Suivez 25stanley sur Facebook!

Louis Leblanc, Douglas Murray et Peter Budaj seront en action contre les Rangers

peter-budaj

Peter Budaj obtiendra son deuxième départ de la saison. Lors de son premier, le gardien substitut du Canadien avait été solide devant la cage des siens face aux Oilers d’Edmonton le 10 octobre dernier. Le portier avait réalité 27 arrêts sur les 28 tirs dirigés vers lui. D’ailleurs, il avait été nommé la première étoile du match.

Budaj aura l’occasion de signer sa seconde victoire en autant de rencontres cette saison alors que son équipe croisera le fer avec les Rangers de New York au Madison Square Garden.

Un nouveau visage se greffera à l’alignement du Canadien lundi soir. Le défenseur Douglas Murray fera ses débuts avec le Tricolore face aux Blueshirts. L’ancien joueur des Sharks de San Jose a seulement eu une pratique avec ses coéquipiers depuis sa blessure, mais il sera tout de même en action.

Les trios du CH seront les suivants contre les hommes d’Alain Vigneault : Galchenyuk-Eller-Gallagher, Bourque-Desharnais-Leblanc, Bournival-Plekanec-Gionta, Blunden-White-Holland.

Récemment rappelé par le club montréalais, Leblanc pourra saisir sa chance d’avoir sa place dans la formation du Tricolore, malgré son renvoi hâtif au début de la saison régulière dans la LNH.

Ses plus récentes performances avec les Bulldogs de Hamilton ont fort probablement poussé la direction du Canadien à faire appel à ses services avec le grand club.


Erik Cole aurait aimé demeurer avec le CH // Luca Cunti et Reto Suri observés par le Canadien

entrainement erik cole

Erik Cole, attaquant des Stars de Dallas, affrontera pour la première fois le Canadien depuis qu’il a été échangé le 26 février dernier en retour de Michael Ryder. L’athlète de 34 ans a indiqué à Marc Antoine Godin, de La Presse, qu’il s’ennuie du club montréalais et qu’il aurait souhaité rester au sein de cette organisation.

«Je peux dire que oui, a dit Cole. J’aurais aimé rester là pour toute la durée de mon contrat. Mais c’est la nature de la business.»

L’ancien joueur du Tricolore se souvient très bien de la journée où il est passé du Canadien aux Stars. L’équipe montréalaises était dans un hôtel de Toronto à ce moment-là.

«Nous étions dans le lobby et je réfléchissais à savoir si j’allais ou non lever ma clause de non-échange, se souvient Cole. Berg m’a expliqué que le plafond salarial allait baisser et qu’il devait libérer de l’argent. J’aurais pu lui demander qu’il travaille à partir de la liste des équipes que j’avais soumise dans ma clause de non-échange. Mais plutôt que de rester dans l’incertitude, j’ai accepté d’aller à Dallas.»

Citations : La Presse

***

Deux Suisses scrutés à la loupe

Le dépisteur finlandais du Canadien, Hannu Laine, est en sol suisse dans les temps qui courent pour voir en action les deux joueurs suivants : Luca Cunti et Reto Suri. C’est ce que l’on apprend par le biais d’un article de la NLZ.

Merci à SwissHabs pour cette info.

***

«Un accomplissement mineur»

Le NY Times s’est intéressé aux accents qui ont été ajoutés sur les chandails des joueurs du Canadien cette saison. Entre autres, Daniel Brière peut maintenant compter sur un accent grave sur le premier «e» dans son nom de famille. D’ailleurs, le 25stanley.com a été mentionné par le média new-yorkais dans cet article avec les mots suivants : «C’est un accomplissement mineur».

***

Mario & Luigi

Deux joueurs des Bulldogs de Hamilton, Robert Mayer et Sven Andrighetto, se sont costumés en Mario & Luigi (Mario Bros) lors du party d’Halloween du club-école du Canadien de Montréal.

Mario & Luigi - Mayer / Andrighetto

LA statistique du match #11 des Canadiens

Cette année, le 25stanley vous offre, après chaque match du CH, une statistique dont on parle moins ailleurs, mais qui nous saute aux yeux par rapport au match de nos Glorieux de la veille. Parfois, ce sera une statistique avancée alors qu’à d’autres moments, ce sera une statistique un peu plus classique.

Samedi soir, les fans et les joueurs du Canadien de Montréal ont découvert pourquoi les Sharks de San Jose sont considérés comme la meilleure équipe de la LNH. San Jose a fermé le jeu et a dominé le match. En plus, ils ont été assez chanceux bénéficiant d’un bon rebond pour marquer leur 2e but.

La statistique de ce match qui nous intéresse n’est pas vraiment une statistique, mais plutôt un graphique qui suit une statistique tout au long de la rencontre. En effet, ci-dessous vous retrouvez le graphique qui suit le Fenwick des 2 équipes tout au long de la rencontre. Le Fenwick est le total des lancers tentés par chaque équipe en excluant ceux qui ont été bloqués par les défenseurs. Cette stat est corrélée au temps de possession en zone offensive. Le graphique nous permet donc de voir où le CH a échappé le match. Le Canadien est en bleu alors que les Sharks sont en rouge.

Fenwick Chart

Comme on peut le voir, le CH a tenu tête aux Sharks en première moitié de 1e période. La 2e moitié de l’engagement fut un peu moins facile et on sentait que les Sharks se détachaient légèrement. Toutefois, ce n’était rien de catastrophique.

Cette tendance a été confirmée en 2e où les Sharks ont complètement dominé en début de période. La domination a duré jusqu’à leur 1er but qui semble avoir réveillé le Canadien qui a suivi les Sharks jusqu’en fin de 2e.

C’est en 3e que le tout est parti en flammes pour le CH. Les Sharks ont complètement dominé jusqu’à leur but chanceux qui semble avoir coupé les jambes des joueurs du tricolore. C’est là que l’on voit que les chances d’un retour du Canadien en 3e étaient bien minces. Quand tu ne lances pas, tu ne marques pas et en 3e période, le CH n’a presque pas lancé alors que c’était San Jose qui attaquait.

Ce graphique nous montre aussi que la victoire des Sharks était bien méritée et que malgré le but très chanceux qu’ils ont marqué, le score reflète très bien l’allure du match. Le Canadien a fait tout ce qu’il pouvait dans les 10 premières minutes de la rencontre, mais les Sharks étaient tout simplement trop forts et la meilleure équipe de la LNH est repartie de Montréal avec 2 points bien mérités.


Les Canadiens se classent 13e au niveau du % de canadiens dans l’équipe

CBC

Cette semaine, la CBC a décidé de classer les équipes de la LNH par le % de joueurs canadiens qu’ils avaient dans leur équipe en date du 24 octobre. Dans ce classement, les Canadiens de Montréal semblent être mal nommés puisqu’ils se retrouvent au 13e rang avec 56%.

C’est bien loin des Maple Leafs de Toronto dont 81% des joueurs qui sont dans l’équipe sont canadiens. C’est un chiffre énorme pour la LNH de nos jours qui est pas mal plus internationale que dans le temps des 6 équipes.

C’est aussi intéressant de noter que 18 clubs de la LNH sont composés à 50% ou plus de joueurs canadiens. C’est assez substantiel alors que je ne m’attendais pas à ce que plus de la moitié des équipes de la ligue soient composées majoritairement de joueurs canadiens.

Soit dit en passant, si vous écoutez le match de ce soir à CBC, vous pouvez sauter le segment à Don Cherry puisque c’est certain qu’il va faire référence aux succès récents des Leafs et va les justifier par leur nombre important de joueurs canadiens. Il terminera en mentionnant les terribles Sabres et le fait que ce sont les seuls de la ligue à avoir plus d’américains que de canadiens et qu’ils sont bons derniers en termes de joueurs canadiens.

Voilà je viens de vous sauver d’un segment de 10 minutes.

Tableau via CBC


Un défi de taille attend le Tricolore // Six absents lors de l’entraînement optionnel

david desharnais canadiens

Les joueurs du Canadien n’avaient pas l’obligation de leur entraîneur-chef de prendre part à l’entraînement samedi matin. Six des troupiers de Michel Therrien n’ont pas sauté sur la patinoire : Francis Bouillon, Tomas Plekanec, David Desharnais, Lars Eller, Travis Moen et Brian Gionta.

Et oui, Desharnais n’a pas chaussé ses patins pour la pratique matinale, même avec ses contre-performances depuis le début de la saison. Le Québécois n’est pas impliqué sur la glace lors des matchs du Tricolore et il se permet de rater des entraînements. Que se passe-t-il du côté de Desharnais? Certains diront qu’il cache peut-être une blessure. Qui sait? Malgré une blessure à l’aine, souvent les joueurs de hockey endossent leur uniforme quand même. Effectivement, ils sont moins performants pendant les matchs, mais ils y sont tout de même. Sans partir de rumeurs, Desharnais pourrait-il être incommodé par une blessure physique quelconque? Peut-être spéculeront certains, mais avant de défendre le petit attaquant, attendons de savoir comment il se débrouillera au cours des prochaines rencontres. D’ailleurs, selon une bonne source de DLC, David Desharnais ne serait pas indisposé par une blessure physique actuellement, donc cette hypothèse est pratiquement écartée en entier dans le cas du joueur originaire de Laurier-Station.

Le club montréalais accueillera les Sharks de San Jose, une des meilleures équipes jusqu’à maintenant cette année, à compter de 19h00, au Centre Bell. La bande de Michel Therrien réussira-t-elle à vaincre une autre formation qui possède une fiche supérieure à la sienne? Jeudi soir dernier, le CH avait disposé des Ducks d’Anaheim par la marque de 4-1.


Emelin, Murray et Parros sur la patinoire // Markov et White en congé thérapeutique

george parros - canadiens - credit: 25stanley

Quelques heures après leur gain de 4-1 face aux Ducks d’Anaheim, les joueurs du Canadien se sont entraînés au Complexe sportif Bell de Brossard. Voici les détails de cette pratique matinale de la troupe de Michel Therrien.

C’était une matinée «à fond la caisse» pour Alexei Emelin vendredi. Le défenseur a patiné pendant plus de 60 minutes, selon ce que rapporte le journaliste de Radio-Canada Sports, Guillaume Lefrançois.

Premiers coups de patins avec les siens

Douglas Murray s’est entraîné avec ses coéquipiers pour la première fois. Après George Parros, voilà un autre joueur qui rejoint les siens pour les pratiques matinales. Murray aurait aimé affronter son ancienne équipe, les Sharks de San Jose, samedi au Centre Bell, mais l’état de ce dernier n’est pas encore à 100%. L’entraîneur-chef du Canadien attendra avant d’insérer Murray dans l’alignement. Il doit d’abord évaluer sa condition physique. D’ailleurs, Parros y était lui aussi, mais il portait un chandail de non-contact.

Traitements pour deux joueurs

Le défenseur Andrei Markov et l’attaquant Ryan White ont bénéficié d’une journée de congé (plus précisément de traitements). Quant à leur présence pour le match de samedi soir, il ne fait aucun doute qu’ils y seront.

«Plus gros challenge»

Le pilote du Tricolore ne s’en cache pas. Leurs adversaires samedi soir seront tout un défi pour ses hommes. «Les Sharks demain, c’est notre plus gros challenge. C’est la meilleure équipe de la LNH», a fait savoir Therrien.

Sans surprise, Carey Price sera devant la cage des joueurs locaux. Quant à savoir si Greg Pateryn sera en uniforme lors de cette rencontre, Michel Therrien a dit qu’une décision à cet effet sera prise la journée du match.

Formation du CH

Trios

Bournival-Plekanec-Gionta
Galchenuyk-Eller-Gallagher
Bourque-Desharnais-Moen
Parros-Holland-Blunden

Duos

Gorges-Diaz
Murray-Subban
Beaulieu-Bouillon
Pateryn en rotation


LA statistique du match #10 des Canadiens

raphael-diaz

Cette année, le 25stanley vous offre, après chaque match du CH, une statistique dont on parle moins ailleurs, mais qui nous saute aux yeux par rapport au match de nos Glorieux de la veille. Parfois, ce sera une statistique avancée alors qu’à d’autres moments, ce sera une statistique un peu plus classique.

Jeudi soir, le Canadien a battu les Ducks d’Anaheim assez facilement comme l’auteur de ces lignes avait prédit dans le Habslive. Dans la victoire, le défenseur Raphael Diaz a probablement été le meilleur des siens alors qu’il a passé 19:49 sur la glace. Là-dessus, le défenseur suisse a joué près de 3 minutes sur le désavantage numérique en plus d’avoir eu 2:25 de temps de glace en attaque à 5. Toutefois, Diaz a fait son meilleur travail à 5 contre 5.

En effet, le défenseur suisse a terminé le match avec le meilleur % Corsi de l’équipe (60,9%). On se rappelle que le % Corsi est le % de lancers tentés par le Canadien par rapport aux lancers tentés totaux lorsque le joueur en question est sur la glace. Jeudi soir, lorsque Diaz était sur la glace, le Canadien avait un % Corsi de 29,2% plus haut que lorsque Diaz était sur le banc. Le numéro 61 du CH a également réussi à battre tous les défenseurs du club par au moins 13% de ce côté. C’est une augmentation considérable et ça nous montre l’avantage qu’il donnait à son équipe lorsqu’il jouait. On se rappelle que le % Corsi est fortement corrélé au temps de possession offensive.

Ce serait tentant de dire que c’est le cas parce que Therrien l’a utilisé d’une façon avantageuse. Toutefois, ce n’est tout simplement pas le cas. Diaz a vu plus de la moitié de ses mises en jeu se dérouler en zone défensive alors qu’il a commencé en attaque dans moins de 25% des cas. De ce côté, il a eu le 2e pire ratio chez les défenseurs des Habs. Seul Nathan Beaulieu l’a battu, ce qui démontre la confiance que Therrien avait en Beaulieu jeudi soir. Dans le cas de Beaulieu, c’est peut-être aussi Therrien qui voulait ce que son jeune défenseur avait dans le ventre et il a profité d’une avance relativement confortable pour le placer dans des situations plus compliquées.

Pour en revenir à Diaz, il a affronté les meilleurs trios des Ducks jeudi soir alors que les 5 attaquants qui ont été le plus souvent sur la glace contre Diaz à 5 contre 5 ont été (en ordre) Getzlaf, Selanne, Winnik, Perry et Perreault. Il n’y a pas de doute qu’on retrouve là les membres des 2 premiers trios de l’équipe de Bruce Boudreau.

Bref, Diaz a planté tous ses coéquipiers au niveau du % Corsi tout en étant un des défenseurs avec le plus de missions défensives et en affrontant les meilleurs trios adverses. Disons qu’on a là des circonstances qui me font penser que Diaz a été le meilleur défenseur des siens à 5 contre 5 jeudi soir et que ce ne fut même pas proche. C’est tant mieux pour un gars qui ne connaissait pas le meilleur début de saison selon certains et dont le travail en zone défensive est sous-évalué à Montréal.


Le Canadien offre un cadeau à Saku Koivu

Screen shot 2013-10-24 at 2.28.47 PM
 

Le match entre le Canadien de Montréal et les Ducks d’Anaheim a un aspect hors du commun par rapport aux autres rencontres. La partie sera couronnée par le retour de l’ancien capitaine du Tricolore, Saku Koivu, lui qui portera les couleurs des Ducks.

Un cadeau – gracieuseté du Canadien – attendait Saku Koivu dans le vestiaire des Ducks jeudi matin. Effectivement, il n’y a pas seulement les joueurs du Canadien, les journalistes et les partisans qui sont heureux du retour de Saku Koivu au Centre Bell pour le match de ce soir. Le président du CH, Geoff Molson, a lui aussi souhaité la bienvenue à l’attaquant finlandais.

Welcome back/bon retour a Montreal Saku Koivu…#GHG

— Geoff Molson (@GMolsonCHC) October 24, 2013

Âgé de 38 ans, Koivu jouera peut-être son dernier match au domicile du club montréalais en carrière. Cette possibilité fait en sorte que la présence de l’attaquant 5 pieds 10 pouces est encore plus notable.

Cinq joueurs qui sont dans l’équipe actuellement, soit Andrei Markov, Tomas Plekanec, Carey Price, Josh Gorges et Francis Bouillon, étaient avec le Canadien lorsque Koivu jouait pour la Sainte-Flanelle. Le joueur des Ducks affrontera donc quelques-uns de ses anciens coéquipiers.

Ci-dessous, quelques photos des joueurs des Ducks d’Anaheim à Montréal, jeudi midi, via Ultrawig.


Sports Illustrated place Carey Price comme numéro 1 du Canada à Sotchi

carey-price-2

Tout au long de l’année, Sports Illustrated établit un power ranking pour les gardiens qui représenteraient le Canada et les États-Unis aux prochains jeux olympiques.

Ça fait maintenant 2 semaines consécutives que Carey Price se retrouve au sommet du classement de SI pour le Canada. Pour justifier sa position, on mentionne que les performances de Price contre les Canucks et les Jets ont solidifié sa présence au sommet du classement.

Le cerbère du CH est suivi de Corey Crawford, Mike Smith, Josh Harding et Marc-André Fleury. C’est surprenant de ne pas retrouver Roberto Luongo et d’y voir plutôt Josh Harding, mais celui qui tient le classement justifie cela en mentionnant qu’Harding a une moyenne de buts alloués de 0,96 tout en conservant un % d’arrêts de 95,3%. Disons que son manque d’expérience international et le fait qu’il ralentira sous peu font en sorte qu’il ne fera pas partie de la discussion en janvier alors qu’on ne peut pas dire la même chose avec Luongo.

Toutefois, après Pierre Lebrun qui a mentionné que l’état-major d’Équipe Canada voulait voir Price devant le filet en Russie, c’est une 2e voix qui s’élève pour dire que Price mérite le filet pendant le tournoi. Je suis désolé pour les détracteurs de Price, mais il semblerait que vous n’auriez pas de break en février.


Les mêmes trios à l’entraînement malgré la défaite // Brière ressent encore des symptômes de sa commotion

michel-therrien-600x393

Les joueurs du Canadien ont patiné au Complexe sportif Bell de Brossard, mercredi matin, au lendemain de leur revers de 4-3 face aux Oilers d’Edmonton. Outre le renvoi de Jarred Tinordi avec les Bulldogs de Hamilton, rien d’autre est à noter de façon particulière.

L’entraîneur-chef du Tricolore, Michel Therrien, a conservé la même formation que lors du match de mardi soir. Le pilote du CH n’a pas effectué de changements, mais en fera-t-il d’ici le match de jeudi soir contre les Ducks d’Anaheim? Possiblement.

Le Canadien accueillera Saku Koivu et ses coéquipiers au Centre Bell, jeudi, à compter de 19h30. Les joueurs locaux tenteront de mettre un terme à leurs deux défaites de suite, soit leur plus longue séquence sans victoire en ce début de saison.

Histoire impliquant Eller

Concernant les propos de Lars Eller à l’endroit des Oilers d’Edmonton, Ryan White a indiqué ceci : «Ce n’est pas une grosse histoire les propos de Lars, il faut juste apprendre de ça.»

Le principal intéressé a ajouté après la pratique des siens : «Je ne sais pas si mes propos ont été diffusés en entier, mais je j’ai pas voulu manquer de respect envers les joueurs des Oilers. Je n’aurais pas dû utiliser le mot junior.»

Mais s’agit-il seulement d’une tempête dans un verre d’eau?

État de santé de Brière

Quant à Daniel Brière, Michel Therrien a fait savoir que celui-ci ressent encore des symptômes de sa commotion cérébrale. L’attaquant de 36 ans n’est donc pas près d’un retour au jeu.

Trios du CH

Gallagher-Eller-Galchenyuk
Gionta-Plekanec-Bournival
Bourque-Desharnais-Moen
Holland-White-Blunden

Crédit photo : Ultrawig