Suivez 25stanley sur Facebook!

Un hockey indestructible bientôt dans la LNH?

Colt12

Le hockey que vous voyez ci-dessus est le bâton d’hockey Colt, un bâton qui pourrait révolutionner la planète hockey sous peu selon selon son créateur, Daniel Palumbo. L’étudiant en administration dans une université torontoise croit avoir trouvé la solution aux hockeys qui se fracassent lors d’un match.

L’étudiant âgé de 20 ans a trouvé la solution en travaillant avec Integran Technologies, qui s’occupe de fabriquer des produits métalliques qui vont dans l’espace et qui sont utilisés dans le domaine médical. Ils ont également travaillé sur une balle de ping-pong qui ne perd jamais sa forme et qui est aussi légère que les balles normales.

C’est en voyant ce produit que Palumbo a eu l’idée d’adapter l’idée pour les bâtons d’hockey. Il s’est parti un KickStarter qui lui a permis d’amasser 100 000$ pour développer son produit avec Integran.

La solution qu’ils ont trouvé est plutôt simple. Ils ont renforcé le dernier tiers du shaft en plus de la palette avec un nano-métal qui n’affecte pas le poids du hockey tout en évitant que celui s’abîme à force de recevoir des coups répétitifs.

Ils ont testé le bâton et ont bien aimé les résultats qu’ils ont obtenu alors qu’ils ont trouvé qu’ils pouvaient patiner sur la palette et que celle-ci ne serait pas affecté. Ils ont également tenté 1000 slap shots à l’heure pendant 10 000 heures et le bâton était intact. Un gars a même essayé de casser le bâton contre les poteaux du but, mais ce fut sans succès. 

Comme le matériel est unique à Integran, les compagnies de bâton ne peuvent pas imiter le produit pour l’instant. Palumbo a déjà vendu son bâton à 7 joueurs de la LNH qui devraient recevoir le produit vers le milieu du mois de décembre. Dave Nonis, DG des Leafs, a également essayé le produit. Ensuite, Palumbo prévoit produire le hockey pour le vendre au prix de 269,99$ au public, ce qui est un prix semblable aux hockeys de composite.

Si le hockey passe le test des joueurs de la LNH, il gagnera très rapidement en popularité, tant dans la ligue que dans le hockey mineur. Vous pouvez être certains que les compagnies qui produisent présentement des hockeys de composite vont suivre ce dossier de près.

Merci à David pour la passe sur la palette.

N.B. Il ne reste que 10 jours pour participer au mégaconcours 25stanley. On fait tirer des billets pour aller voir une game du Habs et un souper avec le président de Flames, Brian Burke. Participez ici.


R.I.P. Maurice Mad Dog Vachon

242935-colore-lutteur-quebecois-maurice-mad

R.I.P. Maurice Vachon, aussi connu sous Mad Dog en tant que lutteur professionnel, né à Ville-Émard le 14 septembre 1929, est décédé ce matin à l’âge de 84 ans.

J’en profite pour vous partager quelques infos de sa vie que j’ai ramassées sur Wikipédia :

Maurice Vachon s’initie à la lutte amateur dès l’âge de 12 ans. Il représente le Canada aux Jeux olympiques de Londres en 1948 et termine au 7e rang dans la catégorie des78 kilos. Il participe ensuite, en 1950, aux Jeux du Commonwealth, où il remporte la médaille d’or.

Sa carrière professionnelle débute dans les années 1950. Son surnom de « Mad Dog » lui est octroyé par Don Owen, un promoteur de Portland, en Oregon, au terme d’un combat pendant lequel il s’en est pris non seulement à son adversaire, mais aussi à l’arbitre et à un policier.

Dans les années 1970, Maurice Vachon et son frère Paul livrent des combats épiques aux « frères » Leduc. Ces combats font courir les foules et plus de 17 000 personnes se déplacent pour voir les quatre hommes en découdre dans une cage. Mad Dog a livré plus de 13 000 combats dans sa carrière.

En 1987, il est victime d’un grave accident de la route qui force l’amputation de sa jambe droite sous le genou. Quelque 40 000 admirateurs, dont le premier ministre du Canada, Brian Mulroney, lui envoient des vœux de prompt rétablissement. Mais sa popularité ne se dément pas et, après sa retraite, il joue dans des publicités, il participe à des émissions de télévision, il écrit sa biographie et il réalise un album de rap en français.

Maurice Vachon a été introduit au Hall of Fame de la WWE le samedi 27 mars 2010. Maurice Vachon est décédé le 21 novembre 2013 vers 4 heures à sa maison d’Omaha au Nebraska.

Publicité Labatt Maurice Mad Dod Vachon

*

Sa carrière en bref

*

Discours de Mad Dog lors de son intronisation au temple de la renommée de la WWE


La LNH veut améliorer son système de reprises

flo - njd

Darren Dreger, l’insider de TSN, rapporte que la LNH est présentement en train d’explorer les façons possibles pour améliorer le système de reprises vidéos de la ligue pour les buts controversés.

Après avoir étudié des systèmes de type Hawk-Eye comme ceux utilisés au tennis, la ligue s’est rendu compte que ça ne fonctionnerait pas au hockey et qu’elle avait besoin de quelque chose d’autre pour l’aider à déterminer si la rondelle avait complètement traversé la ligne lorsque les caméras actuelles ne donnent pas la réponse.

Selon Dreger, la ligue rencontrera les dirigeants d’une compagnie qui dit avoir trouvé le moyen d’insérer une caméra dans les poteaux des buts. Ces caméras permettraient à la ligue d’avoir des angles supplémentaires sur ces jeux.

Si jamais ce système venait à échouer ou ne donnait pas suffisamment de résultats, la ligue envisagerait d’autres options. Parmi ces options, on retrouve notamment des senseurs dans les rondelles avec un suivi informatique.

Toutefois, la ligue a spécifié au journaliste de TSN qu’elle n’adoptera pas une technologie tant que celle-ci n’offrira pas des résultats parfaits dans tous les cas controversés.


Le Canadien est incapable de gagner les matchs serrés cette saison

Price

Présentement, le CH est au 5e rang de la division Atlantique avec 24 points. Si les séries commençaient aujourd’hui, le club ferait les séries comme 2e wildcard. C’est l’équivalent de terminer en 8e position dans l’ancien système. On peut donc dire que la place en séries du tricolore est très fragile en ce moment. Ce n’est toutefois pas le temps de paniquer pour les partisans du CH.

En effet, la raison de cette précarité de la présence en série du club n’est pas dû au travail des joueurs ou au talent de l’équipe. C’est plutôt une question de malchance dans les matchs serrés.

Quand on parle de matchs serrés ici, on veut dire les matchs qui se terminent avec un but d’écart. On parle de malchance dans les matchs serrés puisque malgré ce que les analystes vieux jeu vont vous dire, la fiche d’une équipe dans des matchs serrés est énormément basée sur la chance. La corrélation entre les fiches passées et les fiches futures d’une équipe dans les matchs se décidant par un but est de 12%. C’est donc dire que c’est très faible et ça veut dire que la chance a beaucoup à voir là-dedans. Comme la chance est un si gros facteur dans cette fiche, c’est le genre de chose qui subit généralement une régression vers la moyenne avant la fin de la saison.

C’est une bonne nouvelle pour le Canadien, car depuis le début de l’année, le club vient au dernier rang pour le nombre de points au classement par match serré. Ils ont conservé une fiche de 2-6-2 dans ces matchs cette saison. Cela leur donne une moyenne de 0,6 points par match. En comparaison, les Prédateurs de Nashville, qui sont au 1er rang de la ligue de ce côté, ont maintenu une moyenne de 1,75 points par matchs se décidant par un but. Disons que sur 10 matchs, ça commence à faire une différence…

Puisque cette fiche est très volatile pour chaque équipe au fur de la saison, on peut dire que pendant le reste de la campagne, le CH devrait commencer à mieux performer dans les matchs se terminant avec un but d’écart. Avec cette fiche qui s’améliore, la fiche globale du club s’améliorera aussi. Ça ne les amènera pas en première place dans l’Atlantique, mais ça peut faire la différence entre la place de 2e wildcard et la 3e position dans la division. Bien évidemment, c’est le cas si l’équipe continue à jouer comme elle le fait présentement. Si Subban, Price et Pacioretty se blessent dans le même match, toutes les fiches vont y goûter et la régression (ou dans ce cas-ci la progression) vers la moyenne ne se fera pas.

Bref, pour citer Carey Price, « Chill out ». La position du CH n’est pas nécessairement représentative de leur jeu depuis le début de saison.


Une équipe de la ECHL souligne Noël avec des chandails horribles

christmasherseyroyals

Croyez-le ou non, mais ces chandails seront portés par les Royals de Reading, de la ECHL, lors de leur match du 14 décembre contre les Jackals d’Elmira. Comme on peut le voir avec ces uniformes, ce match soulignera le temps des Fêtes. On y retrouvera également un « Teddy Bear Toss » où les fans lanceront un toutou qu’on leur donnera à l’entrée de l’aréna sur la glace lors du premier but de l’équipe locale.

Ces toutous seront certainement remis à une organisation de charité qui aident les familles défavorisées dans le temps des Fêtes. C’est donc un beau geste de la part de cette organisation qui vendra les chandails après la rencontre.

C’est vrai que ces chandails sont affreux, mais comme j’adore le concept des chandails thématiques, je n’ai pas le choix de me rallier derrière cette idée. Par contre, la prochaine fois, je suis certain que c’est possible de faire un chandail qui fait moins mal aux yeux lorsqu’on le regarde…

Via Puck Daddy


Made In QC // Victoire de St-Thomas University contre University of NB après 36 défaites consécutives

Screen shot 2013-11-20 at 9.56.52 PM
Screen shot 2013-11-20 at 9.58.15 PM

La chronique Made in QC du 25stanley.com a pour objectif de souligner les bons coups des athlètes du Québec. Ce soir, le club de hockey de la St-Thomas University a battu l’équipe de la University of New Brunswick. Il y a 5 Québécois au sein de l’organisation de St-Thomas.

Les Varsity Reds de UNB sont les champions nationaux. Ils ont battus St-Thomas 36 fois d’affilés. Ce soir, 20 novembre 2013, les joueurs québécois Alexandre Leduc et Jonathan Bonneau (but gagnant) ont chacun marqué un but pour donner une victoire de 3-2 à leur équipe! Pour ajouter à l’exploit, St-Thomas jouait le match sur la route!

Félicitation aux bros des STU Tommies pour cette grosse victoire!


Les Jets de Winnipeg détestent le plaisir

BZFD_eZCYAAPQhj

Plus tôt cette semaine, on vous avait parlé de l’idée des partisans des Jets de Winnipeg qui voulaient porter un casque lors du match des siens contre les Hawks jeudi soir. Bien évidemment, le but était de se moquer du DoucheFan de Chicago qui avait volé le casque d’Adam Pardy il y a quelques semaines.

Malheureusement pour les meilleurs admirateurs de la ligue, leur équipe n’aime pas le plaisir et ils ont décidé d’empêcher leurs fans de porter le casque lors du match de jeudi. En citant des raisons de professionnalisme et de respect du sport et de la LNH, le club a indiqué via communiqué que les fans qui porteront un casque ne pourront pas entrer dans l’aréna.

Bien évidemment, je crois que c’est une mauvaise idée de la part de l’équipe alors qu’ils empêchent leurs fans de faire quelque chose de spontané qui aurait fait jaser et qui aurait ajouté à l’expérience de match.

Au moins, en l’annulant, ils auraient pu dire que c’était pour des raisons de sécurité. Par exemple, un tour du chapeau aurait pu créer une situation dangereuse. Ça aurait été correct dans ce cas là puisque c’est logique, mais c’est un peu ridicule de citer le professionnalisme.

Finalement, le communiqué contenait au moins une bonne nouvelle alors que l’équipe a confirmé que le Douchefan en question a fait un don monétaire à la fondation de l’équipe pour s’excuser de son geste.


Eugenie Bouchard nommée découverte de l’année

eugenie bouchard- wta - credit: wta

La WTA vient de nommer Eugenie Bouchard découverte de l’année. La Québécoise de 19 ans a terminé la saison 2013 au 32e rang mondial. La joueuse de tennis était en lutte pour cet honneur face à l’Américaine Madison Keys et la Portoricaine Monica Puig. Le nom de Bouchard s’ajoute à la liste d’un club sélect qui comprend Venus Williams (1997), Serena Williams (1998), Kim Clijsters (1999), Maria Sharapova (2003) et Caroline Wozniacki (2008).

Genie Bouchard a connu toute une saison initiale chez les professionnelles. Au début de l’année, elle pointait au 145e échelon mondial et, actuellement, Bouchard se positionne au 32e rang, soit un bond de 113 places. D’ailleurs, elle s’est payée – en deux manches – une ancienne numéro un mondiale en juin dernier à Wimbledon, soit la Serbe Ana Ivanovic.

Bravo Eugenie! Grâce à ses solides performances, la blondinette de Westmount a récolté des gains en bourse de 415 742 $.

Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a souligné l’exploit d’Eugenie Bouchard sur Twitter.

Screen shot 2013-11-20 at 3.49.49 PM

L’inspirante histoire du DG des Stars Jim Nill

jim-nill-canadiens-montreal

Cet été, les Stars de Dallas ont engagé leur nouveau DG Jim Nill. Nill était dans l’organisation de Detroit depuis plusieurs années et il était vu comme un des futurs DGs depuis longtemps. Il avait d’ailleurs été considéré par le CH lorsqu’ils ont engagé Bergevin.

Toutefois, Nill n’avait jamais vraiment eu sa chance alors qu’il avait refusé quelques offres avant d’accepter celle des Stars en 2013. Un reportage de NBC Dallas nous a permis d’en apprendre plus sur les raisons qui ont poussé Nill à attendre avant d’accepter un rôle de DG dans la ligue.

Ces raisons se retrouvent dans la vie personnelle de Nill. En effet, en 1999, sa femme Bekki a reçu un diagnostic de cancer du sein qu’elle a combattu jusqu’en 2005, au moment de sa rémission. Malheureusement, le combat n’était pas terminé alors qu’en 2012, ses médecins lui ont annoncé que le cancer était de retour et que ce coup-ci, il semblait incurable. À l’époque, Bekki s’était fait dire qu’elle n’avait que quelques mois à vivre.

Cette nouvelle a secoué Madame Nill qui voulait dorénavant donner au suivant en aidant les dames qui étaient dans la même situation qu’elle. Elle voulait également aider son mari qui avait refusé plusieurs offres pour s’assurer qu’elle reste à Detroit, là où elle était établie depuis plusieurs années. C’est ce qu’elle a fait lorsque Jim a reçu l’offre des Stars en l’encourageant fortement à accepter. Elle croyait sincèrement qu’il fallait qu’ils déménagent à Dallas pour aider la carrière de Jim.

Ce déménagement a également été très bénéfique pour elle alors qu’elle a commencé une nouvelle chimiothérapie à Dallas. Cette nouvelle méthode est beaucoup moins souffrante pour elle et ça semble porter fruit jusqu’à maintenant alors que le cancer, bien que toujours incurable, a diminué depuis son arrivée à Dallas.

C’est une histoire qui fait en sorte que je respecte énormément Jim Nill. Le gars fait un travail extraordinaire à Dallas et ce, malgré ces problèmes personnels épouvantables. Encore mieux, il n’a pas hésité à mettre sa carrière sur la glace pour s’assurer qu’il faisait tout son possible pour que sa femme se sente bien. J’espère sincèrement qu’elle s’en tirera et que cette histoire aura une fin heureuse.


LA statistique du match #22 des Canadiens (L’utilisation de Brière)

Daniel Brière

Cette année, le 25stanley vous offre, après chaque match du CH, une statistique dont on parle moins ailleurs, mais qui nous saute aux yeux par rapport au match de nos Glorieux de la veille. Parfois, ce sera une statistique avancée alors qu’à d’autres moments, ce sera une statistique un peu plus classique.

Mardi soir, le CH a donné une volée au Wild du Minnesota en les battant 6-2. Bien évidemment, la statistique que les amateurs vont retenir est le tour du chapeau de Max Pacioretty et c’est bien normal.

Toutefois, lorsqu’on regarde les statistiques avancées, on remarque que Pacio n’est pas le seul à avoir brillé mardi soir, Daniel Brière aussi. Brière n’a pas seulement contribué à la victoire avec son but. Il a également bien fait dans les missions défensives qui lui ont été confiées par Michel Therrien au cours du match.

En effet, le petit attaquant du Canadien a été utilisé contre le 1er trio du Wild composé de Koivu, Parise et Coyle lors de la quasi-totalité de son temps de glace à 5 contre 5 mardi soir. C’est une grosse responsabilité puisque ce trio fait très bien depuis le début de la saison.

De plus, Brière n’a obtenu que 2 mises en jeu offensives pendant la rencontre, lui qui a pris part à 16 face-off contre le Wild. C’est donc dire qu’il a joué contre les meilleurs joueurs adverses en commençant de la zone défensive lors de la majorité du match. Disons que ce n’est pas le genre d’utilisation qui te permet de créer de l’offensive ou qui laisse place à l’erreur.

Cette grosse responsabilité n’a pas dérangé Brière qui a terminé la soirée avec un % Corsi de 55,6%, ce qui l’a placé au 2e rang des attaquants du CH pour le match de mardi soir. Le seul qui l’a devancé est David Desharnais.

On peut donc dire que le trio de MaxPac n’est pas le seul qui a bien performé contre le Minnesota. Daniel Brière, Tomas Plekanec et Brian Gionta ont également bien fait en remplissant le défi que leur a donné Michel Therrien.