Bien joué de la part de Radio-Canada!

radio-canada-mediafail

Radio-Canada s'est bien repris après l'erreur commisse sur un écran durant la diffusion d'un bulletin de nouvelles.

Sur l'écran, durant le Téléjournal sur les ondes d'ICI Radio-Canada, on y voyait le logo des Panthers de la Floride (un club de la LNH) au lieu de celui des Panthers de la Caroline (une équipe de la NFL).

Sur le compte Twitter de Radio-Canada Sports, on y retrouve une photo avec Roberto Luongo sur un terrain de football face à Peyton Manning. Une belle façon de faire son mea culpa tout en y allant d'un brin d'humour.

Les Panthers (de la Caroline) et les Broncos de Denver s'affronteront lors de la 50e finale du Super Bowl dimanche soir prochain.

***

Les Panthers ont appris une « nouvelle » grâce à Radio-Canada. 😂



Jack Edwards admet son erreur après avoir insulté l’intelligence de Chris Stewart en ondes

Le descripteur des Bruins, Jack Edwards, est l'un des annonceurs les plus partiaux de la LNH et de temps en temps, ça le rattrape. C'est arrivé dans la défaite de 6-2 des Bruins contre les Ducks d'Anaheim mardi soir. Alors que c'était 1-0 Boston en première période, une mêlée devant le filet s'est conclue avec une bataille entre Torey Krug et Chris Stewart.

Edwards n'était pas impressionné par le comportement de l'attaquant des Ducks, qui avait un gros avantage de taille et de poids. Avec beaucoup d'ironie dans la voix, il a dit que Stewart devait se sentir viril à cause de ce combat. Dans la même veine, Edwards a ajouté qu'il espérait que cette bataille permettait à Stewart d'améliorer son estime de soi. Le descripteur a dépassé les limites lorsqu'il a dit que Krug avait 50 livres de moins, mais au moins, il avait un avantage d'environ 50 points de QI.

Le problème avec cette description, c'est qu'après le match, Krug a admis que c'est lui qui a initié le combat et que Stewart ne voulait vraiment pas y prendre part. L'attaquant des Ducks en a profité pour souligner cette attaque verbale de la part du descripteur des Bruins sur Twitter mardi soir. Mercredi après-midi, Edwards a finalement admis son erreur.

C'est dommage pour Stewart et Edwards, mais c'est ce qui arrive quand un commentateur est aussi passionné que celui des Bruins et qu'il est en direct sur les ondes. Edwards agit souvent comme un partisan et les fans de Boston aiment ça, mais les commentaires déplacés viennent avec cette attitude de temps en temps. Ce serait donc surprenant de voir Edwards être réprimandé pour cet incident.


Un tweet d’une station de radio de TSN crée une fausse rumeur qui envoie van Riemsdyk à New York

CZGFGTfUMAE0huc

J'essaie d'éviter de bloguer des MediaFail (parce que j'en fais parfois moi-même sur le blogue), mais quand un tweet de TSN fait peur à tous les fans de Toronto, je n'ai pas le choix d'en parler.

Mardi matin, le compte Twitter de la station de radio de TSN à Toronto a tweeté que James van Riemsdyk avait été échangé aux Rangers de New York et que les détails s'en venaient. Ça a pris plusieurs minutes avant que la station supprime ce tweet (qui a même été repris par d'autres organisations de nouvelles) et c'est Bob McKenzie qui a dû dire que le compte avait été piraté avant de mentionner que s'il y avait une transaction, ce ne serait pas ce compte-là qui annoncerait la nouvelle.

De toute façon, cette transaction n'a jamais vraiment eu de sens. JVR est blessé et il manquera encore de 5 à 7 semaines à cause d'une blessure au pied. Comme les Rangers ont besoin d'aide immédiatement (3 points d'avance sur la 9e place), le timing était un peu bizarre. En plus, le contrat de JVR est très raisonnable à long terme (4,25 M$ jusqu'en 2019), donc ce n'est pas nécessairement un joueur que les Leafs veulent échanger. Selon Elliotte Friedman, ils disent aux équipes intéressées qu'il n'est pas disponible.

Stats de van Riemsdyk

JVR


Un coach de basket donne la main à un homme après avoir touché ses balls

Voici le moment le plus dégueulasse de votre journée. Pendant une diffusion en direct d'un match de basketball collégial impliquant deux équipes que vous n'avez jamais entendu de votre vie, l’entraîneur de l'Université Old Dominion a serré la main à un pauvre homme qui n'a pas vu que ce coach venait à peine de se caresser le paquet.

Même pas le temps de s'essuyer rapidement la main sur son pantalon. L'homme en question a eu droit à un contact pénis-main directement. J'espère simplement pour lui qu'il n'était pas en train de manger un hot-dog ou un nachos où les mains sont très utiles dans la dégustation.

Cet homme qui s'est sûrement reconnu à la télé plus tard en soirée a dû vomir lorsqu'il a vu ces images. Pire timing de se retourner de côté (parce qu'on s'entend qu'il n'a évidemment pas vu Jeff Jones se jouer dans les culottes) et de tendre la main à un homme qui a encore de la sueur de couilles sur la sienne.

En passant, Old Dominion a remporté le match face à Louisiana Tech, leur infligeant ainsi un premier revers à la maison en 39 parties, mais ça, tout le monde s'en balance.

Via barstool


Carey Prix est le nouveau porte-parole d’Under Armour

Capture-d’écran-2015-11-21-à-09.50.19

La Clique du Plateau a remarqué quelque chose d'assez bizarre sur le site français d'Under Armour, qui commandite notamment Carey Price. On ne sait pas si c'est une faute, une traduction inutile ou simplement une mauvaise blague, mais lorsqu'on se dirige vers la liste des joueurs d'hockey d'Under Armour, on y voit des gars comme Sam Bennett, Taylor Hall, Tyler Seguin et un certain Carey Prix.

Bien évidemment, Prix est la traduction française de Price, mais on ne sait pas trop comment ça s'est ramassé là. Mon guess, c'est que la personne qui faisait le site a voulu se faire un petit easter egg en pensant que ça allait passer inaperçu. Si ce n'est pas ça et qu'il s'agit plutôt d'une erreur de traduction automatique, ça nous dit qu'Under Armour n'a pas pris trop de temps pour vérifier son site français...

GIF au cas où ils le changent


NESN mélange Carey Price et Semyon Varlamov

CRUtnpBW8AA7DZm

[oboxads]

Les Bruins de Boston jouaient au Colorado mercredi soir. Le décalage horaire fait en sorte que le match commençait plus tard que d'habitude (22h) et on dirait que le responsable des graphiques de NESN, qui diffuse les matchs des Bruins, n'était pas prêt pour ce départ en fin de soirée.

Dans le graphique qui présentait le gardien adverse aux partisans des Bruins, on voyait toutes les statistiques du gardien qui affrontait Boston, Semyon Varlamov, mais le visage ne fittait pas. Au lieu d'une photo de Varlamov, NESN nous a montré le visage de Carey Price, qui hante probablement encore les partisans de Boston à cause de ses performances contre les Bruins (fiche de 22-8-3 en carrière avec un % d'arrêts de 92,3% et une moyenne de buts alloués de 2,37).

On ne sait pas comment le visage de Price s'est retrouvé à côté des statistiques de Varlamov, mais considérant le mauvais début de saison du gardien de l'Avalanche, ce n'est certainement pas parce que leurs chiffres se ressemblent. Le Tricolore n'était également pas le dernier adversaire des Bruins à NESN puisqu'ils ont affronté Tampa Bay entre-temps. C'est donc une erreur vraiment étrange...

Via Pete Blackburn


Le commentateur de FOX Sports Harold Reynolds pense que les Canadiens ne savent pas attraper des balles

2 June 2015: Toronto Blue Jays catcher Russell Martin (55) receives a pitch at Nationals Park in Washington, D.C. where the Toronto Blue Jays defeated the Washington Nationals, 7-3.

Alors que les Blue Jays faisaient face à l'élimination dimanche, le commentateur de FOX Sports, Harold Reynolds, s'est mis le pied dans la bouche lorsqu'une fausse balle s'est retrouvée dans la foule. Il a dit:

« Parlant de fausses balles dans les estrades à Toronto. À cause qu'il n'y a pas beaucoup de gens au Canada qui ont grandi en jouant au baseball, les gens ne sont pas habitué d'attraper des fausses balles. »

Le vidéo en question

Oui, c'est légèrement un « diss » à l'endroit des Canadiens. Les vrais joueurs de baseball doivent trouver cela insultant, mais le commentaire de Reynolds est relativement juste. Il y a moins de joueurs de baseball au Canada qu'aux États-Unis. Big deal. C'est la même chose que si on disait que les Canadiens connaissent mieux leur hockey que les Américains. C'est une généralité, un stéréotype, mais c'est aussi un peu vrai.

Je pense que c'est juste une gaffe des Reynolds. D'ailleurs, il était un pro des erreurs pendant sa carrière dans la MLB. Comme joueur de 2e but, il a dominé l'Association Nationale trois saisons consécutive au chapitre des erreurs.

P.-S. La meilleure réplique à Harold Reynolds revient à l'ancien des Expos Larry Walker. Un Canadien qui a gagné 7 gants d'or.

 

Screen shot 2015-10-12 at 12.55.42 PM

Aaron Ward de TSN arrêté pour avoir agressé une femme

aaron-ward

12 May 2009: Boston's Aaron Ward. The Boston Bruins defeated the Carolina Hurricanes 4-2 at the RBC Center in Raleigh, NC in Game 6 of their 2009 National Hockey League Eastern Conference Semifinal playoff series.

Mesdames et messieurs, voici votre trou de cul du weekend: Aaron Ward!

On savait qu'Aaron Ward, l'ancien des Bruins de Boston et maintenant analyste à TSN, était un peu tata sur les bords. Ses habits de couleurs douteuses et ses faux scoops comme celui de Jarome Iginla nous avaient mis la puce à l'oreille. Vendredi, il nous a confirmé la chose en agressant une femme.

Aaron Ward a été arrêté vers 1:20pm aujourd'hui à sa résidence de Cary en Caroline du Nord. Il est accusé d'agression sur une femme et d'avoir empêché la communication avec les services d'urgence. Grosso modo, Aaron Ward était violent avec sa femme Kelly et il l'a empêché d'appeler du secours.

CQ5u2KcXAAA2rgS

J'espère que TSN va le crisser à la porte. Aucun respect pour ce genre d'homme et de comportement. J'espère aussi qu'il va se faire puncher dans la face comme c'est arriver avec Scott Walker.

Vidéo // Knockout punch Walker vs Ward

*Via TravisSBN

 


MediaFail // Le 5@7 de RDS se demande si Jordan Spieth a perdu sa virginité à 4 ans

unnamed
Screen shot 2015-10-02 at 1.45.13 PM

Au 25stanley, c'est vrai qu'on se permet d'écrire des choses douteuses ou de publier des photos de belles filles en bikini, mais sérieusement, je pense qu'on n'a jamais fait référence à la virginité d'un mineur. Mélanger sexe et enfant ce n'est jamais une bonne idée. Et c'est surtout de très mauvais goût.

Une autre preuve que parfois dans les médias traditionnels, des gens se trouvent vraiment drôles de faire des blagues de vieux mononcles. Souvenez-vous du fameux épisode où les gars de l'Antichambre parlaient de la fois qu'ils s'étaient fait pomper le dard...

En passant, Jordan Spieth est un golfeur de 22 ans qui vient d'être nommé joueur de l'année dans la PGA.

Merci aux nombreux puck-junkies qui m'ont signalé ce mediafail.


Mediafail // Les commentateurs des Bruins pratiquent leur prononciation du nom de David Pastrnak en ondes

MediaFail est notre chronique de bloopers journalistiques pour se remonter le moral parce qu’on n’est pas les seuls sur internet à faire une tonne d’âneries. À ne pas prendre au sérieux. Il faut plutôt en rire. Message aux puck-junkies, si vous en trouvez, envoyez cela par ici : [email protected], sur Facebook ou @25stanley.

[oboxads]

Pendant qu'un jeune partisan volait la vedette dans les estrades, un jeune joueur a fait la même chose sur la glace lors du match de pré-saison des Bruins mardi soir. Le choix de première ronde de Boston lors du repêchage de 2014, David Pastrnak, a marqué les deux buts des siens dans une victoire de 2-1 en prolongation contre les Capitals.

Ce match était diffusé sur internet, mais aucune station de télévision ne s'occupait de la production. Les Bruins ont donc ajouté le son de la station de radio qui diffusait le match aux images de l'écran géant. Ça a bien fonctionné pendant la majorité du match, mais il y a eu un petit blooper à la fin.

Lorsque la station de radio a changé d'émission, le feed du web est resté avec les commentateurs, qui pensaient être hors d'ondes. Ils ont profité de la fin de leur soirée pour pratiquer le nom de David Pastrnak, ce qui est bien normal. Malheureusement pour eux, tous les fans les ont entendu et ça a donné une séquence assez loufoque.

Ceci étant dit, ils font bien de pratiquer la prononciation de ce nom puisque après avoir jouer seulement 46 matchs pour les Bruins l'an passé, Pastrnak risque de rester avec le grand club dès le départ cette saison. En plus, s'il continue de se développer, il risque de nous frustrer pas mal au cours des prochaines années.