Suivez 25stanley sur Facebook!

Les Bruins sont encore à la recherche d’un défenseur

Sweeney Jacobs Neely

Normalement, à la fin du mois de juillet, le marché des agents libres est mort, mais comme on a vu avec la signature d’Alex Semin la semaine dernière, il y a encore des joueurs disponibles qui peuvent aider des équipes de la LNH. C’est surtout le cas à la ligne bleue où des gars comme Zidlicky, Ehrhoff et Franson pourraient être dans plusieurs top 4 du circuit Bettman.

Même s’ils ont déjà 7 défenseurs dans l’alignement, les Bruins de Boston sont une des équipes intéressées par ces défenseurs puisqu’ils doivent remplacer le trou laissé béant par le départ de Dougie Hamilton vers les Flames de Calgary.

Lors de la conférence de presse en marge de la Classique hivernale mercredi, le DG des Bruins, Don Sweeney, a confirmé que l’équipe négociait avec Cody Franson. Par contre, il n’a pas pu dire aux journalistes s’il était près de le signer parce qu’il ne sait pas ce que les autres équipes lui offrent.

Selon Renaud Lavoie, Franson n’est pas le seul joueur avec qui les Bruins négocient présentement. Marek Zidlicky est également visé par l’équipe. À 38 ans, il n’est pas aussi bon que Franson, mais il peut certainement aider en zone offensive.

Pour ce qui est de Christian Ehrhoff, les Blue Jackets sont toujours dans la course, mais ils n’ont pas l’espace nécessaire sous le plafond salarial pour le signer. Ils ont donc une petite offre sur la table et ils espèrent que le défenseur panique suffisamment pour l’accepter et venir aider leur ligne bleue.

Stats de Franson

Franson HERO

Stats d’Ehrhoff

  Ehrhoff HERO

Stats de Zidlicky

Zidlicky HERO


Brandon Sutter devrait signer un contrat à long terme avec les Canucks avant la fin de la semaine

La transaction qui a envoyé Brandon Sutter aux Canucks en a surpris plus d’un mardi. Par contre, cet échange était en négociations depuis un bon moment. Selon un blogue de Pittsburgh, l’agent de Sutter avait même déjà contacté la direction des Canucks pour parler du prochain contrat de celui qui sera agent libre sans restriction à la fin de la saison.

Ces discussions auraient facilité la transaction entre Pittsburgh et Vancouver et le cadre d’une entente serait même déjà en place. Selon l’agent de Sutter, le nouveau centre des Canucks aimerait signer un contrat d’au moins 5 ans, donc on parle d’une entente à long terme.

Ça suit les informations de John Shannon de Sportsnet, qui a tweeté qu’une source des Canucks lui a indiqué que le contrat devrait être conclu dans les prochains jours. Elliotte Friedman, qui est parmi les mieux plogués dans la LNH, a estimé l’impact du nouveau contrat de Sutter sur le plafond salarial des Canucks à 4,4 M$. Ça donnerait donc une entente de 5 ans d’une valeur de 22 M$.

Rien n’est conclu pour le moment, donc ce ne sont pas des informations officielles et ça pourrait changer avant que Sutter signe officiellement le contrat, mais on dirait bien que le DG de Vancouver, Jim Benning, ne plaisantait pas quand il disait que Sutter était le genre de joueurs avec lesquels tu bâtis une équipe.

Stats de Sutter

Sutter HERO


Marcus Kruger attend encore après les Blackhawks

Alors que l’arbitrage salariale a permis à plusieurs équipes de régler leurs derniers problèmes contractuels au cours des derniers jours, Marcus Kruger, qui a évité ce processus pour signer une entente à long terme avec les Blackhawks, attend toujours son prochain contrat.

Dans un courriel envoyé au Chicago Tribune, l’agent de Kruger, J.P. Barry, a écrit que son client allait être patient avec le DG des Hawks pour lui permettre de faire de la place sous le plafond salarial. Par contre, Barry a ajouté que si la situation ne se réglait pas au cours du prochain mois, son client allait devoir accepter un contrat à court terme afin de revisiter cette situation lorsqu’il y aura de l’argent disponible pour l’attaquant de 25 ans.

Kruger a gagné 2 Coupes Stanley avec les Blackhawks et il joue un rôle capital sur leur désavantage numérique. Il est également au centre du 4e trio. En 23 matchs de séries cette année, il n’a obtenu que 2 buts et 2 passes, mais un de ces buts a donné la victoire aux Hawks en 3e prolongation dans le 2e match de leur série contre les Ducks. C’est un joueur de 4e trio de luxe et ce sont souvent ces gars-là qui écopent, donc il ne devrait pas recevoir une grosse augmentation de salaire après avoir gagné 1,4 M$ la saison dernière.

Présentement, Chicago n’a que 231 540$ de libre sous le plafond salarial et ils doivent encore se trouver un 7e défenseur (probablement Ville Pokka qui gagnera 925 000$ cette saison). Ils devront donc céder un autre contrat pour faire de la place sur la masse salariale et plus on avance dans la saison morte, plus ce sera difficile à faire pour Stan Bowman.

Stats de Kruger

Kruger HERO


Via The Score


Les Nordiques pourraient jouer dans l’Ouest

Bettman

Gary Bettman a donné une entrevue au Boston Globe et pour une des premières fois, il a parlé des détails du processus d’expansion. Il est encore aussi prudent dans ses commentaires alors qu’il a répété que ce n’était pas certain que ce processus allait mener à une équipe d’expansion. Il a aussi dit que c’était possible que la ligue n’accepte qu’une équipe.

Ça pourrait être une mauvaise nouvelle pour les Nordiques, qui sont 2es dans cette course derrière Vegas, mais ce n’est pas vraiment le cas puisque ce discours n’a jamais changé. En plus, pour la première fois, Bettman a identifié quelques défis qui seront devant la ligue si jamais les Nordiques font leur entrée. Le fait qu’il en parle publiquement est un bon pas en avant pour la candidature de Québec, même si ce pas venait avec des mauvaises nouvelle

Ce côté négatif est venu lorsque la journaliste qui interviewait Bettman lui a parlé de géographie. Le commissaire a admis que c’était un facteur qui allait être étudié et qu’il n’était pas question de déménager une équipe en difficulté financière de l’Est (Panthers ou Hurricanes) à l’Ouest pour équilibrer les conférences.

Bettman a donc dit que les dirigeants de la ligue allaient devoir considérer la possibilité d’envoyer les Nordiques dans l’Ouest. Ça ne changerait rien aux matchs locaux de l’équipe, mais ça ferait en sorte qu’aucun match à l’extérieur ne commencerait avant 20h et que la majorité de ceux-ci seraient probablement à 22h. C’est difficile à suivre pour les fans de Québec et ça ferait mal aux cotes d’écoute de Québecor, qui voudra certainement s’occuper de la diffusion de ces rencontres.

Il a reconnu que ce scénario n’était pas optimal alors que l’expérience des Jets dans la division Sud-Est était loin d’être idéale et que les Red Wings et les Blue Jackets ne pouvaient plus atteindre pour leur changement de conférence.

Le commissaire ne veut pas déranger les propriétaires de ces deux équipes en renvoyant une de ces franchises à l’Ouest. En plus, il sait qu’il peut faire tout ce qu’il veut aux propriétaires de Québec, qui veulent seulement faire leur entrée dans la LNH. Ce serait donc le geste le plus facile à faire du côté politique. Il pourrait faire ça pour les premières années et lorsque la lune de miel sera terminée, il (ou son successeur) pourrait ramener les Nordiques dans l’Est aux dépens d’une autre franchise.

Ce serait plate pour les fans de Québec, qui auraient un gros défi devant eux en ce qui concerne l’heure des matchs à l’extérieur. C’est aussi difficile de développer une rivalité naturelle avec les Blues, les Blackhawks, les Prédateurs ou le Wild. L’aspect le plus plate de ce geste serait toutefois la rivalité avec le Canadien grandement affectée. Les deux formations ne se rencontreraient jamais en séries et il n’y aurait que deux matchs par année entre les deux organisations.

L’angle optimiste de ce geste nous dit que ça permettrait aux fans québécois de voir toutes les équipes du circuit Bettman dans leur province assez souvent. Les matchs Canadiens-Nordiques seraient également plus importants puisqu’ils seraient plus rares. Les chances que ça arrive sont très très faibles, mais si jamais ce scénario nous donne une finale de la Coupe Stanley entre le Canadien et les Nordiques, Bettman deviendrait un héros national (avant que la rivalité ne fasse exploser la province).

Ceci étant dit, le scénario des Nordiques dans l’Ouest n’est qu’une possibilité évoquée par le commissaire pour le moment. Le retour des Nordiques n’est pas encore assuré et leur conférence n’est toujours pas décidée.

Via The Score


Il y a 1,25 M$ d’écart entre Colin Wilson et les Prédateurs avant l’arbitrage

À 2 jours du passage de Colin Wilson devant un arbitre, Elliotte Friedman nous a appris quelles étaient les demandes de l’attaquant et l’offre des Prédateurs. Wilson argumentera qu’il mérite un salaire de 4,25 M$ la saison prochaine alors que l’organisation de Nashville ne veut lui donner que 3 M$ pour ce contrat.

Les Preds ont donné un rôle plus offensif à Wilson cette année et il a bien répondu en atteignant les plateaux des 20 buts et des 40 points pour la première fois de sa carrière. Il a aussi marqué 5 buts en 6 matchs en séries éliminatoires alors que les Preds affrontaient les futurs champions de la Coupe Stanley.

Wilson ne sera jamais le meilleur pointeur de l’équipe, mais il leur donne une bonne production offensive et c’est un joueur assez solide. On imagine que les deux partis en viendront à une entente avant la décision de l’arbitre (comme ce fût le cas avec Craig Smith), mais après l’arbitrage d’Alex Chiasson où les Sens ont clairement gagné, certaines équipes vont peut-être hésiter avant d’offrir un contrat à long terme. Ça peut être particulièrement vrai pour une équipe doit offrir de nouveaux contrats à Forsberg, Jones et Ekholm la saison prochaine.

Stats de Wilson

Wilson HERO


2,05 M$ sépare Derek Stepan et les Rangers avant leur séance d’arbitrage

Les Rangers n’ont qu’un dossier à régler avant la fin de la saison morte, mais ça en est tout un! Leur centre numéro un, Derek Stepan, est agent libre avec restriction et il n’a toujours pas de contrat. Par contre, il a une séance d’arbitrage de prévue pour lundi prochain, ce qui veut dire qu’on connait maintenant les demandes des deux côtés.

L’organisation de New York, qui n’a que 6,925 M$ de libre sous le plafond salarial, offre un salaire de 5,2 M$ à Stepan alors que ce dernier demande 7,25 M$. Si l’on se fie aux autres négociations, ça veut dire qu’ils en viendront à une entente payant Stepan un salaire annuel avoisinant les 6,2 M$. Ce salaire serait bon pour les Rangers, qui se garderaient un peu de lousse sous le plafond.

Le centre de 25 ans a amassé 55 points (16 buts et 39 passes) en 68 rencontres l’an passé. Il a ajouté 12 points en 19 matchs de séries. Sa meilleure saison est venue juste après le lock-out alors qu’il avait obtenu 44 points en 48 matchs. Même si ce ne sont pas des chiffres incroyables, sa production est solide et il reste un bon premier centre pour les Rangers.

Stats de Stepan

Stepan HERO


L’agent d’Alex Semin croit que le coach des Hurricanes est à blâmer pour le rachat de son client

ovechkin2semin

Alex Semin n’a toujours pas signé de contrat, mais son agent a dit à Sovsport.ru que ça devrait changer sous peu. C’est surprenant parce que malgré son talent offensif indéniable, l’attaquant de 31 ans ne semble pas trop attirer d’attention de la part des formations de la LNH. Semin a toutefois déjà laissé savoir qu’il ne voulait pas retourner dans la KHL. On imagine qu’il est à la recherche d’un contrat à court terme pour se refaire une bonne réputation dans la ligue.

Le contrat de Semin a été racheté par les Canes plus tôt cet été et il recevra 2,333 M$ par année au cours des 6 prochaines saisons, donc il n’a pas besoin de passer à la caisse avec sa prochaine entente.

De toute façon, ce n’est pas comme s’il y avait une grosse offre sur la table. Il vient de connaître sa pire saison en carrière alors qu’il n’a pas atteint le plateau des 20 buts lors d’une saison de 82 matchs pour la première fois depuis son année recrue. En plus, le propriétaire des Canes ne s’est pas gêné pour le critiquer après le rachat.

Dans la même entrevue, l’agent de Semin, Mark Gandler, a tenté d’aider la réputation de son client. Il a dit que le rachat de son contrat est venu dans des circonstances uniques parce que le coach des Canes, Bill Peters, ne comprenait pas le style de jeu de Semin.

Peters est une cible logique pour le clan de Semin puisqu’il est un coach recrue qui n’a pas eu le temps de se faire une réputation et qui n’a pas encore amené la Caroline en séries. En plus, c’est lors de sa seule saison derrière le banc que Semin s’est planté solidement. C’est donc facile de dire que c’était de la faute du coach.

En disant ça, l’agent fait sa job puisqu’il laisse sous-entendre qu’avec un autre coach, Semin pourrait relancer sa carrière à l’aide de son talent offensif, qui est encore clairement présent. S’il ne réussit pas à relancer le marché et que son client veut absolument rester dans la LNH, Semin devra probablement accepter une invitation à un camp d’entraînement.

Stats de Semin

Semin HERO

Via Pro Hockey Talk


Les Bruins sont une des 5-6 équipes qui négocient encore avec Cody Franson

Cody Franson

Cody Franson est un des gars les plus affectés par le nouveau comportement restreint des DG de la LNH au niveau des joueurs autonomes. Au début du processus, le camp du défenseur droitier de 27 ans était supposément à la recherche d’un contrat similaire à celui de Jeff Petry (6 ans – 33 M$).

Un mois plus tard, dans une entrevue avec la station de radio de TSN à Vancouver mardi après-midi, Franson a admis qu’il serait prêt à accepter un contrat de 2 ans avec une équipe aspirant aux grands honneurs parce qu’il était vraiment tanné des ententes d’une saison. Dans cet entretien, Franson a aussi admis qu’un retour à Toronto ou Vancouver (où il a joué son stage junior) était peu probable.

Le défenseur a toutefois admis qu’il parlait présentement à 5 ou 6 équipes, dont les Bruins de Boston. Il a même posé quelques questions à Milan Lucic à propos du marché du marché des Bruins. Franson a également mentionné que l’échange de Dougie Hamilton était important pour lui puisque ça crée de la place sur le top 4.

Après sa mauvaise expérience à Nashville, où il était peu utilisé, Franson veut jouer pour une organisation qui l’utilisera comme il faut. La semaine dernière, il s’est assis avec son agent pour regarder les alignements organisationnels des formations avec qui il négociait pour mieux évaluer ses options.

Franson a aussi parlé de ses demandes salariales, disant qu’elles n’étaient pas strictes et qu’elles ne semblaient pas trop effrayer les équipes intéressées. Il a plutôt attribué le délai aux problèmes de plafond salarial des organisations qui sont à sa poursuite.

D’ailleurs, à ce niveau, les Bruins ont 4,76 M$ de libre sous le plafond et ils doivent encore ajouter un 13e attaquant ainsi qu’un 2e gardien. On peut donc imaginer qu’ils devraient faire un peu de place pour amener Franson dans l’alignement.

Stats de Franson

Franson HERO

Via Platinum Seat Ghosts


Les Jets sont en discussions pour prolonger les contrats d’Andrew Ladd et Dustin Byfuglien

Byfuglien, Ladd

Les Jets de Winnipeg sont dans un processus visant à tenter de faire signer une prolongation de contrat à deux de leurs joueurs (Andrew Ladd et Dustin Byfuglien), selon le Winnipeg Free Press.

D’ailleurs, Gary Lawless a mentionné ceci par rapport au dossier impliquant Ladd : « [Il] veut rester à Winnipeg. Il a une jeune famille et de plus en plus cette ville est un endroit qu’il apprécie. Il aime aussi l’organisation et le travail que le directeur général Kevin Cheveldayoff fait, donc il est prêt à demeurer avec les Jets. Tout compte fait, le prochain contrat de Ladd devrait être près d’une valeur de 40 millions $. Les deux parties ont déclaré leur intention de conclure une entente, mais il y a encore un écart. »

Le capitaine de 29 ans devrait signer un pacte de plusieurs saisons d’ici la fin de la campagne 2015-2016. Pour le moment, une entente entre les deux clans n’est pas imminente.

Quant à Byfuglien, son agent a indiqué au WFP qu’il n’a eu que des discussions préliminaires au sujet d’une prolongation de contrat pour son client de 30 ans. Le défenseur encaissera un salaire de 5,2 millions $ pendant la saison 2015-2016.

Crédit photo : Andrew Ladd – Twitter


Québec et Las Vegas seraient les deux seules villes à avoir soumis leur candidature pour une équipe d’expansion

Centre Vidéotron

Lundi, Québecor a confirmé ce que l’on savait tous en disant qu’ils avaient soumis leur candidature pour obtenir une équipe d’expansion à Québec. Ça veut dire que la compagnie a versé 10 M$ à la LNH pour rester dans la course tout en espérant ne jamais recevoir un remboursement de 8 M$.

Ce qui est plus surprenant, c’est que selon Ken Campbell, Québec et Las Vegas sont les deux seules villes à avoir rempli les formulaires d’expansion avant la date limite (aujourd’hui). Campbell suit ce dossier d’assez près pour le Hockey News depuis un bon moment, donc il semble assez fiable à ce niveau.

C’est surprenant puisque depuis le début, Seattle était parmi les favoris. On savait que le groupe basé au centre-ville n’allait pas faire trop de bruit dans ce processus, mais on s’attendait à voir le groupe de Tukwila, une banlieue de Seattle, dans cette course.

Cette nouvelle est excellente pour Québec, mais ça ne veut pas dire qu’on peut acheter nos chandails des Nordiques immédiatement. Une candidature de Seattle pourrait encore sortir de nulle part. En plus, même si on a toujours cru que ce serait le cas, la LNH n’a jamais promis qu’elle allait ajouter deux organisations via une expansion. Bettman pourrait décider que la candidature de Québec ne lui plait pas et seulement accorder une organisation à Vegas.

Ceci étant dit, les chances de Québec ont grandement augmenté au cours des derniers jours. Si Québecor fait son travail comme du monde (et rien ne nous porte à croire qu’ils ne le feront pas), le retour des Nordiques devient assez probable sans compétition de la part de Seattle.