Suivez 25stanley sur Facebook!

Contrat // Jonathan Bernier signe 2 ans – 8,3 M$ avec les Maple Leafs

Screen shot 2015-07-01 at 11.13.45 AM

Jonathan Bernier a signé un nouveau contrat avec les Maple Leafs de Toronto. L’avenir de sa famille est maintenant assuré.

Le gardien de 26 ans s’est entendu avec le club ontarien pendant les deux prochaines saisons. Ce pacte lui rapportera un salaire total de 8,3 millions $.

Bernier a terminé la saison 2014-2015 avec un dossier de 21-28-7 devant le filet des Maple Leafs. Il a conservé une moyenne de buts alloués de 2,87 et un taux d’efficacité de ,912.


Un porteur de ballon a obtenu une invitation au camp des Chiefs grâce à Twitter et Youtube

Taylor

Les camps d’entraînements des équipes de la NFL s’ouvrent un peu partout aux États-Unis ces temps-ci. Ces camps sont extrêmement difficiles pour les joueurs et à la fin, il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus. Par contre, tant que les gars sont au camp, ils croient avoir une chance de faire l’équipe, donc pour le moment, tout ce qui compte, c’est d’être présent.

LaVance Taylor est un des gars qui a adopté cette philosophie. Taylor est un porteur de ballon qui vient de finir son stage universitaire pour une équipe de deuxième division et il a obtenu une invitation au camp des Chiefs de Kansas City jeudi.

Taylor s’est mérité cette invitation grâce aux réseaux sociaux. Mercredi, il a envoyé un montage de ses meilleurs moments à 19 équipes de la NFL sur Twitter. À la surprise de plusieurs, les Chiefs ont regardé la vidéo et ils ont décidé de l’inviter. Ses chances de faire l’équipe sont très faibles, mais tant qu’il est là, elles existent. En plus, s’il parvient à faire mentir les probabilités encore une fois, ce sera une histoire incroyable.

Le montage de Taylor

Via NFL Network


Des joueurs de la LNH se préparent déjà pour le prochain lock-out

Avec la convention collective qui vient à échéance en septembre 2022, c’est beaucoup trop tôt pour parler du prochain lock-out. Ceci étant dit, c’est difficile de ne pas s’apercevoir que certains des meilleurs joueurs de la LNH se préparent déjà pour le prochain conflit de travail, qui devrait avoir lieu en 2020 alors que l’association des joueurs et la ligue auront une clause de sortie.

Pour un joueur de la LNH, la meilleure façon de se protéger contre un lock-out est un bonus de signature lors de la saison du conflit de travail. Ces bonus sont distribués le premier juillet et le lock-out commencerait en septembre. Comme leurs chèques de paie normaux commencent à arriver en octobre, c’est la seule façon de recevoir un peu d’argent de la LNH en cas de conflit de travail.

Depuis le dernier lock-out, 45 joueurs ont signé un contrat qui sera encore en vigueur en 2020-21 (la première saison menacée par le prochain lock-out). Dans le groupe, 17 gars ont des bonus de signature d’au moins 1 M$ pour cette saison-là. Ça veut dire que plus que le tiers des joueurs sous contrat recevront un peu d’argent en cas de conflit de travail.

Deux joueurs (Gallagher et Tarasenko) ont opté pour une autre sorte de protection. Les deux ont un contrat avec un salaire clairement inférieur pendant l’année menacée par le lock-out. Tarasenko s’est même protégé en 2022-23 juste au cas. Lors de ces deux saisons, l’attaquant des Blues fera 5,5 M$, ce qui est une bonne baisse de salaire par rapport au 9,5 M$ qu’il gagnera en 2019-20 et en 2021-22. La baisse de Gallagher est plus subtile puisqu’il a un salaire de 4 M$ en 2019-20 avant de gagner 2,5 M$ la saison suivante.

Il y a donc 19 joueurs de la LNH qui ont pris le possible lock-out de 2020 en compte pendant leurs négociations de contrat. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour les partisans puisque ça nous rappelle que cette possibilité est bien réelle. Ceci étant dit, ces protections font en sorte que les propriétaires auront 56,75 M$ à verser en bonus même s’il y a un lock-out.

Les équipes les plus touchées sont les Blackhawks (11,5 M$), les Penguins (10 M$), les Canadiens (7 M$) et les Rangers (7 M$). Même si on parle d’organisations assez riches, ce serait surprenant que les proprios acceptent de verser des montants aussi importants tout en sacrifiant une tonne de revenus avec l’annulation de plusieurs matchs.

Les propriétaires auront une partie de leurs salaires à verser peu importe ce qui se passe en 2020 et ces dépenses seront certainement plus faciles à avaler si elles leur permettent d’engranger des revenus. La somme de 56,75 M$ n’est pas extravagante, mais en approchant le conflit potentiel, on devrait voir plus de contrats du genre, ce qui veut dire que la facture finale sera plus salée.

Les fans pessimistes peuvent donc voir chaque bonus de signature cédulé pour 2020 comme une mauvaise nouvelle puisque ça nous montre que le joueur (et son agent) croient vraiment à la possibilité du lock-out. Les plus optimistes croiront plutôt que ce bonus se rajoute aux coûts fixes des proprios pendant le conflit de travail, ce qui pourrait les motiver à revenir au jeu plus rapidement.

Liste des joueurs protégés avec un bonus

P.K. Subban (6 M$)
Ryan O’Reilly (5 M$)
Jonathan Toews (5 M$)
Patrick Kane (5 M$)
Evgeni Malkin (5 M$)
Phil Kessel (5 M$)
Jakub Voracek (4 M$)
Corey Perry (3 M$)
Ryan Getzlaf (3 M$)
Derek Stepan (3 M$)
Marc Staal (3 M$)
Johnny Boychuk (2,75 M$)
Dion Phaneuf (2,5 M$)
Artem Anisimov (1,5 M$)
Patrice Bergeron (1 M$)
Jeff Petry (1 M$)
Henrik Lundqvist (1 M$)

Via TSN & General Fanager


L’arbitre de la LNH donne un salaire de 3,75 M$ à Marcus Johansson pour la saison prochaine

Ça a pris un peu plus de temps que prévu, mais l’arbitre a finalement rendu sa décision publique dans le cas de Marcus Johansson. L’attaquant de 24 ans des Capitals a reçu une entente d’un an d’une valeur de 3,75 M$. C’est un peu plus bas que sa demande salariale de 4,75 M$, mais c’est mieux que l’offre de Washington (3 M$). Il sera encore agent libre avec restriction l’an prochain.

Pour la première fois de sa carrière, Johansson a atteint le plateau des 20 buts l’an passé. En 82 matchs de saison régulière, il a amassé 20 buts et 27 passes. Il a ajouté 4 points en 14 matchs de séries.

Si l’on se fie aux infos d’Elliotte Friedman en début d’été, les Capitals vont maintenant se tourner vers le marché des agents libres pour compléter leur alignement. Ils aimeraient signer un autre attaquant et ils connaissent désormais leur budget disponible (1,2 M$) pour cette signature. Parmi les principaux candidats de ce côté, on retrouve Brad Boyes, Curtis Glencross, Jiri Tlusty, Matt Cullen et Mike Santorelli.

Stats de Johansson

Johansson HERO


Le choix de Pékin est une excellente nouvelle pour ceux qui veulent voir les joueurs de la LNH aux Olympiques

Price,-Subban,-Luongo-et-Crosby-au-match-Canada-USA-féminin

Vendredi matin, on a appris que le comité olympique a choisi Pékin pour accueillir les Jeux olympiques de 2022. C’est une excellente nouvelle pour les fans de hockey puisque la Chine est un marché que le circuit Bettman veut développer. Cette nouvelle augmente donc grandement les chances que la LNH continue son association avec le comité olympique.

Les dirigeants de la LNH voient l’argent que la NBA fait en Chine et ils veulent une partie de ces revenus avant que la KHL ne s’y installe. Les matchs de la LNH y sont déjà diffusés et ils ont de bonnes cotes d’écoutes (environ 800 000 pour un match normal). C’est sans parler des cotes d’écoutes chinoises qui ont démoli celles du Canada lors de la dernière finale pour la médaille d’or à Sotchi (120 millions vs 8,5 millions).

Il y a donc un peu d’intérêt pour ce sport là-bas et avec leur énorme population, c’est suffisant pour ce que ce soit un marché intéressant. En plus, avec l’obtention des jeux, le gouvernement chinois va investir une tonne pour développer des équipes nationales, ce qui veut dire que l’évolution du hockey devrait se poursuivre en Chine. Par contre, si la LNH n’en profite pas, ce sera sa ligue rivale qui dominera ce marché. La KHL parle déjà d’y installer une franchise.

La ligue pourrait très bien répliquer en envoyant ses joueurs là-bas pendant les Olympiques pour mieux les faire connaître. Les propriétaires détesteraient perdre 2 semaines d’action, mais s’ils comprennent que c’est pour faire plus d’argent au niveau international, ils devraient prendre cette chance. Si le processus d’expansion nous a appris quelque chose, c’est que si les proprios ont une chance de faire de l’argent, ils vont la prendre.

En plus, selon un exécutif du réseau de télévision nationale chinoise qui a parlé à Rick Westhead, la LNH s’est déjà engagée à aller aux Olympiques si les Jeux étaient en Chine. La ligue a nié cette information, mais il n’y a pas de fumée sans feu.

La ligue ne le confirmera pas demain matin parce qu’elle doit négocier avec le comité olympique pour évoluer dans une situation optimale pendant ces Jeux, mais le fait qu’ils seront tenus en Chine améliore certainement nos chances de voir les professionnels de la LNH y évoluer.


Jakub Voracek signe un contrat de 8 ans – 66 M$ avec les Flyers

Après Sean Couturier hier, c’est au tour de Jakub Voracek de signer une prolongation de contrat à long terme avec les Flyers de Philadelphie. L’attaquant de 25 ans a signé une entente de 8 ans d’une valeur de 66 M$. Il aura un impact de 8,25 M$ sur la masse salariale des Flyers. C’est une bonne augmentation pour celui qui aura un salaire de 4,5 M$ cette saison.

Ça lui donne le 10e plus gros impact salarial de la LNH, mais c’est quand même 25 000$ de moins que Claude Giroux, donc l’équipe conserve sa structure salariale intacte. Voracek était le 4e meilleur pointeur (81) et le 2e meilleur passeur (59) de la ligue l’an passé, donc c’était le temps pour lui de passer à la caisse.

C’est un gros contrat pour les Flyers, qui ont déjà une tonne de problèmes avec le plafond salarial, mais Voracek a une bonne chimie avec Giroux et comme il allait être agent libre sans restriction à la fin de la saison, une autre bonne année sur le premier trio aurait pu leur coûter encore plus cher. Ils ne voulaient probablement pas risquer de le perdre, donc ils l’ont payé immédiatement.

Stats de Voracek

Voracek HERO


Les Bruins sont encore à la recherche d’un défenseur

Sweeney Jacobs Neely

Normalement, à la fin du mois de juillet, le marché des agents libres est mort, mais comme on a vu avec la signature d’Alex Semin la semaine dernière, il y a encore des joueurs disponibles qui peuvent aider des équipes de la LNH. C’est surtout le cas à la ligne bleue où des gars comme Zidlicky, Ehrhoff et Franson pourraient être dans plusieurs top 4 du circuit Bettman.

Même s’ils ont déjà 7 défenseurs dans l’alignement, les Bruins de Boston sont une des équipes intéressées par ces défenseurs puisqu’ils doivent remplacer le trou laissé béant par le départ de Dougie Hamilton vers les Flames de Calgary.

Lors de la conférence de presse en marge de la Classique hivernale mercredi, le DG des Bruins, Don Sweeney, a confirmé que l’équipe négociait avec Cody Franson. Par contre, il n’a pas pu dire aux journalistes s’il était près de le signer parce qu’il ne sait pas ce que les autres équipes lui offrent.

Selon Renaud Lavoie, Franson n’est pas le seul joueur avec qui les Bruins négocient présentement. Marek Zidlicky est également visé par l’équipe. À 38 ans, il n’est pas aussi bon que Franson, mais il peut certainement aider en zone offensive.

Pour ce qui est de Christian Ehrhoff, les Blue Jackets sont toujours dans la course, mais ils n’ont pas l’espace nécessaire sous le plafond salarial pour le signer. Ils ont donc une petite offre sur la table et ils espèrent que le défenseur panique suffisamment pour l’accepter et venir aider leur ligne bleue.

Stats de Franson

Franson HERO

Stats d’Ehrhoff

  Ehrhoff HERO

Stats de Zidlicky

Zidlicky HERO


Une ligue mineure de baseball a utilisé des caméras et un ordinateur pour décider des balles et des prises

IMG_5359

La relation du baseball majeur avec la technologie est assez intéressante. Les reprises vidéos sont encore considérées comme une nouveauté et leur politique avec leurs highlights sur le web est tout droit sortie des années 90. Par contre, si tu écoutes un match sur ESPN ou tu suis une rencontre sur le web, tu as accès à la technologie Pitch F/X.

À l’aide de 3 caméras placées à des endroits précis sur le terrain, cette technologie permet aux amateurs de savoir si une balle est dans la zone des prises ou non. Ça cause quelques problèmes puisque les arbitres qui font ces appels sur le terrain sont humains, ce qui veut dire que leurs décisions ne sont pas parfaites. Ça dérange plusieurs amateurs puisqu’ils ont l’option de voir si un arbitre s’est planté dans un moment important de la rencontre.

La technologie est utilisée depuis plus de 10 ans, donc elle est devenue assez fiable. Ça veut dire que techniquement, la ligue pourrait l’utiliser pendant un match pour obtenir de meilleurs résultats.

Ça ne risque pas d’arriver de sitôt puisque la MLB adore l’erreur humaine, mais une ligue mineure a quand même fait l’expérience pendant un match mardi soir. Pendant cette expérience, les 3 arbitres habituels étaient à leur place, mais celui derrière le marbre s’occupait seulement des fausses balles et des jeux au marbre.

C’est un ancien joueur de la MLB devenu analyste pour ESPN, Eric Byrnes, qui s’occupait des balles et des prises à l’aide du système Pitch F/X et d’un micro. Selon lui, le système permet d’accélérer le match puisque les frappeurs doivent swinger plus souvent. Ça fait aussi en sorte que le système est plus juste. Par exemple, les lanceurs étoiles reçoivent souvent un traitement préférentiel à cause de leur réputation et ce n’est pas le cas avec un ordinateur.

Il est conscient que le système n’est pas parfait présentement et qu’il faudrait encore travailler pour éviter le plus de glitchs possibles, Par contre, cette première expérience s’est passée sans anicroche et les joueurs n’ont pas remarqué une grosse différence puisque comme un arbitre conventionnel, Byrnes expliquait ses appels quand c’était trop serré au goût du gars au marbre. Éventuellement, ça semble être une innovation inévitable pour le baseball majeur.

La situation des balles et des prises fait en sorte que c’est une situation unique au baseball, où les arbitres ont plus de pouvoir que dans n’importe quel autre sport à cause de ces décisions, mais si jamais la MLB décide d’utiliser quelque chose du genre, ça pourrait certainement donner des idées aux autres sports. Ceci étant dit, étant donné la rapidité d’évolution du baseball majeur, on ne risque pas de voir cette méthode utilisée trop rapidement.

Via ARS Technica


Gary Bettman indique qu’il y a eu une mauvaise interprétation concernant ses propos

garry-bettman

Gary Bettman a voulu mettre une situation au clair. En entrevue avec Radio-Canada, le commissaire de la Ligue nationale de hockey a fait savoir qu’il n’avait jamais dit des propos signifiant que les Nordiques de Québec joueraient dans l’Association de l’Ouest s’ils renaissaient de leurs cendres.

Bettman a qualifié cette rumeur « d’interprétation » de ses propos par les gens. Il a même ajouté que lui et ses acolytes n’avaient même pas commencé à penser à cet élément.

Le manitou du circuit Bettman avait souligné – lors d’un entretien avec le Boston Globe – que les Nordiques pourraient possiblement être placés dans l’Association de l’Ouest. Il n’y a que 14 équipes dans cette association comparativement à 16 clubs dans l’Est.

Bettman a pris comme exemple pour illustrer le litige la situation des Jets de Winnipeg; pendant deux ans, le club manitobain a joué dans l’Association de l’Est alors que c’était beaucoup plus logique qu’il soit dans l’autre association.

Finalement, l’homme de 63 ans a calmé l’ardeur des gens qui souhaitent que le processus d’expansion en vienne à une conclusion rapidement.

« Nous ne sommes pas pressés », a-t-il mentionné à Radio-Canada.


Un beau geste de MacKinnon et Crosby à l’endroit d’un jeune atteint d’un cancer

MacKinnon, Crosby

Nathan MacKinnon et Sidney Crosby profitent de leurs vacances pour faire une tournée en Nouvelle-Écosse. Après leur quart de travail à la commande à l’auto d’un Tim Hortons, les deux hockeyeurs ont surpris un jeune garçon de 7 ans, atteint d’un cancer incurable (leucémie), dans sa cour afin de jouer avec lui.

Bryan Carroll vit des moments difficiles puisqu’il doit lutter contre une maladie qui l’empêche de vivre comme un garçon de son âge.

MacKinnon et Crosby ont alors « lancé » une bataille de fusils à eau avec Bryan; une situation qui a probablement embelli pendant quelques instants sa vie en dents de scie.

Un groupe d’amis de la famille Carroll a mis sur pied une collecte de fonds dans le but d’amasser de l’argent pour modifier sa cour arrière. Une transformation a donc été faite.

Bref, c’est une journée que le jeune Bryan est bien loin d’oublier!

Vidéo – Un garçon rencontre des héros (MacKinnon et Crosby)

Source : Global News