Suivez 25stanley sur Facebook!

Les Blues donneront un essai à Martin Brodeur

brodeur

Les Blues de St-Louis vont donner une chance à Martin Brodeur. Le gardien québécois s’entraînera avec l’équipe à partir de vendredi. Son essai devrait durer une semaine. Par la suite, les Blues devront décider s’ils lui offrent un contrat.

Ce processus a été déclenché par une blessure que Brian Elliott a subie contre les Sénateurs mardi. L’équipe a été avare de commentaires sur cette blessure, mais ça semble être au genou et cette nouvelle nous indique qu’Elliott pourrait manquer un bon bout de temps. En attendant de voir si Brodeur signe, les Blues vont y aller avec Jake Allen et Jordan Binnington devant le filet.

Le gardien québécois de 42 ans n’est plus dans ses belles années, mais comme il détient une tonne de records de la LNH, dont le plus grand nombre de victoires et de blanchissages en carrière, les Blues vont tenter de voir s’il a encore quelque chose à offrir.


Ryan Garbutt parlera à Stéphane Quintal après son coup de genou contre Taylor Hall

Garbutt

Après plus de 3 semaines sans suspension, le département de la sécurité des joueurs de la LNH devra retourner au travail. L’attaquant des Stars, Ryan Garbutt, parlera à Stéphane Quintal pour expliquer le coup de genou qu’il a donné à Taylor Hall en 3e période du match de mardi soir.

C’est presque certain que Garbutt sera suspendu. Il y a un peu plus d’un an, il avait été suspendu 5 matchs pour un assaut contre Dustin Penner. Il a également été mis à l’amende en séries l’an passé pour avoir dardé Corey Perry. On peut donc dire qu’il a un historique qui va lui nuire pour ce jugement.

En plus, Garbutt a frappé un des joueurs étoiles de la ligue. Ce n’est pas un règlement officiel, mais il y a une loi non-écrite qui stipule que si tu frappes un des meilleurs joueurs de la ligue vicieusement, tes chances de suspension sont pas mal plus fortes.


Mika Zibanejad aurait été retiré de l’alignement parce qu’il n’est pas en shape

Mardi soir, les Sénateurs d’Ottawa en ont surpris plusieurs en retirant Mika Zibanejad de l’alignement pour leur match contre les Blues de St-Louis. Le joueur de 21 ans n’était pas blessé et à son âge, jouer 2 matchs en 24h ne devrait pas être un problème.

Ce n’est pas comme s’il connaissait un excellent début de saison avec 6 points en 20 matchs, mais le 6e choix du repêchage de 2011 a certainement un talent offensif que l’équipe pourrait utiliser. Les dirigeants voulaient clairement lui envoyer un message avec cette décision et selon Nick Cotsonika, de Yahoo Sports, le message serait d’améliorer son conditionnement physique.

Cotsonika n’a pas donné plus de détails sur la situation, mais selon lui, Zibanejad n’est pas dans une forme optimale. Si c’est bel et bien le cas, ce ne serait pas si surprenant. Ce n’est pas rare de voir les jeunes joueurs profiter de leur jeune âge pour s’en tirer avec des habitudes de vie moins saines et les organisations vont souvent tenter de régler le problème sans trop que ça se sache. C’est ce qu’on voit dans le cas de Zibanejad et ça expliquerait certainement son lent début de saison.


Le mythe du défenseur robuste qui peut nettoyer le devant du filet

alexei-emelin-600x522

Depuis quelques années, une des critiques que plusieurs amateurs ont envers le Canadien est le manque de robustesse de l’équipe, particulièrement à la ligne bleue. Alexei Emelin tient le fort depuis un bon moment à ce niveau et le peu d’aide qu’il a reçu est venu de Douglas Murray.

Ce débat a été relancé la semaine dernière lorsque l’équipe a fait l’acquisition de Bryan Allen, ce qui a forcé la rétrogradation de Beaulieu à Hamilton. Les fans de robustesse étaient heureux de voir Allen arriver en renfort alors que plusieurs fans se plaignaient du développement de Beaulieu encore une fois ralenti.

Il faut dire que bien que la robustesse soit encore apprécié par les amateurs, cet aspect du jeu a perdu de l’importance avec les nouveaux règlements de la LNH. On voit beaucoup moins de gros double-échec pour nettoyer le devant du filet ou d’obstruction contre les joueurs adverses trop rapides. Donc, ce n’est pas parce qu’un joueur est robuste qu’il amène les résultats auxquels on est habitué pour ce genre de défenseur.

On peut mieux le voir grâce aux Hextally de l’excellent site War-on-ice. Un Hextally nous permet de voir d’où viennent les lancers accordés lorsqu’un joueur en particulier est sur la glace à égalité numérique. On peut comparer la performance lorsqu’un joueur est sur la glace à celle de l’équipe lorsqu’il est au banc. Dans ce cas-ci, nous allons comparer les Hextally de deux défenseurs anonymes du Canadien pour comparer leurs résultats.

Défenseur 1

Défenseur 1

Défenseur 2

Défenseur 2

La patinoire gauche du graphique nous montre les lancers accordés lorsque le défenseur est sur la glace alors que la patinoire de droite nous montre lorsque le joueur en question est au banc. Les chiffres sont là pour comparer leur performance au reste de la LNH. Si un chiffre est en bas de 1, c’est que le joueur accorde moins de lancers à partir de cette zone que la moyenne de la ligue. Si c’est au-dessus de 1, c’est qu’il en accorde plus de cette région.

Le chiffre le plus près du filet représente les zones à plus haut risque. Le chiffre au milieu représentent les lancers à risque moyen alors que celui en haut à gauche représente les lancers avec un risque faible de déjouer le gardien. La séparation de ces zones est faite ici, mais en gros, le haut risque représente la slot alors que le risque moyen représente le reste des chances de marquer. Les lancers à risque faible comptent tout le reste.

Donc, maintenant qu’on peut comprendre le graphique, on voit que le défenseur 1 excelle pour limiter les lancers de la slot alors que le reste de l’équipe en arrache drôlement quand il n’est pas sur la glace. Pour le reste des chances de marquer, il fait mieux que la moyenne de la LNH, mais moins bien que ses coéquipiers qui dominent cette partie de la glace, probablement grâce au schéma défensif de Therrien. Pour les autres lancers, il fait à peu près comme le reste de l’équipe et de la LNH.

Lorsqu’on se tourne vers le défenseur numéro 2, on voit qu’il est une étoile éviter les chances de marquer à l’exception de la zone hautement à risque. Il est également meilleur que la moyenne de la ligue et de ses coéquipiers pour les lancers à faible risque. Là où ça se gâte, c’est dans la slot où il fait définitivement moins bien que ses coéquipiers et que le reste de la ligue.

Si l’on avait à deviner qui étaient ces 2 défenseurs, on penserait que le premier est le maître pour libérer le devant du filet et qu’il se débrouille bien contre les chances de marquer. On penserait donc instinctivement à un gros défenseur capable de faire sa loi dans sa zone.

Le 2e défenseur est capable de limiter à peu près tous les lancers sauf les plus payants où il n’arrive clairement pas à s’établir. On penserait donc à un défenseur rapide, mais un peu faible pour vider le devant du filet. Je te laisse donc deviner qui sont les deux défenseurs.

Tu reçois un morceau de robot si tu avais deviné Tom Gilbert pour le défenseur 1. En effet, celui que l’on ne cesse de critiquer pour ses revirements et son jeu défensif est un des meilleurs défenseurs de l’équipe pour éliminer les lancers accordés à haut risque. Il fait également mieux que le reste de la LNH pour les autres chances de marquer. C’est bizarre avec ce qu’on entend à son propos cette saison.

Le 2e défenseur est plus facile à deviner étant donné l’introduction. Il s’agit d’Alexei Emelin, le gros défenseur robuste du Canadien. Le Russe n’est pas mauvais dans sa zone, mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, il en arrache énormément dans l’enclave. C’est juste un rappel que ce qui était vrai avant 2005 ne l’est peut-être plus en 2014 et que la valeur des défenseurs robustes avec une carence au niveau du coup de patin en a pris un coup au passage. Ils ont encore une valeur, mais libérer le devant du filet n’en fait plus partie.


Les Canadiens, les Blue Jackets et les Penguins dans la course pour David Perron?

david perron - oilers edmonton - credit: 25stanley

David Perron pourrait quitter l’organisation des Oilers d’Edmonton sous peu. L’ambiance n’est pas à la fête au sein de l’équipe albertaine. Une fois de plus, l’équipe est ancrée dans le bas du classement général de la LNH (30e, 14 points en 22 matchs).

Les dirigeants de l’équipe feront assurément au moins une transaction d’ici les prochains jours pour tenter de donner un regain de vie à leur formation et le joueur qui est présentement sur la sellette est David Perron.

D’ailleurs, selon Elliotte Friedman (CBC), au moins trois équipes pourraient être intéressées aux services de Perron. Friedman a mentionné que les Canadiens de Montréal, les Blue Jackets de Columbus et les Penguins de Pittsburgh auraient un intérêt à l’endroit de l’ailier gauche.

Une rumeur circule voulant que David Desharnais quitte vers Edmonton en retour de David Perron. Si vous étiez Marc Bergevin, quelle serait votre décision en lien avec ce possible échange?


Patrice Lemieux travaillerait sur une télé-série

patrice lemieux - télésérie - credit: twitter

Bonne nouvelle pour les amateurs de Patrice Lemieux, on devrait voir ce faux joueur de hockey dans un nouveau format. Après un succès monstre sur les internets, une signature de contrat avec TVA et une campagne publicitaire du tonnerre avec Montreal AutoPrix, on devrait le voir au petit écran dans un format plus long. Probablement des épisodes de 30 minutes où on le verrait vivre différentes aventures avec sa famille.

Est-ce que Patrice Lemieux va se retrouver sur les ondes de TVA ou TVA Sports? Je me permets de croire qu’il a été «échangé» par l’empire Quebecor. La saison dernière, Patrice Lemieux produisait environ une capsule web par mois pour TVA. Les vidéos étaient diffusés sur la chaîne YouTube de la marque. Depuis les deux derniers mois, les nouvelles capsules du meilleur interlocuteur du monde du hockey sont diffusées soit sur la chaîne de Montréal AutoPrix ou sur le compte personnel de Patrice Lemieux

Si jamais vous avez des détails concernant l’avenir de Patrice Lemieux, n’hésitez pas: jt@25stanley.com

*Photo: @patricelemieux


Une transaction Columbus-Edmonton sur le point de se conclure?

Perron

Aaron Ward et Bob McKenzie ont sorti une rumeur intéressante en fin de soirée mardi. Selon les deux analystes de TSN, les Oilers et les Blue Jackets sont en train de travailler sur une transaction impliquant David Perron et Artem Anisimov. Les négociations seraient bien avancées et l’échange final pourrait inclure plusieurs joueurs. Toutefois, selon McKenzie, il est encore possible que cet échange ne se concrétise pas.

Ce n’est pas une nouvelle surprenante puisqu’on sait depuis longtemps que les Oilers se cherche un 2e centre derrière RNH. Également, le nom de Perron flottait dans les rumeurs de transaction depuis quelques jours. En plus, les deux équipes connaissent un mauvais début de saison et une transaction pourrait fouetter les troupes. Aussi, le DG des Jackets, Jarmo Kekalainen, connait bien Perron puisqu’il l’a repêché pendant son temps avec les Blues.

La transaction aurait également du sens au niveau financier étant donné qu’il reste 2 ans aux deux contrats et que les deux gagnent un peu plus de 3 millions par année. C’est le genre d’échange qui serait un win-win pour deux formations qui en ont vraiment besoin.


Insider Trading // Des infos sur Perron, Eberle, Nolan, Horvat, Duclair et Alfredsson

Insider Trading

Sans surprise, les Oilers d’Edmonton ont été le sujet principal des trois informateurs de TSN (Lebrun, Dreger et McKenzie) dans leur chronique Insider Trading de mardi soir. Toutefois, ils ont également mis à jour d’autres dossiers.

Oilers

Dreger a ouvert le bal en disant que le DG de l’équipe, Craig MacTavish, cherchait encore à conclure une transaction. Toutefois, il n’a pas reçu de bonne offre en retour des joueurs disponibles et pour le moment, on dirait bien que ce sera l’alignement actuel de l’équipe qui devra trouver une solution au problème.

Lebrun a expliqué ce manque d’offre par le fait que les autres équipes ne sont pas tant intéressées à David Perron. Ils voient plus Jordan Eberle dans leur soupe même s’il n’a pas encore été rendu disponible par l’équipe. Selon Lebrun, si jamais les Oilers veulent obtenir un joueur du calibre qu’ils recherchent, Eberle devra être échangé. L’informateur a toutefois spécifié que les Oilers ne sont pas encore prêts à rendre Eberle disponible.

Jordan Nolan

Selon Bob McKenzie, il y aurait de l’intérêt pour le gros attaquant de 4e trio des Kings. Ce serait surtout dans l’Est où quelques équipes voudraient grossir le bas de leur alignement. La direction des Kings n’est pas trop pressé de l’échanger, mais si jamais la bonne offre se présente, il pourrait partir. McKenzie a mentionné que cette bonne offre devrait contenir un défenseur.

Championnat Mondial Junior

Pierre Lebrun a parlé de 2 joueurs qui devraient rester dans la LNH pour le reste de la saison, mais qui pourraient peut-être participer au Championnat Mondial Junior quand même. Il s’agit d’Anthony Duclair et Bo Horvat. Dans les deux cas, les équipes vont évaluer leur performance au jour-le-jour et s’ils voient une régression, ils pourraient les envoyer à Montréal et Toronto pour vivre une expérience très utile. En plus, selon Lebrun, Bo Horvat aurait de bonnes chances d’avoir une lettre sur son chandail pendant le tournoi.

Daniel Alfredsson

Dreger a mentionné la retraite du Suédois qui n’est qu’une formalité. Selon l’informateur, Alfredsson viserait présentement le début du mois de décembre pour faire l’annonce officielle.

Arbitre russe

Darren Dreger a aussi parlé d’un arbitre russe qui pourrait devenir le premier de son pays à être un arbitre dans la LNH. Son nom est Evgeny Romasko et il a bien fait pendant son premier séjour dans la Ligue Américaine. Il devrait revenir dans le circuit affilié en janvier s’il y fait bien, il pourrait arriver dans la LNH dès l’an prochain.


Les Panthers veulent faire de la place pour les jeunes à l’attaque

Dale Tallon

Les Panthers sont dans une position intéressante. Les propriétaires veulent faire les séries et ils ont mis la pression sur leur DG, Dale Tallon. Le DG a donc continué à remplir son équipe de vétérans pouvant garder les Panthers dans la course aux séries cet été. Le problème c’est que la formation compte sur plusieurs jeunes qui sont prêts à faire le saut dans la LNH, mais il n’y a plus de place dans l’alignement.

Selon Harvey Fialkov, un journaliste bien plogué en Floride, l’équipe veut faire de la place pour les attaquants Vincent Trocheck et Rocco Grimaldi en échangeant un vétéran ou deux.

Fialkov a continué en disant que Grimaldi était la priorité. Il a spéculé que les vétérans disponibles pourraient être Tomas Fleischmann, Sean Bergenheim et Tomas Kopecky. Les 3 gars ont un salaire assez élevé (entre 2,75 M$ et 4,5M$), mais leurs ententes viennent tous à échéance à la fin de la saison.

Malheureusement pour la Floride, la valeur de ces gars-là, qui est probablement au plancher présentement, n’augmentera que lors de l’approche de la date limite des transactions où les autres équipes auront plus d’espace sous le plafond. Donc s’ils veulent s’en débarrasser rapidement, ils devront sûrement retenir une bonne partie du salaire et accepter un choix au repêchage tardif en retour. On devrait voir assez vite à quel point l’équipe veut faire de la place.


Les Kings pourraient ressortir le chandail Burger King pour leur match extérieur

Kings

Les Kings affronteront les Sharks de San Jose dans un match extérieur le 21 février prochain. Lors de ces matchs extérieurs, les équipes portent souvent des uniformes spéciaux, habituellement vintage, pour montrer la signification spéciale de la rencontre et pour vendre plus de produits dérivés. On ne sait pas encore quels chandails les équipes de la Californie porteront pour ce match, mais les Kings ont publié un indice lundi.

Dans un tweet publié par leur compte qui s’occupe des vidéos, l’équipe a laissé sous-entendre qu’ils ramèneraient le chandail Burger King. Ce chandail est surnommé ainsi parce le logo ressemble à la mascotte de la chaîne de fast-food. Le chandail en question n’a été porté que pendant 8 matchs en 1996, mais il s’agissait d’un des premiers 3e chandail dans la LNH et il a marqué l’imaginaire de plusieurs partisans. C’est souvent considéré comme un des chandails les plus laids de l’histoire et c’est probablement pour ça qu’il est autant aimé à L.A.

Toutefois, il faut faire attention, ce n’était pas une annonce officielle de la part des Kings, donc c’est peut-être seulement une feinte de leur part. Ceci étant dit, ce serait une bonne décision des Kings qui ramèneraient un brin de nostalgie chez leurs partisans ainsi qu’un chandail tellement laid qu’il est beau.