pk subban - camp entrainement canadiens - credit: 25stanley

Les camps d’entraînement dans la Ligue nationale de hockey devraient débuter dimanche prochain, selon Bill Daly le bras droit de Gary Bettman. Ce qui veut dire que les joueurs des Canadiens seraient au Complexe sportif Bell de Brossard le dimanche 13 janvier prochain.

Calendrier de la NHL et du Canadien

La saison de la NHL va débuter le 19 janvier dans le cadre d’une saison de 48 matchs. Il n’y aura aucun match entre les équipes de la conférence de l’Est face aux équipes de l’Ouest. Ça sera surtout des matchs inter-division.

Il y aura quatre matchs contre deux adversaires de la même division. Par exemple, le Canadien affrontera quatre fois les Bruins et quatre fois les Maple Leafs. Total de huit matchs.

Il y aura cinq matchs contre deux autres équipes de la même division. Par exemple, le Canadien affrontera cinq fois les Sénateurs et les Sabres. Total de dix matchs.

Il y aura trois matchs contre les dix autres équipes de la conférence. Par exemple, le Canadien croisera le fer trois fois les Rangers, les Penguins, les Devils, les Islanders, les Flyers. Et trois fois les Panthers, le Lightning, les Capitals, les Jets, les Hurricanes. Total de 30 matchs, pour un grand total de 48 matchs.

Peter Budaj avec l’Avalanche

Malheureusement, c’est juste temporaire. Peter Budaj a participé à un entraînement, ce matin, au Colorado avec des joueurs de l’Avalanche. Le gardien substitut de Carey Price sera toutefois à Montréal pour le camp d’entraînement des Canadiens.

Desharnais fait ses valises

David Desharnais a quitté la Suisse pour prendre part au camp d’entraînement des Canadiens de Montréal. Le principal intéressé a mentionné à un quotidien suisse à quel point il a adoré son expérience à Fribourg.

«Les gars ont été extraordinaires», a fait savoir Desharnais au quotidien La Liberté, en parlant de son passage avec l’équipe suisse Fribourg-Gottéron.

«J’ai vécu une très bonne expérience, dans un groupe où l’esprit d’équipe est particulièrement fort. J’ai été accueilli merveilleusement. Cela m’a simplifié la vie.»

Quant à sa performance avec Fribourg-Gottéron, le numéro 51 du CH a mentionné qu’il peut encore s’améliorer. «Il y a toujours de la place pour l’amélioration. Cela commence toujours par un temps d’adaptation. Plus le temps passait, mieux je me sentais.»

Pour terminer, Desharnais croit qu’il a un certain avantage par rapport à plusieurs autres joueurs de la LNH. «Même si je suis convaincu qu’aucun joueur n’a traîné les pieds chez lui durant le lock-out, je suis certain de me présenter au camp d’entraînement à un meilleur niveau de forme que ceux qui n’ont pas joué. Mais, d’ici un mois, je n’aurai plus aucun avantage.»

Weber est comblé de son séjour en Suisse

image

Yannick Weber a quitté la Suisser en direction de Montréal aujourd’hui. Le défenseur du CH retourne donc dans la «grande métropole» pour participer au camp d’entraînement du Tricolore. L’équipe de gshc.ch était sur place lorsque Weber s’apprêtait à prendre l’avion vers l’Amérique du Nord.

À la question lui demandant ce qu’il retiendra de son expérience en Suisse, Weber a aussitôt répondu ceci : «Beaucoup de choses. C’était une belle opportunité de jouer en Suisse, et mes parents ont pu me voir jouer pratiquement à chaque match. C’était très spécial pour moi. Genève-Servette a été une équipe incroyable pour moi ; j’ai également rencontré de supers coéquipiers. Nous avons eu une très belle saison jusqu’à maintenant. C’était une expérience exceptionnelle que d’être ici.»

Le numéro 68 des Canadiens ne sait pas à quoi s’attendre de la saison des siens : «C’est encore dur à dire, car nous avons un nouvel entraîneur (Michel Therrien) à Montréal et un une nouveau management. On verra bien ce qui se passera.»

À savoir si Weber a souvent été en contact avec l’un de ses coéquipiers avec le Tricolore, soit Raphael Diaz, le défenseur de 24 ans a dit qu’il parlait souvent avec lui. «Oui, car nous nous connaissons bien et nous sommes amis. Je pense qu’il a fait le bon choix en allant à Zoug, car il connaît l’équipe et la patinoire. Il est également très content que ça reprenne. Normalement, il devrait quitter la Suisse demain (mercredi). Je me réjouis de rejouer avec lui, sous le même maillot (Canadiens de Montréal).»

Comment Armstrong a su la fin du conflit dans la LNH

C’est un arbitre québécois, à Las Vegas,  lors d’un match de la Ligue de la Côte Est, qui a appris la fin du lock-out au joueur des Canadiens Colby Armstrong.