Suivez 25stanley sur Facebook!

La chute du $ canadien a grandement diminué la valeur du contrat de Rogers

sportsnet2

On sait que la chute du $ canadien fait mal à la LNH. Avec 7 équipes sur 30 au Canada, c’est un peu moins du quart de la ligue qui voit la valeur de ses revenus diminuer par rapport au salaire, en $ américains, qu’ils doivent verser aux joueurs. Ce qui est encore pire, c’est que ces 7 équipes ne sont pas les seules affectées par ce changement.

Le contrat national de télédiffusion que la LNH a signé avec Sportsnet en novembre 2013 est d’une durée de 12 ans et d’une valeur de 5,232 milliards en $ canadiens. C’est donc dire que la chute du $ affecte aussi la valeur de cette entente pour la LNH.

Lors de l’annonce, le contrat avait une valeur de 4,88 milliards en $ américains. Au prix du $ canadien de la semaine dernière, l’entente était maintenant évaluée à 4,05 milliards. C’est une perte de 830 millions pour laquelle la LNH ne se serait pas protégée avec un hedge.

Pour te donner une idée, si le $ canadien reste stable pendant le reste de la durée de l’entente, ce qui n’arrivera pas, c’est une perte annuelle de 2,3 millions par équipe. C’est donc 1,15 millions qu’on ne verra pas sur le plafond salarial et ces chiffres ne considèrent pas l’impact de cette baisse sur les revenus des sept équipes canadiennes.

C’est à cause de chiffres de la sorte que le plafond salarial a de très bonnes chances de rester stable la saison prochaine même si on s’attendait à une bonne croissance lorsque la ligue a signé un nouveau contrat de télédiffusion avec Rogers.

Via Sports Business Journal


Un bar de Buffalo s’inspire de la loterie du repêchage pour une promotion

Bar

Avec la victoire des Coyotes mardi soir, les Sabres ont un peu plus « d’avance » au bas du classement (5 points). À moins qu’ils se plantent en battant l’Arizona à 2 reprises, les Sabres termineront au dernier rang du classement, ce qui leur assurera la possibilité de repêcher Connor McDavid ou Jack Eichel.

Par contre, avec cette loterie qui approche, plusieurs fans des Sabres commencent à se rendre compte qu’ils ont 4 fois plus de chances d’obtenir Eichel que McDavid à cause du nouveau format. Un bar de Buffalo a décidé de s’inspirer de cette situation pour sa dernière promotion intitulée « Drink from the tank » .

Le propriétaire a créé deux drinks pour Eichel et McDavid et lorsque les clients commandent le McDavid, ils ont 80% de chances d’obtenir le Eichel. Ce n’est qu’un clin d’œil au système puisque ce serait très surprenant si les bartenders calculaient vraiment les % en arrière du bar, mais le propriétaire a dit qu’il n’a eu le McDavid qu’à une reprise même s’il l’a commandé 3 fois. C’est un très bon flash.

via Puck Daddy


À vendre // La maison de 4.45M$ de Vincent Lecavalier

lecavalier-house-4
lecavalier-house-1

Vous êtes un mégafan fan de hockey, vous aimez l’eau, vous passez vos hiver en Floride et vous cherchez à acquérir une propriété? Vincent Lecavalier a la solution pour vous! L’ancien joueur du Lightning (maintenant chez les Flyers) vous offre sa gigantesque baraque de Tampa Bay. Puisqu’il gagne seulement 10M$ cette saison (6M$ avec les Flyers et 4M$ via le rachat de son contrat des Bolts), le #4 offre sa maison au prix de 4 450 000$. Placé au bord de l’eau, la résidence offre une piscine et un spa. Il y a 6 chambres à coucher, 7 salles de bain, un gym, cinéma-maison, gros BBQ, bla bla bla.


Les fans des Sabres étaient vraiment contents après le but gagnant des Stars

Sabres

Les Sabres de Buffalo sont dans une lutte à finir avec les Coyotes de l’Arizona pour le dernier rang du classement. Avec 9 matchs à jouer, Buffalo n’a que 3 points « d’avance » sur les Coyotes, qui n’ont pas gagné un match avant la fusillade depuis le 3 février. L’Arizona n’a gagné que 2 de ses 22 rencontres depuis cette date, ce qui met la pression sur Buffalo.

Bien évidemment, les fans de l’équipe ne veulent plus voir leur équipe gagner parce qu’ils espèrent que cette saison sacrifiée leur vaudra au moins l’assurance de pouvoir repêcher McDavid ou Eichel. Cette situation crée des réactions partisanes uniques.

Par exemple, lundi soir, les Sabres menaient 3-2 après 2 périodes contre les Stars de Dallas. Les hommes de Lindy Ruff ont finalement remonté la pente pour gagner 4-3 en temps réglementaire. C’est Cody Eakin qui a marqué le but gagnant avec 3:14 à faire en 3e période, au grand bonheur des fans des Sabres.

Lorsque le compte Twitter des Sabres a tweeté le but, tous les partisans qui ont répondu étaient soulagés de voir leur équipe perdre à nouveau. Cette réaction nous rappelle que cette course vers la cave pourrait créer une situation assez particulière pour la LNH au cours de la prochaine semaine.

Les Sabres et les Coyotes s’affrontent à 2 reprises au cours des 7 prochains jours. Jeudi, les Coyotes seront en visite à Buffalo alors que les Sabres se rendront en Arizona lundi. Pour une des rares fois, on pourrait voir deux matchs où les partisans appuient l’équipe adverse.

On a déjà vu des affrontements dans des marchés moins populaires où les visiteurs ont envahi l’aréna, mais jeudi, on pourrait très bien voir un grand nombre de fans portant le chandail des Sabres se lever après les buts des Coyotes et être démoralisés après un but de leurs favoris.

Ce n’est certainement pas une situation qui fera plaisir à la LNH, qui a placé ses partisans dans cette situation avec son système, et c’est exactement pourquoi la loterie du repêchage changera la saison prochaine.

Autres commentaires des fans des Sabres

Sabres 2

Sabres 3

Sabres 4

Sabres 5

Sabres 6

Via R/Hockey


Les Maple Leafs ont joué devant leur plus petite foule en 16 ans lundi soir

ACC

Les Maple Leafs n’ont gagné que 8 de leurs 42 derniers matchs (8-31-3). Si cette tendance se maintenait au cours d’une saison de 82 rencontres, ils n’auraient que 37 points. En comparaison, les putrides Sabres ont 10 points de plus en 73 matchs jusqu’à maintenant cette saison.

Cette performance absurde commence finalement à rattraper l’équipe là où ça fait mal. Pour la première fois en 13 ans, les Leafs n’ont pas annoncé une salle comble lors de la visite du Wild du Minnesota lundi soir. En fait, la foule annoncée de 18 366 fans est la plus petite des Leafs depuis l’ouverture du Air Canada Center il y a 16 ans.

Au moins, cette affreuse séquence fait en sorte qu’ils ont de très bonnes chances de terminer au 27e rang du classement, ce qui les assurerait d’un choix dans le top 5 lors du prochain repêchage. L’équipe aurait également 9,5% de chances de gagner la loterie McDavid en plus d’avoir 45% de chances de se retrouver avec le 4e choix de l’encan.

Tout de même, cette foule illustre bien l’apathie qui règne présentement à Toronto et avec la longue reconstruction qui attend les Leafs, l’équipe de marketing devra faire du gros travail pour s’assurer que le ACC soit rempli soir après soir.

Photo via James Mirtle


6 joueurs de hockey qui sont aussi des bons businessmen

Bon… La saison des impôts approche à grands pas. Afin de vous mettre dans l’ambiance et de vous rappeler que c’est important de bien gérer vos sous (si vous êtes pourris, vous pouvez toujours demander à H&R Block de gérer vos déclarations d’impôts à votre place), je vous propose 6 anciens joueurs de la NHL qui sont très bons avec leurs dollars.

1- Mario Lemieux

mario-lemieux-connor-mcdavid-sidney-crosby

Quel joueur de hockey peut se vanter d’être propriétaire de l’équipe pour qui il a évolué? Nul autre qu’un magnifique joueur nommé Mario Lemieux.

***

2- Dickie Moore

Dickie Moore a lancé sa business de location d’outil en 1961. C’était son emploi d’été, car l’hiver il jouait pour le Canadien de Montréal. Location Dickie Moore existe depuis 50 ans. N’oubliez pas que lorsque le double gagnant du trophée Art Ross s’est lancé en affaires, il n’avait pas les millions en banque des joueurs d’aujourd’hui.

***

3- Serge Savard

serge-savard-geoff-molson-canadiens-montreal

Après sa carrière de hockey, Serge Savard aimait tellement son surnom de hockeyeur qu’il a nommé son resort de Cuba le El Senator. Il a été associé dans ce projet jusqu’en 20005. À ce jour, Serge Savard fait partie de la firme d’investissement immobilier Thibault, Messier, Savard & Associates.

***

4- Tim Horton

Un gars de l’Ontario qui a joué 24 saisons dans la NHL, surtout pour les Maple Leafs, qui a décidé d’ouvrir une place à beignes alors que sa carrière tirait à sa fin, en 1964. En 1967, les franchises Tim Hortons valaient déjà plusieurs millions.

***

5- Wayne Gretzky

ted-leonsis-wayne-gretzky1-607x426

Entre les années 1990 et 1998, Gretzky a touché 93M$ en salaire et en revenus de commandites d’entreprises telles que McDonald’s, the Hudson’s Bay Co., Hallmark Cards et Coca-Cola. De plus, lorsqu’invité comme conférencier, Gretzky demande 50 000$. Gretzky aime placer son fric un peu partout. Il a été propriétaire des Olympiques de Hull, des Argonauts de Toronto, des Coyotes de Phoenix en plus d’avoir des restaurants et une compagnie de rollerblade.

***

6- Ken Dryden

Price, Dryden

L’après-carrière de Dryden est surtout marquée par son passage en politique ou en tant que membre de la direction des Maple Leafs, mais là où Dryden a fait son  argent c’est en tant qu’auteur. Son livre The Game a été un gros succès commercial alors que Home Game: Hockey and Life in Canada a été adapté en une série documentaire pour la CBC.

Vous connaissez d’autres ex-joueurs de la NHL qui savent bien gérer leur argent? Laissez-nous savoir dans les commentaires. Et si vous êtes du genre à ne pas être trop trop bon avec vos finances, vous devriez jeter un coup d’œil à ce que les gens chez H&R Block peuvent faire pour vous sur le site officiel ou sur Facebook.


Le Lightning a écœuré les fans des Bruins sur l’écran géant

Bruins Bolts

Les Bruins de Boston n’ont pas connu la fin de semaine idéale en Floride. En 2 matchs contre les Panthers et le Lightning, ils n’ont obtenu qu’un point, ce qui fait en sorte que leur avance sur les Panthers et les Sénateurs est en train de fondre comme neige au soleil.

Malgré leur séquence de 5 défaites consécutives, les Bruins sont parmi les équipes les plus populaires de la ligue. Cela veut dire que lorsqu’ils sont en visite en Floride, l’aréna est envahi par des fans de Boston. En fin de 3e période, lors de leur victoire de 5-3, le Lightning a décidé de s’amuser avec cette situation sur l’écran géant.

L’équipe a ressorti le meme classique de Homer Simpson qui se cache dans les buissons pour changer d’équipe favorite. La personne en charge pointait probablement le fait que les partisans de Boston ont été assez tranquilles même s’ils étaient nombreux en début de partie. L’organisation est encore loin des Stars au niveau des blagues à propos de l’adversaire sur l’écran géant ou de Roberto Luongo en ce qui concerne la qualité des jokes à l’endroit des fans des Bruins, mais c’est un bon départ.

Via R/Hockey


Curtis Lazar a mangé un hamburger qu’un fan des Sens a lancé sur la glace

Lazar

Jeudi soir, les Sénateurs ont obtenu une victoire cruciale à la maison en battant les Bruins de Boston par la marque de 6-4. Ils sont maintenant 2 points derrière les Bruins, qui occupent présentement le 8e place, avec un match en main. La rencontre a toutefois mis fin à la séquence de matchs avec moins de 3 buts accordés de Andrew Hammond.

Ce n’est pas ça qui a empêché les fans des Sens de continuer leur nouvelle tradition; lancer des hamburgers sur la glace pour féliciter le Hamburglar. Ce geste fût apprécié par le coéquipier du gardien, Curtis Lazar, qui en mangeait un en quittant la glace.

On peut douter de la qualité du burger, qui était probablement avec le partisan qui l’a lancé pendant la totalité du match, mais c’est quand même un geste cool de la part de Lazar, qui semble apprécier le chaos agréable qui règne présentement à Ottawa. Tout ça ne fait qu’ajouter à la belle histoire des Sénateurs.


Une équipe de la ECHL honorera les militaires avec des chandails originaux

ECHL

Les soirées d’appréciation pour les militaires sont nombreuses aux États-Unis. Dans la LNH, elles se ressemblent pas mal tous. Penant l’échauffement, l’équipe porte un uniforme de type camouflage et il y plusieurs mentions de l’armée sur l’écran géant.

Les Grizzlies de Utah, dans la ECHL, ont décidé d’innover au niveau de l’uniforme. Au lieu du camouflage avec le logo de l’équipe, ils vont porter un uniforme inspiré par un uniforme actuel d’armée pendant la période d’échauffement de leur match de 28 mars. Sur chaque uniforme, il y aura le nom d’un détenteur de billets de saison qui est dans l’armée ou qui a déjà servi.

Les joueurs auront encore leur nom dans le dos, mais sur le devant du chandail, il y aura le nom du détenteur de billets de saison. C’est un petit détail, mais c’est très bien pensé et c’est une belle façon de connecter avec la base de partisans.

Via Puck Daddy


Andrew Hammond mangera gratuitement chez McDo pour le reste de sa vie

Hammond

L’incroyable histoire d’Andrew Hammond se poursuit. Celui qui est surnommé le Hamburgler a reçu une carte de McDonald’s qui lui permettra de manger gratuitement dans la chaîne de restaurants pour le reste de sa vie. Hammond a mérité cette carte en faisant de la publicité indirecte pour McDo.

Comme il est au milieu d’une séquence historique, son surnom, qui est tiré du marketing de la chaîne de restaurants, est sur toutes les lèvres. C’est de la bonne publicité pour les arches dorés et ça devrait continuer si les fans des Sénateurs commencent à lancer des hamburgers sur la glace en l’honneur du gardien.

Ce qui est encore plus cool dans cette histoire, c’est la réaction de Hammond par rapport à toute cette attention. Selon un ami proche et ce qu’on voit dans ses interactions avec les médias, Hammond comprend ce qui se passe et il sait que ça ne durera pas éternellement. En attendant, il en profite tout en jouant pour son prochain contrat.

Via Puck Daddy