la 28e place est clairement possible pour les Coyotes. Cette 28e place leur donnerait la possibilité de repêcher au 4e (55% des chances), au 3e (33,5%) ou au 1er rang (11,5%). Dans cet encan amateur, ces joueurs (McDavid (1er), Hanifin (3e), Crouse, Strome ou Marner(4e)) pourraient tous changer le futur de la franchise.

Ceci étant dit, Barroway a probablement le regard tourné vers le repêchage de 2016 où le premier choix au total devrait être Auston Matthews, un jeune natif de Scottsdale qui a grandi en regardant les Coyotes. Ce serait le rêve au niveau marketing alors que l’équipe pourrait compter sur une vedette locale (Matthews), un défenseur de premier plan (Oliver Ekman-Larsson) ainsi que le premier choix de 2015, qui devrait également être tout un joueur.

Avec les possibilités de déménagement qui sont encore bien présentes (et Québec qui serait la ville visée par la LNH pour un futur déménagement si Las Vegas obtient son équipe et que Seattle continue à tourner en rond), ce sera une situation fascinante à suivre, tant sur la glace qu’au niveau des finances.


Ryan Suter suspendu 2 matchs

Suter

Ryan Suter a été suspendu 2 matchs par le département de la sécurité des joueurs de la LNH. Il s’agit de la première suspension en carrière pour Suter, donc l’historique n’a pas joué de rôle dans la sentence. Même que le défenseur était repentant après son geste, ce qui l’a sûrement aidé devant le comité de discipline.

Suter a été puni pour un coup de coude qu’il a donné à la tête de Steve Downie. Suter a probablement plaidé que l’intention n’était pas là, mais avec l’accent sur les coups à la tête, la ligue n’avait pas le choix de sévir même si le défenseur du Wild est un joueur étoile.

Le Wild perd son meilleur défenseur dans une bien mauvaise séquence. Ils ne cessent de perdre et ils ont fait une transaction pour tenter de relancer l’équipe. Ce sera certainement plus difficile de retourner sur le chemin de la victoire sans un de leur leader.


Les Blues donnent une semaine de congé à Martin Brodeur

martin-brodeur devils new jersey

Le cas de Martin Brodeur est unique cette saison. La légende a refusé de prendre sa retraite malgré le fait qu’aucune équipe ne l’avait signé en début de saison. Puis, Brian Elliott s’est blessé et les Blues ont fait appel à ses services. Ça lui a permis d’ajouter 3 victoires à son record et d’obtenir son 125e blanchissage en carrière.

Par contre, quand Elliott est revenu au jeu, Brodeur est devenu le 3e gardien et il n’a pas joué depuis le 2 janvier dernier. Comme les Blues ne pensaient pas l’utiliser dans leurs prochains matchs, ils lui ont carrément donné une semaine de congé.

Comme c’est du jamais vu, on ne sait pas ce qui va se passer avec Brodeur, mais avec l’acquisition de Devan Dubnyk par le Wild, c’est une opportunité de moins pour le gardien québécois. C’est difficile de voir où il pourrait jouer présentement et ce n’est pas impossible qu’il prenne sa retraite à son retour.


Transaction Wild X Coyotes // Devan Dubnyk s’en va au Minnesota

Les gardiens du Wild du Minnesota ont le pire % d’arrêts de la LNH depuis le début de la saison (88,9%). On dirait que Chuck Fletcher en a eu assez alors qu’il a échangé un choix de 3e ronde en retour de Devan Dubnyk des Coyotes de l’Arizona.

Dubnyk a complètement relancé sa carrière cette année. Après avoir fini la saison avec les Bulldogs l’an passé, il était sur le point de voler le poste de partant à Mike Smith en Arizona. Il a conservé une fiche de 9-5-2, ce qui n’est pas facile en Arizona cette année, et est présentement 18e dans la LNH avec un % d’arrêts de 91,6%.

Il reste toutefois un choix risqué puisqu’il a accordé 9 buts à ses 2 derniers départs et que les chiffres de l’an passé sont effrayants. Toutefois, la situation devant le filet est critique au Minnesota et si Fletcher veut garder Yeo derrière le banc, il n’avait pas le choix de compléter une transaction pour améliorer la situation des gardiens.