Suivez 25stanley sur Facebook!

Sidney Crosby et Evgeni Malkin manquent le début du camp des Penguins

Crosby

Le camp d’entraînement des Penguins de Pittsburgh a commencé sans leurs 2 meilleurs joueurs. Sidney Crosby et Evgeni Malkin ont raté la première journée après avoir subi des blessures mineures pendant leur préparation pour le camp. Pour l’instant, on a très peu de détails, mais ils devraient être présents pour le début de la saison.

La blessure de Crosby n’est pas au poignet qu’il s’est blessé pendant les séries. Il aurait subi cette blessure mardi pendant une séance de patinage avec quelques joueurs des Penguins. Tout ce qu’on sait sur la blessure de Malkin, c’est qu’elle n’est pas sérieuse.

L’équipe s’est faite avare de commentaires, mais on peut comprendre leur décision. S’ils ne sont pas à 100%, les deux joueurs étoiles n’ont pas d’affaire au camp où ils pourraient seulement aggraver leur situation. Ce qui est important, c’est qu’ils soient prêts pour le début de la saison en octobre et ce n’est pas quelques jours en dehors du camp qui vont dérailler leur saison.


Teemu Selanne écorche Bruce Boudreau dans son nouveau livre

teemu-selanne

Teemu Selanne a écrit un livre sur sa vie hors-glace pendant sa carrière. Dans le cadre de la promotion du livre, des citations ont commencé à sortir et le moins qu’on puisse dire, c’est que le joueur de 44 ans n’était pas le plus gros fan de Bruce Boudreau.

Voici quelques extraits du livre :

- Après avoir été retiré de l’alignement pour le 4e match de la série contre les Stars, Teemu a attendu que tout le monde quitte la glace pour aller parler à Boudreau. Il lui a crié après en lui demandant ce qu’il avait contre lui et pourquoi il ne respectait pas. Il lui a demandé une réponse honnête pour une fois et Boudreau a répliqué que c’était une décision de groupe. Lorsque Selanne lui a demandé qui était dans ce groupe, Boudreau a simplement dit les recruteurs et le DG. Selanne s’est moqué de Boudreau en lui demandant quel genre de coach il était s’il ne décidait même pas de l’alignement. Par la suite, Boudreau a tenté de quitter, mais Selanne l’a poursuivi pour lui dire que s’il voulait gagner en séries, il allait avoir besoin du vétéran.

- « Ça n’aurait pas été correct si l’on avait gagné la Coupe avec un coach comme ça (Boudreau) »

- « Tu es aussi bon que ce que ton coach te demande. Si on avait un autre coach, je jouerais encore. »

- En 2013, Selanne a failli ne pas signer avec les Ducks et il hésitait entre Anaheim, Los Angeles et Winnipeg.

- Après la 1ère période du match 7, alors que les Ducks perdaient 3-0, Selanne a texté à sa femme et quelques amis « Fucking joke ».

- Selanne a également accusé Boudreau de ne pas maintenir ses promesses en ce qui concerne le temps de glace.

- Le vétéran s’est aussi demandé pourquoi son capitaine, Ryan Getzlaf, n’est pas venu à sa rescousse pendant la saison pour forcer l’entraîneur à l’amener sur l’avantage numérique.

- Le vétéran a terminé en disant qu’il avait une bonne relation avec Boudreau en tant que personne, il y avait simplement un désaccord au niveau du type de joueur que Selanne est.

Bref, Selanne n’est vraiment pas content de sa fin de carrière et il met la faute sur Bruce Boudreau. C’est dommage pour un joueur légendaire de ne pas se rendre compte du déclin de son jeu et du fait qu’il ne méritait plus ces minutes sur l’avantage numérique.

C’est le même phénomène que l’on voit avec Martin Brodeur. Ce sont deux gars qui ont dominé pendant des années et qui vont être introduits au Temple de la renommée le plus tôt possible, mais qui se sont faits rattraper par l’âge et qui ne semblent pas s’en rendre compte.

Via Juha Hiitela


Les propriétaires des Panthers admettent que l’équipe a perdu une énorme somme d’argent

Viola

Mercredi soir, la famille Viola, qui est le groupe de propriétaires des Panthers de la Floride, a tenté de rassurer leur base de partisans avec une lettre ouverte. Dans cette lettre, les Viola ont réitéré le fait qu’ils voulaient amener une Coupe Stanley en Floride et qu’ils étaient prêts à sortir le carnet de chèques pour faire ça. Ils ont notamment souligné l’échange de Roberto Luongo et la signature de 6 agents libres comme exemples de dépenses.

Par contre, la lettre n’a pas eu l’effet escompté puisque le dernier paragraphe parle de l’énorme perte financière que l’équipe et l’aréna ont subi au cours des 12 dernières années.

Ce paragraphe a attiré l’attention de plusieurs amateurs puisqu’il ne cadrait pas vraiment avec le reste du message qui disait qu’ils étaient prêts à payer pour une équipe gagnante. Quand tu viens de dire que tu es prêt à investir pour amener une Coupe Stanley, c’est bizarre que tu conclues avec un paragraphe qui rappelle à quel point l’équipe perd de l’argent. Bref, le message n’a pas aussi bien passé que ce que les Viola auraient aimé.

Ceci étant dit, le DG Dale Tallon a sûrement très bien compris le message. On a déjà parlé de la pression qu’il devra affronter cette saison. Cette lettre vient en ajouter alors que les Viola veulent rappeler qu’ils ont investi et que si ça ne fonctionne pas, Tallon sera parti. Si les fans des Panthers n’ont pas aimé le dernier paragraphe, Tallon a probablement pris tout le message de travers…


Josh Harding s’est fracturé le pied droit dans des circonstances nébuleuses

En début de soirée mercredi, le Wild du Minnesota a annoncé que leur gardien Josh Harding s’est fracturé le pied droit dans un incident hors-glace survenu dimanche dernier. Cette blessure devrait lui faire manquer plusieurs mois même s’il n’aura pas besoin d’opération.

On ne sait pas encore exactement comment Harding s’est blessé, mais selon Michael Russo du Star Tribune, le gardien se serait blessé pendant une altercation avec un coéquipier. On entend parler de combats pendant la pratique de temps en temps, mais c’est rare qu’on lit une histoire à propos d’un combat entre deux coéquipiers en dehors de la glace. Comme il y a eu une blessure, on devrait avoir plus de détails éventuellement.

C’est un dur coup pour Harding qui combat la sclérose en plaques. L’an passé, il dominait la LNH avec une moyenne de buts alloués de 1,65 et un % d’arrêts de 93,3% en 29 apparitions. Sa saison s’est arrêtée à cause d’un changement dans son traitement pour la maladie et il pensait pouvoir revenir au jeu cette année. Malheureusement, ce retour sera retardé.

Pour ce qui est du Wild, cette blessure libère leur goulot d’étranglement devant le filet. Ils vont avoir Niklas Backstrom devant le filet au début du camp et toujours selon Russo, le plan est maintenant de donner un essai à Ilya Bryzgalov qui a déjà démontré de l’intérêt (AJOUT : Bryzgalov a accepté un essai du Wild) et de signer Darcy Kuemper qui voulait absolument un contrat à un volet.


Les trois offres soumises à Ryan Johansen sont connues

Ryan Johansen

Les négociations entre Ryan Johansen et les Blue Jackets de Columbus sont houleuses. Aujourd’hui, Michael Arace, du Columbus Dispatch, a dévoilé les offres de contrat que les Blue Jackets ont fait et – qui sont encore sur la table – au clan Johansen via les propos du président de l’équipe, John Davidson.

Celles-ci sont assez faramineuses et, pourtant, le principal intéressé ne semble pas près de s’entendre avec les dirigeants de l’équipe. Columbus lui a proposé les trois offres suivantes : 6 M$ pour deux ans, 32 M$ pour six ans, 46 M$ pour huit ans.

Cependant, les deux clans ne se sont pas encore entendus. L’équipe veut un contrat de deux saisons à environ 3 M$ tandis que le clan Johansen souhaite un pacte de deux ans à environ 6 M$, selon certaines sources de personnes près du dossier.

De plus, Johansen serait même parti chez lui, soit dans sa résidence à Vancouver, puisqu’il n’est véritablement pas satisfait de la tournure de la situation.


Bobby Ryan aurait refusé une offre de 7 ans – 49 M$

bobby-ryan

Bobby Ryan aurait rejeté du revers de la main une offre de sept ans évaluée à 49 M$, selon ce que rapporte Don Brennan (Ottawa Sun). Même, le clan de l’attaquant de 27 ans et la direction des Sénateurs d’Ottawa auraient rompu les discussions à l’heure actuelle.

Par contre, un autre individu près du dossier a par sa part seulement confirmé la durée de l’offre proposé à Ryan, soit sept ans. Pour ce qui est du salaire total de 49 M$, rien n’est certain pour le moment.

Il y a environ deux semaines, les pourparlers entre les deux groupes étaient seulement au stade embryonnaire, mais Ryan avait l’intention de faire intensifier les discussions puisqu’il souhaite être ancré à Ottawa pour plusieurs saisons. Son désir de hausser le degré des dialogues était du fait qu’il venait tout juste d’arriver dans la capitale du Canada.

Ryan deviendra un joueur encore plus important pour la troupe de Paul MacLean alors que Jason Spezza a quitté via une transaction qui l’a envoyé avec les Stars de Dallas.


Une émission de télé-réalité suivra 8 femmes de joueurs de la LNH

Brown

La LNH aura sa version de Basketball Wives, une émission de télé-réalité qui suit des femmes de joueurs de la NBA. Selon ce que Puck Daddy a appris, l’émission commencera en février prochain sur le W Network. La première saison devrait avoir entre 8 et 12 épisodes.

Au total, il y aura 8 femmes de joueurs de la LNH qui seront suivies par des caméras. Les 2 seules qui sont confirmées pour l’instant sont Noureen DeWulf, la femme de Ryan Miller, et Nicole Brown qui est mariée au capitaine des Kings de Los Angeles. Il y aura également une femme d’un joueur des Leafs, mais on ne sait pas laquelle (peut-être Elisha Cuthbert).

La productrice de l’émission dit ne pas vouloir faire du contenu trashy, mais plutôt mettre l’accent sur les femmes qui s’occupent des familles de ces joueurs. Il faudra voir si c’est vrai, mais je serais surpris si la saison se déroulait sans qu’une controverse déborde dans le monde du hockey.


Aucune publicité sur les chandails de la LNH

canadiens-subway-pratique

La Ligue nationale de hockey ne permettra pas que les équipes placent des publicités sur leurs chandails. La LNH a déjà accepté auparavant, mais cette fois-ci, ce ne sera pas possible.

Pourtant, le fait qu’il y ait des pubs sur les uniformes des 30 clubs du circuit Bettman auraient permis d’amasser 120 M$ en profit. Néanmoins, le logo d’une marque sur les maillots de la LNH pourrait être vendu à 4 millions $ pour chacune des équipes.

Il ne s’agit pas d’une grosse nouvelle, mais quand même, c’est une décision de la LNH qui a son lot d’impacts autant sur la ligue elle-même que les formations impliquées.

Source : TSN


Danny DeKeyser signe un contrat de 2 ans – 4,375 M$ avec les Red Wings

Un autre contrat de transition s’est signé avec le début des camps d’entraînement qui approche dans la LNH. Après Devante Smith-Pelly, c’est au tour du défenseur Danny DeKeyser de signer son nom au bas d’un contrat de 2 ans. L’entente a une valeur de 4,375 millions, ce qui veut dire qu’il aura un impact de 2,1875 millions sur la masse des Red Wings.

Le défenseur de 24 ans n’a que 76 matchs d’expérience en carrière, mais il est très important pour le futur de la ligne bleue de Detroit qui n’a plus la profondeur des beaux jours. En carrière, il a 4 buts et 20 passes dans le circuit Bettman.

L’an dernier, il avait le pire Corsi parmi les défenseurs de Detroit qui ont joué plus de la moitié de la saison à 49,21% Toutefois, ce n’était pas catastrophique alors que seul Niklas Kronwall commençait moins souvent dans la zone offensive. C’est donc dire que malgré sa réputation offensive, les Wings se sont pas mal servis de DeKeyser dans des rôles défensifs et malgré ça, il a conservé un Corsi relativement respectable.


Devante Smith-Pelly signe un contrat de 2 ans – 1,6 M$ avec les Ducks

Devante Smith-Pelly était un autre joueur qui avait besoin d’un contrat de transition et qui n’avait pas d’entente avant l’arrivée du camp. Il a finalement réussi à s’entendre avec les Ducks sur un contrat de 2 ans d’une valeur de 1,6 millions tout juste avant le début du camp d’entraînement. Il aura donc un impact de 800 000$ sur la masse des Ducks.

Smith-Pelly était un choix de 2e ronde d’Anaheim en 2010 et il a joué 75 parties dans la LNH pendant son contrat de recrue. L’ailier gauche a obtenu 23 points pendant ces rencontres. Il s’est finalement établi dans le circuit Bettman à la fin de la dernière saison.

C’est une bonne entente pour les deux côtés. Les Ducks ont 2 ans de plus pour évaluer l’attaquant et pour continuer son développement alors que Smith-Pelly pourra montrer ce qu’il est capable de faire dans la LNH pendant ces 2 saisons. D’ailleurs, si jamais l’expérience Dany Heatley rate, il pourrait obtenir un rôle sur la 1ère ligne des Ducks, ce qui pourrait être excellent pour lui au niveau financier.