Suivez 25stanley sur Facebook!

De nouveaux détails font surface dans le cas de Slava Voynov

Lundi matin, la LNH a suspendu indéfiniment Slava Voynov après que celui-ci ait été arrêté sous des suspicions de violence conjugale. Au cours de la journée, des détails sur cette triste situation ont commencé à faire surface. Voici ce qu’on sait pour le moment.

Voynov a été arrêté à l’hôpital pendant la nuit, mais on a appris que le premier appel à la police est venu à 11h25 alors qu’un voisin de Voynov avait entendu une femme pleurer et crier. Comme ils n’avaient pas d’adresse, la police est venue inspecter le quartier, mais ils n’ont rien trouvé. Toutefois, ils ont fait le lien plus tard lorsqu’ils ont reçu l’appel de l’hôpital.

Voynov a été relâché lundi matin autour de 9h, heure locale, après avoir payé sa caution de 50 000$. La police n’a pas voulu rendre public ce que le défenseur des Kings a dit aux détectives ou si Voynov est celui qui a conduit la victime à l’hôpital.

Le service de police n’a pas voulu donner de détails sur les blessures de la victime, mais Jeff Marek, de Sportsnet, a parlé à quelqu’un qui a vu les photos et il a dit que ces photos étaient horribles et que la victime avait subi des blessures terribles.

La police a également confirmé qu’il y avait un enfant dans l’appartement, mais que pour le moment, on ne sait pas s’il a participé ou vu l’événement. Ce serait l’enfant de la copine de Voynov.

L’avocat de Voynov a confirmé que son client devrait passer en cour le 1er décembre prochain. Pour l’instant, aucune accusation n’a été déposée, mais ça pourrait changer lors de l’enquête.

Nous n’avons toujours aucun détail quant à ce qui arrivera à la carrière de Voynov, mais ce ne serait pas surprenant que la LNH laisse la police faire son travail avant de prendre une décision. Cela veut donc dire qu’on ne devrait pas voir Voynov sur une glace du circuit Bettman avant le 1er décembre. S’il est trouvé coupable, c’est bien possible qu’il ait joué son dernier match dans la LNH.

Via O-C Register et Kings Insider


Top 7 des joueurs de la NHL les plus intéressants à suivre sur Twitter

Qu’est-ce qu’on fait quand il y a une pause publicitaire pendant un match de hockey? On ouvre notre cell et on check ce qu’il se passe sur Twitter. Une tonne de joueurs de la NHL diffusent du contenu sur les internets, mais sept d’entre eux se démarquent. En passant, si votre téléphone mobile n’est pas la hauteur, je vous recommande de considérer Koodo. Vous pourrez profiter de la flexibilité de la Balance Koodo et mettre la main sur le téléphone de vos rêves qui saura  répondre à vos attentes. Sur ce, voici les 7  meilleurs joueurs de la NHL à suivre sur Twitter.

1. Paul Bissonnette - @Biznasty2point0 - 579 000 followers

Screen shot 2014-10-06 at 4.34.56 PM

Il a toutes les misères du monde à se trouver un club dans la NHL, mais sur Twitter il domine. Et que dire de sa conquête du IceBucketChallenge.

***

2. Roberto Luongo – @strombone1 – 378 000 followers

Screen shot 2014-10-06 at 4.36.52 PM

Le mystère a plané pendant longtemps afin d’être certain de l’authenticité du compte Strombone1, mais aujourd’hui il n’y a aucun doute dans notre esprit que le gardien des Panthers est un incontournable sur son mobile.

***

3. Evgeni Malkin – @malkin71_ – 546 000 followers

Screen shot 2014-10-06 at 4.41.40 PM

On comprend rarement ce qu’il se passe, mais c’est toujours drôle. Du gros WOW, LOL, WTF avec le joueur des Penguins.

***

4. PK Subban – @pksubban1 – 465 000 followers

Screen shot 2014-10-06 at 4.43.46 PM

Il est partout, toujours actif, nous montre bien les coulisses de la vie hors glace d’un joueur des Canadiens de Montréal.

***

5. Alexander Ovechkin – @ovi8 – 879 000 followers

Screen shot 2014-10-06 at 5.29.49 PM

Un coup de coeur du 25stanley. Photo de party et de top lady à profusion.

***

6. Henrik Lundqvist – @HLundqvist30 – 396 000 followers

Screen shot 2014-10-06 at 5.32.48 PM

Pour savoir ce qui est tendance à New York City, King Lundqvist va vous montrer cela.

***

7. Andrew Ferrence – @ferknuckle – 105 000 followers


Le moins populaire du groupe, mais le plus unorthodox. Ses vidéos VINE sont toujours excellentes. Et parfois, comme lors du lock-out, il sort de gros breaking news.


À vendre // La maison de 5.25M$ de Jonas Hiller

la-fi-hotprop-jonas-hiller-house-20140930-phot-021

Le gardien de but suisse Jonas Hiller à décidé de déménager d’Anaheim à Calgary pendant l’été. Il doit malheureusement se départir de sa magnifique résidence située à Newport Beach en Californie. Sa place est folle! La terrasse sur le toit donne une vue fantastique sur l’océan. Ce beach house de 2 283 pieds carré offre 3 chambres à coucher, 3 salles de bain et un foyer. Juste 5.25M$. Plus de photos ci-dessous.


À vendre // La maison d’un million de Guillaume Latendresse

guillaume-latendresse-senateurs

Aujourd’hui, tous les médias diffusent le listing immobilier de la maison de Guillaume Latendresse. L’ex-joueur de la NHL et actuel chum d’Annie Villeneuve demande un peu plus d’un million de dollar pour cette maison située à Candiac. Il y a trois chambres à coucher, trois salles de bain, une piscine creusée avec un jacuzzi, une salle de cinéma maison, un bar avec table de billard et une solide cave à vin.


Il n’y aura plus de produits Apple chez les Clippers

En août dernier, Steve Ballmer a acheté les Clippers de Los Angeles, de la NBA, pour la somme de 2 milliards. Ballmer a passé sa carrière avec Microsoft où il a succédé à Bill Gates comme président en 2000 et c’est là qu’il a fait sa fortune. Ça fait de lui un gars loyal à la compagnie qu’il a quitté récemment.

Une histoire de Reuters rapporte que cette loyauté commence à toucher les Clippers qui seront maintenant une organisation qui travaille avec Microsoft. Ça veut dire que les produits Apple ne seront plus les bienvenus dans les édifices des Clippers. Par exemple, les Ipads utilisés présentement feront place à des Surfaces.

On ne sait pas trop ce que ça veut dire pour les employés qui ont des Iphone, mais Ballmer a laissé sous-entendre qu’ils disparaîtront éventuellement. Toutefois, il ne veut pas être dans le chemin. Il a donc dit à son coach, Doc Rivers, qu’il allait faire la transition pendant la saison morte.

C’est une situation fascinante. C’est normal qu’un propriétaire veuille implanter ce sur quoi il a travaillé toute sa vie dans sa nouvelle organisation, mais la technologie a tellement un gros rôle à jouer dans les équipes sportives de nos jours que ce genre de changement qui serait mineur si l’on parlait d’un propriétaire de chaînes de restaurants par exemple, devient énorme lorsqu’on parle de produits utilisés si souvent par les exécutifs et les joueurs.

Via Deadspin


Une émission de télé-réalité suivra 8 femmes de joueurs de la LNH

Brown

La LNH aura sa version de Basketball Wives, une émission de télé-réalité qui suit des femmes de joueurs de la NBA. Selon ce que Puck Daddy a appris, l’émission commencera en février prochain sur le W Network. La première saison devrait avoir entre 8 et 12 épisodes.

Au total, il y aura 8 femmes de joueurs de la LNH qui seront suivies par des caméras. Les 2 seules qui sont confirmées pour l’instant sont Noureen DeWulf, la femme de Ryan Miller, et Nicole Brown qui est mariée au capitaine des Kings de Los Angeles. Il y aura également une femme d’un joueur des Leafs, mais on ne sait pas laquelle (peut-être Elisha Cuthbert).

La productrice de l’émission dit ne pas vouloir faire du contenu trashy, mais plutôt mettre l’accent sur les femmes qui s’occupent des familles de ces joueurs. Il faudra voir si c’est vrai, mais je serais surpris si la saison se déroulait sans qu’une controverse déborde dans le monde du hockey.


Il n’y aura pas de 24/7 l’an prochain

Canada-24-7-promo-DL-notunein

Triste nouvelle pour les amateurs d’hockey. Selon l’animateur de radio Greg Brady, HBO ne produira pas de 24/7 avec les deux équipes qui joueront dans la Classique Hivernale, les Capitals et les Blackhawks. C’est donc la fin d’une émission qui aura duré 3 saisons.

Pour l’instant, on ne sait pas pourquoi le réseau a pris cette décision, mais on peut imaginer que la réticence des Maple Leafs et des Red Wings lors de l’édition de l’an dernier a eu un rôle à jouer dans cette décision. On se rappelle que, pour la première fois, les Wings et les Leafs avaient refusé l’accès aux caméras dans le vestiaire pendant certains matchs.

Les Leafs avaient également refusé que les caméras soient présentes pour l’audience de Dion Phaneuf devant le comité de discipline. Ces refus ont fait en sorte que cette édition était un peu moins bonne que les deux autres. Ça aurait été la 2e fois pour les Capitals de Washington qui faisaient partie de la première édition de l’émission.

Le fan du Canadien aura toujours 24CH, mais sans 24/7 et NHL Revealed, qui étaient les deux émissions qui suivaient d’autres équipes de la LNH dans les coulisses, c’est une perte de contenu qui était très intéressante pour l’amateur.


Les 5 paris les plus tentants parmi les Over/Under de la LNH

Tavares

Mardi matin, Bodog a dévoilé ses futures Over/Under pour la LNH. Si tu n’es pas familier avec ce genre de pari, il s’agit d’un nombre de points que le preneur aux livres établit pour chaque équipe et le parieur peut dire que l’équipe aura plus de points (Over) ou moins de points (Under) pendant la saison régulière.

En voyant ces lignes, mon premier réflexe est toujours le même; voir la ligne du Canadien. Ensuite, je regarde les 29 autres équipes pour voir où j’ai le goût d’investir ou de perdre mon argent (ça dépend des années).

Cette année n’a pas fait exception et j’ai ressorti 5 paris qui me semblent profitables. Certains nombres ont changé depuis la sortie des chiffres parce que les parieurs étaient en accord avec moi, mais il reste encore plusieurs propositions intéressantes.

1. Islanders OVER 85,5 points

Les parieurs ont SAUTÉ sur ce pari. Lors de l’ouverture du marché, ce chiffre était à 81,5 points et c’est à ce prix là que j’ai pris le pari (par souci de transparence, je spécifie que j’ai parié sur toutes les options présentes dans ce texte). Toutefois, à 85,5 points, ils sont encore une bonne option.

L’an passé, les Islanders ont terminé la saison à 79 points, ce qui n’est que 7 points derrière la cible de cette année. C’était avant l’acquisition de Grabovski et de Kulemin. C’était avec John Tavares qui n’a joué que 59 matchs. Encore pire, c’était avec un des pires duos de gardiens de la ligue.

Si les Islanders avaient le % d’arrêts de Halak et Johnson au lieu de ceux de Nabokov, Poulin et Nilsson, ils auraient accordé près de 40 buts de moins l’an dernier. Même si on considère que le système de New York a eu son rôle à jouer dans le % d’arrêts, c’est loin d’être impossible que cette amélioration devant le filet sauve plus de 20 buts à New York.

2. Flames OVER 71,5 points

Comme avec les Islanders, les Flames ont fait une grosse amélioration devant le filet en amenant Jonas Hiller en ville. Il devrait grandement aider une unité de désavantage numérique qui a trop souvent été laissé tomber par leurs gardiens l’an dernier.

Toutefois, ce n’est pas la raison principale pourquoi j’aime le pari des Flames. L’an dernier, les Flames ont terminé avec 77 points et ils ont une équipe jeune qui s’améliore, pas qui régresse. Je vois mal comment ils pourraient perdre 5 points avec des meilleures prestations de jeunes joueurs comme Monahan et Backlund devant un gardien amélioré.

Je comprends que Bodog ait peur que les équipes fassent exprès pour perdre pour avoir de meilleures chances pour McDavid, mais avec Brian Burke à la barre de l’équipe, je ne crois pas que les Flames vont faire ce choix. Burke fait tout ce qu’il peut pour respecter les règles non-écrites et je serais surpris qu’il accepte que son équipe perde des matchs presque volontairement.

3. Flyers UNDER 90,5 points

Après un début de saison extrêmement difficile, les Flyers ont terminé avec 94 points l’an passé. Normalement, cela pointerait vers une équipe qui est meilleure que sa fiche puisqu’elle a dû remonter un déficit au classement après ce début horrible.

Par contre, je ne fais pas confiance à la défense des Flyers qui a perdu son meilleur joueur (Timonen) et qui n’a rien pour le remplacer. En plus, je vais avoir besoin de plus qu’une saison décente de la part de Steve Mason avant d’être convaincu. Ce n’est pas plaisant de parier contre Claude Giroux, mais s’il passe son temps dans sa zone, il va être pas mal moins productif. Toutefois, c’est le seul pari de cette liste qui n’a pas bougé au courant de la journée, donc c’est mon opinion la moins partagée.

4. Devils OVER 84,5 points

L’an dernier, les Devils ont amassé 88 points avec une fiche de 0-13 en fusillade. Deux saisons auparavant, ils avaient terminé au sommet de la ligue avec 12 victoires dans cette situation. Je m’attends donc à voir un retour à la normale de leur part et ils iront certainement chercher quelques points à ce niveau.

Également, c’est plate à dire puisqu’il est une légende, mais Martin Brodeur nuisait à ce club l’an passé. Il accordait 1,2 buts de plus que Cory Schneider à chaque 100 lancers à égalité numérique et à la fin de l’année, ça fait une grosse différence. Sans Brodeur, Schneider va s’occuper de la majorité des matchs et c’est une excellente nouvelle pour les Devils dont les parieurs ont fait monter la ligne d’un point pendant la première journée de paris.

5. Panthers OVER 71,5 points

Ce pari existe grâce à 2 hommes; Dale Tallon et Roberto Luongo. Tallon doit faire les séries pour sauver son poste cette année, donc il fera tout ce qu’il pourra pour améliorer son équipe immédiatement. Je doute que ça l’amène en séries, mais ça devrait l’amener à 72 points.

Luongo est aussi très important puisqu’il est seulement arrivé à la fin de la saison l’an dernier et bien qu’il ne soit plus à son apogée, il est encore parmi les meilleurs gardiens de la ligue. Cette ligne aussi a bougé alors qu’elle a commencé la journée à 70,5.

Mes autres paris sont les Stars OVER 89,5 points (ils sont maintenant à 92,5) et l’Avalanche UNDER 98,5 points (la ligne est maintenant de 95,5).


Les Bengals ont gardé un joueur pour qu’il puisse payer la chimiothérapie de sa fille

Devon Still

La saison de la NFL commence ce soir à 20h30 avec un match entre les Seahawks et les Packers. Toutefois, l’histoire qui attire l’attention dans la NFL présentement est celle de Devon Still, un joueur de ligne défensive qui en est à sa 3e saison avec les Bengals de Cincinnati qui l’ont repêché en 2e ronde en 2012.

En juin dernier, Still a appris que sa fille de 4 ans, Leah, était atteinte du cancer. Still a fait tout ce qu’il pouvait pour accompagner sa fille pendant les traitements de chimiothérapie, manquant des pratiques des Bengals et diminuant son entraînement hors-saison.

Bien évidemment, la NFL étant au niveau qu’elle est, la préparation hors-saison de Still n’a pas été suffisante pour lui permettre de rester avec l’équipe. Toutefois, les Bengals ne l’ont pas abandonné. Au lieu de simplement le couper et de le placer dans une situation où il n’aurait plus de revenu ou d’assurance médicale pour sa fille, Cincinnati l’a ajouté sur son équipe de pratique, une place souvent réservée pour les joueurs de première ou deuxième année.

De cette façon, Still garde l’assurance médicale dont il a besoin pour continuer les traitements en plus d’avoir un salaire hebdomadaire de 6300$ pour faire vivre sa famille. Still peut également continuer sa carrière qu’il aurait dû abandonner sans la générosité des Bengals. Ils n’étaient pas obligés de faire ça, mais c’est un beau geste de solidarité envers un joueur qui a clairement les priorités à la bonne place.

Via Deadspin


Gary Bettman rappelle le cas de Kansas City pour diminuer les attentes de Québec

Bettman

Mercredi, Gary Bettman était au lancement de TVA Sports. Bien évidemment, le sujet de l’expansion a été discuté lorsqu’il a rencontré les journalistes. Il a nié toutes les rumeurs, ce qui n’est pas surprenant puisque la LNH n’admet jamais ce genre de chose jusqu’à la dernière seconde.

Avec une blague relevée par Pat Hickey, Bettman a même démenti le principe inspiré du film Field of Dreams; « Build it and they will come » en ce qui concerne les villes désirant une équipe de la LNH. Les villes ont toujours pensé qu’en bâtissant un aréna digne de la LNH, la ligue allait venir à eux et c’est la stratégie que Québec a employé. Mercredi, Bettman a rappelé le cas de Kansas City qui a bâti son aréna il y a 7 ans sans jamais avoir obtenu une équipe de la LNH.

Il y a plusieurs différences entre KC et Québec, mais c’est clair que Bettman voulait mettre un frein à toutes ces rumeurs d’expansion mercredi. Ça ne veut pas dire qu’il n’y en aura pas, mais ça veut dire qu’on n’est peut-être pas aussi près que ce qu’on pensait il y a une semaine ou deux.

Via Sporting News