Suivez 25stanley sur Facebook!

Alex Ovechkin aimerait jouer à Montréal s’il devait quitter les Capitals

alex-ovechkin-capitals

Pierre Lebrun est à Montréal pour le match Capitals-Canadiens de ce soir et pour l’occasion, il a parlé à Alex Ovechkin. Avant l’entrevue en question, l’attaquant russe lui a confié qu’il aimait jouer ici. Lebrun lui a donc demandé pour quelle formation il aimerait jouer si jamais il devait changer d’équipe.

Ovechkin a répondu que s’il avait le choix, ce serait Montréal. Il a notamment cité la culture, la ville et l’atmosphère au Centre Bell comme raisons expliquant cette destination. Toutefois, le capitaine de Washington ne voulait pas créer de controverse et il a spécifié qu’il pensait prendre sa retraite dans un uniforme des Capitals.

Même lorsque Lebrun en a parlé sur les ondes de TSN pendant la chronique Insider Trading, il a mentionné que ce n’était qu’un propos intéressant et rien de plus. Par contre, le Canadien pourrait utiliser ça dans ses prochains pitchs de vente pour les agents libres.

On sait que les équipes font toujours des présentations aux joueurs qu’elles convoitent et le fait qu’un des meilleurs joueurs de la ligue ait dit que s’il avait à quitter son club, il viendrait à Montréal ne peut pas nuire. Ce n’est peut-être pas grand chose, mais c’est mieux que rien et ça montre à quel point les joueurs de la LNH respectent l’organisation et ses fans.


Le Canadien présentera Vladimir Guerrero à la foule du Centre Bell avant le match contre les Caps

Vladimir Guerrero est en ville dans le cadre des deux matchs de pré-saison de la MLB qui se joueront au Stade vendredi et samedi. Il était à un gala du projet Baseball Montréal mercredi soir et jeudi, il sera au Centre Bell pour le match des Canadiens contre les Capitals de Washington, où les anciens Expos évoluent désormais.

Selon Annakin Slayd, le Tricolore présentera Guerrero à la foule avant cet affrontement. Même s’il a joué son dernier match à Montréal en 2003, Vladimir est encore un des favoris de la foule et comme le Canadien excelle à ce niveau, il risque de recevoir une belle ovation.

Vlad a joué 8 saisons pour les Expos et il a été dans le top 25 du vote pour le MVP lors des 6 campagnes pendant lesquelles il a joué plus de 100 rencontres dans l’uniforme de Montréal. Il a aussi participé à 4 matchs des étoiles pendant ces années en plus de remporter 3 bâtons d’argent. Il sera éligible pour le Temple de la renommée du baseball en 2017 et si jamais il est élu, il devra décider entre la casquette des Expos et celle des Angels pour sa plaque.


Les deux meilleurs marqueurs de la LNH en 2015 seront au Centre Bell jeudi

Le match de jeudi soir entre le Canadien et les Capitals peut être vu sous plusieurs angles. C’est un possible avant-goût de la première ronde des séries, une rencontre entre les deux principaux candidats au trophée Hart (Price vs Ovechkin), un affrontement entre deux des joueurs les plus spectaculaires de la LNH (Subban vs Ovechkin) et un match qui opposera les deux meilleurs marqueurs de la ligue au cours des derniers mois (Pacioretty vs Ovechkin).

La capitaine des Caps est en train de connaître sa 6e saison de 50 buts ou plus et certains parlent même de lui comme le meilleur marqueur de l’histoire.

Par contre, même s’il évolue à Montréal, les prouesses de MaxPac font un peu moins jaser. Depuis le 29 décembre 2014, l’attaquant du Tricolore a inscrit 24 buts. Seul Ovechkin a fait mieux dans la LNH avec 34. Lorsqu’on regarde les buts marqués et les lancers tentés pendant cette période, ce sont les deux seuls joueurs de la ligue qui se détachent clairement du reste du peloton.

OviPacComme on peut le voir sur ce graphique, Ovechkin est complètement ridicule depuis le 29 décembre, mais c’est bon de constater que Pacioretty s’est aussi démarqué du reste de la LNH en termes de production offensive.

Avec tous les compliments, pleinement mérités, que Price reçoit cette saison, on a tendance à oublier le reste de l’équipe et c’est dommage pour Pacioretty qui est un des meilleurs buteurs de la ligue dans un anonymat relatif considérant le marché de Montréal.

Pour ce qui est d’Ovechkin, ce n’est pas quelque chose de plaisant à regarder avant de l’affronter, mais le Tricolore est une des 4 équipes de la LNH (Canucks, Flames, Red Wings) contre qui l’attaquant de Washington n’a pas compté cette année. C’est donc dire que même s’il domine le reste de la ligue, le capitaine des Capitals n’a toujours pas trouvé la solution pour déjouer Carey Price.

Via Skyler Gilbert


Tom Gilbert devrait être de retour au jeu contre les Capitals

Même s’il devra porter un protecteur facial spécial, Tom Gilbert devrait être de retour au jeu contre les Capitals jeudi soir. Après la pratique de mercredi, Michel Therrien a confirmé que si tout allait bien, Gilbert allait être de la formation pour cette rencontre. Pour la deuxième pratique consécutive, il pratiquait sur la 3e paire avec Nathan Beaulieu, donc c’est là qu’il devrait jouer.

D’ailleurs, Therrien jouait encore avec ses trios pendant la pratique de mercredi. Jacob de la Rose était rendu sur le 4e trio où il alternait avec Devante Smith-Pelly. Les deux anciens des Sabres, Torrey Mitchell et Brian Flynn, complétait ce trio.

Cela fait en sorte que Manny Malhotra était encore à l’écart de cette formation. Le centre n’a pas joué depuis le 21 mars contre les Sharks et ce serait surprenant qu’on le revoit dans l’uniforme du Tricolore pendant un match.

Alignement à la pratique

Pacioretty-Plekanec-Gallagher
Galchenyuk-Desharnais-Parenteau
Prust-Eller-Weise
Flynn-Mitchell-de la Rose/Smith-Pelly

Markov-Subban
Emelin-Petry
Beaulieu-Gilbert

Via Arpon Basu


Tom Gilbert devra porter un protecteur facial spécial au cours du prochain mois

Renaud Lavoie nous a finalement appris quelle était la nature exacte de la blessure de Tom Gilbert. Le défenseur n’a pas joué depuis le 21 mars contre les Sharks alors qu’il avait reçu une rondelle au visage. Selon l’informateur de TVA Sports, Gilbert a subi une double fracture de la mâchoire sur la séquence.

Il devra porter un protecteur facial spécial pour protéger cette mâchoire au cours du prochain mois, mais selon ce qu’il a dit aux médias, il pourrait être de retour au jeu sous peu. Il pratiquait sur une paire avec Beaulieu lors de la pratique de mardi, donc il pourrait être de la formation dès jeudi.

Pour l’instant, Michel Therrien n’a toujours rien confirmé par rapport à ce retour au jeu. Au moins, ça devrait être avant le début des séries. Par contre, il jouera au moins une ronde avec ce protecteur facial, donc il faudra voir à quel point ça l’affectera. On peut dire la même chose par rapport à sa diète, qui est sûrement affectée par cette blessure.


Le Canadien n’en demande pas beaucoup à ses jeunes

Gallagher, Pacioretty, Galchenyuk

Depuis le début de la saison, les joueurs de 24 ans ou moins comptent pour 24% du temps de glace du Canadien de Montréal. Cela les place au 22e rang de la ligue, ce qui est quand même faible pour une équipe qui est supposée être au début de sa fenêtre d’opportunité.

Par contre, en fouillant un peu, on comprend pourquoi. Les deux seuls joueurs de cet âge qui ont un poste assuré dans l’alignement du Tricolore depuis le début de la saison sont Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk. Tous les autres joueurs de cet âge ont visité Hamilton ou la galerie de presse.

Ceci étant dit, d’autres gars commencent à se rapprocher du statut de Gallagher et Galchenyuk. Jacob de la Rose, qui a seulement 19 ans, semble avoir fait sa place sur le 3e trio. C’est la même chose pour Greg Pateryn (24 ans), qui est en train de s’établir sur la troisième paire de défenseurs.

C’est moins certain pour Nathan Beaulieu (22 ans), qui a joué 58 matchs cette saison, mais qui semble avoir le rôle de 7e défenseur présentement. De son côté, Devante Smith-Pelly (22 ans) imite celui pour qui il a été échangé en étant inconstant, ce qui lui vaut des visites sur la passerelle.

On peut également parler de Thomas (22 ans), Bournival (22 ans), Andrighetto (22 ans) et Dumont (24 ans), qui ont tous joué à Montréal cette saison, mais qui sont présentement à Hamilton. Thomas et Bournival ont particulièrement été affectés par la date limite des transactions où Bergevin a cru nécessaire d’amener Flynn et Mitchell en renfort.

Il y a d’autres joueurs prometteurs qui n’ont pas encore fait leur arrivée dans la LNH dans la banque d’espoirs du Canadien, mais ce mauvais classement nous rappelle que même si on a une belle relève, elle tarde un peu à avoir un impact sur l’équipe.


Andrei Markov sera le représentant du Canadien pour le trophée Bill Masterton

andrei-markov-8

Les journalistes qui couvrent le Canadien ont nommé Andrei Markov comme représentant de l’équipe pour le trophée Bill Masterton, qui récompense la persévérance, l’esprit sportif et le dévouement au hockey. Markov avait déjà été le représentant du Canadien en 2013 lorsqu’il était revenu au jeu après ses nombreuses blessures au bas du corps.

Cette année, il s’est mérité cette nomination grâce à son jeu de haute qualité sur la première paire du Tricolore à l’âge de 36 ans. Le défenseur russe n’a également manqué qu’un match depuis 2013, lui qui a heureusement été en mesure d’éviter les blessures depuis sa dernière nomination.

Markov ne devrait toutefois pas être le premier joueur du Canadien à gagner ce trophée depuis Max Pacioretty en 2012. D’autres joueurs ont tout simplement une meilleure candidature que lui ailleurs dans la LNH. On pense notamment à Devan Dubnyk, Andrew Hammond, Rich Peverley (qui pourrait imiter Ian Laperrière en gagnant le trophée même s’il n’est pas revenu au jeu) et Kimmo Timonen.

Via La Presse


Le propriétaire des Panthers va se plaindre à la LNH à cause de l’arbitrage de samedi soir

Viola-TS-092713

La défaite en prolongation des Panthers a fait très mal à leurs chances de faire les séries et les propriétaires de l’équipe ne l’ont pas encore avalé. Selon Harvey Fialkov, un journaliste sur le beat de l’équipe, le propriétaire des Panthers, Vincent J. Viola, parlera à la LNH à propos de l’arbitrage qu’il a jugé injuste dans le match de samedi soir.

Dans cette rencontre, le Canadien a marqué 2 buts sur 4 chances en avantage numérique. Ce qui fait mal aux Panthers, c’est qu’il s’agissait du but égalisateur d’Alex Galchenyuk et du but gagnant de Max Pacioretty. De leur côté, les Panthers ont marqué sur leur seul avantage numérique.

Les Panthers ne sont pas les premiers à se plaindre de l’arbitrage au Centre Bell, mais habituellement, c’est à l’endroit d’arbitres québécois. Ce n’est pas le cas dans cette situation puisque Dan O’Rourke vient de Calgary alors que Brian Pochmara est né au Michigan.

En plus, c’est faux de dire que le Tricolore bénéficie d’arbitres plus favorables au Centre Bell. Ils sont présentement au 23e rang de la ligue avec 111 opportunités en avantage numérique à la maison. Ils risquent également de tomber dans ce classement puisqu’ils ont joué plus de matchs à domicile que les équipes près d’eux dans ce tableau.

La séquence que les Panthers ont retenu est probablement celle où Jimmy Hayes s’est fait frapper par Greg Pateryn le long de la rampe. Sur le jeu, c’est Hayes, et non Pateryn, qui a été puni parce qu’il a crié après les arbitres avant de fracasser son bâton sur la bande.

Techniquement, le Tricolore n’a pas marqué sur cet avantage numérique, mais Lars Eller a ouvert la marque une seconde après la fin de la punition, donc c’est tout comme. C’était le bon appel, mais les Panthers sont désespérés dans leur course aux séries et cette punition est sûrement difficile à avaler.

L’incident Pateryn/Hayes


Marc Bergevin trouve qu’il y a eu trop de coachs à Montréal dans la dernière décennie

marc-bergevin-michel-therrien

Ça fait bizarre d’entendre parler de la sécurité d’emploi de Michel Therrien alors que son équipe est au sommet de la division, mais on est à Montréal et sans Carey Price, l’équipe ne ferait pas les séries, donc c’est un sujet qui refait surface de temps en temps.

Jeudi soir, lors de son intervention à TSN 690, un animateur a demandé à Pierre Lebrun si le poste de Therrien pouvait être en danger advenant une élimination hâtive du Canadien en séries. L’informateur a répondu en disant qu’il ne voyait pas un scénario dans lequel ça pouvait arriver. Jusque-là, ce n’est rien de surprenant, mais c’est devenu intéressant lorsqu’il a clarifié sa réponse.

Lebrun a continué en expliquant que Marc Bergevin trouve qu’il y a eu trop de changements derrière le banc du Tricolore au cours de la dernière décennie. Depuis 2005, Claude Julien, Bob Gainey (2 fois), Guy Carbonneau, Jacques Martin, Randy Cunneyworth et Michel Therrien ont occupé le poste d’entraîneur-chef du Canadien. Il faut toutefois préciser que Gainey et Cunneyworth n’ont occupé le poste que dans une fonction intérimaire.

Pendant cette période, la durée moyenne d’un passage derrière le banc du Canadien était de 128 rencontres de saison régulière, ce qui est à peine plus d’une saison et demie. Toutefois, ce chiffre prend en compte les coachs par intérim et le passage actuel de Michel Therrien. En enlevant ceux qui n’ont pas obtenu le titre à temps plein, on se retrouve avec une moyenne de 197,5 matchs en saison régulière, soit presque deux saisons et demie. C’est bon de noter que Therrien a déjà dépassé cette moyenne (205 rencontres).

Si on était dans l’ancien régime, le règne de Therrien serait donc plus près de la fin que du début, mais si l’on se fie aux commentaires de Lebrun, Bergevin pense que ces passages étaient pas mal trop courts. Heureusement ou malheureusement, selon ce que tu penses de Michel Therrien, on ne semble pas être près de son retour comme panéliste à l’Antichambre.

Via HabsLinks


Dustin Tokarski affrontera les Jets

dustin tokarski - canadiens - credit: 25stanley

Carey Price aura une soirée de congé jeudi. Après le pratique de mercredi, Michel Therrien a confirmé que ce sera Dustin Tokarski qui affrontera les Jets à Winnipeg. L’entraîneur du Tricolore a aussi dit qu’il présentera la même formation que celle qui a affronté les Prédateurs mardi.

Ça veut dire que Gonchar, Malhotra, Weaver et Flynn regarderont encore le match à partir de la passerelle. Les trios pourraient toutefois changer puisque Devante Smith-Pelly évoluait sur le 4e trio mercredi alors que Dale Weise le remplaçait sur la 3e ligne. Normalement, ces changements devraient tenir jusqu’au match contre les Jets.