Suivez 25stanley sur Facebook!

Insider Trading // Le Canadien est dans la course pour Antoine Vermette

Insider Trading

Ce sont Bob McKenzie et Darren Dreger qui se sont occupés de la chronique Insider Trading de jeudi soir. Voici leurs dernières rumeurs.

Antoine Vermette

Bob McKenzie a commencé avec le joueur qui attire le plus d’intérêt présentement; Antoine Vermette. Le centre des Coyotes sera agent libre sans restriction à la fin de la saison et plusieurs équipes veulent faire son acquisition. Parmi ces formations, on retrouve notamment le Canadien. Toutefois, il y a de la compétition. McKenzie a aussi nommé l’Avalanche, les Rangers, les Blues, les Ducks, les Sens et les Blackhawks comme équipes qui ont démontré de l’intérêt pour ses services. Cette haute compétition fait en sorte que le prix pour faire son acquisition sera très élevé.

L’informateur de TSN a dit que les Coyotes pourraient obtenir un choix de première ronde et un espoir de qualité en retour de Vermette. Ce prix à payer fait en sorte que l’équipe qui gagnera les enchères en sera une qui croit en ses chances de signer l’attaquant pour les saisons suivantes.

Daniel Winnik

Winnik n’attire pas autant d’attention que Vermette, mais les Leafs reçoivent quand même des appels le concernant selon Darren Dreger. Une des équipes intéressées serait les Jets, qui étaient dans les discussions jusqu’à la toute fin pour le signer cet été. Comme Winnipeg se cherche un ailier pour le 3e trio, Winnik serait un bon fit pour eux. Avant de faire l’acquisition de Lapierre, les Penguins avaient aussi fait une offre pour Winnik.

Ryan O’Reilly

Selon Bob McKenzie, le plan initial de l’Avalanche était d’échanger le centre cet été pour maximiser le nombre d’équipes d’intéressées. Par contre, la blessure d’Erik Johnson pourrait avoir changé les plans. La formation a cruellement besoin d’un défenseur et le processus pour échanger O’Reilly pourrait s’accélérer si jamais le Colorado est capable d’obtenir un bon défenseur en retour.

Match des étoiles

Darren Dreger a expliqué que la LNH allait réviser la fin de semaine du match des étoiles pour voir comment améliorer l’événement. L’informateur a spécifiquement pointé le comportement relax des joueurs lors du repêchage (que la ligue serait stupide d’éliminer) ainsi que le manque d’effort lors du match comme sujets qui seront discutés par la ligue.


Les Devils croient que Martin Brodeur reviendra avec l’organisation l’an prochain

cigare martin brodeur

Il semble que le passage de Martin Brodeur dans l’équipe de direction des Blues sera aussi court que son passage dans la formation de St-Louis. Selon Tom Gulitti, Brodeur fera partie de l’équipe de direction des Devils l’an prochain.

Lamoriello a dit au NJ.com qu’il avait fait une offre à Brodeur pour le ramener immédiatement dans l’équipe de direction du New Jersey. Le gardien aurait choisi de rester à St-Louis cette année parce qu’il sent qu’il fait partie de cette équipe. Toutefois, dans sa conversation avec Lamoriello, il s’est assuré qu’un retour au New Jersey serait possible même s’il acceptait cette offre des Blues.

Selon ces deux sources, Brodeur aura un rôle de conseiller avec les Blues. Il les suivra sur la route et participera aux rencontres des coachs et des joueurs. C’est un peu ce qu’il faisait lorsqu’il jouait, mais ce sera maintenant à temps plein. On ne sait pas quel rôle l’attend avec les Devils.


Alexei Emelin pourrait être sur le marché des échanges

alexei-emelin-600x522

Dans sa chronique hebdomadaire 30 thoughts, Elliotte Friedman, de Sportsnet, s’est demandé si Alexei Emelin allait subir le même sort que Josh Gorges. Friedman a mentionné qu’il n’avait pas d’informations privilégiées puisque c’est pratiquement impossible à obtenir à Montréal, mais il a continué en disant que ça suivrait le pattern de Bergevin.

Comme Gorges, Emelin approche de la trentaine (il aura 29 ans en avril) et il a un style de jeu qui est rough sur le corps à long terme. Ce qui est aussi rough à long terme, c’est son impact de 4,1 millions sur la masse jusqu’en 2018.

Emelin se retrouve donc pratiquement dans la même situation que Gorges l’an passé et comme le Canadien est l’équipe qui paie le plus pour son top 4 (21,6 M$) dans une situation où le plafond salarial ne montera pas tant que ça à cause de la chute incroyable du $ canadien (ça s’est empiré aujourd’hui), le défenseur russe pourrait être échangé cet été.

Pour l’instant, ce n’est que de la spéculation de la part de Friedman, donc il faut prendre le tout avec un grain de sel. Ceci étant dit, il est un des 6 informateurs (avec Lavoie, Kypreos, Dreger, Lebrun et McKenzie) les mieux plogués dans la LNH et quand il parle, il y a rarement de la fumée sans feu.


Insider Trading // La Coupe du Monde, Martin Brodeur, les Maple Leafs, les Rangers et Andrej Sekera

Insider Trading

Pierre Lebrun, Darren Dreger et Bob McKenzie ont vidé leurs sacs à rumeurs mardi soir et bien que les Leafs aient pris la majorité de leur temps, ils avaient d’autres informations.

Maple Leafs

Lebrun a commencé en disant que la mauvaise séquence récente de l’équipe ne surprend pas énormément la direction et qu’ils ne feront pas de transactions en panique avant la date limite à cause de cette situation gênante. S’ils font une transaction avant la fin de la saison, ce sera en pensant au long terme. Lebrun croit que s’ils sont échangés, Phaneuf et Kessel quitteront Toronto pendant la saison morte et non avant la date limite.

Dreger a ajouté qu’il n’est pas sur le marché présentement, mais que si jamais Kessel était disponible, il y aurait une tonne d’équipes qui seraient intéressées à faire son acquisition sans demander aux Leafs de retenir une partie de son salaire, ce qui est un souci des fans de Toronto.

Matchs extérieurs

McKenzie a pas mal confirmé ce qu’on savait déjà de ce côté. Le Canadien et les Bruins vont s’affronter à Foxboro, le match extérieur des Jets est reporté et l’Avalanche et le Wild devraient accueillir un match de la Stadium Series.

Coupe du Monde

McKenzie a aussi parlé du format de la Coupe du Monde de 2016 qui sera jouée à Toronto et qui devrait être annoncée vendredi. Il reste encore quelques détails à peaufiner, mais il y aura 8 équipes dont le Canada, les États-Unis, la Suède, la Finlande, la Russie et la République tchèque. La 7e équipe sera remplie de joueurs de la LNH provenant des pays européens non représentés alors que la 8e équipe sera composée de joueurs nord-américains de 23 ans et moins. Par exemple, même si Nathan MacKinnon, Jacob Trouba ou Connor McDavid jouent assez bien pour se mériter une place dans l’alignement de leur pays, ils devront quand même se joindre à l’équipe des moins de 23 ans.

Rangers de New York

Les Rangers sont à la recherche d’un centre économique qui peut les aider sur les mises au jeu selon Darren Dreger. Il a mentionné Mike Santorelli des Maple Leafs de Toronto pour qui les Rangers ont déjà eu de l’intérêt. Ce n’est que de la spéculation de ma part, mais Malhotra a été repêché par les Rangers…

Andrej Sekera

Les Hurricanes négocient encore avec le défenseur qui sera agent libre à la fin de la saison. Toutefois, Ron Francis a dit à Pierre Lebrun que s’il n’était pas sous contrat à la date limite, il allait être échangé.

Martin Brodeur

Dreger a terminé avec le gardien québécois qui n’est toujours pas prêt à prendre une décision par rapport à son futur et qui prendra une semaine de plus pour y réfléchir. Il veut encore jouer, mais il est intrigué par ses options dans l’équipe de direction des Blues.


Les Oilers sont prêts à échanger leurs choix pour accélérer la reconstruction

MacTavish

Le DG des Oilers, Craig MacTavish, est tanné d’attendre après des espoirs. Dans une citation relevée par le compte Twitter des Oilers, MacTavish a avoué qu’il serait prêt à utiliser ses premiers choix au repêchage de 2015 pour obtenir un ou des jeunes joueurs qui sont plus près de leur apogée.

C’est intéressant puisque les Oilers termineront fort probablement 29es, ce qui veut dire qu’ils auraient 13,5% de chances d’obtenir le 1er choix au total, 20% de chances de rester au 2e rang et 66,5% de chances de repêcher en 3e. Ce choix pourrait donc permettre à l’équipe qui l’aura de repêcher McDavid, Eichel ou Hanifin.

Les Oilers ont également le choix de première ronde des Penguins et leur choix de 2e ronde, qui devraient tous deux être entre le 22e et le 33e rang. Ce sont donc trois choix qui ont énormément de valeur considérant le talent disponible dans ce repêchage. Une transaction impliquant un ou deux de ces choix permettraient aux Oilers d’obtenir un excellent retour.

Toutefois, il y a énormément de risque dans cette possible transaction, particulièrement s’ils échangent leur choix de première ronde. L’espoir sélectionné risque d’avoir énormément de talent et de potentiel, donc Edmonton doit s’assurer d’obtenir suffisamment en retour. Avec leurs malheurs des dernières années, ils ne peuvent pas se permettre de faire une autre erreur grossière.

Également, il faut prendre le tout avec un grain de sel. L’an passé, les Panthers magasinaient aussi le premier choix au total (Ekblad), mais ils n’ont pas trouvé de preneur au prix qu’il demandait. Ce n’est pas impossible que ça arrive aux Oilers cette année, mais avec le hype entourant McDavid et Eichel, les offres risquent d’être très intéressantes.

Via The Score


Le Canadien avait de l’intérêt pour Ryan O’Reilly en 2013

Ryan O’Reilly est un des noms qui fera le plus jaser à l’approche de la date limite des transactions. Comme il a un impact de 6 millions sur la masse, que le Canadien n’a que 1,7 millions de libre sous le plafond salarial et qu’il y a plusieurs centres dans l’organisation, on ne pensait pas avoir à surveiller le Canadien dans ce dossier.

Ça a changé lundi soir lorsque Patrice Brisebois a déclaré que Bergevin avait tenté de faire l’acquisition du centre de 23 ans pendant sa grève en 2013. Brisebois travaillait alors dans l’organisation du Tricolore, donc on peut croire qu’il ne disait pas n’importe quoi.

Breezer n’a pas expliqué pourquoi ça n’avait pas fonctionné, mais comme les règles rendaient une offre hostile inutile, on peut croire que l’Avalanche demandait trop en retour. Rien nous dit que ça a changé aujourd’hui alors que le Colorado demande un défenseur de premier plan. À moins que leurs recruteurs n’aient pas vu jouer Emelin dernièrement, le Tricolore ne peut pas vraiment en offrir un.

Bergevin pourrait tenter de faire un package deal plus intéressant puisque l’équipe compte sur une tonne de bons espoirs qui pourraient intéresser le Colorado (Tinordi, Beaulieu, Nygren, Andrighetto, Sekac, Hudon, etc…) qui pourraient être ajoutés à un vétéran ou deux pour que ça fonctionne sous le plafond salarial (Emelin, Gilbert, Eller, Desharnais), mais ce n’est que de la spéculation à ce moment-ci.

Le DG du Canadien adore bouger à la date limite des transactions, mais il n’aime pas bousculer son plan pour le futur. S’il ne donne pas trop en retour, O’Reilly pourrait aider ce plan puisque le centre aura 24 ans en février. Il a donc plusieurs bonnes années devant lui et ça vaut la peine de perdre un espoir ou deux en plus d’un joueur de qualité pour faire son acquisition.

L’an passé, Bergevin nous avait surpris avec l’acquisition de Vanek et si l’on croit Brisebois, il sera encore dans la course pour le meilleur joueur disponible lors de la date limite des transactions cette saison. Maintenant, il faudra voir si le Colorado est trop gourmand dans ses demandes (ce qui est probablement le cas si l’on se fie aux rumeurs).


Le dossier Ryan O’Reilly fait jaser

ryan o'reilly

Lundi matin, Elliotte Friedman et Bob McKenzie ont parlé d’un joueur qui devrait attirer l’attention d’ici la date limite des transactions; Ryan O’Reilly. Le joueur de centre est sous contrat jusqu’en 2016, mais avec l’émergence de MacKinnon, l’Avalanche serait prêt à l’échanger contre un défenseur.

Toutefois, comme McKenzie le rappelle, une transaction impliquant le centre de 23 ans pourrait être compliquée à conclure. Il faudra un bon retour pour que l’Avalanche accepte de le céder, mais quelques équipes pourraient hésiter à offrir suffisamment puisqu’ils auraient peur que le centre devienne agent libre sans restriction en 2016.

McKenzie mentionne que ça pourrait être le cas de Buffalo, qui pourrait conclure cette transaction en envoyant Tyler Myers au Colorado, mais qui ne veut pas perdre le défenseur pour obtenir le centre de 23 ans pendant une saison et quart au beau milieu d’une reconstruction.

Friedman explique que c’est la même chose du côté des Coyotes, qui sont également en reconstruction et qui pourraient aussi réussir cette transaction en envoyant Keith Yandle au Colorado. Ils connaissent l’historique compliqué de Ryan O’Reilly au niveau des négociations de contrat et comme ils ne peuvent pas le signer avant le premier juillet, ce serait définitivement un risque de faire son acquisition même s’il disait qu’il serait prêt à signer en Arizona.

C’est ce qui pourrait forcer les Coyotes à attendre à cet été avant de faire une bonne offre. Ainsi, ils pourraient négocier avec O’Reilly auparavant et s’ils ne s’entendent pas sur un contrat, ils éviteront simplement de faire l’acquisition du joueur pour une seule saison. Buffalo est dans la même situation et c’est pourquoi ce n’est pas assuré que le centre soit échangé avant la date limite.

Également, la réputation du centre pourrait nuire à l’Avalanche. Friedman a rappelé que l’équipe a eu des problèmes avec son père à quelques reprises et c’est certainement quelque chose que les équipes intéressées vont prendre en compte.

En plus des Coyotes et des Sabres, Nick Kypreos a dit que les Leafs étaient aussi dans la course, mais Darren Dreger a nié en disant que les deux équipes ne s’étaient pas parlées depuis plus d’un mois. Comme le Colorado est une des formations les plus discrètes de la ligue à ce niveau, on risque de voir plusieurs contradictions du genre dans ce dossier.


Insider Trading // Martin Brodeur, les Canucks, les Jets, les Coyotes, Marc Methot et Mike Richards

Insider Trading

La chronique de jeudi soir s’est déroulée avec un effectif réduit puisqu’il n’y avait que Pierre Lebrun et Darren Dreger, mais les gars ont compensé en mettant à jour une tonne de dossiers à l’approche de la date limite des transactions.

Martin Brodeur

Dreger a commencé avec le gardien québécois qui a surpris le monde du hockey en prenant une semaine de congé. L’informateur de TSN a mentionné que le gardien avait toujours un futur à St-Louis s’il le désirait. Brodeur aurait quelques options devant lui selon Dreger. Il pourrait revenir comme 3e gardien en attendant une transaction ou une blessure, mais il pourrait également revenir comme exécutif. Les Blues seraient prêts à l’engager dans cette fonction s’il le désire. Il a même déjà participé à des rencontres à propos de l’avantage numérique de l’équipe avant de partir en congé.

Coyotes

Lebrun a confirmé l’information de son collègue en disant que le propriétaire, Andrew Barroway, a demandé à Don Maloney de commencer le processus de reconstruction. Ça veut dire qu’à peu près tout le monde est disponible en Arizona et que si jamais Yandle n’est pas échangé avant la date limite, il le sera cet été selon Lebrun.

Jets

Avec le retour imminent de Trouba, les Jets commencent finalement à avoir un effectif pas trop magané par les blessures à la ligne bleue. Selon Dreger, lorsque Trouba sera de retour, le DG des Jets va explorer le marché pour trouver un ailier droit de 3e trio. En retour, Winnipeg serait prêt à céder un défenseur qui n’est pas Trouba. Les Jets doivent donc attendre que les gars reviennent de leurs blessures pour avoir la profondeur nécessaire afin de compléter cette transaction.

Mike Richards

Comme les Kings savent que les Jets se cherchent un attaquant, ils les ont contacté pour voir s’ils seraient intéressés à faire l’acquisition de Mike Richards. Winnipeg a dit non à cause du contrat et les Kings ont essuyé un autre refus en parlant aux Leafs. Ils continuent quand même à essayer de se défaire de son contrat.

Canucks

Lebrun a aussi parlé des Canucks qui sont présentement à la recherche d’un attaquant pouvant jouer dans le top 6. Leur DG ne veut pas attendre la date limite puisque son attaque doit être relancée immédiatement. Également, il ne veut pas d’un joueur de location et il préférerait une transaction pour un gars qui est sous contrat pour la saison 2015-16.

Marc Methot

Le défenseur qui sera libre comme l’air à la fin de la saison a changé d’agent et ça a permis de relancer les négociations pour un nouveau contrat avec les Sénateurs. Toutefois, s’il n’y a pas d’entente avant la date limite, il sera fort probablement échangé.


Le propriétaire des Coyotes a demandé aux dirigeants de commencer la reconstruction

Arizona-Coyotes-Wordmark-590x368

On en avait parlé plus tôt cette saison et le processus est maintenant enclenché; le nouveau propriétaire des Coyotes veut rebâtir l’équipe. Selon Bob McKenzie, Andrew Barroway aurait demandé à son DG, Don Maloney, de diminuer la masse salariale afin de commencer la reconstruction.

L’échange de Dubnyk n’était que le premier geste de Maloney et on risque de voir les noms de Yandle, Boedker, Vermette, Erat, Michalek et peut-être même Doan dans les rumeurs de transaction au cours des prochains mois. Les chances de voir les 3 premiers encore en Arizona pour leur match vintage sont faibles.

Pour ce qui est d’Erat et Michalek, ça dépendra de l’intérêt des autres équipes de la LNH. En ce qui concerne Doan, ce sera à lui de décider s’il veut vivre une autre reconstruction en Arizona ou s’il serait prêt à aller jouer un rôle moins important pour une équipe aspirant à la Coupe Stanley.

En commençant cette reconstruction aussi tôt dans la saison, les Coyotes aident leur choix pour le prochain repêchage. Présentement, seulement 3 équipes ont moins de points qu’eux et ils ont des matchs en main sur leurs nouveaux compétiteurs.

Arizona

En envoyant leur meilleur gardien au Minnesota, ils ont déjà effectué l’échange le plus important pour cette stratégie. Ils devront maintenant s’en remettre à Mike Smith qui a littéralement le pire % d’arrêts (88,5%) parmi les 42 gardiens qui ont joué suffisamment de matchs pour se qualifier. Smith est moins bon que les deux gardiens d’Edmonton et du Minnesota cette saison, ce qui est pratiquement impossible. Ce sera toute une débarque par rapport à Dubnyk (18e avec 91,6%) et ça va aider les Coyotes à perdre des matchs.

Ils ne rattraperont pas les Sabres et, à moins que leurs gardiens se mettent à arrêter des rondelles, les Oilers, mais la 28e place est clairement possible pour les Coyotes. Cette 28e place leur donnerait la possibilité de repêcher au 4e (55% des chances), au 3e (33,5%) ou au 1er rang (11,5%). Dans cet encan amateur, ces joueurs (McDavid (1er), Hanifin (3e), Crouse, Strome ou Marner(4e)) pourraient tous changer le futur de la franchise.

Ceci étant dit, Barroway a probablement le regard tourné vers le repêchage de 2016 où le premier choix au total devrait être Auston Matthews, un jeune natif de Scottsdale qui a grandi en regardant les Coyotes. Ce serait le rêve au niveau marketing alors que l’équipe pourrait compter sur une vedette locale (Matthews), un défenseur de premier plan (Oliver Ekman-Larsson) ainsi que le premier choix de 2015, qui devrait également être tout un joueur.

Avec les possibilités de déménagement qui sont encore bien présentes (et Québec qui serait la ville visée par la LNH pour un futur déménagement si Las Vegas obtient son équipe et que Seattle continue à tourner en rond), ce sera une situation fascinante à suivre, tant sur la glace qu’au niveau des finances.


Transaction Wild X Coyotes // Devan Dubnyk s’en va au Minnesota

Les gardiens du Wild du Minnesota ont le pire % d’arrêts de la LNH depuis le début de la saison (88,9%). On dirait que Chuck Fletcher en a eu assez alors qu’il a échangé un choix de 3e ronde en retour de Devan Dubnyk des Coyotes de l’Arizona.

Dubnyk a complètement relancé sa carrière cette année. Après avoir fini la saison avec les Bulldogs l’an passé, il était sur le point de voler le poste de partant à Mike Smith en Arizona. Il a conservé une fiche de 9-5-2, ce qui n’est pas facile en Arizona cette année, et est présentement 18e dans la LNH avec un % d’arrêts de 91,6%.

Il reste toutefois un choix risqué puisqu’il a accordé 9 buts à ses 2 derniers départs et que les chiffres de l’an passé sont effrayants. Toutefois, la situation devant le filet est critique au Minnesota et si Fletcher veut garder Yeo derrière le banc, il n’avait pas le choix de compléter une transaction pour améliorer la situation des gardiens.