Suivez 25stanley sur Facebook!

Patrice Brisebois a de la misère à s’expliquer

MediaFail est notre chronique blooper journalistique. À ne pas prendre au sérieux. Il faut plutôt en rire. Message aux puck-junkies, si vous en trouvez, envoyez cela par ici : jt@25stanley.com, sur Facebook ou @25stanley.

patrice-brisebois-coupe-stanley

J’aime bien Patrice Brisebois. Alors qu’il travaillait pour le Canadien de Montréal, il avait même pris la peine de venir directement dans mon salon pour m’accorder une entrevue. Je me sens un peu mal de partager ce vidéo, mais j’ai tellement reçu de messages que je n’ai pas vraiment le choix. Avant de basher le Breezer, il faut comprendre que c’est les séries pour tout le monde, les gars des médias travaillent fort, ils sont sur la route, le stress d’être live, etc.

Comme le mentionne Mr. Bathurst, quelqu’un peut m’expliquer ce que Brisebois tente de dire?


MediaFail // NBC croit au match #8 pendant que les « noirs » éliminent les Predators

Les séries de la Coupe Stanley aux USA riment souvent avec festival de mediafail. La majorité des médias américains ne couvrent pas la NHL pendant la saison, mais une fois en série, il saute sur le train. Dîtes-vous qu’en Californie, on confond encore les Kings de Los Angeles avec les Kings de Sacramento. Bref, ce weekend on a eu droit à deux belles gaffes.

NBC MediaFail

D’abord, le pire des pires. Le gars de NBC responsable de faire un topo sur la série Islanders vs Capitals ne connait rien du hockey. Et probablement rien du sport. Com’on bro. Game 8?

c7389c90-ec37-11e4-b6e6-7d8e4aab8113_CDh0kbcVIAA9x_v

***

ABC MediaFail

Ensuite, au réseau ABC,  on manquait probablement de temps ou d’espace pour écrire le nom au complet des Blackhawks de Chicago qu’on a préféré écrire que les « noirs ont gagné. »

blacks-win

Le DG des Penguins a engueulé un chroniqueur après la défaite de lundi soir

La situation est très tendue à Pittsburgh présentement et la défaite de lundi soir à la maison qui a donné une avance de 2-1 aux Rangers dans la série n’a pas aidé. Après la rencontre, alors qu’il marchait avec les journalistes pour se rendre au vestiaire, le DG des Penguins, Jim Rutherford, a accosté Rob Rossi, un chroniqueur qui a été très critique à son endroit cette saison

Rutherford a remercié ironiquement Rossi pour son support au cours de l’année. Il a continué en le traitant de maudit imbécile. Bizarrement, Rutherford a enchaîné en lui disant d’aller vendre de la crème glacée.

Lorsque le chroniqueur a tenté d’expliquer son point de vue en disant que c’était son travail d’offrir des opinions, le DG a répliqué en lui disant que son opinion ne valait pas de la marde. Bien évidemment, Rossi en a profité pour planter Rutherford dans sa colonne, rappelant son incapacité à gérer le plafond salarial ainsi que son manque de grâce face à la pression.

Il y a deux côtés à toute histoire, donc Rutherford avait peut-être une bonne raison d’engueuler Rossi, mais le fait qu’il ait choisi de le faire devant tous les autres journalistes à la suite d’une défaite dans le 3e match d’une série nous montre que la pression à laquelle il fait face commence à le déranger.

Via Pittsburgh Tribune Review


Le Canadien aurait échangé Cameron Diaz aux Canucks pour obtenir Dale Weise


Comme plusieurs partisans du Canadien, Glenn Healy était vraiment excité après le but gagnant de Dale Weise dimanche soir. Dans son analyse, il a voulu rappeler qu’il était un autre joueur que Bergevin avait amené à Montréal dans une transaction. Par contre, il s’est trompé lorsqu’il a parlé du retour.

Au lieu de parler de Raphael Diaz, Healy a dit que le Tricolore avait cédé l’actrice Cameron Diaz aux Canucks. Elle serait aussi une défenseure selon l’analyste de la CBC. Heureusement, son collègue, Mike Johnson, a spotté l’erreur immédiatement et il l’a corrigé. C’est tout à l’honneur d’Healy, qui a été en mesure de rire de sa bourde.

De toute façon, c’était à un moment du match où plusieurs partisans festoyaient. Ils ne portaient donc pas trop attention aux propos de l’analyste. Ce sont des choses qui arrivent et ce n’est pas la fin du monde, mais les deux Diaz risquent d’en entendre parler lundi matin.


Don Cherry portait des rideaux pendant son intervention à CBC dimanche soir

Cherry

Sans surprise, Don Cherry a vraiment aimé la première période de la 3e rencontre entre le Canadien et les Sénateurs. Par contre, ce ne sont pas ses propos qui ont attiré l’attention des internautes. Comme d’habitude, Cherry portait un design qui sortait de l’ordinaire et qui a interpellé plusieurs téléspectateurs.

Un partisan du Tricolore âgé de 18 ans a été plus surpris que la moyenne des téléspectateurs parce qu’il s’est rendu compte que le vêtement de l’analyste de CBC avait le même pattern que les rideaux de l’appartement de son frère. Au grand plaisir des internautes qui l’ont rendu virale, il a publié cette comparaison sur Twitter.

Ce n’est pas surprenant que Cherry porte des vêtements excentriques, mais c’est un peu bizarre que ce soit le même design que celui de rideaux d’un appartement d’étudiants. On imagine que ça fait partie de son charme…

Les rideaux

Rideaux

Capture d’écran via myregularface


Le Ottawa Sun dit à P.K. Subban de patiner la tête haute sur sa couverture de vendredi

Ottawa Sun

C’est au tour des journaux d’Ottawa de se mêler de l’incident Stone-Subban. Sur la couverture de leur édition de vendredi matin, le Ottawa Sun a suggéré à P.K. Subban de garder sa tête haute lors du 2e match de la série. Le tout est présenté avec une photo et une citation de Chris Neil, qui devrait effectuer un retour au jeu si Stone ne peut pas jouer vendredi soir.

Dans la citation présentée, Neil a expliqué comment il allait venger son coéquipier. Il a dit que si P.K. patinait avec la tête baissée, il allait terminer sa mise en échec et que c’est ainsi qu’il fallait se venger.

Les chances que Neil ait une chance d’atteindre Subban pour cette mise en échec brutale sont plutôt faibles, mais l’attaquant connait bien son rôle et il veut seulement jouer dans la tête des Canadiens en espérant qu’ils paniquent autant que les Sénateurs après le match de mercredi soir. Avec tout ce hype, on risque d’avoir un match assez physique vendredi.


Don Cherry a eu de la misère avec le nom de Max Pacioretty samedi soir

Cherry

Avec une série toute canadienne contre Ottawa qui s’en vient en première ronde, c’est clair que Rogers va couvrir le Canadien en malade. Cette couverture va forcer Don Cherry à apprendre des noms un peu plus compliqués. On sait que l’analyste a toujours eu de la misère avec la majorité des noms de la LNH, mais c’est pire que jamais.

Samedi soir, il a « tenté » de dire le nom de Max Pacioretty, mais il fallait savoir qu’il parlait de lui parce que ça ressemblait à tout sauf le nom de l’attaquant du Canadien qui tente de revenir au jeu avant le début des séries.

On va souhaiter à Cherry qu’il n’ait pas à parler de Galchenyuk ou de Desharnais (ce qui est pratiquement impossible de toute façon) parce que ça pourrait être aussi pénible que ce qu’on a entendu samedi soir.


MediaFail // Le site de la FIFA World Cup vend des couilles

Screen shot 2015-04-01 at 9.24.24 PM
Screen shot 2015-04-01 at 9.24.04 PM

La FIFA fait de l’argent comme de l’eau. Parlez-en à John Oliver. Une des raisons que l’organisation fait autant de fric, c’est peut-être que les gens qui gèrent le truc sont cheaps à mort.

Sur le site de la boutique en ligne de FIFA Canada pour la Coupe du Monde de soccer féminin, on a fait appel à Google Translate au lieu d’un vrai traducteur. Alors quand on magasine pour s’acheter des soccer balls le site franco nous propose des couilles…


Un joueur des Celtics a dit aux journalistes quelle était la blessure de Dougie Hamilton

Olynyk

Le centre canadien des Celtics, Kelly Olynyk, a connu une drôle de soirée mercredi. À cause d’un coup de coude de la part d’un coéquipier pendant la période d’échauffement, Olynyk a joué son match contre les Pacers de l’Indiana avec un méchant œil au beurre noir.

Malgré ça, Olynyk a terminé le match avec 19 points, 2 rebonds, 2 passes et 1 bloc en 22 minutes de jeu. Cette bonne performance dans les circonstances lui a valu l’attention de plusieurs journalistes qui voulaient lui parler après le match. C’est pendant cette période de questions qu’il s’est fait quelques ennemis chez les Bruins de Boston.

Il a laissé glisser que Dougie Hamilton lui avait texté qu’il avait les côtes fracturées il y a deux jours. Selon Olynyk, le défenseur essaie présentement de revenir à temps pour les séries. Bien évidemment, les Bruins n’avaient pas donné autant de détails par rapport à la blessure de Dougie. En fait, ils avaient seulement dit qu’il était absent pour une période indéterminée.

Olynyk ne savait probablement pas qu’il s’agissait d’une information privilégiée et il voulait seulement faire un parallèle entre les deux sports. C’est bizarre que la nature d’une blessure soit connue de la sorte, mais c’est le risque que les équipes prennent lorsqu’elles ne donnent pas les détails de leurs blessures.

Via Mike Petraglia


L’analyste radio des Coyotes a été arrêté après avoir mordu le doigt d’un policier

Le match de ce soir entre les Coyotes et les Sabres risque d’être fascinant. C’est le premier de deux affrontements entre ces formations qui se battent pour la dernière place au classement. Les Sabres ont présentement 5 points « d’avance », donc les Coyotes ne peuvent pas se permettre d’obtenir un point dans ces matchs s’ils veulent rester dans la course.

Ça risque de donner un match assez bizarre et ça a déjà commencé en dehors de la patinoire. Mercredi soir, Nick Boynton, l’ancien défenseur qui est maintenant l’analyste radio des Coyotes, s’est fait arrêter alors qu’il était dans un casino de Buffalo.

Il s’en serait pris au personnel de l’établissement et lorsque les policiers sont venus l’arrêter parce qu’il causait du trouble, il a résisté. Il aurait même mordu le doigt d’un policier lors de l’altercation. Cela lui a valu quelques chefs d’accusation. Il ne sera pas au match de ce soir puisque l’organisation l’a suspendu.

Via Buffalo News