Suivez 25stanley sur Facebook!

Le Ottawa Sun dit à P.K. Subban de patiner la tête haute sur sa couverture de vendredi

Ottawa Sun

C’est au tour des journaux d’Ottawa de se mêler de l’incident Stone-Subban. Sur la couverture de leur édition de vendredi matin, le Ottawa Sun a suggéré à P.K. Subban de garder sa tête haute lors du 2e match de la série. Le tout est présenté avec une photo et une citation de Chris Neil, qui devrait effectuer un retour au jeu si Stone ne peut pas jouer vendredi soir.

Dans la citation présentée, Neil a expliqué comment il allait venger son coéquipier. Il a dit que si P.K. patinait avec la tête baissée, il allait terminer sa mise en échec et que c’est ainsi qu’il fallait se venger.

Les chances que Neil ait une chance d’atteindre Subban pour cette mise en échec brutale sont plutôt faibles, mais l’attaquant connait bien son rôle et il veut seulement jouer dans la tête des Canadiens en espérant qu’ils paniquent autant que les Sénateurs après le match de mercredi soir. Avec tout ce hype, on risque d’avoir un match assez physique vendredi.


Don Cherry a eu de la misère avec le nom de Max Pacioretty samedi soir

Cherry

Avec une série toute canadienne contre Ottawa qui s’en vient en première ronde, c’est clair que Rogers va couvrir le Canadien en malade. Cette couverture va forcer Don Cherry à apprendre des noms un peu plus compliqués. On sait que l’analyste a toujours eu de la misère avec la majorité des noms de la LNH, mais c’est pire que jamais.

Samedi soir, il a « tenté » de dire le nom de Max Pacioretty, mais il fallait savoir qu’il parlait de lui parce que ça ressemblait à tout sauf le nom de l’attaquant du Canadien qui tente de revenir au jeu avant le début des séries.

On va souhaiter à Cherry qu’il n’ait pas à parler de Galchenyuk ou de Desharnais (ce qui est pratiquement impossible de toute façon) parce que ça pourrait être aussi pénible que ce qu’on a entendu samedi soir.


MediaFail // Le site de la FIFA World Cup vend des couilles

Screen shot 2015-04-01 at 9.24.24 PM
Screen shot 2015-04-01 at 9.24.04 PM

La FIFA fait de l’argent comme de l’eau. Parlez-en à John Oliver. Une des raisons que l’organisation fait autant de fric, c’est peut-être que les gens qui gèrent le truc sont cheaps à mort.

Sur le site de la boutique en ligne de FIFA Canada pour la Coupe du Monde de soccer féminin, on a fait appel à Google Translate au lieu d’un vrai traducteur. Alors quand on magasine pour s’acheter des soccer balls le site franco nous propose des couilles…


Un joueur des Celtics a dit aux journalistes quelle était la blessure de Dougie Hamilton

Olynyk

Le centre canadien des Celtics, Kelly Olynyk, a connu une drôle de soirée mercredi. À cause d’un coup de coude de la part d’un coéquipier pendant la période d’échauffement, Olynyk a joué son match contre les Pacers de l’Indiana avec un méchant œil au beurre noir.

Malgré ça, Olynyk a terminé le match avec 19 points, 2 rebonds, 2 passes et 1 bloc en 22 minutes de jeu. Cette bonne performance dans les circonstances lui a valu l’attention de plusieurs journalistes qui voulaient lui parler après le match. C’est pendant cette période de questions qu’il s’est fait quelques ennemis chez les Bruins de Boston.

Il a laissé glisser que Dougie Hamilton lui avait texté qu’il avait les côtes fracturées il y a deux jours. Selon Olynyk, le défenseur essaie présentement de revenir à temps pour les séries. Bien évidemment, les Bruins n’avaient pas donné autant de détails par rapport à la blessure de Dougie. En fait, ils avaient seulement dit qu’il était absent pour une période indéterminée.

Olynyk ne savait probablement pas qu’il s’agissait d’une information privilégiée et il voulait seulement faire un parallèle entre les deux sports. C’est bizarre que la nature d’une blessure soit connue de la sorte, mais c’est le risque que les équipes prennent lorsqu’elles ne donnent pas les détails de leurs blessures.

Via Mike Petraglia


L’analyste radio des Coyotes a été arrêté après avoir mordu le doigt d’un policier

Le match de ce soir entre les Coyotes et les Sabres risque d’être fascinant. C’est le premier de deux affrontements entre ces formations qui se battent pour la dernière place au classement. Les Sabres ont présentement 5 points « d’avance », donc les Coyotes ne peuvent pas se permettre d’obtenir un point dans ces matchs s’ils veulent rester dans la course.

Ça risque de donner un match assez bizarre et ça a déjà commencé en dehors de la patinoire. Mercredi soir, Nick Boynton, l’ancien défenseur qui est maintenant l’analyste radio des Coyotes, s’est fait arrêter alors qu’il était dans un casino de Buffalo.

Il s’en serait pris au personnel de l’établissement et lorsque les policiers sont venus l’arrêter parce qu’il causait du trouble, il a résisté. Il aurait même mordu le doigt d’un policier lors de l’altercation. Cela lui a valu quelques chefs d’accusation. Il ne sera pas au match de ce soir puisque l’organisation l’a suspendu.

Via Buffalo News


MediaFail // Adonis Stevenson a une drôle de tête dans La Presse

MediaFail est notre chronique blooper journalistique. À ne pas prendre au sérieux. Il faut plutôt en rire. Message aux puck-junkies, si vous en trouvez, envoyez cela par ici : jt@25stanley.com, sur Facebook ou @25stanley.

Ce nest pas Stevenson

Via puck-junkie Tiger et Dom.

*Source: La Presse


MediaFail // Les Canadiens affrontent une équipe disparue à Nashville

MediaFail est notre chronique blooper journalistique. À ne pas prendre au sérieux. Il faut plutôt en rire. Message aux puck-junkies, si vous en trouvez, envoyez cela par ici : jt@25stanley.com, sur Facebook ou @25stanley.

20150324_210725

Via puck-junkie Pat:

Mediafail au début de la chronique de Francois Gagnon entre la 1re et la 2e ce soir. 

Les Thrashers de Nashville? Comment est-ce qu’on a réussi à sortir ce nom des boules à mites?


Mario Tremblay a comparé un policier à P.K. Subban parce qu’il manquait de jugement en l’arrêtant

Mario Tremblay l'antichambre

Mario Tremblay est présentement en procès pour une affaire d’alcool au volant qui s’est déroulée le 25 janvier 2013. Tremblay est notamment accusé de ne pas avoir fourni un échantillon d’haleine alors qu’il plaide qu’on ne lui a pas laissé contacter son avocat. Jusque-là, ce n’est rien de trop intéressant pour nous, mais ça a changé lors du témoignage de l’agent qui l’a intercepté.

Selon l’agent, Tremblay lui aurait dit qu’il ne pouvait pas lui faire ça à cause de qui il était. Il lui aurait ensuite confié que s’il soufflait dans la balloune, il n’allait pas passer le test et que le policer serait gentil de le laisser aller.

Lorsqu’il a vu que Tremblay n’allait pas coopérer, le policier l’a arrêté et c’est à ce moment-là que le chroniqueur de RDS s’est mis à l’insulter. Il l’a notamment comparé à P.K. Subban parce qu’il manquait de jugement et qu’il était bête.

Cette dernière partie est notable puisque l’incident est survenu alors que le défenseur était en négociations de contrat avec le Tricolore, ce qui le forçait à manquer des matchs de saison régulière. Il a finalement conclu une entente 3 jours plus tard en route vers un trophée Norris.

Toute cette histoire est ironique puisque le comportement de Tremblay dans cette situation est pas mal pire que tout ce que Subban a pu faire depuis son arrivée à Montréal. Une histoire comme celle-là nous rappelle que certains analystes ont vraiment une vue biaisée du défenseur du Canadien qui est pourtant célébré partout ailleurs.

C’est encore plus ridicule lorsque ces analystes critiquent le comportement de Subban. Au cours des derniers jours, le cas de Nail Yakupov nous a rappelé que c’était dangereux de critiquer le caractère d’un gars à cause d’un incident ou deux et Subban n’a pas fait suffisamment de niaiseries pour mériter cette réputation que certains veulent lui donner de toute façon.

L’opinion de plusieurs partisans par rapport à Subban a changé depuis cet incident, donc j’imagine qu’on peut donner le bénéfice du doute à Tremblay à ce niveau, mais ce sont quand même des commentaires complètement stupides.

Via Journal de Montréal


MediaFail // Les NY Islanders en postion 69

islanders

Vu mardi soir (17 mars) à 10:17PM à l’émission l’Antichambre sur les ondes de RDS, les Islanders en position #69. Comme le mentionne puck-junkie Yannick, ce n’est clairement pas une faute de frappe la “position” des Islanders. Pourquoi #69 alors qu’ils sont 3e… Quelqu’un avait le goût de faire une blague aux panélistes.


Mike Milbury a soulevé la possibilité d’envoyer Joe Thornton dans les mineures

Milbury

Aux États-Unis, les émissions de débats sportifs sont extrêmement populaires et ça a créé la culture des hot takes, des opinions qui diffèrent de la croyance populaire et qui sont souvent ridicules. Le but est de trouver l’opinion la plus incroyable pour attirer le plus d’attention possible.

Heureusement, la LNH n’est pas encore envahie par ce phénomène. Toutefois, ça arrive de temps en temps et ce fût le cas avec Mike Milbury mercredi soir. Lors d’une discussion concernant les récents problèmes de capitaine des Sharks, Milbury a soulevé la possibilité d’envoyer Thornton dans les mineures pour régler le problème.

C’est une idée ridicule puisque dans la même soirée, les téléspectateurs de Sportsnet ont donné le titre de meilleur passeur de la LNH à Joe Thornton dans un débat entre Thornton et Crosby mené par Doug MacLean et Darren Pang. Également, la clause de non-mouvement de Thornton empêcherait ce genre de transaction.

Jumbo Joe est un des meilleurs joueurs des Sharks cette saison et le simple fait qu’il soit mentionné dans la même phrase que la AHL est ridicule. C’est dommage pour le public américain qui doit écouter NBCSN pour voir les matchs nationaux.

Via Pete Blackburn