Suivez 25stanley sur Facebook!

La fin de la LNH à TSN

TSN

Hier après-midi, on vous parlait de la négociation entre la LNH et les réseaux de télévision canadiens pour leur prochain contrat de télédiffusion. Cette nouvelle nous disait que la ligue était prêt d’une entente avec 3 réseaux pour les droits de télédiffusion au Canada. Il s’agissait de CBC, Sportsnet et TSN.

Or, cette nuit, Bob McKenzie a annoncé que la ligue allait finalement conclure une entente avec Sportsnet et CBC. Cela laissera donc TSN sans match d’hockey (à part les quelques matchs qu’ils présentent à TSN-Habs).

Ce n’est pas une si grande surprise puisque les rumeurs sur ces négos nous disaient déjà que TSN semblait radin, et ce, malgré l’ajout de matchs disponibles sur la table. Il semble bien que Sportsnet et CBC en aient profité pour unir leurs efforts et sortir TSN de la partie pour les 12 prochaines années.

C’est dommage, car TSN offrait la meilleure couverture de la LNH, et de loin. Ils concentreront donc ce talent sur les mondiaux juniors et ce ne serait pas surprenant de voir la LCH aller à TSN lorsque le contrat de Sportsnet viendra à échéance.

Toutefois, il y a certainement du talent qui va quitter TSN. Les candidats les plus logiques pour un départ sont Gord Miller, Ray Ferraro, Darren Dreger, Pierre Lebrun, James Duthie et Aaron Ward. Ces gars-là pourraient tous aller vers CBC, Sportsnet ou même NBC aux États-Unis.

Je m’attends à ce que McKenzie reste avec TSN puisqu’il a déjà déclaré qu’il prendrait sa retraite comme employé de TSN et que celle-ci s’en vient vite. Le réseau peut l’utiliser pour les mondiaux juniors, le repêchage et c’est encore le meilleur pour les scoops. Ce serait donc surprenant de le voir partir.

Ce qui est bien dans tout ça, c’est qu’il y a du talent ailleurs qui aura peut-être droit à plus de visibilité. Je pense notamment à Jeff Marek et Nick Kypreos à Sportsnet alors qu’Elliotte Friedman, de CBC, devrait devenir le journaliste numéro 1 au Canada après le départ de McKenzie.

On ne connait pas les impacts de ce contrat sur les droits francophones, mais une chose est certaine, l’arrivée de TVA Sports dans le décor est de plus en plus plausible, malgré ce que certains d’entre vous en pensent.


TVA Sports force RDS à payer plus cher pour les droits de la LNH

Cherry 3

Le contrat actuel de télédiffusion de la LNH au Canada vient à échéance à la fin de la saison 2013. Ça veut dire que les réseaux négocient présentement avec la ligue pour le nouveau contrat. Chris Botta, du SportsBusiness Journal, nous a offert les détails des négociations jusqu’à maintenant.

Dans ce texte, on apprend plusieurs choses. Tout d’abord, la ligue veut imiter le contrat américain en concluant une entente de 10 ans. Du côté francophone, RDS devra payer plus de 50 millions par année pour les droits de la LNH. Dans le contrat actuel, RDS paie 30 millions. On peut donc dire que c’est une augmentation considérable et Botta considère que c’est parce que TVA Sports est arrivé dans les négociations et a forcé le Réseau des Sports à sortir le portefeuille.

De plus, ce montant n’assure pas le fait que RDS obtienne les droits exclusifs de la LNH. En effet, selon Botta, TVA Sports est présentement en train de négocier pour une partie du gâteau. C’est certain que RDS va rester le partenaire majoritaire, mais TVA pourrait bien réussir à soutirer quelques matchs.

Ces matchs pourraient être des matchs de série qui jouent présentement à RDS2 ou RDSInfo. Ce serait surprenant de voir TVA Sports voler des matchs du Canadien, mais très plausible de les voir voler quelques séries pour créer une audience de hockey.

Du côté anglophone, CBC va rester le partenaire majoritaire, mais perdra quelques matchs. La priorité des deux camps était de garder Hockey Night in Canada intact et ce sera le cas. Par contre, CBC devra payer alors que leurs coûts annuels passeront de 121 à 175 millions. De plus, ils perdront le match des étoiles ainsi qu’une série de 1ère ronde et une finale de conférence. Toutefois, ils garderont leur priorité de choix sur les séries qu’ils diffuseront.

Présentement le favori pour prendre ces matchs abandonnés par la CBC est TSN. Toutefois, Sportsnet est dans la course et ce ne serait pas surprenant qu’ils en ressortent avec une série. De plus, Sportsnet pourrait gagner un nouveau forfait que la ligue offre. Après les matchs du mercredi de TSN et ceux du samedi de CBC, la ligue veut créer une tradition le dimanche alors que chaque semaine, une équipe canadienne jouera en soirée. Pour l’instant, Sportsnet est le réseau favori pour gagner ce forfait. Sportsnet et TSN pourraient payer plus de 175 millions à la ligue par année pour ces rencontres.

Ce nouveau forfait de Sportsnet veut donc dire qu’on aura plus de matchs du Canadien le dimanche soir à partir de l’an prochain…


Steven Stamkos est superhumain

Stamkos

Il y a deux semaines, Steven Stamkos s’est fracturé le tibia en fonçant dans le poteau dans un match contre les Bruins de Boston. Aujourd’hui, Stamkos s’est adressé aux médias pour la première fois depuis sa blessure et il avait de bonnes nouvelles.

En effet, Stamkos est arrivé à la conférence de presse sans béquille ou botte protectrice. Bien évidemment, il boitait un peu, mais ce n’était rien de bien grave considérant sa blessure. Deux semaines après sa fracture, c’était déjà une bonne nouvelle en soi. De plus, Stamkos a déjà commencé son processus de réhabilitation et il se déplace comme une personne normale dans sa vie de tous les jours, ce qui est un excellent signe pour lui.

Stamkos a dit que son but est de revenir quelques matchs avant la pause des Olympiques pour être en forme avant sa participation au gros tournoi. S’il réussissait cela, ce serait un retour tout simplement incroyable et ça prouverait qu’à 23 ans, il est un des joueurs les plus en forme dans la ligue.

Le centre du Lightning a déclaré qu’il se souvient très bien de l’incident et que sa réaction qui a suivi la collision immédiatement exprimait plus de frustration que de douleur.

De son côté, le DG du Lightning et celui qui s’occupe d’Équipe Canada, Steve Yzerman, a mentionné que ça ressemble pas mal au meilleur scénario possible dans le cas de Stamkos. Ce scénario voyait un retour du centre 3 mois après sa blessure, ce qui nous amènerait au 11 février, juste à temps pour les Olympiques.

Vous pouvez écouter la conférence de presse complète ici.


Daniel Brière et Ryan White se distinguent par leur utilisation

ODst

Depuis le début de l’année, plusieurs partisans se plaignent de l’apport offensif de Daniel Brière. Il est vrai qu’avec 7 points en 14 matchs alors qu’il compte pour 4 millions sur la masse salariale, ses performances sont décevantes au premier coup d’œil.

Toutefois, c’est simplement le cas parce que Brière n’a pas un rôle de marqueur chez le Canadien de Montréal piloté par Michel Therrien. En fait, si on se fie à leurs déploiements, Brière à un rôle qui ressemble pas mal à celui de Ryan White.

En effet, en ce moment, les deux joueurs du CH font partie du top 15 de la ligue au niveau des mises au jeu en zone défensive par rapport à celles en zone offensive. C’est donc dire qu’ils sont dans les 15 joueurs qui commencent le plus souvent dans leur zone défensive.

Ce classement nous indique que Therrien utilise ces 2 gars-là comme des joueurs à caractère défensif. Ce n’est rien de surprenant dans le cas de White puisque c’est son rôle avec le club depuis qu’il est arrivé.

Toutefois, dans le cas de Brière, je suis pas mal certain que Michel Therrien est le seul québécois qui le considère comme un joueur défensif. C’est bel et bien son utilisation avec le CH cette année, et ce, même si ce n’est pas un rôle qu’il a rempli au cours de sa carrière. Je serais curieux de voir les résultats d’un vox pop qui demande aux fans de juger le rôle de Brière au sein du tricolore. Les résultats risquent pas mal de divaguer de la réalité…

Il faut dire que Brière fait bien dans son rôle alors qu’il conserve un % Corsi de 49,3%, ce qui est autour de la moyenne de l’équipe. Étant donné son utilisation, le fait qu’il soit dans la moyenne de l’équipe est excellent pour le petit attaquant du club.

En effet,  ça veut dire que Daniel crée autant de temps de possession en zone offensive que la moyenne du club alors qu’il est un des joueurs qui commence le plus souvent en zone défensive dans la LNH. Ce n’est pas le genre de performance qui devrait décevoir les fans, et ce, même s’il gagne un gros 4 millions cette année.


Les règlements pour compliquer la tâche des gardiens ne fonctionnent pas

ovechkin-lundqvist

En début de saison, on a beaucoup parlé des changements que la ligue a imposé aux équipements des gardiens de but. Le but du règlement était de créer plus d’attaque et plus de buts. Avec le même objectif en tête, la ligue avait diminué la profondeur des filets pour créer plus de place en arrière des buts. Cet espace était là pour laisser plus de place aux attaquants pour installer le jeu en zone adverse.

Malheureusement pour la LNH, ça n’a pas fonctionné. Avant les matchs de vendredi, les gardiens conservaient un % d’arrêts de 91,5%, ce qui serait un record dans l’histoire de la ligue. Avec un quart de la saison de joué, ce ne serait pas surprenant que ce % reste à ce niveau et que le record soit brisé.

Disons que ce n’est pas le genre de records que la ligue voulait battre cette année…


Semyon Varlamov accusé de voies de fait au 3e degré

Semyon Varlamov, starting goaltender for the Colorado Avalanche, appeared in court

Après s’être rendu à la police il y a déjà quelques semaines, Semyon Varlamov a finalement été accusé pour les incidents qui ont eu lieu chez lui en fin octobre. Il a été accusé de voies de fait au 3e degré. Les accusations de kidnapping qui étaient possibles ont finalement été abandonnées.

Au Colorado, les voies de fait au 3e degré sont décrits comme un assaut qui n’a pas besoin d’être voulu, mais qui cause des blessures à la victime. C’est une accusation qui comporte plusieurs possibilités en termes de longueur de la sentence.

Un cabinet du Colorado décrit les voies de fait au 3e degré comme une accusation qui est souvent portée dans des altercations physiques mineures qui ne causent pas de blessure apparente à la victime, mais qui lui cause de la douleur. Toujours selon le même cabinet, c’est une accusation très commune dans les cas de violence domestique.

Selon la porte-parole de la police, Varlamov ferait face à 2 années de prison s’il était trouvé coupable. Également selon la porte-parole, c’était impossible de prouver le kidnapping sans doute raisonnable et c’est pour cela qu’ils ont laissé tomber l’accusation.

Varlamov devra se présenter en cour le 2 décembre à 8h30 du matin, heure locale. L’Avalanche joue son dernier match avant cette date le 30 novembre à la maison. Le match suivant est le 5 décembre à Edmonton.


John Tortorella commence à être désespéré à Vancouver

Tortorella

Les Canucks de Vancouver ne connaissent pas le début de saison souhaité sous leur nouvel entraîneur, John Tortorella. Ils sont présentement en 5e position dans la division Pacifique et cela les place en dehors des séries. En plus, ils n’ont gagné que 3 de leurs 10 derniers matchs.

Bien évidemment, cette mauvaise passe force l’entraîneur des Nucks à modifier ses trios constamment en attendant de trouver la recette du succès. Lorsque les journalistes l’ont questionné à propos de ses dernières lignes, Tortorella y est allé d’une réponse qui rappelle qu’il n’a pas peur d’être franc. « We’re just throwing shit at the wall hoping something sticks.« 

Traduction française : « On fait juste lancer de la marde sur le mur pour voir ce qui va coller. » Disons que ce n’est pas le genre de commentaire qui va aider la base de partisans paranoïaque des Canucks de Vancouver à relaxer pendant cette saison difficile.

Également, je ne suis pas certain que les joueurs vont être contents d’entendre leur entraîneur dire qu’il n’a aucune idée de ce qu’il fait. Peut-être qu’ils vont apprécier l’honnêteté, mais s’ils veulent être rassurés que la situation s’améliorera, ce n’est pas ce genre de commentaire qui va les aider.


Un hockey indestructible bientôt dans la LNH?

Colt12

Le hockey que vous voyez ci-dessus est le bâton d’hockey Colt, un bâton qui pourrait révolutionner la planète hockey sous peu selon selon son créateur, Daniel Palumbo. L’étudiant en administration dans une université torontoise croit avoir trouvé la solution aux hockeys qui se fracassent lors d’un match.

L’étudiant âgé de 20 ans a trouvé la solution en travaillant avec Integran Technologies, qui s’occupe de fabriquer des produits métalliques qui vont dans l’espace et qui sont utilisés dans le domaine médical. Ils ont également travaillé sur une balle de ping-pong qui ne perd jamais sa forme et qui est aussi légère que les balles normales.

C’est en voyant ce produit que Palumbo a eu l’idée d’adapter l’idée pour les bâtons d’hockey. Il s’est parti un KickStarter qui lui a permis d’amasser 100 000$ pour développer son produit avec Integran.

La solution qu’ils ont trouvé est plutôt simple. Ils ont renforcé le dernier tiers du shaft en plus de la palette avec un nano-métal qui n’affecte pas le poids du hockey tout en évitant que celui s’abîme à force de recevoir des coups répétitifs.

Ils ont testé le bâton et ont bien aimé les résultats qu’ils ont obtenu alors qu’ils ont trouvé qu’ils pouvaient patiner sur la palette et que celle-ci ne serait pas affecté. Ils ont également tenté 1000 slap shots à l’heure pendant 10 000 heures et le bâton était intact. Un gars a même essayé de casser le bâton contre les poteaux du but, mais ce fut sans succès. 

Comme le matériel est unique à Integran, les compagnies de bâton ne peuvent pas imiter le produit pour l’instant. Palumbo a déjà vendu son bâton à 7 joueurs de la LNH qui devraient recevoir le produit vers le milieu du mois de décembre. Dave Nonis, DG des Leafs, a également essayé le produit. Ensuite, Palumbo prévoit produire le hockey pour le vendre au prix de 269,99$ au public, ce qui est un prix semblable aux hockeys de composite.

Si le hockey passe le test des joueurs de la LNH, il gagnera très rapidement en popularité, tant dans la ligue que dans le hockey mineur. Vous pouvez être certains que les compagnies qui produisent présentement des hockeys de composite vont suivre ce dossier de près.

Merci à David pour la passe sur la palette.

N.B. Il ne reste que 10 jours pour participer au mégaconcours 25stanley. On fait tirer des billets pour aller voir une game du Habs et un souper avec le président de Flames, Brian Burke. Participez ici.


R.I.P. Maurice Mad Dog Vachon

242935-colore-lutteur-quebecois-maurice-mad

R.I.P. Maurice Vachon, aussi connu sous Mad Dog en tant que lutteur professionnel, né à Ville-Émard le 14 septembre 1929, est décédé ce matin à l’âge de 84 ans.

J’en profite pour vous partager quelques infos de sa vie que j’ai ramassées sur Wikipédia :

Maurice Vachon s’initie à la lutte amateur dès l’âge de 12 ans. Il représente le Canada aux Jeux olympiques de Londres en 1948 et termine au 7e rang dans la catégorie des78 kilos. Il participe ensuite, en 1950, aux Jeux du Commonwealth, où il remporte la médaille d’or.

Sa carrière professionnelle débute dans les années 1950. Son surnom de « Mad Dog » lui est octroyé par Don Owen, un promoteur de Portland, en Oregon, au terme d’un combat pendant lequel il s’en est pris non seulement à son adversaire, mais aussi à l’arbitre et à un policier.

Dans les années 1970, Maurice Vachon et son frère Paul livrent des combats épiques aux « frères » Leduc. Ces combats font courir les foules et plus de 17 000 personnes se déplacent pour voir les quatre hommes en découdre dans une cage. Mad Dog a livré plus de 13 000 combats dans sa carrière.

En 1987, il est victime d’un grave accident de la route qui force l’amputation de sa jambe droite sous le genou. Quelque 40 000 admirateurs, dont le premier ministre du Canada, Brian Mulroney, lui envoient des vœux de prompt rétablissement. Mais sa popularité ne se dément pas et, après sa retraite, il joue dans des publicités, il participe à des émissions de télévision, il écrit sa biographie et il réalise un album de rap en français.

Maurice Vachon a été introduit au Hall of Fame de la WWE le samedi 27 mars 2010. Maurice Vachon est décédé le 21 novembre 2013 vers 4 heures à sa maison d’Omaha au Nebraska.

Publicité Labatt Maurice Mad Dod Vachon

*

Sa carrière en bref

*

Discours de Mad Dog lors de son intronisation au temple de la renommée de la WWE


La LNH veut améliorer son système de reprises

flo - njd

Darren Dreger, l’insider de TSN, rapporte que la LNH est présentement en train d’explorer les façons possibles pour améliorer le système de reprises vidéos de la ligue pour les buts controversés.

Après avoir étudié des systèmes de type Hawk-Eye comme ceux utilisés au tennis, la ligue s’est rendu compte que ça ne fonctionnerait pas au hockey et qu’elle avait besoin de quelque chose d’autre pour l’aider à déterminer si la rondelle avait complètement traversé la ligne lorsque les caméras actuelles ne donnent pas la réponse.

Selon Dreger, la ligue rencontrera les dirigeants d’une compagnie qui dit avoir trouvé le moyen d’insérer une caméra dans les poteaux des buts. Ces caméras permettraient à la ligue d’avoir des angles supplémentaires sur ces jeux.

Si jamais ce système venait à échouer ou ne donnait pas suffisamment de résultats, la ligue envisagerait d’autres options. Parmi ces options, on retrouve notamment des senseurs dans les rondelles avec un suivi informatique.

Toutefois, la ligue a spécifié au journaliste de TSN qu’elle n’adoptera pas une technologie tant que celle-ci n’offrira pas des résultats parfaits dans tous les cas controversés.