Suivez 25stanley sur Facebook!

Il y a des fans de Gabrielle Destroismaisons à TVA Sports

Samedi soir, l’Impact de Montréal affrontait le Fire de Chicago dans la MLS. L’Impact s’est incliné 2-1 dans cette rencontre.

Un titreur de TVA Sports a profité de ce match pour utiliser ses connaissances des chansons de Gabrielle Destroismaisons. Dans ce cas-ci, il a cité le grand succès de la chanteuse de St-Lin, Et Cetera.

Pour les plus jeunes d’entre vous, Et Cetera était la chanson de l’année en 2000 et la chanteuse avait vendu plus de 100 000 copies de son album grâce à cette chanson, et ce, avant de retomber dans l’oubli la plus totale.

Toutefois, sa chanson est restée dans la culture populaire et, 13 ans plus tard, il y a encore des titreurs qui l’utilisent (et des blogueurs qui la reconnaissent).


L’Impact ajoute un défenseur avant la ligue des champions

Texte écrit par Tanya Merola

Vendredi passé, l’Impact nous présentait notre deuxième joueur désigné, Hernan Bernardello, et du fait même le défenseur central Adrian Lopez Rodriguez. Surnommé Piscu, ce défenseur central espagnol est âgé de 26 ans. Il a été formé au Deportivo de La Coruña (en Espagne) puis, a disputé deux saisons au niveau professionnel avec l’équipe réserve du même club avant de jouer 26 matchs de La Liga en première division espagnole. Il a aussi participé à 10 matchs de la Copa del Rey et six matchs de la Coupe UEFA. En décembre 2010, il s’est joint au club Wigan Athletic (en Premier League anglaise) où il dispute 11 matchs en deux saisons avec le club. Piscu a aussi joué trois matchs de la Coupe d’Angleterre et cinq matchs de la FA Cup, aidant l’équipe à remporter son premier titre en 2012-13.

Une victoire, 3 points, 3ième au classement de l’Est

Samedi passé, l’Impact a renoué avec la victoire en l’emportant 1-0 contre le Sporting de Kansas City. Après une séquence de 5 matchs sans victoire, le milieu de terrain Blake Smith a décidé de prendre la chance qui venait à lui en deuxième demie. Patrice Bernier a laissé passer le ballon entre ses jambes et Marco Di Vaio a repris le contrôle de celui-ci pour le remettre à Blake Smith qu’il ne pouvait pas manquer. Le but a soulevé les 20 527 spectateurs qui étaient présents au Stade Saputo. Quant à Troy Perkins, il a fait un superbe arrêt en plongeant vers la gauche et en stoppant avec sa main, le tire de Bieler vers la 50e minute. Avec cette victoire, il a pu signer son 6e jeu blanc de la saison.

Grâce à cette victoire, il ne manque plus qu’un point pour rattraper le Sporting de Kansas City en deuxième place au classement de l’Association de l’Est et deux points pour être égal avec les Red Bulls de New York en première place au classement.

Di Vaio et Bernier nous ont bien représenté

C’était la première présence au Match des étoiles pour Patrice Bernier, Marco Di Vaio et du fait même, de l’Impact. Le match s’est terminé 3-1 pour l’AS Roma sur les stars de la MLS. Di Vaio a joué sur le 11 partant. Di Vaio a eu une occasion en or de marquer en un-contre-un, mais son tir a complètement raté la cible. Il a quitté la rencontre après la première demie. De son côté, Bernier a joué en deuxième demie et a également décoché un tir non cadré, mais s’est démarqué sur le terrain à un tel point que Di Vaio lui a admis qu’il avait même mieux joué que Francesco Totti. Un bel honneur pour le Québécois (le premier à participer au Match des étoiles) qui portait le #10 lors de cette soirée spéciale.

Kevin Strootman et Alessandro Florenzi ont, quant à eux, compté un but et une aide chacun, Junior Tallo a également fait bouger les choses pour l’AS Roma. C’est Omar Gonzalez du Galaxy de Los Angeles qui a inscrit le seul et unique but de la MLS dans les arrêts de jeu en fin de rencontre.

Ligue des Champions de la CONCACAF: Ça commence le 7 août !

Je ne parle pas ici de la Ligue des Champions comme on connait en Europe. Enfin, c’est presque ça, mais avec les meilleures équipes en Amérique du Nord. J’explique. Tous les continents font un championnat national où toutes les meilleures équipes de chaque divisions d’un même continent se retrouvent pour savoir qui sera couronné champion du continent.

Donc, on se retrouve à avoir:

Europe: UEFA (Union of European Football Associations)
Amérique du Nord, centrale et Caraibes: CONCACAF (Confederation of North, Central American and Caribbean Association Football)
Amérique du Sud: CONMEBOL (South American Football Confederation)
Océanie: OFC (Oceania Football Confederation)
Afrique: CAF (Confederation of African Football)
Asie: AFC (Asian Football Confederation)

Au Canada, la première division est la MLS. Donc, l’Impact affrontera des équipes de partout en Amérique du Nord, centrale et les Caraibes et pas juste du Canada. Pour se classer en Ligue des Champions de la CONCACAF, l’Impact devait remporter la Coupe des Voyageurs (ce qui s’est produit). L’Impact a donc rejoint 23 autres équipes, qui ont également obtenu leur laissez-passer en se qualifiant de différentes façons, que ce soit avec un titre de saison régulière, en remportant les séries éliminatoires ou en gagnant une coupe locale. Les 24 équipes doivent passer par un tirage afin de regrouper les 24 équipes en huit groupes de trois équipes. Par la suite, la première équipe de chaque groupe accédera à la ronde quart de finale, une série aller-retour au total des buts. Le gagnant de la Ligue des Champions de la CONCACAF ira jouer dans la Coupe du monde des clubs, qui opposera tous les vainqueurs de chaque zone à travers le monde (En 2012, Chelsea s’était incliné devant le club brésilien Corinthians, en finale de la Coupe du monde des clubs).

Le groupe qui nous intéresse le plus est le Groupe E (ou 5), dans lequel nous retrouvons: l’Impact Montréal FC (MLS, Canada), les San Jose Earthquakes (MLS, USA) et le C.D. Heredia (Liga Nacional, Guatemala). L’Impact amorcera le premier de ses matchs en CONCACAF le 7 août à 20h contre les Earthquakes de San Jose au Stade Saputo.


IMFC : Nyassi, une histoire de famille

L’Impact de Montréal affrontera samedi soir le DC United au RFK Stadium dès 19h30. Il s’agira du premier duel entre les deux clubs cette saison. Actuellement deuxième à égalité à 35 points avec le Red Bull de New York, l’Impact devra offrir une bonne performance, sans quoi il pourrait se faire jouer un tour par un club sur le bord du désespoir. Ils devront fournir un effort pendant 90 minutes, sans relâchement. Dans le cas contraire, une défaite pourrait attendre les joueurs du onze montréalais. Selon toutes vraisemblances, Daniele Paponi devrait être encore laissé de côté. L’entraîneur Marco Schällibaum avait précédemment indiqué qu’il ne comptait pas modifier sa formation 4-3-3. Alessandro Nesta ne devrait pas débuter le match, une première depuis son carton rouge face au Sporting de Kansas City. Les raisons de son absence n’ont pas encore été dévoilés.

De leur côté, le DC United croule au bas fond du classement dans l’association de l’Est avec une mince récolte de dix points en 21 matchs. Leur différentiel de buts pour et buts contre est à -25 ce qui constitue le pire différentiel de la ligue et ce, de très loin. Ils n’ont pas gagné depuis le 26 juin et n’ont obtenu que quatre points durant cette séquence peu victorieuse. Ils tenteront de renouer avec le chemin de la victoire face à un club du premier tier, mais qui se montre quelque peu fragile.

Ce match sera spécial pour une famille en particulier. Sanna et Sainey Nyassi devraient s’affronter en MLS pour une deuxième fois avec leurs équipes respectives. Les jumeaux sont originaires de la Gambie et ils ont représenté leur pays lors des dernières qualifications pour la prochaine coupe du monde. Ils préconisent un style de jeu explosif et surtout très rapide.

Sanna Nyassi connaît présentement ses meilleurs moments avec le onze montréalais. Il n’a peut-être pas marqué lors de ses derniers matchs, mais il a obtenu d’excellentes chances de marquer. Il a même mérité un poste de partant au sein de la formation de Marco Schällibaum. Il tentera assurément d’être la bougie d’allumage lors du match de samedi soir face aux DC United. Pour ce qui est de son frère jumeau, l’avenir ne semble pas si rose. Sainey Nyassi est un milieu de terrain qui a participé à huit matchs cette saison dont 5 départs. Il a réussi un total de huit tirs. Il est moins connu que Sanna, mais il possède une excellente condition physique et une très bonne vision de jeu. S’il participe au match, il pourrait y avoir une belle et saine rivalité entre les deux frères.

Onze partant probable :

Gardien : Troy Perkins                                                                                                   Défenseurs : Dennis Iapichino, Hassoun Camara, Matteo Ferrari, Jeb Brovsky                       Milieux : Davy Arnaud, Patrice Bernier,  Felipe Martins                                                 Attaquant : Justin Mapp, Marco Di Vaio, Sanna Nyassi

Prédiction : MTL 2 – DCU 0

 


IMFC : Alessandro Nesta absent face au DC United

La rumeur circule comme quoi le défenseur Alessandro Nesta ne serait pas en uniforme face au DC United samedi soir. Les raisons de son absence n’ont pas encore été dévoilés. Face au pire club dans l’association de l’Est, il est probable que l’entraîneur Marco Schällibaum ait pris la décision de donner un match de repos à son vétéran défenseur. Une légère blessure pourrait être en cause. La logique veut que Hassoun Camara se retrouve au centre avec Matteo Ferrari et que le défenseur latéral Dennis Iapichino effectuerait un retour au jeu sur le flanc gauche. Le deuxième latéral Jeb Brovsky se retrouverait du même coup sur le flanc droit.

Le vétéran défenseur italien a disputé 14 matchs cette saison, accumulant 1130 minutes de jeu. Il a récolté une passe décisive, mais il est plutôt reconnu pour son excellent jeu défensif. Formant un duo au centre avec Matteo Ferrari, il apporte beaucoup de stabilité et surtout beaucoup d’expérience.


IMFC : La fin pour Capitaine Arnaud?

Avec les récentes acquisitions au sein de la formation de l’Impact de Montréal, tout porte à croire que les jours dans l’uniforme bleu-blanc-noir sont comptés pour Davy Arnaud. Le capitaine du IMFC en est à sa deuxième saison avec le club. En 45 matchs, il a récolté cinq buts et cinq passes décisives. Il a de plus dirigé le ballon 48 fois vers le filet adverse. Il a joué pas moins de 3745 minutes dans l’uniforme du onze montréalais.

Sa contribution offensive ne semble pas être à point cette saison. Il ne semble pas être en mesure de récolter des buts sur une base quotidienne. Ennuyé par les blessures, il n’a jamais semblé véritablement prendre son envol. Une chose est certaine, son éthique de travail et son effort sont de loin ses deux plus belles qualités. Il se donne corps et âme pour le club et malgré les ratés, il ne semble pas démontrer un manque d’effort. Il est un joueur assez physique qui couvre beaucoup de terrain.

Un changement pas très productif

Sous le règne de Jesse Marsch, Davy Arnaud semblait être le joueur parfait. Marsch préconisait un style de jeu plus américanisé où l’effort et l’éthique de travail prône sur le talent. Ce n’est pas pour rien que Marsch en avait fait son capitaine et du même coup, le premier capitaine de l’histoire de l’Impact de Montréal. Il était utilisé à toutes les sauces lorsque Marsch était l’entraîneur.

Cette saison, il est moins utilisé en raison d’une commotion cérébrale. D’ailleurs, je ne suis même pas convaincu qu’elle complètement partie. Les symptômes d’une commotion cérébrale peuvent disparaître et refaire surface à tous moments. C’est ce qui me fait croire qu’il est peut-être rendu un joueur trop fragile.

Si on se souvient bien, à l’arrivée de Marco Schällibaum, une controverse sur son statut de capitaine avait été soulevée. Schällibaum n’avait pas confirmé que Arnaud allait demeurer capitaine du IMFC. Il ne semblait pas être le « fit idéal » au yeux du nouvel entraîneur. Après le camp d’entraînement, il avait décidé qu’il demeurerait en poste. Je suis persuadé que son leadership a quelque chose à voir la-dedans.

Un arrivé, un départ?

L’arrivée de Bernardello vient confirmer mes doutes. Le nouveau milieu de terrain semble être le déclenchement « du début de la fin » pour le capitaine. Son contrat tombe à échéance à la fin de la présente saison, et selon les sources, aucunes négociations n’ont été entamées et il n’y en aurait pas à l’horizon. Hernan Bernardello, un milieu de terrain défensif, “fittera” mieux dans le style de jeu du onze montréalais. Il permettra à Patrice Bernier d’obtenir un poste plus offensif, ce qui me fait croire qu’il prendra la place de Davy Arnaud. De plus, Bernier est mon candidat pour le poste de capitaine s’il advienne que Arnaud quitte dans l’entre-saison.

Souvenir : Revoyez le premier but du IMFC en MLS. Devinez qui a marqué ce but?


IMFC : Marco Di Vaio à la retraite?

Selon les informations qui circulent actuellement, l’attaquant vedette de l’Impact de Montréal en serait à sa dernière saison en MLS. Au cours des deux dernières semaines, il aurait eu un entretien avec les hauts dirigeants du club italien Bologne. Il aurait reçu une offre au sein de l’organisation pour laquelle il s’est aligné pendant plusieurs années. Toutefois, la possibilité de le revoir dans l’uniforme du onze montréalais n’est pas inexistante. Il lui reste encore une année d’option à son contrat, initialement fixé à deux ans.

La vraie question est à savoir si la passion est toujours là. La retraite n’est bonne que pour un joueur qui n’a plus la motivation et la détermination pour jouer. Physiquement, Di Vaio semble bien se tenir et il ne semble toujours pas démontrer de signes de faiblesse. À sa deuxième saison avec l’Impact, il a même réussi à rester au sommet des buteurs de la MLS pendant plusieurs semaines. Il se situe présentement au troisième rang des buteurs derrière les attaquants Camilo Sanvezzo et Mike Magee. Il s’apprête à enfiler l’uniforme des étoiles de la MLS pour le match face au AS Roma.

Dans le cadre des festivités du match des étoiles AT&T de la MLS, Marco Di Vaio s’est retrouvé dans un match de FIFA face au rappeur Macklemore. Di Vaio a fait ressortir ses talents de « gamer » et il a facilement vaincu le rappeur par la marque de 3 à 1. Di Vaio avait choisi son club actuel et Macklemore avait opté pour les Sounders de Seattle. Évidemment, ce match était plutôt amical et les deux vedettes en sont ressorti gagnant. Les festivités continueront d’ici mercredi où tous les yeux seront tourné vers le match des étoiles. La MLS recevra pour l’occasion l’ancienne vedette internationale, Francesco Totti, viendra se battre pour la victoire avec son club, l’AS Roma. Pleins de rebondissements et un bon match sont à prévoir!

Voici un petit vidéo du match à FIFA de Di Vaio et Macklemore


Un des buts de soccer les plus bizarres de l’histoire

Cette séquence est survenue dans un match de 4e division en Italie. Comme vous pouvez le voir, les conditions météorologiques n’étaient pas idéales. Il y avait de forts vents, ce qui pose problème dans un sport où le ballon se promène dans les airs…

Le gardien de l’équipe qui perdait 1-0 s’en est rendu compte assez rapidement. En tentant de dégager le ballon, il l’a botté en hauteur et ça s’est reviré contre lui. Il faut tout un vent pour arrêter la trajectoire d’un ballon et pour le rediriger dans le filet derrière le gardien.

Par contre, il faut donner une partie du blâme au gardien qui s’est fait marquer. Avec un vent comme celui-là, il faut que tu fasses attention et que tu t’y adaptes. Apparemment, ce gardien n’avait pas le goût de se couvrir.


4e victoire pour l’Impact? // Nouveau tatouage pour Lionel Messi // Découvrez Carlin Robin

Avec l’Impact de Montréal qui trône au sommet de la MLS à sa deuxième saison dans le circuit, le 25stanley est obligé de revenir avec sa chronique 12ejoueur du vendredi. En passant, si vous avez le goût de collaborer à cette chronique soccer et/ou d’apprendre comment bloguer/utiliser WordPress, faîtes-nous signe: jt@25stanley.com – Titre: 12ejoueur.

IMFC

marco-di-vaio-da-vinci

Décidemment, le restaurant Da Vinci est autant populaire chez les joueurs des Canadiens que de l’Impact. Ci-dessus, Allessandro Nesta et Marco Di Vaio avec les chefs de l’établissement plus tôt ce mois-ci.

L’Impact de Montréal, qui a gagné ses trois premiers matchs de la saison, disputera son prochain match samedi contre les New York Red Bulls. Le club de Thierry Henry est avant-dernier de la conférence de l’Est. Ce sera le dernier match de l’Impact au Stade olympique. Disons qu’on a hâte de mettre les pieds au Stade Saputo. Notez que le milieu de terrain Sanna Nyassi ratera ce match puisqu’il jouera pour l’équipe nationale de la Gambie dans le cadre d’un match de qualification pour la Coupe du monde.

***

Lionel Messi

lionel messi - tatoo - credit: tumblr

Le nouveau tatouage de Lionel Messi en l’honneur de son fils, Thiago.

***

Colorado Rapids

Le nouveau deuxième maillot du Colorado Rapids porté par Carlin Robin, une journaliste de Denver. L’équipe est elle aussi avant-dernière de sa conférence…

***

Photo IMFC

Ci-dessous, un album photo du match d’ouverture locale de l’Impact de Montréal contre le Toronto FC devant 37 896 spectateurs au Stade olympique. Il y a aussi des photos du dévoilement du 3e maillot de l’Impact au New City Gas avant le début de la saison.

*Photo: Eric Yainiri


Photo du dernier match de la saison 2012 de l’Impact de Montréal

impact-mpntreal-2012-28
impact-mpntreal-2012-46
impact-mpntreal-2012-42
impact-mpntreal-2012-35

Samedi, l’Impact de Montréal a conclu sa saison au Stade Saputo par une belle journée d’automne. Malheureusement, le Revolution de Nouvelle-Angleterre a gâché la fête aux 19 998 partisans en remportant la rencontre 1-0. Notre photographe Anastasia était présente au match afin de souligner la dernière rencontre de la première saison de lIMFC dans la MLS.


Miguel Montaño de l’Impact victime de racisme de la STM; réplique avec une plainte et traite Montréal de raciste

Miguel-Montano-impact-montreal

Ce matin, le joueur de soccer de l’Impact de Montréal Miguel Montaño a voulu s’acheter un billet de metro. Selon sa version et celle de son coéquipier Hassoun Camara, les deux employés de la STM ont refusé de lui vendre un ticket de transport à cause qu’il ne l’a pas fait en français. Le joueur de l’Impact a donc déposé une plainte pour racisme à la STM.

Cette histoire a relativement brassé sur les réseaux sociaux puisque Miguel Montaño a fermé son compte Twitter. On raconte qu’il nous a traité de raciste via Mount-Royal Soccer.

Pensez-vous que les employés de la STM vont recevoir une dure sanction? J’en doute. Si les chauffeurs d’autobus ont le droit de conduire en faisant leur rapport… En tout cas, imaginez si cet incident était arrivé à un ex-entraineur unilingue du Canadien…

Dans le même ordre d’idée, ça brasse pour l’Impact aussi sur le terrain. Voici ce qui s’est passé à l’entrainement vendredi dernier via SoccerPlus:

Tout aurait commencé lorsque Miguel Montano a foncé au but avec le ballon. Le jeune gardien de l’Académie qui participait à cette séance d’entraînement a plongé pour stopper le ballon et Montano aurait laissé traîner le pied pour atteindre le gardien au visage.

Très près de la scène, Jeb Brovsky serait venu bousculer Montano et ce dernier lui aurait envoyé trois coups de poing rapides. Matteo Ferrari serait rapidement intervenu pour séparer les deux hommes, mais le mal était fait.

Le capitaine Davy Arnaud se serait ensuite précipité sur les lieux en criant à Montano, lui demandant pourquoi il avait fait cela. Le Colombien aurait répondu par la bouche de ses canons en l’atteignant à la mâchoire d’une solide gauche.

Ferrari aurait de nouveau joué les arbitres pour séparer les deux hommes et Jesse Marsch aurait demandé à son attaquant réserviste de prendre les chemins du vestiaire.

« Ta gueule parce que tu es prochain », lui aurait lancé Montano, visiblement hors de lui.

Ce n’était là que la première ronde d’une journée plutôt mouvementée…

Une fois le jeu repris, Justin Braun en possession se serait fait narguer par un Felipe qui lui plaçait des coups dans les chevilles pour tenter de lui soutirer le ballon.

Le grand Américain se serait arrêté pour regarder Felipe droit dans les yeux et lui promettre de lui faire un mauvais parti s’il continuait de lui frapper les chevilles. Comme s’il n’avait rien compris, Felipe aurait poursuivi son petit manège et le souffre-douleur des partisans de l’Impact aurait ramassé le petit brésilien par le fond de culotte pour le projeter au sol.

Une mêlée s’en serait suivie.

Comme si cela ne suffisait pas encore, Braun aurait été impliqué dans la troisième et dernière ronde de cette séance. Fonçant avec le ballon vers le filet, le numéro17 aurait été taclé par-derrière par Bernardo Corradi. Ce geste serait peut-être passé inaperçu dans un autre contexte, mais là les esprits étaient pas mal échauffés.

Une autre mêlée aurait éclaté.

Jesse Marsch a décrété la fin des hostilités et l’arrêt de l’entraînement.

Avec des histoires du genre, ça ne sera pas facile de re-convaincre Del Piero de venir à Montréal. Ce n’est guère mieux à Toronto. Les joueurs du Toronto FC se sont battus dans un bar. Ils ont essayé de se sauver de la police, mais ils ne courent pas assez vite… Plus de détails sur le Toronto FC Bar Fight ici.