Suivez 25stanley sur Facebook!

Ilya Kovalchuk ne reviendra pas au New Jersey

ilya-kovalchuk

Lundi après-midi, une rumeur concernant Ilya Kovalchuk a fait surface sur le web. Elle risque de circuler pendant quelques moments, mais elle n’a aucun fondement. Cette rumeur dit qu’Ilya Kovalchuk et les Devils travaillent présentement sur un retour de l’attaquant russe dans la LNH après avoir pris sa « retraite » l’an passé.

Cette rumeur ne fait aucun sens, mais ce n’est pas ça qui a empêché sa propagation. Ce serait stupide de la part de l’attaquant de revenir un an après avoir quitté la LNH. En plus, c’est presque impossible. Pour qu’il revienne dans la ligue, il faudrait que toutes les équipes de la ligue acceptent le transfert.

Si une seule équipe s’opposait à cette transaction, Kovalchuk devrait rester dans la KHL. Ça me semble impossible de voir les 29 autres équipes aider les Devils après que ceux-ci aient eu droit à un passe-droit en recevant leur choix de 1re ronde de cette année. On se rappelle qu’ils auraient dû abandonner ce choix à cause du contrat de Kovalchuk, mais la ligue a diminué la punition lorsque l’équipe a changé de propriétaire.

Alors comment cette rumeur est-elle partie? C’est un « journaliste » nommé Dino Costa qui a parti le tout. Costa est un animateur de radio qui a aussi un site web qui est reconnu pour son plagiat à peine déguisé. C’est difficile de trouver un gars moins crédible que celui-là, mais, c’est lui qui est à l’origine de cette rumeur qui a circulé. Comme quoi il faut faire attention pendant la saison des rumeurs. Après tout, celles-ci peuvent partir d’un peu n’importe où.


Entrevue pour Bylsma cette semaine en Floride

Dan Bylsma

Dan Bylsma est sans emploi depuis qu’il a été congédié vendredi dernier par les Penguins de Pittsburgh. L’homme de 43 ans est en quête d’un autre poste d’entraîneur-chef dans la Ligue nationale de hockey et ce n’est pas l’intérêt de certains clubs de la LNH qui manque.

Selon une source de Harvey Fialkov, du Sun Sentinel, Bylsma est intéressé au poste d’entraîneur-chef des Panthers de la Floride et il rencontrera les dirigeants de l’équipe mardi ou mercredi prochain.

Également, le personnel des Canucks de Vancouver est intéressé aux services de Bylsma pour le poste de pilote du club de l’Ouest canadien.


Le plafond salarial devrait être 6 millions plus haut l’an prochain

Bonne nouvelle pour Marc Bergevin et P.K. Subban! Le plafond salarial de la LNH augmentera de plus de 6 millions l’an prochain. C’est ce qu’on estime après les chiffres dévoilés par Chris Botta lundi matin. Selon Botta, cette année, les revenus de la ligue ont été de 3,7 milliards.

Avec ce type de revenus, James Mirtle estime que le plafond salarial sera de 70,6 millions l’an prochain. On se rappelle qu’il était à 64,3 millions cette année. On devrait donc voir une augmentation de 6,3 millions. C’est clairement une bonne nouvelle pour le Canadien qui a encore plusieurs joueurs à signer cet été.

Bien évidemment, pour l’instant ce ne sont que des estimations, mais comme on parle des 2 gars les plus fiables de ce côté, ça devrait être très près du chiffre final. Le pire, c’est que cette amélioration est venue sans le nouveau contrat national de télédiffusion. L’an prochain, les revenus totaux devraient dépasser le plateau des 4 milliards, ce qui permettrait au plafond de se rendre à 76 millions.

Dans cette situation, le Canadien a intérêt à signer Subban à long terme. Avec l’évolution de Subban et du plafond salarial, un salaire qui pourrait avoir l’air énorme immédiatement (comme 9,5 millions par exemple) pourrait devenir une aubaine dans quelques années.


Paul Stastny est patient dans ses négociations avec l’Avalanche


Cette année, Paul Stastny a relancé sa carrière avec une saison de 60 points en 71 matchs en plus de 10 points en 7 rencontres pendant les séries. C’est arrivé au bon moment alors que son contrat de 5 ans d’une valeur de 33 millions est venu à échéance à la fin de cette saison.

Selon Adrian Dater, cette performance a donné le goût à l’Avalanche de lui faire signer un nouveau contrat. Les dirigeants de l’équipe lui ont fait une offre avant la date limite des transactions, mais Stastny et son agent avaient décidé d’attendre avant de parler d’un nouveau contrat.

Lorsque l’équipe est revenue à la charge après la saison, Stastny a continué de repousser les négociations. Cette fois-ci, il fera attendre l’équipe de Patrick Roy jusqu’au 20 juin avant de commencer à parler. Il peut mieux utiliser la carte du marché des agents libres de cette façon. Malgré tout ça, les dirigeants de l’Avalanche sont confiants.

On dirait bien que le joueur de l’Avalanche ait le goût de tester le marché des agents libres et on peut le comprendre. Il vient de connaître une de ses meilleures saisons en carrière et il aimerait que ça paraisse dans son compte en banque. À 28 ans, il a un bon gabarit et il a prouvé qu’il était capable de produire offensivement. C’est un combo qui donne le goût aux équipes de payer un gros prix et si Stastny se rendait sur le marché des agents libres, on en aurait certainement un autre exemple.


Brian Gionta et Mike Weaver vont débuter leurs négos avec le Canadien la semaine prochaine


Ceux qui aiment les gros joueurs ne seront pas heureux d’apprendre que le Canadien semble intéressé à signer deux de ses plus petits agents libres sans restriction; Brian Gionta et Mike Weaver. Cet intérêt a été confirmé par Elliotte Friedman samedi après-midi.

Selon l’informateur de CBC, Bergevin avait déjà parlé aux agents des 2 joueurs pendant la saison, mais ils avaient décidé d’attendre après l’élimination de l’équipe avant de reprendre les discussions. Maintenant que c’est fait, Friedman s’attend à ce que les discussions entre Marc Bergevin et les 2 joueurs reprennent sous peu.

Bien évidemment, ça ne veut pas dire que les deux gars vont assurément signer avec le Canadien. Friedman a mentionné que bien qu’il y ait de l’intérêt des 2 côtés, l’aspect financier n’a pas encore été discuté et c’est souvent ce qui décide du résultat de ces négociations.

Dans les 2 cas, ça risque d’être leur dernier contrat et ils pourraient tenter de prendre le plus d’argent possible avant de changer de carrière. Ça me fait surtout peur dans le cas de Weaver qui a connu d’excellentes séries et qui s’est fait un nom après avoir été échangé pour un choix de 5e ronde à la date limite des transactions. Cette performance pourrait lui valoir quelques centaines de milliers de dollars que le Canadien pourrait ne pas vouloir lui donner.


Joe Thornton échangé cet été?


Après l’échange de Dan Boyle, les Sharks sont en mode reconstruction. San Jose a énormément de vétérans qui ne voudraient peut-être pas vivre ce processus et qui pourraient laisser tomber leurs clauses de non-échange. Ça veut dire qu’il pourrait y avoir d’autres échanges à venir.

Une de ces transactions pourrait impliquer Joe Thornton. Selon Mike Zeisberger, de QMI, 6 équipes ont déjà contacté les Sharks pour démontrer de l’intérêt envers le centre de 35 ans. Parmi ces équipes, on retrouve les Maple Leafs de Toronto qui ont déjà laissé savoir qu’ils seront actifs sur le marché des transactions cet été.

Bien évidemment, on est loin d’une transaction puisque les Sharks n’ont pas placé Thornton sur le marché des échanges et il n’a pas indiqué qu’il serait prêt à lever sa clause de non-échange. Toutefois, si jamais c’était le cas, c’est clair qu’il y aurait de l’intérêt pour ses services.

Ce n’est pas surprenant puisqu’il lui reste encore 3 ans à son contrat qui le paie 6,75 millions par année. Ce n’est pas énorme pour un gars qui frôle le point par match depuis le début de sa carrière dans la LNH avec 1194 points en 1207 matchs. En plus, il ne montre pas de signe de ralentissement alors qu’il a enregistré 76 points cette saison.


Jiri Sekac est le prochain européen à faire le saut dans la LNH


Le nom de Jiri Sekac ne dira rien à la grande majorité, sinon la totalité des fans nord-américains, mais l’attaquant tchèque qui aura 22 ans mardi prochain pourrait très bien évoluer dans la LNH en 2014-2015.

En effet, selon Bob McKenzie, Sekac a reçu plus de 12 offres d’équipes de la LNH qui veulent qu’il traverse l’Atlantique pour venir jouer dans le circuit Bettman. Le contrat en question est une entente de 2 ans au salaire maximum alloué pour une recrue.

Depuis 2 ans, il évolue avec le Lev Praha dans la KHL. Cette année, il a amassé 28 points en 47 matchs. Dans la LNH, il serait un bon ailier de 3e ou 4e trio pour l’équipe qui le signera. À long terme, il pourrait jouer sur un 1er ou un 2e trio dans la LNH, mais cela dépendra de son adaptation au style de jeu américain.

À chaque fois qu’un cas comme celui-là survient, on pense à Fabian Brunnstrom qui a été un bust complet lorsqu’il est venu dans la LNH, mais Sekac est plus jeune que le Suédois quand il était venu dans la LNH et les dirigeants qui le poursuivent semblent sûrs que Sekac soit en mesure de faire l’adaptation nécessaire.


Les 4 destinations possibles de Dan Bylsma

BylsmaDidIEffUp

Après le renvoi de Dan Bylsma vendredi après-midi, plusieurs équipes de la LNH ont salivé. Il est immédiatement devenu le meilleur entraîneur disponible sur le marché et c’est clair que plusieurs DG autour de la ligue ont pensé à l’engager dans les 24 dernières heures.

Bien évidemment, les équipes sans entraîneur font partie de ce groupe, mais ce ne serait pas surprenant si certaines équipes ayant conservé leur meneur en arrière du banc pensaient aussi à l’engager. Après tout, il y a quelques mois, il coachait les États-Unis à Sotchi et maintenant il est disponible pour toutes les équipes qui veulent l’engager. Il sera certainement de retour derrière un banc de la LNH l’an prochain.

Voici les 4 destinations les plus plausibles pour lui l’an prochain :

1. Panthers de la Floride

Les Panthers ont déjà dit publiquement qu’ils étaient intéressés par les services de Bylsma. Ils le veulent derrière le banc de l’équipe et ils ne se gênent pas pour le dire à tous ceux qui veulent l’entendre. En plus, ils sont loin d’avoir trouvé un candidat à leur goût alors que Dale Tallon a encore plus de 5 gars en tête.

Pour Bylsma, ça ferait du sens puisque le noyau des Panthers est jeune et talentueux, particulièrement à l’attaque. Ils ont une tonne de jeunes attaquants de qualité en Barkov, Huberdeau, Bjugstad, Shore, Hayes et Pirri et leur ligne bleue est sous-estimée, particulièrement s’ils gardent Tom Gilbert pour entourer Campbell, Kulikov, Gudbranson et Olsen. C’est sans parler du premier choix au prochain repêchage. C’est le genre d’équipe qui peut surprendre avec Luongo devant le filet et Bylsma serait le récipiendaire de toutes les louanges si c’était le cas. Il ne peut pas vraiment perdre en prenant ce poste.

2. Canucks de Vancouver

Les Canucks ont certainement la meilleure formation parmi les équipes présente sur la liste. C’est clair que c’est quelque chose d’intéressant pour Bylsma qui vient de passer plusieurs années à chasser la Coupe Stanley et qui aura probablement le goût de continuer.

Pour les Canucks, ça ferait du sens puisqu’ils n’ont pas encore parlé à leurs 2 principaux candidats, Willie Desjardins et John Stevens. Si jamais ils contactaient Bylsma et qu’il les impressionnait en entrevue, ce ne serait pas une embauche surprenante.

3. Hurricanes de la Caroline

Les Canes sont la dernière équipe à ne pas avoir d’entraîneur. Eux aussi, ils ont encore une bonne partie du processus à faire. Ça veut donc dire que Bylsma a encore le temps d’entrer ce processus et d’obtenir l’emploi.

Si jamais Bylsma atterissait là-bas, il y aurait une belle touche d’ironie alors que celui qui l’a renvoyé à Pittsburgh , Jim Rutherford, est propriétaire minoritaire de la formation.

4. Maple Leafs de Toronto

Leur présence sur cette liste est surprenante et les chances que ça arrive sont faibles, mais je persiste à croire que ce n’est pas impossible. Ils ont gardé Carlyle cet été, mais ils ont renvoyé tous ses assistants dans un geste qui prouve que la nouvelle direction n’est pas vraiment fan de l’entraîneur.

Si on lisait entre les lignes lorsqu’ils l’ont gardé, ils ont justifié le geste par le manque de bons candidats disponibles. L’arrivée de Bylsma dans ce groupe pourrait certainement changer cette situation, et du même coup, la décision des dirigeants de Toronto.


Les dernières rumeurs des meilleurs informateurs

Avec la finale de la Coupe Stanley qui se joue présentement à Los Angeles, la saison des agents libres  et des transactions s’amène sous peu. C’est donc dire que la saison des rumeurs est déjà commencée.

Qui de mieux pour nous informer sur les dossiers à suivre que les 3 gars principaux de TSN; Pierre Lebrun, Darren Dreger et Bob McKenzie? Ils l’ont fait dans leur segment d’insider trading de vendredi soir en faisant le tour de toutes les équipes en recherche d’entraîneurs en plus de parler de plusieurs rumeurs incluant des équipes canadiennes.

Ryan Kesler

C’est Darren Dreger qui a parti le bal en parlant du centre des Canucks qui avait été sur le marché lors de la date limite des transactions, mais qui n’avait pas trouvé preneur. Avec un nouveau président, DG et coach, on aurait pensé que Kesler serait revenu sur sa décision de demander un échange, mais ça ne semble pas être le cas.

Selon Dreger, il a rencontré Jim Benning, le nouveau DG des Nucks et il veut toujours un échange à une des 6 villes sur sa liste. Dreger a mentionné qu’Anaheim et Philadephie étaient sur la liste.

Pierre Lebrun a ensuite parlé du prix à payer, qui est très élevé. Selon Lebrun, les Nucks ne veulent pas que des espoirs et aimeraient obtenir un joueur qui les aide immédiatement, de préférence un centre.

Jason Spezza

McKenzie a mentionné que la situation de Kesler affecte les Sénateurs d’Ottawa qui veulent échanger Jason Spezza. Malheureusement pour eux, à cause de Kesler, ce serait surprenant que Spezza soit échangé avant le repêchage, ce qui était l’objectif des Sens.

Panthers de la Floride

Par la suite, Dreger a parlé de la situation des Panthers qui se cherchent présentement un entraîneur. Selon l’informateur de TSN, Tallon a parlé à 10 candidats potentiels et souhaite réduire cette liste à 5 candidats sous peu.

Hurricanes de la Caroline

C’est Pierre Lebrun qui a parlé du trou derrière le banc des Canes. Selon lui, Ron Francis a déjà parlé à une dizaine de candidats, mais il n’a pas terminé. Il veut passer d’autres candidats en entrevue dont Ulf Samuelsson et John Stevens qui sont encore occupés avec la finale de la Coupe Stanley.

Canucks de Vancouver

McKenzie a parlé des Canucks qui n’ont pas encore contacté leurs 2 principaux candidats pour leur poste d’entraîneur puisqu’ils sont encore en action. Ces 2 gars-là sont Willie Desjardins, qui est avec le club-école des Stars en finale de la AHL, et John Stevens, l’assistant des Kings de Los Angeles.

1er choix au repêchage

Dreger est revenu sur les Panthers qui comptent sur le premier choix au total lors du prochain repêchage, mais qui sont ouverts à l’échanger. Ils ont même reçu une offre solide jusqu’à maintenant. Ils s’attendent à en recevoir d’autres en s’approchant du repêchage.

Martin Brodeur

Pierre Lebrun a aussi parlé de Martin Brodeur qui veut joueur une autre saison dans la ligue et il est prêt à quitter le New Jersey pour le faire. Il sera agent libre le 1er juillet prochain et il veut voir quelles seront ces options à ce moment-là.


Le danger de croire des insiders qui n’ont rien prouvé

Islaners

Vendredi après-midi, ce tweet d’un employé de la station de radio NBC de New York a fait le tour des réseaux sociaux. Ça a tellement circulé que Sportsnet a repris la nouvelle. Il faut dire que cette vente semble imminente et que ce tweet faisait du sens.

Toutefois, plusieurs journalistes et amateurs avaient des doutes parce que ce genre de nouvelles vient habituellement de gars béton comme Nick Kypreos, Bob McKenzie, Darren Dreger et Pierre Lebrun ou des gars locaux qui ont fait leurs preuves comme Chris Botta et Arthur Staple. Même si Pellegrino est un gars local, ça aurait été surprenant qu’il soit le gars qui ait obtenu le scoop.

Le tout a fait plus de sens une heure plus tard alors que Pellegrino a tweeté ceci :

Islanders 2

Islanders 3

Donc, selon Pellegrino, il a été victime d’un tour que l’on voit dans à peu près toutes les écoles en Amérique du Nord alors que quelqu’un profite d’un compte ouvert pour écrire une niaiserie. C’est très possible, mais ça prendrait un collègue assez chien pour faire ça.

C’est donc aussi possible que le gars ait eu une info confidentielle et qu’il l’ait partagé avant que sa source rapplique. L’option la plus plausible selon moi, c’est qu’il se soit rendu compte que sa « source » n’était pas bonne et qu’il s’est fait niaiser. Dans ces deux cas-là, il aurait paniqué et écrit que c’était la faute d’un collègue. Ce n’était pas la fin de panique puisqu’il a supprimé son compte quelques minutes plus tard.

On ne saura probablement jamais ce qui s’est passé, mais ce qu’on sait, c’est que même si la vente des Islanders de Charles Wang à Andrew Barroway est très possible, elle n’est pas encore complétée.