Suivez 25stanley sur Facebook!

À propos de Christophe Perreault

Chroniqueur sur 25stanley // Se spécialise dans les statistiques avancées, la LNH et le repêchage

Nos paris pour les 2 gros combats du UFC 186

Après avoir choisi les 3 paris les plus intéressants de la sous-carte hier, on s’attaque maintenant aux 2 combats principaux du UFC 186. Comme d’habitude, les options de pari viennent de Mise-O-Jeu et les sélections sont basées sur la recherche que j’ai fait pour éviter que tu aies à le faire.

Jackson

Comme les cotes sont un peu plus basses pour les favoris dans les gros combats, on y va avec une fin en particulier pour chaque affrontement. Dans le cas de Jackson, on prend le K.O. puisque c’est ainsi qu’il a terminé 2 de ses 3 derniers combats dans l’octogone. Lors de ces 2 prestations, on parlait d’un arrêt en première ronde et ça ne me surprendrait pas si le combattant y allait pour la même tactique au Centre Bell. Ça ne dérangera pas trop Maldonado, dont les 2 derniers combats (1 victoire et 1 défaite) ne se sont pas rendus en 3e ronde. Jackson voudra célébrer son retour dans la UFC avec un K.O. et on aime ses chances avec cette cote.

Johnson

Dans le cas de Mighty Mouse, la seule question c’est comment il va battre le Japonais. On a vu un peu de tout dans ses 3 derniers combats (Décision, Soumission et K.O.), donc c’est une question assez difficile à répondre. La soumission me tentait, mais j’ai l’impression que Kyoji, qui n’en sera pas à son premier combat de 5 rondes, sera capable de résister à la tempête en perdant par décision, ce qui est loin d’être un mauvais résultat contre celui que la UFC classe comme le 3e meilleur combattant livre-pour-livre.


Devan Dubnyk et Pekka Rinne seront les finalistes lorsque Carey Price gagnera le Vézina

Carey Price - flambeau

En début de soirée vendredi, la LNH a annoncé l’identité des deux gardiens qui applaudiront Carey Price lorsqu’il sera nommé comme gagnant du trophée Vézina le 24 juin prochain. Les gardiens choisis par les DG sont Devan Dubnyk et Pekka Rinne.

Price a connu une saison historique pour le Canadien. Il a mené la ligue au niveau du % d’arrêts (93,3%), de la moyenne des buts alloués (1,96) et des victoires (44). Il a fini au 2e rang dans la colonne des blanchissages (9) derrière Marc-André Fleury qui a blanchi l’adversaire à 10 reprises cette saison. Il est le choix le plus évident parmi tous les trophées décidés par un vote cette saison.

Devan Dubnyk a aussi connu une saison de rêve. Il a été échangé des Coyotes au Wild du Minnesota au milieu du mois de janvier et il a permis à cette équipe dont le coach était sur le point d’être renvoyé de participer aux séries. Au Minnesota, il a maintenu une fiche de 27-9-2, un % d’arrêts de 93,6% et une moyenne de buts alloués de 1,78.

Pekka Rinne était le seul qui livrait une course à Price au début de la saison, mais une blessure au bas du corps l’a forcé à manquer 8 matchs et l’a ralenti pour le reste de la saison. Il a quand même fini l’année avec une fiche de 41-17-6, un % d’arrêts de 92,3% et une moyenne de buts alloués de 2,18.


Alex Ovechkin continue de narguer les fans des Islanders

alex-ovechkin-capitals

Une rivalité qui est en train de se développer dans la série entre les Capitals et les Islanders est celle entre Alex Ovechkin et les partisans de Long Island. Le capitaine des Caps a initié une tonne de chants de fans qui lui demandaient « Can you hear us? » en disant aux journalistes qu’il ne pensait pas que le Coliseum allait être aussi bruyant que le Verizon Center après la 2e rencontre.

Alors que les Capitals retourneront au domicile des Islanders pour le 6e match de la série, Ovechkin a décidé de jeter de l’huile sur le feu lorsqu’un journaliste lui a parlé de la possibilité de fermer le Coliseum à cause du déménagement imminent des Islanders.

Ovechkin a répondu qu’il pensait que c’était la job des Capitals de fermer l’aréna de leur adversaire. Il a même ajouté qu’il allait probablement imiter les fans des Islanders en volant un siège de l’aréna. J’ai hâte de voir comment les fans des Isles vont répondre à ces commentaires.

Après un lent départ, cette série est devenue assez intense. La mise en échec de Tom Wilson contre Lubomir Visnovsky a lancé les hostilités et la ligne bleue des Isles commence à souffrir avec l’absence de Visnovsky, Hamonic et De Haan. Sans ces 3 gars-là, Ovechkin et les Caps ont de très bonnes chances de faire leur job samedi après-midi.


Nos 3 paris préférés pour le UFC 186

Même s’il n’y aura pas de match de séries du Tricolore au Centre Bell samedi soir, l’édifice accueillera un événement sportif d’envergure. Le UFC 186 se tiendra dans l’amphithéâtre et même si les blessures et les suspensions ont fait mal à la carte, les combats du UFC trouvent souvent le moyen de donner un bon show.

Par contre, c’est toujours plus lfun de compter pour quelqu’un et comme il n’y a pas trop de gros noms, c’est plus difficile de choisir nos favoris. J’ai donc fait un peu de recherche et avec l’aide de Mise-O-Jeu, j’ai trouvé 3 combattants dont j’aime la cote. Avec un peu de chance, ça paiera le combat.

Létourneau

On commence avec du talent local. Valérie Létourneau est vraiment favorisée pour son combat contre Jessica Rakoczy, ce qui est compréhensible puisqu’elle est Québécoise. Par contre, je pense qu’elle vaut encore un pari puisque Rakoczy a une fiche de 1-4 en carrière en MMA. Elle est une excellente boxeuse, mais sa transition aux arts martiaux mixtes est tumultueuse à moins que l’on prenne en compte ses résultats pendant une télé-réalité. Létourneau aura la chance de compter sur le support de la foule et si elle évite la puissance des poings de Rakoczy, elle sera correcte.

Markdessi

C’est le premier combat de Shane Campbell, qui remplace Abel Trujilo, dans la UFC. C’est la première chose qui m’inquiète, mais ce qui me dérange le plus, c’est que son dernier combat était le 12 février 2015. Ça semble être une très petite pause entre 2 combats, ce qui est souvent le cas des gars qui sautent sur une opportunité de la UFC. Par contre, ces gars-là ont souvent de la difficulté dans ces combats à cause du faible temps de préparation et de l’écart de talent. Je prends donc Makdessi, qui a été victime d’une décision douteuse lors de sa dernière sortie.

Dollaway

C’est mon seul pari sur un négligé et c’est à cause de l’âge de Bisping. Le gars a 36 ans et même si Dollaway n’est pas nécessairement jeune (31 ans), il est moins pire. C’est encore plus inquiétant quand on sait que le dernier combat de Bisping s’est arrêté dans la première minute de la 2e ronde. Les deux combattants sont très près dans le classement de la UFC (Bisping est #10, Dollaway #11), donc ça devrait être serré et dans ce temps-là, j’aime bien le négligé.


Dave Cameron était pas mal plus relax avec les journalistes vendredi

Cameron

Au début de la série, Dave Cameron a fait quelques erreurs devant les médias. Ça a commencé avec ses menaces à peine voilées contre P.K. Subban après le premier match de la série et ça s’est poursuivi lorsque la frustration qui s’accumulait a commencé à paraître dans ses interactions avec ses journalistes.

On dit souvent que les victoires règlent tous les problèmes et ça semble être le cas de Cameron présentement. Le coach des Sénateurs était très serein lors de sa rencontre avec les journalistes vendredi midi et il a expliqué cela en disant que toute la pression était sur le Canadien de Montréal.

Cameron a même commencé son point de presse avec une blague en disant qu’il voulait battre le record du gérant des Reds qui a engueulé les journalistes de Cincinnati avec une tirade qui impliquait 77 fucks. L’entraîneur des Sens a également dit, avec un sourire en coin, que le seul impact des séries sur sa vie est le fait qu’il doit se lever plus souvent pendant la nuit pour aller aux toilettes, mais qu’il ne sait pas si c’est à cause des séries ou de son âge.

Lorsque les journalistes lui ont demandé s’il aimait Montréal, le coach a répondu en disant que si Geoff Molson pouvait trouver le moyen de baisser le taux d’imposition, tout le monde voudrait jouer pour le Canadien.

Cette attitude du coach nous rappelle à quel point la victoire de mercredi soir a fait du bien aux Sens. Ils sont relax présentement et ils savent qu’ils peuvent faire peur au Canadien, et ses fans, avec un but rapide dans le 5e match et/ou une victoire dans cette rencontre. Une victoire d’Ottawa vendredi ferait très mal à la confiance de Montréal, donc le coach a probablement raison lorsqu’il dit que la pression est sur le Canadien.

Via Amanda Stein


Shea Weber ne reviendra pas au jeu contre les Blackhawks

nhl-15-weber

Vendredi après-midi, les Prédateurs de Nashville ont annoncé que Shea Weber n’allait pas revenir au jeu pendant leur série de première ronde contre les Blackhawks de Chicago. L’organisation a toutefois nié les rumeurs lancés par NBCSN qui disaient qu’il s’était déchiré le ligament croisé antérieur lors du 2e match de la série contre les Hawks.

Les Preds tirent présentement de l’arrière 3-2 contre les Blackhawks et certains partisans de Nashville espéraient encore que leur défenseur numéro 1 revienne au jeu pour les aider à effectuer une remontée spectaculaire. Par contre, même avant cette annonce, les chances que ça survienne étaient très faibles.

L’organisation est toutefois restée assez vague par rapport à la blessure de leur défenseur. Heureusement, les Preds ont une bonne profondeur à la ligne bleue, donc ils peuvent survivre sans Weber. Ceci étant dit, c’est clair que le trou que son absence crée sur la ligne bleue de la ville du country est énorme et que cette nouvelle n’aide pas leurs chances.


Les Sharks ont obtenu la permission de parler à Randy Carlyle

Après le départ de Todd McLellan, les Sharks de San Jose ont commencé leur recherche pour son remplaçant. Un des candidats étudiés sera Randy Carlyle, l’ancien coach des Maple Leafs et des Ducks. Selon Renaud Lavoie et Elliotte Friedman, l’organisation de San Jose a obtenu la permission de la part des Leafs pour le passer en entrevue.

Carlyle a connu quelques problèmes à Toronto pendant son passage de 4 saisons. Il a fait les séries à une seule reprise et c’était l’année où les Leafs se sont effondrés contre les Bruins lors du 7e match. Pendant son passage à Toronto, Carlyle a maintenu une fiche de 91-78-19.

Les Sharks espèrent probablement qu’un retour dans la division Pacifique l’aidera à reprendre ses habitudes gagnantes. Carlyle a été à la barre des Ducks de 2005 à 2011 et il a gagné une Coupe Stanley pendant ce passage. Il a également conservé une fiche de 273-182-61 à Anaheim.

Le coach travaillait sous une pression incroyable à Toronto et cette attention médiatique n’a certainement pas aidé sa réputation. Il sautera sûrement sur l’opportunité de travailler dans un marché plus tranquille si elle se présente.


Patrick Kane a servi une autre superbe passe spin-o-rama contre les Preds

Kane

Même s’il n’a pas joué entre le 24 février et le début des séries, Patrick Kane est un des meilleurs joueurs sur la glace lorsque les Blackhawks affrontent les Prédateurs. En 5 matchs, il a 1 but et 4 passes. Seuls Marian Hossa et Kevin Shattenkirk ont plus d’aides que lui depuis le début des séries.

Sa plus belle passe est survenue dans le garbage time du 5e match entre les Hawks et les Preds. Nashville menait 4-1 avec un peu moins de 6 minutes à faire au cadran et l’équipe se concentrait surtout sa défense. Ce n’est pas une bonne idée contre Patrick Kane, qui est capable de faire des tours de magie en zone offensive.

L’attaquant des Hawks a attiré 4 des 5 joueurs des Preds de son côté de la patinoire, ce qui a permis à Kris Versteeg d’être laissé seul de l’autre côté. Par la suite, Kane s’est créé une ligne de passe avec un spin-o-rama. Le jeu était tellement parfait que Versteeg a marqué même si son hockey s’est brisé. Ce n’est pas la première fois que Kane fait ça, mais on ne se tannera jamais.

En plus, cette séquence est venue à la suite d’un jeu où l’on a eu peur que Kane ait aggravé sa blessure à la clavicule. Mike Ribeiro l’avait connecté avec une bonne mise en échec épaule à épaule qui a rendu plusieurs fans nerveux. Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal.

La mise en échec de Ribeiro

La passe de Kane


Ben Bishop a accordé le but le plus bizarre des séries

BIsho

Ben Bishop est en train de connaître quelques problèmes lors de sa première présence en séries. Rien n’illustre mieux ce parcours tumultueux que le but qu’il a accordé à Joakim Andersson jeudi soir. Cette séquence donnait une avance de 2 buts aux Red Wings, qui mènent déjà la série 2-1.

En entrant en zone offensive, le joueur des Red Wings a seulement dirigé la rondelle vers le filet. Bishop a fait l’arrêt, mais il a accordé un retour qu’il a frappé dans les airs avec son bâton. Ce geste a envoyé le palet sur la barre horizontale et la rondelle est tombée dans le demi-cercle. En tentant de l’arrêter à nouveau, Bishop l’a envoyé dans le but.

C’était clairement le filet le plus bizarre des séries et ça ne donnera pas confiance aux coéquipiers de Bishop. Si jamais les Wings réussissent à éliminer Tampa et/ou si l’entraîneur des Bolts décide de donner une chance à Andrei Vasilevkiy, on reverra cette séquence assez souvent.


Les Oilers d’Edmonton devraient présenter Peter Chiarelli aux journalistes vendredi

Selon Jason Gregor, un journaliste sur le beat des Oilers, l’organisation annoncera l’embauche de Peter Chiarelli lors d’une conférence de presse qui pourrait se tenir dès vendredi matin. Gregor ne sait pas encore quel serait le titre de Chiarelli dans l’organisation ou s’il y aura une compensation à verser à cause du règlement ambivalent.

Si les Oilers devaient verser une compensation aux Bruins, il s’agirait probablement d’un choix de 2e ronde, ce qui bon puisqu’on parle d’un choix d’Edmonton. Toutefois, comme le règlement est vague et qu’on ne connait pas le titre de Chiarelli, on ne sait pas ce qui se passera de ce côté.

Tout dépendant de ce qui se arrivera avec Kevin Lowe et/ou Craig MacTavish, cette embauche pourrait être une excellente nouvelle pour les fans des Oilers. L’équipe amène finalement quelqu’un de nouveau dans une direction qui fait clairement défaut depuis plusieurs saisons.

Ça pourrait également être un signe avant-coureur des autres changements que Bob Nicholson, le nouveau président de l’équipe, apportera à la formation. Ces temps-ci, tout changement est bon à Edmonton, donc Chiarelli risque de recevoir un bel accueil.

AJOUT : Elliotte Friedman, de Rogers, a publié les mêmes informations et selon lui, Chiarelli sera le président des opérations hockey.