Suivez 25stanley sur Facebook!

Le documentaire Big Shot doit être vu par tous les amateurs d’hockey

Big Shot

Si vous êtes un amateur de sport qui aime les documentaires, vous connaissez déjà la série 30 for 30 d’ESPN. C’est une série de documentaires qui avait été créé pour célébrer les 30 ans du réseau américain il y a quelques années. La première saison a tellement été populaire que le réseau en a commandé une 2e saison.

La série est reconnue pour la qualité de ses documentaires, mais elle n’a pas vraiment touché au hockey. Jusqu’à cette semaine, il n’y avait eu qu’un seul documentaire sur le hockey et c’en était un qui s’attardait à la transaction de Wayne Gretzky alors que les Oilers l’avaient échangé aux Kings.

Et bien, mardi dernier, ESPN a doublé son nombre de documentaires à saveur d’hockey avec le documentaire nommé Big Shot. C’est un documentaire réalisé par Kevin Connolly, mieux connu pour son rôle d’Eric Murphy dans la série (et le futur film) Entourage.

Le film relate les événements de 1996 alors que John Spano a fraudé à peu près tout ce qu’il pouvait frauder pour acheter les Islanders de New York au prix de 165 millions alors que sa valeur totale tournait autour de 500 000$.

C’est une histoire incroyable alors que Spano a réussi à être le propriétaire des Islanders pendant 4 mois malgré le fait qu’il n’avait vraiment pas l’argent pour se permettre cet achat.

Le documentaire nous permet de revivre la riche histoire des Islanders qui ont gagné 4 Coupes Stanley au début des années 80. Puis, on vit la descente aux enfers et c’est à ce moment-là que John Spano arrive dans le décor. Il avait été accueilli en héros lorsqu’il avait mentionné son intention d’acheter le club pour le garder en ville. Malheureusement pour les fans, Spano n’avait pas les moyens pour réaliser ses objectifs et le retour à la réalité fut brutale.

C’est un documentaire très bien fait et très intéressant qui nous raconte un événement complètement fou qui a eu lieu il y a à peine 16 ans. Le documentaire jouera à TSN2 le 3 novembre prochain à 19h30. Toutefois, si vous voulez l’écouter immédiatement, il est disponible via des méthodes plus ou moins légales.

Pour l’instant, on ne sait pas si RDS planifie de diffuser la version française, mais c’est certainement une bonne possibilité.


LA statistique du match #11 des Canadiens

Cette année, le 25stanley vous offre, après chaque match du CH, une statistique dont on parle moins ailleurs, mais qui nous saute aux yeux par rapport au match de nos Glorieux de la veille. Parfois, ce sera une statistique avancée alors qu’à d’autres moments, ce sera une statistique un peu plus classique.

Samedi soir, les fans et les joueurs du Canadien de Montréal ont découvert pourquoi les Sharks de San Jose sont considérés comme la meilleure équipe de la LNH. San Jose a fermé le jeu et a dominé le match. En plus, ils ont été assez chanceux bénéficiant d’un bon rebond pour marquer leur 2e but.

La statistique de ce match qui nous intéresse n’est pas vraiment une statistique, mais plutôt un graphique qui suit une statistique tout au long de la rencontre. En effet, ci-dessous vous retrouvez le graphique qui suit le Fenwick des 2 équipes tout au long de la rencontre. Le Fenwick est le total des lancers tentés par chaque équipe en excluant ceux qui ont été bloqués par les défenseurs. Cette stat est corrélée au temps de possession en zone offensive. Le graphique nous permet donc de voir où le CH a échappé le match. Le Canadien est en bleu alors que les Sharks sont en rouge.

Fenwick Chart

Comme on peut le voir, le CH a tenu tête aux Sharks en première moitié de 1e période. La 2e moitié de l’engagement fut un peu moins facile et on sentait que les Sharks se détachaient légèrement. Toutefois, ce n’était rien de catastrophique.

Cette tendance a été confirmée en 2e où les Sharks ont complètement dominé en début de période. La domination a duré jusqu’à leur 1er but qui semble avoir réveillé le Canadien qui a suivi les Sharks jusqu’en fin de 2e.

C’est en 3e que le tout est parti en flammes pour le CH. Les Sharks ont complètement dominé jusqu’à leur but chanceux qui semble avoir coupé les jambes des joueurs du tricolore. C’est là que l’on voit que les chances d’un retour du Canadien en 3e étaient bien minces. Quand tu ne lances pas, tu ne marques pas et en 3e période, le CH n’a presque pas lancé alors que c’était San Jose qui attaquait.

Ce graphique nous montre aussi que la victoire des Sharks était bien méritée et que malgré le but très chanceux qu’ils ont marqué, le score reflète très bien l’allure du match. Le Canadien a fait tout ce qu’il pouvait dans les 10 premières minutes de la rencontre, mais les Sharks étaient tout simplement trop forts et la meilleure équipe de la LNH est repartie de Montréal avec 2 points bien mérités.


Kris Versteeg veut acheter son ancienne équipe junior

kris versteeg car auto vandalized written on maple leafs

L’ancienne équipe junior de Kris Versteeg, les Hurricanes de Lethbridge dans la WHL, se retrouve présentement en difficulté financière après quelques années de vache maigre.

Pour l’instant, l’équipe appartient à la ville, comme c’est le cas pour quelques équipes de la WHL, mais ses mauvaises performances, tant sur la glace qu’au niveau des finances, laissent croire que la ville pourrait se défaire de l’équipe.

Le joueur des Panthers serait intéressé à en faire l’achat pour garder son ancienne équipe en ville. Vendredi, il a écrit une lettre ouverte signifiant qu’il voulait devenir propriétaire de la franchise qui a perdu 1,25 millions entre 2009 et 2012. Cette équipe serait évalué à près de 7 millions, mais Versteeg a des partenaires qui ont les poches creuses et qui veulent relancer la putride franchise.

Il semble que ses efforts soient en vain puisque le président a répondu en mentionnant que l’équipe n’était pas à vendre et qu’ils n’étaient pas intéressés par l’offre de Versteeg.


Tortorella ne veut pas que son équipe plonge

john-tortorella

Depuis quelques années, les Canucks de Vancouver sont reconnus comme une des équipes qui plongent le plus dans la LNH. Toutefois, ça ne semble pas toujours être le cas alors que les Canucks n’avaient reçu que 29 avantages numériques, ce qui était bon pour le 26e rang de la ligue, avant les matchs de jeudi soir.

C’est donc dire que l’équipe n’attire pas trop de punitions cette saison. Ça semble être un signe d’une équipe qui ne plonge pas et c’est au grand plaisir de leur entraîneur. En effet, lors d’un point de presse, Tortorella a déclaré que « Notre équipe ne plongera pas. On a déjà parlé aux gars. On ne plongera et on ne chialera pas non plus. »

Ça semble être assez clair pour l’entraîneur qui n’est pas le plus joyeux derrière son banc. Il avait été engagé pour changer la culture à Vancouver et c’est ce qu’il tente de faire en mettant autant d’accent sur les plongeons.

Plus tôt cette année, l’entraîneur avait séparé les Sedin et avait assis David Booth. On voit donc qu’il est capable de changer les vieilles habitudes de l’équipe et ça semble être le cas avec les plongeons.


Manny Malhotra fait un beau geste dans les mineurs

Malhotra

En 2011, Manny Malhotra a subi une blessure à l’oeil qui aurait très bien pu mettre fin à sa carrière. L’as des mises en jeu a reçu une rondelle au visage et cela a grandement affecté sa vision. Il n’a plus joué dans la LNH depuis, mais il n’a quand même pas abandonné.

Cette année, il évolue avec les Checkers de Charlotte, l’équipe de la ligue américaine des Hurricanes de la Caroline. Toutefois, Malhotra n’est pas blasé, loin de là. Il continue à être un bon vétéran et il l’a prouvé encore une fois tout récemment.

Après une activité de groupe où les joueurs sont allés jouer au paintball, un coéquipier de Malhotra, Brendan Woods, s’est rendu compte qu’il avait perdu une médaille religieuse que son grand-père défunt lui avait remis. La médaille avait été bénis par le pape et avait donc une valeur sentimentale incroyable pour Woods.

Lorsque Malhotra a appris cela, il est allé s’acheter un détecteur de métal et s’est dirigé au terrain de paintball pour chercher la médaille en question. Il a fait tout cela sans que Woods ne le sache. Malheureusement, les recherches ont été infructueuses.

Toutefois, l’histoire a une belle fin puisque Woods et Malhotra sont retournées au terrain de paintball avec le détecteur de métal et à deux, ils ont retrouvé la médaille en question.

Via Puck Daddy


LA statistique du match #10 des Canadiens

raphael-diaz

Cette année, le 25stanley vous offre, après chaque match du CH, une statistique dont on parle moins ailleurs, mais qui nous saute aux yeux par rapport au match de nos Glorieux de la veille. Parfois, ce sera une statistique avancée alors qu’à d’autres moments, ce sera une statistique un peu plus classique.

Jeudi soir, le Canadien a battu les Ducks d’Anaheim assez facilement comme l’auteur de ces lignes avait prédit dans le Habslive. Dans la victoire, le défenseur Raphael Diaz a probablement été le meilleur des siens alors qu’il a passé 19:49 sur la glace. Là-dessus, le défenseur suisse a joué près de 3 minutes sur le désavantage numérique en plus d’avoir eu 2:25 de temps de glace en attaque à 5. Toutefois, Diaz a fait son meilleur travail à 5 contre 5.

En effet, le défenseur suisse a terminé le match avec le meilleur % Corsi de l’équipe (60,9%). On se rappelle que le % Corsi est le % de lancers tentés par le Canadien par rapport aux lancers tentés totaux lorsque le joueur en question est sur la glace. Jeudi soir, lorsque Diaz était sur la glace, le Canadien avait un % Corsi de 29,2% plus haut que lorsque Diaz était sur le banc. Le numéro 61 du CH a également réussi à battre tous les défenseurs du club par au moins 13% de ce côté. C’est une augmentation considérable et ça nous montre l’avantage qu’il donnait à son équipe lorsqu’il jouait. On se rappelle que le % Corsi est fortement corrélé au temps de possession offensive.

Ce serait tentant de dire que c’est le cas parce que Therrien l’a utilisé d’une façon avantageuse. Toutefois, ce n’est tout simplement pas le cas. Diaz a vu plus de la moitié de ses mises en jeu se dérouler en zone défensive alors qu’il a commencé en attaque dans moins de 25% des cas. De ce côté, il a eu le 2e pire ratio chez les défenseurs des Habs. Seul Nathan Beaulieu l’a battu, ce qui démontre la confiance que Therrien avait en Beaulieu jeudi soir. Dans le cas de Beaulieu, c’est peut-être aussi Therrien qui voulait ce que son jeune défenseur avait dans le ventre et il a profité d’une avance relativement confortable pour le placer dans des situations plus compliquées.

Pour en revenir à Diaz, il a affronté les meilleurs trios des Ducks jeudi soir alors que les 5 attaquants qui ont été le plus souvent sur la glace contre Diaz à 5 contre 5 ont été (en ordre) Getzlaf, Selanne, Winnik, Perry et Perreault. Il n’y a pas de doute qu’on retrouve là les membres des 2 premiers trios de l’équipe de Bruce Boudreau.

Bref, Diaz a planté tous ses coéquipiers au niveau du % Corsi tout en étant un des défenseurs avec le plus de missions défensives et en affrontant les meilleurs trios adverses. Disons qu’on a là des circonstances qui me font penser que Diaz a été le meilleur défenseur des siens à 5 contre 5 jeudi soir et que ce ne fut même pas proche. C’est tant mieux pour un gars qui ne connaissait pas le meilleur début de saison selon certains et dont le travail en zone défensive est sous-évalué à Montréal.


Joffrey Lupul profite de la visite de Teemu Selanne pour obtenir un autographe

Selanne

Mardi soir, les Ducks étaient en visite à Toronto pour affronter les Maple Leafs de Toronto. Si l’on se fie à Teemu Selanne, c’était sa dernière visite au domicile des Leafs. Joffrey Lupul en a donc profité pour soutirer un autographe à son ancien coéquipier. En effet, Lupul a demandé à Selanne de lui signer un hockey et le joueur finlandais y a ajouté la date pour montrer quand il a signé le dit bâton.

C’est franchement cool de la part de Lupul de demander ça à Selanne sans gêne et de le publier sur les réseaux sociaux par la suite. Ça montre que même les joueurs dans la ligue ont des idoles et qu’ils savent reconnaître les grands joueurs.

C’est encore plus facile quand c’est un gars qui a de la classe comme Selanne et le fait que les deux gars aient joué ensemble pendant plusieurs saisons aide la relation, mais c’est un autre indicateur du respect que le finlandais commande dans cette ligue et c’est parfait comme ça.


Bon Jovi aura sa bannière dans l’aréna des Leafs

toronto-maple-leafs-jersey

Les Maple Leafs vont y aller d’un geste assez surprenant le 2 novembre prochain alors qu’ils « retireront le numéro » de Bon Jovi. En effet, le groupe aura sa bannière dans les hauteurs de l’aréna des Leafs.

La bannière sera levée dans le cadre des 2 concerts du groupe dans l’aréna. En 17 concerts au Air Canada Center, Bon Jovi a vendu plus de 600 000 billets, ce qui est un record pour l’aréna. C’est fait dans le cadre d’un programme d’un « wall of fame » qui honorera les artistes qui ont joué les concerts les plus importants de l’histoire de l’aréna.

La direction ne sait pas encore si chaque artiste aura droit à une bannière, mais Bon Jovi ne sera pas seul sur le mur. Personnellement, je trouve un peu ridicule d’ajouter une bannière pour le groupe alors que ce sont des honneurs réservés aux franchises sportives. Ça fait juste rendre les blagues sur les performances moyennes des équipes encore plus facile. Il me semble que le mur aurait été suffisant comme honneur et la bannière est un peu over the top.

Après tout, il faut dire qu’avec les Raptors et les Leafs dans cet aréna, il n’y aura pas trop de bannière qui vont être levés au cours des prochaines années et l’équipe veut juste s’assurer qu’on en retire une plus récente…


Les Panthers y vont d’une autre promotion inusité

panthers

Les Panthers ont trouvé le moyen de remplir leurs gradins tout en s’assurant que leurs partisans comptent VRAIMENT pour leur équipe. À partir du match de vendredi où les Sabres du Buffalo (sans John Scott) seront en visite, une nouvelle promotion sera en place pour ceux qui ont acheté des billets uniquement pour ce match.

En effet, si les Panthers gagnent le match, tous ceux qui auront acheté des billets pour la rencontre recevront gratuitement des billets pour le match local suivant. Cette promotion sera en vigueur jusqu’au match du 23 décembre. Donc, pour chaque match local, si les Panthers gagnent, les fans peuvent revenir gratuitement à la prochaine rencontre. Les partisans vont donc espérer une séquence de victoires consécutives à la maison.

Bien évidemment, comme les Panthers ne sont pas excellents cette année, cette promotion ne sera pas souvent utilisée, mais au moins, c’est une belle façon pour l’équipe de donner un cadeau à ses partisans pendant une saison plus compliquée. En plus, ce n’est pas comme si les Panthers vendaient énormément de billets. Il y aura de la place en masse pour leurs partisans qui en auront plus pour leur argent.


Le désespoir s’installe à Edmonton

taylor hall - blessure - credit: oilers

Ce soir, les Oilers d’Edmonton sont en visite au Centre Bell où ils affronteront les Habs. C’est un autre début de saison compliqué pour les Oilers qui sont gravement touchés par les blessures cette saison. Taylor Hall que l’on peut voir ci-dessus après une blessure subie l’an dernier devrait manquer le match de ce soir avec une blessure au genou subie samedi dernier.

Hall ira rejoindre plusieurs Oilers qui sont présentement sur les lignes de côté. Les Oilers ont l’infirmerie tellement remplie qu’un journaliste a tenté de trouver un moyen inusité pour stopper la mauvaise séquence.

Jason Gregor, du Edmonton Journal, a contacté une « spécialiste » pour savoir comment elle libérerait les mauvaises énergies du vestiaire des Oilers. Non, ce n’est pas un article satirique à la Onion, c’est un texte qui a été publié dans un journal d’Edmonton…

Si jamais ça vous intéresse, la dame en question croit qu’il y a de l’énergie stagnante dans le vestiaire et qu’il faut la libérer. Elle le ferait un vestiaire de joueur à la fois et utiliserait une huile spéciale.

C’est le genre d’histoire que l’on ne peut tout simplement pas inventer (et qui donne une idée de texte à Philippe Cantin).