Suivez 25stanley sur Facebook!

Made in QC // Supportez la bourse Eva von Gencsy des Ballets Jazz de Montréal

BJM

La chronique Made in QC a pour objectif de parler des bons coups des athlètes du Québec. Cette fois-ci, c’est un peu différent puisqu’on donne du love à des danseurs des Ballets de Jazz de Montréal. Samedi le 9 novembre prochain, il y a une soirée bénéfice afin d’amasser des fonds pour la Bourse Eva von Gencsy. Cette fondation a pour but de soutenir la relève québécoise en danse.

L’événement, nommé Soirée Contact,  a lieu dans une magnifique salle, soit l’Édifice Gaston-Miron (étant l’ancienne bibliothèque centrale de Montréal). Il va avoir des bons DJs, du beau monde, des performances des danseurs et, évidemment, ça va être open bar.

Mon conseil du jour. Si vous avez une bonne «date» à impressionner ou vous devez regarnir votre banque de air lousse avec votre blonde, je pense que cet événement est idéal. N’oubliez de mettre vos plus beaux habits et achetez vos billets ici:

http://www.bjmdanse.ca/soireeContact.php

Vidéo de la troupe de danse qui va performer

BJM – Fuel by Cayetano Soto from Ballets Jazz de Montréal on Vimeo.


Folle maison pour joueur de hockey à Tremblant

Screen shot 2013-11-05 at 1.33.17 AM
Screen shot 2013-11-05 at 1.34.43 AM
Screen shot 2013-11-05 at 1.34.55 AM

Si vous avez 3.3M$ dans votre tirelire et que vous voulez jouer au hockey comme un pro dans le confort de votre maison, voici quelque chose pour vous dans la Réserve du Mont-Tremblant à deux pas du golf le Géant. Cette maison possède 5 chambres à coucher, 5 salles de bain, une cuisine de rêve, mais la particularité de la résidence est au niveau de ses aménagements sportifs.

Andy Mailly a trouvé la description de la maison à vendre sur le site de Re-Max. Voici ce qu’on y retrouve. À l’extérieur, il y a une patinoire aménagée et construite de façon professionnelle. Refroidisseurs pour glace ainsi que construction de bandes de standards NHL inclus. La dimension de la glace est de 85p x 36p, couverte d’un toit avec structure galvanisée. Il y a même des gradins, un panneau indicateur et des lampadaires. Lorsqu’on se pimp une patinoire de la sorte dans sa cour, pas le choix d’avoir une zamboni.

À l’intérieur, on retrouve un vestiaire pour les deux équipes avec des bancs de chaque côté, des panneaux indicateurs, télé,  du rangement et en masse de douche. Il y a aussi un gymnase au cas où les joueurs voudraient faire du vélo stationnaire avant ou après le match.

Plusieurs anciens joueurs de la NHL possèdent des résidences au Mont Tremblant. En faisant quelques rapides recherches, cette maison n’appartient pas à Mario Lemieux, Vincent Damphousse ou Stéphane Quintal. On dit qu’elle appartient à Lino Saputor Jr. Sachez qu’à Tremblant, c’est très tendance d’avoir sa propre patinoire et zamboni.

P.-S. La seule question qui me vient en tête après avoir regardé les photos de la maison est la suivante: pourquoi la façade de la maison en jaune moutarde?


Brian Burke défend les combats dans la LNH

bob-sauvé-brian burke

Jeudi matin, Brian Burke a écrit un texte dans le USA Today pour défendre les combats dans la LNH. Le président des Flames a commencé son texte en admettant que les combats avaient une plus petite place que jamais dans la ligue et que c’était parfait comme ça. Il a également ajouté que les joueurs devaient être informés des risques qu’ils couraient en se battant, mais que si les joueurs connaissaient les risques, ils devraient pouvoir se battre. Il a ajouté que 99% des joueurs ont voté pour garder les combats et que c’était un signe qu’ils voulaient les garder.

Ensuite, Burke a mentionné les bagarres ont un rôle bien précis dans la LNH. Ce rôle est de contenir les pestes sur la glace pour assurer la sécurité des joueurs. En effet, selon Burke ça permet aux joueurs d’avoir à rendre des comptes après des mises en échec plus limites.

Selon le président des Flames, le hockey est un sport qui se joue à haute vitesse et où on retrouve des contacts violents. Pour s’assurer que ces contacts restent acceptables et respectueux, Burke croit qu’on a besoin des combats.

Il sait que ce n’est pas un système parfait, mais ça fait partie d’un système à 3 niveaux pour assurer la protection des joueurs. Selon Burke, les combats s’occupent du premier niveau. Le 2e niveau de protection est les arbitres qui sont sur la glace. Finalement, le dernier niveau est le département de Brendan Shanahan qui s’occupe des suspensions. Bref, le président des Flames croit que les bagarres sont nécessaires pour la protection des joueurs et c’est pour ça qu’il croit qu’elles doivent rester..

Vous pouvez lire le texte ici.


Les Bruins de Boston visitent les hôpitaux déguisés pour l’Halloween

Dougie Hamilton

Lundi, les Bruins de Boston ont fait la classique visite des hôpitaux pour enfants. Comme on est près de l’Halloween, les joueurs des Bruins ont décidé de faire la visite déguisés.

Reilly Smith et Matt Bartkowski y sont allés de costumes plus classiques avec Buzz Lightyear et le pirate des Caraïbes. Dougie Hamilton a aussi un costume traditionnel alors qu’il s’est habillé en bébé.

Je dois dire que le costume d’Hamilton me perturbe légèrement étant donné sa face de bébé qui fit avec sa tenue. C’est le genre d’image qui risque de rester dans l’inconscient pendant une bon petit moment.

Enfin bref, ce n’est pas ce qui est important dans toute cette histoire. C’est vraiment bien de la part des Bruins qui font un bon geste en se rendant voir les enfants malades et qui ajoutent une touche supplémentaire à l’événement en se déguisant et en permettant aux enfants de rire avec eux.


Un match spécial pour Lindback et Markstrom

Markstrom Lindback

Dimanche, lorsque le Lightning de Tampa Bay et les Panthers de la Floride se sont affrontés, ça ressemblait à un match normal de la LNH. Toutefois, pour les deux gardiens, Jacob Markstrom et Anders Lindback, c’était bien plus qu’un simple match de saison régulière.

C’était un match de retrouvailles pour les deux gardiens qui ont grandi à 200 verges l’un de l’autre dans le ville de Gavle, en Suède. Cette ville de 90 000 habitants est l’hôte du club de Brynas où les deux gardiens ont commencé leur carrière professionnelle. C’est d’ailleurs lors de ce passage que cette photo a été prise.

Après que Markstrom se soit emparé du poste de partant de l’équipe, Lindback a été échangé au Timra IK où il a gagné 3 des 5 matchs qu’il a joués contre son ami d’enfance.

Il semble que la bonne séquence du gardien du Lightning se soit poursuivi dans la LNH alors que Lindback avait gagné le 1er match entre les deux en mars dernier. C’est encore lui qui a gagné dimanche alors que son club a gagné 4-3 en fusillade.

Alors que les deux évoluent avec les équipes de la Floride, on peut croire que ce n’est pas le dernier affrontement entre les deux gardiens qui sont amis de longue date. Espérons simplement pour Markstrom que sa fiche s’améliorera au cours des prochaines années.


Joffrey Lupul profite de la visite de Teemu Selanne pour obtenir un autographe

Selanne

Mardi soir, les Ducks étaient en visite à Toronto pour affronter les Maple Leafs de Toronto. Si l’on se fie à Teemu Selanne, c’était sa dernière visite au domicile des Leafs. Joffrey Lupul en a donc profité pour soutirer un autographe à son ancien coéquipier. En effet, Lupul a demandé à Selanne de lui signer un hockey et le joueur finlandais y a ajouté la date pour montrer quand il a signé le dit bâton.

C’est franchement cool de la part de Lupul de demander ça à Selanne sans gêne et de le publier sur les réseaux sociaux par la suite. Ça montre que même les joueurs dans la ligue ont des idoles et qu’ils savent reconnaître les grands joueurs.

C’est encore plus facile quand c’est un gars qui a de la classe comme Selanne et le fait que les deux gars aient joué ensemble pendant plusieurs saisons aide la relation, mais c’est un autre indicateur du respect que le finlandais commande dans cette ligue et c’est parfait comme ça.


Bon Jovi aura sa bannière dans l’aréna des Leafs

toronto-maple-leafs-jersey

Les Maple Leafs vont y aller d’un geste assez surprenant le 2 novembre prochain alors qu’ils « retireront le numéro » de Bon Jovi. En effet, le groupe aura sa bannière dans les hauteurs de l’aréna des Leafs.

La bannière sera levée dans le cadre des 2 concerts du groupe dans l’aréna. En 17 concerts au Air Canada Center, Bon Jovi a vendu plus de 600 000 billets, ce qui est un record pour l’aréna. C’est fait dans le cadre d’un programme d’un « wall of fame » qui honorera les artistes qui ont joué les concerts les plus importants de l’histoire de l’aréna.

La direction ne sait pas encore si chaque artiste aura droit à une bannière, mais Bon Jovi ne sera pas seul sur le mur. Personnellement, je trouve un peu ridicule d’ajouter une bannière pour le groupe alors que ce sont des honneurs réservés aux franchises sportives. Ça fait juste rendre les blagues sur les performances moyennes des équipes encore plus facile. Il me semble que le mur aurait été suffisant comme honneur et la bannière est un peu over the top.

Après tout, il faut dire qu’avec les Raptors et les Leafs dans cet aréna, il n’y aura pas trop de bannière qui vont être levés au cours des prochaines années et l’équipe veut juste s’assurer qu’on en retire une plus récente…


Les Panthers y vont d’une autre promotion inusité

panthers

Les Panthers ont trouvé le moyen de remplir leurs gradins tout en s’assurant que leurs partisans comptent VRAIMENT pour leur équipe. À partir du match de vendredi où les Sabres du Buffalo (sans John Scott) seront en visite, une nouvelle promotion sera en place pour ceux qui ont acheté des billets uniquement pour ce match.

En effet, si les Panthers gagnent le match, tous ceux qui auront acheté des billets pour la rencontre recevront gratuitement des billets pour le match local suivant. Cette promotion sera en vigueur jusqu’au match du 23 décembre. Donc, pour chaque match local, si les Panthers gagnent, les fans peuvent revenir gratuitement à la prochaine rencontre. Les partisans vont donc espérer une séquence de victoires consécutives à la maison.

Bien évidemment, comme les Panthers ne sont pas excellents cette année, cette promotion ne sera pas souvent utilisée, mais au moins, c’est une belle façon pour l’équipe de donner un cadeau à ses partisans pendant une saison plus compliquée. En plus, ce n’est pas comme si les Panthers vendaient énormément de billets. Il y aura de la place en masse pour leurs partisans qui en auront plus pour leur argent.


Jason Demers souligne la lutte contre le cancer du sein avec son suit

Demers

Samedi soir, quelques équipes soulignaient la lutte contre le cancer du sein dans la LNH. Il faut se rappeler qu’octobre est le mois de la sensibilisation à la lutte au cancer du sein. Il y a donc quelques équipes qui ont été de la partie cette année.

Plus tôt cette semaine, on vous avait montré l’équipement que Jimmy Howard a porté lors du match de samedi soir. Cette fois-ci, c’est le défenseur des Sharks, Jason Demers, qui a fait un beau geste en arrivant au match des siens avec un suit complètement rose.

Ce n’est pas nécessairement l’habit le plus beau au monde ou qui peut être porté dans n’importe quelle circonstance, mais ce mois-ci, j’adore voir Demers arborer ces couleurs dans une initiative qui est clairement la sienne et non celle de l’équipe ou de la ligue comme c’est souvent le cas. C’est une très belle façon de souligner l’occasion et de donner de la visibilité à la cause.

Good job Jason !


Le curieux cas d’Alex Chiasson

San Jose Sharks v Dallas Stars

Alex Chiasson est un attaquant québécois recrue de 23 ans qui joue pour les Stars de Dallas. Chiasson est en feu depuis qu’il a rejoint la LNH marquant 9 buts à ses 10 premiers matchs dans la ligue si l’on remonte à l’an dernier. Ce genre de début nous laisse croire qu’on pourrait avoir là le prochain joueur étoile québécois du circuit Bettman puisqu’il a 3 buts en 3 matchs cette année et il ne semble pas vouloir ralentir.

Par contre, ce ralentissement est éminent, à moins que Chiasson compte sur le meilleur lancer de l’histoire de la LNH. En effet, depuis le début de sa carrière, Chiasson marque sur 39% de ses lancers. Pour vous donner une idée, la moyenne de la ligue tourne autour de 10,5% depuis plusieurs années dans le circuit Bettman.

C’est donc dire que si Chiasson continue à performer de la même façon et à lancer au but aussi souvent, il devrait être bon pour garder une cadence de 2 ou 3 buts par 10 matchs. Je peux dire cela parce que les recherches nous montrent que ce % va diminuer pour se rapprocher grandement de la moyenne. Avec ce qu’on voit depuis le début de sa carrière, ce serait normal que Chiasson reste au-dessus de la moyenne de la ligue, mais il devrait avoir un % autour de 12% en carrière et non de 39%.

On est loin de sa tendance actuelle, mais s’il peut garder cette cadence en termes de lancers au but, Chiasson sera un marqueur de 25-30 buts cette saison, ce qui  est loin d’être mauvais pour une recrue de 23 ans.

Bref, la bonne séquence de Chiasson va finir par s’arrêter, mais lorsque ce sera le cas, il devrait rester un bon joueur offensif dans cette ligue.