Suivez 25stanley sur Facebook!

Ryan O’Byrne se déniche une nouvelle équipe!

Ryan O'Byrne

L’ancien joueur des Canadiens de Montréal Ryan O’Byrne s’est trouvé un nouvel emploi. Après un passage avec le club de hockey Ambri-Piotta, le hockeyeur de 31 ans a signé un contrat de deux saisons avec le HV71, une équipe suédoise.

En 13 parties lors de la campagne 2014-2015, O’Byrne a récolté deux mentions d’aide, en plus de conserver un différentiel de -5.

Au moment de la saison 2013-2014, l’ex-Canadiens a porté les couleurs d’un club de la Ligue continentale (KHL), soit le HC Lev Prague.

La dernière fois qu’il a endossé un maillot qu’une équipe de la LNH, c’était en 2012-2013 alors qu’il avait enfilé l’uniforme de l’Avalanche du Colorado et des Maple Leafs de Toronto.


La lutte n’est pas toujours fake

Parfois, la lutte de la WWE est plus réelle que les lutteurs l’aimeraient. John Cena en a aprris à ses dépends lundi soir, lors du Monday Night Raw alors qu’il s’est fait explosé le nez par son adversaire Rollins.

cena

Il faut quand même donner crédit à Cena qui a décidé de poursuivre le programme original et continuer son combat pour un autre 5 minutes avant de couronner sa victoire. Il aurait bien pu décider de sauter à la conclusion immédiatement et coucher son adversaire, lui qui ne pouvait plus respirer de son nez.

via barstool


Sean Couturier signe une prolongation de contrat de 6 ans – 26 M$ avec les Flyers

Couturier

Même si Couturier était déjà sous contrat pour la saison 2015-16, les Flyers ont choisi de lui offrir une prolongation immédiatement. Il s’agit d’un contrat de 6 ans d’une valeur de 26 M$. Couturier aura un impact de 4,333 M$ sur la masse des Flyers. Ça nous indique qu’après la première année du contrat de transition de l’attaquant de 22 ans, la direction de Philadelphie était prête à s’entendre à long terme avec lui.

Couturier est utilisé dans un rôle ultra défensif qui lui convient bien à Philadelphie. Par contre, il bénéficiera grandement du départ de Craig Berube derrière le banc de l’équipe puisque celui-ci lui mettait beaucoup de pression inutile en ce qui concerne sa production offensive.

Avec 15 buts et 22 passes, Couturier n’a pas brisé de record l’an passé, mais considérant son rôle avec l’équipe, ce n’est pas mauvais. Pourtant, ce n’était pas suffisant pour Berube, qui le comparait à Patrice Bergeron (le meilleur de la ligue à ce niveau) en se demandant pourquoi Couturier ne pouvait pas faire la même chose. Cette prolongation hâtive nous montre que la direction de Philadelphie ne partageait pas l’avis de Berube dans ce dossier.

Structure salariale

2016-17 : 3,75 M$
2017-18 : 4 M$
2018-19 : 4,25 M$
2019-20 : 4,5 M$
2020-21 : 4,75 M$
2021-22 : 4,75 M$

Stats de Couturier

Couturier HERO


La signature de Drogba a permis à l’Impact de gagner la guerre médiatique contre le Canadien

DrogbaSemin

La ville de Montréal est définitivement hockey. Même en juillet, le Canadien domine les manchettes sportives, que ce soit à cause de l’entraînement estival d’un joueur ou de la signature d’un gars qui jouera dans le junior la saison prochaine. C’est toujours difficile pour l’Impact et les Alouettes d’attirer l’attention des médias et des fans sportifs québécois et c’est une des multiples raisons pour lesquelles la signature de Didier Drogba est énorme pour l’Impact.

L’équipe de Joey Saputo a non seulement été au cœur de l’action pendant plusieurs jours, mais ils ont aussi volé le spotlight au Canadien et à Semin au passage.

Selon Influence Communication, entre dimanche et mardi, Didier Drogba a attiré 4,5 fois plus d’attention médiatique au Québec qu’Alex Semin pendant la fin de semaine (de vendredi à dimanche). Même si on est dans la saison morte du Canadien (et que la différence de l’importance de ces deux signatures le justifie pleinement), cet écart est impressionnant.

Bien évidemment, cette différence n’est pas seulement présente au Québec. Au Canada, où une nouvelle de hockey vers la fin du mois de juillet est analysée sous tous les angles possibles, Drogba a eu l’avantage sur Semin alors qu’il a attiré 1,5 fois plus de couverture médiatique pendant les mêmes périodes.

Sans surprise, lorsqu’on sort du pays, l’écart devient ridicule. Drogba a attiré 7 fois plus de couverture internationale que Semin et si l’on exclue les États-Unis de ce chiffre, ça monte à 16 fois plus.

La domination s’étend jusqu’au monde du web. Pendant les mêmes périodes, le nouveau joueur du Canadien a à peine le quart des mentions Twitter de Drogba. La tendance internationale se poursuit aussi puisque 93% des mentions de Semin proviennent de l’Amérique du Nord alors que c’est seulement 41% pour le nouveau joueur de l’Impact.

Comme on peut le voir sur une carte publiée par Influence Communication, la signature du joueur de 37 ans a littéralement fait le tour du monde. Au point de vue marketing, cet impact médiatique vaut son pesant d’or et c’est ce qui fait en sorte que cette signature ne peut pratiquement pas être un échec pour la formation montréalaise.


L’Avalanche rendra hommage aux Rockies du Colorado avec leur nouveau chandail

844b25b0-353e-11e5-ab39-7716b2a3ffd4_CK9vGf9UEAA4XCY

L’Avalanche du Colorado accueillera un match extérieur cette saison. Cet événement fait en sorte qu’ils doivent sortir un chandail spécial pour cette rencontre. Normalement, dans ce cas-là, les équipes choisissent un chandail vintage qui rappelle une autre époque de la franchise. Malheureusement pour l’Avalanche, à moins d’y aller avec un chandail des Nordiques, cette option est inexistante pour eux.

Selon Icethetics, le site web qui se concentre sur les chandails de la LNH, l’Avalanche a plutôt opté pour un rappel de l’autre franchise qui a évolué au Colorado; les Rockies. Cette franchise a évolué au Colorado de 76 à 82 avant de déménager au New Jersey où ils sont devenus les Devils.

Pour ce chandail commémoratif, qui pourrait aussi être utilisé pendant d’autres matchs cette saison, l’Avalanche a adapté le logo des Rockies pour qu’il fit mieux avec les couleurs actuelles de l’équipe. Le design créé est assez cool et si la ligue ne scrap pas le chandail avec des numéros gigantesques comme on a vu avec les Kings et les Sharks la saison dernière, le résultat final pourrait être assez solide.

Via Puck Daddy


Les Penguins échangent Brandon Sutter à Vancouver avant de signer Eric Fehr

Les Penguins ont annoncé deux gestes qui vont aider la profondeur de l’équipe en fin d’avant-midi mardi. Tout d’abord, ils ont échangé Brandon Sutter ainsi qu’un choix de 3e ronde aux Canucks de Vancouver. En retour, ils ont obtenu Nick Bonino, le défenseur Adam Clendening et un choix de 2e ronde (ANA 2016). Les Penguins ont deux choix de 3e ronde pour le prochain repêchage et celui que les Nucks recevront sera le meilleur des deux.

Après cette transaction, les Penguins ont annoncé la signature d’Eric Fehr à un contrat de 3 ans d’une valeur de 6 M$. Il aura un impact de 2 M$ sur la masse salariale.

Même s’il est un bon centre de 3e trio, l’échange de Sutter devenait inévitable à cause du plafond salarial. Il a un impact de 3,3 M$ cette saison et il sera agent libre sans restriction à la fin de l’année. Il aurait probablement mérité une hausse salariale que les Penguins ne pouvaient pas lui donner. Ils devaient donc l’échanger avant de le perdre pour rien.

Nick Bonino prendra sa place dans l’alignement et il a encore deux saisons à jouer avant de devenir agent libre sans restriction et Clendening sera joueur autonome avec compensation à la fin de l’année. L’impact de 1,9 M$ de Bonino aide aussi Pittsburgh cette année parce qu’avec 11 attaquants, 8 défenseurs et 2 gardiens dans leur alignement, ils ont un peu moins de 2 M$ de libre sous le plafond salarial.

Cette transaction leur permet donc d’obtenir deux attaquants pratiquement pour le prix d’un, ce qui est excellent pour une équipe qui a des problèmes de profondeur récurrents. Pour les Canucks, le fait que Bonino soit inclus dans cette transaction est intéressant puisqu’il a été acquis en retour de Ryan Kesler et c’est ce gars-là que Sutter devra remplacer à Vancouver.

Stats de Sutter

Sutter HERO

Stats de Bonino

 

Bonino

Stats de Clendening

Stats de Fehr

 

Fehr HERO


Un écart de 1,65 M$ sépare Mike Hoffman et les Sénateurs

Mike Hoffman

Mike Hoffman aura une séance d’arbitrage jeudi prochain s’il ne parvient pas à s’entendre avec les Sénateurs d’Ottawa. Pour le moment, l’écart entre les deux clans est de 1,65 million $. Il s’agit d’une marge assez raisonnable, ce qui fait en sorte que les Sens et Hoffman pourraient encore conclure un pacte et ainsi éviter l’arbitrage salarial.

Le joueur sélectionné en 5e ronde au repêchage de 2009 demande un salaire annuel de 3,4 M$ tandis que le club ontarien veut le payer 1,75 M$ par saison.

L’homme de 25 ans a obtenu un total de 48 points en 79 rencontres durant la saison 2014-2015. Il a marqué 27 buts en plus d’être complice à 21 reprises.

Crédit photo : Lisa Gansky


Marcus Kruger attend encore après les Blackhawks

Alors que l’arbitrage salariale a permis à plusieurs équipes de régler leurs derniers problèmes contractuels au cours des derniers jours, Marcus Kruger, qui a évité ce processus pour signer une entente à long terme avec les Blackhawks, attend toujours son prochain contrat.

Dans un courriel envoyé au Chicago Tribune, l’agent de Kruger, J.P. Barry, a écrit que son client allait être patient avec le DG des Hawks pour lui permettre de faire de la place sous le plafond salarial. Par contre, Barry a ajouté que si la situation ne se réglait pas au cours du prochain mois, son client allait devoir accepter un contrat à court terme afin de revisiter cette situation lorsqu’il y aura de l’argent disponible pour l’attaquant de 25 ans.

Kruger a gagné 2 Coupes Stanley avec les Blackhawks et il joue un rôle capital sur leur désavantage numérique. Il est également au centre du 4e trio. En 23 matchs de séries cette année, il n’a obtenu que 2 buts et 2 passes, mais un de ces buts a donné la victoire aux Hawks en 3e prolongation dans le 2e match de leur série contre les Ducks. C’est un joueur de 4e trio de luxe et ce sont souvent ces gars-là qui écopent, donc il ne devrait pas recevoir une grosse augmentation de salaire après avoir gagné 1,4 M$ la saison dernière.

Présentement, Chicago n’a que 231 540$ de libre sous le plafond salarial et ils doivent encore se trouver un 7e défenseur (probablement Ville Pokka qui gagnera 925 000$ cette saison). Ils devront donc céder un autre contrat pour faire de la place sur la masse salariale et plus on avance dans la saison morte, plus ce sera difficile à faire pour Stan Bowman.

Stats de Kruger

Kruger HERO


Via The Score


Les Sabres ont renvoyé leur président

Ted_Black

Les Sabres en ont surpris plus d’un lundi midi en annonçant le départ de Ted Black, qui était le président de l’équipe depuis 2010. Black sera remplacé par Russ Brandon, qui occupe le même poste pour les Bills de Buffalo. Le propriétaire des Sabres, Terry Pegula, a donc consolidé les deux postes de président de ses franchises sportives.

Le départ de Black est surprenant puisque malgré leur saison de misère, les Sabres étaient au 13e rang de la LNH au niveau des foules moyennes pour leurs matchs locaux. Comme ils étaient seuls dans leur coin du classement, ça montre le support incroyable des fans des Sabres.

La plus grosse tache au dossier de Black fût l’horrible 3e chandail des Sabres qu’il avait approuvé. Ces chandails ont été catastrophiques du début à la fin puisque personne n’en a acheté. Encore pire, le surnom des partisans pour ce chandail était « sandwich à la merde ». À cause de ce fiasco, les Sabres ne porteront pas de 3e chandail avant 2020. Ce n’est probablement pas ce qui a causé son départ, mais c’est ce qui a fait le plus mal à sa réputation auprès des fans.


Contrat de 4 ans – 15,75 M$ pour Colin Wilson avec les Predators

Colin Wilson

Comme Derek Stepan, Colin Wilson a évité sa séance d’arbitrage. Alors qu’il devait rencontrer l’arbitre de la LNH mardi, le joueur de centre a signé une entente de quatre saisons évaluée à 15,75 M$ au total.

Wilson a été sélectionné au 7e rang au total lors du repêchage de 2008 par les Preds. La saison dernière, il a marqué 20 buts et a récolté 22 passes (42 points) en 77 matchs.

Crédit photo : predators.nhl.com