Suivez 25stanley sur Facebook!

Zenon Konopka suspendu 20 matchs pour dopage


La LNH a suspendu le centre des Sabres de Buffalo Zenon Konopka pour 20 matchs après qu’il n’ait pas respecté la politique anti-dopage de la ligue. Le circuit Bettman n’a pas dévoilé la substance qui a causé ce test positif pour Konopka. Toutefois, l’attaquant a mentionné que c’était une erreur puisque la substance interdite était dans un produit qu’il avait acheté sans prescription.

Ça tombe à un bien mauvais moment pour l’attaquant de 33 ans puisqu’il est agent libre sans restriction cet été. Il aura à servir cette suspension au début de son nouveau contrat et il n’y a pas de doute que ça va faire peur aux DG qui auraient pu être intéressés par ses services.

Avec cette suspension, Konopka rejoint un groupe « sélect ». Il n’est que le 2e joueur de la LNH à être suspendu pour dopage par la ligue. Le premier était le défenseur Sean Hill.


Dan Bylsma est dans le trouble à Pittsburgh

BylsmaDidIEffUp

Avec la défaite d’hier soir, c’est certain qu’il va y avoir des changements à Pittsburgh pendant la saison morte. Depuis leur coupe de 2009, les Penguins ne sont pas en mesure de répondre aux attentes incroyables que les experts placent en eux au début de la saison.

Si on se fie aux premiers échos de la part des journalistes, un de ceux va payer le prix pour cette élimination « hâtive » est l’entraîneur Dan Bylsma. Selon John Buccigross d’ESPN, il y a 99,98 % de chances qu’il soit renvoyé l’an prochain puisqu’il y avait énormément de dissension dans le vestiaire des Penguins à cause de l’entraîneur.

Les journalistes locaux semblent d’accord puisqu’en conférence de presse après la défaite du 7e match, ils l’ont questionné par rapport aux conséquences de cette défaite. Bref, de la façon dont ceux qui sont au courant de la situation en parlent, ce n’est qu’une question de temps avant que l’entraîneur perde son emploi.

Bylsma n’est toutefois pas le seul à voir sa sécurité d’emploi disparaître sous ses yeux. Selon Rob Rossi, un des journalistes les mieux connectés à Pittsburgh, le groupe de propriétaires étudie présentement un scénario qui verrait un nettoyage complet du département hockey.

Cela voudrait dire le départ de tous les entraîneurs ainsi qu’une bonne partie du personnel exécutif, incluant les recruteurs. Ce scénario pourrait toutefois prendre du temps avant de se concrétiser puisque le repêchage est dans un mois et que ce serait impossible d’obtenir le personnel à temps pour l’encan amateur.

Pour revenir à Bylsma, la situation est tellement évidente que les rumeurs entourant son futur remplaçant ont déjà commencé. On a déjà entendu parler de Mike Babcock et Barry Trotz. Une chose est certaine, ça va brasser à Pittsburgh cet été.


Découvrez la maison de 10.5M$ de Wayne Gretzky

0071d8b0-c1d6-11e3-a980-37e1f6a65df8_2

01605760-c1d6-11e3-9bbc-f1d0ee8463e7_13

Il faut parfois être patient lorsqu’on veut faire un gain en capital de 7M$-8M$ avec la vente d’une propriété. Il y a un mois, Wayne Gretzky a mis sur le marché sa propriété  située dans le secteur de Thousand Oaks en Californie au prix de 10.5M$. Lui et sa femme Janet avaient acheté la maison en 2009 pour 2.765M$. Comme en témoigne les image ci-dessous, ils ont évidemment investis quelques dollars pour la rénover. La maison est ultra luxeuse tandis que la piscine est aussi jolie que Paulina Gretzky en bikini. La cuisine a aussi beaucoup de style.

P.-S. Si jamais ça vous tente de vous gâter avec du luxe à Montréal, sachez que le designer Philippe Starck, qui entre autre dessiné le yacht de Steve Jobs, collabore à un projet de 90 condos dans Griffintown à Montréal? Il va avoir un gros événement de lancement top glamour. Vous pouvez vous inscrire sur YOO Montréal pour plus d’informations. Détails ici.


La LNH suivra dans les traces de la NBA au niveau des statistiques

SportsVU

Ça a passé en dessous du radar en fin de semaine, mais la LNH a annoncé un pas important pour le futur des statistiques dans la ligue. Le chef des opérations de la ligue, Jason Collins, a annoncé que la ligue allait faire des tests l’an prochain pour implanter un système semblable à celui de la NBA pour suivre leurs joueurs sur la glace pendant les matchs. Le but serait d’utiliser ce système en 2015-2016.

Si vous n’êtes pas familiers avec le système de la NBA, la ligue utilise présentement une compagnie nommée SportsVU qui suit tous les joueurs dans le gymnase et qui permet d’obtenir un nombre incroyable de statistiques qui n’étaient pas disponibles auparavant. Ces statistiques peuvent être utilisées par les entraîneurs, mais aussi les journalistes, pour voir ce qui ne va pas avec un joueur ou une équipe.

Au hockey, ça nous permettrait notamment d’expliquer les fluctuations du % des lancers qui déjouent le gardien. On pourrait également voir les temps de possession en zone offensive plus facilement. Cela voudrait probablement dire la fin du Corsi et du Fenwick qui sont présentement utilisés pour estimer ce chiffre. Ce ne sont que deux exemples qui viennent en tête immédiatement, mais l’ajout d’un système du genre pourrait amener une tonne de statistiques intéressantes pour les amateurs.

Ça peut sembler mineur, mais depuis l’arrivée de SportsVU au basketball, on a vraiment vu des changements dans l’analyse du sport, mais aussi dans la façon dont les équipes jouent puisque celles-ci se rendent compte de ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Pour ceux qui détestent les nouvelles statistiques, ce n’est pas une bonne nouvelle parce que cette base de données va nous amener toute sorte de statistiques auxquelles nous ne sommes pas habitués, mais qui vont devenir cruciales pour l’amateur de hockey dans quelques années.

Toutefois, on n’est pas rendu là puisqu’il faut que les tests de l’an prochain soient concluants avant que ce système fasse son arrivée dans la LNH. C’est quand même intéressant devoir que la ligue y pense et à la fin, ça va être l’amateur qui va être gagnant puisqu’on va pouvoir mieux comprendre ce qui se passe sur la glace.

Via Globe and Mail


Barry Trotz, le prochain entraîneur des Capitals?

Barry Trotz

Après 15 saisons à la barre des Prédateurs de Nashville, Barry Trotz ne semble pas vouloir prendre une année sabbatique. Lorsque le Washington Post l’a contacté, l’entraîneur n’est pas passé par 4 chemins en disant qu’il voulait être entraîneur dans la LNH l’an prochain.

Trotz a également mentionné que les Capitals de Washington ont été parmi les premiers à le contacter après son renvoi pour savoir ce qu’il voulait faire. Bien évidemment, Trotz ne veut pas fermer de portes présentement et il a mentionné au Post qu’il était excité de faire face à un nouveau défi.

Lorsqu’il a été questionné par rapport à l’équipe de Washington qui est aux antipodes de la formation qu’il avait sous la main à Nashville, Trotz a mentionné qu’il est capable de s’adapter selon ce qu’il a sous la main. Il a également fait référence aux années où Paul Kariya était à Nashville et où les Prédateurs étaient parmi les équipes qui marquaient le plus de buts dans la LNH.

Il faut dire qu’il y a de l’histoire entre les deux parties. Trotz a obtenu son premier emploi au niveau professionnel avec l’équipe de la ligue américaine des Capitals en 1990. Il a même gagné la Coupe Calder pendant ce passage avec l’équipe.

Par contre, les Capitals ne sont pas les seuls dans la course pour les services de Trotz. Toutes les équipes sans entraîneur-chef sont dans les rumeurs pour cette course et Barry devrait pouvoir choisir sa nouvelle destination. Ce n’est rien de surprenant puisqu’un gars ne garde pas le même emploi pendant 15 ans en étant un pied de céleri.


Bauer lance une collection de masques de gardien inspirés de Star Wars

Bauer

Les masques de gardien ont toujours retenu l’attention pour leur design. De Gerry Cheevers jusqu’à Carey Price, les partisans ont toujours analysé le design de leur gardien. Il semble que Bauer s’en soit rendu compte et ait décidé d’exploiter l’amour de certains gardiens pour Star Wars.

En début de semaine, la compagnie a annoncé le lancement de nouveaux masques avec des designs inspirés des personnages de Star Wars. Vous pourrez donc vous procurer des masques inspirés de Luke Skywalker, Yoda, Boba Fett, Darth Vader ou des Shock Troopers.

Disons que les chances que l’on voit ces masques dans la LNH sont très faibles, mais c’est quand même une bonne idée de la part de Bauer. Il n’y a pas de doute qu’il y a des gars de ligues de garage qui trippent sur Star Wars ou des jeunes qui vont découvrir la série avec les nouveaux films qui vont vouloir faire l’achat de ces masques.

Via Puck Daddy


Crosby ou Malkin échangé si les Penguins s’inclinent contre les Rangers?

evgeni-malkin-monaco-1

Dans la mesure où les Penguins perdent le septième et ultime match de la série contre les Rangers de New York, Sidney Crosby ou Evgeni Malkin pourrait changer d’adresse, selon Bob McKenzie (TSN).

La troupe de Dan Bylsma menait la confrontation de deuxième tour 3-1, mais celle-ci est maintenant égale 3-3. Les hommes d’Alain Vigneault ont connu deux bons matchs pour niveler la marque et pousser la série à la limite.

Si les Penguins s’inclinent, une « tête pourrait tomber » du côté de Pittsburgh. Évidemment, les deux joueurs étoiles feraient beaucoup de mouvements auprès des directeurs généraux de la LNH. Plusieurs d’entre eux seraient intéressés à l’un d’eux.

Depuis le commencement de la valse printanière, Crosby a amassé 9 points tandis que son coéquipier russe a récolté 13 points en 12 matchs.


Le retour de Randy Carlyle est une bonne nouvelle pour les partisans du Canadien


La semaine dernière, les Maple Leafs ont annoncé le retour de Randy Carlyle. L’équipe lui a également offert une prolongation de contrat de 2 ans malgré le fait que ses assistants ne seront pas de retour. Les fans des Leafs n’étaient pas heureux, mais ceux du Canadien s’en foutaient pas mal.

Pourtant c’est une bonne nouvelle pour Montréal. En effet, Carlyle est un de ces entraîneurs qui n’a pas fait la transition avec le nouveau hockey qu’on joue dans la LNH et ça parait. En le gardant, les Maple Leafs semblent commettre une grave erreur et c’est tant mieux pour Montréal qui évolue dans la même division.

On le voit lorsqu’on regarde l’évolution des lancers au but par match des Leafs au cours des dernières années. Dans le graphique qui suit, la ligne rouge représente les lancers au but contre de Toronto, la ligne verte représente la moyenne de la ligue alors que la ligne bleue est celle des lancers de Toronto.

Leafs

Comme on peut le voir, les lancers des Leafs s’améliorent chaque saison, mais ils sont encore en bas de l’époque où Ron Wilson était l’entraîneur de l’équipe. Ils sont également en bas de la moyenne de la ligue, et pas juste un peu.

Toutefois là où on voit le problème, c’est lorsqu’on regarde les lancers accordés par les Leafs pendant l’époque Carlyle. Ça n’arrête pas d’augmenter et pendant la dernière saison, ça a été pathétique. Les Leafs accordaient à peu près 6 lancers de plus par match que la moyenne de la ligue.

Ça peut sembler peu, mais comme le taux de réussite moyen de la ligue est environ de 8%, on parle de 0,48 but par match. Dans une ligue où la différence est si mince entre les équipes, ce n’est pas une bonne nouvelle pour les Leafs si les dirigeants ont décidé de poursuivre dans cette direction.

Via Jeffler


Un blogueur reçoit 5 tartes au visages parce qu’il a choisi les Sharks en 1re ronde

Wysh

En séries, tout le monde aime faire des prédictions. Que ce soit ronde par ronde ou en remplissant un bracket, la majorité des amateurs essaient de prévoir le futur pour prouver leur savoir. C’est bien rare qu’on soit parfait, mais ce n’est pas ça qui nous empêche d’avoir confiance.

Le blogueur de Puck Daddy, Greg Wyshynski, était un de ceux qui étaient les plus confiants. Wysh croyait que les Sharks allaient battre les Kings et il a parié avec Bailey, la mascotte des Kings, que ce serait le cas. Dans ce pari, le perdant allait recevoir une tarte au visage, gracieuseté du gagnant. Le perdant recevait aussi une tarte supplémentaire pour chaque but que l’équipe gagnante allait marquer de plus que l’autre.

Bien évidemment, Wyshynski a vu son coeur se briser alors que les Sharks se sont effondrés devant les Kings. Donc, samedi soir, il s’est rendu au Staples Centre où il a payé sa dette de 5 tartes. Dans le processus, les Kings ont amassé 3000 $ pour des organismes de charité alors qu’ils ont tenu un encan pour permettre à un amateur de lancer une des tartes. Malheureusement, le gagnant n’a pas pu se présenter et Bailey a eu droit à 2 tartes.

En plus de Bailey, Wyshynski a reçu des tartes de la part de Bob Miller et de Jim Fox, le duo qui s’occupe de la télédiffusion des matchs des Kings. L’autre entarteur a été l’acteur Will Wheaton, qui est reconnu pour son amour du hockey et des Kings.

J’aime bien l’idée et le fait qu’ils aient amassé de l’argent pour des organismes de charité ne fait qu’améliorer le tout. Certains diront que ce n’est pas professionnel, mais je trouve que c’est bien que le gars ne se prenne pas au sérieux et qu’il accepte d’être ridiculisé pour son erreur. Je ne pense pas que quelque chose du genre nuise à travail, bien au contraire.


Jason Spezza et Dion Phaneuf sur le marché des échanges

Kypreos

L’insider de Sportsnet, Nick Kypreos, a décidé de démarrer le bal des rumeurs de transaction dimanche soir. Pour ceux qui ne connaissent pas Kypreos, il sort moins de rumeurs que ses compétiteurs Lebrun, Dreger ou McKenzie, mais quand il en sort, c’est béton.

C’est cette réputation qui fait en sorte que son tweet de dimanche soir est si intéressant. Kypreos a écrit que les deux capitaines des équipes de l’Ontario sont présentement magasinés par leurs équipes respectives. Selon l’employé de Sportsnet, leurs équipes ne les magasinent que dans l’Ouest. On imagine que c’est le cas parce qu’ils ne veulent pas les revoir trop souvent dans une saison.

Le cas de Dion Phaneuf est assez intéressant puisque la prolongation de contrat qu’il a signé plus tôt cette saison entrera en vigueur la saison prochaine. Cette prolongation est d’une valeur de 49 millions et d’une durée de 7 ans.

Pour ce qui est de Spezza, il ne lui reste qu’une année à son contrat qui compte pour 7 millions sur la masse salariale, mais qui ne le paiera que 4 millions l’an prochain. Cela fait en sorte qu’une équipe voulant économiser et atteindre le plancher salarial pourrait être avantagé par ce contrat. Le capitaine des Sénateurs a également une clause de non-échange qui pourrait compliquer le tout.

Même si cette rumeur est fiable, il faut se rappeler que le marché des échanges ne s’alimentera pas immédiatement et qu’une conclusion d’un de ces dossiers avant le repêchage serait très surprenante.