À propos de Christophe Perreault

Chroniqueur sur 25stanley // Se spécialise dans les statistiques avancées, la LNH et le repêchage

Les Jets seraient prêts à offrir le contrat à long terme que Dustin Byfuglien demandait

Le nom de Dustin Byfguglien alimente les rumeurs depuis un bon moment cette saison. C'est normal parce que plus tôt cette semaine, Pierre Lebrun a estimé qu'il serait le joueur de location le plus en demande s'il devenait disponible. Pour empêcher ça, les Jets doivent le signer à un contrat, mais comme il pourrait recevoir une offre de 7 ans d'une valeur de 45-50 M$ sur le marché, ils ne peuvent pas lui faire une petite offre même s'ils préféreraient lui donner une entente de 3 saisons.

À cause de cette situation, les Kings ont déjà démontré leur intérêt et il a été lié aux Capitals de Washington dans les rumeurs de transaction.

Byfuglien demanderait un contrat de 8 ans - 55 M$ (comme c'est une négociation, c'est bon de noter qu'il accepterait probablement une plus petite offre). Samedi soir, Elliotte Friedman a mentionné qu'il y avait pas mal de dialogue entre les deux côtés dans le but de conclure une entente.

La relance soudaine de ces discussions peut être attribuée au désir des Jets de signer le défenseur à long terme. Selon Nick Kypreos, l'équipe est maintenant prête à lui offrir le contrat de plusieurs saisons qu'ils ne voulaient pas lui soumettre cet été. L'informateur de Rogers a ajouté qu'il n'y aucune raison pour laquelle ce contrat ne devrait pas se réglé dorénavant (ce qui est intéressant puisqu'au moment d'écrire ces lignes, tu peux doubler ta mise sur Mise-O-Jeu si tu dis que Byfuglien ne sera pas échangé avant la date limite).

Normalement, ce progrès ne serait pas une bonne nouvelle pour Andrew Ladd, qui est l'autre agent libre de renom à Winnipeg, mais selon Elliotte Friedman, ce n'est pas nécessairement le cas même si les négociations sont pas mal plus tranquilles de ce côté présentement.

Friedman a expliqué que si les deux côtés étaient prêts à revenir à la table pour négocier un peu, il pourrait y avoir une entente conclue de ce côté également. Ça suit ce que Dreger mentionnait plus tôt cette semaine alors que les Jets n'auraient pas abandonné l'idée de signer les deux joueurs. Dreger avait aussi mentionné que l'offre sur la table était de 6 ans - 36 M$ et que le problème serait la valeur monétaire, donc on parle probablement d'une différence de quelques millions.

Si le dossier de Byfuglien se règle rapidement, la direction de Winnipeg pourrait avoir assez de temps pour signer leur capitaine également. Si c'était le cas, ça voudrait probablement dire la fin de Jacob Trouba à Winnipeg parce qu'il veut aussi un contrat massif et que l'organisation doit suivre un budget strict (particulièrement avec la chute du $ canadien et leur absence du tournoi printanier). Dans ce cas-là, un échange à Brooklyn en retour de Travis Hamonic serait très logique. Ceci étant dit, plusieurs dominos doivent tomber avant qu'on en arrive là.


Jonathan Toews a égalé un record de la LNH avec un beau but en prolongation

Les Blackhawks de Chicago ont battu les Coyotes jeudi soir, mais ce ne fût pas aussi facile que l'on aurait pu croire. Les Yotes ont amené les champions en titre de la Coupe Stanley en prolongation, où Jonathan Toews nous a rappelé qu'il est vraiment bon à 3 contre 3.

Sur la séquence, le capitaine des Hawks s'est défait d'Anthony Duclair à la ligne bleue avant de couper au centre dans le haut de l'enclave. Il avait tout l'espace et le temps nécessaire pour prendre le lancer qu'il voulait et ça ne laissait aucune chance à Louis Domingue, qui avait déjà effectué 35 arrêts dans le match.

C'était le 5e but de Toews en prolongation cette saison, ce qui le place au 1er rang de la ligue avec 2 buts d'avance sur Gaudreau, Boedker, Kopitar, Gostisbehere et Jordan Staal, qui sont ses plus proches poursuivants. Il mène également la ligue au niveau des buts gagnants avec 8. Joe Pavelski est le seul à en avoir autant.

Les 5 buts de Toews en prolongation égalent un record de la LNH. Steven Stamkos est celui qui l'avait établi en 2011-12. Avec 27 matchs à jouer cette saison, Toews risque d'avoir une opportunité ou deux d'améliorer sa marque et de solidifier sa place dans le livre des records de la ligue.

D'ailleurs, ce n'est pas le seul record de surtemps qui appartient presque à Toews. Avec 40 buts en fusillade en carrière, Toews est au 3e rang dans l'histoire de la ligue, seulement un but derrière Radim Vrbata et Frans Nielsen. C'est certainement un argument qui aide ceux qui croient qu'il est le meilleur joueur de la LNH parce qu'il est clutch.


Darnell Nurse a gagné un combat et son père était très fier

Nurse

Les Oilers d'Edmonton ont infligé une correction aux Sénateurs à Ottawa jeudi soir en les battant par la marque de 7-2. Bien évidemment, ça a brassé en fin de match et Darnell Nurse est l'un des joueurs qui a répondu à l'appel en 3e période.

Le défenseur a laissé tomber les gants face à Max McCormick et même s'il ne s'agissait que de son 2e combat dans un match de saison régulière de la LNH, Nurse s'est très bien débrouillé. Il a facilement battu son adversaire au grand plaisir de ses parents, qui étaient dans la foule pour cette rencontre.

Le père de Nurse, Richard, a particulièrement aimé l'action et il l'a démontré en disant à son fils "Beat his ass" à deux reprises pendant l'altercation. Le père du défenseur est un ancien joueur de la LCF, donc on imagine qu'il est un fan du jeu physique. Il était certainement fier de son fils sur cette séquence et avec cette victoire facile, on peut comprendre pourquoi.

Le combat

Les conseils de Richard


Bartley de retour dans la AHL

Si tout va bien, Lucas Lessio pourrait revenir au jeu en fin de semaine selon Renaud Lavoie. L'attaquant s'est blessé à son premier match avec le Canadien contre les Flyers de Philadelphie mardi soir alors que Radko Gudas l'a frappé avec une mise en échec assez basse. Heureusement, ça ne semble pas être trop sérieux. En 18 matchs pour les IceCaps de St. John's cette saison, Lessio a amassé 3 buts et 6 passes.

D'ailleurs, les IceCaps devraient recevoir du renfort sous peu puisque Victor Bartley devrait être de retour au jeu en fin de semaine. Le club-école du Canadien a 2 matchs contre les Comets d'Utica vendredi et samedi soir. Le défenseur n'avait joué qu'un match avec les IceCaps avant de subir une blessure et il n'a toujours pas joué un match dans l'uniforme du Tricolore.

AJOUT : Vendredi matin, le Canadien a annoncé que Lessio manquera finalement de 2 à 3 semaines, donc c'est un peu sérieux que ce que Lavoie pensait, mais avec la nature du geste de Gudas, ça aurait pu être bien pire.


Daniel Sedin a donné ses gains du match des étoiles au personnel athlétique des Canucks

Le match des étoiles qui vient de se jouer à Nashville a été l'un des meilleurs depuis longtemps dans la LNH. L'histoire de John Scott a certainement aidé, mais le fait que les gars voulaient vraiment gagner est probablement la raison principale qui explique cette amélioration.

Pour s'assurer que ce soit le cas, la LNH a mis un prix de 1 M$ en jeu pour l'équipe gagnante. En répartissant l'argent, ça donnait 91 000$ américain (ou l'équivalent de plus de 125 000$ en argent canadien) par joueur. Ça ne change pas la vie des gars (sauf pour le capitaine), mais c'est un beau bonus qui a certainement motivé certains joueurs.

En plus, cet argent supplémentaire a probablement permis à plusieurs gars de faire des beaux gestes. Le premier qui est venu à nos oreilles est celui de Daniel Sedin via James Mirtle du Globe & Mail. Il a donné le montant qu'il a gagné au match des étoiles au personnel athlétique des Canucks.

C'est l'équivalent d'un quart-arrière qui achète un cadeau à sa ligne offensive après une bonne saison, mais à 125 000$, on parle de toute une récompense pour des gars qui sont moins bien payés que des joueurs de football. Ces gars-là font un travail ingrat pour s'assurer que les joueurs aient tout ce qu'il faut et ils apprécient certainement cette reconnaissance.

C'est bien que Sedin remarque ce bon travail et qu'il reconnaisse que ça a un impact sur son succès. Lorsqu'on ajoute ça à son implication dans le milieu hospitalier de la région de Vancouver, on se rend compte que ça semble vraiment être un bon gars.


Nos paris du jeudi

Chaque jeudi, j’identifie mes paris préférés de Mise-O-Jeu sur le site. Pourquoi le jeudi? Parce qu’il y a toujours plusieurs matchs dans la LNH et que c’est lfun de faire un peu d’argent avant la fin de semaine. Les autres jours de la semaine, je parle de mes paris sur Twitter, où tu peux me poser une question de gambling. 

Fiche totale : 219-224
Fiche de cette chronique : 46-41

Avant de commencer, c'est bon de préciser que l'on utilise les cotes de Mise-O-Jeu+, qui sont maintenant disponibles en ligne et sur l'application mobile. Les gains potentiels sont plus gros, donc c'est logique de les utiliser.

J'y vais avec un autre format aujourd'hui puisqu'il y a 12 matchs et que j'en aime 9, donc je vais y aller avec des commentaires sur toutes les rencontres. Ils seront toutefois plus courts parce que personne ne veut lire un roman sur les matchs de la soirée. Allons-y!

M-O-J

Boston-Buffalo

Buffalo joue un 2e match en 2 soirs et ils ont Chad Johnson devant le filet, donc ça devrait être un pari facile pour moi, mais Rask connait de mauvais moments (N'arrête pas 90% des rondelles dans ses 4 derniers matchs) et ça m'agace assez pour ne pas les prendre sur la route.

Minnesota-Rangers

On est pris dans l'effondrement du Canadien, mais ça ne va pas mieux au Minnesota. Dubnyk n'a pas gagné depuis le 9 janvier et les Rangers ont un bon avantage de possession récemment (53% vs 47,3%). New York est également solide à la maison (18-5-2) alors que les représentants du Minnesota n'excellent pas sur la route (9-10-6).

Detroit-Floride

C'est carrément un pari contre Jimmy Howard, qui n'a pas gagné depuis le 3 décembre. Il a donné au moins 3 buts lors de ses 6 derniers départs, ce qui est inacceptable dans la LNH de nos jours, surtout quand Luongo joue pour l'adversaire.

Edmonton-Ottawa

Ça, c'est un pari sur McDavid! Je crois sincèrement qu'il va relancer cette équipe, qui a déjà un gros avantage de possession sur les Sens au cours de ses 10 derniers matchs de toute façon (51,7% vs 45,8%). Ottawa a perdu 4 de ses 5 derniers matchs et leur fiche à la maison n'impressionne personne (12-8-4).

New Jersey-Toronto

Si tu veux faire un combo de 8 paris et que tu t'en cherches un à enlever, c'est celui-là parce que c'est toujours compliqué de parier sur des mauvaises équipes. Par contre, le succès des Devils dépend énormément de Cory Schneider et il ne jouera pas ce soir. Si l'on se fie à la fiche de Keith Kinkaid cette saison (3-5), c'est payant de parier contre lui et je vais le faire.

Islanders-Washington

Alex Ovechkin a profité d'une longue pause pour soigner ses petits bobos, ce qui est dangereux pour les Islanders. Holtby a perdu 8 matchs en 39 départs cette saison, ce qui est une statistique ridicule tandis que New York a 3 gardiens, donc Washington a un avantage à ce niveau en plus d'avoir le meilleur alignement tout en étant à la maison.

Philadelphie-Nashville

Je n'aime pas la cote des Preds, mais je ne fais pas assez confiance aux Flyers pour les prendre sur la route contre une équipe de la division Centrale.

San Jose-Saint Louis

Les Sharks sont vraiment solides sur la route (16-7-2) et ils sont excellents ces temps-ci (7-1-2). Ils ont un gros avantage de possession (54,7% vs 45,9%) et si tu ne les a pas vu jouer depuis le retour de Couture, essaie de changer ça parce qu'ils sont vraiment impressionnants.

Chicago-Arizona

Le conte de fées de Louis Domingue semble se conclure (10 buts sur 50 lancers en 2 matchs). Chicago est clairement la meilleure équipe et comme on parle des Coyotes, l'avantage de la glace ne m'intimide pas trop.

Dallas-Colorado

Honnêtement, je ne sais pas quoi penser des deux clubs, donc je reste très loin pour l'instant.

Anaheim-Los Angeles

Les Ducks connaissent une bonne séquence, mais ils sont encore plutôt mauvais sur la route (8-10-3) et Los Angeles est une des seules équipes de la ligue contre qui ils n'ont pas l'avantage de possession. Ça devrait être un match assez défensif si c'est ce qui t'intéresse dans la ligue.

Columbus-Vancouver

Les Canucks sont la 29e pire équipe de la ligue au niveau de la possession récemment, donc quand je peux prendre leur adversaire en tant que négligé, je le fais.

Si l'une de ces cotes t'intéresse, tu peux te rendre sur le site ou l'app mobile de Mise-O-Jeu.


Evgeni Malkin manquera les 2 prochains matchs des Penguins

Les Penguins se rendront en Floride pour affronter le Lightning et les Panthers vendredi et samedi. Par contre, Evgeni Malkin n'a pas fait le voyage avec ses coéquipiers parce qu'il est blessé au bas du corps. Il manquera donc au moins les deux prochains matchs de l'équipe. Heureusement pour les Penguins, ça ne semble pas être si sérieux pour le moment.

On ne peut pas dire la même chose pour Eric Fehr, qui devra manquer environ un mois à cause de sa blessure selon l'entraîneur-chef de l'équipe. Il s'agit également d'une blessure au bas du corps pour lui selon l'organisation de Pittsburgh.

Pour l'instant, l'équipe n'a pas décidé qui remplacera Malkin au centre de Kessel et Hagelin, mais c'est Matt Cullen qui complétait ce trio lors de la pratique des siens. Il est donc le favori pour prendre cette place temporairement, mais c'est quand même une chute considérable pour Pittsburgh. En 49 matchs cette saison, Malkin a amassé 23 buts et 26 passes alors que Cullen a obtenu 5 buts et 9 passes.

Avant ces blessures, ça allait très bien pour Pittsburgh. Ils ont gagné leurs 4 derniers matchs et ils ont finalement repris leur place en séries. Ils ne sont qu'à 1 point de la 3e place et à 2 points de la 2e place dans la division Métropolitaine, mais les Devils, qui occupent la 9e place, ont autant de points que les Penguins au classement.


Rappel // La loterie décidera du top 3 du prochain repêchage

Oilers

Au cours des 2 dernières saisons, la LNH a modifié son système de loterie. On ne l'a pas mentionné sur le blogue depuis un bout parce que ça n'affectait pas l'équipe locale lorsque Carey Price était devant le filet. Maintenant qu'il regarde son club perdre soir après soir comme tous les partisans de l'organisation, je me suis dit que ce serait un bon moment pour faire un rappel par rapport à la loterie du repêchage.

Pour la première fois cette saison, le premier choix de l'encan ne sera pas le seul à être décidé via un tirage au sort. La loterie impactera dorénavant le top 3, ce qui veut dire qu'une 30e position au classement n'assure maintenant qu'un choix dans le top 4.

Le fonctionnement du tirage est assez simple. Le 1er tirage détermine le 1er choix et les probabilités du gagnant sont distribuées de façon proportionnelle pour le 2e tirage, qui donne le droit au 2e choix, et ainsi de suite. Toutefois, l'ordre du repêchage risque d'être annoncé d'un coup par Bill Daly lors de l'entracte d'un match de séries.

D'ailleurs, ce n'est pas le seul changement depuis la dernière présence du Canadien dans ce processus. L'an passé, la LNH a aussi modifié les chances de gagner la loterie et la 30e position est devenue pas mal moins avantageuse. L'équipe au dernier rang n'a que 20% de chances de gagner le premier choix. Bien évidemment, ça augmente à chaque choix, mais c'est quand même plutôt faible. Les probabilités des équipes dans la loterie selon leur position sont à la fin de l'article.

Ceci étant dit, selon moi, la meilleure façon de comprendre quelque chose est de le tester. C'est pour ça que je te suggère d'aller essayer le simulateur de la loterie du repêchage de la LNH. Tu vas mieux comprendre comment ça fonctionne en plus de voir combien de fois ça te prend avant que le Canadien repêche dans le top 3 (ils ont eu le 2e choix à ma 3e tentative).

Probabilités de gain du 1er choix des équipes dans la loterie

30e : 20%
29e : 13,5%
28e : 11,5%
27e : 9,5%
26e : 8,5%
25e : 7,5%
24e : 6,5%
23e : 6%
22e : 5%
21e : 3,5%
20e : 3%
19e : 2,5%
18e : 2%
17e : 1%


Patrik Laine a rejoint Auston Matthews dans la conversation pour le 1er choix selon ESPN

Alors que les fans du Tricolore commencent de plus en plus à porter attention au repêchage qui s'en vient, les experts des espoirs commencent à sortir leur classement de mi-saison. Le meilleur viendra lundi soir lorsque Bob McKenzie publiera le sien, mais celui de Corey Pronman d'ESPN est certainement parmi ceux à surveiller et il avait une note intéressante dans son palmarès publié en fin d'avant-midi jeudi.

Selon Pronman, le jeu de Patrik Laine au cours des 12 derniers mois lui a permis de s'insérer dans la conversation pour le premier choix au total avec Auston Matthews. Il a comparé ce dilemme à Taylor (Hall) vs Tyler (Seguin) ainsi qu'au top 4 du repêchage de 2013 (MacKinnon-Barkov-Drouin-Jones).

Pronman a expliqué ce raisonnement à l'aide du jeu constant de Laine au cours de la dernière année ainsi que sa capacité à dominer des matchs importants comme on a vu dans le championnat mondial junior. L'expert d'ESPN croit que Laine et Matthews sont les seuls dans la discussion pour le 1er choix, mais que Jesse Puljujarvi est aussi dans une classe à part au 3e rang.

Ce n'est pas vraiment surprenant puisqu'on voit ce genre de phénomène pratiquement à chaque année. Le joueur qui est vu comme le 1er choix au total est scruté de tellement près que les recruteurs commencent à remarquer ses faiblesses plus souvent et ça rend les autres joueurs plus attirants.

La différence cette saison, c'est que ce n'est pas vraiment Matthews qui a chuté, mais plutôt Laine qui s'est propulsé dans cette course au CMJ (tout en maintenant une moyenne ridicule de 6 lancers par match en Finlande). Ce sera intéressant de voir si cette tendance se répandra jusqu'au classement de McKenzie, qui est le meilleur pour voir ce que les décideurs de la ligue pensent.

Pour revenir à Pronman, il estime que les joueurs qui sont entre la 4e et la 10e position ont tous une coche sur ceux qui n'ont pas fait la coupure dans le top 10. Dans ce groupe, on retrouve notamment Pierre-Luc Dubois au 9e rang. Pronman a vanté sa versatilité ainsi que sa capacité à produire sur la feuille de pointage (30 buts et 39 passes en 48 matchs) .

3 autres joueurs de la LHJMQ font partie du top 30 de Pronman alors que Pascal Laberge, des Tigres de Victoriaville, a reçu une mention honorable. Le meilleur du groupe est le représentant des Foreurs, Julien Gauthier, qui s'est classé en 17e position. Vitali Abramov, des Olympiques, pointe au 23e rang tandis que le défenseur des Cataractes, Samuel Girard, est au 27e échelon grâce à ses aptitudes offensives.

Quelques vidéos pour faire rêver les fans du Canadien



De plus en plus de fans rêvent à Auston Matthews

Après la 9e défaite de son équipe en 10 matchs mercredi soir, Michel Therrien a admis que ce serait très difficile pour sa formation de se qualifier pour les séries éliminatoires cette année. Il a raison puisque selon HockeyViz, ils ont un peu moins d'une chance sur 5 (19%).

Ça place le Tricolore dans une situation fâcheuse parce que leur début de saison fait en sorte qu'ils sont dans la position la moins enviable dans le classement de la LNH. Avec l'espoir pour les séries qui diminue à chaque soir et la performance de l'équipe qui est la pire de la ligue depuis le mois de décembre, de plus en plus de fans se tournent vers le repêchage pour reprendre l'espoir.

Ce changement de priorité se fait définitivement sentir sur les réseaux sociaux alors qu'Auston Matthews était un sujet tendance sur Twitter à Montréal après la défaite du Tricolore mercredi soir. Matthews devrait être le tout premier choix du prochain encan amateur.

Il y a toutefois encore pas mal de chemin à faire pour que ce dernier revienne au Centre Bell dans le bleu blanc rouge après avoir représenté les États-Unis au CMJ l'an passé. Le Tricolore est présentement au 23e rang de la LNH, ce qui lui donnerait seulement 6% de chances de gagner la loterie si elle était tenue aujourd'hui.

Au moins, si le club continue d'être le pire de la ligue jusqu'à la fin de la saison, ses chances s'amélioreront. Ceci étant dit, l'amélioration possible pourrait décevoir certains partisans puisqu'ils faut être parmi les 3 pires équipes de la ligue pour avoir plus de 10% de chances et être au 30e rang pour avoir une chance sur 5. La parité de la LNH s'étend même jusqu'à la loterie, ce qui veut dire que toutes les défaites du club nous rapprochent de Matthews, mais pas tant que ça.