Suivez 25stanley sur Facebook!

Des joueurs de la LNH se préparent déjà pour le prochain lock-out

Avec la convention collective qui vient à échéance en septembre 2022, c’est beaucoup trop tôt pour parler du prochain lock-out. Ceci étant dit, c’est difficile de ne pas s’apercevoir que certains des meilleurs joueurs de la LNH se préparent déjà pour le prochain conflit de travail, qui devrait avoir lieu en 2020 alors que l’association des joueurs et la ligue auront une clause de sortie.

Pour un joueur de la LNH, la meilleure façon de se protéger contre un lock-out est un bonus de signature lors de la saison du conflit de travail. Ces bonus sont distribués le premier juillet et le lock-out commencerait en septembre. Comme leurs chèques de paie normaux commencent à arriver en octobre, c’est la seule façon de recevoir un peu d’argent de la LNH en cas de conflit de travail.

Depuis le dernier lock-out, 45 joueurs ont signé un contrat qui sera encore en vigueur en 2020-21 (la première saison menacée par le prochain lock-out). Dans le groupe, 17 gars ont des bonus de signature d’au moins 1 M$ pour cette saison-là. Ça veut dire que plus que le tiers des joueurs sous contrat recevront un peu d’argent en cas de conflit de travail.

Deux joueurs (Gallagher et Tarasenko) ont opté pour une autre sorte de protection. Les deux ont un contrat avec un salaire clairement inférieur pendant l’année menacée par le lock-out. Tarasenko s’est même protégé en 2022-23 juste au cas. Lors de ces deux saisons, l’attaquant des Blues fera 5,5 M$, ce qui est une bonne baisse de salaire par rapport au 9,5 M$ qu’il gagnera en 2019-20 et en 2021-22. La baisse de Gallagher est plus subtile puisqu’il a un salaire de 4 M$ en 2019-20 avant de gagner 2,5 M$ la saison suivante.

Il y a donc 19 joueurs de la LNH qui ont pris le possible lock-out de 2020 en compte pendant leurs négociations de contrat. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour les partisans puisque ça nous rappelle que cette possibilité est bien réelle. Ceci étant dit, ces protections font en sorte que les propriétaires auront 56,75 M$ à verser en bonus même s’il y a un lock-out.

Les équipes les plus touchées sont les Blackhawks (11,5 M$), les Penguins (10 M$), les Canadiens (7 M$) et les Rangers (7 M$). Même si on parle d’organisations assez riches, ce serait surprenant que les proprios acceptent de verser des montants aussi importants tout en sacrifiant une tonne de revenus avec l’annulation de plusieurs matchs.

Les propriétaires auront une partie de leurs salaires à verser peu importe ce qui se passe en 2020 et ces dépenses seront certainement plus faciles à avaler si elles leur permettent d’engranger des revenus. La somme de 56,75 M$ n’est pas extravagante, mais en approchant le conflit potentiel, on devrait voir plus de contrats du genre, ce qui veut dire que la facture finale sera plus salée.

Les fans pessimistes peuvent donc voir chaque bonus de signature cédulé pour 2020 comme une mauvaise nouvelle puisque ça nous montre que le joueur (et son agent) croient vraiment à la possibilité du lock-out. Les plus optimistes croiront plutôt que ce bonus se rajoute aux coûts fixes des proprios pendant le conflit de travail, ce qui pourrait les motiver à revenir au jeu plus rapidement.

Liste des joueurs protégés avec un bonus

P.K. Subban (6 M$)
Ryan O’Reilly (5 M$)
Jonathan Toews (5 M$)
Patrick Kane (5 M$)
Evgeni Malkin (5 M$)
Phil Kessel (5 M$)
Jakub Voracek (4 M$)
Corey Perry (3 M$)
Ryan Getzlaf (3 M$)
Derek Stepan (3 M$)
Marc Staal (3 M$)
Johnny Boychuk (2,75 M$)
Dion Phaneuf (2,5 M$)
Artem Anisimov (1,5 M$)
Patrice Bergeron (1 M$)
Jeff Petry (1 M$)
Henrik Lundqvist (1 M$)

Via TSN & General Fanager


L’arbitre de la LNH donne un salaire de 3,75 M$ à Marcus Johansson pour la saison prochaine

Ça a pris un peu plus de temps que prévu, mais l’arbitre a finalement rendu sa décision publique dans le cas de Marcus Johansson. L’attaquant de 24 ans des Capitals a reçu une entente d’un an d’une valeur de 3,75 M$. C’est un peu plus bas que sa demande salariale de 4,75 M$, mais c’est mieux que l’offre de Washington (3 M$). Il sera encore agent libre avec restriction l’an prochain.

Pour la première fois de sa carrière, Johansson a atteint le plateau des 20 buts l’an passé. En 82 matchs de saison régulière, il a amassé 20 buts et 27 passes. Il a ajouté 4 points en 14 matchs de séries.

Si l’on se fie aux infos d’Elliotte Friedman en début d’été, les Capitals vont maintenant se tourner vers le marché des agents libres pour compléter leur alignement. Ils aimeraient signer un autre attaquant et ils connaissent désormais leur budget disponible (1,2 M$) pour cette signature. Parmi les principaux candidats de ce côté, on retrouve Brad Boyes, Curtis Glencross, Jiri Tlusty, Matt Cullen et Mike Santorelli.

Stats de Johansson

Johansson HERO


Jakub Voracek signe un contrat de 8 ans – 66 M$ avec les Flyers

Après Sean Couturier hier, c’est au tour de Jakub Voracek de signer une prolongation de contrat à long terme avec les Flyers de Philadelphie. L’attaquant de 25 ans a signé une entente de 8 ans d’une valeur de 66 M$. Il aura un impact de 8,25 M$ sur la masse salariale des Flyers. C’est une bonne augmentation pour celui qui aura un salaire de 4,5 M$ cette saison.

Ça lui donne le 10e plus gros impact salarial de la LNH, mais c’est quand même 25 000$ de moins que Claude Giroux, donc l’équipe conserve sa structure salariale intacte. Voracek était le 4e meilleur pointeur (81) et le 2e meilleur passeur (59) de la ligue l’an passé, donc c’était le temps pour lui de passer à la caisse.

C’est un gros contrat pour les Flyers, qui ont déjà une tonne de problèmes avec le plafond salarial, mais Voracek a une bonne chimie avec Giroux et comme il allait être agent libre sans restriction à la fin de la saison, une autre bonne année sur le premier trio aurait pu leur coûter encore plus cher. Ils ne voulaient probablement pas risquer de le perdre, donc ils l’ont payé immédiatement.

Stats de Voracek

Voracek HERO


Les Devils vont racheter le contrat de Dainius Zubrus

Zubrus

Ça sent la fin pour Dainius Zubrus dans la LNH. Les Devils l’ont placé au ballottage dans le but de racheter son contrat mercredi midi. Il restait un an à l’entente de l’attaquant de 37 ans qui avait un impact de 3,1 M$ sur la masse salariale du New Jersey. Comme il avait une clause de non-échange, c’était à peu près la seule façon dont les Devils pouvaient se débarrasser de lui.

En 74 matchs l’an passé, Zubrus a inscrit 4 buts et 6 passes. Ce rachat est surprenant puisqu’il n’aura pas d’impact sur le plafond salarial à cause de l’âge de Zubrus. Ça ne dérange pas les Devils, qui sont sur le bord du plancher, mais c’est très rare que l’on voit un rachat dans ces circonstances. De toute façon, les Devils sont à une blessure de Schneider de tomber dans la course pour Auston Matthews, donc ce rachat ne leur nuira pas à grand chose.

Pour ce qui est de Zubrus, ce rachat met probablement fin à une carrière pendant laquelle il a amassé 225 buts et 359 passes en 1243 matchs. Il a évolué pour les Flyers, le Canadien, les Capitals, les Sabres et les Devils pendant sa carrière.

Stats de Zubrus

Zubrus HERO


Sean Couturier signe une prolongation de contrat de 6 ans – 26 M$ avec les Flyers

Couturier

Même si Couturier était déjà sous contrat pour la saison 2015-16, les Flyers ont choisi de lui offrir une prolongation immédiatement. Il s’agit d’un contrat de 6 ans d’une valeur de 26 M$. Couturier aura un impact de 4,333 M$ sur la masse des Flyers. Ça nous indique qu’après la première année du contrat de transition de l’attaquant de 22 ans, la direction de Philadelphie était prête à s’entendre à long terme avec lui.

Couturier est utilisé dans un rôle ultra défensif qui lui convient bien à Philadelphie. Par contre, il bénéficiera grandement du départ de Craig Berube derrière le banc de l’équipe puisque celui-ci lui mettait beaucoup de pression inutile en ce qui concerne sa production offensive.

Avec 15 buts et 22 passes, Couturier n’a pas brisé de record l’an passé, mais considérant son rôle avec l’équipe, ce n’est pas mauvais. Pourtant, ce n’était pas suffisant pour Berube, qui le comparait à Patrice Bergeron (le meilleur de la ligue à ce niveau) en se demandant pourquoi Couturier ne pouvait pas faire la même chose. Cette prolongation hâtive nous montre que la direction de Philadelphie ne partageait pas l’avis de Berube dans ce dossier.

Structure salariale

2016-17 : 3,75 M$
2017-18 : 4 M$
2018-19 : 4,25 M$
2019-20 : 4,5 M$
2020-21 : 4,75 M$
2021-22 : 4,75 M$

Stats de Couturier

Couturier HERO


Les Penguins échangent Brandon Sutter à Vancouver avant de signer Eric Fehr

Les Penguins ont annoncé deux gestes qui vont aider la profondeur de l’équipe en fin d’avant-midi mardi. Tout d’abord, ils ont échangé Brandon Sutter ainsi qu’un choix de 3e ronde aux Canucks de Vancouver. En retour, ils ont obtenu Nick Bonino, le défenseur Adam Clendening et un choix de 2e ronde (ANA 2016). Les Penguins ont deux choix de 3e ronde pour le prochain repêchage et celui que les Nucks recevront sera le meilleur des deux.

Après cette transaction, les Penguins ont annoncé la signature d’Eric Fehr à un contrat de 3 ans d’une valeur de 6 M$. Il aura un impact de 2 M$ sur la masse salariale.

Même s’il est un bon centre de 3e trio, l’échange de Sutter devenait inévitable à cause du plafond salarial. Il a un impact de 3,3 M$ cette saison et il sera agent libre sans restriction à la fin de l’année. Il aurait probablement mérité une hausse salariale que les Penguins ne pouvaient pas lui donner. Ils devaient donc l’échanger avant de le perdre pour rien.

Nick Bonino prendra sa place dans l’alignement et il a encore deux saisons à jouer avant de devenir agent libre sans restriction et Clendening sera joueur autonome avec compensation à la fin de l’année. L’impact de 1,9 M$ de Bonino aide aussi Pittsburgh cette année parce qu’avec 11 attaquants, 8 défenseurs et 2 gardiens dans leur alignement, ils ont un peu moins de 2 M$ de libre sous le plafond salarial.

Cette transaction leur permet donc d’obtenir deux attaquants pratiquement pour le prix d’un, ce qui est excellent pour une équipe qui a des problèmes de profondeur récurrents. Pour les Canucks, le fait que Bonino soit inclus dans cette transaction est intéressant puisqu’il a été acquis en retour de Ryan Kesler et c’est ce gars-là que Sutter devra remplacer à Vancouver.

Stats de Sutter

Sutter HERO

Stats de Bonino

 

Bonino

Stats de Clendening

Stats de Fehr

 

Fehr HERO


Les Sabres ont renvoyé leur président

Ted_Black

Les Sabres en ont surpris plus d’un lundi midi en annonçant le départ de Ted Black, qui était le président de l’équipe depuis 2010. Black sera remplacé par Russ Brandon, qui occupe le même poste pour les Bills de Buffalo. Le propriétaire des Sabres, Terry Pegula, a donc consolidé les deux postes de président de ses franchises sportives.

Le départ de Black est surprenant puisque malgré leur saison de misère, les Sabres étaient au 13e rang de la LNH au niveau des foules moyennes pour leurs matchs locaux. Comme ils étaient seuls dans leur coin du classement, ça montre le support incroyable des fans des Sabres.

La plus grosse tache au dossier de Black fût l’horrible 3e chandail des Sabres qu’il avait approuvé. Ces chandails ont été catastrophiques du début à la fin puisque personne n’en a acheté. Encore pire, le surnom des partisans pour ce chandail était « sandwich à la merde ». À cause de ce fiasco, les Sabres ne porteront pas de 3e chandail avant 2020. Ce n’est probablement pas ce qui a causé son départ, mais c’est ce qui a fait le plus mal à sa réputation auprès des fans.


Contrat de 4 ans – 15,75 M$ pour Colin Wilson avec les Predators

Colin Wilson

Comme Derek Stepan, Colin Wilson a évité sa séance d’arbitrage. Alors qu’il devait rencontrer l’arbitre de la LNH mardi, le joueur de centre a signé une entente de quatre saisons évaluée à 15,75 M$ au total.

Wilson a été sélectionné au 7e rang au total lors du repêchage de 2008 par les Preds. La saison dernière, il a marqué 20 buts et a récolté 22 passes (42 points) en 77 matchs.

Crédit photo : predators.nhl.com


Contrat de 6 ans – 39 M$ pour Derek Stepan avec les Rangers

Derek-Stepan

Derek Stepan s’est entendu avec les Rangers de New York avant la séance d’arbitrage qui était prévue plus tard au cours de la journée de lundi. Il a donc évité de passer de l’arbitre de la LNH afin qu’il fixe les termes d’un contrat.

Le joueur de 25 ans a paraphé un pacte de six saisons évalué à 39 millions $ au total.

Depuis la campagne 2010-2011, Stepan porte les couleurs des Blueshirts. Sa meilleure récolte de points a été en 2013-2014 avec un total de 57 (17 buts et 40 mentions d’aide). Lors de la dernière saison, l’Américain a amassé 55 points, dont 16 filets, en 68 parties.

Stepan a été l’auteur du but gagnant au moment du match ultime de la série contre les Capitals de Washington alors que l’enjeu était une place pour accéder à la finale de l’Association de l’Est.

Crédit photo : Google Images


Alex Chiasson signe un contrat d’un an – 1,2 M$ avec les Sénateurs

Alex Chiasson

Le sort d’Alex Chiasson avec les Sénateurs d’Ottawa est connu : l’arbitre de la LNH a tranché et Chiasson a paraphé un contrat d’une saison évalué à 1,2 million $.

Le joueur de 24 ans voulait un salaire annuel de 2,475 M$ alors que la formation ontarienne offrait un montant de 1 M$.

Le Québécois a amassé 26 points en 76 rencontres durant la saison 2014-2015. Chiasson a été repêché par les Stars de Dallas au deuxième tour (38e rang au total) lors de l’encan de 2009.

Crédit photo : senators.nhl.com