Suivez 25stanley sur Facebook!

US Open : Bouchard vient à bout de Cirstea

Screen shot 2014-08-28 at 10.45.39 PM

Eugenie Bouchard n’a pas laissé beaucoup de manœuvre à Sorana Cirstea, 70e joueuse mondiale, lors de la première manche sur le court central, le Arthur Ashe, mais la seconde manche a été une autre histoire. L’ancienne membre du top-30 a poussé la duel à la limite en forçant la tenue d’un set ultime.

La Québécoise a finalement signé une victoire en trois manches de 6-2, 6-7 (4) et 6-4 pour accéder au troisième tour des Internationaux des États-Unis.

Après 2 h 27 min, la meilleure raquette au Canada a réussi à mettre fin à cette empoignade. Sa rivale s’est bien battue, mais elle a eu le dessus sur celle-ci avec sa combativité hors pair.

Bouchard a démontré qu’elle fait partie de l’élite du tennis féminin en mettant un terme au parcours de Cirstea à Flushing Meadows.

Au moment de son prochain match, elle croisera le fer avec la Tchèque Barbora Záhlavová Strýcová, une joueuse qu’elle a déjà vaincu à deux reprises.

Crédit photo : capture d’écran


US Open : Bouchard l’emporte de façon expéditive

Eugenie Bouchard

Eugenie Bouchard n’a pas été réellement mise à rude épreuve lors de son premier match à Flushing Meadows. La huitième joueuse au monde a montré la porte de sortie à Olga Govortsova, 117e joueuse mondiale, en deux manches de 6-2 et 6-1.

La septième favorite du tournoi a réussi 19 coups gagnants et a claqué à sa rivale deux as alors qu’elle a commis 11 fautes directs. Également, elle a mis la main sur 76 % des points lorsque sa première balle de service était en jeu.

Au prochain tour, Bouchard aura comme adversaire la Roumaine Sorana Cirstea, actuellement 80e raquette mondiale. Cette dernière a déjà figurée au 21e rang sur le circuit de la WTA.

Crédit photo : Twitter


US Open : Bouchard fera son entrée en scène en début d’après-midi

Eugenie Bouchard

Eugenie Bouchard commencera son parcours au US Open cet après-midi face à la Biélorusse Olga Govortsova. La Québécoise tentera d’au moins atteindre les demi-finales du quatrième tournoi majeur de la saison, puisque celle-ci en a fait de même pour les trois premiers.

La septième favorite du tournoi ne devra pas avoir trop de difficulté à évincer la 117e joueuse mondiale pour son match initial en sol américain pour ce tournoi d’envergure.

Les deux athlètes se sont déjà affrontées une fois dans le passé et c’est Bouchard qui avait mis la main sur la rencontre. La joueuse du top 10 mondial avait gagné, 1-6, 6-0 et 6-3 au tournoi Citi Open de Washington DC en 2012.

Les compatriotes de Bouchard, Aleksandra Wozniak, Françoises Abanda et Sharon Fichman, se sont toutes inclinées en deux manches lors de leur duel respectif de premier tour.

La meilleure raquette au Canada est la seule représentante de l’unifolié encore en lice dans le tableau en simple.

Crédit photo : Anouk Grignon – Twitter


Eugenie Bouchard dans le New York Times

10441117_10150445769774999_7685807396370538207_n
mag-24Bouchard-t_CA0-master1050
Screen shot 2014-08-22 at 6.12.26 PM

Le célèbre magazine New York Times a lancé son édition spéciale du US Open. Qui fait la une? Nulle autre que notre Genie Bouchard nationale. La question que la rédaction s’est posée? Est-ce qu’Eugenie Bouchard est la prochaine big shot du tennis? La façon dont elle performera la semaine prochaine devrait nous donner une partie de la réponse.

Dans le reportage en fond et en comble de la joueuse de tennis québécoise, on en apprend énormément sur la relation mère-fille des Bouchard. Les deux habitent ensemble dans un condo à Montréal ou en Floride.  Julie Leclair, sa maman, est divorcée. 

On découvre aussi la relation entre Genie et son entraineur Nick Saviano. On dit qu’il est un 2e père pour elle. Elle travaille avec la Québécoise depuis qu’elle a 12 ans. Étant donné que la tenniswoman prend de l’âge, il y a des prises de bec entre les deux de temps à autre. Eugenie préfère d’ailleurs s’entrainer en Floride afin d’être loin des caméras. Elle garde secrets ses entrainements et sa relation avec son coach.

On apprend aussi que l’entente entre Genie Bouchard et Coca-Cola est de plusieurs millions de dollars.

On parle aussi du mega fail du Elle Québec qui a mis une photo de Sharapova dans l’entrevue que le magazine québécois a faite avec elle. La reine de la Genie Army n’a pas apprécié cela. Surtout que cette gaffe monumentale a alimenté encore plus les comparaisons entre Eugenie Bouchard et Maria Sharapova. Genie n’aime pas ce comparatif.

Le reportage fait aussi état de l’enfance de Genie Bouchard avec sa soeur jumelle Béatrice. Dès la 4e année du primaire, Eugenie est devenue extrêmement compétitive. Elle voulait toujours avoir les meilleures notes à l’école et accomplir le plus de choses possible.

Bref, si vous chercher un long article de fond sur l’histoire de Genie Bouchard, consultez le NY Times.

*Photo: Benjamin Lowy/Reportage, for The New York Times


Stosur malmène Bouchard à New Haven

Screen shot 2014-08-19 at 6.34.57 AM

Eugenie Bouchard a été sévèrement dominée par Samantha Stosur lors de son match de deuxième tour au tournoi de New Haven. Tout fonctionnait pour l’Australienne durant cette rencontre tandis que le jeu de la Québécoise n’était pas à son sommet.

La meilleure raquette au Canada a dû s’avouer vaincue en deux manches de 6-2 et 6-2 contre la championne des Internationaux des États-Unis en 2011.

Le service de Bouchard n’était certes pas à son apogée. D’ailleurs, pendant ce duel, Genie a commis sept doubles fautes. Au contraire, sa rivale était solidement dans son élément sur le court.

Bouchard n’a remporté que 51 % des points sur sa première balle de service et 43 % des points lors de sa seconde. Ces statistiques ne sont assurément pas à l’image de l’ascension de la Canadienne cette année.

La prochaine étape pour Bouchard est maintenant le US Open, le quatrième et dernier tournoi majeur de la saison.


Bouchard retrouve le chemin de la victoire

Screen shot 2014-08-19 at 6.34.57 AM

Eugenie Bouchard, elle qui avait subi trois revers consécutifs sur le circuit de la WTA, a signé son premier gain depuis sa défaite encaissée en finale du tournoi de Wimbledon.

La huitième joueuse mondiale a disposé de Bojana Jovanovski en deux manches identiques de 6-1 au tournoi de New Haven. Cet affrontement n’a duré que 52 minutes.

Mercredi, la Québécoise affrontera l’Australienne Samantha Stosur. Elle n’aura pas une commande facile, mais Bouchard est capable de vaincre les meilleures joueuses au monde.


Encore une élimination hâtive pour Bouchard

Eugenie Bouchard

Eugenie Bouchard n’a pas réussi à signer sa première victoire depuis sa défaite aux mains de Petra Kvitova en finale du tournoi de Wimbledon. Après son revers en trois manches contre l’Américaine Shelby Rogers, elle s’est inclinée face à la Russe Svetlana Kuznetsova.

L’ancienne championne des Internationaux des États-Unis en 2004 et à Roland-Garros en 2009 a vaincu la septième tête de série du tournoi de Cincinnati au compte de 6-4, 3-6 et 6-2.

La 24e joueuse mondiale a démontré son expérience à la jeune sensation du tennis féminin pour finalement lui montrer la porte de sortie. Il s’agit donc d’une troisième défaite consécutive pour Bouchard depuis son parcours de rêve au tournoi majeur londonien.

La joueuse canadienne a commis 46 fautes directes, ce qui n’a certes pas aidé sa cause dans ce duel.

Crédit photo : Tennis TV


Eugenie Bouchard était au match des Alouettes

Eugenie Bouchard

Eugenie Bouchard a assisté à son premier match de football au Stade Percival-Molson à Montréal. Elle a encouragé les Alouettes, eux qui connaissent beaucoup de difficultés cette saison.

Évidemment, la meilleure joueuse de tennis au Canada a attiré l’attention des médias, dont le Réseau des Sports. La coqueluche du circuit de la WTA n’est pas passée inaperçue lors de cette rencontre.

Malgré sa défaite quelque peu surprise au deuxième tour à la Coupe Rogers, la Québécoise est toujours aussi populaire.

Crédit photo : Alouettes Montréal – Twitter / RDS – Twitter

Consultez l’album photo suivant pour plusieurs photos de Genie au match de football.


Coupe Rogers // Les vis-à-vis des sœurs Williams en chiffres

venus-serena-williams-15

Samedi après-midi, Venus Williams et sa sœur cadette Serena s’affronteront sur le court central du Stade Uniprix pour une 26e fois en carrière. Voici donc quelques statistiques sur ces deux Américaines, et en particulier lorsqu’elles se disputent la victoire.

Carrière

Tout d’abord, il est utile de savoir que Venus est âgée de 34 ans alors que sa sœur a 32 ans. En raison particulièrement d’une maladie qui a été diagnostiquée il y a quelques années, Venus a glissé au classement mondial, mais est présentement 26e au monde grâce à des bons résultats récemment. Sa sœur, elle, trône au sommet de la hiérarchie de la WTA.

En carrière, Serena compte 61 titres, dont 17 championnats de grand chelem pour des gains totaux en carrière de 56 322 989$US, tandis que sa sœur aînée a enregistré 45 victoires en tournoi WTA, incluant 7 sacres majeurs pour une bourse à vie de 29 767 175$US.

Vis-à-vis

Elles se sont affrontées pour la première fois en 1998, alors que Serena avait à peine 16 ans. Venus a profité de l’inexpérience de sa sœur pour la vaincre en deux manches consécutives. La plus vieille des deux Williams a d’ailleurs enlevé les trois premiers duels en carrière. Les choses se sont quelque peu compliquées pour Venus une fois que sa sœur ait atteint l’âge de 18 ans.

Serena mène les duels en carrière avec 15 victoires contre 10 défaites. Si l’on exclut les trois défaites de Serena alors qu’elle n’avait même pas le droit de voter, elle compte donc deux fois plus de victoires que sa sœur en tête-à-tête.

Sur surface dure, comme à Montréal, Serena domine sa sœur 10-7. Une fois de plus, si l’on oublie les deux premiers duels où la cadette n’était toujours pas majeure, Venus se fait encore dominer à un ratio de deux pour un.

Les résultats des matchs sur les autres surfaces sont toutefois plus serrés. Sur gazon, la surface de prédilection de Venus, Serena a un seul gain de plus que sa sœur avec une fiche de 3-2. Sur terre battue, où l’échantillon est bien moins grand, la plus jeune des sœurs a également le dessus 2-1 sur sa sœur.

Ce sera la 8e fois que les Williams s’affrontent en demi-finale d’un tournoi. Une fois de plus, c’est le bébé de la famille qui a le dessus sur cet aspect avec cinq gains contre seulement deux revers. Il est intéressant de noter que les deux frangines se sont également disputé la victoire en finale d’un tournoi à 11 occasions. Sans surprise, Serena a remporté 8 titres face à sa sœur, ne lui en laissant donc seulement 3.

Finalement, elles ont joué une contre l’autre à 11 reprises en tournoi du grand chelem, et vous l’aurez deviné, Serena est la meilleure en tournois majeurs aussi avec 7 victoires contre seulement 4 revers. Huit de ces rencontres en tournoi du grand chelem étaient des finales et Serena a soulevé le titre à 6 occasions.

On ne peut vraiment pas dire que les sœurs se font des quartiers afin d’équilibrer les statistiques vis-à-vis en carrière. Après tout, elles n’ont pas occupé toutes les deux le premier rang mondial sans être hyper compétitive. Il est donc normal que leurs duels soient tout aussi intenses et relevés. On ne peut que souhaiter un long match où les deux sœurs seront à leur meilleur.


Bégin et Boulay écrasent la mascotte de la Coupe Rogers

Bégin et Boulay

Steve Bégin, ancien joueur du Canadien de Montréal, et Étienne Boulay, ancien joueur des Alouettes de Montréal, auraient pu être chassés pour « assaut » envers la mascotte de la Coupe Rogers.

Les deux athlètes ont écrasé la « balle de tennis humaine » alors qu’ils étaient de passage au parc Jarry pour un match de tennis.