Vasilevskiy a obtenu la victoire après le départ mystérieux de Bishop

Vasilevskiy

[oboxads]

On a eu droit à un peu de drama devant le filet lors du 2e match de la série finale de la Coupe Stanley. Un peu avant le milieu de la 3e période, Ben Bishop a imité Roberto Luongo en manquant une courte partie de l'action d'un match de séries à cause d'une visite au vestiaire. C'est Andrei Vasilevskiy qui a pris sa place pendant ce temps-là.

On ne savait pas si c'était à cause d'un besoin naturel ou d'une blessure, mais Bishop est revenu après 92 secondes de jeu. Pendant cette séquence, le Lightning évoluait en avantage numérique et Jason Garrison a donné une avance de 4-3 aux siens.

Le gardien russe n'a pas eu à faire d'arrêt pendant son passage sur la glace alors que Bishop est revenu immédiatement après le but. Ce retour a toutefois été de courte durée alors que 3:30 plus tard, il a dû quitter vers le vestiaire à nouveau, ce qui laissait la place à Andrei Vasilevskiy jusqu'à la fin du match.

Le gardien russe n'a pas cédé pendant le reste de la période, ce qui a permis au Lightning de gagner par la marque de 4-3. Cette victoire égale la série à 1-1 et le 3e match se jouera lundi à 20h au United Center. Il faudra voir si Bishop sera devant le filet à ce moment-là ou si c'est Vasilevskiy prendra la relève.

Le but gagnant

La séquence où Bishop aurait pu se blesser

1-0 Lightning, Paquette (Callahan, Hedman)

1-1 Shaw (Kruger, Desjardins)

2-1 Blackhawks, Teravainen (Hossa, Sharp)

2-2 Kucherov (Garrison, Coburn)

3-2 Lightning, Johnson (Kucherov)

3-3 Seabrook (Toews, Oduya)


Le Lightning réplique à Jimmy Fallon avec leur propre superlatif

Fallon

[oboxads]

Dans le cadre de la finale de la Coupe Stanley qui est diffusée au même poste que son émission de fin de soirée, Jimmy Fallon a donné des superlatifs à quelques joueurs des Blackhawks et du Lightning. C'est un sketch classique de l'humoriste, qui avait fait la même chose lors des rondes précédentes.

Par contre, comme les joueurs du Lightning étaient plus visés cette fois-ci, l'organisation a décidé de répliquer sur Twitter. Fallon est un fan des Rangers et le compte Twitter de Tampa s'est fait un malin plaisir de lui rappeler qu'ils étaient éliminés et que Fallon allait regretter son tattoo de champions 2015 dans le bas de son dos.

Cette 2e partie est une référence au phénomène web qui a fait surface récemment où l'on voit des partisans vraiment confiants qui se font tatouer un emblème de championnat de leur équipe favorite avant que celle-ci ait gagné le titre. Bien évidemment, ce n'est pas le cas de Fallon, mais ça cadrait bien avec le concept des superlatifs.


Andrew Shaw aurait mordu Victor Hedman pendant une mêlée

Shaw

[oboxads]

L'animosité n'a pas tardé à faire son arrivée dans la série finale de la Coupe Stanley. On a eu droit à notre première controverse lors d'une mêlée qui est survenue en fin de 1e période alors qu'Andrew Shaw aurait mordu Victor Hedman au niveau de l'abdomen.

Les caméras n'ont pas réussi à capter des images de cette séquence puisque le défenseur avait agrippé la tête de l'attaquant, mais on a pu voir Hedman dire à Morrow que Shaw l'avait mordu lorsqu'il est revenu au banc des joueurs. Le Suédois est resté plus évasif lors de sa rencontre avec les journalistes en disant seulement qu'il a senti une morsure et que ça a laissé une marque.

Peu importe ce qui s'est vraiment passé, Shaw ne sera probablement pas suspendu pour ce geste. Par contre, c'est certain que les superviseurs des officiels vont aviser les juges de lignes et les arbitres de porter une attention particulière à ces séquences d'ici la fin de la série.

Via dafoomie


Kris Versteeg a percuté le poteau avec sa face

[oboxads]

Ben Bishop a toujours été bon pour attirer les punitions et les Blackhawks s'en sont rendus compte assez rapidement pendant la finale de la Coupe Stanley. En 2e période, le gardien, qui n'a pas accordé de but pendant une séquence de 115 minutes, a donné un avantage numérique aux siens à la suite d'un contact avec Kris Versteeg, qui a pris la place de Bryan Bickell dans l'alignement.

L'attaquant des Hawks a été puni pour obstruction sur le gardien même si l'impact avec Bishop était moins puissant que celui avec le poteau. Heureusement, Tampa n'a pas marqué sur cet avantage numérique et Versteeg ne semble pas s'être blessé trop sérieusement puisqu'il est resté dans la rencontre après cette séquence épeurante.


Le premier but de la finale de la Coupe Stanley était de toute beauté

Killorn

[oboxads]

On s'attendait à une série rapide et offensive entre les Blackhawks et le Lightning et c'est ce qu'on a eu pendant les 5 premières minutes de jeu de la série. Cette séquence a mené au premier but de la finale, marqué par Alex Killorn, qui continue de bien faire pour Tampa Bay.

L'attaquant a redirigé un lancer flottant d'Anton Stralman alors qu'il était tous près de Corey Crawford. Ça ne laissait aucune chance au gardien des Hawks, qui n'a tout simplement pas eu le temps de réagir. Il faut dire que la redirection de Killorn était pratiquement un lancer qu'il a pris dans les airs, donc Crawford ne pouvait rien faire.

Il n'a pas obtenu de point sur la séquence, mais le travail de Stamkos mérite d'être souligné. C'est lui qui a envoyé la rondelle dans le fond de la zone après avoir vu que Filppula était en bonne position. Par la suite, il a décidé de laisser Killorn dévier la rondelle parce que son coéquipier était mieux placé.


Trevor Van Riemsdyk a de très bonnes chances de jouer pendant la finale

[oboxads]

Depuis la blessure de Michal Rozsival, les problèmes des Blackhawks avec leur 3e paire se sont intensifiés. Kimmo Timonen n'est plus capable de suivre et c'est pour ça qu'il regarde les matchs à partir de la passerelle. Pendant ce temps-là, Kyle Cumiskey et David Rundblad font de leur mieux, mais ce n'est clairement pas suffisant pour Joel Quenneville, qui leur donne autour de 10 minutes de temps de glace par match.

Heureusement, Chicago pourrait recevoir de l'aide pendant la finale. Selon le coach des Hawks, Trevor Van Riemsdyk ne jouera pas mercredi, mais il y a de très bonnes chances qu'il revienne au jeu dans cette série.

TVR est le petit frère de James. Il jouait pour le grand-club en début de saison, mais il s'est fracturé une rotule à son 18e match, ce qui l'a mis à l'écart du jeu pendant plusieurs mois. Il est revenu au jeu dans la AHL, mais il y a subi une blessure au poignet droit qu'il vient tout juste de guérir.

Lorsqu'il sera prêt à revenir au jeu, TVR devrait remplacer Rundblad dans l'alignement. Le défenseur de 23 ans ne jouera pas 20 minutes par match, mais avec Cumiskey, il pourrait former la meilleure 3e paire des Hawks depuis la 2e ronde. Comme c'est la plus grosse faiblesse du club présentement, c'est une excellente nouvelle pour eux.

Via The Score


Brad Watson n’arbitrera pas en finale de la Coupe Stanley

[oboxads]

Pour la première fois depuis 2011, Brad Watson n'a pas fait la coupure pour la finale de la Coupe Stanley. Le numéro 23, qui a 8 présences en finale en carrière, n'a arbitré que 3 rencontres dans la 3e ronde, donc son absence n'est pas aussi surprenante que son palmarès ne l'indique.

Watson s'est fait connaître de plusieurs partisans à la suite de son accrochage avec Brandon Prust en 2e ronde. L'attaquant du Canadien s'est excusé par la suite, mais le mal était fait et la réputation de l'officiel auprès du public en a souffert. Ce n'est sûrement pas ça qui a empêché Watson de se rendre en finale puisqu'il est passé en 3e ronde malgré cet incident, mais cette attention supplémentaire ne l'a sûrement pas aidé.

Le partenaire de Watson lors de la finale l'an passé, Steve Kozari, a également été victime du couperet alors que les deux autres officiels (Wes McCauley et Dan O'Halloran) seront de retour en finale.

McCauley en est à sa 3e finale et il devrait partager la glace avec Kevin Pollock, qui y sera pour la première fois de sa carrière. Les deux hommes ont travaillé ensemble pendant 9 parties en séries jusqu'à maintenant cette année et ils ont officié 3 matchs ultimes (Detroit/Tampa, Washington/New York et Tampa/New York) pendant leur parcours.

De son côté, Dan O'Halloran, qui en sera à une 8e finale en 9 ans, devrait travailler avec Kelly Sutherland, qui est de retour après avoir officié les finales de 2010 et 2011. Les deux gars n'ont arbitré qu'une partie ensemble en séries, mais il s'agissait du 7e match entre les Ducks et les Hawks.

Les juges de lignes qui seront sur la glace pour la série entre les Hawks et le Lightning seront Derek Amell, Shane Heyer, Brian Murphy et Pierre Racicot.

Via Scouting the refs


Ryan McDonagh est pointé du doigt après la défaite des Rangers

[oboxads]

On a vu quelque chose de très rare lundi soir. Un membre des médias a chialé à propos de Ryan McDonagh sans mentionner Bob Gainey ou Scott Gomez. Bien évidemment, cette mauvaise presse est venue de New York où Keith Olbermann, un fan avoué des Rangers qui anime une émission pour ESPN, a pris un point de vue contrarien en plantant le capitaine pour sa performance dans les 3 derniers matchs de la série contre Tampa Bay.

McDonagh a souffert pendant ces rencontres puisqu'il jouait malgré une fracture au pied droit et ça a paru dans son nombre de mises en échec et de lancers bloqués.

Olbermann l'a planté en particulier en disant que son jeu dans les derniers matchs était horrible, mais il a aussi écorché Girardi et Staal au passage puisque les défenseurs jouaient également malgré des blessures.

L'animateur de ESPN blâme cette situation sur Bobby Baun, le défenseur des Maple Leafs qui a marqué le but gagnant pendant la prolongation du 6e match de la série finale de la Coupe Stanley en 1964. Plus tôt dans cette rencontre, Baun avait quitté sur une civière puisqu'il s'était fracturé le péroné. En revenant dans le match pour marquer le but gagnant, Baun est devenu une légende et il a instauré une mentalité nocive pour la ligue selon l'animateur du réseau américain.

Olbermann croit que le mystère autour des blessures ainsi que la mentalité instaurée par Baun nuisent aux équipes de la LNH puisqu'elles gardent des joueurs étoiles amochés dans l'alignement au lieu de faire jouer des réservistes qui pourraient faire mieux en remplacement. Ces joueurs nuiraient donc aux chances de l'équipe en faisant exactement ce que tous les fans veulent qu'ils fassent; jouer malgré la douleur.

Le cas des Rangers était le pire des deux mondes de ce côté puisqu'ils ont gardé McDonagh dans l'alignement tout en retirant James Sheppard de la formation pour amener un autre défenseur en renfort pour le 7e match. Cette décision a affecté une attaque déjà affaiblie par la perte de Zuccarello en première ronde et les Rangers n'ont pas été capables de déjouer Bishop pendant le match ultime.

Cette situation est probablement ce qui a motivé la sortie de ce fan des Rangers, mais c'est un point de vue intéressant que l'on n'entend pas trop souvent par rapport à un des aspects les plus populaires de notre sport préféré.


Le prix moyen d’un billet de la série finale est près de 1400$ sur les sites de revente

[oboxads]

Maintenant que l'on connait l'horaire exact de la finale ainsi que les deux équipes qui joueront pour la Coupe, on sait aussi combien ça coûtera pour entrer dans les arénas de Tampa Bay et Chicago pendant cette série. Sans surprise, les billets donnant accès au United Center ont plus de valeur sur le marché de revente que ceux du Amalie Arena, mais ces derniers ne sont pas donnés non plus.

Le prix moyen des billets disponibles sur les sites de revente pour les 4 matchs joués à Tampa Bay est de 1039,63$. À Chicago, cette moyenne est de 1760,11$. Ce chiffre est toutefois aidé par le prix moyen des billets pour le match 6 qui est présentement établi à 2158,42$. Cette moyenne est tellement folle qu'elle est 44,2% plus élevée que celle des billets de Tampa Bay pour le possible match ultime qui sera disputé le 17 juin.

Tu sais que les prix sont cinglés quand une série impliquant une équipe basée en Floride n'a que 2 matchs sur 7 pour lesquels la moyenne des prix ne dépasse pas la barre des 1000$. Les revendeurs seront déçus de ne pas pouvoir compter sur les Rangers, mais avec ces prix, on ne pleurera pas trop pour eux.

Via TiqIQ


La blessure de Mats Zuccarello était épeurante

Zuccarello

[oboxads]

Les membres des Rangers rencontraient les médias pour la dernière fois de la saison lundi après-midi et comme à l'habitude, on en a appris un peu plus sur leurs blessures. La plus importante du groupe appartient certainement à Mats Zuccarello, qui n'a plus joué après avoir reçu un lancer de Ryan McDonagh derrière la tête pendant le 5e match contre les Penguins.

Au départ, on croyait qu'il s'agissait d'une commotion cérébrale, mais c'était encore pire. L'attaquant norvégien a subi une contusion au cerveau qui a fait en sorte qu'il n'a pas été capable de parler pendant 4 jours.

Zuccarello avait également perdu des sensations dans son bras droit. Ses symptômes ont été causés par le sang au cerveau qui a été déplacé à la suite de sa contusion. Zuccarello est resté à l'hôpital pendant 3 jours et il est allé en thérapie pour retrouver sa parole. L'attaquant a aussi dit qu'il sera de retour à 100% pour la prochaine saison.

Parmi les autres blessures, on retrouve 3 défenseurs importants des Rangers. McDonagh s'est fracturé le pied dans le 4e match de la 3e ronde alors que Girardi a subi une blessure au genou pendant la même rencontre. De son côté, Marc Staal jouait malgré une blessure à la cheville subie vers la fin de la saison régulière.

Via New York Daily News