Suivez 25stanley sur Facebook!

Pacioretty et Gallagher s’illustrent chez le Canadien

pacioretty-gallagher

Ce matin, je n’ai pas été tendre envers le Canadien de Montréal avec l’aide des statistiques avancées. Comme le Canadien suit toujours un mauvais match avec une bonne performance, je me suis dit que je pourrais faire la même chose en suivant avec un article positif sur le club avec l’aide des statistiques du même genre.

De ce côté, les deux joueurs du Canadien qui se démarquent sont les deux ailiers du premier trio de l’équipe; Brendan Gallagher et Max Pacioretty. Les deux joueurs du tricolore font partie du top 10 de la ligue au niveau du Corsi relatif. Ce chiffre calcule la différence entre le Corsi lorsque les joueurs sont sur la glace et lorsqu’ils sont sur le banc.

Corsi relatif

Le fait que ces deux joueurs se retrouvent si haut nous indique qu’ils font partie des joueurs qui font le plus la différence lorsqu’ils se retrouvent sur la glace. Bref, ce sont des game changers pour le Canadien cette année.

C’est une excellente nouvelle puisque sans trop faire de bruit, le club compte sur une première ligne qui est capable de faire la différence lorsque ça compte. Ça ne parait peut-être pas nécessairement au niveau des points, mais ça devrait suivre si l’on se fie à ses chiffres de possession de rondelle. C’est quelque chose qui était rare chez le Canadien au cours des dernières années et c’est plaisant de voir que cette disette semble être terminée.

Ce qui est encore plus encourageant pour le Canadien, c’est que les deux joueurs réussissent cela avec une utilisation avantageuse, mais pas de façon incroyable. En effet, Therrien utilise les gars en zone offensive plus souvent que les autres attaquants de l’équipe, mais il ne les isole pas contre de la compétition plus faible comme on peut le voir dans le graphique d’utilisation des joueurs qui nous vient d’ExtraSkater.

PUC

On se rappelle que l’axe horizontal calcule le % de mises au jeu en zone offensive pendant que l’axe vertical est là pour estimer la qualité de la compétition affrontée.

Comme on peut le voir, à l’exception du duo Plekanec-Gionta qui a toujours la tache d’affronter les meilleurs trios adverses, ce sont Pacioretty et Gallagher qui affrontent les meilleurs joueurs adverses.

Ma théorie pour expliquer ce phénomène est assez simple; les équipes adverses ont remarqué que les deux ailiers sont les meilleurs joueurs offensifs et ils les forcent à affronter leurs meilleurs défenseurs.

Si c’est le cas, c’est vraiment impressionnant de voir les deux joueurs se démarquer autant de leurs coéquipiers. Ça veut dire que cesont ceux qui contrôlent le plus la rondelle en zone offensive, et donc qui créent le plus de chances de marquer, malgré le fait qu’ils affrontent les meilleurs défenseurs adverses la plupart du temps.

Bien évidemment, les mauvaises langues pourront dire que c’est un signe du manque de profondeur de l’équipe parce que quand ces deux gars là sont sur le banc, le club est moins souvent en zone offensive et pas juste un peu. Toutefois, on aime mieux se concentrer sur le positif en se disant que Pacioretty et Gallagher font tout un travail pour le tricolore cette saison.


Les statistiques avancées n’aiment pas le Canadien

Au moment d’écrire ces lignes, le Canadien est à 3 points de la tête de leur division et a 7 points d’avance sur la 9e position de la conférence. On pourrait donc penser que l’équipe va bien et que les partisans sont confiants. Pourtant, depuis quelques semaines, l’équipe peine à jouer pour 500 et pour chaque performance rassurante (samedi contre Chicago), l’équipe offre un match regrettable (mardi contre New Jersey). Bien évidemment, c’est le genre de chose qui rend les partisans nerveux.

Si les partisans commencent à se poser des questions, les statistiques avancées ne s’en posent plus. Après 20 matchs, le Canadien était une des 10 meilleures équipes en termes de possession de rondelle. Les 20 matchs qui ont suivi ont été pas mal plus pénibles. En fait, lorsqu’on compare le premier quart de la saison au 2e, le Canadien a subi la 2e plus grosse baisse de performance dans la conférence.

Fenwick

Donc, la seule équipe qui a connu une chute plus drastique que le CH pendant le 2e quart de la saison est celle qui a perdu les services de joueurs comme Malkin, Letang, Martin, Dupuis, Scuderi et Orpik. Pendant ce temps-là, le CH n’a pas vraiment perdu de joueur de premier plan.

Qu’est-ce que ce graphique veut dire? Que la mauvaise séquence du Canadien est loin d’être terminée. En fait, ce graphique nous indique que la situation du club montréalais pourrait s’empirer avant de s’améliorer. Le temps de possession tel qu’estimé par le Fenwick ajusté selon le score a le don de prédire le futur immédiat et ce n’est pas une bonne nouvelle pour le tricolore. Ces chiffres nous indiquent que le club contrôle beaucoup moins la rondelle qu’au début de la saison et qu’au lieu d’être au niveau des Canucks et du Lightning, le CH joue au niveau de l’Avalanche et du Wild, deux clubs qui sont aussi en baisse de vitesse.

Plusieurs facteurs pourraient expliquer cette différence. Le premier réflexe serait de pointer Michel Therrien et il faut dire que lorsque l’on analyse plus en profondeur, cette théorie fait beaucoup de sens.

Si Therrien n’est pas la cause de ces problèmes, c’est lui qui devra trouver la cause et la solution parce que l’alignement que Bergevin lui a fourni était assez bon pour être parmi les 10 meilleurs de la ligue en début de saison. Les seuls changements que cet alignement a subi depuis sont les retours au jeu d’Emelin et Murray. Normalement, avec plus de ressources, cette équipe devrait être capable de suivre le calibre du début de saison, mais on est loin de ça présentement.

Peu importe la cause, le CH se doit de trouver une solution à ces problèmes parce que le coussin de 7 points qui sépare le club des équipes hors des séries pourrait fondre rapidement s’ils ne trouvent pas un moyen de mieux contrôler la rondelle.

Via Travis Yost


Marc Bergevin ne veut pas changer de plan // Andrei Markov veut terminer sa carrière avec le CH

marc-bergevin-580x9001

Marc Bergevin s’est livré à François Gagnon au lendemain de la défaite des joueurs du CH aux mains des Flyers de Philadelphie. Le directeur général des Canadiens de Montréal a précisé qu’il ne changera pas de plan; il ne veut pas sacrifier son équipe à long terme pour avoir du succès à court terme.

À savoir si Bergevin allait procéder à une ou plusieurs transactions, le principal intéressé a dressé un portrait d’ensemble sur les derniers gros échanges dans la LNH.

« C’est bien beau un blockbuster, mais dis-moi donc combien tu en as vu cette année? Et l’an dernier? Je crois que le dernier gros échange qui a modifié l’image des deux équipes impliquées s’est conclu il y a trois ans (23 juin 2011) lorsque les Flyers et les Kings ont échangé Mike Richards et les jeunes Schenn et Simmonds. Mon empreinte sur l’équipe, ce sont les jeunes qui l’apposeront. Gallagher, Galchenyuk et Bournival sont ici. Tinordi, Beaulieu et d’autres bons jeunes se développent à Hamilton. Ils seront ici un jour. »

À propos du fait que plusieurs rumeurs de transactions ont circulé au cours des dernières semaines, Bergevin a mentionné qu’il est attentif et qu’il discute avec ses homologues, mais celui-ci note que ce n’est pas tous les pourparlers qui aboutissement à des échanges.

« Si tu me demandes si je parle avec les autres DG, c’est bien évident, a souligné le manitou du Tricolore. On se parle tous les jours. Des noms sont parfois lancés ici et là. Mais est-ce que ça veut dire que ça va aboutir? Pas du tout. C’est ma responsabilité d’améliorer l’équipe. Je regarde toutes les façons de le faire. Mais à mes yeux, c’est par le repêchage et le développement que les grandes améliorations surviennent. Pas avec des réparations éclair. »

Citations : RDS

***

Atteindre la 2e ronde éliminatoire

Les attentes des Canadiens devraient être de gagner la première ronde des séries éliminatoires, selon Pierre McGuire. Croyez-vous que celles-ci devraient être plus élevées ou bien elles sont à la juste valeur du club montréalais?

***

Markov veut terminer sa carrière à MTL

Le défenseur russe Andrei Markov aimerait finir sa carrière avec les Canadiens, du moins, c’est ce qu’il a dit au journaliste Dave Stubbs, du Montreal Gazette.

Par contre, ce n’est pas fait. Le clan Markov et la direction du Tricolore devront négocier avant que les deux côtés s’entendent sur les termes financiers et la longueur du contrat.

***

Plekanec et Jagr ont soupé ensemble

Les deux attaquants tchèques, Tomas Plekanec et Jaromir Jagr, ont mangé ensemble lundi soir, soit la veille du duel Canadiens – Devils au Centre Bell. Le joueur du CH est allé chercher son compatriote à l’hôtel afin qu’ils « cassent la croûte ».


Tomas Plekanec mérite d’être parmi les trois candidats au trophée Selke, selon Michel Therrien

tomas-plekanec

Michel Therrien croit que Tomas Plekanec mérite « définitivement » de se hisser parmi les candidats au trophée Selke, un honneur remis chaque année au meilleur attaquant défensif de la LNH.

Le pilote des Canadiens voit son joueur de centre au sein des trois candidats pour gagner ce trophée cette saison. L’attaquant tchèque a fréquemment été encensé par son entraîneur pour ses soirées de travail de qualité.

D’ailleurs, deux anciens joueurs et membres du personnel du CH, Bob Gainey, quatre fois, et Guy Carbonneau, ont déjà mis la main sur cet honneur. L’ex-DG du Tricolore l’a remporté à quatre reprises et l’ancien entraîneur-chef des Canadiens a vu son nom être mentionné trois fois lors de la remise de ce trophée.

Dans un autre ordre d’idées, à la veille de leur match contre les Devils du New Jersey, les joueurs de la Sainte-Flanelle se sont entraînés au Complexe sportif Bell de Brossard.

Encore une fois, les troupiers de Michel Therrien ont travaillé les unités spéciales, dont l’avantage numérique qui est en panne sèche depuis plusieurs matchs.

Lors de l’entraînement lundi matin :

Attaquants

Pacioretty- Desharnais-Gallagher
Moen-Plekanec-Gionta
Brière-Eller-Bourque
Bournival-Prust-Parros

Défenseurs

Gorges-Subban
Markov-Emelin
Murray-Bouillon
Diaz en trop

***

« Gordie Howe » pour Nathan Beaulieu

Le défenseur des Bulldogs de Hamilton Nathan Beaulieu a obtenu son premier tour du chapeau à la « Gordie Howe » dimanche dernier. Le joueur de 21 ans a marqué un but, amassé une passe et, de plus, il s’est battu.

Beaulieu a jeté les gants face à Jim McKenzie lors de la deuxième période de la partie entre les Bulldogs et le Wild d’Iowa.

***

De bons moments pour le Suédois

Magnus Nygren, espoir des Canadiens de Montréal, a connu un bon match contre Leksands IF, un club de hockey suédois. Dans la vidéo suivante, vous verrez les deux buts de Nygren. Celui-ci a amassé cinq buts et quatre passes au cours de ses 12 dernières rencontres.

Nygren – 2 buts

Nygren (à droite sur la photo) est allé à la chasse. Voici le résultat de son excursion dans les bois.

Screen shot 2014-01-13 at 6.50.47 PM

Congé d’entraînement pour les Canadiens // Giroux félicite Subban

michel-therrien-600x393

Michel Therrien, lui qui est au cœur des discussions des amateurs de hockey principalement en raison du fait qu’il a laissé P.K. Subban sur le banc pour une partie de la 3e période contre les Flyers,  a donné congé d’entraînement à ses joueurs jeudi matin.

Les joueurs du Tricolore seront de retour au boulot, vendredi matin, alors qu’ils sauteront sur la patinoire du Complexe sportif Bell de Brossard à 11 h. Ceux-ci se prépareront à accueillir les champions de la coupe Stanley.

Le duel Canadiens – Blackhawks en sera un spécial pour Marc Bergevin. Le DG du CH verra son équipe actuelle affronter son ancien club. Cet affrontement aura lieu au Centre Bell, samedi soir, à compter de 19 h.

« C’est une équipe formidable, c’est une équipe qui peut te battre sur tous les plateaux. Sur le plan de la robustesse, la vitesse et c’est une équipe qu’on pense offensive, mais je connais bien leur mentalité et c’est toujours la défensive en premier », a souligné Bergevin.

Citation : 98,5 Sports

Giroux a congratulé Subban

Mercredi dernier, avant le match entre les Canadiens et les Flyers, Claude Giroux a félicité P.K. Subban par rapport à sa nomination au sein de l’équipe canadienne pour les Jeux olympiques de Sotchi. « Tu devrais être là », a répondu le défenseur du CH à l’attaquant des Flyers.


Le Canadien manque de profondeur à la défense et Michel Therrien n’aide pas

Bouillon-600x450

Hier soir, le Canadien a joué avec 7 défenseurs contre les Flyers de Philadelphie. C’est comme ça que Raphael Diaz a fait son retour dans l’alignement, et ce, même s’il ne méritait pas d’être retranché de toute façon.

Cette formation de 7 défenseurs est un symptôme d’un problème du Canadien depuis le début de la saison ; on manque de profondeur à la ligne bleue. Au début de la saison, le top 4 de Subban-Markov et Gorges-Diaz faisait du bon travail, mais le retour au jeu d’Alexei Emelin a débalancé le tout.

Depuis ce temps là, Michel Therrien tente de jongler ses paires de défenseurs pour trouver une paire qui n’est pas Subban-Markov et qui est capable d’arrêter les attaquants adverses. Il ne peut plus utiliser Subban-Markov, car quand il fait ça, ses deux autres paires se font traverser de tout bord, tout côté et pour une raison quelconque, Therrien ne veut pas utiliser Diaz dans son top 4.

Pourtant, les gars que Therrien préfère à Diaz (Emelin, Bouillon et Murray) ne sont pas incroyables depuis le début de la saison. En fait, lorsqu’on regarde les 15 pires défenseurs au niveau du % Corsi depuis le début de la saison dans la LNH, on se rend compte que les 3 gars en question sont là.

profondeur

C’est donc dire que lorsque ces 3 défenseurs là sont sur la glace, le CH contrôle moins la rondelle que la grande majorité du reste de la ligue. En comparaison, voici les % Corsi des autres défenseurs du CH ; Markov (50,6%), Subban (50,5%), Diaz (47,5%), Gorges (44,5%). Donc, quand Therrien joue Bouillon-Murray à 5 contre 5, le CH va obtenir autour de 41% des tentatives de lancers alors que quand c’est Subban-Markov, ça tourne plus autour de 50%. Cette différence de 9% est l’équivalent d’une différence entre un défenseur moyen et un gars qui n’a plus d’affaire dans la LNH.

C’est une différence énorme, particulièrement lorsqu’on regarde l’utilisation des défenseurs en question.

Utilisation

Ce graphique explique un peu les mauvaises performances d’Emelin qui a été lancé dans des conditions incroyables par son entraîneur. C’est lui qui a joué contre les meilleurs joueurs adverses tout en ayant le plus de responsabilités défensives. Ça explique pourquoi il a été incapable de créer de l’attaque depuis son retour. Toutefois, ça nous indique aussi que Therrien devrait ralentir avec lui et devrait lui donner du temps sur la 3e paire, ce qui lui permettrait de jouer moins souvent et contre des joueurs moins forts, tout en solidifiant une 3e paire qui fait pitié…

Parlant de cette paire, c’est incroyable de voir que Murray est celui qui a l’utilisation la plus favorable du club et qu’il trouve le moyen d’avoir le pire % Corsi pour un défenseur qui joue dans la LNH (Ristolainen joue maintenant dans la AHL). C’est complètement inacceptable et c’est franchement honteux qu’on lui préfère d’autres joueurs. Il n’est pas capable de créer de l’attaque, ou de garder la rondelle hors de sa zone, et quand il est sur la glace, son club se fait attaquer plus que n’importe qui dans la ligue. C’est vrai qu’il amène de la robustesse, mais est-ce que ça vaut la peine pour un gars qui accorde 3 lancers à chaque fois que son équipe lance à 2 reprises alors qu’il commence plus de 50% du temps dans la zone adverse? Pour moi, poser la question c’est d’y répondre…

Bouillon fait un peu mieux que Murray avec pas mal moins de mises au jeu en zone offensive. Pendant ce temps, lorsque Diaz joue, il a des responsabilités semblables à Subban et Markov à 5 contre 5 et il réussit à produire le 3e meilleur % Corsi de l’équipe avec ces responsabilités.

Bref, le Canadien a présentement la pire 3e paire de la ligue en ce qui concerne la possession de rondelle, et ce, malgré le fait que Michel Therrien fait tout ce qu’il peut pour les protéger. Pendant ce temps, il donne des responsabilités à Emelin qui n’est pas capable de les supporter. Cela fait en sorte que toutes les paires de défenseurs ont de la difficulté à bien jouer ces temps-ci.

Ma solution pour ces problèmes serait d’écouter les chiffres en attendant de retrouver le Alexei Emelin des beaux jours. Ça nous donnerait les paires suivantes :

Markov-Subban
Gorges-Diaz
Emelin-Bouillon
Murray

La paire Markov-Subban peut faire du gros travail à 5 contre 5 pendant que la 2e paire pourrait maintenir un bon niveau de respectabilité. En mettant Emelin avec Bouillon, le russe peut retrouver ses repères et travailler sur son jeu parce qu’il en a grandement besoin.


LA statistique du match #45 des Canadiens (Emelin le prochain sur la galerie de la presse?)

alexei-emelin-600x522

Cette année, le 25stanley vous offre, après chaque match du CH, une statistique dont on parle moins ailleurs, mais qui nous saute aux yeux par rapport au match de nos Glorieux de la veille. Parfois, ce sera une statistique avancée alors qu’à d’autres moments, ce sera une statistique un peu plus classique.

Pendant que tout le monde parle encore de Michel Therrien qui a benché P.K. Subban pendant 10 minutes en 3e période, ce qui n’a pas empêché P.K. de jouer plus de 22 minutes mercredi soir, c’est le temps de glace d’un autre défenseur qui m’intéresse.

Pendant le match contre les Flyers, Alexei Emelin est le défenseur qui a le moins joué parmi les 7 que Michel Therrien a habillés. Avec 8:58 de temps de glace, seul Bournival a moins joué qu’Emelin mercredi soir.

En effet, Emelin a joué aussi longtemps que Douglas Murray, le 6e défenseur du CH au niveau du temps de glace, à 5 contre 5, mais ce dernier a joué sur le désavantage numérique, contrairement au russe. Cela montre que Therrien n’a plus confiance en Emelin comme avant et qu’il hésite à le placer sur la glace.

Pendant ce temps, le dernier à avoir visité la galerie de la presse, Raphael Diaz, a joué plus de 18 minutes. En plus, Diaz n’a eu qu’une mise au jeu en zone offensive pendant qu’il a commencé à 5 reprises en zone défensive, ce qui nous indique que Michel Therrien lui fait confiance en défense après avoir servi sa punition. Si la confiance de Therrien envers Diaz est revenue, ne serait-ce que temporairement, celui-ci ne devrait pas retourner sur la galerie de la presse sous peu.

C’est donc dire que la décision de retirer un défenseur se fera entre Bouillon, Emelin et Murray. Bouillon est celui qui a le plus joué parmi les 3 avec presque 14 minutes et il devrait être là contre les Blackhawks samedi. Comme je l’ai mentionné plus haut, Murray et Emelin ont autant joué à 5 contre 5, mais le suédois a eu du temps en désavantage numérique. Cette responsabilité lui vaudra certainement sa place samedi, malgré le fait que les Hawks sont rapides et qu’il risque d’attraper la grippe à cause des coups de vent qu’il va recevoir lorsque les attaquants de Chicago vont le dépasser.

Au moins, Emelin va avoir eu droit à quelques présences à gauche, son côté naturel, avec Bouillon avant d’être retranché pour un match ou deux… à moins que Therrien change d’idée d’ici là.


Bergevin note le bon travail de Price et dit qu’il a été impressionné par Jacob de la Rose

Marc Bergevin - MTL @ PHI

Marc Bergevin a rencontré les représentants des médias, mercredi matin, jour où son équipe s’apprête à affronter les Flyers de Philadelphie, eux qui ont gagné leurs neuf derniers matchs devant leurs partisans au Wells Fargo Center. Les hommes de Michel Therrien auront donc fort à faire s’ils veulent ajouter deux points à leur fiche.

Le directeur général des Canadiens Bergevin a entre autres parlé des succès de sa formation lors de la première moitié de saison. Le DG du CH les attribue aux unités spéciales et au travail du gardien Carey Price.

Également, Bergevin a souligné qu’il a été particulièrement impressionné par la performance de Jacob de la Rose (Suède) au Championnat mondial junior.

Quant à la relation entre Daniel Brière et Michel Therrien, le manitou du Tricolore n’a pas vraiment répondu. Il a été plutôt évasif : « Pas eu vent de ça. Daniel a connu des difficultés, mais est sur la bonne voie. »

Propos recueillis par J. Bernier (JdM) et M.A. Godin (La Presse)

***

Price et Prust de retour

Il y a eu un entraînement optionnel mercredi matin pour les Canadiens. Carey Price et Brandon Prust y ont pris part. Le gardien du CH avait dû s’absenter mardi puisqu’il a reçu des traitements thérapeutiques. Quant à Prust, il n’avait pas chaussé ses patins pour des raisons personnelles.

***

Rien de meilleur que de représenter ton pays!

P.K. Subban et Carey Price sont fiers de faire partie de la formation canadienne aux Jeux olympiques de Sotchi en février prochain.

***

Broadway pour Price et Gorges

Deux joueurs des Canadiens de Montréal ont vécu leur baptême d’un attrait de taille en sol new-yorkais. Carey Price et Josh Gorges – en compagnie de leur femme respective, soit Angela Price et Maggie Gorges – étaient de passage à Broadway au cours du temps des Fêtes. Voici une photo d’eux :

Broadway - Price, Gorges

Crédit photos : @CanadiensMTL / @maggsmo


Alex Galchenyuk manquera 6 semaines à cause d’une fracture de la main

alex-galchenyuk-birthday

Alex Galchenyuk s’est fracturé la main dans le match contre les Panthers de la Floride et il devra manquer 6 semaines d’action. Cela veut donc dire que le jeune attaquant du Canadien sera de retour au jeu après la pause olympique. Heureusement pour la direction de CH, le nombre de matchs que ratera Galchenyuk sera réduit en raison de la trêve olympique.


Les Canadiens ont de la misère avec leurs changements depuis 2009

Depuis 2009, le Canadien de Montréal a eu 4 entraîneurs-chef différents (Guy Carbonneau, Bob Gainey, Randy Cunneyworth et Michel Therrien). Ces 4 entraîneurs avaient tous quelque chose en particulier ; ils ont eu de la misère avec les changements.

Selon des données compilées par Tyler Dellow, depuis 2009, le Canadien est la 2e pire équipe de la ligue en ce qui concerne les pénalités de banc avec 42 pénalités du type. Seul les Oilers d’Edmonton ont fait pire avec 44 pendant que les Canucks ont mené la ligue avec 19 punitions du genre.

Voici les performances des 30 équipes de la ligue à ce niveau :

Montréal

Comme vous pouvez le voir, le CH a environ 10 punitions de plus que la médiane de la ligue en 5 ans. Ça ne fait que 2 punitions de plus par année, donc ça ne change pas grand chose pendant une saison.

Est-ce qu’on doit blâmer les entraîneurs du tricolore pour cette performance? Je pense que non. Étant donné qu’on a passé 4 coachs pendant cette période de temps, je ne pense pas qu’un est plus à blâmer qu’un autre. C’est juste une question de malchance et le tricolore a été du mauvais côté de la chance à ce niveau là depuis quelques années.

La meilleure hypothèse serait de dire que les changements de personnel ont mélangé les joueurs alors que les 5 équipes qui ont accumulé le plus de punitions de banc ont tous eu 3 entraîneurs ou plus pendant la période évaluée. Par contre, c’est difficile de penser que ça ait vraiment un rôle à jouer dans ce cas-ci.

Si la tendance se maintenait (ou diminuait fortement) pendant 5-10 ans avec le même entraîneur, je pense qu’on aurait des questions à se poser, mais comme les entraîneurs n’ont pas ce genre de longévité dans la ligue, c’est difficile de tirer des conclusions à ce propos.