dale-mccourt-carte-hockey

Si vous connaissez un peu les cartes de hockey, vous connaissez probablement cette étrange manie qu’avait Topps/O-Pee-Chee de peinturer par-dessus la photo du joueur aux couleurs de sa nouvelle équipe lorsqu’il fut échangé durant la période estivale. Ça a fait une myriade de cartes de hockey toutes plus laides les unes des autres. Je ne sais pas s’ils pensaient vraiment que les collectionneurs pensaient vraiment que c’était le joueur dans son nouvel uniforme, mais ils l’ont fait pendant plus de 15 ans. C’est déjà un tantinet mieux que leur ancienne habitude au début des années 70 de couper la tête du joueur et de la coller par-dessus une tête d’un de ses coéquipiers, mais ce n’était pas très sexy, si vous me permettez l’expression. Parfois, ce geste de l’unique compagnie de carte de hockey prit des proportions démesurées et a fait passer la compagnie pour une vraie bande de pee-wee. C’est le cas de cette carte O-Pee-Chee de 1979-80 de Dale McCourt… On voit clairement sur cette carte que l’uniforme des Kings de Dale McCourt a été peinturé par-dessus son uniforme normal, celui des Red Wings. Remarquez le collet. Jusqu’ici tout va bien, considérant qu’il n’est pas le seul à avoir eu ce traitement. Ce qui fait que le cas de Dale McCourt est unique, c’est qu’il n’a jamais joué pour les Kings…

L’histoire est assez compliquée… Commençons par le début. Dale McCourt connut une carrière junior remarquable et fut le premier choix du repêchage de 1977, devant des joueurs comme Mike Bossy et Doug Wilson… Les attentes envers ce jeune joueur étaient donc assez élevées, surtout que les Red Wings étaient une équipe très mauvaise à cette époque. Tout en n’étant pas autant explosif que Mike Bossy, McCourt connut une saison recrue assez vénérable en 1977-78, amassant 72 points, dont 33 buts. Un joueur recru qui performe de cette manière, j’en prendrais un au sein du Canadien n’importe quand. Sa seconde saison fut également tout autant satisfaisante, comptant un total de 71 points, dont 28 buts.

C’est là que l’histoire se complique… À l’été 1979, les Red Wings firent l’acquisition du vétéran gardien Rogatien Vachon à titre d’agent libre. Cette méthode d’acquisition n’étant pas nécessairement courante à cette époque (ah, le bon temps), les Kings demandèrent compensation pour le départ de leur gardien vedette. Le 8 août, un arbitre de la NHL nommé Ed Houston décida que les Kings devaient recevoir une compensation et que celle-ci allait être le jeune Dale McCourt et non Jim Rutherford et Bill Lochead, ce que les Red Wings proposaient. McCourt mentionna aussitôt qu’il refusait de se joindre aux Kings et ce malgré le contrat de 3 million de dollars que les Kings lui offrait. Une longue saga judiciaire s’en suivit et l’affaire fut réglée peu de temps avant d’atteindre la Cour Suprême des États-Unis… Les Red Wings durent céder André St-Laurent et leur choix de première ronde de 1980 et de 1981 afin de conserver McCourt. À noter que ce choix de 1980 servira à repêcher un futur membre du Temple de la renommée, Larry Murphy. Mais bon, McCourt pourrait demeurer avec les Red Wings… Entre temps, O-Pee-Chee avait publié cette horrible carte où McCourt apparaissait dans un uniforme des Kings peinturé par-dessus son uniforme des Red Wings…

Tout en se maintenant durant encore quelques saisons à ce rythme, la carrière de ce premier choix n’explosa pas comme on aurait pu s’y attendre. Peut-être qu’évoluer avec Marcel Dionne à Los Angeles aurait pu aider à sa carrière, mais il en a décidé autrement en demeurant avec une équipe de fond de classement. Sa meilleure saison fut en 1980-81 où il amassa 82 points, dont 30 buts. Dans le temps de la trappe, ça aurait été un très bon résultat, mais à l’époque de Bossy, Gretzky et compagnie, où une quinzaine de joueurs marquaient plus de 100 points et une dizaine en enfilait plus de 50 (genre que Wayne Babych en marqua 54 lors de cette saison), c’était très peu pour un premier choix au repêchage.

Il débuta avec les Red Wings la campagne de 1981-82 avant de passer aux Sabres de Buffalo en plein milieu de la saison. Il passa une autre saison complète avec les Sabres où sa production diminua significativement. McCourt signa à titre d’agent libre avec les Maple Leafs avec qui il évolua pendant une saison (1983-84) avant de prendre le chemin de la Suisse. Il évolua avec le HC Ambri-Piotta durant 8 saisons et c’est dans l’uniforme de cette équipe qu’il joua son dernier match en 1991.

Sans tambour ni trompette, Dale McCourt amassa 478 points en 532 matchs.

Son frère Dan fut un juge de ligne dans la NHL durant les années 80 et 90.

Il est le neveu du légendaire Georges Armstrong, capitaine des Maple Leafs durant leurs années de gloire des années 60…

Il serait revenu d’Europe au début des années 2000 et travaillerait présentement comme camionneur…