Super Bowl 50: 5 points à surveiller

super-bowl-50-fs

Le grand match est à nos portes, voici quelques facteurs qui devraient être déterminants.

1- Le pass rush des Broncos contre Cam Newton

Von Miller, DeMarcus Ware et Derek Wolfe ont annihilé Tom Brady il y a deux semaines mais ce sera plus ardu contre Newton. Le #1 est nettement, nettement plus mobile que Brady et il sera  mieux protégé. La ligne offensive de la Caroline est plutôt anonyme (mis à part Michael Oher et Ryan Kalil) mais elle est efficace et la pression devra venir de plus de quatre joueurs.

2- L'attaque au sol des Panthers

Cam Newton mérite l'attention qu'il reçoit mais le jeu au sol est vraiment varié et dangereux. Ils utilisent du read option et des jeux déguisés en formation shotgun qui sont difficiles à anticiper pour la défense adverse. En plus, ces jeux ont pour effet de ralentir le pass rush, ce qui rend le jeu de passe encore plus dangereux. Jonathan Stewart peut courir une bonne vingtaine de fois par match si nécessaire et il sera important car les Panthers ne sont pas riches en receveurs de passes.

3- Le bras de Peyton Manning

Le vieux Peyton est magané, tout le monde le sait. Gary Kubiak ne lui demande pas d'amasser 300 verges par match mais il ne doit pas nuire à son équipe non plus. Tout au long de la saison, il a lancé des ballons erratiques ce qui a mené à 17 interceptions contre seulement neuf touchés.  Manning a de la misère et le jeu de course des siens ne l'aide pas vraiment.

4- La O-line du Denver

Les pass rushers des Panther n'ont pas été spectaculaires cette saison mais contre Denver, le matchup leur semble favorable. Les OTs Michael Schofield et Ryan Harris sont potables mais ils en auront plein les bras contre Charles Johnson (enfin en santé) et Jared Allen. Les hommes de Ron Rivera devraient pouvoir appliquer de la pression à quatre joueurs, ce qui nuira grandement à l'attaque des Broncos. Il ne faut pas oublier le secondeur vedette Luke Kuechly qui excelle dans toutes les phases du jeu et saura exploiter la moindre faiblesse des Broncos.

5- Les revirements et les impondérables.

Manning a amené ses troupes jusqu'ici mais, on ne se contera pas d'histoire, il est pas mal choker en éliminatoires. La moindre chose peut le faire dérailler et ça tombe mal car les Panthers sont les meneurs de la NFL, causant 39 revirements en saison régulière. Un fumble ou une interception en début de match et Manning pourrait s'en retrouver neutralisé.

La prédiction: la défense des Broncos est excellente mais elle ne suffira pas à gagner le match. Les Panthers vont marquer sur des revirements et embouteiller Manning. Panthers 30 - Broncos 20


Les Miettes du Super Bowl 50

Denver Broncos quarterback Peyton Manning throws a pass in the first quarter of an NFL football game against the Kansas City Chiefs, Sunday, Dec. 30, 2012, in Denver. (AP Photo/Joe Mahoney)

À deux jours du grand duel, force est d'admettre qu'il ne se passe pas grand chose. Le hype est étonnamment faible et les scandales inexistants. Voici quand même quelques grenailles divertissantes pour vous.

-Un scandale potentiel qui a été plutôt bien étouffé à date: les possibles livraisons d'hormones de croissance chez Peyton Manning. En décembre, le réseau Al-Jazeera avait sorti une histoire voulant que Manning ait commandé la susmentionnée substance en 2011 pour guérir d'une blessure au cou. Le #18 était avec les Colts à l'époque et un stagiaire de l'équipe aurait été enregistré à son insu en faisant des déclarations incriminantes pour Manning. Le QB vedette a nié le tout avec véhémence mais on apprend aujourd'hui que ses avocats ont engagé des détectives privés et potentiellement des fiers à bras pour s'assurer que les accusation disparaissent. Hmm. Mettons que si Al-Jazeera diffusait de nouveaux détails aujourd'hui ou demain, ça pourrait avoir une incidence sur le match...

-Qui dit Super Bowl dit prop bets. Le site OddShark a une belle liste pour vous. Mise-O-Jeu a aussi plusieurs choix et j'aime bien "Est-ce qu'il y aura au moins un touché de sûreté dans le match?" avec une cote de 5.25. Les deux équipes ont un bon pass rush et il arrive souvent des choses un peu folles a Peyton Manning en éliminatoires...

-L'ancien chasseur de têtes des Pats Rodney Harrison suggère une manière d’arrêter Cam Newton: le blesser en le frappant aux genoux. Toujours aussi subtil.

-Les gens du site intello-politico-artistique Slate ont établi un classement des 49 Super Bowls à date. Ils touchent des points intéressants mais leur #1 est un des pires SB de tous les temps alors...

-On va avoir droit aux traditionnelles quatre heures d'avant-match dimanche après-midi à CBS et c'est habituellement très plate. Cependant comme c'est le 50 anniversaire du SB, on dirait que le réseau s'est forcé un peu. On aura droit à une historique révisée des Bills, que serait-il arrivé s'ils avaient gagné le SB XXV? On verra aussi (évidemment) un reportage sur l'évolution du SB à travers les années et son impact sur la société américaine. Ça vaut peut-être la peine d'enregistrer le tout et de le regarder sur fast forward.

-Malheureusement, le match sera analysé à CBS par Phil Simms. Celui-ci est ultra-répétitif et ne nous apprend jamais rien. SI.com a assemblé ses pires clichés pour nous offrir le Phil Simms Soundboard. C'est comme écouter un vrai match!


Adonis Stevenson se fout de la gueule de Jean Pascal

Screen shot 2016-02-03 at 3.32.27 PM

Adonis Stevenson a publier une vidéo sur ses comptes facebook et twitter suite à la raclée qu'à subie Jean Pascal, avec pour titre:

"Une soirée bien tranquille...le petit poussin a été battu!
It was a quiet night... the little chick got beat!''

La réaction des ses propres fans ne s'est pas faite attendre et il s'est fait ramasser dans sa section "commentaires" sur facebook.

  • Par MMAD
  • 3 février 2016

Une combattante embêtée par sa poitrine

Brye Anne

Brye Anne Russillo est pâtissière de profession, barmaid, mais aussi une adepte d'arts martiaux mixtes. La combattante a déjà 3 combats à son actif cumulant une fiche de 1 victoire et 2 défaites dans les circuits mineurs.

Ce qui retient l'attention, est que l'athlète américaine doit combattre dans des catégories de poids plus élevés à cause de sa poitrine de 12 livres! Russillo a beaucoup de difficultés sur la balance et ses attributs l'empêche de combattre dans sa catégorie optimale de 135 livres, ce qui pourrait expliquer sa fiche perdante. Elle prévoit d'ailleurs pouvoir atteindre ce poids pour son prochain combat en perdant quelques livres.

Pour son compte instagram, c'est par içi

On vous invite à visionner ce clip pour la voir en action

  • Par MMAD
  • 2 février 2016

Les Lakers réalisent le rêve d’un jeune fan !

A défaut de connaître une saison 2015/2016 très difficile, les Lakers ont réalisés dimanche dernier le vœux d'un de leur jeune fan atteint d'un cancer du cerveau.

Yitzi Teichman n'a que 17 ans lorsqu'il doit se faire retirer une tumeur au cerveau, la foundation Make-A-Wish lui demande alors quel vœux il souhaiterait réaliser. La réponse du jeune fan est sans appel : faire partie de l'équipe des Lakers.

Un an plus tard, le jeune homme a donc vu son vœux se réaliser dimanche dernier avec la signature un contrat d'un jour. Contrat qui lui permettait ainsi de pouvoir être un membre de l'équipe emmené par la légende Kobe Bryant.

Il a d'abord été présenté aux journalistes en conférence de presse par le GM de la franchise Californienne en personne, Mitch Kupchak, avant de rejoindre ses coéquipiers d'un jour dans les vestiaires, pour la préparation du match du soir face à Charlotte. Il a ensuite participé à l'échauffement et a même passé le match assis sur le banc des Lakers. Le tout avec un maillot à son nom !

Malheureusement pour lui, il n'a pas pu empêcher la cinglante défaite 101-82 que les Hornets ont infligés aux Lakers.

Retrouvez une petite vidéo résumant sa journée inoubliable ici:


A la pêche aux autographes du meilleur joueur NBA !

Obtenir un autographe de son idole est sûrement la chose plus dure à faire, surtout quand celui-ci s'appelle Stephen Curry et qu'il est le meilleur joueur NBA actuellement.

Alors que les Warriors se déplaçaient samedi après midi à Philadelphie afin d'y affronter l'une des pire équipe de la ligue. Un père et son fils, tout les deux fans des Warriors, ont décidés de se rendre à la salle un jour plutôt ( le vendredi soir) en espérant tomber sur Stephen Curry.

Ils ont alors fait preuve d'une très grande imagination et ont ainsi trouvés sûrement le moyen le plus original afin de collecter des autographes de la superstar des Warriors.

Tellement original que le compte twitter des Warriors a décidé d'immortaliser la scène pour le plus grand bonheur d'un père et de son fils.


Les Chargers restent à San Diego !

Les San Diego Chargers ne seront pas relocalisées à Los Angeles ! Du moins pas pour la saison 2016/2017.

Alors que la franchise californienne avait signée un accord avec les Los Angeles Rams afin de partager le stade d'Inglewood et par conséquent être relocalisée dans la cité des anges pour la saison à venir. Dean Spanos, le président des Chargers vient d'annoncer via un communiqué sur le site officiel de la franchise que celle-ci resterait finalement une saison de plus à San Diego.

Le propriétaire de la franchise précise aussi qu'il compte collaborer étroitement avec le maire de San Diego, Kevin Faulconer, afin de pouvoir construire un nouveau stade à l'équipe de la ville.

Selon le journaliste d'ESPN Jim Trotter, les Charges devraient être fixés d'ici 2-3 mois pour savoir si la construction d'un nouveau stade sera possible ou non.

En revanche, si aucune solution n'est trouvée pour un nouveau stade à San Diego, les Chargers pourront choisir d'être relocalisées à Inglewood pour la saison 2018.

La saison prochaine sera donc la 56ème des Chargers à San Diego. Dean Spanos réaffirme avec cette décision son envie de laisser son équipe à San Diego, et de lui donner un nouveau stade de "classe mondiale". Cette décision fera le bonheur des fans des Chargers qui avaient manifestés ces derniers temps afin que la franchise reste à San Diego.

(Crédit photo : AP)


5 choses à savoir sur le combat Kovalev-Pascal II

1- Premièrement très belle sous carte, les combats présentés étaient de qualité, l'affrontement St-Juste-Lafrenière a tout simplement voler le show hier

2- Le combat a attiré de grosses vedettes; Georges St-Pierre, Russell Martin, Adonis Stevenson, Alex Kovalev et Roy Jones Jr. étaient du lot

3- Montréal était encore sur la map- Jean Pascal a encore été capable d'attirer l'attention des États-Unis au Québec, avec la présence du méga réseau de télévison HBO et de son fameux annonceur Michael Buffer

4- L'ambiance dans le Centre Bell était malade, il y a longtemps que les partisans de sports à Montreal n'avait pas eux de raisons de se lever et de crier. Même avec une défaite de Pascal, ont pouvaient ressentir l'énergie et le hype que Jean avaient réussi à créer, partout dans le building.

5- Le combat entre Kovalev et Pascal aura permis à Adonis Stevenson de mettre la table pour un combat d'unification des titres entre lui et Kovalev. Le Québecois est monté sur le ring pour challenger le Russe et nous laisse espéré, finalement un affrontement entre les 2 meilleurs boxeurs de la catégorie des mi lourds.

  • Par MMAD
  • 31 janvier 2016

Mission réussie pour Jean Pascal

Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, Jean Pascal ne laisse pas les amateurs de sports indifférents. Encore une fois, c'est mission accomplie pour Jean Pascal, fidèle à son habitude, il a profité de cette semaine pour promouvoir son combat.

Parlez-en bien, parlez-en mal, mais parlez-en. C'est encore ce que Jean a réussi à faire pour cet affrontement avec Kovalev. Pascal a tout fait en son possible pour attirer les spotlights. Il s'est énervé à la conférence de presse, lancer des bananes, s'est pogné avec l'entraineur de Sergey Kovalev. Il s'est payé un des entraineurs les plus connus de la planète, changer sa stratégie, travailler sur sa défensive et proposer un pari de 50 000$ à son adversaire qui le challenge a le knocké en moins de 8 rounds. Journaux, télé, radio, partout on a parlé de Jean Pascal, plus en mal qu'en bien, mais on en a parlé!

Jean n'est pas favori, loin de là, mais soyez-en bien rassuré, il se battra jusqu'à la fin. On va le regarder pour le voir manger une volée ou bien le voir redevenir champion du monde mais on va le regarder. Le Centre Bell pourra pour sa part, se remettre à vibrer l'instant d'une soirée car les applaudissements et les trompettes sont au rancart depuis le début Décembre dans le domicile du Canadien.

Pour les intéressés, Mise-o-jeu offre une côte de 10 contre 1 pour notre ami Pascal, pour le prix d'un repas pour toi et ta copine chez McDonald's, un petit 20$ pourrait te rapporter un joli butin de 200$!

  • Par MMAD
  • 29 janvier 2016

Un juge de ligne de tennis reçoit un service de 121 mph dans les parties

VIDÉO: UN SERVICE DE 121 MPH DANS LES PARTIES

Ouch! Ce pauvre juge de ligne de tennis a vraiment pris la pire décision en se déplaçant de quelques pas vers sa droite lorsqu'il a aperçu le missile de 121 mph que venait de servir Tomas Berdych dans son match de quart de finale face à Roger Federer à l'Omnium d'Australie. Il a reçu le boulet de canon directement dans les parties.

Il faut toutefois donner tout le crédit à ce juge d eligne qui a vraiment pris le coup comme un champion. Après quelques pas de titubements et une hésitation involontaire, il a tout de suite repris sa place sur le mur du fond au centre du court pour juger la deuxième balle de service du Tchèque. Tout à son honneur.

Un autre triste exemple qu'il vaut parfois mieux ne pas bouger lorsqu'on voit un projectile se diriger vers nous. Au lieu de bouger, se protéger le visage et les parties intimes. Je suis convaincu que ce juge de ligne en soutirera une leçon.