Suivez 25stanley sur Facebook!

Steven Stamkos est sur la bonne voie

Stamkos

Bonne nouvelle pour Équipe Canada ! Steven Stamkos est en avance sur son horaire de réhabilitation et pourrait bien revenir au jeu avant les Jeux olympiques selon Darren Dreger.

Le jeune attaquant a même encerclé une date autour de son calendrier alors qu’il souhaite revenir au jeu le 6 février contre les Maple Leafs de Toronto. Ce qui semblait farfelu lors de sa blessure semble maintenant très possible.

Présentement, il fait du vélo et travaille sur du core training. Il travaille également pas mal avec Gary Roberts, qui l’aidera avec son cardio lors de la pause de Noël.

C’est une excellente nouvelle pour Équipe Canada alors qu’ils auront droit de nommer leur alignement le 7 janvier, ce qui veut dire qu’ils auront le temps de suivre le rétablissement de Steven Stamkos. Il y a donc de bonnes chances qu’il fasse partie de l’équipe à Sotchi.

Les seuls perdants dans l’histoire sont les Maple Leafs de Toronto qui sont présentement dans un mois de décembre complètement fou et qui auront à affronter Stamkos qui voudra se prouver en février.


Les Sabres sont incapables de protéger une avance

jumbo-sabres

On le sait, depuis le début de la saison, les Sabres de Buffalo sont carrément minables. Ils sont au dernier rang du classement de la LNH et ce n’est même pas proche.

Toutefois, les Sabres ne sont pas seulement mauvais au classement. Ils le sont aussi lorsqu’ils marquent le premier but dans le match. En effet, ils sont également au dernier rang en ce concerne leur fiche lorsqu’ils marquent le premier but. Ce n’est rien de surprenant… jusqu’à ce qu’on voit leur fiche.

Lorsqu’ils marquent le premier but, les Sabres ont une fiche de 0-4-1. C’est donc dire qu’ils n’ont jamais gagné un match en marquant le premier but cette saison. C’est incroyable lorsqu’on constate que les équipes qui sont au milieu de la ligue au niveau de cette statistique gagnent plus de 73% des matchs où ils marquent en premier.

L’Avalanche du Colorado est co mplètement à l’opposé des Sabres de ce côté. L’équipe dirigée par Patrick Roy a gagné les 17 matchs où ils ont marqué le premier but. Ce n’est pas surprenant que l’équipe qui est dirigée par le meilleur gardien de tous les temps excelle à protéger une avance, mais c’est quand même une fiche très impressionnante.

Pour en revenir aux Sabres, c’est carrément pathétique qu’ils marquent le premier but aussi peu souvent (5 fois en 28 matchs) et qu’ils n’aient jamais gagné lorsqu’ils ont marqué ce but. On assiste vraiment à une saison historique à Buffalo et ce n’est pas dans le bon sens du terme.


Le chandail que le Wild a fait pour Jimmy Buffett est horrible

Wild

Ce soir, le chanteur Jimmy Buffett a un concert au XCel Energy Center, l’aréna du Wild du Minnesota. Pour l’occasion, le Wild a décidé de confectionner un chandail spécialement pour le chanteur. Buffett est reconnu pour son style unique qui incorpore énormément de styles fleuris et le Wild s’en est inspiré pour créer cette horreur.

Je suis certain que le chanteur va apprécier parce que ça ressemble à ce que lui et la majorité de ses fans portent. Toutefois, ce sont probablement les seuls qui vont trouver ce chandail acceptable.

Ceci étant dit, ne vous inquiétez pas, ce chandail ne sera pas mis en vente et il ne devrait pas y avoir plus d’une copie fabriquée. On les verra encore moins sur une glace de la LNH et c’est une bonne chose, car les joueurs en auraient entendu parler jusqu’à la fin de leur carrière.

Ce n’est pas la première fois que l’on parle de Buffett sur le blog alors que Patrick Kane avait amené la Coupe Stanley à un de ses concerts cet été.


Les Kings et les Ducks dévoilent leurs chandails pour le match extérieur

Kings-Ducks

Le 25 janvier prochain, les Ducks d’Anaheim affronteront les Kings de Los Angeles au Dodger Stadium. Il s’agira d’un des nombreux matchs extérieurs que la ligue organise cette année. Aujourd’hui, les deux clubs ont dévoilé leurs chandails pour le match en question.

Les Kings y sont allés avec un style assez intéressant alors que le chandail est gris et noir. Pour les Ducks, on a voulu honorer le comté local en y allant avec le Orange du fameux Orange County. On retrouvera même les initiales sur l’épaule du chandail où l’on retrouve L.A. sur le chandail des Kings.

Ça va être bizarre de ne pas retrouver de chandail blanc, mais les couleurs sont assez différentes pour qu’on puisse identifier les deux équipes correctement lors du match.

Alors, ces chandails passent ou cassent?


La fois où Brett Hull a empêché Sean Avery de parler à Joe Sakic

1-sean-avery

The Hockey News a ressorti une histoire qui date de 2001-2002 dont on n’avait jamais entendu auparavant. À ce moment là, les Wings et l’Avalanche étaient au cœur d’une rivalité intense alors qu’ils se battaient pour le sommet de la conférence de l’Ouest.

C’était aussi la saison recrue de Sean Avery alors que celui-ci évoluait pour les Red Wings de Detroit. Même à un jeune âge, Avery était déjà reconnu pour son trashtalk incessant.

Lors d’un match contre le Colorado, Joe Sakic avait une mise au jeu près du banc des Wings. Alors qu’il s’approchait du banc, Sean Avery s’est levé pour écœurer Sakic.

Dès qu’Avery s’est levé, Brett Hull, alors avec les Red Wings, a agrippé le chandail d’Avery pour le ramener sur le banc. Après cela, Hull a simplement dit à Avery qu’il n’avait pas de droit de parler à M. Sakic. C’était le cas parce qu’il n’avait pas mérité le droit de parler au joueur de l’Avalanche selon Brett.

Selon Hull, peu importe ce qu’Avery allait dire, ça n’allait pas valoir la peine. Le vétéran des Wings dit que, malgré leur rivalité, les joueurs des Wings respectaient les joueurs de l’Avalanche et qu’il ne croyait pas vraiment aux bienfaits du trashtalk de toute façon.

Comme quoi, le comportement de Sean Avery semble avoir posé problème dès le début de sa carrière dans la LNH. C’est aussi un rappel que « Le code » existe bel et bien dans la LNH et que les recrues ne peuvent pas faire tout ce qu’ils veulent dès leur entrée dans la ligue.


LA statistique du match #28 des Canadiens

Desharnais, Pacioretty et Spacek

Cette année, le 25stanley vous offre, après chaque match du CH, une statistique dont on parle moins ailleurs, mais qui nous saute aux yeux par rapport au match de nos Glorieux de la veille. Parfois, ce sera une statistique avancée alors qu’à d’autres moments, ce sera une statistique un peu plus classique. En plus cette photo nous permet de nous rappeler de l’ère Spacek.

Lundi soir, les Devils du New Jersey ont perdu 3-2 contre le Canadien de Montréal dans un match où la victoire a été acquise grâce au travail de Carey Price. En effet, les Devils ont eu l’avantage pendant la majorité du match, mais le gardien du CH leur a permis de rester dans le match.

Toutefois, il n’y a pas que Price qui a permis au CH d’arracher cette victoire. Le trio Desharnais-Pacioretty-Gallagher a fait du gros travail pour le tricolore. Ils n’ont pas marqué à 5 contre 5, mais ils ont réussi sur l’avantage numérique.

En plus, les gars ont bien joué à 5 contre 5. En effet, Desharnais et Pacioretty sont les deux seuls joueurs du Canadien qui ont atteint le plateau du 50% au niveau du % Corsi. Ça veut dire que ce sont les deux seuls joueurs du club qui ont créé autant d’attaque que ce qu’ils ont alloué aux Devils lorsqu’ils étaient sur la glace à 5 contre 5.

Brendan Gallagher a terminé au 3e rang du club au niveau de cette statistique avec un % Corsi de 48,3%. De plus, le petit attaquant de Montréal a attiré les deux punitions que les Devils ont pris pendant la rencontre en forçant Ryder à le retenir et Zubrus à l’obstruer.

C’est donc dire qu’il a donné du trouble aux attaquants adverses toute la soirée tout en faisant partie du meilleur trio du Canadien. Lorsque ce trio était sur la glace, le % Corsi du CH augmentait de plus de 20%. C’est une amélioration considérable.

Le trio a réussi cela sans être favorisé aux mises au jeu par leur entraîneur. Ils ont eu autant de mises au jeu offensives que de mises au jeu défensives (3). La grande majorité de leurs présences sur la glace commençaient en zone neutre ce qui n’influence donc pas les statistiques de possession d’une façon ou d’une autre.

Il faut dire que le jeu offensif des Devils cadre parfaitement dans le style de jeu de Desharnais et Pacioretty. Les deux gars ont profité de cette « avantage » tactique pour sortir un bon match et aider Carey à traîner le club vers une victoire qui n’était pas facile à obtenir.


L’évolution des foules des Coyotes pour les 5 dernières années

Coyotes

Le graphique ci-dessus nous montre l’évolution des foules des Coyotes de Phoenix au cours des 5 dernières années. Comme vous pouvez le voir, on y retrouve une certaine tendance année après année.

Chaque année, le premier match est à guichet fermé et ça se gâte par la suite. La saison finit toujours avec un crescendo alors que les gens de Glendale ont droit à une course pour les séries et ça parait dans les ventes de billets.

C’est aussi intéressant de noter que les creux des deux dernières années sont considérablement plus hauts que ceux des années précédentes. C’est un signe que la situation s’améliore lentement, mais surement.

Parlant de signe encourageant, il n’y a pas de doute que les chiffres d’assistance remontent plus rapidement cette saison. L’équipe vend plus de billets présentement que lors de la fin de leurs 3 dernières saisons de 82 matchs alors qu’il y avait les séries au bout de la ligne.

Ces chiffres sont d’autant plus encourageants pour la direction alors qu’un des proprios a déclaré en entrevue que l’équipe donnait 50% moins de billets cette année. C’est donc dire que l’équipe est capable d’amener plus de monde dans leur aréna en donnant moins de billets.

C’est excellent pour les fans de Glendale, car si la situation des 4 dernières années ne change pas dans les 5 prochaines années, les propriétaires pourront déménager l’équipe. Ce graphique nous montre qu’il y a encore du chemin à faire, mais qu’il y a de l’espoir à Glendale.


Ilya Bryzgalov ne termine pas le match des Oilers pour une 2e fois consécutive

Dimanche soir, les Oilers d’Edmonton ont perdu 3-2 en fusillade contre les Stars de Dallas. Ilya Bryzgalov avait obtenu le départ pour un 3e match consécutif pour les Oilers, mais comme lors de son dernier départ, le gardien russe n’a pas été en mesure de terminer la rencontre.

Lors de son dernier départ, Bryzgalov avait été retiré à cause de ses mauvaises performances. Dimanche soir, c’est plutôt une blessure qui a empêché Bryz de terminer ce qu’il avait entamé.

En 2e période, l’attaquant des Stars, Ryan Garbutt, fonçait au filet et a percuté le gardien d’Edmonton de plein fouet. Le contact semble s’être fait directement à la tête.

Le Russe a quitté la rencontre et n’est pas revenu au jeu. Nous n’avons pas eu de détails sur sa blessure, mais ne soyez pas surpris si vous apprenez qu’il a subi une commotion cérébrale sur la séquence.

C’est une mauvaise nouvelle pour les Oilers qui veulent empêcher Devan Dubnyk d’être leur gardien à tout prix alors que leur confiance envers ce cerbère ne peut pas être plus basse.


5 partys du Jour de l’An à Montréal

paulina_gretzky_nye

Et oui. On est déjà rendu à la période de l’année où c’est le temps de parler du party du jour de l’an. Toujours du gros drama quand c’est le temps de choisir son party. En tout cas, voici 5 suggestions de party du jour de l’an qui auront lieu à Montréal.

Carnavalesque:
http://www.ticketzone.com/wafform.aspx?_act=refevent&_pky=205353&afflky=J9KBLXZE

Hyatt Regency:
http://www.ticketzone.com/wafform.aspx?_act=refevent&_pky=199193&afflky=J9KBLXZE

Fluid New Years Eve:
http://www.ticketzone.com/wafform.aspx?_act=refevent&_pky=187715&afflky=J9KBLXZE

Intrigue 2014:
http://www.ticketzone.com/wafform.aspx?_act=refevent&_pky=205767&afflky=J9KBLXZE

New Years 2014:
http://www.ticketzone.com/wafform.aspx?_act=refevent&_pky=193991&afflky=J9KBLXZE


LA statistique du match #26 des Canadiens (L’utilisation de Gorges-Emelin)

josh gorges - brendan gallagher - credit: 25stanley

Cette année, le 25stanley vous offre, après chaque match du CH, une statistique dont on parle moins ailleurs, mais qui nous saute aux yeux par rapport au match de nos Glorieux de la veille. Parfois, ce sera une statistique avancée alors qu’à d’autres moments, ce sera une statistique un peu plus classique.

Vendredi soir, le CH a échappé un match contre les Capitals de Washington par la marque de 3-2. Pour le CH, la paire de défenseurs d’Alexei Emelin et Josh Gorges a connu un match un peu plus difficile, mais il y a des raisons pour cela.

En effet, Michel Therrien utilisé sa paire de défenseurs dans un rôle extrêmement défensif contre les Capitals. Les deux défenseurs n’ont eu que 4 mises en jeu offensives sur les 24 mises au jeu qu’ils ont eues dans le match.

Disons que ce n’est pas comme ça que tu réussis à créer de l’offensive. Malgré cela, le russe a quand même réussi à amasser une passe sur le 2e but des Canadiens qui a été marqué par Tomas Plekanec sur un 2 contre 1 avec Brian Gionta.

En plus, à 5 contre 5, les deux gars ont affronté le top 6 des attaquants de Washington (Grabovski, Fehr, Brouwer, Backstrom, Ovechkin, Johansson) lors d’un peu moins de 80% de leurs temps de glace.

C’est donc dire que les gars ont joué contre les meilleurs attaquants adverses en partant tout le temps en zone défensive. Malgré cela, les 2 gars ont sauvé les meubles en n’accordant pas trop de temps de possession offensive à l’équipe adverse en maintenant un % Corsi près de 50%.

Avec 2 matchs en 2 soirs, ce sera intéressant de voir comment Therrien utilisera cette paire alors qu’il aura le dernier changement contre les Maple Leafs de Toronto qui sont dans une très mauvaise séquence.