Suivez 25stanley sur Facebook!

Le nouveau studio de Sportsnet est impressionnant

Sportsnet 8

Lundi, Rogers a dévoilé son nouveau studio pour la diffusion des matchs de la LNH. Après avoir investi 1 milliard pour les droits de diffusion, Rogers a encore sorti le portefeuille pour que leurs analystes puissent parler des matchs dans un décor intéressant.

C’est Jeff Marek qui nous a donné un regard dans le nouveau studio alors qu’il a publié quelques photos  du dernier investissement de Rogers sur Twitter. Parmi ces investissements, on retrouve un écran géant qu’ils ont surnommé le Goliath parce qu’il est massif. Il reste à voir ce que ça va apporter aux analyses entre les périodes, mais pour l’instant, les employés semblent charmés.

On note aussi que le nouveau visage de Hockey Night in Canada, George Stroumboulopoulos a apporté ses chaises rouges qui étaient synonymes avec son ancien talk-show. On peut donc s’attendre à voir plusieurs discussions d’analystes qui se parleront face-à-face au lieu de derrière un bureau le samedi soir.


Evgeni Malkin pourrait manquer le début de la saison

Malkin

Le cas d’Evgeni Malkin est toujours un mystère. Le centre russe n’a pas encore patiné au camp d’entraînement des Penguins et il ne s’entraînait pas encore il y a 2 jours. Toutefois, on ne connait pas la nature de la blessure qui l’afflige.

Peu importe où il est blessé, c’est de plus en plus probable que Malkin ne soit pas dans l’alignement des Penguins lors de leur premier match de la saison le 9 octobre prochain. En fait, selon Damien Cox, c’est maintenant improbable que Malkin soit de cette partie à moins qu’il commence à patiner rapidement.

Ce serait une grosse perte pour Pittsburgh qui a échangé James Neal au repêchage l’an dernier et qui a perdu Beau Bennett pour 6 semaines à cause d’une blessure. Avec Malkin, c’est 3 gars de leur top 6 qui manqueraient à l’appel. Ça ferait très mal à une équipe dont la force se situait justement dans ces 2 premières lignes.


Les Bruins s’entendent finalement avec Krug et Smith

Les Bruins se sont entendus sur les termes de contrats identiques d’un an et 1.4 million $ avec le défenseur Torey Krug et l’attaquant Reilly Smith, tous deux agents libres avec restriction. Le club a annoncé ces signatures dans un communiqué publié sur leur site internet en matinée lundi.

Les deux joueurs de 23 ans avaient complété leur contrat de joueur recrue d’une durée de trois ans et n’étaient donc pas éligibles à l’arbitrage salarial (contrairement à Eller et Subban par exemple). Boston est aux prises avec une situation salariale peu favorable, eux qui sont au-dessus de la limite fixée par la nouvelle convention collective par une marge de 2.8 millions de dollars. Ils ont jusqu’au début de la saison pour transiger et respecter le plafond salarial.

Krug est un jeune défenseur offensif qui vient de connaitre une excellente saison recrue avec une récolte de 40 points dont 14 buts en 79 parties. C’est sans compter ses deux buts et 10 points en 12 matchs éliminatoires, faisant de lui le meilleur pointeur de son équipe en séries. Il était donc essentiel pour Chiarelli de le mettre sous contrat, d’autant plus que Boston a dû laisser partir quelques vétérans en raison de restrictions monétaires. On parle ici entre autre d’Iginla, Meszaros et Thornton.

Smith s’est quant à lui avéré être la pièce maîtresse de l’échange Tyler Seguin jusqu’à présent étant donné la saison en dents de scie qu’a connu Loui Eriksson (37 points dont 10 buts en 61 matchs). Ses 20 buts et 51 points en 82 matchs représentent un apport offensif impressionnant et inattendu pour un jeune homme qui n’avait jusque là compiler que de faibles chiffres offensifs (9 maigres points en 37 matchs à Dallas en 2012-2013). Les Bruins ne pouvaient simplement pas le laisser filer, lui qui complète le puissant deuxième trio des Bruins à la droite de Bergeron et Marchand.

Reste à savoir comment composera la direction de l’équipe à l’été 2015, eux qui font face à un véritable casse-tête salarial.


Les GoPro font leur arrivée dans la LNH

Selon AdWeek, la LNH va commencer à utiliser des caméras GoPro plus fréquemment cette saison. Les séquences vidéos obtenues seront principalement utilisées pour les publicités de la ligue, mais lors de matchs nationaux, (sur NBC ou Sportsnet) les analystes pourront avoir accès à ces séquences pour décortiquer un jeu.

C’est donc dire que techniquement, si P.K. Subban marque un but un samedi soir, on pourrait voir, pendant le match, ce que le joueur du Canadien voyait sur la séquence où il a marqué son but. Il faudra attendre de voir ces séquences pendant un match, mais ça pourrait être incroyable.

C’est la même chose pour Carey Price qui pourrait porter cette caméra cette saison. On entend souvent les commentateurs dire qu’un gardien avait la vue voilée sur une séquence et maintenant, on va pouvoir voir à quel point c’est le cas.

Pour l’instant, on ne sait pas quels joueurs porteront ces caméras cette saison, mais 12 joueurs auraient été choisis par la ligue lors de la journée média. Chez le Canadien, les 3 candidats sont Carey Price, P.K. Subban et Max Pacioretty. Il faudra seulement espérer qu’un de ces 3 a été choisi.

La seule autre question par rapport à tout ça concerne les caméras en tant que telles puisque ça pourrait être bizarre de voir des gars avec des GoPro sur leur casque. Toutefois, la compagnie teste présentement de nouvelles façons d’implanter ces caméras, notamment sur les chandails, et avec l’évolution rapide de la technologie, j’imagine que si c’est un problème, il se réglera rapidement au cours des prochaines années.

Via Next Impulse Sports


Jersey Foul // Mark Scheifele ou Mark Scheifefe?

Scheifele

Le centre de 21 ans, Mark Scheifele, est le futur centre numéro 1 des Jets depuis qu’ils l’ont sélectionné au 7e rang du repêchage de 2011. Il n’a joué qu’une saison dans la LNH, mais il a relativement bien fait avec 34 points en 63 rencontres l’an dernier. Il est bien aimé des fans des Jets qui espèrent qu’il fera partie d’un futur plus reluisant que ce qu’ils voient depuis que la franchise est revenue à Winnipeg.

Toutefois, il semble que cet espoir ne soit pas partagé par le lettreur de l’équipe qui a massacré le nom de famille de Scheifele pendant le match des Jets au Minnesota contre le Wild samedi.

Au lieu d’avoir son nom dans le dos, le jeune avait le nom Scheifefe sur son chandail. C’est des choses qui arrivent, mais souvent à des gars inconnus, pas à des joueurs qui représentent le futur de la formation. C’est vrai que le nom de Scheifele n’est pas le plus commun, mais ça ne devrait juste pas arriver dans la LNH.

Via The Score


Un lanceur de la MLB perd un bonus de 500 000$ à cause d’un délai de pluie

Phil Hughes est un lanceur de 28 ans qui évolue pour les Twins du Minnesota. Il a connu une excellente saison cette année alors qu’il a brisé le record pour le ratio de retraits sur les prises par rapport aux buts sur balles. Il a également obtenu des bonus de 250 000$ parce qu’il a franchi 180 manches et 195 manches de travail.

Mercredi soir, il lançait dans son dernier départ de l’année contre les Diamonbacks de l’Arizona. Apres 8 manches, il avait accordé 5 coups sûr et 1 point mérité. Il n’était qu’à un retrait de compléter sa 210e manche de la saison, ce qui lui aurait donné un bonus de 500 000$.

Toutefois, il n’a jamais pu retourner dans le match qui s’est terminé après 8 manches à cause d’un délai de pluie. C’est donc dire que le délai de pluie lui a littéralement coûté un demi million. En entrevue après le match, il a dit qu’il était au courant de cette situation, mais qu’il n’était vraisemblablement pas dû.

Les Twins ont tenté de l’aider en lui offrant de lancer comme releveur pendant un des 3 derniers matchs de la formation. Il a dit qu’il appréciait l’offre, mais il l’a refusé en disant que sa saison est terminée. C’est une situation vraiment bizarre puisque Hughes a été victime du sort, mais il ne semble pas trop s’en faire. Il faut dire qu’il a quand même empoché 8 millions cette année, donc il a peut-être moins besoin du 500 000.


Insider Trading // Les arbitres vont se concentrer sur l’obstruction des gardiens cette saison

TSN

Darren Dreger et Bob McKenzie étaient de retour à TSN pour vider leur sac à rumeurs jeudi soir. Avant et après et le segment, McKenzie a également envoyé quelques tweets intéressants, donc c’est le temps de voir ce que 2 des meilleurs informateurs de la ligue avaient à dire.

Focus des arbitres

Darren Dreger a parlé de l’impact du plus grand nombre de reprises vidéo sur le travail des arbitres. Cette année, la ligue ira à la reprise plus souvent pour voir si les buts marqués sont bons. Ça permettra aux arbitres de regarder un peu moins la rondelle pour plutôt s’attarder au jeu devant le filet. Cela devrait faire en sorte qu’on verra un peu plus de punitions pour obstruction sur le gardien de but cette saison.

Dreger a également mentionné que les juges de lignes ont mis l’accent sur la règle qui dit que si un joueur perd son casque, ils doivent arrêter le combat. Il faudra voir si cette tendance se transportera de la pré-saison aux vrais matchs toutefois.

Convention collective

McKenzie a discuté de la convention collective des arbitres qui est présentement à échéance. Selon l’informateur, il n’y a pas de lock-out ou de grève en vue. Les deux clans devraient en venir à une entente assez rapidement alors qu’il ne reste que quelques détails à régler. La ligue ne devrait donc pas avoir à compter sur des arbitres remplaçants.

Jordan Staal

L’attaquant était supposé faire partie de la chronique, mais les Hurricanes ont annoncé quelques minutes avant la diffusion que Staal allait devoir subir une opération pour sa fracture du péroné. Il devrait donc manquer 3 à 4 mois d’action. C’est un gros coup pour les Canes qui n’étaient déjà pas supposés dominer cette année.

Ryan Ellis

Quelques instants après la chronique, McKenzie a tweeté que Ryan Ellis avait signé un contrat de 5 ans avec les Prédateurs de Nashville. Le contrat a une valeur de 12,5 millions, ce qui veut dire qu’Ellis comptera pour 2,5 millions sur la masse de Nashville. Comme McKenzie le rapportait mardi, les deux clans avaient récemment commencé à discuter d’une entente à long terme après que les négociations pour un contrat de transition aient échoué.

Ryan Johansen

Il n’y a rien de nouveau de ce côté, mais McKenzie a parlé à plusieurs DG et agents par rapport à cette situation. Cette négociation leur rappelle beaucoup celle de Matt Duchene il y a 2 ans. Comme avec Duchene, les exécutifs consultés par McKenzie croient qu’il y a une entente possible de 2 ans dans ce dossier. Le salaire annuel estimé par ces décideurs était entre 3,5 millions et 3,75 millions. Présentement, les Jackets offrent 3 millions alors que Johansen en demande 4,75.

Todd Bertuzzi

On termine avec une faveur que Darren Dreger a fait à une de ses sources, Pat Morris, l’agent de Todd Bertuzzi. Selon Dreger, Bertuzzi est présentement en excellente forme, mais il attend toujours des offres de la LNH. S’il ne reçoit rien, ce sera la retraite pour lui.


Il n’y aura plus de produits Apple chez les Clippers

En août dernier, Steve Ballmer a acheté les Clippers de Los Angeles, de la NBA, pour la somme de 2 milliards. Ballmer a passé sa carrière avec Microsoft où il a succédé à Bill Gates comme président en 2000 et c’est là qu’il a fait sa fortune. Ça fait de lui un gars loyal à la compagnie qu’il a quitté récemment.

Une histoire de Reuters rapporte que cette loyauté commence à toucher les Clippers qui seront maintenant une organisation qui travaille avec Microsoft. Ça veut dire que les produits Apple ne seront plus les bienvenus dans les édifices des Clippers. Par exemple, les Ipads utilisés présentement feront place à des Surfaces.

On ne sait pas trop ce que ça veut dire pour les employés qui ont des Iphone, mais Ballmer a laissé sous-entendre qu’ils disparaîtront éventuellement. Toutefois, il ne veut pas être dans le chemin. Il a donc dit à son coach, Doc Rivers, qu’il allait faire la transition pendant la saison morte.

C’est une situation fascinante. C’est normal qu’un propriétaire veuille implanter ce sur quoi il a travaillé toute sa vie dans sa nouvelle organisation, mais la technologie a tellement un gros rôle à jouer dans les équipes sportives de nos jours que ce genre de changement qui serait mineur si l’on parlait d’un propriétaire de chaînes de restaurants par exemple, devient énorme lorsqu’on parle de produits utilisés si souvent par les exécutifs et les joueurs.

Via Deadspin


Les joueurs ont demandé que les entraîneurs soient aussi mis à l’amende pour des plongeons

Plekanec

La LNH commencera à mettre à l’amende les plongeurs répétitifs cette année. Toutefois, les joueurs ne seront pas les seuls qui seront punis par le nouveau système. À partir de la 4e amende, les entraîneurs devront également commencer à sortir le portefeuille.

Selon Don Maloney, le DG des Coyotes qui est aussi sur le comité qui a ajouté ces nouveaux règlements, ce sont les joueurs qui ont poussé pour les amendes aux entraîneurs puisqu’ils ont suggéré que certains coachs encourageaient leurs joueurs à plonger pour aller chercher des punitions supplémentaires. Les joueurs ne voulaient pas être les seuls à être punis pour quelque chose qui était suggéré par leur entraîneur.

C’est intéressant puisque cette règle pourrait pratiquement être nommé la règle Therrien. L’entraîneur du Canadien a la réputation d’être un coach qui encourage ses joueurs à plonger. Ça date de son passage avec les Penguins et le parcours du Canadien en séries l’an dernier ne l’a pas aidé de ce côté. Ce sera donc intéressant de voir si le Canadien sera une des équipes les plus punies par ce système et si l’entraîneur du Canadien demandera à son équipe de changer son style pour arrêter d’alléger son portefeuille.

Via PHT


Le Maple Leaf Square sera désormais nommé le Ford Square

Ford Square

Le Maple Leaf Square est le coin où les partisans des Leafs se rejoignent pour écouter le match quand l’équipe est en séries. Il n’est donc pas souvent utilisé, mais quand il l’est, on le voit sans cesse à CBC et dans le bulletin de nouvelles.

Cette diffusion fait en sorte que la direction des Leafs s’est rendu compte qu’ils pourraient faire de l’argent en vendant les droits pour le nom de la place. C’est ce qu’ils ont fait en vendant les droits à la compagnie de voitures automobiles Ford. L’endroit sera donc désormais connu sous le nom de Ford Square.

Normalement, il n’y aurait pas de problèmes. Toutefois, les Leafs ont oublié de prendre en compte que la majorité des gens qui vont voir ça ne vont pas penser à la compagnie, mais plutôt au maire Rob Ford. Ford fait couler tellement d’encre avec ses niaiseries qu’il est devenu un automatisme lorsqu’on pense à Toronto. Il ne sera plus maire sous peu, mais pendant les années qui suivent, le nombre de personnes qui vont se demander si le nom est en son honneur va être incroyablement élevé.

Via Globe and Mail