Suivez 25stanley sur Facebook!

Ville Leino devrait être racheté par les Sabres cet été


Les fans des Sabres de Buffalo devraient finalement être libérés du contrat de Ville Leino. Le DG de l’équipe, Tim Murray, a déclaré pendant sa conférence de presse de fin de saison qu’il était très probable qu’il rachète le contrat de Leino pendant la saison morte.

Leino a encore 3 ans à son contrat qui le paie 4,5 millions par année. Cette année, il a marqué 0 but et a récolté 15 passes en 58 matchs. Il déçoit chaque année depuis qu’il a signé son contrat avec les Sabres et il est devenu la cible des partisans alors que le club a pris un virage pour le pire.

Avec l’argent de Terry Pegula, le rachat ne devrait pas trop faire mal aux Sabres qui ont encore droit à des rachats n’affectant pas le plafond salarial. Ce sera surement le cas de Ville Leino qui, sans ce type de rachat, serait sur la masse salariale de Buffalo pendant les 6 prochaines saisons.


Andrew MacDonald signe un contrat de 6 ans – 30 millions avec les Flyers


Avant que les séries commencent, les Flyers de Philadelphie ont réglé la situation contractuelle du défenseur Andrew MacDonald. Ils lui ont fait signer un contrat de 6 ans d’une valeur de 30 millions. Celui qui a été acquis des Islanders à la date limite aura donc un impact de 5 millions sur la masse de Philadelphie.

MacDonald est un défenseur qui bloque énormément de lancers. Il a d’ailleurs terminé au sommet de la ligue de ce côté cette saison. Il est souvent utilisé sur la première paire, mais est beaucoup plus efficace dans un rôle de 5e défenseur.

Le défenseur est un des gars dont les statistiques avancées ne raffolent pas. Il a démontré à New York qu’il n’était pas un défenseur de top 4 efficace et ça a été pas mal la même histoire à Philadelphie. On lui reproche surtout son jeu en zone neutre, qui est particulièrement déficient.

C’est un contrat risqué pour les Flyers puisqu’un défenseur qui bloque énormément de lancers est un risque de blessure et si on lui enlève ça, il n’a pas vraiment démontré grand-chose dans la ligue. C’est un bon 5e défenseur qui va être forcé de jouer sur la 2e paire avec les Flyers, mais à 5 millions par année, pas le choix de penser que les Flyers ont conservé leurs bonnes vieilles habitudes en le surpayant.


L’avenir de Jarome Iginla avec les Bruins incertain ?

jarome-iginla-calgary

Bien peu s’attendaient à ce que Jarome Iginla puisse encore, malgré ses 36 ans, performer au niveau auquel il performe présentement. Ses 28 buts et 30 passes pour 58 points en 72 matchs représentent toute une contribution offensive pour le vétéran et ex-capitaine des Flames.

Voilà pourquoi le directeur général des Bruins Peter Chiarelli souhaite absolument mettre « Iggy » sous contrat en vue de la prochaine saison, lui qui se plaît bien dans la capitale du Massachusetts. Le DG de l’équipe n’a pas chômé au courant de la dernière semaine et a contacté Don Meehan de l’agence Newport Sports, l’agent d’Iginla, afin de discuter de l’avenir de son client.

Toutefois, selon ce que rapporte l’informateur du réseau TSN, Darren Dreger, aucune négociation sérieuse n’est ressortie de ces discussions. Bien que les deux partis désirent énormément s’entendre sur un nouveau contrat, la réalité contraignante de la masse salariale élevée de l’équipe les en empêche. La direction des Bruins a donc les mains liées étant donné le peu d’espace disponible sur la masse salariale de l’équipe actuellement, elle qui dépasse même de près de 2,5 M$ le plafond salarial. Boston n’a donc pas les moyens de finaliser cet accord au courant de la saison, avant qu’Iginla ne se fasse courtiser par les 29 autres formations de la LNH le premier juillet.

L’état-major de l’équipe de l’heure dans la LNH devra faire de la place au vétéran s’ils souhaitent le revoir dans l’uniforme jaune et noir la saison prochaine. Dossier à suivre…


Le contrat de David Clarkson est de plus en plus ridicule

En juillet dernier, les Maple Leafs ont fait signer un contrat de 36,75 millions sur 7 ans à un ailier de 29 ans qui n’avait qu’une saison de plus de 40 points en carrière. Sur le coup, tout le monde trouvait que le contrat de David Clarkson était énorme, mais après 10 points en 43 matchs, ça a l’air encore plus ridicule.

Le blogueur Tyler Dellow, de MC79Hockey, a découvert quelque chose d’encore plus ridicule dans le contrat du nouveau joueur des Leafs; les Leafs ne peuvent même pas le racheter.

En fait, ils pourraient le racheter, mais ils obtiendraient beaucoup moins d’avantages à faire ça puisque le contrat de Clarkson est bâti différemment que les autres. En effet, lorsqu’on regarde CapGeek, on se rend compte que la majorité de l’argent du contrat de Clarkson est versé en tant que bonus.

Clarkson

Sur les 36,75 millions de Clarkson, seulement 9 sont en salaire normal. C’est important puisque c’est seulement ce salaire qui peut être racheté. Ça fait en sorte qu’en cas de rachat, les Leafs n’économiseraient qu’environ 0,4 million des 5,25 millions de l’impact de Clarkson sur le plafond salarial. Ça pourrait varier selon l’année du rachat, mais l’impact sera toujours minime sur le plafond.

Bien évidemment, quand une équipe signe un contrat, elle ne pense pas à ça (même si l’agent le fait lui). Ceci étant dit, la première année de l’attaquant des Leafs à Toronto ainsi que son historique nous laisse croire que les dirigeants pourraient finir par regretter cette décision. C’est long 6 saisons… surtout quand le plafond monte moins que ce qu’on pensait.


Les 5 perdants de la date limite des transactions

Hier, on vous a offert les 5 gagnants de la date limite des transactions, mais c’est maintenant au tour du texte le plus plaisant où l’on regarde les 5 équipes qui se sont plantées.

5. Oilers d’Edmonton

Choix de 5e ronde VS N. Schultz
Choix de 3e ronde, Choix de 5e ronde VS Hemsky
Fasth VS Choix de 3e ronde, Choix de 5e ronde
Choix de 4e ronde VS Bryzgalov

Il n’y a pas vraiment de mauvaise transaction du côté des Oilers, sauf peut-être celle de Fasth, mais ce n’est quand même pas quelque chose de satisfaisant pour eux. Ils n’ont pas réussi à échanger tout le monde qu’ils voulaient envoyer ailleurs. On pense notamment à Ryan Smyth. Il y a également le fait qu’ils n’ont rien gagné de plus qu’un choix de 4e ronde pendant la semaine menant à la date limite. Ce n’est pas catastrophique, mais ce n’est pas une bonne semaine pour eux.

4. Jets de Winnipeg

J’aurais pu marquer les Thrashers d’Atlanta. Les Jets n’ont pas fait d’échange aujourd’hui et le problème reste le même à Winnipeg. C’est le même noyau que celui qui a passé d’Atlanta à Winnipeg et donc d’inconnus à superstars. C’est le même noyau qui n’a rien fait depuis des années. Pour la première fois, les Jets connaissaient des bons moments cette saison et ils étaient dans la course aux séries, mais ils avaient besoin d’aide après la blessure de Mark Scheifele. Ils n’en n’ont pas eu et ça pourrait coûter l’emploi à Kevin Cheveldayoff.

3. Flames de Calgary

Choix de 3e ronde VS Stempniak
Choix de 2e ronde VS Berra

Les deux échanges des Flames ne sont pas ridicules alors qu’ils ont obtenu pas mal ce que le marché dictait qu’il obtienne. On peut même dire qu’ils ont eu l’avantage sur l’Avalanche dans l’échange de Berra. Calgary a obtenu plus que pour les autres gardiens parce que François Allaire voulait absolument le gardien suisse.

Par contre, l’erreur qui les place là est le non échange de Mike Cammalleri. Je ne peux pas croire que Brian Burke n’ait pas été en mesure d’obtenir un choix de 2e ronde pour l’attaquant. Il ne servira à rien aux Flames qui sont dans la cave et il va même leur nuire en marquant des buts qui pourraient leur coûter des rangs de sélection au repêchage. C’est donc une situation où les Flames sont perdants des 2 côtés. En plus, les chances qu’il signe un nouveau contrat avec Calgary sont aussi fortes que s’il avait été échangé. C’est vraiment une décision incompréhensible de la part de Brian Burke.

2. Islanders de New York

Choix de 2e ronde, Choix de 3e ronde, Mangene VS MacDonald
Collberg, Choix de 2e ronde VS Vanek

Les Islanders avaient 2 actifs à échanger avant la date limite et Garth Snow a décidé d’attendre dans les 24 dernières heures pour les échanger. Ça a marché pour MacDonald, pas mal moins pour Vanek. En effet, le prix pour MacDonald est excellent. Un choix de 2e et un choix de 3e pour un gars de 3e paire, c’est un retour très généreux dans ce marché.

D’ailleurs, on le voit lorsqu’on remarque que Snow n’a obtenu que Sebastian Collberg et un choix de 2e ronde pour Vanek. On imagine que le DG des Islanders a surévalué son joueur et a demandé trop en échange. Ça a fait en sorte qu’il a paniqué à la limite. Il a quand même obtenu un retour, ce qui est mieux que rien, mais on est très loin de ce qu’il a donné pour lui plus tôt cette saison et c’est tant mieux pour le Canadien.

1. Canucks de Vancouver

Choix de 5e ronde VS Diaz
Markstrom, Matthias VS Luongo, Anthony

Quand les Canucks ont échangé Luongo, je m’attendais à ce qu’ils démolissent le club. Je m’attendais à voir partir des gars comme Kesler et Edler. À la place, ils ont simplement envoyé Diaz à New York sans obtenir grand chose en retour. En faisant ça, les Nucks se retrouvent sur la clôture. On ne sait pas s’ils visent les séries ou s’ils démolissent l’équipe pour mieux la rebâtir. C’est la pire position pour une équipe.

Cette date limite était probablement le dernier clou dans le cercueil de Mike Gillis qui n’aura pas la chance d’échanger Ryan Kesler ou de s’occuper de la reconstruction des Canucks qui va inévitablement devenir nécessaire. Ça aurait pu commencer aujourd’hui, mais les proprios ont préféré attendre. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour les fans.


Les 5 gagnants de la date limite des transactions

marc-bergevin-party

Maintenant que la date limite des transactions est chose du passé, on peut évaluer les équipes qui ont mieux fait. Il y a quelques équipes auxquelles on s’attendait, mais il y a aussi des surprises, comme le Canadien de Marc Bergevin par exemple.

5. Kings de Los Angeles

Gaborik VS Frattin, Choix de 2e ronde, Choix conditionnel de 3e ronde
McNabb, 2 choix de 2e ronde VS Fasching, Deslauriers

L’échange de McNabb ne fera pas couler d’encre, mais les Kings ont utilisé de bons choix au repêchage en Fasching et Deslauriers pour faire faire l’acquisition de profondeur à la ligne bleue. En plus, les 2 choix de 2e ronde pourrait rapporter gros aux Kings qui ont l’habitude de bien repêcher.

Bien évidemment, le gros échange est celui de Gaborik. L’ancien des Jackets ne produisait pas cette année, mais il a du talent et il pourrait être capable de relancer l’attaque des Kings qui est au neutre depuis le début de la saison. C’est un risque qui ne coûte pas cher et qui pourrait rapporter gros à Los Angeles.

4. Blackhawks de Chicago

Choix de 3e ronde, Choix de 5e ronde VS Pirri
Rundblad, Brisebois VS Choix de 2e ronde

L’échange de Pirri ne veut pas dire grand chose puisque les Hawks lui ont simplement permis d’avoir une chance ailleurs. Toutefois, l’échange de Rundblad pourrait être la 2e meilleure de la dernière semaine. C’est la 4e organisation de Rundblad dans la LNH (Blues, Sens, Coyotes), mais le défenseur de 23 ans est excellent. Il a simplement besoin d’avoir sa chance et il deviendra un défenseur de top 4 dans la LNH. Il a été échangé pour Tarasenko tôt dans sa carrière et le talent est encore là. Les Hawks pourraient bien avoir réussi un vol avec cette transaction.

3. Rangers de New York

Diaz VS Choix de 5e ronde
St-Louis VS Callahan, Choix de 1e ronde 2015, Choix conditionnel de 2e ronde 2014

Si vous lisez le blogue, vous savez que je suis le président du fan club de Raphael Diaz. Le défenseur est pas mal plus fiable défensivement que ce qu’il laisse paraître et avec ce que les Rangers ont fait avec John Moore, j’ai hâte de voir ce qu’ils vont faire avec le Suisse.

Ceci étant dit, leur grosse transaction est l’acquisition de Martin St-Louis. Il est vrai qu’ils ont payé le gros prix alors qu’ils auront à donner 2 choix de 1ère ronde s’ils se rendent en 3e ronde des séries. Toutefois, c’est exactement le point puisque l’arrivée de St-Louis leur permet d’être dans la lutte pour les séries. Avec leur équipe et la situation de la conférence de l’Est, ils pourrait certainement faire beaucoup de bruit et l’arrivée de Martin St-Louis va certainement aider le tout. En plus, en faisant cet échange, ils évitent de donner un contrat à la David Clarkson à Ryan Callahan.

2. Canadiens de Montréal

Weaver VS Choix de 5e ronde
Dubnyk VS Considérations futures
Vanek, Choix de 5e ronde VS Collberg, Choix de 2e ronde

J’ai déjà parlé de l’échange de Weaver que j’adore si ça permet à l’équipe de déloger Douglas Murray. Celle de Dubnyk est également bonne pour les Bulldogs qui se demandaient un peu ce qu’ils faisaient sans Dustin Tokarski. En Dubnyk, le CH obtient un gardien qui a eu une année MISÉRABLE, mais qui a le potentiel d’être entre le 15e et le 25e meilleur gardien de la ligue. S’il parvient à relancer sa carrière avec les Dogs, tant mieux. Sinon, le CH a littéralement rien donné pour ses servies.

Par contre, l’échange qui a donné le coup de grâce est celui de Vanek. C’est un coup de génie de Bergevin qui obtient un joueur au moment parfait. Sa valeur est à son plus bas à cause de ses frasques à Sotchi ainsi que du fait que tout le monde sait qu’il ira avec le Wild du Minnesota. Le prix jusqu’à hier était un espoir, un choix de 1ère ronde et un joueur de qualité. À la place, Bergevin l’a obtenu pour un choix de 2e et un espoir qui ressemble à 2 autres espoirs sur lesquels on compte déjà (Andrighetto et Lehkonen). C’est une aubaine et ça permet aux Habs de saisir une opportunité. L’Est est complètement ouverte alors que les Penguins et les Bruins n’ont pas nécessairement corrigé leurs faiblesses et avec l’acquisition de Vanek, Bergevin a donné les munitions nécessaires à Therrien pour qu’il en profite.

1. Blues de St-Louis

Miller, Ott VS Halak, Stewart, Carrier, Choix de 1ère ronde

Au départ, on trouvait que les Blues avaient donné pas mal, mais après la limite, on doit dire que ce sont ceux qui se sont le plus améliorés dans l’Ouest où ils étaient déjà une force. On a vu qu’Halak et Stewart n’avaient pas vraiment de valeur mercredi alors que Miller et Ott valent certainement le prix de Carrier et d’un choix de 1ère ronde. En agissant d’avance, les Blues ont obtenu quelques matchs de plus de leurs locations, mais ils ont également évité la folie de la dernière minute et c’est ce qui fait en sorte qu’ils sont les grands gagnants.

Demain matin, on vous parlera de nos perdants.


Échange Islanders x Canadiens // Thomas Vanek x Sebastian Collberg et choix de 2e ronde en 2014

Screen shot 2014-03-05 at 3.14.43 PM

Les Islanders de New York ont échangé Thomas Vanek aux Canadiens de Montréal. Le Tricolore a donné un choix de 2e ronde en 2014 et Sebastian Collberg. Le CH obtiendra un choix de 5e ronde s’il fait les séries éliminatoires.

Le joueur autrichien était parmi les attaquants les plus intéressants à acquérir à la date limite des transactions. L’athlète de 30 ans a récolté 53 points (21 buts et 32 passes) en 60 matchs cette saison.


Échange Flames x Penguins // Lee Stempniak x choix de 3e ronde

i

Lee Stempniak échangé aux Penguins de Pittsburgh en retour d’un choix de 3e ronde pour les Flames de Calgary.


Échange Flyers x Bruins // Andrej Meszaros x Choix de 3e ronde

Andrej Meszaros

Les Flyers envoient Andrej Meszaros aux Bruins pour un choix de 3e ronde.


Échange Panthers x Stars // Tim Thomas à Dallas

tim-thomas

Tim Thomas a été échangé aux Stars de Dallas par les Panthers de la Floride. Ce que la formation floridienne reçoit en retour Dan Ellis.