Suivez 25stanley sur Facebook!

Michel Therrien critique la condition physique de DSP

La lune de miel entre Michel Therrien et Devante Smith-Pelly semble déjà être terminée. Après la défaite de 4-0 contre les Sharks, Therrien a déclaré que la nouvelle acquisition du Canadien devait être en meilleure condition physique. DSP a terminé le match avec 19 présences pour un temps de glace total de 14:05. Il a notamment eu une présence de 30 secondes à 4 contre 5.

Il a également été puni pour avoir retardé le match en 3e période. Les Sharks ont marqué leur 4e but suite à cette punition. DSP a aussi bloqué un lancer, effectué 2 mises en échec, obtenu un lancer au but et commis 2 revirements contre les Sharks.

Il faut dire que l’attaquant remplace Jiri Sekac, qui a battu un record d’équipe lors des tests physiques en début de saison. C’est aussi possible que ce soit une flèche envers Bruce Boudreau, et les Ducks, qui avait déclaré la même chose à propos de Rene Bourque après son arrivée en Californie.

Ce sera une situation à surveiller au cours des prochaines semaines, particulièrement avec la nouvelle profondeur du Tricolore à l’attaque. Si le temps de glace de DSP commence à diminuer ou s’il est retranché de l’alignement, on connait l’excuse du coach…

D’ailleurs parlant de ces nouvelles acquisitions, Therrien a adoré ce qu’il a vu de Jeff Petry dans le match contre les Sharks. Malheureusement, après 5 saisons avec les Oilers, le défenseur était dans son élément lors de la dégélée à San Jose. Pour ce qui est de Parenteau, Therrien est resté vague en disant que c’était difficile de l’évaluer puisqu’il avait si peu joué.

Via Guillaume Lefrançois


Carey Price est la deuxième étoile du mois de février dans la LNH

carey-price-31-600x465

Dimanche après-midi, la LNH a annoncé que Carey Price a été nommé la deuxième étoile du mois de février. Il a terminé derrière le nouveau gardien du Wild, Devan Dubnyk, et devant Alex Ovechkin des Capitals.

Pendant le mois de février, Carey a gagné 9 de ses 11 matchs. Il a conservé un % d’arrêts de 94,9 % et une moyenne de buts alloués de 1,34 pendant ce mois. Price a aussi obtenu 2 blanchissages en février, tout en battant un vieux record d’équipe pour le nombre de victoires consécutives sur la route au passage. Il a solidifié sa place dans la course pour le Vezina et le Hart au cours des 4 dernières semaines.

Ce n’est donc certainement pas son dernier honneur de la saison. Price est le premier gardien depuis Evgeni Nabokov en 2009-10 à gagner 10 matchs consécutifs sur la route. Il a aussi accordé deux buts ou moins lors de ses 10 derniers départs.


Christian Thomas est celui qui laisse sa place à Devante Smith-Pelly

Screen shot 2015-02-26 at 1.18.04 PM

Devante Smith-Pelly fera ses débuts dans l’uniforme du Canadien contre les Blue Jackets jeudi soir. Son arrivée fait en sorte qu’un joueur de l’alignement devra aller manger des hot dogs sur la passerelle et le joueur qui écopera sera Christian Thomas. Ça veut dire que DSP commencera fort probablement sa carrière avec le Canadien sur la 4e ligne avec Bournival et Malhotra.

Ce ne serait pas surprenant puisque Therrien lui laissera sûrement un peu de temps pour s’acclimater à sa nouvelle situation. Toutefois, le nouvel attaquant du Canadien ne devrait pas rester sur ce trio trop longtemps puisque c’est le genre de gars que le coach adore.

Ceci étant dit, Therrien n’a rien confirmé, donc c’est aussi possible que DSP se ramasse sur la 3e ligne avec Prust et de la Rose. Comme le coach a dit à John Lu, on verra.

*Photo: @canadiensmtl


L’utilisation de Jiri Sekac a forcé Bergevin à l’échanger

marc bergevin - canadiens - credit: icon

Depuis l’annonce de l’échange qui a envoyé Jiri Sekac à Anaheim, on se doutait que Michel Therrien avait eu un impact sur la transaction puisqu’il n’utilisait pas énormément l’attaquant en 2015. En début de soirée, lors de son passage à TSN Radio, l’informateur le mieux plogué de la LNH, Bob McKenzie, a confirmé nos doutes.

Selon l’informateur, Therrien n’était pas assez à l’aise pour utiliser Sekac et Bergevin savait que si c’était le cas en saison régulière, ça allait être la même chose en séries. Il a donc échangé l’attaquant en retour d’un ailier de puissance qui sera certainement plus utilisé par Therrien dans le futur.

McKenzie a ajouté que le style de jeu de DSP a grandement facilité cette transaction puisque le Tricolore était à la recherche d’un attaquant de puissance depuis un bon moment. Pour faire l’acquisition d’un joueur du genre, il faut le repêcher ou l’obtenir avant qu’il soit développé puisque des gars comme Evander Kane et Milan Lucic sont rarement échangés.

Les Habs ont donc pris une chance sur Smith-Pelly en espérant qu’il parvienne à se développer en un bon attaquant de puissance selon l’insider. Il a ajouté que la direction craint que les Ducks les fassent mal paraître en faisant jouer Sekac avec Perry et Getzlaf, mais c’est un risque à prendre pour obtenir un joueur du style de Smith-Pelly.

Via Hope Smoke


5 statistiques à savoir sur Devante Smith-Pelly

Devante Smith-Pelly - montreal canadiens - credit: icon

Maintenant que le choc initial de la transaction Sekac vs Devante Smith-Pelly est passé, on peut plonger dans les chiffres pour mieux connaître la nouvelle acquisition du Canadien.

1. 147 mises en échec cette saison

Pas plus tard qu’hier, Elliotte Friedman disait que Bergevin cherchait à ajouter du poids à l’aile. Smith-Pelly est moins grand que Sekac, mais il est plus gros et ça parait. Ses 147 mises en échec étaient un sommet pour les Ducks cette saison et il dominera également le Canadien à ce chapitre alors que c’est Dale Weise (108) qui en a le plus à l’attaque jusqu’à maintenant cette saison. DSP est classé au 23e rang des attaquants de la LNH à ce chapitre avant les matchs de mardi soir et c’est une des raisons pour lesquelles Bergevin a complété cet échange.

(H/T Maxime Morin)

2. 27 buts en 55 matchs dans la AHL en 2013-14

Toutefois, Devante ne fait pas que frapper lorsqu’il est sur la glace. Lors de son dernier passage dans la AHL, il a maintenu le rythme d’une saison de 40 buts. Smith-Pelly a terminé sa saison avec 43 points en 55 matchs. Il n’est clairement pas à ce niveau dans la LNH pour le moment, mais le potentiel est là et c’est le genre de gars qui peut aller des les zones payantes pour augmenter son nombre de buts.

(H/T HabsLink)

3. 5 buts en 12 rencontres en séries l’an passé

D’ailleurs, il l’a montré aux Ducks en séries la saison dernière. Ses 5 buts étaient un sommet pour l’équipe qui a été éliminée par les Kings en 7 matchs lors de la deuxième ronde. C’est un petit échantillon, donc il y a des limites à ce qu’on peut en tirer, mais il a montré qu’il est en mesure de bien jouer en séries. Bergevin le voit probablement comme Eller; ce n’est pas nécessairement le gars qui va t’amener en séries, mais une fois rendu, il va être très utile.

(H/T Guillaume Lefrançois)

4. Temps de glace moyen de 1:23 sur le désavantage numérique

L’attaquant était sur la 3e vague de désavantage numérique des Ducks, ce qui pourrait être pratique à Montréal, particulièrement en séries où l’on ne verra plus Malhotra. Therrien pourrait également utiliser DSP pour alléger la tâche de Pacioretty ou Plekanec. Ce n’est pas ce qui justifie l’échange, mais c’est un bel atout lorsqu’on connait l’importance des unités spéciales lors des matchs clés.

5. Stats avancées

Smith Pelly hero

Les stats avancées de DSP ne sont pas très reluisantes, mais ce n’est pas comme si Sekac brisait des records à ce niveau non plus. Ces chiffres nous montrent que présentement, DSP est, au mieux, un joueur de 3e trio et c’est le rôle qu’il devrait remplir à Montréal. Il ne faut donc pas partir en fou à cause de ce tableau, mais c’est un rappel qu’on ne vient pas de faire l’acquisition du messie.

Via Own the puck


Le retour de Galchenyuk force Sekac à redevenir le 13e attaquant

Galchenyuk - 1re étoile

Après avoir manqué 2 matchs à cause d’un virus, Alex Galchenyuk était de retour à la pratique des siens lundi matin. Le joueur de 21 ans a repris sa place dans l’alignement en complétant le trio de Lars Eller et Tomas Plekanec. Celui qui l’avait remplacé sur ce trio en son absence, Jiri Sekac, est devenu le 13e attaquant alors que Michel Therrien n’a pas touché à ses autres lignes.

C’est toute une débarque pour Sekac, qui passe du top 6 à la possibilité de voir un autre match sur la passerelle. Ce n’est pas la première fois que ça lui arrive cette saison, mais ça doit quand même être décourageant.

Ce qui est plus encourageant, c’est que Gonchar et Parenteau ont patiné avec un chandail sans contact. Les deux joueurs devraient faire le voyage à St-Louis et Columbus alors qu’Alexei Emelin devrait rester à Montréal même si sa blessure est moins sérieuse que prévue.

Via J-F Chaumont


P.-A. Parenteau a reçu le feu vert pour revenir pratiquer avec ses coéquipiers

P.-A. Parenteau

On commence à recevoir des bonnes nouvelles dans le cas de P.A. Parenteau, qui n’a pas joué depuis le 15 janvier à cause d’une commotion cérébrale. Selon Renaud Lavoie, l’attaquant a reçu le feu vert des médecins pour recommencer à pratiquer avec ses coéquipiers.

C’est un pas important en route vers son retour au jeu, qui pourrait être au cours de la semaine prochaine. Avec une ligne bleue mise à mal par les blessures et une attaque qui en arrache, (23e rang de la LNH au niveau des buts marqués par match) son retour au jeu serait une excellente nouvelle pour le Tricolore.

Ceci étant dit, il faut faire attention de ne pas le brusquer, comme ce fût le cas lors de sa première blessure cette saison. En 40 matchs, l’attaquant québécois de 31 ans a amassé 15 points cette année.


Alexei Emelin n’aura pas besoin d’une opération

Alexei Emelin (blessé - haut du corps)

Selon Eric Engels, qui a parlé avec le défenseur, Alexei Emelin n’aura pas besoin de subir une opération pour guérir sa blessure à l’épaule. Il sera absent pour une période indéterminée, quoique le journaliste a mentionné une possible absence de 6 semaines. C’est la première blessure d’Emelin à l’épaule droite, lui qui s’est déjà blessé à l’épaule gauche.

Ce n’est pas une excellente nouvelle, mais ce n’est pas trop pire non plus. Le défenseur devrait être de retour pour les séries et ce n’est pas comme si c’était sa 1ère blessure en carrière. Il n’a joué qu’une saison de plus de 60 matchs dans la LNH.

Bergevin et Therrien savent donc quoi faire en son absence et on risque de voir Jarred Tinordi remplir son rôle en attendant. Si le jeune peut saisir sa chance comme Beaulieu a fait plus tôt cette saison, ce serait un excellent développement pour le futur du Canadien.


Jarred Tinordi rappelé par le Canadien

mike weaver - canadiens - credit: 25stanley

Après les blessures d’Alexei Emelin et de P.K. Subban dans le match de mercredi soir contre les Sénateurs, le Canadien de Montréal a rappelé le défenseur format géant Jarred Tinordi. En 9 rencontres dans la LNH cette saison, le défenseur a 2 passes. Il est à Hamilton depuis le 12 novembre dernier.

Son dernier rappel avait duré 3 jours et la durée de ce passage à Montréal dépendra de l’état de santé d’Alexei Emelin qui s’est blessé à une épaule et qui n’a presque pas joué contre Ottawa. Dans le pire des cas, son sort pourrait également dépendre du pied de Subban qui l’a rendu inconfortable contre les Sens.

Avec Pateryn, Beaulieu et Tinordi à Montréal, le Tricolore doit finalement faire appel à sa relève incroyable à la ligne bleue en saison régulière. Ce n’est pas pour une raison agréable, mais ça devait arriver tôt ou tard et on est extrêmement chanceux d’avoir Trevor Timmins qui nous a amené les joueurs nécessaires pour faire face à cette période creuse.


Jiri Sekac et Greg Pateryn prendront les places de Malhotra et Weaver dans l’alignement

Jiri Sekac - MTL @ WSH

Le Canadien apportera quelques changements à son alignement pour le match de mercredi soir contre les Sénateurs d’Ottawa. À l’attaque, Jiri Sekac sera de retour alors que Manny Malhotra sautera son tour. À la ligne bleue, Greg Pateryn participera à son premier match dans la LNH depuis 2013 à la place de Mike Weaver.

Avec son contrat qui devient one way l’an prochain, c’est un gros match pour Pateryn qui doit prouver aux dirigeants qu’il est en mesure de jouer à ce niveau. Un match contre les Sénateurs en complétant la paire avec Beaulieu représente une excellente chance pour le défenseur.

Du côté de Sekac, c’est un peu plus compliqué. Il a probablement été retranché à cause de sa panne offensive (à moins que ce soit un message envoyé pour des problèmes dans le vestiaire) et s’il revient sur un 4e trio, ça risque d’être compliqué de se remettre à produire soudainement. Il faudra voir comment Therrien l’utilisera à son retour.