Suivez 25stanley sur Facebook!

Le concept des Oilers pour leurs détenteurs de billets de saison est bien pensé

Oilers

Même si ce sera leur 4e premier choix au total en 6 saisons, la victoire à la loterie du repêchage a énormément aidé l’organisation des Oilers d’Edmonton. À la suite de cette victoire, les Oilers se sont trouvés un DG de qualité, Peter Chiarelli, qui a engagé un coach de grand talent, Todd McLellan, pour bien entourer McDavid. Cette victoire leur a donc permis de faire les premiers pas pour redevenir une organisation crédible.

Ça leur a aussi permis de monter les prix des billets malgré une autre saison de misère. Les détenteurs devront payer entre 6 et 8% plus cher que l’an passé, mais on n’entend pas trop parler de cette hausse.

McDavid aide à faire passer la pilule puisque les fans n’abandonneront pas l’équipe après cette bonne nouvelle, mais le format de l’annonce a sûrement aussi aidé. Les Oilers ont envoyé le livret que l’on voit ci-dessus à leurs détenteurs de billets de saison aujourd’hui. Le design est inspiré du carton qui a annoncé aux Oilers qu’ils allaient pouvoir repêcher McDavid.

Ce n’est peut-être pas la meilleure idée de rappeler aux partisans que l’équipe vient de connaître une saison de misère, mais en même temps, c’est un beau clin d’œil vers la loterie qui pourrait finalement permettre à l’équipe de se sortir de la médiocrité. En plus, tout ce qui peut aider à faire passer une hausse de prix est une bonne idée pour les équipes de la LNH et c’est exactement ce que l’attention que ce concept recevra fera pour les Oilers.

Via Rob Kinsey


Les barbes de séries devraient être dans NHL16

La LNH a accidentellement publié les points de vente de NHL16 sur son site web lundi. La ligue l’a rapidement enlevé, mais un internaute a eu le temps de prendre une capture d’écran qui nous permet d’avoir une meilleure idée de ce qui nous attend en septembre prochain.

Tout d’abord, on note le retour de plusieurs modes de jeu qui n’avaient pas fait la transition vers les nouvelles consoles dans NHL15. EA Sports a également peaufiné quelques classiques comme le mode DG qui prendra plus en compte la chimie de l’équipe et le moral des joueurs au cours d’une saison, tant dans la NHL que dans la AHL.

Ils semblent également avoir travaillé sur quelques aspects du patinage et des récupérations de rondelle. Par contre, c’est difficile de réaliser si ce n’est qu’un écran de fumée avant de voir les images publiées par EA Sports dans leurs trailers officiels.

Au niveau des petits détails pour améliorer le réalisme, cette capture d’écran nous dit qu’ils ont travaillé sur des célébrations uniques selon les arénas ainsi que sur les avant-matchs de NBC. Ils ont également répondu à une demande de plusieurs partisans en ajoutant les barbes de séries pendant le tournoi printanier.

Comme d’habitude avec EA, il faut attendre les premiers tests pour voir si le jeu en vaut la chandelle, mais si l’on se fie à cette capture d’écran, on pourrait se retrouver avec un produit intéressant.

Via Steve Noah


Le jet des Coyotes est à Seattle, mais ça ne veut probablement rien dire

Arizona

Avec toutes les nouvelles récentes concernant l’effort de Seattle pour construire un aréna de la LNH, la planète hockey surveille ce marché de près. C’est cette attention particulière qui a fait en sorte que la photo que l’on voit ci-dessus s’est pas mal promenée sur le web jeudi après-midi.

Le cliché a été saisi par Chris Daniels, un journaliste sportif de Seattle qui suit le dossier attentivement. On y voit le jet privé des Coyotes de l’Arizona à Seattle. Bien évidemment, comme Seattle est un marché potentiel et que les Coyotes sont dans le trouble financièrement depuis plusieurs saisons, les liens sont faciles à faire.

Par contre, peu après son tweet, Daniels a calmé l’ardeur des partisans en écrivant qu’il y avait une conférence d’aviation à Seattle présentement et que l’aéroport en question était rempli de jets privés. C’est donc possible que tout cela ne soit qu’une coïncidence.

Après tout, la ligue voit surtout Seattle comme une possible ville d’expansion afin d’égaler les conférences après l’arrivée de Las Vegas. Un déménagement des Coyotes à Seattle ne réglerait pas ce problème et ça ferait en sorte que les propriétaires pourraient perdre les revenus d’une équipe d’expansion, qui sont présentement évalués à 500 millions de $ américains.

Cette somme nous laisse croire que la ligue fera tout son possible pour garder les Coyotes en place avant l’arrivée de Vegas et Seattle pour pouvoir encaisser 1 milliard en frais d’expansion. Par la suite, un déménagement est très possible considérant leur situation financière et ce ne serait pas une mauvaise nouvelle pour Québec, qui est au sommet de la liste à ce niveau présentement.


Le Discovery Channel s’est moqué des Penguins de Pittsburgh

Screen-Shot-2015-05-14-at-12.51.54-PM

C’est difficile de faire du contenu sur les réseaux sociaux quand ton équipe est éliminée. Les Penguins de Pittsburgh ont donc sauté sur l’opportunité lorsqu’elle s’est présentée avec un tweet de Discovery Channel à propos de la grandeur moyenne des Pingouins.

Le responsable des médias sociaux des Penguins a répondu à ce tweet en disant qu’en date du 13 mai, la grandeur moyenne des Penguins de Pittsburgh était de 6 pieds 1 pouce et non de 3 pieds 8 pouces comme c’est le cas pour les autres Pingouins. Celui qui s’occupe du compte de Discovery a profité de cette réponse pour se moquer de l’équipe en disant qu’ils ne voyaient plus de Penguins à Pittsburgh. Il a ensuite demandé à l’organisation où étaient rendus ces Penguins.

Donc, non seulement c’est difficile de créer du contenu sur les réseaux sociaux quand une équipe est éliminée, mais en plus, il faut faire attention aux compagnies avec lesquelles elle interagit parce qu’elles pourraient s’amuser avec cette élimination.


Des blogueurs se sont faits arrêter après avoir protesté la suspension de Tom Brady

Barstool

Comme il n’y a pas eu de match lundi soir, c’est assez tranquille dans la LNH présentement. Par contre, c’est loin d’être le cas dans la NFL même s’il n’y aura pas de rencontres de pré-saison avant le mois d’août. Lundi, la ligue a suspendu Tom Brady pour 4 matchs à cause du DeflateGate et mardi, un blogue de la région de Boston a réagi.

4 gars de Barstool Sports se sont rendus aux bureaux de la NFL à New York pour protester la décision de la ligue. Par la suite, ils ont fait un sit-in dans le lobby de l’édifice de la ligue alors qu’ils demandaient une entrevue avec le commissaire, Roger Goodell.

Bien évidemment, leur stratégie n’a pas fonctionné et la police a dû intervenir. Tout d’abord, un agent leur a dit qu’il pouvait partir sans problème, mais que s’ils restaient, ils seraient arrêtés. Comme ils n’ont pas bougé, la police les a amené au poste où ils passeront la nuit.

Pendant toutes ces péripéties, le blogue avait un gars sur place pour filmer le tout, ce qui a permis à leur contenu de devenir viral. Leur sit-in était également diffusé sur Periscope où des milliers d’auditeurs étaient à l’écoute. Ce stunt leur coûtera une nuit en prison, mais à long terme, c’est probablement un bon geste au plan financier.

Des photos de leur journée

BS

BS2

BS3

Prez


General Fanager semble être le successeur de CapGeek

general fanager

Depuis la fermeture de Capgeek, forcée par l’état de santé du fondateur, Matthew Wuest, aucun site n’a réussi à offrir un aussi bon produit pour aider le partisan à suivre l’état des finances des équipes de la LNH. Pendant la saison, Nhlnumbers était le meilleur remplaçant, mais on était loin de la qualité de CapGeek.

Cette semaine, General Fanager est arrivé en ligne et bien qu’il y ait encore du travail à faire, on semble finalement être sur en route vers un remplaçant légitime pour CapGeek. Le site a déjà les informations cruciales par rapport au plafond salarial et le créateur a dit qu’il travaillait encore pour améliorer le tout.

Contrairement à CapGeek et Nhlnumbers, ce site ajoute les choix au repêchage alors qu’on peut voir la situation des 30 équipes de ce côté en trouvant facilement où sont les choix manquants et d’où proviennent les choix supplémentaires. La foire aux questions aide également à la compréhension de la convention collective. C’est en anglais, mais Google Translate peut toujours aider de ce côté si c’est nécessaire.

Il y a encore du travail à faire, mais ça va être intéressant à suivre au cours des prochaines semaines et des prochains mois. Avec quelques ajouts, General Fanager pourrait très bien être le prochain CapGeek, ce qui est une excellente nouvelle pour les fans de la LNH.


Deux analystes de la NBA seront remplacés pour un 7e match puisqu’ils seront au combat Mayweather/Pacquiao

TNT-announcer-Charles-Barkley_20130508191911350_660_320

Comme Duffman le mentionnait vendredi après-midi, c’est le combat de la décennie dans le monde de la boxe ce soir. Après une attente d’au moins 5 ans, Floyd Mayweather affrontera finalement Manny Pacquiao à Las Vegas. Cet événement, ainsi que le Derby du Kentucky, expliquent pourquoi il n’y a pas de matchs de la LNH en soirée.

Par contre, la NBA n’a pas trop peur de se faire voler par le spotlight par le combat alors qu’à 20h, soit environ 3h30 avant la première cloche, il y aura le 7e match de la meilleure série de première ronde entre les Spurs de San Antonio et les Clippers de Los Angeles au Staples Center.

Le combat n’est pas un problème pour la ligue, mais c’est une toute autre histoire pour TNT, qui diffusera le match avec des effectifs réduits. Charles Barkley, qui est leur analyste le plus influent pendant la mi-temps, et Reggie Miller, qui s’occupe de l’analyse pendant le match, avaient déjà prévu d’être au combat. Ils se sont donc faits remplacer pour cette rencontre capitale.

C’est un peu comme si Michel Bergeron et Renaud Lavoie avaient décidé de manquer un 7e match du Canadien en première ronde pour assister au dernier combat de GSP contre Johny Hendricks. C’est incroyable, mais les deux analystes savent qu’ils sont assez influents pour manquer un match aussi important sans être en danger de perdre leur job. On leur souhaite que ça vaille la peine et que ce ne soit pas le combat plate que plusieurs experts anticipent.

Via Arash Markazi


Une équipe de la NBA a renvoyé son responsable des réseaux sociaux à cause d’emojis

Screen-Shot-2015-04-29-at-8.57.12-AM

Pendant le 5e match de la série de première ronde entre les Mavericks de Dallas et les Rockets de Houston (NBA) mardi soir, le compte Twitter des Rockets a publié ce tweet. Ce match était celui qui éliminait Dallas, donc le responsable des réseaux sociaux a utilisé l’expression « putting down a horse » pour illustrer l’élimination éventuelle des rivaux de Dallas en plus de dire aux Mavs et à leurs fans de se fermer les yeux parce que ça allait être terminé rapidement.

Bien évidemment, à l’ère dans laquelle on vit, ce tweet a créé toute sorte d’outrage sur les réseaux sociaux. Ça a forcé l’équipe à supprimer le tweet rapidement.

Toutefois, comme c’est sur le web, ça n’a pas disparu et les groupes défendant les droits des animaux chialaient parce qu’ils disaient que ça riait d’une situation qui est beaucoup trop navrante dans les courses de chevaux. Certains protestants en avaient même contre le message qui faisait la promotion de la culture du viol selon eux.

Ces plaintes ont fait en sorte que les Rockets ont congédié leur responsable des réseaux sociaux. Mercredi après-midi, il a annoncé sur son compte Twitter personnel qu’il ne travaillait plus pour l’équipe. Il a été capable d’en rire en modifiant sa biographie qui disait dorénavant « Je vais probablement moins tweeter sur le basketball maintenant. » et il semblait serein avec la décision.

Il faut dire que la notoriété de ce tweet et le travail qu’il a fait auparavant lui permettront probablement de se trouver un autre emploi assez rapidement. Ce n’est donc pas comme si ce tweet allait ruiner le reste de sa carrière.

Par contre, c’est quand même incroyable qu’un gars ait perdu sa job à cause des emojis qu’il a utilisé. C’est un signe de l’ère dans laquelle on vit (et de l’emploi qu’il occupait), mais c’est un backlash assez intense pour un gars qui ne faisait que suivre la tendance en tentant d’être drôle. Il a raté son coup et ça lui a coûté sa job.

Via Barstool


La situation de Baltimore va forcer les Orioles à jouer dans un stade fermé au public

La ville de Baltimore vit présentement des moments difficiles alors que plusieurs citoyens protestent la violence policière à la suite de la mort de Freddie Gray. La ville a instauré un couvre-feu à 10h pour tenter de calmer la situation, mais pour le moment, ça ne donne pas grand chose.

Cette situation a forcé les Orioles de Baltimore à repousser leurs matchs de lundi et mardi à la fin du mois de mai. Le match de mercredi se jouera à 2h05 pour respecter le couvre-feu et l’équipe a annoncé que cette rencontre allait être fermée au public. Les joueurs évolueront donc dans un stade complètement vide.

Les Orioles étaient aussi supposés accueillir les Rays de Tampa Bay pour une série en fin de semaine, mais ces matchs se joueront à Tampa pour éviter d’ajouter de l’huile sur le feu. Bien évidemment, l’organisation permettra à ses fans d’échanger leurs billets pour ces matchs.

Ce n’est pas la première fois que l’on voit un stade vide pour du sport professionnel, mais on voit surtout cette situation dans le soccer européen lorsque les partisans dépassent les limites. Cette décision est donc unique puisqu’on ne voit pas ça en Amérique du Nord, encore moins à cause du climat de la ville.

Le baseball est loin d’être ce qui est le plus important à Baltimore présentement, mais c’est intéressant de voir comment la ligue et l’organisation tentent de gérer tout ça.


Les cotes d’écoute de CBC ont plus que doublé au Québec cette année

HNIC_Logo.svg

Pendant les 4 premiers matchs du Canadien en séries, TVA Sports a obtenu exactement la même cote d’écoute que RDS l’an passé (1,533 million). À première vue, c’est une excellente nouvelle pour le réseau de Québécor qui en est à sa première année comme diffuseur des séries et qui a encore une base d’abonnés plus faible que celle de RDS (3,3 millions vs 2 millions).

Par contre, lorsqu’on regarde les chiffres de Rogers, leur partenaire dans cette entente, on se rend compte que le réseau ne profite pas pleinement de l’opportunité qui s’offre à eux pendant le parcours du Tricolore en séries.

Depuis l’an passé, les chiffres de CBC ont plus que doublé chez les Québécois francophones. Pendant les 4 premiers matchs de Montréal l’an dernier, Hockey Night in Canada avait maintenu une moyenne de 206 000 auditeurs chez les Québécois francophones. Ce chiffre est monté à 467 000 téléspectateurs cette année. C’est une hausse de 126% pour eux!

Comme TVA a les mêmes chiffres que RDS, ça veut dire que le % de franco-Québécois qui écoutent le match du Canadien en anglais et non en français est passé de 12% à 23% depuis le changement de réseau.

Qu’est-ce que tous ces chiffres veulent dire? Que l’amour des Québécois pour le Canadien ne cesse de grandir (les matchs attirent 261 000 téléspectateurs de plus que l’an passé), mais que ce n’est pas TVA Sports qui profite de cette hausse.

Le réseau de Québécor conserve des chiffres respectables, mais ça pourrait être bien mieux si leur couverture n’avait pas motivé l’équivalent de ces nouveaux téléspectateurs à écouter le match en anglais. C’est difficile de pointer exactement ce qui explique ce phénomène, mais c’est clair que TVA a encore beaucoup de gens à convaincre et des clips viraux du genre n’aideront certainement pas. Ce sera intéressant de voir si la tendance deviendra plus lourde en 2e ronde ou si le départ des Sénateurs nuira aux chiffres de CBC au Québec.

Via La Presse