Suivez 25stanley sur Facebook!

L’Impact congédie Frank Klopas // Bonne nouvelle pour Patrice Bernier

Montreal Impact head coach Frank Klopas walks on the field to start practice as the team opens its pre-season training camp at Olympic Stadium Friday, January 23, 2015 in Montreal. THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz

 

Joey Saputo, le président et propriétaire de l’Impact de Montréal, a remercié Frank Klopas de ses services tôt dans la nuit de dimanche. À la barre du onze montréalais depuis le début de la saison 2014 en MLS, Klopas n’aura connu que du succès en Ligue des Champions Concacaf.

L’impact a terminé au 10e et dernier rang de l’Est en MLS en 2014, mais ils ont tout de même réussi à se tailler une place jusqu’en finale de la Ligue des Champions. Cette saison, l’Impact a performé un peu mieux en MLS avec un dossier de 8 victoires, 11 défaites et 4 nulles, mais ce fût trop peu pour sauver l’emploi de l’entraineur-chef.

bernier

Pour les fans de Patrice Bernier, cette nouvelle pourrait en être une bonne. Klopas ne cachait aucunement que le capitaine du bleu et noir ne faisait pas partie de ses plans et le temps de jeu de Bernier en était grandement affecté. Mauro Biello qui assurera l’intérim pourrait en décider bien autrement de l’utilisation du Québécois.

L’impact affrontera le Fire de Chicago samedi prochain au Stade Saputo de Montréal.

 


La signature de Drogba a permis à l’Impact de gagner la guerre médiatique contre le Canadien

DrogbaSemin

La ville de Montréal est définitivement hockey. Même en juillet, le Canadien domine les manchettes sportives, que ce soit à cause de l’entraînement estival d’un joueur ou de la signature d’un gars qui jouera dans le junior la saison prochaine. C’est toujours difficile pour l’Impact et les Alouettes d’attirer l’attention des médias et des fans sportifs québécois et c’est une des multiples raisons pour lesquelles la signature de Didier Drogba est énorme pour l’Impact.

L’équipe de Joey Saputo a non seulement été au cœur de l’action pendant plusieurs jours, mais ils ont aussi volé le spotlight au Canadien et à Semin au passage.

Selon Influence Communication, entre dimanche et mardi, Didier Drogba a attiré 4,5 fois plus d’attention médiatique au Québec qu’Alex Semin pendant la fin de semaine (de vendredi à dimanche). Même si on est dans la saison morte du Canadien (et que la différence de l’importance de ces deux signatures le justifie pleinement), cet écart est impressionnant.

Bien évidemment, cette différence n’est pas seulement présente au Québec. Au Canada, où une nouvelle de hockey vers la fin du mois de juillet est analysée sous tous les angles possibles, Drogba a eu l’avantage sur Semin alors qu’il a attiré 1,5 fois plus de couverture médiatique pendant les mêmes périodes.

Sans surprise, lorsqu’on sort du pays, l’écart devient ridicule. Drogba a attiré 7 fois plus de couverture internationale que Semin et si l’on exclue les États-Unis de ce chiffre, ça monte à 16 fois plus.

La domination s’étend jusqu’au monde du web. Pendant les mêmes périodes, le nouveau joueur du Canadien a à peine le quart des mentions Twitter de Drogba. La tendance internationale se poursuit aussi puisque 93% des mentions de Semin proviennent de l’Amérique du Nord alors que c’est seulement 41% pour le nouveau joueur de l’Impact.

Comme on peut le voir sur une carte publiée par Influence Communication, la signature du joueur de 37 ans a littéralement fait le tour du monde. Au point de vue marketing, cet impact médiatique vaut son pesant d’or et c’est ce qui fait en sorte que cette signature ne peut pratiquement pas être un échec pour la formation montréalaise.


Didier Drogba va signer avec l’Impact

Les rumeurs des derniers jours sont sur le point de se concrétiser! Selon Taylor Twellman et Jeff Carlisle, d’ESPN, le Chicago Fire, qui détenait les droits de Didier Drogba dans la MLS, les a échangé à l’Impact en retour de plus de 100 000$ en argent d’allocation. L’échange serait conditionnel à la signature de Drogba avec l’Impact, qui serait imminente. Le contrat sur la table en est un de 18 mois et il contiendrait un salaire annuel de plus de 3 M$. Il ne resterait que quelques détails à régler avant que Drogba signe ce contrat et que le tout soit officialisé.

Ça va être une grosse acquisition pour l’Impact, qui occupe présentement la dernière place donnant accès aux séries dans l’Est. En 18 rencontres, ils ont une fiche de 7 victoires, 8 revers et 3 nuls, ce qui leur donne 24 points.

À 37 ans, Drogba n’est plus au sommet de sa forme, mais il évoluait pour les champions de la Premier League, Chelsea, l’an passé et il a un palmarès spectaculaire. Son talent est indéniable et c’est une acquisition qui aidera certainement l’Impact sur le terrain.

Cette signature aidera aussi l’équipe sur le plan marketing (l’existence de ce texte en est un bel exemple) et c’est certain que Drogba aidera à faire vendre des billets et de la marchandise. Si, en plus, il peut aider l’équipe à gagner son premier match de séries dans la MLS, son influence sur les revenus de l’équipe justifiera assurément cette acquisition.


L’Impact essaie d’amener Didier Drogba à Montréal

L’Impact est en train d’essayer de convaincre un joueur de pointe de venir s’installer à Montréal. En effet, lundi après-midi, Joey Saputo a confirmé à plusieurs médias que son organisation était présentement en discussions avec l’attaquant de 37 ans, Didier Drogba.

Brian Wilde, de CTV, a parfaitement résumé la situation. L’Impact veut Drogba, tout comme le Chicago Fire, qui était l’équipe favorite pour le signer la semaine dernière. La MLS aimerait l’envoyer à Chicago parce qu’ils ont la priorité même s’ils l’ont laissé tomber à un moment donné dans le processus.

Par contre, même si Drogba aimerait maintenant évoluer dans la MLS, il préférerait jouer à Montréal. C’est aussi bon de noter qu’il y aurait de l’intérêt de la part de l’Inter Milan, qui évolue dans la première division italienne, pour Drogba.

Selon un informateur de TSN, les discussions entre Drogba et Montréal se déroulent bien. Les deux côtés se parlaient même dans la langue native de l’attaquant, le français, pendant ces discussions. Le fait que Montréal soit la seule ville francophone de la ligue aide certainement l’organisation de Joey Saputo, qui semble vouloir mettre de la pression sur les dirigeants de la MLS avec ses sorties publiques.

Maintenant, le dossier est entre les mains de la ligue selon le président de l’Impact. C’est donc difficile de savoir ce qui va se passer. S’il venait à Montréal, Drogba serait un fit parfait pour l’Impact, tant sur le terrain qu’au niveau marketing. La réputation de l’attaquant ivoirien n’est pas à refaire et comme il a aidé Chelsea à gagner le titre de la Premier League la saison dernière, on peut dire qu’il a encore du bon soccer à offrir.


Nick de Santis congédié par l’Impact

NDS

C’est la fin d’une longue relation entre l’Impact et Nick De Santis. Celui qui a été joueur, entraîneur, directeur technique et directeur sportif de la formation aurait été congédié selon Patrick Friolet de RDS. De Santis occupait le rôle de directeur sportif depuis le 31 janvier 2011.

Cette nouvelle vient tard pour plusieurs partisans fidèles de l’Impact qui ont dû subir des piètres prestations de leur équipe cette saison. Toutefois, cette nouvelle veut aussi dire que l’équipe ne fera pas l’acquisition du joueur étoile que l’on aurait adoré voir à Montréal.


Rumeur de Ronaldinho avec l’Impact de Montréal // 6 raisons d’y croire

mike-cammalleri-ronaldinho-montreal-impact

Est-ce qu’on peut se permettre de rêver un instant? D’autant plus qu’il n’y a pas beaucoup de moment de plaisir pour les fans de l’Impact cet été. Le plus récent buzz par rapport à notre équipe de soccer? Le brésilien de 34 ans Ronaldinho s’amènerait avec l’Impact de Montréal. Voici pourquoi on croit à cette rumeur.

1. La légende du soccer Ronaldinho a mis fin à son contrat avec l’Atletico Mineiro aujourd’hui.

2. Ronaldinho a annoncé qu’il nommerait le nom de sa nouvelle équipe demain (mercredi).

3. L’Impact est vraiment mauvais. Quelque chose doit arriver pour brasser les troupes.

4. Joey Saputo a annoncé une conférence de presse importante demain à 11h.

5. Un gars de ma ligue de garage de hockey m’a confié que Nick de Santis a rencontré Ronaldinho la semaine dernière.

6. Peter Budaj, sur Twitter,  a mis au défi l’IMFC de signer Ronaldinho.


Il y a des fans de Gabrielle Destroismaisons à TVA Sports

Samedi soir, l’Impact de Montréal affrontait le Fire de Chicago dans la MLS. L’Impact s’est incliné 2-1 dans cette rencontre.

Un titreur de TVA Sports a profité de ce match pour utiliser ses connaissances des chansons de Gabrielle Destroismaisons. Dans ce cas-ci, il a cité le grand succès de la chanteuse de St-Lin, Et Cetera.

Pour les plus jeunes d’entre vous, Et Cetera était la chanson de l’année en 2000 et la chanteuse avait vendu plus de 100 000 copies de son album grâce à cette chanson, et ce, avant de retomber dans l’oubli la plus totale.

Toutefois, sa chanson est restée dans la culture populaire et, 13 ans plus tard, il y a encore des titreurs qui l’utilisent (et des blogueurs qui la reconnaissent).


L’Impact ajoute un défenseur avant la ligue des champions

Texte écrit par Tanya Merola

Vendredi passé, l’Impact nous présentait notre deuxième joueur désigné, Hernan Bernardello, et du fait même le défenseur central Adrian Lopez Rodriguez. Surnommé Piscu, ce défenseur central espagnol est âgé de 26 ans. Il a été formé au Deportivo de La Coruña (en Espagne) puis, a disputé deux saisons au niveau professionnel avec l’équipe réserve du même club avant de jouer 26 matchs de La Liga en première division espagnole. Il a aussi participé à 10 matchs de la Copa del Rey et six matchs de la Coupe UEFA. En décembre 2010, il s’est joint au club Wigan Athletic (en Premier League anglaise) où il dispute 11 matchs en deux saisons avec le club. Piscu a aussi joué trois matchs de la Coupe d’Angleterre et cinq matchs de la FA Cup, aidant l’équipe à remporter son premier titre en 2012-13.

Une victoire, 3 points, 3ième au classement de l’Est

Samedi passé, l’Impact a renoué avec la victoire en l’emportant 1-0 contre le Sporting de Kansas City. Après une séquence de 5 matchs sans victoire, le milieu de terrain Blake Smith a décidé de prendre la chance qui venait à lui en deuxième demie. Patrice Bernier a laissé passer le ballon entre ses jambes et Marco Di Vaio a repris le contrôle de celui-ci pour le remettre à Blake Smith qu’il ne pouvait pas manquer. Le but a soulevé les 20 527 spectateurs qui étaient présents au Stade Saputo. Quant à Troy Perkins, il a fait un superbe arrêt en plongeant vers la gauche et en stoppant avec sa main, le tire de Bieler vers la 50e minute. Avec cette victoire, il a pu signer son 6e jeu blanc de la saison.

Grâce à cette victoire, il ne manque plus qu’un point pour rattraper le Sporting de Kansas City en deuxième place au classement de l’Association de l’Est et deux points pour être égal avec les Red Bulls de New York en première place au classement.

Di Vaio et Bernier nous ont bien représenté

C’était la première présence au Match des étoiles pour Patrice Bernier, Marco Di Vaio et du fait même, de l’Impact. Le match s’est terminé 3-1 pour l’AS Roma sur les stars de la MLS. Di Vaio a joué sur le 11 partant. Di Vaio a eu une occasion en or de marquer en un-contre-un, mais son tir a complètement raté la cible. Il a quitté la rencontre après la première demie. De son côté, Bernier a joué en deuxième demie et a également décoché un tir non cadré, mais s’est démarqué sur le terrain à un tel point que Di Vaio lui a admis qu’il avait même mieux joué que Francesco Totti. Un bel honneur pour le Québécois (le premier à participer au Match des étoiles) qui portait le #10 lors de cette soirée spéciale.

Kevin Strootman et Alessandro Florenzi ont, quant à eux, compté un but et une aide chacun, Junior Tallo a également fait bouger les choses pour l’AS Roma. C’est Omar Gonzalez du Galaxy de Los Angeles qui a inscrit le seul et unique but de la MLS dans les arrêts de jeu en fin de rencontre.

Ligue des Champions de la CONCACAF: Ça commence le 7 août !

Je ne parle pas ici de la Ligue des Champions comme on connait en Europe. Enfin, c’est presque ça, mais avec les meilleures équipes en Amérique du Nord. J’explique. Tous les continents font un championnat national où toutes les meilleures équipes de chaque divisions d’un même continent se retrouvent pour savoir qui sera couronné champion du continent.

Donc, on se retrouve à avoir:

Europe: UEFA (Union of European Football Associations)
Amérique du Nord, centrale et Caraibes: CONCACAF (Confederation of North, Central American and Caribbean Association Football)
Amérique du Sud: CONMEBOL (South American Football Confederation)
Océanie: OFC (Oceania Football Confederation)
Afrique: CAF (Confederation of African Football)
Asie: AFC (Asian Football Confederation)

Au Canada, la première division est la MLS. Donc, l’Impact affrontera des équipes de partout en Amérique du Nord, centrale et les Caraibes et pas juste du Canada. Pour se classer en Ligue des Champions de la CONCACAF, l’Impact devait remporter la Coupe des Voyageurs (ce qui s’est produit). L’Impact a donc rejoint 23 autres équipes, qui ont également obtenu leur laissez-passer en se qualifiant de différentes façons, que ce soit avec un titre de saison régulière, en remportant les séries éliminatoires ou en gagnant une coupe locale. Les 24 équipes doivent passer par un tirage afin de regrouper les 24 équipes en huit groupes de trois équipes. Par la suite, la première équipe de chaque groupe accédera à la ronde quart de finale, une série aller-retour au total des buts. Le gagnant de la Ligue des Champions de la CONCACAF ira jouer dans la Coupe du monde des clubs, qui opposera tous les vainqueurs de chaque zone à travers le monde (En 2012, Chelsea s’était incliné devant le club brésilien Corinthians, en finale de la Coupe du monde des clubs).

Le groupe qui nous intéresse le plus est le Groupe E (ou 5), dans lequel nous retrouvons: l’Impact Montréal FC (MLS, Canada), les San Jose Earthquakes (MLS, USA) et le C.D. Heredia (Liga Nacional, Guatemala). L’Impact amorcera le premier de ses matchs en CONCACAF le 7 août à 20h contre les Earthquakes de San Jose au Stade Saputo.


IMFC : Nyassi, une histoire de famille

L’Impact de Montréal affrontera samedi soir le DC United au RFK Stadium dès 19h30. Il s’agira du premier duel entre les deux clubs cette saison. Actuellement deuxième à égalité à 35 points avec le Red Bull de New York, l’Impact devra offrir une bonne performance, sans quoi il pourrait se faire jouer un tour par un club sur le bord du désespoir. Ils devront fournir un effort pendant 90 minutes, sans relâchement. Dans le cas contraire, une défaite pourrait attendre les joueurs du onze montréalais. Selon toutes vraisemblances, Daniele Paponi devrait être encore laissé de côté. L’entraîneur Marco Schällibaum avait précédemment indiqué qu’il ne comptait pas modifier sa formation 4-3-3. Alessandro Nesta ne devrait pas débuter le match, une première depuis son carton rouge face au Sporting de Kansas City. Les raisons de son absence n’ont pas encore été dévoilés.

De leur côté, le DC United croule au bas fond du classement dans l’association de l’Est avec une mince récolte de dix points en 21 matchs. Leur différentiel de buts pour et buts contre est à -25 ce qui constitue le pire différentiel de la ligue et ce, de très loin. Ils n’ont pas gagné depuis le 26 juin et n’ont obtenu que quatre points durant cette séquence peu victorieuse. Ils tenteront de renouer avec le chemin de la victoire face à un club du premier tier, mais qui se montre quelque peu fragile.

Ce match sera spécial pour une famille en particulier. Sanna et Sainey Nyassi devraient s’affronter en MLS pour une deuxième fois avec leurs équipes respectives. Les jumeaux sont originaires de la Gambie et ils ont représenté leur pays lors des dernières qualifications pour la prochaine coupe du monde. Ils préconisent un style de jeu explosif et surtout très rapide.

Sanna Nyassi connaît présentement ses meilleurs moments avec le onze montréalais. Il n’a peut-être pas marqué lors de ses derniers matchs, mais il a obtenu d’excellentes chances de marquer. Il a même mérité un poste de partant au sein de la formation de Marco Schällibaum. Il tentera assurément d’être la bougie d’allumage lors du match de samedi soir face aux DC United. Pour ce qui est de son frère jumeau, l’avenir ne semble pas si rose. Sainey Nyassi est un milieu de terrain qui a participé à huit matchs cette saison dont 5 départs. Il a réussi un total de huit tirs. Il est moins connu que Sanna, mais il possède une excellente condition physique et une très bonne vision de jeu. S’il participe au match, il pourrait y avoir une belle et saine rivalité entre les deux frères.

Onze partant probable :

Gardien : Troy Perkins                                                                                                   Défenseurs : Dennis Iapichino, Hassoun Camara, Matteo Ferrari, Jeb Brovsky                       Milieux : Davy Arnaud, Patrice Bernier,  Felipe Martins                                                 Attaquant : Justin Mapp, Marco Di Vaio, Sanna Nyassi

Prédiction : MTL 2 – DCU 0

 


IMFC : Alessandro Nesta absent face au DC United

La rumeur circule comme quoi le défenseur Alessandro Nesta ne serait pas en uniforme face au DC United samedi soir. Les raisons de son absence n’ont pas encore été dévoilés. Face au pire club dans l’association de l’Est, il est probable que l’entraîneur Marco Schällibaum ait pris la décision de donner un match de repos à son vétéran défenseur. Une légère blessure pourrait être en cause. La logique veut que Hassoun Camara se retrouve au centre avec Matteo Ferrari et que le défenseur latéral Dennis Iapichino effectuerait un retour au jeu sur le flanc gauche. Le deuxième latéral Jeb Brovsky se retrouverait du même coup sur le flanc droit.

Le vétéran défenseur italien a disputé 14 matchs cette saison, accumulant 1130 minutes de jeu. Il a récolté une passe décisive, mais il est plutôt reconnu pour son excellent jeu défensif. Formant un duo au centre avec Matteo Ferrari, il apporte beaucoup de stabilité et surtout beaucoup d’expérience.