Suivez 25stanley sur Facebook!

À propos de Christophe Perreault

Chroniqueur sur 25stanley // Se spécialise dans les statistiques avancées, la LNH et le repêchage

Las Vegas, Seattle, Toronto et Québec pourraient obtenir une équipe d’expansion de la NHL d’ici 2017

LasVegasStrip-1_1

Si l’on se fie à Tony Gallagher, un journaliste de The Province à Vancouver, on pourrait voir pas mal de mouvements au cours des prochaines années dans la LNH. Selon le journaliste, Las Vegas et la LNH auraient une entente pour amener une équipe d’expansion dans la ville du pêché. Il resterait simplement à décider qui sera le propriétaire de l’équipe et il y aurait quelques candidats intéressés. Cette expansion ne viendrait pas seule. Seattle serait la ville favorite pour accompagner Vegas grâce à la présence de Victor Coleman qui semble décidé à faire avancer le dossier.

De plus, le journaliste Howard Bloom du Sports Business News ajoute que la NHL voudrait en fait ajouter 4 équipes d’expansion d’ici 2017. Les villes candidates seraient Seattle, Las Vegas, Québec et Toronto. Kansas City serait également dans la course. Toutefois, Gallagher a précisé que la candidature de la ville du Missouri ne semblait pas être assez sérieuse

Cette expansion permettrait à la NHL de toucher 1.4 milliards grâce aux frais qu’elle facturerait aux nouveaux propriétaires. Ce projet se ferait dans le cadre des célébrations du 100e anniversaire de la ligue.

On a déjà entendu parler de ce scénario exact, mais le scénario semble avoir progressé depuis et c’est un signe que les possibilités que ça arrive augmentent. Ce n’est pas coulé dans le béton, mais quand on commence à l’entendre un peu partout, c’est difficile de croire qu’il y a tant de fumée sans feu.

Ce n’est pas la meilleure nouvelle pour Québec qui est encore 3e (ou 4e) dans la course. Par contre, si Vegas et Seattle obtenaient des équipes, la ville de Québec deviendrait la meilleure candidate pour accueillir une équipe. Il est donc encore permis de rêver à Québec, même s’ils ne sont pas au devant de la file pour le moment.


Les 2 dernières patinoires financées par les Prédateurs ont des pistes d’avertissement le long des bandes

Preds

La semaine dernière, les Prédateurs de Nashville annonçaient l’ouverture du Ford Ice Center, un édifice de 90 000 pieds carrés qui comprend notamment 2 patinoires. Le but de l’édifice est d’aider le hockey mineur, mais aussi le patinage artistique, au Tennessee là où le hockey est loin d’être le premier choix de la majorité des jeunes.

C’est un beau geste des Preds qui font énormément pour aider le hockey mineur dans leur communauté. Un des aspects de ces patinoires qui a attiré l’attention est la zone d’avertissement que l’on retrouve le long des bandes. Cette zone d’avertissement est surnommée la « Look-up line ». Sur ces patinoires, cette zone est jaune et est à quelques pouces de la bande. Le but est de permettre aux jeunes joueurs de se rendre compte lorsqu’ils sont le long de la bande afin qu’ils se lèvent la tête et qu’ils puissent se protéger.

C’est une idée qui n’est vieille que d’un an, mais elle se propage rapidement aux États-Unis. 225 patinoires dans 21 états ont adopté cette nouveauté qui permet d’éviter quelques blessures chez des jeunes joueurs.

C’est bizarre à voir la première fois, mais c’est un concept intéressant. Ce serait surprenant de voir ça dans des gros calibres, mais si ça peut aider des jeunes qui jouent dans un calibre « contact » pour la première fois, ça a du sens.

Via R/Hockey et Penalty Box Radio


Le trailer le plus récent de NHL 15 met l’atmosphère dans les arénas en vedette

NHL 15

Alors qu’on approche de la date de sortie de NHL 15 et que le démo est déjà disponible en ligne, EA Sports a sorti un nouveau trailer pour vendre le jeu. Le vidéo, qui a été publié mardi, nous montre l’atmosphère dans les arénas, ce qui est un aspect sur lequel ils semblent avoir pas mal travaillé.

Le vidéo nous montre les améliorations qu’ils ont apportées aux arénas et aux partisans. Ils disent avoir 9000 animations pour les fans qui vont réagir différemment selon leur style. Ce n’est pas quelque chose qui va convaincre quelqu’un d’acheter le jeu et ça n’attirera pas tant notre attention en jouant, mais on ne peut pas critiquer une amélioration.

Après tout, cette amélioration était devenue nécessaire. Depuis plusieurs jeux, les spectateurs faisaient pitié alors qu’ils avaient quasiment l’air de bonhommes allumettes. Les développeurs partaient donc de très loin et on dirait qu’ils ont fait du bon travail. Il reste simplement à espérer que ce travail n’aurait pas dû être mis sur le gameplay à la place.


Les Penguins n’offriront pas de contrat à Marc-André Fleury avant le début de la saison

marc-andre-fleury

Le contrat de Marc-André Fleury vient à échéance à la fin de la saison 2014-2015. Toutefois, le DG des Penguins, Jim Rutherford, n’est pas pressé de signer le gardien à un nouveau contrat. C’est ce qu’il a déclaré au Tribune Review dans une entrevue lundi.

L’agent de Fleury, Allan Walsh, qui n’a pas l’habitude d’avoir la langue dans sa poche, a expliqué au  journal de Pittsburgh que cette situation était d’un commun accord et qu’il n’avait pas de problème avec la décision de Rutherford. Il a ajouté que Fleury allait discuter avec les Penguins quand Rutherford allait être prêt, mais que pour l’instant, il allait se concentrer sur sa saison.

Ça devrait être une saison très importante pour Fleury. À 29 ans, il doit continuer sur sa lancée de l’an passé alors qu’il semblait avoir réglé ses problèmes de constance qui l’ont affligé depuis le début de sa carrière. Il avait également relativement bien fait en séries, ce qui a toujours été une critique à son endroit.

Tout de même, on parle d’un gardien qui devrait gagner son 300e match en carrière avec les Penguins cette saison et qui a mené son équipe à une Coupe Stanley il n’y a pas si longtemps. Si Rutherford décide de le laisser aller, il pourrait y avoir une longue file pour ses services.


Les Blues ont fait quelques modifications à leur chandail

L’an dernier, le chandail des Blues était ce qu’on peut voir ci-dessus. Cette année, ils vont avoir un look légèrement différent alors que l’équipe a apporté quelques modifications qui font une bonne différence. Ils ont dévoilé les nouvelles versions de leur uniforme lundi soir lors d’une convention pour les partisans.

Il n’y a pas beaucoup de changements qui ont été apportés à l’uniforme, mais juste assez pour qu’on y voit une différence. On dirait bien que ceux qui ont travaillé sur le design ont voulu quitter le look plus futuristique qui était présent auparavant pour revenir vers un style plus vintage.

Blues

Blues

St-Louis

C’est une décision intéressante de l’équipe qui a pris le virage plus vintage et je dois dire que personnellement, je les trouve plus beaux que les anciens. Même si on ne la verra pas pendant les matchs, j’aime la mention à 1967, l’année de la fondation de l’équipe, qui est au niveau du cou. Cette tendance vintage est de plus en plus présente au niveau des design et si ça nous donne des chandails de la sorte, pourquoi pas?

Via Icethetics


Une combattante réussit un K.-O. incroyable avec un spinning kick

MMA

Généralement, dans les sports de combat, on ne retrouve pas nécessairement les plus gros K.O. dans les événements les plus populaires. On les voit plus souvent dans des combats plus amateurs où certains combattants (ou combattantes) ont une moins bonne défense, ce qui ouvre la porte à ces K.O. spectaculaires.

On en a eu un autre exemple samedi soir dans un combat qui avait lieu en Californie. Ce combat mettait aux prises Christine Stanley et Katie Anita Runyan. Stanley a mis fin à ce combat en moins de 5 secondes grâce à un spinning kick que son adversaire n’a jamais vu venir.

C’est le genre de séquence que l’on voit très rarement et c’est probablement une bonne nouvelle pour le sport, puisque ce n’est pas bon pour son image. Toutefois, ça ne change pas le fait qu’il s’agit d’une séquence spectaculaire qui est très difficile à regarder sans réagir.

Via MMA Junkie


La LNH a déjà écrit aux auteurs des Simpsons à cause d’une scène où Krusty vomissait dans la Coupe Stanley

Krusty

Depuis quelques jours, pour souligner le 25e anniversaire des Simpsons, la chaîne de télévision américaine FXX diffuse un marathon des Simpsons où TOUS les épisodes de la série jouent l’un après l’autre. Le marathon de 552 épisodes durera pendant 12 jours.

Pendant les épisodes, plusieurs employés partagent des faits moins connus par rapport aux émissions que les gens regardent à ce moment-là. C’est ce que Mike Scully, un de ceux qui s’occupaient de l’émission pendant les premières saisons, a fait pendant un épisode de la saison 9 où l’on voyait Krusty le clown boire dans la Coupe Stanley avant de vomir dedans.

Selon Scully, la LNH a écrit aux dirigeants de l’émission par rapport à cette scène, mais l’avocat de FOX a dit de ne pas s’en préoccuper. C’est ce qu’ils ont fait et il semble que la LNH ait laissé tomber cette plainte. C’était probablement une bonne idée de la ligue parce qu’à l’époque, l’émission était au sommet de sa gloire et une poursuite aurait fait mal à l’image de la ligue. En plus, ça aurait endommagé la relation entre la ligue et FOX qui diffusait des matchs à ce moment-là.

Via Deadspin


Nicklas Lidstrom a refusé un poste d’assistant-entraîneur avec les Red Wings pour des raisons familiales

En juin dernier, Mike Babcock a contacté Nicklas Lidstrom pour savoir si le défenseur était intéressé à un retour dans la LNH, mais derrière le banc cette fois-ci. Celui qui a passé 20 ans dans l’uniforme des Red Wings a refusé l’offre.

Cette semaine, il a expliqué à un journal suédois, le SportExpressen, pourquoi il a pris cette décision. Lidstrom a dit qu’il était très fier de recevoir l’offre, mais comme il a déménagé sa famille en Suède depuis sa retraite et que ses enfants y font bien à l’école, il n’a même pas pensé à ramener sa famille en Amérique du Nord.

Babcock a même tenté de convaincre son ancien défenseur que sa famille était plus heureuse à Detroit, mais on dirait que Lidstrom n’était pas en accord. L’entraîneur va peut-être tenter de le convaincre à nouveau lorsque le numéro 5 sera hissé dans les hauteurs du Joe Louis Arena le 6 mars prochain.

Via The Score


Ryan Johansen demanderait 7 millions par saison

Alors que les négociations entre les Blue Jackets de Columbus et Ryan Johansen sont au neutre, les informations commencent à sortir au compte-goutte. On savait déjà que les deux côtés s’étaient entendus sur le fait qu’ils négociaient contrat à court terme, mais que ça bloquait au niveau salarial.

Depuis, l’écart de 3 millions entre les deux partis est resté intact. Au moins, Michael Arace, du Columbus Dispatch, a rendu public les demandes des Jackets et de Johansen. Selon Arace, les Jackets sont prêts à donner 4 millions par saison à leur centre alors que Johansen demanderait un salaire annuel de 7 millions.

Le camp du centre demande ce salaire puisqu’en se basant sur la dernière saison, ils estiment que Johansen est un des 12 meilleurs centres de la ligue. Ils disent avoir un pouvoir de négociation grâce à une possible offre hostile.

Les Jackets, de leur côté, argumentent que la dernière saison était la première où le centre a eu un impact sur l’équipe. Après tout, Johansen a été un heatlhy scratch pour les Falcons de Sprinfield, l’équipe affiliée des Jackets dans la AHL, pendant quelques matchs des séries de 2013 et il n’avait amassé que 14 buts et 19 passes dans ses 2 premières saisons dans la LNH.

L’impasse ne semble pas se régler et comme le centre n’a pas vraiment de pouvoir de négociation (une offre hostile de 7 millions par saison serait plus que surprenante), les Jackets vont surement gagner cette négociation. Toutefois, le temps que Johansen pourrait manquer au camp d’entraînement ferait mal à l’équipe. Il est supposé faire partie d’une première ligne massive, mais qui manque de chimie, avec Nathan Horton et Scott Hartnell. Si les gars ne pratiquent pas ensemble avant le début de la saison, ça pourrait paraître.


Ce joueur australien rate sa célébration à perfection

AIHL

On n’en parle pas trop souvent, mais il y a une ligue d’hockey en Australie. Elle se nomme la AIHL et on y voit souvent des séquences qui sortent de l’ordinaire. On en a eu un autre exemple dans le match de samedi soir entre le Thunder de Perth et le Ice de Melbourne.

Après que Ric Del Basso ait donné la victoire au Thunder en fusillade, le défenseur a tenté de célébrer avec une roulade avant. Malheureusement pour lui, il a manqué de momentum et il a seulement été en mesure de réussir sa célébration au 2e essai.

Au moins, son premier essai a été plus spectaculaire que la célébration qu’il voulait faire au départ. Pendant quelques secondes, il a littéralement glissé sur sa tête. Ça donne une célébration vraiment unique.

Via Puck Daddy