Suivez 25stanley sur Facebook!

David Ortiz tente de nous faire croire que sa selfie avec Barack Obama n’était pas une pub Samsung, pendant que la Maison Blanche grogne

Obama-David-Ortiz-Selfie.jpg
Screen shot 2014-04-04 at 5.46.11 PM

1er avril dernier, les joueurs des Red Sox de Boston étaient invités à la Maison Blanche afin de souligner leur conquête de la Série Mondiale dans la MLB. Comme c’est coutume, alors que tous les kodaks flashaient pendant que le Président des USA recevait son jersey des Sox, David Ortiz a décidé de prendre une selfie avec Obama. Grand slam viral: 42 000 retweets! Samsung a évidemment partagé cette photo pendant qu’un représentant de l’entreprise confiait ceci au Boston Globe:

« Nous sommes ravis de voir un moment historique, spécial, que David Ortiz a capturé avec son Galaxy Note 3 lors de sa visite de la Maison Blanche. Ce fut un honneur pour nous de l’aider à capturer un tel moment incroyable et authentique de joie et d’excitation. Semblable à la selfie d’Ellen lors de la cérémonie des Oscars, ce fut une occasion pour David pour partager ce moment incroyable avec ses fans. »

On vous rappelle que la selfie d’Ellen aux Oscars était un stunt publicitaire pour Samsung.

L’histoire de la selfie d’Ortiz et Obama a fait beaucoup jasé. La photo a buzzé toute la semaine sur les internets. Le stunt n’a pas fait sourire tout le monde. Un représentant de la Maison Blanche a donné son opinion au Wall Street Journal par rapport à cet incident:

« Règle générale, la Maison Blanche s’oppose aux tentatives d’utiliser l’image du président à des fins commerciales. »

Cela est tout à fait raisonnable. La publicité est envahissante en 2014 (incluant sur le site que vous lisez actuellement). Est-ce qu’on peut laisser la Maison Blanche sans pub?

Jeudi, David Ortiz a mentionné que sa selfie n’était pas du tout planifié, mais le 31 mars, le Sports Business Journal avait prédit que David Ortiz allait prendre une selfie au côté de Barack Obama avec un téléphone Samsung. Leur intuition était basée sur le fait que David Ortiz a signé une entente de commandite avec Samsung le 27 mars dernier. Probablement que Samsung et Ortiz veulent jouer sur une fine ligne que «oui» Ortiz est ambassadeur pour Samsung, mais que «non» la selfie n’était pas stagée.

Encore une fois, je ne comprends pas les athlètes professionnels. Ils font des millions avec leur sport. Ils en font encore plus avec les commandites. Une visite à la Maison Blanche c’est spéciale. Avoir la chance de prendre une selfie avec le Président, c’est assez unique. Pourquoi vouloir absolument commercialiser ce moment? Trop de gens gourmands et avares sur terre.


Un juge de lignes envoie la rondelle du 1er but de Corban Knight dans les estrades

Mercredi soir, dans une victoire de 7-2 des Flames de Calgary contre les Ducks d’Anaheim, Corban Knight a marqué son premier but en carrière dans la LNH. Malheureusement pour lui, il ne pourra pas conserver la rondelle en souvenir.

En effet, après le but, le juge de lignes Lonnie Cameron, qui n’était visiblement pas au courant de la situation, voulait faire une bonne action en donnant la rondelle à une jeune partisane dans la première rangée. Contrairement à Pierre McGuire, Cameron a réussi du premier coup au détriment de Corban Knight.

C’est triste pour Knight qui a perdu plusieurs souvenirs de sa carrière dans l’inondation de Calgary cet été. Ça peut sembler être un petit détail, mais c’est le genre de souvenir que les gars aiment conserver.

J’ai aussi de la difficulté à blâmer le juge de lignes comme plusieurs l’ont fait. Le gars voulait rendre une jeune partisane heureuse et c’est ce qu’il a fait sur la séquence. Il s’en voudra certainement d’avoir fait cela, mais dans le fond, ses intentions étaient bonnes.

Via Puck Daddy


Un bug informatique des Canucks de Vancouver déçoit des milliers d’enfants

Heritage_Classic_2014

L’histoire qui suit nous rappelle l’importance de faire attention lorsqu’on programme un concours sur un site web.

Dans le cadre de la Classique Heritage qui se jouera à Vancouver sous peu, les Canucks ont tenu un concours qui permettait à des équipes de hockey mineur d’avoir la chance de gagner des billets pour tous leurs joueurs pour le match.

Bien évidemment, ce concours a été très populaire alors que les jeunes allaient avoir la chance de vivre l’expérience unique d’un match extérieur gratuitement s’ils gagnaient le prix. Il y a donc environ 1100 équipes d’hockey de la région qui ont participé.

C’est là que le problème s’est présenté. Au lieu de recevoir un courriel les remerciant d’avoir participé au concours, toutes les équipes ont reçu un courriel leur disant qu’ils avaient gagné le concours.

Bien évidemment, comme on parle ici de 1100 équipes, les Nucks n’étaient pas capables de fournir des billets pour tout le monde. Après tout, l’équipe ne pouvait pas offrir entre 15 000 et 20 000 billets gratuitement…

Les responsables d’équipes ont eu la mauvaise nouvelle lorsqu’ils ont appelé les Nucks pour savoir comment récupérer les billets. Malheureusement, entre temps, la plupart d’entre eux avaient dit à leurs jeunes qu’ils allaient assister au match.

Donc, un peu partout en Colombie-Britannique des responsables d’équipe ont dû expliquer à leurs jeunes qu’ils n’allaient finalement pas au match des Canucks parce qu’ils n’avaient pas vraiment gagné le concours qu’ils croyaient avoir gagné.

C’est une erreur bête d’une équipe qui passe pour une organisation de cabochons dans cette situation. Le porte-parole de l’équipe a dit qu’ils allaient envoyer quelque chose aux équipes pour se faire pardonner, mais ça ne changera pas grand chose.

Je comprends qu’on ne peut pas envoyer des billets à tous ces jeunes, mais il me semble que de vérifier si le concours fonctionne comme du monde avant de le lancer est la moindre des choses…

Via CBC


Le receveur des Alouettes Arland Bruce III perd sa job parce qu’il est homophobe

Dimanche soir, Michael Sam, un espoir de la NFL, a fait son coming-out avant le repêchage et il devrait devenir le premier joueur dans l’histoire de la ligue à jouer tout en étant ouvertement gai.

Cette déclaration a bien évidemment fait une onde de choc dans le monde du sport puisqu’il devrait s’agir du premier à faire cela dans les 4 circuits majeurs nord-américains. Les réactions étaient, pour la plupart, positives, mais comme d’habitude, certains nous ont forcés à nous demander si nous étions vraiment en 2014.

Parmi le 2e groupe, on retrouve le receveur des Alouettes de Montréal Arland Bruce III. Tard lundi soir, il a publié un post Instagram où il a réagi à cette nouvelle. Dans une envolée ridicule, Bruce a dit à Sam qu’il avait peur des seins et qu’il était temps qu’il devienne un homme. Il lui a également suggéré de se mettre à genou et de donner sa vie à Dieu pour éviter de tomber dans la trappe de l’Amérique.

Arland-Bruces-Instagram-post

Bien évidemment, cette publication ridicule a fait le tour sur les réseaux sociaux. Ça a permis à plusieurs personnes de découvrir quelque chose que ceux qui suivent les joueurs de la LCF sur les réseaux sociaux savent depuis longtemps ; Arland Bruce est un imbécile.

Le receveur de 36 ans qui en est à sa 5e équipe dans la ligue a été mis à l’amende pour des gestes stupides sur le terrain tout au long de sa carrière. Si la ligue avait une politique décente pour les réseaux sociaux, ce qui est loin d’être le cas présentement, le nombre d’amendes de Bruce serait incroyable.

Le receveur envoie souvent des tweets qui n’ont aucun bon sens. Il y a à peine un mois, il envoyait des missives répétitives par rapport à une « opportunité » qui ressemblait énormément à une vente pyramidale dans laquelle il voulait embarquer ses followers. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres pour le joueur qui ne comprend pas les réseaux sociaux.

Cette dernière publication est la pire et ce sera celle qui attirera le plus d’attention, mais on ne peut pas mettre toute la faute sur le receveur. La ligue n’encadre aucunement ses joueurs sur les réseaux sociaux et en 2014, c’est inacceptable. Quand tu ne conseilles pas tes athlètes sur les réseaux sociaux, tu te retrouves avec des publications stupides comme celle de Bruce hier soir et la ligue devra changer quelque chose parce que ça ne peut pas continuer.

En attendant, Bruce a perdu sa job alors que selon Farhan Lalji a tweeté que les Alouettes allaient le libérer. Le journaliste de TSN a aussi dit que la ligue allait mettre Bruce III à l’amende si jamais il continuait sa carrière dans la ligue.


NPL : Le capitaine du Goole A.F.C. pète les plombs et frappe un partisan

Karl Colley

Après avoir reçu un carton rouge, le capitaine du Goole A.F.C. Karl Colley a démontré qu’il n’était rien d’autre qu’un « gros épais ». Il s’est retrouvé en conflit avec les partisans de son propre club à un point tel qu’il s’est élancé afin d’en frapper un. Il était furieux et maintenant, il a simplement l’air d’un « gros épais » et d’un mauvais perdant.

Le Goole A.F.C. est un club de la Northern Premier League et il affrontait Coalville Town dans ce qui était leur 12e match de la saison. Le Goole A.F.C. a d’ailleurs perdu le match au compte de 3 à 0.

Quelques heures après la fin du match, les hauts dirigeants du Goole A.F.C. ont fait parvenir un communiqué indiquant qu’il avait libéré le joueur en question.

Voici un vidéo capté par un partisan du Goole A.F.C.

 ***Pour toutes les nouvelles #IMFC, vous pouvez me suivre sur Twitter et Facebook. Si vous avez des « scoops », des photos ou questions ; guiperreault@25stanley.com


Les Oilers auraient engagé un gars pour publier des choses positives sur les forums

BcEWdawCMAA4kUH

Ça va vraiment mal à Edmonton. Les Oilers vont manquer les séries pour une 8e année consécutive et ils sont plus près d’un autre premier choix au total que d’une place en série.

Lundi, le propriétaire Daryl Katz a écrit une lettre aux partisans dans laquelle il leur demandait d’être (encore) patient et qu’il fallait laisser une chance à l’équipe en place. La lettre défendait plus particulièrement le directeur des opérations hockey, Kevin Lowe.

Lowe est présentement la cible de choix des partisans puisqu’il est avec l’organisation depuis 1998. Il a été DG de 2000 à 2008 et depuis 2008, il occupe le poste de directeurs des opérations hockey. Bien évidemment, avec les prestations minables de l’équipe depuis plusieurs années, les partisans commencent à en avoir assez.

Cela place l’organisation dans une position inconfortable puisqu’ils doivent encore vendre des billets malgré leur équipe minable. Pour sauver la face, les Oilers font tout leur possible pour redonner espoir à leurs fans. Le message du propriétaire est une étape de ce plan, mais ça pourrait ne pas être la seule.

En effet, les Oilers ont été accusés de faire du Astroturfing. L’astroturfing est une méthode de relations publiques où une entreprise engage des gens pour écrire des messages précis de façon anonyme pour faire croire qu’il s’agit de messages provenant de l’opinion populaire. Ainsi, on peut faire croire aux autres clients qu’il y en a encore qui croient au produit.

Dans ce cas-ci, les Oilers ont été accusés d’avoir engagé un employé pour qu’il publie sur HFBoards, les forums de Hockey’s Future qui sont surement parmi les plus consultés dans le monde du hockey. Les messages publiés étaient là pour dire que l’équipe n’était pas en si mauvaise posture et que Kevin Lowe n’est pas vraiment responsable de la situation actuelle de l’équipe.

Ce n’est rien d’illégal, mais c’est une stratégie qui démontre le désespoir des Oilers en ce moment. En plus, ce n’est pas comme si cette tactique allait fonctionner.

Je ne pense pas que si vous lisiez dans les commentaires d’un article que Douglas Murray mérite le trophée Norris, vous seriez d’accord, et ce, même si vous le voyiez 10 ou 15 fois. C’est encore pire si le gars doit le faire avec un pseudonyme ridicule pour cacher son identité.

Comme quoi les Oilers ne sont pas seulement minables sur la glace, mais aussi dans les bureaux…


FAIL // L’équipe affiliée des Blues ne sait pas écrire le nom de Bobby Orr

Ore

Cette image nous provient d’un match du Chill de St-Charles, dans la CHL, l’équivalent de la ECHL dans le centre des États-Unis. Le Chill est l’équipe affiliée des Blues de St-Louis dans cette ligue. St-Charles est également affilié aux Wolves de Chicago, l’équipe de la ligue américaine des Blues.

Pendant leur match de mercredi soir, le Chill a demandé à ses partisans quel défenseur a amassé le plus grand nombre de points dans sa carrière dans la LNH (Raymond Bourque). Parmi les choix de réponse, on retrouvait Bobby Orr. Le seul problème, c’est que le Chill a réussi l’exploit de mal écrire le nom d’Orr en écrivant plutôt Bobby Ore.

Étant donné qu’Orr est un des meilleurs défenseurs de l’histoire de la ligue et que son nom de famille ne comporte que 3 lettres, on aurait pensé que ce serait un nom facile à écrire, mais apparemment ce n’est pas le cas…


FAIL // Les Capitals ne savent pas écrire le nom de Grabovski

Grabovski

Pendant le réchauffement du match des Capitals de Washington de mardi soir, Mikhail Grabovski est arrivé sur la glace avec un chandail assez douteux. Le joueur de centre a dû faire l’échauffement au complet avec un chandail qui comportait une faute dans son nom.

Ce n’est pas une erreur incroyable alors qu’on a remplacé un Y par un I, mais disons que ça ne fait pas très professionnel pour un circuit du calibre de la LNH. Heureusement, il a commencé le match avec un chandail qui épelait son nom correctement.

C’est quand même assez moyen qu’il ait eu à porter ça pendant l’échauffement. Ce n’est pas comme s’il était une recrue dans la LNH ou comme si c’était son premier match avec les Capitals. Même si c’était le cas, c’est la LNH, c’est ridicule qu’un nom soit mal épelé.

On ne sait pas trop à qui va la faute, mais COME ON MAN !


Les derniers détails dans le dossier Varlamov

Varlamov

À moins que tu sois sur une île déserte depuis 16 heures tu sais déjà que Semyon Varlamov est présentement en prison sous des accusations de kidnapping et voies de fait.

De nouveaux détails du dossier sont ressortis jeudi matin alors que la Russie était mise au courant de la situation. Voici tout ce que vous avez à savoir sur ce fiasco.

Le père de Semyon, Alexander Varlamov, a déclaré qu’aucun crime n’avait été commis. Il a ajouté que les médias avait gonflé la situation et qu’il n’y avait pas eu de kidnapping ou d’acte de violence. L’agent de Varlamov a également déclaré que son client était innocent.

Pendant ce temps, l’avocat de la victime a donné des détails sur l’incident qui, s’ils sont vrais, sont assez troublants. Il a mentionné que le gardien de l’Avalanche était saoul lors de l’incident et que ce n’était pas la première fois qu’il battait la victime. Selon lui, Varlamov aurait lancé la victime dans le mur ce qui aurait causé la chute de celle-ci. Après cette chute, Varlamov aurait continué son attaque avec ses pieds. Toujours selon l’avocat, la victime aurait été hospitalisé après l’incident. Voici le lien de l’entrevue.

AJOUT : Le rapport de police indique également que Varlamov aurait tiré sa victime par les cheveux. Varlamov aurait ajouté que s’ils étaient en Russie, il l’aurait battu encore plus. La police a également mentionné que la victime avait des contusions sur le bras gauche et sa hanche droite. La caution de Varlamov est de 5000$ et il pourra voyager après l’avoir payé. Toutefois, il ne pourra pas approché la victime.

En Russie, via Puck Daddy, un membre du gouvernement s’est demandé si tout cela n’était pas qu’une théorie de conspiration des États-Unis pour affaiblir l’équipe russe aux prochains jeux olympiques.

Pour ce qui est de la victime, son nom est Eugenia Vavrinyuk et elle a publié des détails de l’arrestation sur un média social russe avant de supprimer son compte. Voici les photos qu’elle a fournies à la station de Denver qui a interrogé son avocat.

Eugenia Vavrinyuk

Sam Gagner s’est fait détruire la mâchoire pour Zach Kassian

Gagner

Le dernier incident qui a relancé la rivalité entre les Oilers d’Edmonton et les Canucks de Vancouver est celui où Zach Kassian a brisé la mâchoire de Sam Gagner avec un coup de hockey vicieux. C’est ce coup qui a défiguré Sam Gagner dont on voit la photo ci-dessus, gracieuseté de son compte Twitter. Gagner sera opéré aujourd’hui et on ne sait toujours pas quand il sera de retour.

Cela place les Oilers dans une mauvaise position puisqu’ils ont déjà perdu les services de Ryan Nugent-Hopkins pour le début de la saison. C’est donc dire que Taylor Hall, et peut-être même Jordan Eberle, devront jouer hors position pour combler le trou béant au centre.

D’ailleurs, Kassian a été suspendu pour 5 matchs de saison régulière à la suite de cet incident. Kassian avait tenté de plaider qu’il avait perdu l’équilibre et c’est pour cela que son hockey a atteint Gagner, mais la LNH n’était pas d’accord.

Après cet incident, les deux équipes se sont livrés à une guerre de mots très intéressante. Le tout a commencé lorsque les Oilers ont signé la bagarreur Steve MacIntyre parce qu’ils étaient tannés de se faire brasser. Kassian n’a pas été impressionné alors qu’il a déclaré que ça ne changeait rien puisqu’il pense que MacIntyre ne peut pas patiner.

Du côté des Oilers, Ben Eager a déclaré qu’ils allaient rejouer les Canucks à plusieurs reprises cette saison et qu’ils allaient s’attaquer à leurs joueurs de talent à leur tour.

Bref, après ce coup de Kassian, ces deux équipes qui ne s’aimaient déjà pas n’ont pas appris à s’aimer et on devrait assister à quelques foires entre ces deux équipes au cours de l’année.