Suivez 25stanley sur Facebook!

Zac Rinaldo risque une autre suspension à cause d’une mise en échec stupide

RInaldo

L’attaquant des Flyers, Zac Rinaldo, s’est probablement mérité une 3e suspension en carrière contre les Penguins de Pittsburgh mardi soir. En fin de première période, il a reçu une punition majeure et il a été exclu du match pour avoir donné de la bande lors d’une mise en échec contre Kris Letang. Le défenseur a retraité vers le vestiaire après la séquence.

Sur le jeu, Rinaldo a pris un bon élan pour frapper Letang par derrière. Comme s’il voulait s’assurer que le jeu était illégal, il a sauté pour frapper le défenseur des Penguins. Bref, à part un contact à la tête, c’est tout ce que la LNH veut éliminer.

Sa suspension de 2012 était à la suite d’une séquence relativement semblable et comme il a reçu une suspension en fin de saison l’an passé, son historique sera tenu en compte. Il risque de manquer quelques matchs.

GIF

Deux autres angles


Brent Seabrook a reçu le patin de Nino Niederreiter en pleine face

Seabrook

Encore une fois cette saison, on a failli voir un incident malheureux impliquant un patin au visage. Lors d’une mêlée devant le filet des Blackhawks en 3e période de leur match contre le Wild, Brent Seabrook a été frappé au visage par le patin de Nino Niederreiter, qui avait perdu l’équilibre.

Le patin semble avoir touché Seabrook près de l’œil et le défenseur est tombé sur la glace immédiatement après le contact. Les fans de Chicago craignaient le pire lorsqu’il a quitté pour le vestiaire, mais heureusement, il est revenu au banc quelques minutes plus tard et on a vu qu’il semblait s’en être tiré avec une coupure au-dessus de l’œil.

On peut se demander si cette séquence pourrait convaincre Seabrook de porter une visière. Les gars résistent souvent à ce changement parce qu’ils ne veulent pas que ça nuise à leur vision ou à leur possibilité de se battre, mais quand tu passes aussi près de perdre un oeil, tu dois reconsidérer la situation.


Un joueur lance son casque avant une bataille dans la EIHL

EIHL

On a vu une scène aussi bizarre que disgracieuse dans la ligue élite du Royaume-Uni en fin de semaine. Ça a commencé avec une grosse mise en échec de Joe Grimaldi à la ligne bleue de la zone adverse. Après ce plaquage, Maxime Langelier-Parent, un ancien des Tigres de Victoriaville, des Olympiques de Gatineau et des RedMen de McGill, voulait se battre contre Grimaldi pour venger son coéquipier.

Grimaldi ne voulait rien savoir et il a dardé Langelier-Parent pour le garder à distance. Ce dardage n’a pas arrêté Langelier-Parent qui voulait encore se battre contre Grimaldi et ce dernier a finalement accepté l’invitation.

Toutefois, avant que les deux gars puissent s’affronter, Grimaldi a pris son casque et l’a lancé sur Langelier-Parent. Heureusement, le Québécois a pu se protéger et le combat n’a pas duré trop longtemps. L’Américain a terminé le match avec 69 minutes de punition et après la rencontre, l’équipe l’a libéré à cause de cette séquence.

GIF

Vidéo

Via Puck Daddy et HockeyWebcast


Willie Mitchell a frappé Kris Letang avec son casque

Mitchell

Bizarrement, ça a vraiment brassé dans le match entre les Penguins et les Panthers. Willie Mitchell est celui qui s’est démarqué parmi les gestes stupides et ce ne serait pas surprenant si le défenseur des Panthers avait à faire face à une bonne suspension.

En première période, à la fin d’un combat avec le défenseur des Penguins, Kris Letang, Mitchell a pris le casque du défenseur et il s’en est servi comme arme contre Letang. Heureusement, le contact ne semble pas être trop fort ou même existant, mais le département de la sécurité des joueurs n’a certainement pas apprécié. C’est possible que Mitchell s’en sorte, mais j’en doute.

Si Mitchell était suspendu, ce serait une bonne perte pour les Panthers puisqu’il est le défenseur avec la 2e plus grosse utilisation depuis le début de la saison en Floride. Avec autant de points que les Rangers qui occupent la dernière place donnant accès aux séries, les Panthers ont besoin de toute l’aide possible.


Zach Fucale fait des arrêts des ligues majeures

Team Canada est à l’entrainement en prévision du Championnant du monde de hockey junior. Le gardien du Canada (et top prospect du Canadien) a réalisé toute une série d’arrêts.


Chris Kreider et John Moore expulsés du match contre le Wild après des plaquages dangereux

Kreider

Chris Kreider pourrait être dans le trouble. L’attaquant des Rangers a été expulsé du match des siens contre le Wild après un plaquage dangereux contre le défenseur Jonas Brodin, qui est resté allongé pendant plusieurs secondes avant de se rendre au vestiaire.

Kreider a projeté le défenseur du Wild dans la bande à partir de la ligne des buts et il a reçu une punition majeure pour avoir donné de la bande. Cette punition vient avec une expulsion de match et la séquence sera certainement révisée par Stéphane Quintal et son équipe. Une suspension n’est pas assurée, mais il y a des chances.

Malgré son style et sa réputation, Kreider n’a pas d’historique de suspension. Brodin n’est revenu qu’au jeu pendant le milieu de la 2e période. Il est possible qu’il ait subi une blessure, ce qui augmenterait les chances de voir Kreider être suspendu.

Kreider n’est pas le seul à avoir quitté la rencontre après un plaquage controversé; le défenseur John Moore aussi. Moore a atteint Erik Haula à la tête et il a reçu une punition de match. Il est considéré comme un récidiviste, ce qui veut dire que la ligue portera plus attention à cette séquence.

GIF de Kreider-Brodin

GIF de Moore-Haula

Vidéo de Kreider-Brodin

Vidéo de Moore-Haula


Scott Hartnell swing son hockey au banc des Kings

Hartnell

Scott Hartnell n’avait pas le temps de niaiser pendant le match des Blue Jackets contre les Kings de Los Angeles en début de soirée dimanche. Après que Jordan Nolan l’ait un peu écœuré avec son bâton à partir du banc des joueurs, Hartnell s’est reviré en swingant son hockey.

On dirait que le but d’Hartnell n’était pas d’atteindre un joueur, ce qui n’est heureusement pas arrivé, mais plutôt de montrer qu’il était tanné de Nolan et qu’il était prêt à faire ce qu’il fallait pour que son adversaire arrête. Hartnell a été puni pour rudesse sur la séquence, mais pas le joueur des Kings.

L’attaquant des Jackets est vraiment chanceux de ne pas avoir frappé un joueur des Kings sur le jeu. Si ça avait été le cas, la première suspension de la carrière de Stéphane Quintal aurait été imposante. Ça aurait été une perte considérable pour les Jackets qui ont déjà pas mal de blessés et qui ne peuvent pas perdre un joueur comme Hartnell qui a 10 points en 8 matchs jusqu’à maintenant cette saison.


Cam Atkinson se fait couper au visage par le patin de Ryan Kesler

Atkinsoon

C’est vraiment une mauvaise semaine pour les incidents de coupures de patin. Vendredi soir, on a vu le 4e événement du genre en moins de 7 jours dans le match entre les Ducks d’Anaheim et les Blue Jackets de Columbus.

Après que Jack Johnson lui ait enlevé la rondelle, Ryan Kesler a perdu l’équilibre et son patin s’est retrouvé au visage de Cam Atkinson. C’était vraiment une séquence épeurante puisqu’on croyait que le patin avait directement touché l’œil droit de l’attaquant de 25 ans. Heureusement, la demie-visière semble avoir aidé Atkinson à protéger ses yeux et il y a eu plus de peur que de mal.

Après la rencontre, Atkinson a rencontré les journalistes pour leur dire qu’il était « correct ». Le patin l’a touché en bas de l’oeil et il a été coupé à la joue, ce qui est pas mal moins pire que ce qu’on croyait. D’ailleurs, Atkinson a exprimé sa gratitude en entrevue d’après-match alors qu’il croyait avoir peut-être perdu la vue.

GIF

Vidéo


C’est au tour de Thomas Hickey d’être frappé par un patin

Hicket

C’est quasiment rendu une épidémie dans la LNH! Après Jason Zucker et Patrik Nemeth, c’était au tour de Thomas Hickey d’être frappé par un patin. On souhaite maintenant que sa blessure ne soit pas aussi importante que celle du défenseur des Stars qui manquera le reste de la saison régulière.

L’incident est survenu mardi soir en 3e période du match entre les Maple Leafs de Toronto et les Islanders de New York. Hickey, qui n’avait plus d’hockey, s’est fait déborder par Mike Santorelli, ce qui lui a fait perdre l’équilibre. Alors qu’il se retrouvait sur la glace, le patin de l’attaquant des Leafs l’a touché au visage.

Hickey est immédiatement rentré au banc où il a reçu l’attention des soigneurs. Pendant l’arrêt de jeu qui a suivi, Hickey est rentré au vestiaire. Il n’est pas revenu dans la rencontre par la suite. Tout ce qu’on sait sur son état de santé présentement, c’est qu’il a été coupé sous la bouche et qu’il a eu besoin d’un nombre incroyable de points de suture pour fermer la coupure.

Via SB Nation


Taylor Hall donne l’avance aux Oilers sur un lancer de punition

Hall

Les fusillades ont fait en sorte que les tirs de punition sont un peu moins spéciaux dans la LNH. Toutefois, c’est quand même intéressant quand on en voit un dans une rencontre, particulièrement lorsque le score est égal. Ça a été le cas lundi soir dans le seul match de la soirée entre les Oilers d’Edmonton et le Lightning de Tampa Bay.

Avec un score de 1-1 en 2e période, Taylor Hall a forcé Matt Carle à l’accrocher alors que l’attaquant était en échappée contre Ben Bishop. Le geste de Carle était tellement évident que l’arbitre a donné un lancer de punition à Hall.

Le joueur des Oilers a réussi à déjouer Bishop sur une opportunité qui était capitale pour Edmonton qui n’avait pas de victoire avant ce match. S’ils veulent redonner espoir à leurs fans, une victoire était presque obligatoire lundi soir et ce lancer leur a permis de gagner 3-2.

Le tir de punition

La punition de Carle

Via Pete Blackburn