Suivez 25stanley sur Facebook!

Josh Gorges réagit aux rumeurs de transaction le concernant

Gorges 1

Gorges 2

On sait que le Canadien magasine activement le défenseur Josh Gorges, mais ce dernier n’avait pas encore parlé de tout ce brouhaha. Il a brisé son silence lundi en début d’après-midi en parlant au Journal de Montréal et à The Gazette. Le défenseur ne nous a rien appris, mais si on lit entre les lignes, il a joué son dernier match à Montréal.

Il a dit être sur le choc et que cette échange n’était pas sa demande, mais bien celle de Bergevin. Il a également mentionné qu’il ne voulait pas quitter Montréal avant de dire que ce n’était aucunement sa décision.

La citation à Dave Stubbs est frappante pour moi. Le gars parle au passé. Il sait que c’est la fin pour lui à Montréal. Il parle de la transaction au passé, ce qui me fait croire qu’on devrait voir une annonce officielle à ce propos au cours des prochaines heures, sinon minutes. C’est dommage que le parcours d’un joueur si apprécié se termine ainsi.

Toutefois, c’est la business du hockey. Tant qu’on ne sait pas qui remplacera Gorges, on ne peut pas vraiment critiquer Bergevin, sauf pour son traitement du défenseur obtenu dans l’échanger de Craig Rivet qui semble déranger par le processus. C’est le genre de chose que les joueurs remarquent à travers la ligue et ça ne peut pas aider le Tricolore à attirer des agents libres…

Citations via J-F Chaumont & Dave Stubbs


Le Canadien veut VRAIMENT échanger Gorges

josh gorges - poker - credit: canadapoker

Bob McKenzie nous a donné une autre mise à jour dans le dossier de Josh Gorges. Il a continué de dire que le Canadien avait une transaction en place avec les Maple Leafs pour y envoyer le défenseur, mais que Gorges a utilisé sa clause pour annuler la transaction.

Toutefois, ce n’est pas ça qui va arrêter Marc Bergevin et compagnie. Selon McKenzie, l’équipe va maintenant tenter de l’envoyer à une des 15 équipes approuvées par Gorges et s’ils n’étaient pas capables de le faire, Bergevin et compagnie le mettraient au ballottage. Ce serait tout une débarque pour un gars qui était vu comme le possible remplaçant de Brian Gionta comme capitaine de l’équipe il n’y a pas si longtemps.

Il faut quand même comprendre que ces gestes fassent partie d’une guerre psychologique entre le Canadien et Gorges. L’équipe veut peut-être brandir la menace du ballottage où Gorges ne contrôlerait pas sa destination pour le convaincre d’aller à Toronto qui semble vraiment le vouloir. Peu importe, l’équipe semble décidée à se défaire du salaire de 3,9 millions $ que gagnera Gorges au cours des 4 prochaines saisons et un retour de sa part l’an prochain est de moins en moins plausible.


Josh Gorges sur le marché des échanges?

josh gorges - brendan gallagher - credit: 25stanley

Pendant le repêchage, Bob McKenzie a lancé une information intéressante. Selon lui, le nom de Josh Gorges est ressorti dans des négociations de transactions. Les Leafs auraient même tenté de faire son acquisition, mais ils ne sont pas sur la liste de 15 équipes auxquelles Gorges accepterait une transaction.

C’est une information assez surprenante. Gorges est avec le Canadien depuis 2007 et il a sa place dans le top 4. Il a été le partenaire le plus fréquent de Subban en fin de saison et il n’a pas mal fait à ses côtés. À 29 ans, il n’a pas montré de signe de régression et c’est encore un nom apprécié par les partisans. Il est encore sous contrat pour 4 saisons à un salaire raisonnable de 3,9 millions.

Toutefois, si McKenzie le mentionne, c’est que la possibilité qu’il soit échangé est bien présente. Ça expliquerait un peu pourquoi le tricolore était dans la course pour Jason Garrison vendredi. C’est un dossier qu’on va suivre cet été, mais qui rajoute aussi un point d’interrogation par rapport à la brigade défensive du Canadien qui pourrait subir de gros changements pendant la saison morte.


6 membres du Canadien ont reçu des votes pour les trophées de la LNH

tomas-plekanec

Mardi soir, la LNH remettait ses trophées. Aucun représentant du Canadien n’est reparti avec un de ces trophées alors que le seul nominé de l’équipe était Marc Bergevin pour le titre de DG de l’année dans lequel il a terminé au 2e rang. Toutefois, ça ne veut pas dire que les membres du tricolore n’ont pas reçu de votes pour ces trophées. En fait, 6 membres de l’équipe ont reçu des votes.

Les voici en commençant avec celui qui est passé le plus près de gagner.

Carey Price

Price a terminé 4e dans le vote du Vezina, remis au meilleur gardien de la ligue. Il n’était qu’à 6 petits points de Ben Bishop alors qu’il a eu une avance de 17 points sur Jonathan Quick qui a terminé en 5e place dans le vote. Price a reçu 2 votes de 1ère place, 3 de 2e ainsi que 7 de 3e place.

Le gardien du Canadien a également terminé 14e dans la course pour le trophée Hart qui est donné au MVP de la ligue. Il a même reçu un vote de 1ère place! Il a également reçu un vote de 3e place et 5 autres de 5e place.

Tomas Plekanec

Les seuls joueurs qui ont devancé Plekanec dans le vote pour le Selke, remis au meilleur attaquant défensif, sont Bergeron, Kopitar, Toews, Backes, Hossa et O’Reilly. C’est donc une excellente 7e position pour celui qui a obtenu 4 votes de 3e place, 5 de 4e et 10 de 5e place.

Michel Therrien

Therrien n’a reçu qu’un vote de 3e place, mais cela lui donne le 14e rang dans le vote du Jack Adams qui honore le meilleur entraîneur de la ligue. Fait intéressant sur le Jack Adams; tous les entraîneurs qui ont amené leur équipe en séries ont obtenu au moins un vote sauf 2 gars, Alain Vigneault et Darryl Sutter. Comme quoi les télédiffuseurs ne savent vraiment pas qui se rendra en finale.

P.K. Subban et Andrei Markov

Les deux défenseurs ont reçu des votes pour le Norris qui est remis au meilleur défenseur. Subban a terminé à égalité avec Oliver Ekman-Larsson au 14e rang avec un vote de 3e place et un autre de 5e. Markov s’est contenté de la 16e place avec un vote de 4e place.


5 chiffres qui ont attiré notre attention par rapport à l’horaire du Canadien

RDS

Dimanche après-midi, la ligue a dévoilé l’horaire du Canadien de Montréal. On n’analysera pas tout ce qui se retrouve sur cet horaire parce que ce serait trop long, mais 5 chiffres concernant cet horaire ont attiré notre attention sur l’horaire, les voici :

1. 31 vs 51?

On le sait, l’an prochain, ce sera la première année du nouveau contrat de TVA Sports qui diffusera quelques matchs du Canadien en saison régulière en plus de ceux des séries. Normalement, le réseau diffusera les matchs du tricolore en primetime (Samedi, Dimanche, Mercredi) alors que RDS aura les autres matchs. Cette année, cela donnerait 31 matchs à Quebecor.

Toutefois, ces chiffres ne sont pas officiels alors que la ligue n’a pas publié l’horaire de télédiffusion francophone. De plus, lorsque le contrat a été signé, on parlait d’une séparation de 22 matchs pour TVA et 60 pour RDS. Si jamais les réseaux voulaient maintenir cette répartition, TVA aurait tous les matchs du samedi soir en plus du premier de la saison. Par contre, si la ligue donnait tous les matchs en primetime à TVA Sports, le réseau terminerait avec 31 matchs, ce qui est pas mal trop pour ceux qui ont peur de la transition. J’ai hâte de voir ce qui va se passer de ce côté.

2. 2 en 2

Le Canadien jouera 4 fois contre les Bruins cette année. Montréal risque de conserver sa bonne fiche contre Boston puisque les Bruins joueront leur 2e match en 2 soirs lors des 4 affrontements. C’est clair que ça donnera une meilleure chance au Canadien puisque les rivaux seront fatigués pendant tous ces matchs. Il faudra simplement que les hommes de Michel Therrien en profitent.

3. 33 en 63

Après une année olympique, le calendrier a l’air plus humain cette année. Le Canadien ne jouera qu’un match aux 2,2 jours, ce qui fait du sens. Toutefois, comme le note Arpon Basu, la fin de saison ne sera pas de tout repos. L’équipe jouera 33 matchs en 63 jours, ce qui est une moyenne d’un match aux 1,9 jours.

Ce n’est relax et ça pourrait paraître dans les jambes des gars. Au moins, le tricolore termine avec 15 matchs relativement faciles (Islanders, Hurricanes, Sharks, Prédateurs, Jets, Capitals, Devils, Red Wings, le Lightning et les Panthers 3 fois chacun).

4. 6 dimanche

Une nouvelle propriété de la ligue est le hockey du dimanche soir. C’est la 3e case horaire créée spécialement pour le primetime qui débute la saison prochaine. Cela fait en sorte qu’on aura droit à pas mal plus de matchs le dimanche soir et le Canadien ne fait pas exception.

Le tricolore aura 6 matchs pendant le jour du seigneur l’an prochain. C’est un de plus que l’an passé où on avait un calendrier condensé qui faisait en sorte que ces matchs étaient obligatoires. Maintenant, c’est un choix de la ligue et ça ne risque pas de diminuer au cours des 12 prochaines années.

5. 5 samedi

Il n’y a pas grand chose comme un match du samedi soir. On a été habitué à ces matchs et quand il y en a pas nos samedi sont un peu plus tranquilles. Cette année, sans compter la fin de semaine du match des étoiles, on devra faire avec 5 samedi où il n’y aura pas de match (1er novembre, 13 décembre, 27 décembre, 31 janvier, 4 avril).

C’est pas mal plus que d’habitude et c’est bien dommage. L’an passé il n’y avait eu qu’un samedi sans Canadien. En plus, je suis pas mal certain que l’organisation a eu la même réaction que moi quand ils ont vu ça. C’est clair que les matchs du samedi soir ont un cachet unique et c’est bon pour la business. C’est dommage que la ligue n’ait pas pu faire mieux de ce côté on ne peut espérer que ce ne soit pas là le début d’une tendance.


Le Canadien commencera sa saison à Toronto

P.K. Subban

La LNH a annoncé les dates de quelques matchs pour la saison qui s’en vient. On connait maintenant l’horaire de 3 matchs du tricolore qui commencera avec 2 matchs en 2 soirs l’an prochain. La saison commencera le 8 octobre à Toronto alors que le lendemain, les gars joueront contre les Capitals à Washington.

Le premier match au Centre Bell nous rappellera la 2e ronde des séries alors que ce sont les Bruins de Boston qui seront en ville le jeudi 16 octobre. C’est difficile de chialer sur cet horaire alors que le Canadien jouera contre ses 2 plus gros rivaux pour débuter la saison.

On ne connait pas les autres matchs, mais ce serait logique de penser que le tricolore jouera samedi et mardi à l’extérieur avant de revenir au Centre Bell. On aurait donc droit au traditionnel voyage sur la route pour commencer la saison.

Voici les 3 matchs que l’on connait présentement :

Mercredi 8 octobre contre les Maple Leafs à Toronto
Jeudi 9 octobre contre les Capitals à Washington
Jeudi 16 octobre contre les Bruins


Marc Bergevin veut améliorer son choix de 1re ronde

marc-bergevin-party

Avec le repêchage qui arrive dans 8 jours, les DG commencent à s’activer pour se placer là où ils pourront repêcher l’espoir qui les intéresse. Marc Bergevin ne fait pas exception alors qu’il a dit à Renaud Lavoie qu’il cherche présentement à améliorer son choix de 1re ronde.

Présentement, le Canadien est au 26e rang en 1re ronde. Toutefois, ce sera difficile de monter pour Bergevin puisqu’il n’a pas de choix de 2e ronde. Ce choix appartient maintenant aux Islanders qui l’ont obtenu dans l’échange de Vanek.

C’est donc dire que si Bergevin veut monter en 1re ronde, il devra utiliser ses choix du prochain repêchage. Il faudra que Timmins soit sûr de son coup s’il veut que le DG du Canadien fasse cet échange parce que l’encan amateur de l’année prochaine sera bien meilleur que celui de cette année. Les choix de l’an prochain devraient donc valoir plus et Bergevin devra faire attention de ne pas vider sa banque d’actifs.


Contrat de 4 ans pour Michel Therrien

marc-bergevin-michel-therrien

Alors qu’il ne lui restait qu’un an à son contrat, Michel Therrien a signé une prolongation de 4 ans avec le Canadien de Montréal. Ce n’est pas surprenant puisqu’il vient de connaître un excellent parcours en séries et il ne pouvait pas revenir avec une seule année à son entente l’an prochain.

Ça correspond exactement à ce qu’on avait entendu il y a déjà quelques semaines. C’est donc dire que Therrien a eu ce qu’il voulait. Si on se fie à ces informations, Therrien devrait gagner 1,5 million $ par année pendant son nouveau contrat.


Louis Leblanc échangé à Anaheim

louis-leblanc-canadiens

L’expérience Louis Leblanc est officiellement terminée à Montréal! Le Canadien l’a échangé aux Ducks d’Anaheim en retour d’un choix conditionnel de 5e ronde. Comme Leblanc est agent libre avec restriction, on imagine que ce choix arrivera seulement à Montréal s’il signe avec les Ducks. La condition : Leblanc doit jouer au moins 15 matchs avec les Ducks pour que le CH reçoive le choix au repêchage.

Le premier choix de 2009 aura joué 50 matchs avec le Tricolore, inscrivant 5 buts et 5 passes. Il a été une déception depuis qu’il a été repêché devant une foule en feu au Centre Bell. Les attentes étaient énormes et il n’était pas à la hauteur de celles-ci. Leblanc va devenir l’argument numéro 1 pour ceux qui ne croient pas que le Canadien doit repêcher des Québécois à tout prix.


Gerard Gallant a de la grosse compétition en Floride


On a des nouvelles du processus d’embauche des Panthers de la Floride qui en sont rendus à 6 finalistes pour leur poste d’entraîneur-chef. L’assistant du Canadien, Gerard Gallant, est encore dans la course, mais il n’est pas parmi les favoris.

Le journaliste floridien Harvey Fialkov a parlé à Dale Tallon mardi et il a eu la confirmation que les 6 finalistes étaient Gallant, Dan Bylsma, Tom Renney, Bill Peters, Marc Crawford et Ron Wilson. Jusque-là tout allait bien pour Gallant qui est encore dans la course.

Toutefois, c’est après cette discussion qu’on s’est rendu compte que Gallant est loin d’être le meneur. Après sa conversation avec Tallon, Fialkov a tweeté le classement des entraîneurs selon les chances qu’ils obtiennent le poste selon lui. Gallant était au dernier rang de ce classement.

Sans trop de surprise, le meneur était Dan Bylsma qui devançait Ron Wilson. Ensuite, on avait les 2 assistants des Red Wings en avant de Marc Crawford avec Gallant qui terminait la marche.

Bien évidemment, si Gallant est encore dans la course, c’est qu’il a des chances d’obtenir l’emploi, mais il aura besoin d’une grosse 2e entrevue et d’un peu de chance pour gagner le job. Ce n’est pas une mauvaise nouvelle pour le Canadien qui compte beaucoup sur celui qui retrouverait Jonathan Huberdeau s’il devenait le coach des Panthers.