Suivez 25stanley sur Facebook!

Dale Weise s’est moqué d’Andrew Hammond et des menaces de Subban à l’endroit de Stone

Je ne sais pas ce qui se passe avec Dale Weise lorsqu’il arrive en séries, mais on dirait que sa confiance est multipliée par 100 lorsqu’il joue après la fin de la saison régulière. L’année passée, l’attaquant avait fait parler de lui à cause d’une citation après son but gagnant en prolongation du 1er match contre le Lightning de Tampa Bay.

Même s’il avait failli envoyer la rondelle dans le chest d’Anders Lindback alors qu’il était près du but, il avait dit aux journalistes qu’il savait qu’il n’allait pas manquer une si belle chance. Il s’était aussi comparé à Brett Hull parce qu’il avait marqué avec un genou sur la glace.

C’est un surplus de confiance de la part d’un gars qui avait terminé avec 3 buts en séries l’an passé, mais c’est ce qui avait dérangé les Bruins en 2e ronde et c’est toujours bon dans un vestiaire pendant le tournoi printanier.

Même s’il n’a pas attiré l’attention de beaucoup de journalistes jeudi, Weise y est allé d’une autre déclaration qui nous montre à quel point il est à l’aise devant les kodaks pendant les séries. Dans une citation soulevée par le Ottawa Citizen, Weise s’est moqué d’Andrew Hammond et du fait que Bryan Murray ait accusé Subban d’avoir menacé Stone avant son coup de bâton.

Avec un sourire en coin, Weise a déclaré « J’ai menacé Hammond. Je lui ai dit que j’allais marquer contre lui. Ça a dû le déranger parce qu’on a marqué deux buts après ça. » Avec cette déclaration, Weise voulait montrer qu’il ne faut pas prendre tout ce qui se dit sur la glace au sérieux. En plus, il a trouvé le moyen d’écœurer Hammond, ce qui est un beau bonus après le match difficile du gardien mercredi.

Si les deux équipes nous offrent un aussi bon spectacle que celui qu’ils offrent aux journalistes depuis la fin du premier match, on va avoir un affrontement incroyable ce soir.

Via Reddit


Pavel Datsyuk a marqué son 2e but après 8 secondes de jeu en 2e période

Datsyuk

Pavel Datsyuk a manqué 19 matchs à cause de blessures cette saison, mais il est revenu à temps pour les séries. Le Lightning s’en est rendu compte rapidement dans le premier match de leur affrontement contre les Wings puisque Datsyuk a marqué à 2 reprises dans les 21 premières minutes de jeu.

Son premier était une déviation d’un lancer de Kyle Quincey. C’était le premier lancer auquel Ben Bishop faisait face en séries dans la LNH et il a été déjoué. Le deuxième but de Datsyuk était toutefois plus spectaculaire alors qu’il a profité d’un beau jeu de Darren Helm, qui a aussi récolté une passe sur le 1er but des Wings.

En entrant en zone de Tampa Bay, Helm a attiré 3 joueurs adverses, ce qui a permis à Datsyuk de se retrouver seul face à Braydon Coburn. Le Russe a sorti ses mains magiques pour se payer le défenseur avant de déjouer Bishop avec un lancer précis. Même s’il est dans notre division, c’est plaisant de revoir l’attaquant de 36 ans faire de la magie sur la glace.

Photo via Kyle M


Le passage à TVA Sports n’a pas coûté de téléspectateurs au Canadien pour leur 1er match des séries

tva-sports-logo

Après la signature du contrat de 12 ans entre la LNH et TVA Sports, quelques amateurs s’attendaient à une baisse de téléspectateurs pour les matchs du Tricolore. Toutefois, ce n’est pas ce qui s’est passé pendant le premier match des séries alors que 1 371 000 fans ont écouté TVA Sports mercredi soir. Ce chiffre était de 1 339 000 téléspectateurs pour le premier match du Canadien à Tampa Bay sur RDS en 2014.

En plus de tous ces fans, 400 000 Québécois francophones ont choisi de syntoniser CBC au lieu du réseau de Québecor. C’est un bon nombre, mais comme on n’a pas le chiffre de l’an passé, on ne peut pas comparer.

TVA Sports a reçu d’autres bonnes nouvelles en regardant les cotes d’écoutes du match. Ils ont pratiquement doublé les chiffres de RDS pendant l’avant-match (205 000 vs 104 000) et c’était la même chose après la rencontre (301 000 vs 161 000). Comme le but de ce contrat était d’habituer les téléspectateurs aux autres émissions du réseau, ces nouvelles sont très positives pour TVA Sports.

Pendant le match, la pointe de TVA Sports a été de 1 882 000 spectateurs. Du côté de CBC, la moyenne pendant cet affrontement fût de 3,02 millions. Après le drama du premier match de la série, ces chiffres devraient augmenter vendredi soir.

Via Richard Therrien


Les Sénateurs n’étaient pas contents que TSN ait prédit que le Canadien allait gagner la série

TSN

Les Sénateurs ont eu un peu de pratique d’indignation avant l’événement Mark Stone. La direction de l’équipe n’a pas apprécié la prédiction de TSN pour la série Habs-Sens selon le Ottawa Sun. Le réseau de Bell est le diffuseur régional des Sénateurs, mais pas celui du Canadien et malgré cette relation d’affaires, Bob McKenzie était le seul des 7 panélistes qui a donné une chance à Ottawa de battre le Canadien.

C’est de l’enfantillage et ils n’ont probablement pas appelé les gros boss de TSN pour chialer, mais ils étaient assez offusqués pour couler l’info dans les médias. Ça nous rappelle à quel point les exécutifs peuvent être sensibles lorsqu’on parle de prédictions pendant les séries éliminatoires.

McKenzie a probablement fait attention à ce qu’il disait parce qu’il ne voulait brûler ses sources dans l’organisation d’Ottawa. Ça me rappelle ce que Jeff Marek, de Rogers, adore pointer lorsqu’il parle des prédictions des anciens coachs qui tentent de revenir dans la LNH.

Souvent, dans leurs prédictions, les entraîneurs mentionnent que les deux équipes sont bien coachés, que ce sera serré et que ça se terminera en 7 matchs afin de s’assurer de ne pas offusquer quelqu’un qui pourrait les engager dans le futur.

D’ailleurs, ce n’était pas le seul incident relié à TSN que les Sens n’ont pas apprécié. Lorsque Pierre Lebrun a demandé à Dave Cameron s’il avait parlé à la LNH par rapport à l’incident Stone-Subban, l’entraîneur-chef lui a répondu que non, mais qu’il a su que Lebrun avait parlé à la ligue. Il a ajouté que ça montrait son importance relative pour les dirigeants de la LNH…

Si une prédiction a dérangé l’état-major des Sens, on ne devrait pas être surpris par le fait qu’un coup qui a causé une blessure à un de leurs meilleurs joueurs au cours des derniers matchs leur donne le goût de crier au meurtre…

Via Travis Yost


Marc Bergevin est un devin

marc-bergevin-mcquade

C’est assez fou comment personne ne s’attendait à ce que Brian Flynn et Torrey Mitchell soient des héros en séries éliminatoires. Personne… sauf peut-être Marc Bergevin.

Tout le monde chialait contre lui après la dernière période de transactions parce qu’il n’avait pas mis la main sur un attaquant top-6. Mais Marc savait ce qu’il faisait.

Il est évidemment très tôt dans les séries, mais Torrey Mitchell, Brian Flynn et Jeff Petry, tous acquis quelques heures avant la limite des échanges, ont joué un rôle important dans ce premier gain.

1 but, 2 passes pour Flynn, qui n’avait pas enregistré de points encore dans l’uniforme tricolore.

Le hamburgler se dégonfle

Torrey Mitchell a inscrit le premier but du CH à l’aide d’un wrap-around. Je vous disais plus tôt cette semaine qu’Andrew Hammond est lent dans ses déplacements latéraux…mais se faire compter sur un wrap-around? Wow! À moins d’être complètement débordé de l’autre côté, ce qui n’était pas le cas pour Hammond, aucun gardien de la LNH n’accorde ce genre de buts depuis 1998.

Briann Flynn a pris des bonnes notes de tout cela et a décidé de contourner le hamburgler devant cette fois-ci plutôt que derrière. Une fois de plus, Hammond a eu l’air d’un gars qui venait de manger 3 hamburgers et pouvait à peine se déplacer. À sa défence, il faut dire que Jean-Gabriel Pageau avait l’air d’être en extase devant Briann Flynn comme s’il regardait Wayne Gretzky, au lieu de tenter de lui enlever la rondelle devant le filet.

Vidéo – but de Flynn

Bref, je ne serais pas surpris de voir Craig Anderson devant le filet des Senators pour la match no.2 ou 3. Le rendement de Hammond est à la baisse et il n’a clairement pas assez bien jouer hier pour se mériter un autre départ. Anderson, lui, a connu une saison plutôt ordinaire, mais c’est quand même lui qui avait éliminé le CH en 2013.

Il faudrait maintenant que P.-A. Parenteau se mette à produire, pour que Marc Bergevin passe une fois d eplus pour un génie à Montréal.


Les Hawks ont gagné malgré la soirée difficile de Corey Crawford

Crawford

Le match entre les Prédateurs et les Blackhawks était le meilleur de la LNH qui n’impliquait pas le Canadien mercredi soir. Chicago a réussi à remonter un déficit de 0-3 pour gagner en 2e prolongation. C’est Duncan Keith qui a marqué le but gagnant.

Par contre, le défenseur de Chicago n’était même pas le MVP de son équipe pendant cette rencontre. Cet honneur a plutôt été mérité par le gardien substitut, Scott Darling, qui n’a pas accordé de but malgré les 42 lancers que les Preds ont dirigé vers lui. Cette performance fût pas mal meilleure que celle de Corey Crawford, qui a accordé 3 buts sur 12 lancers.

Le 2e but des Preds était particulièrement mauvais pour Crawford puisque Viktor Stalberg a profité d’une mauvaise sortie du gardien québécois pour doubler l’avance des siens. Cette rencontre pourrait très bien créer une controverse de gardiens à Chicago. Même si Crawford garde son poste de partant, sa marge d’erreur a pas mal diminué mercredi soir.

Le 2e but des Preds

Le gros arrêt clutch de Darling


Mark Stone a besoin d’aide pour boire de l’eau

Stone

Après avoir fini la saison en feu, Mark Stone était encore au milieu de l’action lors de la première rencontre de la série entre les Sénateurs et le Canadien. Il était la victime du coup qui a fait en sorte que Subban a été expulsé de la rencontre et il n’arrêtait pas de faire des visites au vestiaire parce qu’il était visiblement dérangé par une blessure.

Après sa blessure (ou son plongeon selon les partisans à qui tu parles), son moment le plus mémorable dans ce match est survenu lorsqu’il tentait de boire de l’eau au banc des joueurs pendant la 3e période. Stone a imité Dustin Brown en tentant de boire du mauvais côté de la bouteille.

Ça ne change pas grand chose dans le match, mais comme Stone est rapidement devenu un des joueurs ciblés par les fans du Tricolore, la séquence a fait plaisir à plusieurs partisans. En plus, ça pourrait être un signe que Stone était dérangé psychologiquement par l’importance de cette rencontre. Ce sera à suivre vendredi…


Les fans de la LNH ont choisi le Canadien comme favori de sa série contre les Sens

Lnh

La LNH a publié le tableau ci-dessus qui nous montre les choix de leurs partisans dans le Bracket Challenge en date de mercredi après-midi. Je pensais que les Québécois étaient trop optimistes puisque 72% des répondants à un sondage croyaient que le Tricolore allait battre les Sénateurs d’Ottawa en première ronde, mais ils sont plutôt alignés avec le reste des fans de la LNH.

En effet, 73% des partisans de la ligue qui ont rempli le tableau des séries sur leur site ont choisi le Canadien dans leur série contre les Sénateurs. Ce sont les mêmes chiffres que pour les Blackhawks contre les Preds et le Lightning contre les Wings.

Par contre, c’est bon de noter que les fans du circuit Bettman semblent apprécier les équipes favorisées puisque les Flames et les Capitals sont les seules à avoir obtenu moins de votes. Le Tricolore est quand même loin des Ducks, qui ont obtenu 79% des votes contre les Jets, et des Rangers, qui sont les plus dominants dans ce concours jusqu’à maintenant.

Une chose est certaine; les fans du Canadien et de la LNH aiment pas mal plus les chances du Tricolore que les experts publiés dans les médias nord américains. Ces chiffres sont probablement aidés par le fait que le Canadien a l’avantage au niveau du nombre de partisans, mais c’est bon de voir que les autres fans de la ligue aiment aussi les chances de Montréal en première ronde.


Plus de la moitié des experts prévoient que la série Habs-Sens aura besoin de 7 matchs

Price Plekanec

La série Canadiens-Sénateurs est une des plus difficiles à prédire puisque les Sens sont l’équipe cendrillon de la LNH présentement alors que le Tricolore n’est pas la meilleure formation à avoir gagné sa division dans le circuit Bettman. Cette tendance ressort clairement lorsqu’on regarde les prédictions publiées dans les médias nord-américains.

Selon Influence Communications, près de 60% de ces prédictions (59,38%) pointent vers une série qui se décidera lors du match ultime le 28 avril au Centre Bell. Au moins, la majorité de ces experts croient que Carey Price aura le dessus sur le Hamburglar lors de ce 7e match (31,25% vs 28,13%).

Bref, si l’on croit ces experts, on aura toute une série. Elle commencera toutefois sans Max Pacioretty, qui ne sera pas de la formation mercredi soir. Au moins, Michel Therrien a laissé la porte ouverte pour un retour au jeu vendredi. Du côté des Sens, Karlsson sera à son poste, mais pas Chris Neil, qui est en santé, mais plus assez bon pour jouer.


Pacioretty ne sera pas le seul joueur étoile incommodé par une blessure dans la série Habs-Sens

Alors que Max Pacioretty attire l’attention de tous les journalistes pendant les pratiques du Canadien, un joueur étoile des Sénateurs brille par son absence aux entraînements depuis deux jours. Erik Karlsson prétend toutefois que ce sont simplement des journées de traitement et il dit qu’il jouera mercredi. Ce n’est pas surprenant puisque le défenseur n’a pas manqué de match cette année et il a joué plus de 30 minutes lors de 2 des 6 derniers matchs des Sens.

Par contre, c’est clair qu’il est incommodé par une blessure. Selon ce qu’un internaute a spotté dans une vidéo des Sens, c’est un problème au dos qui dérangerait Karlsson.

La vidéo en question est une entrevue de Karlsson qui a été tournée mardi dernier. À la fin de l’entretien, Karlsson devait se relever du divan et en le faisant, il a grimacé de façon assez évidente. Encore une fois, le défenseur ne manquera pas le premier match, mais comme plusieurs joueurs à ce temps-ci de l’année, il est clairement dérangé par une blessure. Étant donné qu’il est le meilleur joueur d’Ottawa, ce sera à suivre pendant cette série.

GIF