Suivez 25stanley sur Facebook!

Congé pour les joueurs du CH, mais pas pour Marc Bergevin

marc-bergevin-michel-therrien

Alors que les joueurs des Canadiens de Montréal bénéficient d’une journée de congé suite à leurs deux revers lors du week-end du Super Bowl, la direction du club montréalais, elle, passe à l’action.

En cette journée de repos pour les hommes de Michel Therrien, le directeur général Marc Bergevin a procédé à une transaction : Raphael Diaz a été échangé aux Canucks de Vancouver en retour de l’attaquant Dale Weise.

Le défenseur suisse n’avait pas endossé l’uniforme du CH depuis un bon moment et c’était, selon toute vraisemblance, le début de la fin pour lui. Voilà que l’aventure de Diaz avec le Tricolore est terminée. D’ailleurs, celui-ci croisera le fer avec son ancienne équipe dès jeudi soir. Les Canucks seront les visiteurs au Centre Bell.

Les troupiers de Michel Therrien seront de retour sur la patinoire mardi matin afin de se préparer pour leur match contre les Flames de Calgary, eux qui seront au Centre Bell pour y affronter le CH dès 19 h 30.

***

Therrien sur un siège éjectable?

Avec la période creuse que les Canadiens connaissent depuis le début du mois de janvier, les rumeurs vont bon train. Des spéculations résonnent et celles-ci ont comme teneur le congédiement de Michel Therrien. Plusieurs personnes croient que l’entraîneur-chef du CH est sur la corde raide. Voici un texte de Sean Gordon (The Globe & Mail) à ce sujet : Therrien de plus en plus sur un siège éjectable.

***

Thomas renvoyé à Hamilton

L’attaquant Christian Thomas a été cédé aux Bulldogs de Hamilton, club-école des Canadiens de Montréal. Celui-ci aura disputé deux rencontres dans l’uniforme du Tricolore, soit pendant le week-end du Super Bowl.


Raphael Diaz échangé à Vancouver

raphael-diaz

C’était à prévoir. Le Canadien a finalement échangé le défenseur Raphael Diaz. Le défenseur suisse ira rejoindre son bon ami Yannick Weber à Vancouver. En retour, le Tricolore a obtenu l’attaquant Dale Weise.

Weise est un attaquant de 25 ans de 6 pieds 2 pouces et 210 livres. Il a 12 points en 44 matchs cette saison. Il a également 42 minutes de punition pendant ces matchs. Il est considéré comme un joueur de 3e/4e trio alors qu’il jouait moins de 10 minutes par match à Vancouver. Weise sera agent libre avec restriction à la fin de la saison, lui qui gagne 750 000 $ cette saison.

Le Tricolore a effectué cette transaction pour rajouter du poids à l’attaque, ce qui semble être une priorité de Bergevin. Diaz n’était plus dans les plans de l’équipe alors le DG du club s’est arrangé pour obtenir un petit retour en échange. Diaz aura la chance d’affronter son ancienne équipe ce jeudi alors que les Nucks seront en visite au Centre Bell.


La fatigue affecte grandement les équipes dans la LNH

Subban Price

Mardi soir, le Canadien de Montréal a facilement battu les Hurricanes de la Caroline par la marque de 3-0. Cette victoire est venue mettre un terme à la mauvaise séquence du tricolore qui avait perdu ses 4 derniers matchs. Toutefois, les détracteurs de l’équipe ont mentionné que cette victoire ne voulait pas dire grand chose parce que les Canes avaient joué la veille et il s’agissait de leur 5e match en 7 jours.

Cette situation m’a rappelé le travail de Tyler Dellow qui avait vérifié les différences entre une équipe reposée et une équipe fatiguée. Dellow avait compilé tous les matchs de la LNH entre 2005 et 2012. Il avait découvert que pendant cette période, l’équipe locale avait gagné 55% des matchs. Il avait ensuite séparé tous ces matchs selon les jours de congé de chaque équipe avant le match.

Screen-Shot-2013-04-05-at-3.32.41-PM

Dans le tableau précédent, la colonne verticale nous montre les jours de congé de l’équipe locale alors que la colonne horizontale nous montre les jours de congé de l’équipe visiteuse. Les cellules en jaune sont les seules qui sont représentatives de la situation puisque l’échantillon n’est pas suffisant pour évaluer les autres cellules. C’est le cas parce que 82,7% des matchs de la LNH se retrouvent dans les cellules jaunes. Lorsqu’on considère l’horaire de la ligue, c’est assez normal.

Les % illustrés dans le tableau nous montre le % des matchs gagnés par les équipes locales. Comme on peut le voir, les équipes locales ont un avantage marqué lorsque l’équipe qui visite n’a pas la chance de se reposer avant la rencontre. C’est même le cas lorsque l’équipe locale n’a pas de repos non plus.

Là où on voit que la fatigue est clairement un facteur est lorsqu’on regarde l’évolution du % de victoire de l’équipe locale par rapport au repos de l’équipe visiteuse. Plus l’équipe qui est en visite a de jours de congé avant le match, plus elle a de chance de gagner le match. C’est logique, mais c’est bien de voir l’impact selon des chiffres basés sur plusieurs saisons.

C’est aussi fou de voir à quel point ça a de l’importance. Sans aucun autre facteur pris en compte, une équipe qui a joué la veille et qui visite une équipe qui a eu 2 jours de congé auparavant, comme ce fut le cas avec les Canes contre le Canadien mardi soir, n’a que 41% de chances de gagner. C’est le cas avant même de comparer le talent des équipes, leurs blessures, etc… C’est un facteur énorme qui nuit grandement aux équipes qui sont dans cette situation.

L’avantage de la glace

Ce qu’on remarque, c’est que l’avantage de la glace est bel et bien présent dans la LNH. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cela comme le fait que les arbitres soient plus favorables à l’équipe locale par exemple (les dernières recherches nous disaient qu’environ 52% des punitions étaient contre l’équipe visiteuse).

Toutefois, la fatigue est un autre facteur qui peut expliquer cela en partie puisque selon les chiffres utilisés par Dellow, une équipe locale a 74% plus de chances d’être l’équipe la plus reposée que l’équipe visiteuse. Bref, le calendrier semble favoriser l’équipe locale plus souvent qu’autrement. Encore une fois, c’est logique puisque les clients veulent voir leur équipe gagner devant leurs yeux et quand ça arrive, c’est bon pour l’économie de la LNH. Ceci étant dit, il faut faire attention de ne pas trop chambouler l’équilibre compétitif de la ligue.


Il ne faut pas paniquer avec Lars Eller

lars eller - blessure - credit: canadiens

Avec le Canadien qui va extrêmement mal ces temps-ci, les fans cherchent des coupables. Pour ceux qui ne veulent pas blâmer le coach ou qui trouvent ridicule de jeter le blâme sur Carey Price (avec raison), Lars Eller est devenu une cible de choix.

L’attaquant du Canadien n’a pas marqué de but (ou inscrit de points) dans les 10 derniers matchs qu’il a joués. Pendant la même période, Eller a conservé un différentiel de -11. Après un début de saison incroyable, ce relâchement vient exactement au moment où le CH se met à piquer du nez et plusieurs partisans l’ont remarqué. Toutefois, il ne faut pas paniquer avec Eller puisqu’il semble que ces chiffres viennent d’un manque de chance assez incroyable.

0 but en 10 matchs

Dans les 10 derniers matchs, Lars Eller n’a aucun but et cela continue une séquence où il a ralenti puisqu’après avoir marqué 7 buts dans les 26 premiers matchs de la saison, le danois n’en n’a que 3 dans les 26 derniers. Pourtant, le danois a ses chances. C’est simplement qu’elles ne se transforment pas en but.

On peut confirmer cela en regardant l’évolution du % de réussite (% de lancers qui deviennent des buts) d’Eller au cours de sa carrière en séparant la saison actuelle en 2 moitiés.

Eller

Comme on peut le voir, en 1ère moitié de saison (lorsqu’il formait la kid line avec Galchenyuk et Gallagher), Eller marquait comme jamais il avait fait dans sa carrière. Cela fait en sorte qu’une régression était inévitable. C’est ce qu’on est en train de vivre présentement et c’est ce qui explique sa mauvaise forme.

Ceci étant dit, la régression est un peu plus forte que ce à quoi on aurait pu s’attendre et ça fait en sorte qu’Eller est dans une des pires phases de sa carrière. Le tout devrait revenir à la normale d’ici la fin de l’année et il ne serait pas surprenant qu’on voit Eller marquer 4 buts en 5 matchs pour rétablir la moyenne sous peu. Bien évidemment, pour ça, il faudrait qu’il continue à jouer comme il le fait présentement. S’il le fait, les buts vont venir.

Pire attaquant du CH à -11

La dernière période de 10 matchs à fait très mal au différentiel du danois qui est maintenant à -11. Seul Emelin et Murray font pire chez le Canadien depuis le début de la saison. Par contre, bien qu’il ait sa part de blâme dans cette statistique, c’est loin d’être seulement la faute à Eller.

En effet, depuis le début de la saison, Lars est le joueur le plus malchanceux du CH à 5 contre 5. On évalue ça avec le PDO qui est l’addition du % d’arrêts des gardiens et du % de réussite de tous les joueurs qui sont sur la glace lorsqu’un joueur en particulier est sur la patinoire. Par exemple, Eller est le pire du Canadien à 95,9 parce que lorsqu’il est sur la glace, le CH marque sur 5,5% de ses lancers alors que Budaj et Price arrêtent 90,4% des lancers qui sont dirigés vers eux.

Bien évidemment, ce chiffre vient grandement affecter le +/- d’un joueur puisque si les gardiens font moins d’arrêts lorsque tu es sur la glace que normalement, ton différentiel va en prendre un coup. C’est exactement ce qui arrive à Eller cette année. Avec un PDO de 100, qui est bien évidemment la moyenne de la ligue, le +/- d’Eller serait autour de 0 et non -11. On le met en gras parce que ça fait toute la différence. Avec un différentiel de 0, Eller serait le 3e meilleur attaquant régulier du Canadien à ce chapitre derrière Gallagher et Plekanec.

C’est donc dire que la malchance fait en sorte que le danois est le pire du CH au niveau des +/- alors qu’il pourrait être parmi les meilleurs si on éliminait le facteur chance.

Certains pourraient croire que le passage du danois à l’aile gauche alors qu’il est un centre naturel est une des raisons pour lesquelles Eller a de la difficulté présentement. Ce n’est pas fou et ça pourrait expliquer un peu la situation, mais il semble que la chance ait plus à voir avec ça alors que c’est le gros facteur qui fait mal à Eller présentement.

Avec le temps, la chance d’Eller devrait revenir à la normale et lorsque ce sera le cas, ses statistiques que l’on a l’habitude de voir (buts, passes, +/-) s’amélioreront. En attendant, il faut être patient et se rappeler que dans 7 des 10 derniers matchs, Eller avait des meilleurs chiffres de possession que la moyenne de l’équipe.


Michel Therrien ne sera pas renvoyé selon Bob McKenzie

michel-therrien-brendan-gallagher

Avis à ceux qui veulent voir Michel Therrien se faire renvoyer ; ça n’arrivera pas de sitôt. Bob McKenzie, de TSN, en a parlé à la radio lundi soir et lorsque Bob parle, on écoute.

McKenzie a commencé en mentionnant que Therrien ne s’en allait nulle part. Il a ensuite ajouté que Bergevin veut que sa réputation en tant que DG soit celle d’un gars qui ne réagit pas trop rapidement lorsque de mauvais résultats surviennent.

Bob a ajouté qu’il serait très surpris de voir le Canadien faire un changement d’entraîneur pendant la saison. En parlant de possible remplaçant, le nom qu’il a sorti est celui de Marc Crawford. C’est lui qui avait terminé au 2e rang dans le premier processus d’embauche de Bergevin à Montréal. Il est présentement en Suisse, mais il a une clause pour sortir de son contrat s’il veut revenir dans la LNH.

Parlant de candidats, dans une conversation survenue en après-midi, Jeff Marek (Sportsnet) a mentionné Éric Veilleux, le coach de Baie-Comeau qui a amené Shawinigan à la Coupe Memorial il y a quelques années, alors qu’Elliotte Friedman (CBC) a parlé de Sylvain Lefebvre, le coach des Bulldogs, qui est très haut dans l’estime de Bergevin.

Pour en revenir à l’insider de TSN, McKenzie n’aime pas parler de choses qui n’arriveront pas alors qu’il dit que tout peut toujours changer en un appel. Donc, quand il parle de quelque chose qui n’arrivera pas, il veut être certain. Cela me dit qu’il ne parle pas au travers de son chapeau dans ce cas-ci et que Therrien aura au moins jusqu’à la fin de la saison pour redresser cette équipe qui se dirige tout droit vers un printemps sans série.


P.-A. Parenteau dans la mire du CH?

pa parenteau

Pierre-Alexandre Parenteau pourrait être échangé par l’Avalanche du Colorado prochainement et les Canadiens de Montréal seraient intéressés, selon ce que Renaud Lavoie a rapporté.

L’attaquant de 30 ans a récolté 26 points en 41 rencontres depuis le début de la campagne 2013-2014. Il pourrait assurément être utile au CH. L’athlète de 6 pieds serait évidemment plus productif que plusieurs attaquants actuels des Canadiens (exemple : Rene Bourque).

D’ailleurs, il sera laissé de côté par l’entraîneur-chef de l’Avalanche, Patrick Roy, lundi soir, alors que le Colorado fera face aux Stars de Dallas.

***

Aucun changement concernant les trios des Canadiens à l’entraînement.

L’attaquant Lars Eller formait un trio compagnie de Tomas Plekanec et Brian Gionta. Le joueur de 24 ans n’a pas amassé de point depuis ses 10 derniers matchs. Il cumule 20 points (10 buts, 10 passes) cette saison, soit en 52 parties.

Quant à Louis Leblanc, il ne s’est pas entraîné avec les siens lundi matin. Celui-ci a des symptômes de rhume.

Alex Galchenyuk a une fois de plus chaussé ses patins au Complexe sportif Bell de Brossard sur la glace secondaire. À l’écart du jeu depuis le 6 janvier dernier, son absence est remarquée de façon significative; la formation montréalaise a un dossier de 2-6-0 .

***

Mayer restera avec MTL

Robert Mayer ne quittera pas l’organisation montréalaise pour jouer avec une formation européenne. Le gardien demeurera dans l’entourage du Tricolore. Le club suisse a maintenant son portier de confiance en Melvin Nyffeler, lui qui est sous contrat pour trois saisons.

***

P.K. Subban – The Hockey News

Merci à SwissHabs.

***

Formation du CH à l’entraînement

Trios

Max Pacioretty-David Desharnais-Brendan Gallagher

Lars Eller-Tomas Plekanec-Brian Gionta

Rene Bourque-Daniel Brière-Brandon Prust

Travis Moen-Michaël Bournival-George Parros

Duos défenseurs

Andrei Markov-Alexei Emelin

Josh Gorges-P.K. Subban

Douglas Murray-Nathan Beaulieu

Francis Bouillon-Raphael Diaz


Un mois de janvier atroce pour le Canadien

On le sait, le Canadien est minable ces temps-ci. Ça fait quelques mois que le club a ralenti, mais le mois de janvier a été particulièrement difficile pour les partisans de l’équipe alors que le club a maintenu une fiche de 5-6-1 avec 3 victoires qui sont venues en temps supplémentaire.

Il n’y a pas que les partisans qui trouvent que le club en arrache ces temps-ci. Les statistiques avancées aussi n’aiment pas le club. Le classement qui suit classe les 30 équipes de la LNH selon le Fenwick ajusté selon le score pendant le mois de janvier. Cette statistique nous permet d’estimer le temps de possession offensive de chaque équipe.

Janvier

Comme vous pouvez le voir, le Canadien est en 24e position et disons que ça indique bien la prestation du club pendant le mois. Si tu ne contrôles pas la rondelle en zone offensive, tu ne peux pas marquer et tu laisses des chances de marquer à tes adversaires et c’est exactement ce qui est arrivé au Canadien récemment.

Par contre, tout n’est pas noir pour le club de Michel Therrien. On peut voir que deux clubs qui sont le plus près du CH dans la lutte (Toronto et Detroit) font encore pire que Montréal et ça nous indique que leur cadence devrait ralentir sous peu.

Ça permettrait au tricolore de souffler un peu avant que les vraies menaces (Devils, Sénateurs, Hurricanes) se pointent le bout du nez. Ils sont déjà proches, mais en se relevant un peu, le CH pourrait profiter de la chute des Wings et des Leafs qui est inévitable pour s’accrocher à une place en séries.


Un match extérieur pour le Canadien en février 2015?

Gilette Stadium

Selon John Shannon de Sportsnet, la LNH étudie présentement un scénario de match extérieur entre les Bruins de Boston et le Canadien de Montréal au Gillette Stadium de Foxboro. Le Gillette Stadium est notamment le stade des Patriots de la Nouvelle-Angleterre dans la NFL et du Revolution dans la MLS.

Selon Shannon, le match aurait lieu en février prochain. Shannon est assez béton de ce côté puisque c’est un ancien haut placé du circuit Bettman et il a gardé plusieurs contacts dans la compagnie. C’est en quelque sorte le Bob McKenzie des décisions administratives de la ligue.

Ce n’est pas la première fois que l’on parle du Canadien pour un match extérieur alors que plusieurs rumeurs les envoient contre Ottawa en 2017. Encore une fois, l’équipe serait visiteuse, ce qui est un peu plate pour les partisans montréalais. Ceci étant dit, ceux qui veulent faire le voyage pourraient le faire puisque Montréal-Boston se fait bien en voiture.

Photo Gillette Stadium – ShutterStock


Un rare duel entre les Canadiens et les Red Wings // Retour au jeu pour Alfredsson

Canadiens vs Red Wings

Les Canadiens de Montréal visiteront les Red Wings de Detroit pour la première fois depuis décembre 2010. Les hommes de Michel Therrien tenteront à ce moment de remporter un match dans l’aréna de la ville du hockey (hockeytown) en plus de cinq ans.

Rien pour aider la formation montréalaise : Daniel Alfredsson sera en uniforme contre les Canadiens ce soir. En carrière contre le CH, il totalise 105 points en 89 matchs en plus d’un différentiel de +19. Le Suédois dispute toujours de bonnes rencontres face au club montréalais. Todd Bertuzzi sera quant à lui laissé de côté.

Voici quelques informations sur les affrontements DET-MTL

-> Le dernier match Canadiens – Red Wings a été disputé à Montréal le 25 janvier 2012. Le Tricolore avait signé une éclatante victoire de 7-2 au Centre Bell. David Desharnais avait amassé trois points et avait été nommé la première étoile du match.

-> Le dernier duel Canadiens – Red Wings au Joe Louis Arena remonte au 10 décembre 2010, gain de Detroit au compte de 4-2.

-> La dernière victoire des Canadiens contre les Red Wings à Detroit remonte au 26 novembre 2008 alors que Montréal l’avait emporté 3-1. Maxim Lapierre, Tomas Plekanec et Christopher Higgins avaient marqué.

***

Qui choisiriez-vous?

Crédit photo : tikotrip.com


Alexei Emelin sera de retour dans l’alignement, Diaz lui?

raphael-diaz-600x400

Mercredi, Michel Therrien a choisi de faire jouer Douglas Murray et Francis Bouillon à la place d’Emelin et Diaz. Disons que je n’étais pas tout en fait en accord avec la décision du coach. Après une défaite écrasante, Therrien a confirmé qu’Emelin serait de retour dans l’alignement, mais on ne connait pas encore le sort du défenseur suisse.

Si l’on se fie aux statistiques avancées, Diaz devrait être dans l’alignement de l’équipe et devrait même être le 4e défenseur de cette équipe en formant une paire avec Josh Gorges. Toutefois, ce n’est pas tout le monde qui aime utiliser ce genre de statistiques et Therrien semble faire partie du groupe (ce qui n’est vraiment pas une bonne nouvelle pour le CH).

Je vais donc utiliser une statistique qui est dans la LNH depuis des lunes ; les chances de marquer. Celles du Canadien sont compilés par Olivier Bouchard du LNH.com et cette saison, elles nous montrent que c’est complètement ridicule de bencher le suisse..

Bouchard a compilé le +/- des chances de marquer du CH lorsque Diaz est sur la glace et lorsqu’il ne l’est pas. En plus de faire ça, il a séparé la saison du Canadien en 2. Ça donne des chiffres intéressants pour le défenseur.

Diaz

En gros, ce qu’on peut retenir de ce tableau, c’est que le CH a pas mal plus de chances de marquer à forces égales lorsque Diaz est sur la glace que lorsqu’il est sur le banc ou sur la galerie de la presse.

Honnêtement, je ne sais pas comment dire autrement que c’est ridicule que le défenseur suisse ne joue pas et j’essaie d’éviter de me répéter. Therrien semble entêté à ne pas le faire jouer au profit de la robustesse, mais le plan ne marche pas. Je ne comprends pas encore pourquoi on ne peut pas retourner au top 4 de Markov-Subban et Gorges-Diaz et je ne vois pas comment Therrien peut redresser sa défense sans faire cela.

Aucun but en 2 ans

Les détracteurs de Diaz aiment bien rappeler que le défenseur suisse n’a pas marqué contre un gardien en 2 ans. Son seul but l’an dernier est survenu contre les Rangers alors qu’il avait marqué dans un filet désert en désavantage numérique.

Ce que ces gens oublient souvent de mentionner c’est que pendant les 2 dernières saisons, Diaz a enregistré 25 points en 69 matchs, ce qui lui donne une moyenne de 0,36 points par match. C’est la 3e meilleure moyenne du Canadien pendant cette séquence derrière Markov et Subban. On ne peut donc pas dire que Diaz est un boulet offensif de la trempe de Murray ou Bouillon par exemple. Comme les chiffres nous prouvent que Diaz n’est pas mauvais dans sa zone, je ne comprends pas pourquoi il ne jouerait pas au profit de Murray ou Bouillon.