Suivez 25stanley sur Facebook!

MediaFail // Martin ou Daniel Brière?

MediaFail est notre chronique blooper journalistique. À ne pas prendre au sérieux. Il faut plutôt en rire. Message aux puck-junkies, si vous en trouvez, envoyez cela par ici: jt@25stanley.com, sur Facebook ou @25stanley.

Mediafail

Mardi après-midi, RDS a publié une histoire sur Daniel Brière qui a déjà vu une avance de 3-0 disparaître dans une série alors qu’il faisait partie des Flyers de Philadelphie en 2010 lorsqu’ils ont battu les Bruins de Boston après avoir remonté un déficit de 0-3 dans la série.

Malheureusement, celui qui s’occupait d’écrire le résumé sur la page d’accueil du site s’est trompé et a parlé de Martin Brière au lieu de Daniel. C’est une erreur bizarre, alors que le seul Martin Brière qui évolue dans le monde du hockey est un producteur de RDS.

Elle a bien évidemment été corrigée quelques minutes après la publication, mais une erreur dans le nom d’un joueur ne va jamais passer inaperçue. C’est le genre de chose que les internautes adorent trouver.

Merci à Dr_Habs pour la passe sur la palette


Eugenie Bouchard approuve un MediaFail de TVA

Screen shot 2014-04-21 at 6.13.10 PM

Tout indique que la joueuse de tennis Eugenie Bouchard est une fan de mediafail. Alors qu’elle donnait une conférence de presse lors de la Fed Cup à Québec, TVA a indiqué à l’écran qu’il s’agissait d’Eugène Lapierre devant le micro. Eugène vs Eugénie, c’est vrai que c’est mélangeant.


Claude Giroux fait un Rene Bourque de lui-même

Claude Giroux

Comme Rene Bourque vendredi dernier, Claude Giroux voulait deux points au classement après la victoire des siens contre les Rangers lors du second match de la série.

L’attaquant de 26 ans y est allé d’une déclaration à l’effet que lui et ses coéquipiers ont amassé deux points suite à leur gain de 4-2 contre les Blueshirts au Madison Square Garden.


Les Jets de Winnipeg ne savaient pas comment écrire le nom de Teemu Selanne en 1990

Teemu Selanne

C’est ce soir que commence les dernières séries de la carrière de Teemu Selanne. Teemu est un nom dont tout le monde va se souvenir après sa carrière de 22 saisons dans la LNH où il a enregistré 1457 points en 1451 matchs.

Par contre, ce ne fut pas toujours le cas. L’équipe qui l’a repêché en 1988 ne savait pas écrire son nom correctement en 1990 alors qu’il a été rebaptisé Temmu dans le guide média des Jets de Winnipeg.

Ce n’est pas une grosse erreur alors qu’on ne parle que d’une lettre, mais aussi d’une époque avant Internet pour nous permettre de faire des recherches. C’est sur que c’est bizarre que ça provienne de l’équipe pour qui Selanne allait marquer 76 buts en 84 matchs dans sa saison recrue quelques années plus tard en 92-93. Toutefois, on peut les comprendre et ça en dit beaucoup sur la carrière de Selanne qu’une erreur du genre ait l’air aussi ridicule puisque tout le monde sait maintenant comment écrire Teemu.

Photo via Twitter


MediaFail // RDS oublie un L

MediaFail est notre chronique blooper journalistique. À ne pas prendre au sérieux. Il faut plutôt en rire. Message aux puck-junkies, si vous en trouvez, envoyez cela par ici: jt@25stanley.com, sur Facebook ou @25stanley.

Mediafail

Samedi soir, entre la première et la deuxième période du match entre le Canadien et les Rangers de New York, RDS s’est penché sur la discussion entourant le trophée Hart, remis au joueur par excellence de la LNH.

Bien évidemment, la discussion a été agrémentée par une infographie comparant les deux principaux candidats pour le trophée; Sidney Crosby et Ryan Getzlaf. Malheureusement, cette infographie comprenait une erreur de frappe alors qu’on a oublié un L dans joueur par excellence.

On a vu bien pire comme erreur d’infographie, mais comme on parle du hockey du samedi soir, l’erreur a été aperçue par plusieurs personnes. Pour la prochaine fois, une petite relecture ferait le travail.

Via MC Gilles


Top 25 // Meilleurs informateurs hockey au Québec

meilleur-journaliste-quebec-600x569

Qui sont les meilleurs journalistes sportifs au Québec qui couvrent le hockey? Voici le top 25 du blogue 25stanley.com.

Les journalistes sportifs passent leur temps à analyser les performances des joueurs de hockey, il faut bien leur rendre leur pareil de temps en temps. Avec nos chroniques MediaFail qui sont tellement populaires auprès de nos puck-junkies, on a décidé de se mettre à la tâche.

Avec le plus grand des sérieux, l’équipe du 25stanley a passé de nombreuses heures à débattre pour réaliser ce top 25 des meilleurs informateurs hockey au Québec. On a d’abord fait un classement provisoire avant la date limite des transactions pour ensuite le réviser après cet événement qui sépare les hommes des enfants comme les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Voici comment on a construit notre top 25.

Critère d’admissibilité :

Le journaliste doit couvrir le hockey et travailler pour un média basé au Québec. C’est pour cela que les top insiders tels que Bob McKenzie et Nick Kypreos ne font pas partie du classement puisqu’ils ne travaillent pas à Montréal. Par contre, des journalistes comme Pierre Lebrun (qui vient travailler sur une base régulière en studio chez RDS) ou John Lu de TSN (qui est le gars de TSN à Montréal) sont admissibles.

Critère de sélection :

Le classement est basé sur 4 critères. Ils sont subjectifs et objectifs. Sans le vouloir, vous avez participé à l’élaboration de notre top 25 puisqu’on a utilisé les chiffres que Twitter a mis à notre disposition. Ensuite, on a ajusté les rangs en fonction des autres critères.

- Popularité : nombre de followers (abonnés) sur Twitter.

- Qualité du travail : scoop, mediafail, pertinence, rapidité de publication.

- Visibilité : nombre de plateformes médias utilisées (télé, radio, Twitter, Instagram, Facebook)

- Personnalité : interaction avec ses fans, originalité du contenu, réputation.

- Droit de veto : chaque membre du comité de sélection (JT UTAH, Christophe Perreault, Duffman) avait le droit de prendre un journaliste afin de le placer à l’endroit de son choix dans le top 25.

Top 25 Meilleurs Informateurs Hockey au Québec

1. Pierre Lebrun

pierre-lebrun

Plus de 353 000 fans de hockey suivent Pierre Lebruin sur Twitter grâce aux nombreux scoops qu’il diffuse. On peut le voir sur les ondes de TSN et de RDS à cause de son bilinguisme. De plus, on peut le lire sur le site d’ESPN. Enfin, ça fait des années qu’il est respecté par ses pairs dans le monde du hockey. Pierre Lebrun est l’homme de hockey qui informe le mieux les Québécois.

***

2. Renaud Lavoie

renaud lavoier - tva sports - credit: twitter

Bien connecté chez les joueurs québécois de la NHL depuis un bon moment, on considérait toutefois Renaud Lavoie comme un simple traducteur des infos de McKenzie et Dreger. C’était à l’époque que Renaud Lavoie travaillait à RDS. 88 000 followers Twitter plus tard, Renaud Lavoie a élevé son jeu d’un cran en passant à l’écran de TVA Sports. Que dire de la performance de Renaud lors de la date limite des transactions 2014 avec son scoop sur Roberto Luongo? S’il continue à travailler de la sorte au sein de l’empire Québecor, on n’aura pas le choix de le mettre au #1 un jour ou l’autre.

***

3. Chantal Machabée

chantal machabee - rds - credit: instagram

Le paysage sportif québécois ne serait pas le même sans Chantal. Cette dernière n’est pas une « scoopeuse », mais soir après soir, sur les ondes de RDS, elle livre avec assiduité tout ce qu’on a besoin de savoir sur la Ste-Flanelle. Sa personnalité attachante fait en sorte qu’elle communique énormément avec ses fans qui la suivent sur Twitter (48 000+ followers), Facebook (39 000+ fans) et Instagram.

***

4. Dave Stubbs

dave-stubbs

Dave Stubbs est un vétéran respecté des joueurs qui porte le bleu-blanc-rouge ce qui fait en sorte qu’il nous livre régulièrement de savoureuses entrevues exclusives dans le journal The Gazette. Même s’il est un vieux de la vieille, cela ne l’a pas empêché de participer à la création du blogue HabsInsideOut il y a quelques années. En plus de ses 33 000 fidèles sur Twitter, sa chaîne YouTube a généré plus de 1.7 M de views.

***

5. Louis Jean

louis jean - tva sports - credit: tva sports

Louis Jean mérite définitivement d’avoir plus que 19 900 followers sur Twitter. Ce nombre risque d’exploser au cours de la prochaine année grâce aux nombreuses infos qu’il sort sur les ondes de TVA Sports. Rappelons que ce dernier possède une notoriété chez les anglophones puisqu’il a fait ses débuts chez Sportsnet. En plus d’être une fraîcheur à l’écran, Louis Jean est capable de se tenir debout lorsqu’on le challenge sur ses infos comme ce fût le cas en mars dernier lors de la saga Ryan Kesler.

***

6. John Lu

john lu - tsn - credit: mcgill

Peut-être le moins connu des francophones, John Lu est le beat writer de TSN pour couvrir les faits et gestes des Canadiens. Il fait dans le traditionnel, mais c’est toujours dans les règles de l’art. Ses noeuds papillon qu’il porte régulièrement lui valent 23 000 fans sur Twitter.

***

7. Marc-Antoine Godin

marc antoine godin - la presse - credit: twitter

On va être honnête avec vous. Christophe Perreault a utilisé son droit de veto pour placer Marc-Antoine Godin de La Presse au 7e rang, parce que Godin est un des journalistes francophones les plus ouverts aux statistiques avancées et c’est un de ceux qui comprend le plus leur impact. Solidarité entre geeks de stats oblige.

***

8. Martin McGuire

martin-mcguire

Sur les ondes radio, Martin McGuire est le meilleur. Pas pour rien que sa voix est celle du Canadien au 98.5FM et que plusieurs synchronisent leur télé avec la radio pour l’entendre tout en regardant leur télé. Martin McGuire livre la marchandise à chaque match. Il est relativement nouveau sur Twitter avec un maigre 6 000 abonnés, mais il est au rendez-vous chaque matin lors des entraînements de Michel Therrien.

***

9. Marc Denis

marc-denis

L’ancien gardien de but de l’Avalanche et des Blue Jackets passe ses soirées à côté du banc des joueurs des Canadiens. Il sait ce qui se passe et les réponses qu’il donne aux auditeurs de RDS sont toujours pertinentes. En plus d’analyser les matchs du CH, il écrit de fiables chroniques sur le site de RDS. 32 000 personnes suivent son fil de nouvelles sur Twitter. Enfin, pour un ex-hockeyeur, il s’exprime franchement bien en français.

***

10. Luc Gélinas

luc gélinas - rds - credit: twitter

Quoi? Luc Gélinas possède 43 000 followers Twitter, mais il se retrouve seulement au 10e rang? Pourtant, il fait sensiblement le même boulot que Chantal Machabé, il écrit des livres, plusieurs joueurs québécois l’aiment, etc. Luc Gélinas était classé beaucoup plus haut lors de notre classement provisoire, mais le fait qu’il ait mordu à la fausse nouvelle de l’échange de Ryan Kesler lui a fait perdre des rangs. Reste que faire partie du top 10 des meilleurs informateurs hockey est honorable, malgré une maîtrise de la langue de Shakespear plus que modeste.

***

11. François Gagnon

francois-gagnon-twitter

Statistiquement parlant, François Gagnon est le 3e informateur hockey du Québec le plus populaire sur Twitter avec ses 60 000 fans. Il a quitté La Presse et CBC pour devenir le top informateur de RDS. Probablement trop préoccupé à flipper des filles de Los Angeles sur Tinder, la semaine de la date limite des transactions a été désastreuse pour Gagnon : mauvaise analyse d’une transaction du CH alors qu’il croyait que Mike Weaver était un petit centre en plus de mordre comme un poisson à une supercherie. Même si François Gagnon déteste ouvertement le 25stanley, on lui donne la 11e position à cause de ses nombreux fans avec qui il interagit quotidiennement.

***

12. Jean-François Chaumont

jean francois chaumont - journal montreal - credit: twitter

L’ancien journaliste de Radio-Canada est maintenant affecté à la couverture du Canadien pour le Journal de Montréal. Il obtient de bonnes infos exclusives, mais on est sidéré de constater qu’il est suivi par moins de 10 000 partisans. Si J-F Chaumont trouve une façon de grossir sa foule, il grimpera facilement les échelons de notre classement l’an prochain.

***

13. Dave Morissette

dave morissette - tva - credit: 25stanley

Cette fois, c’est moi (JT) qui a utilisé mon droit de veto. Je suis une personne qui respecte énormément les gens qui prennent des risques. C’est ce que Dave Morissette a fait à l’époque où tout le monde riait de TVA Sports. Lorsque Michel Villeneuve a sauté en bas du navire, le Moose s’est fait lancer dans la fosse aux lions tel un participant à Fort Boyard. Peu actif sur les internets, n’oubliez pas que Dave Morissette est la tête d’affiche du partenaire officiel francophone de la NHL.

***

14. PJ Stock

pj stock - rds - credit: ch

Difficile d’ignorer un anglophone qui a porté les couleurs du Tricolore le temps d’une saison, mais qui se force pour baragouiner le français lorsqu’il est sur le plateau de tournage de l’Antichambre. PJ Stock n’est peut-être pas un grand insider, mais on vous rappelle que notre classement prend en considération les chiffres. PJ n’a pas scoré souvent sur la glace, mais sur Twitter sa fiche de pointage indique 66 300. Sans oublier que ses connaissances hockey sont disponibles sur les ondes de CBC.

***

15. Tony Marinaro

tony marinaro - rds - credit: twitter

TSN Radio. RDS. 26K+ followers. Drôle. Personnalité forte. Prends des risques. Sort des scoops. Controversé. Un chausson avec cela? Le monde des médias sportifs aurait besoin de plus de gars comme Tony Marinaro.

***

16. Denis Gauthier

denis gauthier - rds - credit: lapresse

Notre collaborateur Duffman a utilisé son droit de veto pour placer l’ancien joueur de la NHL au 16e rang. Denis Gauthier ne fait rien d’extraordinaire, mais ses analyses à l’Antichambre et à Hockey 360 ont toujours beaucoup de sens. Sur Twitter, il est très réceptif auprès de ses 21 000 fidèles.

***

17. Dany Dubé

dany dube - 985 - credit: ovation media

Dany Dubé est un excellent informateur hockey lorsqu’il le fait à la radio ou par le biais de ses livres. Malheureusement pour lui, nous sommes en 2014. Et pour bien informer les gens, il faut aussi le faire sur les internets. Et Dany Dubé n’y est pratiquement pas.

***

18. Brian Wilde

brian wilde - ctv - credit: twitter

Si vous consultez uniquement les médias francophones, vous ne connaissez sûrement pas Brian Wilde. C’est ce qui explique qu’il a moins de 10 000 abonnés. Toutefois, il sévit sur les ondes radio de TSN en plus d’être à la télévision de CTV afin d’informer les fans des Canadiens.

***

19. Robert Laflamme

robert laflamme - presse canadienne - credit: twitter

Comment ça un gars avec seulement 2 000 suiveux se retrouve dans le top 20? Bob The Fire travaille pour la Presse Canadienne. Son nom passe sous le radar, mais sachez que si vous lisez des médias de masse tels que RDS ou La Presse, Robert Laflamme vous informe solidement sur le hockey plus souvent que vous le pensez. Il est aussi auteur d’un livre sur les frères Stastny. Il connait son hockey.

***

20. Arpon Basu

arpon basu - nhl - credit: twitter

Arpon Basu est directeur de la rédaction pour LNH.com. Sa plume est aussi bonne en français qu’en anglais. Je pense que son poste démontre la rigueur journalistique qu’il possède. Cela ne l’empêche toutefois pas de partager des GIF de la NHL. Son embauche d’Olivier Bouchard sur le site de la ligue en fait un des favoris de la foule qui pousse pour les statistiques avancées dans le hockey.

***

21. DLC

dans les coulisses - personne - credit: twitter

Le grand manitou du populaire site DansLesCoulisses n’a pas peur de se mouiller et cela fait en sorte qu’il publie de nombreux articles exclusifs. On aurait voulu placer DLC plus haut dans le classement, mais il y a quelque chose qui concorde mal avec ses chiffres sur Twitter. Quoi qu’il en soit, sa communauté est forte et il la gère très bien. Enfin, lors d’événements spéciaux, il propose à ses fans une webradio ou un livechat.

***

22. Habs Eyes on the Prize

habs eyes on the prize - sb nation - credit: twitter

Des vétérans des internets qui couvrent l’actualité des Canadiens sur le réseau de blogues sportifs SB Nation. Ils ont plusieurs collaborateurs tandis que l’éditeur principal du site, Andrew Berkshire, anime une webradio sur Montreal Hockey Talk. Ils se sont démarqués sur la scène de la LNH à plusieurs reprises cette saison et ils font du très bon travail.

***

23. Stéphane Leroux

stephane leroux - rds - credit: 25stanley

Stéphane Leroux devient vraiment utile à deux moments dans l’année. Pendant le Championnat du monde junior et au repêchage. On reste toutefois surpris qu’il sorte si peu de scoops avec toute l’expérience qu’il possède. L’informateur LHJMQ qui sévit à la télé de RDS et à la radio du 98,5 FM possède des chiffres qui devraient le mettre plus haut dans ce classement. Malheureusement, sa mauvaise réputation dans le milieu lui fait prendre une grosse et lourde débarque.

***

24. Guillaume Lefrançois

guillaume lefrancois - radio canada - credit: twitter

Jeune journaliste affecté à la couverture du Canadien, Guillaume Lefrançois informe de façon traditionnelle les fans de hockey autant via Twitter, Instagram que sur le site de Radio-Canada.

***

25. Amanda Stein

amanda stein - tsn - credit: twitter

On va avouer qu’on un faible pour les photos Instagram d’Amanda Stein. Lorsqu’elle couvre les adversaires du CH, elle écrit à la main la composition des trios dans un calepin pour ensuite prendre son bout de papier en photo. Je vous le dis, ces photos ont un je ne sais quoi. Amanda Stein couvre le hockey au Québec pour TSN Radio. On va être franc. Le fait qu’elle soit une fille a joué pour beaucoup dans notre décision de l’inclure dans notre palmarès.

***

On espère que vous avez apprécié ce classement. Tel que mentionné précédemment, nos choix ont été faits en fonction de critères rigoureux. Le journaliste sort-il des scoops? Est-ce qu’il répond à ses fans? Cite-t-il ses sources? Quel est son reach? Commet-il des erreurs? Est-ce qu’il est créatif dans son contenu?

Évidemment, il y a des journalistes que vous aimez qui ne figure pas dans notre top 25. N’hésitez pas nous poser des questions si vous ne comprenez pas nos choix. Ça va nous faire plaisir de les justifier en profondeur.

Pop-Quiz : qui sont les journalistes oubliés dans ce top 25 des meilleurs informateurs hockey au Québec?

P.-S. Pour la liste complète des journalistes sur Twitter, cliquez ici.


Mike Milbury répond à Paul Bissonnette

Dimanche soir, NBC présentait le match entre les Hawks et les Penguins. C’est pendant ce match que Jonathan Toews s’est blessé pour le reste de la saison. C’est aussi pendant ce match que Mike Milbury a dit qu’il aurait aimé que les Hawks fassent payer le prix à Brooks Orpik pour cette mise en échec complètement légale.

Paul Bissonnette, des Coyotes de Phoenix, n’a pas aimé ce commentaire et a envoyé un tweet qui riait de l’analyste avant de mentionner qu’il était un zéro. Bien évidemment, Milbury n’est pas le genre de gars qui a la langue dans sa poche. Il a donc répondu à Bissonnette sur les ondes de TSN.

Donc, Milbury s’est demandé pourquoi Bissonnette le critiquait avant de mentionner son compte Twitter. Il a finalement dit que si Bissonnette allait avoir une carrière dans les médias, ce serait sa première carrière.

Personnellement, je trouve que le joueur des Yotes a gagné cette ronde d’enfantillage, mais Milbury n’avait pas vraiment de chance contre celui qui s’est fait une réputation sur Twitter en riant de ses haters.


Benoit Brunet a de la misère avec ses ratios

MediaFail est notre chronique blooper journalistique. À ne pas prendre au sérieux. Il faut plutôt en rire. Message aux puck-junkies, si vous en trouvez, envoyez cela par ici: jt@25stanley.com, sur Facebook ou @25stanley.


Benoit Brunet n’est pas l’analyste le plus apprécié des partisans du Canadien. Son passage au côté de Pierre Houde en a marqué plus d’un et on peut les comprendre. Depuis ce temps-là, il est analyste lors des entractes et des avant-matchs où il fait un meilleur travail. Par contre, quand il fait une erreur, notre boite de courriels se remplit rapidement.

Ça a été le cas mardi alors qu’il parlait de Steven Stamkos avant le match du Canadien contre le Lightning de Tampa Bay. En parlant des statistiques en carrière du joueur du Lightning, Brunet était impressionné par ses 231 buts en 403 matchs et on peut le comprendre. Le tout s’est gâté lorsqu’il a mentionné que ça faisait une moyenne de 1,7 but par match.

Bien évidemment, ça ne fait aucun sens alors que Stamkos a une moyenne pas mal plus raisonnable de 0,57 but par match depuis sa carrière dans la LNH. Brunet a simplement fait une erreur dans son calcul de ratio en inversant les chiffres. C’est une erreur qu’un étudiant du secondaire serait en mesure d’éviter et je ne sais pas comment Brunet en est arrivé là, mais la prochaine fois il devrait s’en tenir aux chiffres que son statisticien lui donne.

Merci au puck-junkie M. qui a été le premier à faire la passe sur la palette


La Tite Chambre de François Pérusse à RDS

Screen shot 2014-03-27 at 2.24.23 PM

François Pérusse a fait un remix de l’émission l’Antichambre lors du passage de Patrick Roy. C’est hilarant. On espère que François Pérusse répètera l’expérience. À voir absolument ici.


MediaFail // Un animateur radio plante Andrew Ladd parce qu’il a assisté à la naissance de son enfant

Hier soir, Andrew Ladd a manqué son premier match en tant que membre des Jets de Winnipeg. Le capitaine des Jets est un homme qui a joué avec plusieurs blessures pour son équipe, mais hier, il se passait quelque chose de plus important dans sa vie.

En effet, dimanche soir, sa femme a donné naissance au 2e enfant du couple, une fille. Ladd, bien évidemment, avait quitté l’équipe pour assister à la naissance de son enfant. Comme les Jets sont pratiquement éliminés et que Ladd en a fait autant pour cette franchise, on aurait pensé que les fans auraient compris, mais on aurait eu tort. Un animateur radio de TSN à Winnipeg, Troy Westwood, s’est demandé pourquoi le capitaine n’était pas avec l’équipe lundi soir.

MediaFail

Come on! Un nouveau-né est pas mal plus important qu’un match de hockey de saison régulière. Je peux comprendre les partisans d’être émotifs face à leur équipe et c’est pourquoi ces gars-là gagnent autant d’argent, mais il y a quand même des choses plus importantes que le hockey dans la vie. En plus, le match était à l’extérieur de la ville, Ladd aurait probablement dû quitter en vitesse après l’arrivée de son bébé pour être au match et il aurait été stressé tout au long. Si Ladd veut manquer un match à cause de la naissance de son enfant, qu’il le fasse et les fans et journalistes ne devraient pas avoir quoi que ce soit à dire à ce propos.

Via Puck Daddy